Cérémonie de Passation de charges : Une ambiance riche en émotions

samedi 22 novembre 2014 à 21h31min

Le palais des sports de Ouaga 2000, s’est paré dans la soirée du 21 novembre des couleurs nationales. Il a, en effet, abrité la cérémonie solennelle de passation de charges entre le Chef de l’Etat entrant Michel Kafando et celui sortant, le Lieutenant-Colonel Yacouba Isaac Zida. Cette cérémonie riche en émotion et en décisions importantes s’est vue honorée par la présence de six Chefs d’ Etats africains mais surtout la population sortie massivement pour être témoin du « couronnement » de l’insurrection populaire.

Cérémonie de Passation de charges : Une ambiance riche en émotions

16h, c’est l’heure de notre arrivée au Palais des sports de Ouaga 2000. Après les vérifications sécuritaires et les dispositions de précautions sanitaires, nous accédons à la salle de cérémonie. Constat ! La présence de nombreux médias nationaux et internationaux. Cette mobilisation médiatique en disait déjà long sur l’importance de la soirée. Il y a avait aussi des responsables de partis politiques, d’organisations de la société civile et les leaders religieux. Pendant que les officiels prenaient place, la population ouagalaise occupait les places assises qui leur étaient réservées. Après 2 heures d’attente, aux cours de laquelle un intermède musicale était servi. Et pendant que l’impatience commençait à envahir la salle, c’est finalement aux environs de 18h 30 que les six Chefs d’Etats africains ont mis pied dans le somptueux palais des sports sous une longue ovation : Mohamed Ould AbdelAziz (Mauritanie), John Dramani Mahama (Ghana), Yayi Boni (Bénin), Mahamadou Issoufou (Niger), Macky Sall (Sénégal), Ibrahim Boubacar Kéïta (Mali). Autant d’acclamation encore à l’arrivée du Président Michel Kafando et du Lt-col Yacouba I. Zida.

Les intervenants ont eu droit à des ovations bien nourries

Discours, prestations d’artistes, protocole de passation de pouvoir, voilà le menu de la cérémonie. Elle se voulait être simple - durée 1h 30 - signe d’un aboutissement des journées historiques des 30 et 31 octobre dernier. Les jeunes étaient encore là. La salle était pratiquement pleine. Les intervenants ont eu droit à des ovations bien nourries. Le discours du Président Kafando a été bien accueilli. Il a été un grand moment d’émotion et de sentiment de fierté. Et tout au long de son allocution, l’on entendait de partout les jeunes scander son nom. Même ovation lorsque le nom du Lt-col Yacouba I. Zida est prononcé. La reprise de l’hymne nationale burkinabè en cœur a été l’un des moments assez émouvants. Le changement tant désiré par les Burkinabè est maintenant en marche. En attendant la mise en place du gouvernement de transition, le Président a rassuré plus d’un en ce qui concerne son soutien et celui de son gouvernement dans le dossier Thomas Sankara.

Propos de participants

Mamadou Kabré, Président du PRIT/ LANNAYA
J’ai l’assurance maintenant que tous les doutes qui planaient sur la personnalité de M. Kafando sont des doutes forgés par les réactionnaires portés par ceux-là qui ne veulent pas qu’il y ait la manifestation de la vérité sur l’affaire Thomas Sankara et surtout la réconciliation nationale. Les Sankaristes constituent une énorme force et sans elle le développement et la stabilité du pays iront de mal en pis.

Balguissa Sawadogo
LeFaso.net

Vos commentaires

  • Le 22 novembre 2014 à 21:51, par BREKA En réponse à : Cérémonie de Passation de charge : une ambiance riche en émotions

    M. KABRE, vous allez vite en besogne. Il n’y a pas que les "sankaristes" qui sont des patriotes burkinabè. Un peu d’humilité ne vous fera pas de mal.

    Répondre à ce message

  • Le 23 novembre 2014 à 00:19, par Ranini En réponse à : Cérémonie de Passation de charge : une ambiance riche en émotions

    Tout ça c’est bien ! C’est pour quand la levée du couvre feu ? Nous n’avons pas fait la révolution pour nous faire embastiller après ! Ça suffit maintenant ! Pourquoi frappe -t -on ceux qui sont dehors ? Arretez-les si ça vous chante mais pas les frapper ! Nous sommes dans un Etat de droit, pas barbare !

    Répondre à ce message

  • Le 23 novembre 2014 à 03:34, par Bout du Tunnel En réponse à : Cérémonie de Passation de charge : une ambiance riche en émotions

    Votre Excellence Kafando, Michel, le peuple Burkinabe compte beaucoup, beaucoup, et encore, beaucoup sur vous, je compte beaucoup sur vous pour une vraie démocratie, une paix durable, et une justice reelle au pays des hommes integres.
    Que Dieu vous guide dans votre mission, Q’il benisse le Burkina Faso !!

    Répondre à ce message

  • Le 23 novembre 2014 à 07:21, par Maenm En réponse à : Cérémonie de Passation de charge : une ambiance riche en émotions

    Pour faire la forme, il serait séant que le premier ministre revête ses habits civils puisque forcément mis à disposition. Cela aurait un impact plus grand et moins suspect pour les allergiques au kaki militaire dont on a tendance à méconnaître l’importance au niveau international.
    Bonne route

    Répondre à ce message

  • Le 23 novembre 2014 à 09:48, par Alexio En réponse à : Cérémonie de Passation de charge : une ambiance riche en émotions

    Les morts ne serons plus morts desormais. Les dossiers de Sankara, Norbert Zongo, Juge Nebie et les autres crimes de sang non elucidees ferons surface pourque notre traumatisme collectif soit therapeurisert et cicatrise par cette initiative annoncee du nouveau gouvernement de transition.

    Cela permettra de tourner la page apres ce constat national. Linstauration d une vraie journee de pardon et de reconciliation nationale de la meme taille que l Afrique du Sud. Sa sorti de honoree par ce pardon, apres son horrible histoire de l apres Apartheid, lui est donne un niveau elan de redemarrage politico-economico-sosial dans la pix de l esprit collectif.

    Répondre à ce message

  • Le 23 novembre 2014 à 12:16 En réponse à : Cérémonie de Passation de charges : Une ambiance riche en émotions

    Bonjour

    Vendredi passé a été un beau jour car le président KAFANDO a annoncé la nouvelle aux BURKINABÉS la justice pour THOMAS SANKARA héros africain. Nous sommes très contents ,la justice va parler. Nous avons lutté pour les crimes de sang mais "l’exportateur de paix chez les autres " voulait s’ éterniser au pouvoir pour effacer une page de l’ histoire du Faso. Heureusement le SEIGNEUR est bon et juste, il y a de Grands Hommes au Faso qui sont intègres et véridiques ils refusent le mensonge ou la duperie ils s’appellent SEM KAFANDO et SEM ZIDA. Que Le SEIGNEUR bénisse et aide le président KAFANDO et le premier ministre Zida dans leurs missions afin de ramener le BURKINA sur le chemin de Vérité et du développement pour le bien être du peuple Burkinabé.

    QUE LE SEIGNEUR BÉNISSE LE BURKINA FASO. AMEN
    PAIX ET JOIE A TOUS LES BURKINABÉS. AMEN

    ACHILLE TAPSOBA
    Partisan inconditionnel de l’Alternance

    Répondre à ce message

  • Le 23 novembre 2014 à 16:18, par espoir9** En réponse à : Cérémonie de Passation de charges : Une ambiance riche en émotions

    Finie la cérémonie de passation de charges, d’accord, mais le plus important est que le président fasse en sorte que le travail démarre. Les tractations autour des postes qui n’en finissent pas comme si on avait chassé Blaise pour accéder au poste n’honorent personne, en premier lieu le président et le premier ministre. Le peuple est lassé de ces guerres d’intérêts égoïstes pendant que l’essentiel se trouve ailleurs. Le premier défis à mon sens, c’est de travailler à ramener les valeurs d’hommes intègres que Feu Thomas Sankara avait commencé à installé dans les esprits et les comportements.

    Que Dieu le Burkina Faso à se lever de ce lourd héritage légué par Blaise : la gabegie, la corruption, l’injustice, l’exclusion, etc.

    Répondre à ce message

  • Le 25 novembre 2014 à 20:41, par Frederic En réponse à : Cérémonie de Passation de charges : Une ambiance riche en émotions

    Tous sont D’accord qu’une passation s’est effectuée mais au délas des perrogatives nous voudrons que ça serve d’exemple tant a ceux qui viennent de s’installer mais aussi a ceux qui viendront afin d’éviter sans contre parti ce pareil désastre ou voir pire qui pourrait subvenir quant l’avenir de ce beau pays.je profite aussi de l’occasion lancer un ultimatum a tous ceux qui pensent qu’ils pourraient nous infliger de lourdes stratégies de s’éternisation au pouvoir.on l’est a l’oeil et sans doute on leur donnera carton rouge comme l’avait fait Arba Diallo avant sa mort. merci et bon vent au Burkina Faso.Patriotes merci car vous mérite encore plus que ça

    Répondre à ce message

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter


LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2018 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés