Don de "vieux" matériel à l’hôpital Yalgado : Le droit de réponse de la communauté libanaise au Burkina

Droit de réponse • dimanche 23 novembre 2014 à 21h00min

Dans un article en date du 22 novembre 2014, écrit de Tiga Cheick SAWADOGO intitulé : « Dons de matériel médical à l’hôpital Yalgado Ouédraogo : le directeur général a refusé de réceptionner de la vieillerie » et publié sur Lefaso.net, c’est la communauté libanaise qui se voit ainsi fustigée, pour la simple raison qu’elle a souhaité témoigner sa solidarité à l’endroit de ses frères burkinabè meurtris par les évènements que nous avons vécus récemment. Par la présente donc, la communauté libanaise se veut de restaurer les faits et de situer l’ensemble de ses frères burkinabè sur cette situation.

RÈagissez ‡ cet article Réagissez
 Don de

En effet, la communauté libanaise après s’être réunie le 12 novembre, a décidé de faire un don de matériel médical au CHU Yalgado et a remis les fonds recueillis à cet effet au Consul Honoraire du Liban. Ce dernier a ensuite instruit ses services, composés du personnel burkinabè à l’effet d’entreprendre toutes les démarches nécessaires et de s’occuper de l’effectivité du don.

Dans ce cadre, ses services mandatés ont approché, le vendredi 14 novembre courant, le Directeur Général de l’Hôpital pour lui faire part de l’intention de la communauté libanaise et recenser les besoins dans le cadre de la prise en charge des blessés de l’insurrection.

C’est alors qu’il leur a exprimé le souhait de recevoir du matériel biomédical dans la mesure où il aurait reçu suffisamment de dons de médicaments.

N’ayant trouvé aucun inconvénient à cela, il a été convenu qu’il nous envoie la liste du matériel à acquérir.
Dans l’après midi du vendredi, nous avons reçu sous pli fermé une facture pro forma de la société EMOF-SERVICE envoyée par le Directeur Général de l’hôpital, en lieu et place de la liste du matériel. Nous avons donc contacté EMOF –SERVICE pour négocier une remise, lequel n’a voulu nous consentir aucune remise.

Curieusement, après notre échange avec EMOF-SERVICE, le Directeur Général de l’hôpital nous a contactés pour nous faire savoir que cette dernière l’a appelé pour lui faire part de notre démarche et nous a suggéré de prendre le matériel chez lui même s’il faut renoncer à une partie.
Plus tard, il nous a laissé entendre que si le don de matériel nous posait problème on pourrait tout simplement faire un don en espèces.
Cette attitude du Directeur Général nous a paru assez curieuse et nous a inspiré à acheter le matériel ailleurs.
Le Jeudi 20 novembre dans la matinée nous avons fait déposer le matériel acquis dans l’enceinte de l’hôpital, accompagnée d’une lettre adressée au Directeur Général contenant la liste et les prix du matériel acquis.

A notre grande surprise, environ ¾ d’heures avant la cérémonie de remise de don, M. SANGARE nous a appelé pour nous notifier l’annulation de la cérémonie et nous demander de venir reprendre le matériel au motif qu’il serait désuet et non conforme.

Nous pouvons lui consentir le droit de refuser le don en sa qualité de Directeur Général mais nous nous posons la question sur l’intérêt qu’il a de vouloir salir le nom de la communauté libanaise dans la presse.

Nous pensons que les motivations du Directeur Général sont à rechercher ailleurs que dans la qualité du matériel acquis dans la mesure où, en dehors des cinq fauteuils roulant qui ne sont pas tous neufs et qui de notre avis et de l’avis de plusieurs agents de santé sont bien utilisables, tout le reste du matériel composé de vingt tensiomètre électriques, vingt tensiomètres manuels, dix tables d’examen et dix chariots brancards est neuf. Il suffira à quiconque voudra vérifier l’état du matériel de se rendre au consulat du LIBAN où ils sont entreposés pour s’en assurer.

Que dire lorsqu’il traite de « vieillerie » même les tensiomètres conditionnés dans un carton qui n’a pourtant pas été ouvert par ses services pour vérifier le contenu ?

Nous estimons que le contexte social actuel ne se prête pas à ce genre d’attitude inspiré par la poursuite d’intérêts personnels.

Monsieur SANGARE affirme qu’un des responsables de la communauté libanaise qui n’est autre que le Consul Honoraire du Liban, a pris contact avec lui en s’’engageant à réparer le matériel qui lui causait problème, alors qu’il s’agissait d’un engagement ferme de changer le matériel qui ne serait pas conforme voire tout le matériel, sachant qu’il n’y a rien à changer. En refusant cette proposition de Monsieur le Consul, nous ne pouvons voir là que la manifestation de la mauvaise foi et d’un manque de respect de sa part.

La communauté libanaise à toujours été auprès de ses frères burkinabè tant dans les moments heureux que dans les moments difficiles. Son respect pour le peuple burkinabè est si grand qu’elle ne peut se permettre d’envoyer du « n’importe quoi » et de la « vieillerie » au CHU Yalgado Ouédraogo, surtout à un moment pareil et en présence de la presse.

Sans vouloir verser dans la polémique, nous ne cessons de nous poser des questions sur l’attitude du Directeur Général.

En cette période de solidarité nationale, la communauté libanaise refuse énergiquement d’être présentée comme étant en manque de publicité et ayant besoin de fournir du matériel inutile pour la prise en charge de nos blessés…

La communauté invite les autorités du ministère de la santé et la presse nationale à venir constater et faire expertiser le matériel objet du don refusé.

Elle se refuse à être complice de népotisme et comme indiqué par le consul, elle est disposée à changer tout produit rejeté par l’expertise.

Pour notre part, nous pensons que notre seul pêché dans cette histoire, vu l’acharnement dont nous sommes victimes de la part du Directeur Général, est d’avoir voulu soutenir nos frères à travers ce don de matériel.

C’est regrettable que ce matériel n’ait pas été réceptionné parce que, contrairement à l’avis de Monsieur SANGARE, nous sommes convaincus que cela aurait contribué à soulager de nombreux malades indigents qui sont dans ce centre de santé.

Nous sommes toutefois en paix et en phase avec nos convictions d’autant plus que nous ne nous reconnaissons pas dans les propos injurieux et salissants de Monsieur SANGARE. Nous avons foi également que le peuple Burkinabè que nous savons intelligent, honnête, courageux et respectueux saura apprécier notre démarche et aller au-delà des propos de Monsieur SANAGARE tendant à discréditer toute notre communauté.

Le Consul Honoraire

Joseph HAGE

Imprimer l'article

Vos commentaires

  • Le 22 novembre 2014 à 19:12, par Wekem
    En réponse à : Don de "vieux" matériel à l’hôpital Yalgado : Le droit de réponse de la communauté libanaise au Burkina

    Je suis Burkinabé et je sais bien que la communauté libanaise au BF n’est pas capable de faire au peuple Burkinabé. Dites moi combien de jeunes burkinabés travaille avec vous ? des centaines de milliers n’est pas ? Soyons Honnête envers nous même et travaillons pour l’intérêt supérieur de la nation. Merci et bon vent a vous.

  • Le 22 novembre 2014 à 19:14, par wend-lamita
    En réponse à : Don de "vieux" matériel à l’hôpital Yalgado : Le droit de réponse de la communauté libanaise au Burkina

    Mes chers frères libanais, on ne fait pas un dons pour après donner un "engagement ferme de changer le matériel qui ne serait pas conforme voire tout le matériel, sachant qu’il n’y a rien à changer".. Si vous faites un don faites le à la hauteur des attentes sinon ne le faites pas. Je ne crois pas que le Directeur Général d’un structure comme l’Hopital Yalgado refuserait un don s’il n’y voyait quelque chose de dilatoire qui ne servirait pas les intérêts de l’hopital. Vous reconnaissez vous mêmes qu’ils y a des vieilleries dans vos dons alors pourquoi les ajouter d’autant plus que le reste du matériel est neuf ? et avec un engagement à changer tout le matériel ? Avec tout ce que le peuple burkina a subit ce n’est pas d’un engagement qu’il a besoin mais belle et d’un appui franc de la part de tous ses amis. Recevez Mr le Consul mes meilleurs salutations.

  • Le 22 novembre 2014 à 19:15, par Burkinabé
    En réponse à : Don de "vieux" matériel à l’hôpital Yalgado : Le droit de réponse de la communauté libanaise au Burkina

    Oui c’est ça un pays de droit ; la liberté d’expression
    DG on attend ta réaction, ça vas se savoir

  • Le 22 novembre 2014 à 19:15, par AFGANO
    En réponse à : Don de "vieux" matériel à l’hôpital Yalgado : Le droit de réponse de la communauté libanaise au Burkina

    Le simple fait de reconnaître déjà que les cinq charriots ne sont pas neufs suffit amplement à donner raison au DG du CHUYO Pourquoi même envoyer du vieux matériel même partiellement ? Bien sur c’est beau de demander maintenant de venir expertiser car qui peut attester qu’il s’agit du même matériel rejeté par le CHU YO ? Messieurs les libanais vous n’êtes pas du tout crédibles et vous ne pouvez pas mieux connaître la qualité du matériel mieux que les techniciens du CHUYO,tout comme vous ne pouvez pas savoir mieux que les responsables du CHUYO ce qui est bien ou nécessaire pour les malades. Vous ne faites que vous enfoncer avec ce droit de réponse plutôt cousus d’insinuations que des preuves irréfutables de l’âge et de la qualité du matériel.Et tout le monde connaît vos pratiques de corruption et il vous est facile d’acheter une expertise messieurs

  • Le 22 novembre 2014 à 19:18, par toega
    En réponse à : Don de "vieux" matériel à l’hôpital Yalgado : Le droit de réponse de la communauté libanaise au Burkina

    Je trouve qu’il ya quelque chose qui cloche,parce que s’il s’agit d’un don,on donne ce qu’ on a, encore que de la viellerie, les autres centres de santé en ont besoin. Vivement qu’un gouvernement soit nommé rapidement. Arrêtez le matraquage.

  • Le 22 novembre 2014 à 19:24, par Boronga
    En réponse à : Don de "vieux" matériel à l’hôpital Yalgado : Le droit de réponse de la communauté libanaise au Burkina

    "Le DG vous a conseillé que vous pouvez apporter votre contribution en argent si le matériel vous posait problème".C’est vous mêmes qui le dites .Alors ,messieurs les libanais vous disculpez totalement le DG qui ne vous a donc pas imposé l’achat du matériel En outre vous reconnaissez que jusqu’à 5 fauteuils sont des vieux fauteuils Et pourquoi alors les avoir mis sur votre liste comme du matériel neuf ? Et pourquoi vous vous êtes engagés à remplacer le vieux matériels .Arrêtez d’insulter notre intelligence et vous ferez mieux de présenter plutôt des excuses

  • Le 22 novembre 2014 à 19:27, par Jamantigui
    En réponse à : Don de "vieux" matériel à l’hôpital Yalgado : Le droit de réponse de la communauté libanaise au Burkina

    Une polymique qui n’a pas sa raison d’être et surtout en cette période de toutes les susceptibilité. Je pense que le DG de Yalgado devait s’en tenir au réfus du matériel s’il le juge non conforme à ses besoins et non s’etaler dans la presse surtout en indexant une communauté donnée.

    En réfusant le don et initiant des explications dans la presse il est le prémier responsable de cette polymique qui risque d’aller au délà de ses attentes. C’est le droit de Yalgzdo de réfuser les dons mais il n’est pas de son droit de jetter toute une communauté en pature. Il n’ya qu’à voir les réactions de certains internautés excités pour mesurer l’ampleur des dégats.

  • Le 22 novembre 2014 à 19:31, par Sidrata
    En réponse à : Don de "vieux" matériel à l’hôpital Yalgado : Le droit de réponse de la communauté libanaise au Burkina

    Bsr, je dis à cette communauté de foutre le camp. il ne faut pas qu’elle se fasse prendre pour cible au Faso ici. quoi encore ? après votre rapacité qui ruine nos frères et nos sœurs sur leur propre territoire. vous pensez que les burkinabè abandonneront leur frère pour un libanais ? rappelez vous du libanais qui as tué notre frère et prendre la fuite, l’hôpital n’est pas à sa 1ere de recevoir des dons, pourquoi pour vous pose problème ? votre pauvre don vous permet-il de salir le nom de qui ? au BF, un don donné avec mépris, se retourne avec mépris à son propriétaire. bandes de rapaces et de vulgaires individus, la révolution se gardera de régler votre compte. que ce soit la dernière fois que vous vous comportez de la sorte. vous viendra-t-il à l’esprit d’être plus Burkinabè que le Burkinabè ? au pays des Hommes intègres nous sommes intègres !
    Master laisse passer, il faut souvent sortir nos griffes pour que n’importe qui ne foute pas de nous. Bon boulot à vous !

  • Le 22 novembre 2014 à 19:34
    En réponse à : Don de "vieux" matériel à l’hôpital Yalgado : Le droit de réponse de la communauté libanaise au Burkina

    Il faut vérifier avec rigueur ce qui se passe ici. on a souvent vu des reventes de matériel neuf aux cliniques privées. y a quelque chose qui ne tourne pas rond dans cette affaire : a t-on voulu remettre du vieux au CHUYO et dealer le neuf ?

  • Le 22 novembre 2014 à 19:36, par Yacouba COMPAORE
    En réponse à : Don de "vieux" matériel à l’hôpital Yalgado : Le droit de réponse de la communauté libanaise au Burkina

    Merci Monsieur le Consul pour les éclaircissements apportés. En effet la presse devrait faire un tour au Consulat et vérifier l’état du matériel, et cela avec les services du Ministère de la Santé. Cela permettra de situer clairement les responsabilités.
    Je pense également, que les lecteurs devraient faire preuve de retenue, le temps de vérifier les informations avant de poster des commentaires que je qualifie de "10 francs" !

    Encore merci Excellence Monsieur le Consul.

  • Le 22 novembre 2014 à 19:41, par philly
    En réponse à : Don de "vieux" matériel à l’hôpital Yalgado : Le droit de réponse de la communauté libanaise au Burkina

    Pourquoi vs voulez que la presse soit chaque fois a vos cotés qd vs faites des dons. Ce qu’on vous demande c’est de bien traiter vos employers d’abord avec des salaires acceptables. Hage et son groupe ont souper a la même table que le clan Compaore dechu. Collez nous la paix maintenant. Plus rien ne sera comme avant. Dixit mon President

  • Le 22 novembre 2014 à 19:41, par KONATE
    En réponse à : Don de "vieux" matériel à l’hôpital Yalgado : Le droit de réponse de la communauté libanaise au Burkina

    C’est ce dont le peuple a toujours besoin "la vérité et rien que la vérité". Surtout que c’est vérifiable. Merci monsieur le consul honoraire pour l’éclairage. RIEN NE SERA PLUS COMME AVANT...

  • Le 22 novembre 2014 à 19:56, par ARZUMA SIDPAKENDE
    En réponse à : Don de "vieux" matériel à l’hôpital Yalgado : Le droit de réponse de la communauté libanaise au Burkina

    IL ne reste plus que la réponse de Mr SANGARE pour permettre à l’opinion de se faire une idée précise face à cette situation pour le moins floue ! Le don a-t-il été rejeté parce qu’il ne provient pas du fournisseur habituel de Mr SANGARE ou est ce parce qu’il a été jugé non conforme par un comité compétent ? La facture pro forma de la société EMOF-SERVICE a-t-elle été obtenue dans le respect des règles ? Voilà autant de questions dont les réponses permettront de laver de tout soupçon l’un ou l’autre des protagonistes.

  • Le 22 novembre 2014 à 20:04, par KONATE
    En réponse à : Don de "vieux" matériel à l’hôpital Yalgado : Le droit de réponse de la communauté libanaise au Burkina

    Je pense que la communauté libanaise aurait pu faire un effort pour que les cinq fauteuils roulants soient neufs. On en trouve moins chère à la pharmacie de l’hôpital et dans d’autres pharmacies. Aussi que le DG du CHUYO nous disent si la société EMOF-SERVICE détient l’exclusivité de la fourniture de certains matériels. c’est le monopole qui à tué plusieurs sociétés. Je pense qu’il faut laisser la libre concurrence si la qualité est respectée

  • Le 22 novembre 2014 à 20:05, par 2s
    En réponse à : Don de "vieux" matériel à l’hôpital Yalgado : Le droit de réponse de la communauté libanaise au Burkina

    Quand les éléphants se battent !!!!!!!!!

  • Le 22 novembre 2014 à 20:06, par ANGAMIRI
    En réponse à : Don de "vieux" matériel à l’hôpital Yalgado : Le droit de réponse de la communauté libanaise au Burkina

    De grâce ne nous prenez pas pour des nez percés. Vous n’êtes pas les seuls à avoir fait un don à l’hôpital. Pour l’instant il n’y a eu aucun couac. Votre tentative de justification vous enfonce d’avantage. On vous aurait cru s’il n’y avait rien à reprocher à tout ou partie de votre don. Là n’est pas le cas. Vos pratiques courantes sont aux antipodes de toute bonne morale. Dans vos sociétés un libanais est traité 50 fois mieux qu’un burkinabé. Vous êtes des adeptes indécrottables de la fraude fiscale et douanière. Changer radicalement d’attitude pendant qu’il est temps au lieu de chercher à diffamer le DG. On vous connais pian !!!!!!!!!

  • Le 22 novembre 2014 à 20:08, par ANGAMIRI
    En réponse à : Don de "vieux" matériel à l’hôpital Yalgado : Le droit de réponse de la communauté libanaise au Burkina

    De grâce ne nous prenez pas pour des nez percés. Vous n’êtes pas les seuls à avoir fait un don à l’hôpital. Pour l’instant il n’y a eu aucun couac. Votre tentative de justification vous enfonce d’avantage. On vous aurait cru s’il n’y avait rien à reprocher à tout ou partie de votre don. Là n’est pas le cas. Vos pratiques courantes sont aux antipodes de toute bonne morale. Dans vos sociétés un libanais est traité 50 fois mieux qu’un burkinabé. Vous êtes des adeptes indécrottables de la fraude fiscale et douanière. Changer radicalement d’attitude pendant qu’il est temps au lieu de chercher à diffamer le DG. On vous connais pian !!!!!!!!!

  • Le 22 novembre 2014 à 20:11, par rayim
    En réponse à : Don de "vieux" matériel à l’hôpital Yalgado : Le droit de réponse de la communauté libanaise au Burkina

    hé, on vous connaît assez , c’est pas forcé votre solidarité. sachez que les chose ont changer , on n’est plus au temps ou le consul donne rendez vous au different ministres dans leur village ,pour regler les problèmes. reveillez vous , soit vous marchez sur les nouvelles regles de ce grand et courageux pays , soit vous rejoignez blaise le MERDIER a MARAKESH
    merci pour votre don , on vous demande juste de payer correctement vos impots, honnêtement on n’a pas besoin de votre sollidarité.
    WEB MASTER TU ES LIBRE DE LAISSER PAS OU DE BLOQUER , EN TOUT CAS TU AURA LU.

  • Le 22 novembre 2014 à 20:13, par Moi
    En réponse à : Don de "vieux" matériel à l’hôpital Yalgado : Le droit de réponse de la communauté libanaise au Burkina

    Je suis personnellement ravi de ces échanges, car cela nous rappellent des pratiques d’ancien régime qu’il faut bannir absolument par le gouvernement à venir.
    Donner pour se faire voire, sinon pourquoi a tout moment cette histoire de télé dont le montant de la prestation dépasse souvent la valeur du don ; je m’adresse à vous les libanais.
    Mais toi DG, c’est quoi cette histoire de prix du matériel avec des fournisseur ; toujours les histoires de 10% ?

  • Le 22 novembre 2014 à 20:27, par lilboudo
    En réponse à : Don de "vieux" matériel à l’hôpital Yalgado : Le droit de réponse de la communauté libanaise au Burkina

    Monsieur le consul, qu’un autre hopital donne de leurs vieux fauteuils, car en ayant de nouveaux, ca se comprend (quoique...). Mais qu’une communauté étrangère donne des vieilleries, reconnaissez qu’au Liban aucun hopital n’accepterait pas ca. Alors, "Excusez nous..." aurait amplement suffit

  • Le 22 novembre 2014 à 20:29, par Vieux père
    En réponse à : Don de "vieux" matériel à l’hôpital Yalgado : Le droit de réponse de la communauté libanaise au Burkina

    On vous voie venir de loin vous les Libanais, fidèles partisans de l’ancien système. Vos pratiques ne sont pas étranges pour nous qui avons subi les effets. Nous avons assaini le pays, ne contribuer plus à le polluer.
    Mai toi DG, est-ce que tu peux juger que tu ne voulais pas dealer avec le fournisseur, 10%

    les DG aux colles bleu et les partisans de la corruption, C’est avec Mention très honorable que le Lieu-Col Zida réglera votre problème

  • Le 22 novembre 2014 à 20:39, par Tino
    En réponse à : Don de "vieux" matériel à l’hôpital Yalgado : Le droit de réponse de la communauté libanaise au Burkina

    Ce qui est curieux, c’est que c’est le seul don de la communauté libanaise qui a été refusé. Cette communauté devrait se poser la question de savoir pourquoi c’est leur don qui pose problème et pas les autres. Elle aurait su que ce n’est lié ni au bénéficiaire (le DG) ni au donateur mais à ce qui est donné. Il suffit de donner du nouveau matériel voir si ce sera refusé. Ce n’est pas parce qu’il y a des indigents qu’il faut prétendre les soulager avec de la vieillerie. Notre pauvreté ne fait pas de nos service une poubelle. S’il y a des centres de santé qui en ont besoin, il faudrait aller leur donner directement, ou au Ministère de la Santé ou à celui de l’Action Sociale et de la Solidarité Nationale. Le Centre de référence n’en a pas besoin. Les cinq vieux fauteuils roulant rendent le reste suspect de peinture et d’artifice.

  • Le 22 novembre 2014 à 20:49, par ouat
    En réponse à : Don de "vieux" matériel à l’hôpital Yalgado : Le droit de réponse de la communauté libanaise au Burkina

    Monsieur le consul ferait mieux de présenter ses excuse , ont sait tout ce que la communauté libanais est entrain de voler au peuple burkinabe au profit de leur nation .
    Depuis les événement du 30 et 31 le DG de yalgado à reçus de nombres don de
    Matériel ou en espèce alors s’il refuse le votre sais qu’il y’a quelque chose qui ne va pas .
    cette communauté à toujours eu des pratique douteuse désormais les Burkinabe devait être plus vigilant envers les libanais .
    Plus rien ne sera comme avant
    Vive le peuple bburkinabé

  • Le 22 novembre 2014 à 20:50, par zongo adama
    En réponse à : Don de "vieux" matériel à l’hôpital Yalgado : Le droit de réponse de la communauté libanaise au Burkina

    Le D.G. de l’hopital n’a pas raison ; a l’hopital yalgado est ce qu’il n’y a pas du matériel plus vieux que ce qu’on veut donner ou bien c’est par ce que la communauté libanaise a refusé de lui remettre la liquidité. il y a d’autres formations sanitaires qui ont besoin si tu ne veux pas tu prends et tu remets aux autres.

  • Le 22 novembre 2014 à 20:52, par TRAORE
    En réponse à : Don de "vieux" matériel à l’hôpital Yalgado : Le droit de réponse de la communauté libanaise au Burkina

    Pourquoi vouloir une couverture médiatique sans vous entendre sur les préalables.Et puis les vrais et sincères dons se font anonymement. Prière laisser nos malades se rétablir sereinement et les épargner des faits qui vont les irriter. ON SE CONNAIT ASSEZ ICI.

  • Le 22 novembre 2014 à 20:52, par Jess
    En réponse à : Don de "vieux" matériel à l’hôpital Yalgado : Le droit de réponse de la communauté libanaise au Burkina

    Commencez par être en règles vis-à-vis des douanes et du fisc. Si vous payez correctement vos taxes et vos impôts, et payez bien vos employés, c’est déjà une grande contribution pour le Burkina Faso. Malheureusement une partie d’entre vous ne sont que des fossoyeurs de l’économie nationale par la corruption et la concurrence déloyale parce que vous ne payez pas la douane et les impôts.

  • Le 22 novembre 2014 à 20:57, par LeFasolais
    En réponse à : Don de "vieux" matériel à l’hôpital Yalgado : Le droit de réponse de la communauté libanaise au Burkina

    Je ne comprends pas cette idiotie de penser qu’en faisant un tour au consulat lybanais permet de verifier que le materiel offert à l’hopital etait neuf... Qu’est ce qui prouve que le materiel que vous allez presenter aux gens est celui qui avait été refusé par le DG de l’hopital ?... D’ailleurs en reconnaissant que y avait 5 fauteils roulants qui etaient vieux, vous avez prouvé que mr Sangaré a raison...

  • Le 22 novembre 2014 à 21:00, par indiga
    En réponse à : Don de "vieux" matériel à l’hôpital Yalgado : Le droit de réponse de la communauté libanaise au Burkina

    Messieurs les Libanais, nous savons comment vos différentes sociétés fonctionnent dans la sous régions et la seule chose à vous dire c’est vraiment de faire désormais attention à tout ce que vous faites au Burkina et je puis vous dire avec certitude que si vous continuez, nous allons sérieusement vous dénoncer. Arrêtez pendant qu’il est temps, arrêtez d’insulter l’intelligence des Burkinabe car c’est un peuple extrêmement courageux et déterminé et qui a pris le ferme engagement de ne plus se laisser marcher sur les pieds.

    merci à vous

  • Le 22 novembre 2014 à 21:03, par soumpougdou
    En réponse à : Don de "vieux" matériel à l’hôpital Yalgado : Le droit de réponse de la communauté libanaise au Burkina

    Un don ne se refuse pas. y a en guise sous roche. c’est pas une occasion pour s’enrichir. on va taper. salut

  • Le 22 novembre 2014 à 21:03, par Un Patriote Paweogo
    En réponse à : Don de "vieux" matériel à l’hôpital Yalgado : Le droit de réponse de la communauté libanaise au Burkina

    Je pense que le DG de l’ Hopital Yalgado est quand meme connu pour son honnete. Il a gere le CENOU et il n’ a pas une tete de dealer. S’ il a refuse le don des Libanais, c’est peu- etre aussi du au fait que vous Libanais, vous n’etes pas connus comme respecteux des burkinabe et des noirs chez qui vous vivez et faites toutes sortes de deals mafieux. Calmez- vous a moins que vopus ne vouliez une revolution specialement pour vous apres avoir chasse votre Maitre dealer Blaise Compaorose. Zida, fonce, la jeunesse est derriere toi. C’est notre pays. Quand a toi Bibia, faut meme pas t’ en faire. Va, ton comportement passe te dedouane deja. Meme ton frere qui a voulu te faire du mal, il a ete rappelle plus vite que prevu au pays ou il doit defendre un odssier de 270 millions mais toi tu es toujours la, cale comme un vrai San.
    LeGrandpere des Dagari

  • Le 22 novembre 2014 à 21:06, par Dounia
    En réponse à : Don de "vieux" matériel à l’hôpital Yalgado : Le droit de réponse de la communauté libanaise au Burkina

    De grâce j’aime bien la communauté libanaise mais respecter un peu le peuple du Faso. Le directeur a eu raison de refuser ce don que vous même vous reconnaissez qu’il y a du vieux dedans et vous vous engager à changer. Si vous chercher la tête du DG dite le clairement au lieu de nous donner des écris qui vous condamne. Pas de vieux et du n’importe quoi voila pourquoi il vous a indiqué un fournisseur de qualité.
    A bon entendeur salut. Du neuf et du homologué s’il vous plait.

  • Le 22 novembre 2014 à 21:11, par Lona
    En réponse à : Don de "vieux" matériel à l’hôpital Yalgado : Le droit de réponse de la communauté libanaise au Burkina

    Mr Consul vos compatriotes on toujours qualifier les burkinabés les hommes de second . je vous informe qu’il grand temps vous de taire , de corruption, les marchés frauduleux et 10% c’est fini c’est fin

  • Le 22 novembre 2014 à 21:12, par Nikiema
    En réponse à : Don de "vieux" matériel à l’hôpital Yalgado : Le droit de réponse de la communauté libanaise au Burkina

    C’est simplement triste. Toutes cetet communaute avec tout ce qu’ils ammassent comme argent ?? comment penvent t-ils penser acheter un materiel pas neuf pour un hospital. Meme s’il avait donne 100,000 FCFA, je trouverais plus respectueux. On ne veut pas ajouter la polemique masi ce n’est pas serieux monsieur Le consult. Et de la a vous jeter a des insinuations contre le DG. C’ets simplement triste. C’est aussi qui cherchons on aime trop "aurevoir la France" .

  • Le 22 novembre 2014 à 21:16, par Afrique juste
    En réponse à : Don de "vieux" matériel à l’hôpital Yalgado : Le droit de réponse de la communauté libanaise au Burkina

    Vous n ’êtes pas obligés de faire des dons.Les burkinabés sont capables de résoudre leurs problèmes.Le DG a raison, de la vieillerie on n’en veut pas.Une aide certes mais si ça ne nous sert pas on vous le dira en face,c’est ça aussi notre révolution.
    N’en faites pas trop ce n’est pas votre révolution,vous pouvez envoyez ce putain de matériel au Liban pour vos frères qui meurent tous les jours.On est fier d’être Burkinabé.Le burkindi il faut le respecter.

  • Le 22 novembre 2014 à 21:20, par Le visionnaire
    En réponse à : Don de "vieux" matériel à l’hôpital Yalgado : Le droit de réponse de la communauté libanaise au Burkina

    Il y a de la mauvaise foi d’un côté et je ne sais lequel. Il faut une expertise indépendante pour situer l’opinion publique. Tout compte fait il faut saluer tout élan de solidarité aussi minime soit -il dans ce contexte, et encadrer (par une charte, ou un code) la remise de dons (qualité) il y va de l’image de l’hôpital.

  • Le 22 novembre 2014 à 21:27, par Mérites
    En réponse à : Don de "vieux" matériel à l’hôpital Yalgado : Le droit de réponse de la communauté libanaise au Burkina

    Ceux qui connaissent le DG de Yalgado savent bien que c’est un grand bosseur, un patriote qui travaille avec rigueur, courtoisie pour des résultats probants. Il avait déjà fait ses preuves au CENOU où ses actions humanistes sans relâche l’avaient poussé à œuvrer pour l’amélioration de la restauration, du logement des étudiants dans les années 2008 et cet humanisme du genre bon samaritain n’avait pas plu à certains décideurs de la 4è république ce qui lui valut à tort son départ du CENOU.L’actuel DG de Yalgado,il faut le rappeler a été appelé à assumer cette fonction en 2011 par la procédure d’appel à candidatures qui valorise les mérites et compétences à diriger les sociétés et établissements publics de l’Etat. Ce système donne la latitude aux DG de travailler selon leur contrat d’objectifs sur la base duquel ils sont évalués. C’est ainsi que le DG de Yalgado a été félicité par le conseil d’administration pour le renouvellement de son contrat pour 3 dernières années (2014-2017). Plusieurs Dg ont vu leur contrat résilier pour insuffisance de résultat. Donc,il convient objectivement d’encourager le DG de Yalgado pour la transformation qualitative qu’il est en train d’apporter au CHU Yalgado par des travaux de rénovation, d’équipements de pointe pour une meilleure qualité de soins aux malades. Dans cette logique, il ne doit pas réceptionner des dons inadéquats de matériels de santé de qui que ce soit. Ceux qui veulent faire des dons, doivent approcher l’hôpital pour les mesures règlementaires en la matière.Le Burkina a besoin de vaillants travailleurs et patriotes de la catégorie du premier Zida,du dg de Yalgado et bien d’autres citoyens qui veulent impulser le Burkina sur le chemin du développement qualitatif.

  • Le 22 novembre 2014 à 21:28, par Témoin oculaire
    En réponse à : Don de "vieux" matériel à l’hôpital Yalgado : Le droit de réponse de la communauté libanaise au Burkina

    Les images de tables que l’on voit ne sont rien par rapport aux fauteuils roulants usés et pourris qui faisaient parties des lots à remettre. Les libanais n’ont eu aucun scrupule de mobiliser les médias pour du tapage sur ces mauvais dons qu’ils voulaient faire et qui frisent une insulte et un mépris vis-à-vis du peuple burkinabè. Les services techniques médicaux ont bien inspecté le matériel et trouvé non conforme pour le besoin hospitalier. Ce matériel n’est bon ni pour Yalgado ni pour aucun centre de santé soucieux de la qualité de soins pour les malades.Donc, il faut saluer la rigueur des responsables du CHU Yalgado qui évitent que l’hôpital soit un dépotoir de matériels nocifs, inappropriés pour la qualité de soins des malades.

  • Le 22 novembre 2014 à 21:32, par simple
    En réponse à : Don de "vieux" matériel à l’hôpital Yalgado : Le droit de réponse de la communauté libanaise au Burkina

    On n’a pas besoin de ce genre de communication de nos jours. Il faudra que la communauté libanaise revoie sa copie car un don à un sens quand il se fait sans arrières pensées. Très rapidement rectifier le tir au lieu de s’étaler dans la presse. Votre image est trop terni dans bien des domaines pour qu’on vous comprenne.Vous le savez
    Quand au Dg de l’Hôpital, la retenue est de mise. Vous n’avez pas fait les relations internationales pour comprendre certaines choses. Dès que vous avez refusé le matériel ça suffisait. Pas de commentaires sur le pourquoi du refus. Évitons d’exposer le pays et les amis du pays de manières négatives car bien d’autres communautés vivent au Burkina et le monde nous regarde.On a besoins d’aide dans la dignité mais nous devrons montrer notre dignité autrement.
    DG taisez maintenant.

  • Le 22 novembre 2014 à 21:35, par DONS UTILES
    En réponse à : Don de "vieux" matériel à l’hôpital Yalgado : Le droit de réponse de la communauté libanaise au Burkina

    Félicitation aux responsables du CHU Yalgado et à la direction générale.L’hôpital ne doit pas servir de dépotoir de vieux matériels non utiles.On se rappelle que la direction générale de Yalgado avait pris des mesures courant 2013 pour les normes et procédures à suivre pour les dons de matériels à l’hôpital.Ces normes règlementaires de sécurité et de qualité sont à suivre par tout donateur.

  • Le 22 novembre 2014 à 21:39, par Paratsida
    En réponse à : Don de "vieux" matériel à l’hôpital Yalgado : Le droit de réponse de la communauté libanaise au Burkina

    Un don reste un don.C’est le geste qui compte en ces moments decisifs. Ma soeur a YAKO a souvent des problemes pour contoler sa tension arterielle . Ne pouvons nous pas donner a ceux qui n’en ont pas.Combien de bureaux voudraient recevoir ces fauteuiils roulants ?

  • Le 22 novembre 2014 à 21:43, par leSage
    En réponse à : Don de "vieux" matériel à l’hôpital Yalgado : Le droit de réponse de la communauté libanaise au Burkina

    De le meme facon que vous avez cru qu’il faut organiser une ceremonie en presence de la presse pour faire votre don, le DG aurait pu aussi organiser une ceremonie en presence de la presse pour marquer son refus... Il ne l’a pas fait, il a juste ecrit un article pour justifier son refus et vous criez deja au scandal...Il faut qu’on se respecte dans ce pays là...
    Ya eu beaucoup de contributions que l’hopital yalgado a recues, sans qu il n y ait de polemique ... Cherchez l’erreur à votre niveau, messieurs les Lybanais

  • Le 22 novembre 2014 à 21:47, par HARRO SUR LES LIBANAIS VEREUX
    En réponse à : Don de "vieux" matériel à l’hôpital Yalgado : Le droit de réponse de la communauté libanaise au Burkina

    EMOF a une expertise dans la confection des tables d’hôpitaux selon les normes. C’est une entreprise qualifiée en matériel médical pour guider le choix des libanais rapidement sur place à Ouaga.A défaut de donner du matériel usé et non conforme, les libanais pouvaient contribuer en espèces comme d’autres l’ont fait sans tergiverser inutilement. La SONAPOST,LA SONABEL ont remis du matériel en demandant au préalable les besoins de l’hôpital pour leur fournir du matériel adéquat. La communauté libanaise devrait reconnaître son tort.

  • Le 22 novembre 2014 à 21:48, par Goomsida
    En réponse à : Don de "vieux" matériel à l’hôpital Yalgado : Le droit de réponse de la communauté libanaise au Burkina

    Salut,

    Je suis 100% burkinabe, mais il y a une chose qui cloche. Je vie aux USA, et ma femme est de la sante et selon elle chaque fin d’annee il y a des gens qui viennent demander ce qu’il ont besoin pour en offrir comme don. Maintenant ce qui me derange dans cette petite histoire c’est le fait que les regles des responsables de l’hopital veulent que l’achat des materiels passent par leur fournisseur. y a t’il pas du flou ici ?. Ensuite si le materiel n’est pas ce que le CHU a besoin, je penses qu’au burkina faso, il y a des centres de sante qui peuvent en faire usage. On ne doit pas imposer un fournisseur aux donateurs alors qu’on sait comment les choses se passaient au temps de Blaise au Faso.

    De l’autre cote, je penses qu’il ne faut pas aussi que des gens profitent de la situation actuelle pour se mettrent a la lumiere. Cette meme communaute libanaise savaient que nous etions en manque dans nos hopitaux et devraient le faire depuis le temps de compaore s’ils aimaient le bien etre des burkinabe.

    Que chacun met de l’eau dans son vin.

  • Le 22 novembre 2014 à 22:07, par AC
    En réponse à : Don de "vieux" matériel à l’hôpital Yalgado : Le droit de réponse de la communauté libanaise au Burkina

    Les libanais, eh oui, on se connait très bien. et quand le consul dit :
    "La communauté libanaise à toujours été auprès de ses frères burkinabè tant dans les moments heureux que dans les moments difficiles." Je dis bien, c’est Archi-faux.
    Voyez comment Hage-matériaux traitent nos frères comme des esclaves et en plus avec des salaires de misère.
    La communauté libanaise craint de perdre ses privilèges de l’air compaoré.
    les marchés gré à gré, c’est fini maintenant !!!
    l’insolence de cette dernière aussi est finie !!!!
    la corruption et les marchés bâclés et sur-facturés , c’est fini aussi !!!

    Pas besoin de nous divertir avec vos don en poubelle. On connait très bien l’hypocrisie de
    ces libanais. Le Burkina a changé et il n’y a plus de place pour des rapaces de ce genre ici.

  • Le 22 novembre 2014 à 22:15, par moustapha
    En réponse à : Don de "vieux" matériel à l’hôpital Yalgado : Le droit de réponse de la communauté libanaise au Burkina

    je crois dans cette période fragile où on a besoins de tous les soutiens possibles le DG de Yalgado devrait mettre un peu d’eau dans son vin. De ma part il devait saluer le comportement de cette communauté. Il son combien au Burkina a venir soutenir les blessés de l’insurrection.

  • Le 22 novembre 2014 à 22:25, par Burkinbila
    En réponse à : Don de "vieux" matériel à l’hôpital Yalgado : Le droit de réponse de la communauté libanaise au Burkina

    Ces libanais sont capable de faire pire que ca celui qui ne croit pas n a qu’a faire un tour a Kossodo echanger avec nos freres Burkinabe qui travaillent avec ces gens la et vous saurez de quoi ils sont capables. Mais comme la dit mon president : ( plus rien ne sera comme avant).

  • Le 22 novembre 2014 à 22:27, par Tinga
    En réponse à : Don de "vieux" matériel à l’hôpital Yalgado : Le droit de réponse de la communauté libanaise au Burkina

    M. le DG, réagissez ! si non vous êtes fautif. 5 fauteuils roulants qui sont utilisables, c’est quelque chose pour une structure sanitaire et je ne vois pas la raison (si non de l’orgueil ou parce que vous n’avez pas pu avoir le don en espèces sonnantes et trébuchantes). ça sent mauvais et aux yeux de beaucoup, on ne peut refuser un don tant et si vrai que le matériel était dans l’état où le décrit la communauté libanaise. Ils ont fait leur don qui pouvait servir à plusieurs malades. Je ne crois pas que ces fauteuils étaient si vieillots que ça au point de faire entorse à la dignité d’un malade ou du receveur. Il y a anguille sous roche. Directeur, sortez de votre silence... On vous accuse aujourd’hui d’avoir des intérêts cachés qui vont coûté à des malades de ne pas bénéficier de ce don généreux. Qu’en pensez-vous ? C’est pas vrai ? Si non, répondez-nous. On est dans un pays de droit, de liberté. Parlez ! on vous écoute.

  • Le 22 novembre 2014 à 22:46, par BAARKA
    En réponse à : Don de "vieux" matériel à l’hôpital Yalgado : Le droit de réponse de la communauté libanaise au Burkina

    Il faut que les deux partis cessent de divertir le peuple burkinabe.
    La page COMAPORE est déchirée,vous devez comprendre que RIEN SE SERA COMME AVANT.
    Tout ceux qui soupaient avec le clan COMPAORE doit se dire que tout est fini et ce BURKINA nouveau les choses aussi ont changés. Celui qui refuse de changer,ses comptes lui seront réglés.

  • Le 22 novembre 2014 à 22:47, par mouni
    En réponse à : Don de "vieux" matériel à l’hôpital Yalgado : Le droit de réponse de la communauté libanaise au Burkina

    Il faut que ces lianais apprennent a respecter tous ceux qui vivent sur le so du faso. Plus Jamais de moqueries.si le faso est bon , aussi son peuple merite du respect.la corruption qui vous permet de survivre ne vas plus marcher. Blaise est parti et seul le bon comportement fera votre survie.

  • Le 22 novembre 2014 à 22:54, par Burkinden
    En réponse à : Don de "vieux" matériel à l’hôpital Yalgado : Le droit de réponse de la communauté libanaise au Burkina

    Webmaster, pourquoi m’avoir censuré ?

  • Le 22 novembre 2014 à 23:03, par Inside
    En réponse à : Don de "vieux" matériel à l’hôpital Yalgado : Le droit de réponse de la communauté libanaise au Burkina

    Je pense qu’il est temps pour les libanais de réaliser que les choses ont changées, la période où vous étiez rois chez nous est close. Ne nous prenez pas pour des imbéciles. Votre objectif n’était pas d’effectuer un dont, mais de vous faire passer pour ce que vous n’êtes pas. Vous avez voulu faire un tapage médiatique ? et ben c’est raté....
    Relisez bien les propos du Directeur du CHUY à savoir : ... Prendre toute la nation burkinabè à témoin en disant que nous avons reçu du matériel neuf alors que ce n’est pas le cas..... Vous confirmez dans votre droit de réponse que tout le matériel n’était pas neuf. Mr SANGARE a donc bien réagit.

    Nous savons tous pourquoi vous voulez vous affichez comme bienfaiteur sous les projecteur de la presse. Ne soyez pas pressé, bientôt la presse parlera de vous et vous le savez mieux que moi. Je vous conseil de revendre le matériel (s’il est vendable) et remettre les sous à l’entreprise Fadoul Technibois afin qu’elle démarre incessamment les travaux du pont du Nazinon. Sinon la presse en parlera et c’est pour bientôt....

  • Le 22 novembre 2014 à 23:05
    En réponse à : Don de "vieux" matériel à l’hôpital Yalgado : Le droit de réponse de la communauté libanaise au Burkina

    La nécessité de clarifier cette affaire vient du buzz médiatique crée par le DG, maintenant que le problème est public sa solution sera publique...vivement que ZIDA envoie vérifier et frapper celui qui a menti.. Juste une question aux spécialistes de la santé ...y a t’il des fauteuils roulants neufs au BURKINA ? Si oui EMOF en vend t’il ?.., vivement une commission d’enquête sur cette affaire

  • Le 22 novembre 2014 à 23:12, par ledjango
    En réponse à : Don de "vieux" matériel à l’hôpital Yalgado : Le droit de réponse de la communauté libanaise au Burkina

    voila encore une affaire qui risque d’attirer l’attention de ZIDA.j’ai suivi avec intérêt les deux versions.Le DG du CHU semblait avoir raison,mais la justification des libanais semble cacher quelque chose.Je demande instamment que le DG donne rapidement sa version suite a cette explication.sinon voici mon verdict:ayant indique un vendeur chez qui la Communaute libanaise (CL) devait acquerir le materiel le DG prevoyait un deal avec le vendeur en question.mais ce plan ayant ete foire il s’est simplement mis a rendre (a sa maniere) la piece a la CL.Mais etant donne que ce materiel juge desuet pouvait servir utilement dans un CSPS comme celui de ma commune (Commune de Zambo dans le Ioba ou il n’y a pratiquement rien) le DG etait a mesure de penser dans cette direction.
    Mais etant donne que le geste de la CL est un don et que le beneficiaire (le CHU represente par son DG) etait libre d’accepter,son refus ne pose aucun probleme.Pourquoi alors cet etalage dans la presse ?
    D’ou que le DG doit s’expliquer dans les plus brefs delais.sinon......Hum !!!!!!!!

  • Le 22 novembre 2014 à 23:26, par biriki
    En réponse à : Don de "vieux" matériel à l’hôpital Yalgado : Le droit de réponse de la communauté libanaise au Burkina

    Communauté libanaise, nous n’avons pas besoin de vos dons, il faut simplement payer les impôts et taxes et arrêter d’importer des motos avec des certificats de vélos. Vous parlez de malades indigents qui auraient besoin de vos dons ? Non, leur indigence n’a pas commencé le 30 octobre et vous le savez bien. Parlant d’indigence, et si vous commenciez à bien traiter vos employés ? Quant vous demandez une expertise pour constater l’état du matériel, je devais mourir de rire car vous êtes capables d’acheter du neuf pour discréditer le DG. Au burkina, on n’est pas violent, mais intelligent, donc faites profil bas pour le moment.

  • Le 22 novembre 2014 à 23:41, par rayim
    En réponse à : Don de "vieux" matériel à l’hôpital Yalgado : Le droit de réponse de la communauté libanaise au Burkina

    MOUSTAPHA,GOOMISIDA,PARATSIDA,VISIONNAIRE,SOUMPOUGDOU , apres lecture de vos interventions , je souhaites vous dire ceci respectueusement :
    .les libanais ne sont pas obliger de faire un don
    .YALGADO a recu plusieurs dons ,mais nous n’avons pas eu de problèmes de qualités.
    .les centres de santé de province ne sont pas non plus des poubelles , pour recevoir du materielle inadaptés.
    dites moi les BURKINDI , est ce que les libanais sont obliger de faire un don...................
    Les choses ont changer ,en 2010 INOUSSA KANAZOE a importé un riz qui est arrivé au port du GHANA, et apres analyse les GHANAENS ont estimés que ce riz etait meme mauvais pour des chevaux n’en parlons pas des humains , et que ca ne passera pas , par leur port pour le BURKINA, le navir a sinplemment changer de destination pour le togo, et ce riz , a eté belle et bien consommer par des BURKINABE dont certain en sont certainement mort. C’EST LA COMPAOROSE......................................
    alors juste vous dire que les chose ont changer mrs les libanais, berouth c’est la merde ici il reste une seul chose , c’est le BURKINDI
    WEB MASTER TU ES LIBRE

  • Le 22 novembre 2014 à 23:53, par Nabiga
    En réponse à : Don de "vieux" matériel à l’hôpital Yalgado : Le droit de réponse de la communauté libanaise au Burkina

    Je suis désolé du comportement du DG que certains traitent d’honnête homme. Il s’est fait avoir en voulant imposer un fournisseur. Pourquoi n’a-t-il pas envoyer la liste du matériel désiré par sa structure et proposer des adresses de deux ou trois fournisseurs ? Il se permet d’envoyer une facture pro-forma d’un seul fournisseur. DG, pourquoi pas au moins deux ou trois pro-forma ? Vous n’avez pas raison DG, vous n’êtes pas clair. Je voudrais que les autorités de la santé s’impliquent dans la gestions des dons en espèces reçus par Sangaré pour notre hôpital. Il semble préférer les espèces.
    Mes chers frères burkinabé, ne condamnez pas la communauté libanaise, de prime à bord. Il faut que le sieur Sangaré s’explique. Un bon gestionnaire ne ferait pas ce que ce qu’il a fait. Es-ce à lui d’envoyer un pro forma ? Et on veut se dire honnête homme. Je suis désolé.

  • Le 22 novembre 2014 à 23:56, par koro
    En réponse à : Don de "vieux" matériel à l’hôpital Yalgado : Le droit de réponse de la communauté libanaise au Burkina

    Moi je pense Mr le DG a eu tord d’étaler cette histoire dans la presse si le matériel ne te convient pas refuse et c’est fini vous avez meme fait cas d’un don d’ hélicoptère que vous avez refusé avez vous fait cas de ça dans la presse ?pourqu’oi ? je pense vous stigmatisez une communauté a qu’elle dessain je l’ignore déja que cette communauté ne jouit pas d’une bonne renommée a tord ou a raison vous etes responsable faites attention a ce que vous dites vous avez vu les réactions des internautes envers cette communauté et cela c’est de votre faute vous voyez lorsqu’on lit le droit de réponse du consul ça vous compromet sinon pourqu’oi leur imposer un fournisseur quant au don en espèce vous savez tres bien que cette communauté a toujours fait ses dons en nature pour des raisons évidentes que vous connaissez surement on a vu des dons de vieilles ambulances a coup de pub dans les médias qui n’ont jamais pu évacuer un seul malade il n’y a jamais eu d’ecrit la dessus Maintenant si vous voulez montrer au peuple Burkinabè votre integrité diligenter un audit aupres de vos service a l’hopital vous comprendrez beaucoup de choses

  • Le 22 novembre 2014 à 23:57, par lekabs
    En réponse à : Don de "vieux" matériel à l’hôpital Yalgado : Le droit de réponse de la communauté libanaise au Burkina

    Écoutez, pourquoi le DG doit envoyer une seule facture pro forma ? Ladite facture pro forma à-t-elle été obtenue selon les procédures régulières de passation de marché ? Que le DG s’explique sur cette question avec toutes les évidences de régularité et de transparence.

    L’omerta doit être bannie ! Les comptables et les autres personnels doivent parler et dénoncer les abus et les fraudes. Il faut que tous les services du Burkina travaillent dans la transparence totale. Il faut arrêter les surfacturations pour aller après boire des vins dont le prix unitaire (entre 300 000 Fcfa et 1 000 000 Fcfa au Paradis des vins à Ouaga) est l’équivalent d’un prêt bancaire de deux à trois ans d’un fonctionnaire moyen.

    Le pays doit mériter son nom de pays des hommes intègres !

  • Le 23 novembre 2014 à 00:11, par dunbar
    En réponse à : Don de "vieux" matériel à l’hôpital Yalgado : Le droit de réponse de la communauté libanaise au Burkina

    Pourquoi le DG s’empresse d’envoyer une facture pro forma alors qu’on lui demande une liste de besoin ?
    Je pense que le DG a eu une attitude suspecte. Ne voulait-il pas se venger parce que n’ayant pas pu gérer lui-même l’achat du matériel ?

  • Le 23 novembre 2014 à 00:15
    En réponse à : Don de "vieux" matériel à l’hôpital Yalgado : Le droit de réponse de la communauté libanaise au Burkina

    Si c’est faire pire, les libanais, on les connais pour ça. J’ai été témoins de plusieurs scènes dans la ville et même ailleurs dans d’autres pays en Afrique où ils sont installés donc ce n’est pas la peine de les jeter des fleurs. Maintenant pour le don, quelque chose ne va pas, pourquoi avoir insisté à offrir du matériel du moment ou le responsable vous demande de remettre en espèces votre contributions ? D’ailleurs beaucoup de donateurs l’ont fais, maintenant si vous n’avez pas confiance au responsable abandonnez tout simplement mais n’associez pas du matériel pourris à du neuf pour remettre. Je pense que vous avez pêchez et il est mieux de le reconnaître. Même moi, si quelqu’un me fais un don ressemblant à du bon débarras je le refuse tout simplement. Si vous avez du respect, et surtout avec tout les respect que le peuple vous dois, faites des dons digne de ce nom ou bien vous laissez. Vous n’êtes pas les seuls à faire ces genres choses mais je pense qu’il est temps que nous ouvrions l’œil car on est capable nous même de nous équiper dignement et non penser que d’autres le feront à notre place.

  • Le 23 novembre 2014 à 00:18
    En réponse à : Don de "vieux" matériel à l’hôpital Yalgado : Le droit de réponse de la communauté libanaise au Burkina

    l’attitude de DG de l’hopital est condamnable, pourquoi vouloir ériger un monopole dans l’achat des produits destinés àl’hopital

  • Le 23 novembre 2014 à 00:29, par le visionneur
    En réponse à : Don de "vieux" matériel à l’hôpital Yalgado : Le droit de réponse de la communauté libanaise au Burkina

    C’est vraiment deplorable ce qui se passe. Un don est don. Le matériel qui vient souvent d’Europe est la plupart usagé. Mais la presse informe que nous avions reçu un don de matériel neuf. Je tiens à ce que le DG fasse l’etat de ce que l’hopital a reçu depuis le 30 octobre. Et donner un delai pour la reception des dons. La transparence doit commencer.
    celui qui donne et veut mediatiser son don, qu’il le fasse. Mais qu’il sache que ce don n’est pas valorisé. Merci.

  • Le 23 novembre 2014 à 00:30
    En réponse à : Don de "vieux" matériel à l’hôpital Yalgado : Le droit de réponse de la communauté libanaise au Burkina

    Pourquoi la direction générale de yagaldo remet une facture pro forma de EMOF au libanais, il y a quelque chose qui ne va pas. C’est un delit

  • Le 23 novembre 2014 à 00:36, par aristide
    En réponse à : Don de "vieux" matériel à l’hôpital Yalgado : Le droit de réponse de la communauté libanaise au Burkina

    Juste qu’on arrete d’etre braque dans un sens ,j’ai rien pour les libanais ou les blancs ,tout ce que je sais du haut de mon experience l’enemie du Burkinabe est un Burkinabe est toujours un autres burkinabe. Ne gardons pas les brebis galeuses , en tant que Directeur de l’:opitale ,qu’est-ce qu’il a donne au victimes de l’insurrection .je demmande au president et a son premier ministre de nous debarasser des pourris de l’anciens systeme
    Merci d’avance

  • Le 23 novembre 2014 à 00:37
    En réponse à : Don de "vieux" matériel à l’hôpital Yalgado : Le droit de réponse de la communauté libanaise au Burkina

    l’hopital peut indiquer au besoin la marque du materiel mais pas imposer chez qui le commander

  • Le 23 novembre 2014 à 00:56, par dianda
    En réponse à : Don de "vieux" matériel à l’hôpital Yalgado : Le droit de réponse de la communauté libanaise au Burkina

    M.le D.G vs avez oublié que le système compaorose ne marche plus non ?apprêté vs à plier bagages.

  • Le 23 novembre 2014 à 00:59, par Ben Hamed
    En réponse à : Don de "vieux" matériel à l’hôpital Yalgado : Le droit de réponse de la communauté libanaise au Burkina

    Le Président du Faso
    Le Président du Conseil des ministres

    Vu la Constitution
    Vu la Charte de la transition

    DECRETE

    Article 1 : La communauté libanaise est invitée à revoir à la hausse les salaires de misère qu’elle octroie à ses travailleurs burkinabè.

    Article 2 : La communauté libanaise doit traiter les travailleurs burkinabè qu’elle emploie avec dignité et respect.

    Article 3 : La communauté libanaise doit convenablement et scrupuleusement payer ses impôts et ses droits de douanes.

    Article 4 : Le Premier ministre est chargé de l’exécution du présent décret qui sera publié au Journal Officiel du Faso.

    Marcel KAFANDO
    Président du Faso alias "Rien ne sera plus comme avant".

  • Le 23 novembre 2014 à 01:32, par alpha
    En réponse à : Don de "vieux" matériel à l’hôpital Yalgado : Le droit de réponse de la communauté libanaise au Burkina

    s’il vous plait arreter d’ètre hypocrite et très mechant. Même Dieu se facherait s’il était a la place des libanais dans ces conditions la.on ne donne que ce qu’on peu et c’est le geste qui compte.C’est une compassionn que ces gens manifestent a l’égars des burkinabè.Ils auraient pu passé juste pour saluer.que les hypocrites qui jettent des flèches aux libanais nous disent ce qu’ils ont pu donner a leurs propres frères a yalgado.on vous connait c’est le verbillage vide

  • Le 23 novembre 2014 à 01:37, par sticky
    En réponse à : Don de "vieux" matériel à l’hôpital Yalgado : Le droit de réponse de la communauté libanaise au Burkina

    Un chat est un chat.une liste est différente d un facture proforma. La réception d un don est différent de la réception d une commande publique. La lecture de l article appelle de ma part les observations suivantes :
    - Vraisemblablement, nous sommes face à un cas de sur facturation classique,
    - Un manque de respect à l égard du donnateur (libanais) entraîné par le refus de ce dernier de payer le matériel chez un autre fournisseur.
    - Honnêtement, les organes de contrôle doivent faire un tour à l hôpital .
    Je trouve audacieux de vouloir continuer ces pratiques de la compaorose en refusant de recevoir des dons pour soigner les graves jeunes qui se sont battus pour nous débarrasser de ce régime. DG vous vous trompez d époque .

  • Le 23 novembre 2014 à 02:10, par Faycal le Burkinabe
    En réponse à : Don de "vieux" matériel à l’hôpital Yalgado : Le droit de réponse de la communauté libanaise au Burkina

    Messieurs de la communaute Libanaise, arretez de nous distraire.. Vos combines avec les anciens tenants du pouvoir sont finis. Des directeurs comme celui de l’Hopital ont ete recrutes sur la base de leurs savoir faire et etre, et non sur la base d’un deal. Depuis le 31 Octobre vous auriez du comprendre que beaucoup de choses ont changes.. Sachez qu’on ferra l’audit de tout ce que vous devez au tresor public, de la situation de paie de vos employes et des miseres que vous leurs faites... On fera l’etat de vos deals avec tous ces pourris et ripoux de l’ancien regime, apres quoi on vous mettra le feu par tous les orifices pour que vous fournissez des services de qualites au Burkinabe et que vous les traitiez honorablement. Messieurs de la communaute Libanaise, le vent du changement est en route, et votre reponse aussi minable que vos demarches pour tenter de plaire aux nouvelles tetes du pouvoir sont quaducs. Attendez donc que l’on forme notre gouvernement, vous verrez bien ce qui va vous arriver.. LA PATRIE OU LA MORT NOUS VAINCRONS

  • Le 23 novembre 2014 à 02:48
    En réponse à : Don de "vieux" matériel à l’hôpital Yalgado : Le droit de réponse de la communauté libanaise au Burkina

    Qu’est ce qu’ils racontent ces Burkinabe ? La communauté Burkinabe est forte de plus de cinq millions de personnes en Côte d’Ivoire. Durant cette crise ivoirienne qui a duré dix ans, aucun don burkinabé n’a été enregistré en faveur de leurs hôtes ivoiriens pour les soutenir soit par solidarité ou par remords parce que c’est le Burkina Faso qui a servi de base arrière à la rébellion ivoirienne qui a endeuillé de nombreuses familles. Et ce sont eux aujourd’hui qui maladroitement méprisent le don fait du fond du coeur par la communauté Libanaise. Ne dit on pas que la manière de donner vaut mieux que ce qu’on donne ? Burkinabe, sortez de l’ivresse de votre insurrection pour la lucidité maintenant.

  • Le 23 novembre 2014 à 04:10, par SIB
    En réponse à : Don de "vieux" matériel à l’hôpital Yalgado : Le droit de réponse de la communauté libanaise au Burkina

    Ne vous laissez pas berner par ses assoiffes d argent. Je trouve qu’il y a des non dits dans cette affaire.Mr le DG a ses deals dans cette affaire. mettez une commission de veille sur tout ce l’hôpital recois comme don. C est pas maintenant qu il faut sortir pour blabla on se connait et on sait comment vous etes rentré laba comme DG.Je me rappel que c’est au niveau de l’enquete de moralité que vous aviez été departagé et c es sur cet element qu on peut tout trucqué.
    Francois n est plus l homme fort vas tu revenir chez SALIF DIALLO ou ROCK ?Tout a une fin et ne cherche pas a faire semblant accepte les chose et commence a te preparer pour ta retraite.

  • Le 23 novembre 2014 à 05:28
    En réponse à : Don de "vieux" matériel à l’hôpital Yalgado : Le droit de réponse de la communauté libanaise au Burkina

    Le DG n’a pas reçu ses 10% du fournisseur qu’il a choisi. C’est pourquoi il taxe l’équipement d’être de la vieillerie. " Rien ne sera plus comme avant" Président Michel Kafando. Frères Libanais, félicitations !!

  • Le 23 novembre 2014 à 05:51, par dez
    En réponse à : Don de "vieux" matériel à l’hôpital Yalgado : Le droit de réponse de la communauté libanaise au Burkina

    Ce qui m’inquiète c’est pourquoi le DG a envoyé une facture proforma au lieu d’une liste comme convenu et de surcroît d’une société déterminée ?

  • Le 23 novembre 2014 à 06:03, par Ratasida
    En réponse à : Don de "vieux" matériel à l’hôpital Yalgado : Le droit de réponse de la communauté libanaise au Burkina

    Peuple courageux du Burkina il nous faux meme une autre revolution contre ces Libanais dans ce pays (comment peut-on etre esclaves des etrangers dans son propre pays). Qui dira le contraire ?

  • Le 23 novembre 2014 à 06:34, par BAARKA
    En réponse à : Don de "vieux" matériel à l’hôpital Yalgado : Le droit de réponse de la communauté libanaise au Burkina

    Il faut que les deux partis cessent de divertir le peuple burkinabe.
    La page COMAPORE est déchirée,vous devez comprendre que RIEN SE SERA COMME AVANT.
    Tout ceux qui soupaient avec le clan COMPAORE doit se dire que tout est fini et ce BURKINA nouveau les choses aussi ont changés. Celui qui refuse de changer,ses comptes lui seront réglés.

  • Le 23 novembre 2014 à 06:39, par bazie
    En réponse à : Don de "vieux" matériel à l’hôpital Yalgado : Le droit de réponse de la communauté libanaise au Burkina

    Merci M.le Consul pour ce droit de reponse.Je ne doute ni de votre credibilite ni de celle du Docteur Sangare mais je pense qu’il y a eu deficit de communication.

  • Le 23 novembre 2014 à 06:44, par SOME
    En réponse à : Don de "vieux" matériel à l’hôpital Yalgado : Le droit de réponse de la communauté libanaise au Burkina

    Bien fait pour notre gueule ! quand thomas sankara s’était attquer aux pratiques mafieuses, meprisantes et memes ouvertement racistes de cette communaute libanaise qui a ue si mauvaise image, certains avait crié a la dictature, aux atteintes aux libertes, etc. Et sankra avait reussi a les mettre au pas ; compaore et sa clique de voleurs les ont rehabilites dans leurs mauvaises habitudes par le libilibi, la corruption, le pillage et le saccage de notre paysAlors ne nous etonnos pa de recevoir ce que nous demandons : le mepris ! si nous memes nous demandons d’etre corrompus, alors acceptons d’etre meprises par le corrupteur !
    SOME

  • Le 23 novembre 2014 à 06:58, par ouedraogo
    En réponse à : Don de "vieux" matériel à l’hôpital Yalgado : Le droit de réponse de la communauté libanaise au Burkina

    il faut que la communauté libanaise soit plus respectueuse des burkinabè. nous savons tous que cette communauté a amassé l’argent, trompé les burkinabè exploité impunément les travailleurs burkinabè qui sont dans leur entreprises du peuple durant le règne de Blaise compaoré. Soyez honnête, vous avez suffisamment de moyen pour vous présenter dans notre hôpital avec "même un seul vieux fauteuil" pour vous foutre de nous... je ne dis pas que le DG est honnête, mais je dis que sur ce coup, il à parfaitement raison de ne pas réceptionner ce matériel. vous parlez de tensiomètres et autre matériel neufs... ce n’est pas parce que c’est neuf que c’est bon. vous savez bien que le materiel médical ce n’est pas des condiments, il y’a des critères et des exigence à respecter sinon vous assassinez des malades... alors reconnaissez que vous avez déconné et réparez cet affront pour le peuple burkinabè. ne cherchez pas à vous faire voir cherchez avec sincérité à aider les malades de l’hôpital. ne cherchez pas à accuser et à traiter le DG de malhonnête, c’est vous même qui êtes de mauvaise foi comme d’habitude... vous êtes connu et répute pour ça dans tous les pays africain. changez un peu maintenant et devenez un peu plus honnête au Burkina Faso sinon...
    Dieu protège ma chère Patrie.

  • Le 23 novembre 2014 à 07:10, par Pa Begh Wende
    En réponse à : Don de "vieux" matériel à l’hôpital Yalgado : Le droit de réponse de la communauté libanaise au Burkina

    Bonjour,
    je crois que nous nous perdons complètement : les fauteuils roulants incriminés sont-ils en état de servir ou pas ? Le fait que ce soit du matériel usagé n’en fait pas obligatoirement du matériel à mettre à la poubelle et je ne vois aucun manque de respect à offrir un tel matériel. D’ailleurs chaque année nous recevons dans notre pays, des lunettes usagées, du matériel médical usagé, qui est parfois vendu au bord de nos routes et qui trouvent preneur.
    Par contre , je me pose des questions :
    1/- quant à la volonté d’orienter les donateurs vers un fournisseur précis
    2/- quant à l’attitude de celui-ci qui relaie aux autorités de l’hôpital le souhait de l’acheteur d’obtenir une remise, comme si cela n’est pas une démarche courante dans les affaires
    3/- quant à l’attitude du Directeur de l’hôpital qui suggère un don en espèces
    4/ - quant à ses motivations quand il étale cela dans la presse. Nous n’avons pas besoin de stigmatiser une frange de la population. ceci me parait une attitude dangereuse et irresponsable.

  • Le 23 novembre 2014 à 07:21
    En réponse à : Don de "vieux" matériel à l’hôpital Yalgado : Le droit de réponse de la communauté libanaise au Burkina

    DG tu es un vrai patriote. Plus rien ne sera comme avant inch Allah. Liban balle à terre.

  • Le 23 novembre 2014 à 07:23, par Naméba
    En réponse à : Don de "vieux" matériel à l’hôpital Yalgado : Le droit de réponse de la communauté libanaise au Burkina

    Écoutez chers internautes, ce qui est clair c’est que le DG de Yalgado a refusé le matériel tout simplement parce qu’il ne vient pas de la société EMOF-Service où il s’attendait à ses frais de commission. C’est tout. Il doit être tout simplement dégagé.

  • Le 23 novembre 2014 à 07:28, par Naméba
    En réponse à : Don de "vieux" matériel à l’hôpital Yalgado : Le droit de réponse de la communauté libanaise au Burkina

    Écoutez chers internautes, ce qui est clair c’est que le DG de Yalgado a refusé le matériel tout simplement parce qu’il ne vient pas de la société EMOF-Service où il s’attendait à ses frais de commission. C’est tout. Il doit être tout simplement dégagé.

  • Le 23 novembre 2014 à 07:31
    En réponse à : Don de "vieux" matériel à l’hôpital Yalgado : Le droit de réponse de la communauté libanaise au Burkina

    Vous avez reconnu kil avais des fauteuil vieux dans l don. Cest suffisant pour tt refuser. Avec tt les millaires kil se fond dans se pays ? Un peu de respect kan meme.

  • Le 23 novembre 2014 à 07:55, par jérémie
    En réponse à : Don de "vieux" matériel à l’hôpital Yalgado : Le droit de réponse de la communauté libanaise au Burkina

    c’est dommage qu’en pareil circonstance des responsables confondent soi et peuple. D’autant plusqu’ils veulent profiter de la situation pour d’autres raisons. si le Peuple a été capable de faire partir le president ce n’est pas le Dr d’un hopital qui sera un problème.

  • Le 23 novembre 2014 à 07:59
    En réponse à : Don de "vieux" matériel à l’hôpital Yalgado : Le droit de réponse de la communauté libanaise au Burkina

    Un don est un don, neuf ou vieux et si on a de la grandeur, ca ne se refuse pas. Cependant c’est au DG lui meme d’en verifier l’etat, de faire le tri avant usage pour les patients. Enfantillage tout ca !

  • Le 23 novembre 2014 à 08:05, par Trèves de commentaires
    En réponse à : Don de "vieux" matériel à l’hôpital Yalgado : Le droit de réponse de la communauté libanaise au Burkina

    Ecoutez ! Tout le monde connaît les mauvaises mentalités des syro-libanais au Burkina et dans le monde. Ce sont des spécialistes d’affaires floues et fausses qui recherchent essentiellement du profit et des privilèges dans les pays où ils mènent leur commerce au détriment même des nationaux. Ils s’arrangent toujours pour avoir les faveurs des régimes dans les pays d’accueil. C’est cette logique que la communauté libanaise tente maladroitement de manifester aux yeux du nouveau régime au Burkina. Mais il a fait un mauvais choix. On ne cherche pas à se faire une bonne image au sein de l’opinion publique par des dons de mauvaise qualité à un hôpital. Si les libanais avaient du respect pour les Burkinabè, ils auraient pu offrir une ambulance neuve à l’hôpital ou aux pompiers en lieu et place du matériel vétuste et inapproprié selon les normes de qualité de l’hôpital. Monsieur Hage ferait mieux de faire profil bas et amendement honorable au peuple burkinabè. Ce n’est pas parce qu’il est consul honoraire du Liban qu’il se croit tout permis. Par le passé, même un proche de l’ex- ministre de la santé s’est vu refuser ses dons de matériels (des générateurs) au CHU Yalgado car le matériel ne répondait pas aux normes de qualité requises par un hôpital sérieux. Le ministre qui assurait la tutelle des hôpitaux n’a pas tergiversé comme Joseph HAGE et a accepté de respecter les procédures de l’hôpital. C’est suffisamment clair et c’est une question de responsabilité pour la qualité de soins aux malades.

  • Le 23 novembre 2014 à 08:06, par Le Sage2
    En réponse à : Don de "vieux" matériel à l’hôpital Yalgado : Le droit de réponse de la communauté libanaise au Burkina

    DG, Ce n’est pas serieux de votre part. C’est votre droit de refuser le don, juste par un coup de fil aux donateurs, et les journalistes allaient traiter cela sans vous citer expressément.
    1. Pourqoi voulez-vous imposer un fournisseur qui est permanemment en contact avec vous ?
    2. La sagesse au Faso enseigne qu’on ne rejette pas un don de cette façon (Par les médias) à moins que vous cachez quelque chose derrière cela.
    Dans tous les cas, sachez que vous allez rencontrer le système Zida sur votre passage car RIEN NE SERA PLUS COMME AVANT

  • Le 23 novembre 2014 à 08:12, par Nsalfo
    En réponse à : Don de "vieux" matériel à l’hôpital Yalgado : Le droit de réponse de la communauté libanaise au Burkina

    Toutes les communautés ont leur place au Burkina,arrêtons les idées déjà préconçues à l’égard de la communauté libanaise. Ils ont apporté ce qu’ils pouvaient donner comme les braves étalons. Au DG de recevoir et de savoir comment utiliser tel ou tel matériel. Pourquoi le DG voudrait ils les orienter vers un fournisseur ? Ce dernier est il l’unique en mesure de fournir du matériel à la hauteur de l’hôpital ? Ce sont ces types de comportements dans le marché public déjà connus de l’ère Blaise Compaoré qu’il faut absolument condamner et poursuivre les commanditaires. Qu’il y ait expertise ou pas ce matériel doit être repris par l’hôpital et le ministère doit s’impliquer pour éclaircir cette affaire. L’hélico dont le DG fait cas doit revenir également, qui a-t’il concerté pour rejeter ces dons ? Si l’hôpital Yalgado ne peut pas gérer cet avion il y a bien d’autres structures qui peuvent en avoir besoin ce qui pourrait être toujours bénéfique pour l’hôpital. S’il vous plait ne décourager pas les bonnes volontés. Ne faites pas non plus votre propre publicité sur leur dos. Une bonne enquête s’avère indispensable.

  • Le 23 novembre 2014 à 08:16, par Honte à vous !
    En réponse à : Don de "vieux" matériel à l’hôpital Yalgado : Le droit de réponse de la communauté libanaise au Burkina

    Les dons en matériel de la communauté libanaise sont évalués à 5 millions et quelques de FCFA .EMOF leur a adressé une facture proforma de 6.500.000FCFA pour du matériel de qualité conforme aux normes de l’hôpital. La différence n’étant pas très grande, si les libanais avaient une bonne intention d’offrir des dons utiles et de qualité, ils n’auraient pas dû refuser de passer la commande avec EMOF.Ils ont préféré collecter des vieux matériels dégradés ailleurs pour se dépêcher de se faire un coup de publicité médiatique en invitant la presse pour la cérémonie de remise. Honte à vous !

  • Le 23 novembre 2014 à 08:23, par dadonykilay
    En réponse à : Don de "vieux" matériel à l’hôpital Yalgado : Le droit de réponse de la communauté libanaise au Burkina

    POURKOI AU LIEU DE DONNER LA LISTE DES BESOINS LE DG ENVOI UNE FACTURE PROFORMA d,une société de la place ?ya problèm 1, est ce qu,il nya pa conivence ? sinon pourkoi refuse d diminué mèm 5f ? pourkoi Sangaré voulait qu,au lieu du materiel il peuve doné l,argent là et si les libanais voulait prendre credit ailleurs ? et puis on te donne kelk choz si tu ne veut pas refuse et cè tout..pourkoi le dire a la presse ? à kel dessein ? CHERCHEZ A VERIFIER TOUT L,ARGENT K SANGARÉ REÇOIT S,IL NYA PAS D PTITE COUPE KELK PART.. Sinon pr ma part des gens ki viennent d bne foi et d,eux mêm vs proposez du materiel mêm si tu ne veux pas prend d,otre en auront besoin ou bien ? CETTE HISTOIRE EST LOUCHE ET TRONQUÉE, INVESTIGUEZ ds les 2 camps et raportez nous la verité. Wait and see !

  • Le 23 novembre 2014 à 08:24, par Billy
    En réponse à : Don de "vieux" matériel à l’hôpital Yalgado : Le droit de réponse de la communauté libanaise au Burkina

    Il ya du flou dans cette histoire et cette situation devrait être tirée au clair. Lhopital n’est pas un depotoir mais lhopital à sérieusement besoin d matériel.

  • Le 23 novembre 2014 à 08:46, par BOBLI
    En réponse à : Don de "vieux" matériel à l’hôpital Yalgado : Le droit de réponse de la communauté libanaise au Burkina

    M le Directeur Général, veuillez étendre votre argumentaire parce que là, c’est vous qui n’avez pas tout dit .

  • Le 23 novembre 2014 à 08:50, par Vlé
    En réponse à : Don de "vieux" matériel à l’hôpital Yalgado : Le droit de réponse de la communauté libanaise au Burkina

    suis tout à fait d’acord avec DG. Le matériel médical doit respecter certains consignes internationaux car d’autant plus avec ce temps de maladies critiques nous ne pourrons accepter ces matériels. Le burkinabé ne mérite pas de tel don de la part de la communauté libanaise.

  • Le 23 novembre 2014 à 08:57, par mucth
    En réponse à : Don de "vieux" matériel à l’hôpital Yalgado : Le droit de réponse de la communauté libanaise au Burkina

    Bonjour
    je suis navré et désolé de voir et de constater toutes réactions presque humilianteet blessante de votre part sur cette affaire de don, cette communauté( libanaise) comme la nôtre( burkinabé) qui vit dans depuis des siècles hors de nos pays respective a la recherche d’un certain confort, au dernier recensement la diaspora burkinabe est de l’ordre de plus de 7millions à l’extérieur et la diaspora libanaise est de l’ordre de 15 millions, à t’on le droit de blesser une communauté ? La communauté libanaise est celle qui est la mieux intégré de toutes les autres communautés, travailleurs, investissement, réinvestissement, pourvoyeur d’emploi, cité moi une communauté capable de faire autant, certes rien n’est parfait mais reconnaissons au moins un certain mérite celle de contribuer d’une façon ou d’une autre au bien être des populations, nous sommes des frères nous sommes des amis nous sommes des collaborateurs, nous sommes obligé de vivre ensemble et nous avons le devoirs d’orienter nos esprits sur l’acceptation de l’autre, ne tombons pas dans l’ivresse de l’orgueil et du rejet de l’autre. Je vous souhaite un bon dimanche

  • Le 23 novembre 2014 à 09:02, par Léandre
    En réponse à : Don de "vieux" matériel à l’hôpital Yalgado : Le droit de réponse de la communauté libanaise au Burkina

    C’est faux ce qu’il dit. On connait les libanais dans leur truandise. Vous trouverez que le faux matériel qu’ils ont envoyé à yalgado a disparu et que c’est du neuf il a envoyé posé au consul pour que les gens passent voir et fustigé le DG. Il est entrain de mettre déjà des bâtons dans les roues de DG en parlant de pli fermé signé par DG et disant de voir tel fournisseur. Soyons vigilants avec ces gars car ils contribuent toujours à brûler un pays dès que ça les arrange ;

  • Le 23 novembre 2014 à 09:08
    En réponse à : Don de "vieux" matériel à l’hôpital Yalgado : Le droit de réponse de la communauté libanaise au Burkina

    Pourquoi uniquement l’Entreprise EMOF-SERVICE auprès de laquelle acheter ces matériels ? N’existe-t-il pas d’autres fournisseurs à même de fournir les mêmes matériels ? Cette orientation somme toute diligentée par Monsieur le D.G. Sangaré serait-elle honnête ? J’en ai bien peur. Est-ce que c’est seulement auprès de cette Entreprise que des bonnes commissions peuvent être escomptées ou, est-ce que cette Entreprise est une structure dans laquelle le D.G. y a des intérêts, sinon, un Deal personnel de celui-ci ? Le refus des matériels proposés à Don ne peut à la lecture de la mise au point de Mr. le Consul semble tenir d’autre chose que de la vétusté des dits équipements du reste vérifiable comme il (le Consul) propose. Et si oui que c’est cela, ce sera dommage de constater la poursuite de tels comportements de la part de nos Cadres et Responsables administratifs chargés de gérer les EPA de notre pays. Pour une fois, je suis d’avis avec la Communauté libanaise qui en toute légitimité, ne peut qu’entrevoir à travers ce comportement, un manque de respect et de non considération. Surtout qu’il s’agit d’un DON VOLONTAIRE.

  • Le 23 novembre 2014 à 09:15, par weder
    En réponse à : Don de "vieux" matériel à l’hôpital Yalgado : Le droit de réponse de la communauté libanaise au Burkina

    Bonjour le webmaster,comment ça se fait que tu n’es pas publué deux de mes coms ?
    Cordialement.
    J’ai été le premier à réagir sur cette affaire de don,et curieusement,je ne voit pas mon commentaire...

  • Le 23 novembre 2014 à 09:16, par bougingabou joseph
    En réponse à : Don de "vieux" matériel à l’hôpital Yalgado : Le droit de réponse de la communauté libanaise au Burkina

    M le consul du liban,je viens m’esprimé en dissant ceci:le peuple burkinabè a reclamé le changement et cela doit etre bien claire pour tous le monde entier sans vouloir meprisé qui ce soit.les vielles methodes doivent prendre fin,notre hopital bien que depassé a vos yeux nous ais tres chère.la politique du semblant doit cesser et laisser place a des cooperations claire et franche.le vieux systeme que vous avez accompagné est depassé,pour un don de bienfance a X,il faux respecté les regles,les besions,les normes surtous que ces dons sont destinés a un hopital national.si vous trouvez deplacer le refus de vos dons par le directeur c’est pas ce que vous viviez toujour dans les cendres du vieux systeme.le peuple du burkina a prit son destin en main et reclame son respect a qui que se soit.

  • Le 23 novembre 2014 à 09:22
    En réponse à : Don de "vieux" matériel à l’hôpital Yalgado : Le droit de réponse de la communauté libanaise au Burkina

    MERCI A LA COMMUNAUTE POUR CET ECLAIRAGE QUI NOUS PERMET DE COMPRENDRE LA VERSION UNICOLORE QUI A ETE PRESENTEE DANS LA PRESSE. POUR MA PART JE DIRAIS QU ON NE REFUSE PAS UN DON FUSSE T IL VIEUX POUR AIDER DES MALADES. SI YALGADO NE VOULAIT PAS CE MATERIEL IL POUVAIT APRES RECEPTION, ACHEMINER CEUX NON DESIRES A UN AUTRE CENTRE DE SANTE.
    L ATTITUDE DU DG ICI EST TRES SUSPECTE ET JESPERE QUE UNE ENQUETTE VA RAPIDEMENT SITUER LES FAITS ET RESPONSABILITES.
    IL A ETE DEMANDE AU DG DE PROPOSER LA LISTE DU MATERIEL QU IL DESIRE AVOIR. IL TRANSMET UNE PROFORMA. CEST DANS QUEL PAYS CA ON FAIT DES ACQUISITIONS DE BIENS SUR LA BASE D UNE SEULE PROFORMA ? IL EST VISIBLEMENT DANS LES VIEILLES HABITUDES DES MARCHES PASSES GRE A GRE SOUS L’ERE COMPAORE. IL SE DEVAIT SIMPLEMENT DE DONNER LA LISTE DE MATERIEL DEMANDE ET LAISSER LE SOIN AU DONNATEUR DE LES AQUERIR LA OU BON LUI SEMBLE. A DEFAUT, IL DEVAIT SI IL VOULAIT EFFECTIVEMENT AIDER LE DONNATEUR POUR UNE AQUISITION RAPIDE, IL AURAIT DU COMMUNIQUER LE NOM D’AU MOINS 3 FOURNISSEURS QUE LE DONNATEUR PEUT CONTACTER POUR UNE DEMANDE DE COTATION. CETTE DEMARCHE RESPECTE LE PRINCIPE DE LA CONCURRENCE. EN COLLECTANT LES PROFORMA LUI MEME ET DE SURCROIT UNE SEULE, LE DG TOMBE DANS CE QUI EST APPELE EN PASSATION DE MARCHES VICE DE COLLUSION. VIVEMENT DONC QUE CETTE AFFAIRE SOIT TIREE AU CLAIR DANS LES PLUS BREF DELAIS.

  • Le 23 novembre 2014 à 09:27
    En réponse à : Don de "vieux" matériel à l’hôpital Yalgado : Le droit de réponse de la communauté libanaise au Burkina

    Je ne fais pas du tout confiance a cette communauté. Je sais ce dont Ils sont capables, même jure sur du mensonges

  • Le 23 novembre 2014 à 09:36
    En réponse à : Don de "vieux" matériel à l’hôpital Yalgado : Le droit de réponse de la communauté libanaise au Burkina

    Trop de fleurs à ce DG ne se justifie pas dans ce cas en présence. Tout cela sent le roussie. L’appel de la Presse a été engagé en premier par le DG du CHU-YO. Pas les libanais qui n’ont fait que donner des explications et précisions pour limiter le ternissement de leur image déjà sombre des faits des comportements de certains de leur Communauté. Il y a du pourri derrière et on en saura davantage si Mr. Le DG a le courage d’avancer dans ce qu’il a créé dans cette polémique. Pourquoi oriente-il le donateur vers un fournisseur précis ? C’est ce genre de népotisme et de corruption qu’on demande d’éliminer dans notre pays. Mr. SANGARE a levé le lièvre ? Qu’il grouille pour l’arrêter vite s’il ne veut pas qu’on sache ce qui s’est antérieurement passé. De son passage au CENOU, quoique l’on dise, il y en a à dire et à redire. Tout le monde sait ce qui se passe dans cette Direction au détriment des Etudiants. N’est-ce pas Mr. le DG du CENOU (ès-qualité) ? Lorsqu’on moquette un simple bureau de DG à 12 millions FCFA pour, après envoyer le fournisseur en prison pour non versement de commissions, çà veut dire ce que çà veut dire. Les traces comptables sont là et toujours là pour expliquer.

  • Le 23 novembre 2014 à 09:37
    En réponse à : Don de "vieux" matériel à l’hôpital Yalgado : Le droit de réponse de la communauté libanaise au Burkina

    Trop de fleurs à ce DG ne se justifie pas dans ce cas en présence. Tout cela sent le roussie. L’appel de la Presse a été engagé en premier par le DG du CHU-YO. Pas les libanais qui n’ont fait que donner des explications et précisions pour limiter le ternissement de leur image déjà sombre des faits des comportements de certains de leur Communauté. Il y a du pourri derrière et on en saura davantage si Mr. Le DG a le courage d’avancer dans ce qu’il a créé dans cette polémique. Pourquoi oriente-il le donateur vers un fournisseur précis ? C’est ce genre de népotisme et de corruption qu’on demande d’éliminer dans notre pays. Mr. SANGARE a levé le lièvre ? Qu’il grouille pour l’arrêter vite s’il ne veut pas qu’on sache ce qui s’est antérieurement passé. De son passage au CENOU, quoique l’on dise, il y en a à dire et à redire. Tout le monde sait ce qui se passe dans cette Direction au détriment des Etudiants. N’est-ce pas Mr. le DG du CENOU (ès-qualité) ? Lorsqu’on moquette un simple bureau de DG à 12 millions FCFA pour, après envoyer le fournisseur en prison pour non versement de commissions, çà veut dire ce que çà veut dire. Les traces comptables sont là et toujours là pour expliquer.

  • Le 23 novembre 2014 à 09:40
    En réponse à : Don de "vieux" matériel à l’hôpital Yalgado : Le droit de réponse de la communauté libanaise au Burkina

    je reconais que les libanais aussi n étaient claires dans l’ère compaore .Ils traitaient leurs employés comme ils voulaient et personne ne pouvait en parler.Mais pour le cas d’espèce jouons balle à terre .le DG de HYO voulait un petit gombo.Si non ; kuun yaa kuuni.on donne ce qu’ on a .Du DG de HYO a tout ceux qui fustige là vous avez donné combien ? Bassi ned bagdo !

  • Le 23 novembre 2014 à 09:40, par Jacques
    En réponse à : Don de "vieux" matériel à l’hôpital Yalgado : Le droit de réponse de la communauté libanaise au Burkina

    Pour l’ensemble des dons, preuve de la générosité des burkinabè et des communautés étrangères vivant sur notre sol, surtout les dons en argent, il serait bon pour des raisons de gestion transparente qu’un fond soit ouvert pour recevoir ces divers dons au lieu qu’ils aillent directement entre les mains des destinataires. A défaut, qu’un comité de gestion soit mis en place dans ces structures afin d’approuver la régularité des mouvements.

  • Le 23 novembre 2014 à 09:50
    En réponse à : Don de "vieux" matériel à l’hôpital Yalgado : Le droit de réponse de la communauté libanaise au Burkina

    Des espèces pour que des prélèvements se fassent au passage ? C’est tout comme une orientation bien ciblée vers un Fournisseur donné pour percevoir des commissions au retour. Blanc bonnet - bonnet blanc. En matière de don, on ne donne que ce que l’on a. A charge de celui qui reçoit de refuser ou d’accepter ce qu’on lui tend. Pourquoi avec tout ce tapage ? Parce que ce sont des libanais qui de par leurs activités paraissent plus riches que certains d’entre nous ? Soyons sérieux et tolérons les autres. Rien ne sera plus comme avant, d’accord. Mais cela est dans les deux sens. Du respect pour nous, mais aussi, du respect de notre part à l’endroit des autres. L’attitude du DG/CHU-YO n’est pas du tout burkinabé. Qu’il nous explique clairement son attitude pour qu’on comprenne. La friperie qui foisonne nos marchés, savez-vous d’où elle vient ? Pourtant on s’en accommode en la payant. Donc, allons molo. A Mr. Sangaré, non à la prostitution, mais au moins, plus d’humilité.

  • Le 23 novembre 2014 à 09:54, par Aristide
    En réponse à : Don de "vieux" matériel à l’hôpital Yalgado : Le droit de réponse de la communauté libanaise au Burkina

    En cette période d’Ebola même, je pense que le DG du CHUYO a bien fait de refuser du vieux matériel. Quand bien même c’est un don, l’hôpital ne l’a pas quémandé. Ces libanais pensent qu’ils sont toujours à l’ancienne époque. ç’aurai été à cette époque le Ministre même de la santé qui allait venir réceptionner cette vieillerie !!
    courage vaillant peuple du Burkina, le DG du CHYUO travaille et il faut l’en félicité.

  • Le 23 novembre 2014 à 09:57, par vérité no1
    En réponse à : Don de "vieux" matériel à l’hôpital Yalgado : Le droit de réponse de la communauté libanaise au Burkina

    Comme les concepts linguistiques, le mot "don" a une ambiguïté. Le don est l’action d’abandonner gratuitement à quelqu’un sa propriété. Pourquoi le geste des Libanais n’est-il pas un don ? Le don ne s’entoure pas de publicité, il est discret. Le DG a raison et nous devons faire attention à la conceptualisation utilitariste et conséquentialiste du geste des Libanais. Si un cadeau devient empoisonné, loin d’être fondamentalement paisible, il devient agonistique. Merci au DG d’avoir montré aux yeux du monde que l’hôpital Yalgado n’est pas un dépotoir d’objets de seconde main mais plutôt un centre de traitement !!!!!

  • Le 23 novembre 2014 à 10:01, par kamale
    En réponse à : Don de "vieux" matériel à l’hôpital Yalgado : Le droit de réponse de la communauté libanaise au Burkina

    Le tort Semble partage dans cette affaire.

    Les Libanais d’abord. Vous ambutionnez faire un don. Parce que vous en avez les moyens. Alors faites le dans la qualite et les normes en relation avec les besoins exprimes. Et non en convoyant un mixte de vieillerie et de bons. Encore que la, aucun controle serieux ne peut eyre fait. Le materiel etait maintenant par severs vous. Donc changeable a souhaite. En plus, vous n’etes pas obliges d’aller au bout si le process devient un contentieux avec le beneficiare. Vous auriez pu arreter tout simplement. En lieu Et place de ce bras de fer inutile.

    Le DG. Comment justifiez vous l’injonction a recourir a un fournisseur exclusif, et de surcroit, a faire parvenir au donateur une pro forma en lieu et place d’une liste de besoins ? Cela laisse perplexe.

    En fait, toute cette histoire releve des pratiques courantes dans Le pays, qui doivent changer. Au boulot, Kafando et Zida

  • Le 23 novembre 2014 à 10:02, par Wouré
    En réponse à : Don de "vieux" matériel à l’hôpital Yalgado : Le droit de réponse de la communauté libanaise au Burkina

    Bonjour
    Je viens de prendre connaissance des deux textes relatifs au don de matériels. Je ne prendrais pas position ne pouvant pas vérifier les faits. Nous sommes en train de construire péniblement la démocratie. Ce que je suggère c’est que la communauté libanaise intente un procès contre le DG de l’hôpital pour diffamation. Et si nous avons une justice saine, tout sera clair.
    Merci

  • Le 23 novembre 2014 à 10:16, par brice
    En réponse à : Don de "vieux" matériel à l’hôpital Yalgado : Le droit de réponse de la communauté libanaise au Burkina

    Merci chers frères Libanais.Il faut apaiser vos cœurs et voir une autre destination Bobo et pourquoi pas CHR de Tenkodogo car la plus belle femme du monde ne peut offrir que ce qu’elle a.Merci de votre solidarité.

  • Le 23 novembre 2014 à 10:19, par le confiant
    En réponse à : Don de "vieux" matériel à l’hôpital Yalgado : Le droit de réponse de la communauté libanaise au Burkina

    Je pense que le DG du CHUYO est un faux type !pourquoi médiatiser quelques chose que tu refuse ? Des gens habitué a manger avec l’ancien régime et pense sauvé sa peau en retournant sa veste !mon DG tu es mal barré, car tu sera remercié les jours a venir !
    Chaqu’un donne ce qu’il a et personne ne peut critiquer l’autre par rapport a son don !donc respecter chez qui font le geste
    Vive le Burkina Faso
    Ensemble nous triompherons !

  • Le 23 novembre 2014 à 10:39, par ricko
    En réponse à : Don de "vieux" matériel à l’hôpital Yalgado : Le droit de réponse de la communauté libanaise au Burkina

    Les amis ouvront bien les yeux. Que le problème soit né de la communauté Libanaise ou du DG nous allons le savoir. Tonton Kafando et Koro Zida ont dit "Plus rien ne sera comme avant". Que ceux qui ont des oreilles entendent et ceux qui ont une intelligence comprennent. Ce que nous savons, c’est qu’un Libanais est capable de donner un milliard à un douanier pour "arranger" ses affaires que de donner du bon matériel pour soigner des malades. Dans tous les cas, Zida est au courant

  • Le 23 novembre 2014 à 10:42, par Alexio
    En réponse à : Don de "vieux" matériel à l’hôpital Yalgado : Le droit de réponse de la communauté libanaise au Burkina

    Le probleme des libanais c est la corruption, les pots- de -vins des administracteurs jus qu au
    sommet de l Etat. Partout en en Afrique leur reseau est devenu puissant du justement par nos dirigeants corrompus. Je vis en Europe et mon premier boulot en combinant avec mes etudes de l automation hydraulique electronique et mecanique, notre centre a un compartiment qui gere les instruments utilises dans les hopitaux pour les organisations caritatives.Le don du Consulaire libanais offert a l hopital Yalgado provient peut etre de ces sources- la.
    L afrique est devenu par son-disant le continent le plus pauvre du monde, est devenu le depotoire des residus de toutes sortes. Le deversement des dechets dans nos meres. Les dechets electronique, les voitures. les pneus etc. L environnenement est offer au detriment de la bio-diversite est voie de disparaison tant que nous et nos gouvernement ne freinent pas cette criminalite de l environnement qui est la base de notre survie.

  • Le 23 novembre 2014 à 10:42, par ACHKAR
    En réponse à : Don de "vieux" matériel à l’hôpital Yalgado : Le droit de réponse de la communauté libanaise au Burkina

    C’est comme si l’hôpital en question était d’une qualité extraordinaire et qu’il pouvait se permettre de refuser les dons. A un moment il faut arrêter de déconner, des individus handicapés qui rampent sur des genoux, et qui n’ont pas de fauteuils, il y en a beaucoup trop à Ouagadougou.
    Dans les propos de certains internautes ont peut lire :
    - "Le matériel médical doit respecter certains consignes internationaux" - Comment on peut dire ce genre de chose sachant que TOUT L’HÔPITAL EN LUI MÊME NE RESPECTE AUCUNE NORME INTERNATIONAL
    - "La communauté libanaise craint de perdre ses privilèges de l’air compaoré" - Ceux qui avaient le plus de privilèges ne sont pas les libanais, mais nos frères burkinabé. Il suffit de regarder les grandes sociétés au Burkina Faso et la gestion des affaires (SONABEL, SODISUCRE, SONAPOSTE, etc.)
    - "Vous n ’êtes pas obligés de faire des dons.Les burkinabés sont capables de résoudre leurs problèmes.Le DG a raison, de la vieillerie on n’en veut pas.Une aide certes mais si ça ne nous sert pas on vous le dira en face,c’est ça aussi notre révolution" - Une révolution c’est dire "Non" à un don, et puis quoi encore...
    - "Mr Consul vos compatriotes on toujours qualifier les burkinabés les hommes de second . je vous informe qu’il grand temps vous de taire , de corruption, les marchés frauduleux et 10% c’est fini c’est fin" - Pour permettre la corruption il fallait bien des BURKINABES consentants. Non ? Cela n’a choqué personne un DOUANIER en MERCEDES alors que son salaire était de 150 000 FCFA. Cela n’a choqué personne les MOTO CHINOISE qui ne respectent aucunes normes et qui sont "SANS DROIT" de douane. Cela n’a choqué personne, non. Car un BURKINABE qui fraude c’est "NORMAL", un "ETRANGER" qui fraude, c’est "GRAVE". La loi devrait s’appliquer à tous.

  • Le 23 novembre 2014 à 10:46, par burkinbila
    En réponse à : Don de "vieux" matériel à l’hôpital Yalgado : Le droit de réponse de la communauté libanaise au Burkina

    J’ espère que le matériel donné ne sont pas qualifiables de déchets au sens de la convention de bale ou celle de Bamako, car dans ce cas, il s’ agit d’ une atteinte a notre environnement, qui engage des responsabilités.

  • Le 23 novembre 2014 à 10:46, par burkinbila
    En réponse à : Don de "vieux" matériel à l’hôpital Yalgado : Le droit de réponse de la communauté libanaise au Burkina

    J’ espère que le matériel donné ne sont pas qualifiables de déchets au sens de la convention de bale ou celle de Bamako, car dans ce cas, il s’ agit d’ une atteinte a notre environnement, qui engage des responsabilités.

  • Le 23 novembre 2014 à 10:47, par AINOSS
    En réponse à : Don de "vieux" matériel à l’hôpital Yalgado : Le droit de réponse de la communauté libanaise au Burkina

    En lisant attentivement le droit de réponse de la communauté libanaise, je pense que le consul honoraire n’a aucune notion de diplomatie dans sa démarche. Je connais un peu le DG de l’hôpital et je ne crois pas que celui-ci soit animé d’une mauvaise volonté. Tout d’abord, le consulte fait qu’ils sont entré en contact avec le DG pour savoir ses besoins et que ce dernier leur a fait connaitre le type de matériel dont il souhaite avoir et en même temps leur a indiquer
    - un service qui pourrait leur aider pour l’achat ;
    - secundo, il leur a suggéré de prendre le matériel chez le même fournisseur même s’il faut renoncer à une partie.
    - troisièmement, il leur a laissé entendre que si le don de matériel leur posait problème, ils pourraient tout simplement faire un don en espèces.
    Si le DG leur a suggéré un fournisseur, je pense que ce dernier connait très bien les caractéristiques du matériel dont l’hôpital utilise, voila pourquoi il leur a indiqué chez ce fournisseur.
    Si ma mémoire est bonne, je pense que ce n’est pas la première fois que le DG refuse des dons, car la république du japon a une fois, fait des dons de lits que le DG a refusé parce que cela n’était pas conforme à leur usage mais cela n’avait pas créer tant de bruit.
    Ce consul s’est entêté en allant cherché du matériel selon ses propres convenance et il doit assumer l’entière responsabilité. Pourquoi, il ne pouvait pas se déplacer physiquement rencontrer le DG pour régler le problème que de vouloir le résoudre par voie de presse ? Certains des libanais, nous prendre pour des êtres inferieurs, des mendiants parce que le régime précédent leur donnait tous ces droits. Ils n’ont qu’à se ressaisir car toute chose à une fin

  • Le 23 novembre 2014 à 10:52, par lucas
    En réponse à : Don de "vieux" matériel à l’hôpital Yalgado : Le droit de réponse de la communauté libanaise au Burkina

    Une nouvelle ère a commencé pour notre pays , de grace chacun doit imperativement revoir son comportement afin qu’ensemble nous rebatissons notre pays qui depuis plus de deux decenis était en proi aux vautours. Une nouvelle histoire va commencer pour le burkina , soyons intègre et patriote et accompagnons ce vaillant gouvernement dans sa noble tache , dans tous les cas tout fini par se savoir mais les personne de mauvaises foi doivent savoir qu’il n’y a plus de place pour eux au burkina faso. La Patrie ou la Mort nous Vaincrons

  • Le 23 novembre 2014 à 10:58, par ben
    En réponse à : Don de "vieux" matériel à l’hôpital Yalgado : Le droit de réponse de la communauté libanaise au Burkina

    Mr le DG dite nous comment vous avez choisi le fournisseur. Ou bien il est seul et unique au Burkina ? Ce qui est important cest le materiel ou le fournisseur ? Meme s’il y a du materiel vieux cest un don et je sais que les centres hospitaliers du burkina en raffole des "venu de france", meme les cliniques privés.

  • Le 23 novembre 2014 à 11:00, par infirmier
    En réponse à : Don de "vieux" matériel à l’hôpital Yalgado : Le droit de réponse de la communauté libanaise au Burkina

    Il a été signifié à vos envoyés, des Libanais de faire parvenir au préalable des échantillons des équipements, afin que le CHU-YO les valide avant qu’ils ne viennent débarquer tout le reste du matériel. Les insinuations comme si le CHU-YO avait imposé un fournisseur ne peuvent convaincre.

    Et ensuite les matériels de soins, sont livrés avec garantie d’un an ! Est ce que les Libanais ont respecté cela ? et pourquoi, c’est seulement le don des Libanais qui a été refusé par le CHU-YO

  • Le 23 novembre 2014 à 11:02, par technicien biomedical
    En réponse à : Don de "vieux" matériel à l’hôpital Yalgado : Le droit de réponse de la communauté libanaise au Burkina

    Et à notre connaissance, Monsieur le Consul n’est pas un fournisseur d’équipements médicaux. De quel droit, peut-il certifier que les matériels qui ont été envoyés, sont-ils de bonne qualité ? Ce travail incombe aux techniciens du CHU-YO, qui connaissent les réalités du fonctionnement des services de soins. Il est normal que si les dons ne conviennent pas aux exigences des services de soins utilisateurs, on les refusé systématiquement

  • Le 23 novembre 2014 à 11:02, par tomate
    En réponse à : Don de "vieux" matériel à l’hôpital Yalgado : Le droit de réponse de la communauté libanaise au Burkina

    Mes chers amis, la 1ère des choses est de faire une enquête.
    1. Ce n’est pas la 1ère fois que l’on fait des dons de 2nde main ds les hopitaux. S’il sont en très bon état, ils sont acceptés.Il faut donc vérifier que le DG n’a jamais accepté de vieux matos auparavant.
    2. Le matériel qui est au consulat n’est pas forcement celui qui a été livré, il faudra que la direction de l’hopital nous fasse le point. On ne refuse pas des biens sans avoir vérifié le contenu, quelle a été la procédure ??
    3. Le fournisseur de l’hopital, comment est-il choisi ?
    4. Les libanais commerçants sont très connus pour faux et usage de faux.
    5. Ils sont également connus et reconnus pour exploiter nos frères qui travaillent pour eux ! Des salaires minables !!! leurs salaires doit être largement supérieurs à ceux des fonctionnaires ; et les heures sup doivent être payés au moins 25% de plus.
    6. Ils doivent être les 1ers à payer les impôts !
    Le voleur passe par la fenêtre, l’escroc frappe à la porte !

  • Le 23 novembre 2014 à 11:05, par Franc
    En réponse à : Don de "vieux" matériel à l’hôpital Yalgado : Le droit de réponse de la communauté libanaise au Burkina

    Pour toute la communauté libanaise, avec tous les commerces et l’argent qu’ils ont pillé sous Blaise Compaoré, ils veulent faire de maigres. Et malgré cela, ils veulent avoir encore une occasion pour y ajouter des vieilleries, on est sidéré .

  • Le 23 novembre 2014 à 11:08, par LE VÉRIDIQUE
    En réponse à : Don de "vieux" matériel à l’hôpital Yalgado : Le droit de réponse de la communauté libanaise au Burkina

    Bonjour á tous les internautes.
    C´est quand même dommage qu´on arrive á cette situation.Comment une histoire de don se transforme en dénigrements mutuel ?
    J´exhorte les uns et les autres á bien lire le contenu du message du consul et c´est claire et net que le DG voulais faire un deal.On sait ce qui ce passe dans ce pays.
    D´abord on impose un fournisseur qui peut sous entendre que le deal des 10% est dejá conclus.A défaut on demande de la liquidité.Allez y comprendre.
    C´est un compatriote c´est vrai mais ça ne suffit pas pour le suivre aveuglement.
    Ne vous en prenez pas aussi á cette communauté.Elle contribue autant que faire se peut á l´économie de ce pays.Si nos dirigeants les ai favorisé,je pense que les choses ne seront plus comme avant .Pas de rancune.Un don se fait toujours dans une bonne intention.Si des gens de part et d´autre ont montré leur orgueil il faut comprendre ,l´un ou l´autre finira par laisser sa peau quand la vérité éclatera.

  • Le 23 novembre 2014 à 11:08, par Trèves de commentaires
    En réponse à : Don de "vieux" matériel à l’hôpital Yalgado : Le droit de réponse de la communauté libanaise au Burkina

    Ecoutez ! Tout le monde connaît les mauvaises mentalités des syro-libanais au Burkina et dans le monde. Ce sont des spécialistes d’affaires floues et fausses qui recherchent essentiellement du profit et des privilèges dans les pays où ils mènent leur commerce au détriment même des nationaux. Ils s’arrangent toujours pour avoir les faveurs des régimes dans les pays d’accueil. C’est cette logique que la communauté libanaise tente maladroitement de manifester aux yeux du nouveau régime au Burkina. Mais il a fait un mauvais choix. On ne cherche pas à se faire une bonne image au sein de l’opinion publique par des dons de mauvaise qualité à un hôpital. Si les libanais avaient du respect pour les Burkinabè, ils auraient pu offrir une ambulance neuve à l’hôpital ou aux pompiers en lieu et place du matériel vétuste et inapproprié selon les normes de qualité de l’hôpital. Monsieur Hage ferait mieux de faire profil bas et amendement honorable au peuple burkinabè. Ce n’est pas parce qu’il est consul honoraire du Liban qu’il se croit tout permis. Par le passé, même un proche de l’ex- ministre de la santé s’est vu refuser ses dons de matériels (des générateurs) au CHU Yalgado car le matériel ne répondait pas aux normes de qualité requises par un hôpital sérieux. Le ministre qui assurait la tutelle des hôpitaux n’a pas tergiversé comme Joseph HAGE et a accepté de respecter les procédures de l’hôpital. C’est suffisamment clair et c’est une question de responsabilité pour la qualité de soins aux malades.

  • Le 23 novembre 2014 à 11:09, par moi-meme
    En réponse à : Don de "vieux" matériel à l’hôpital Yalgado : Le droit de réponse de la communauté libanaise au Burkina

    Ces gens-là, n’ont jamais eu des respects envers nous. C’est insulter l’intelligence des burkinabé, en voulant rouler tout le monde dans la farine avec vos faux dons. Sachez les Libanais que le temps est révolu, où l’on pouvait tout faire, sans être inquiétés.

  • Le 23 novembre 2014 à 11:11, par yamsoba
    En réponse à : Don de "vieux" matériel à l’hôpital Yalgado : Le droit de réponse de la communauté libanaise au Burkina

    sangaré avait un pourcentage avec emof-service. c’est domage qu’il ait voulu mangé sur le dos des blessés. le soulèvement ne les a pas changer, c’est dans leur sang. c’est pour cela je dis qu’il faut limoger tous les directeurs et hauts dignitaires de l’ex parti au pouvoir

  • Le 23 novembre 2014 à 11:17, par Bobo
    En réponse à : Don de "vieux" matériel à l’hôpital Yalgado : Le droit de réponse de la communauté libanaise au Burkina

    Le libanais est un truand de première classe. Je vois leur technique déjà, les grands diables : 1. ramener rapidement chez eux leur vieux matériel, 2. le remplacer par du neuf rapidement, en cachant le vieux. 3. demander à tout le monde de passer voir "ce qu’ils voulaient offrir" de neuf. !!!

    Alors que ce n’est pas ce qu’ils ont envoyé à l’origine à l’hôpital...

    C’est simple pour moi : le libanais est pire même que le diable. Il va nous diviser comme d’habitude, on va jeter notre cher DG en enfer, pour cause de corruption. Car quelle preuve a-t-on quand ils disent qu’il a exigé des produits de EMOF simplement ?

    Et eux continueront à nous vendre des produits avariés en corrompant les douaniers et les juges, en insultant nos frères et soeurs dans leurs boutiques. Rappelez-vous que des libanais ont même tué des Burkinabè (l’affaire de la Mercedes tueuse est un vas parmi tnt d’autres) ! En tant que Burkinabè (et non libano-burkinabè), refusons simplement ce don et fermons la politique. Notre fierté en sera grandie. D’autant pus que les libanais sont des poches de l’ancien régime (surtout Marina Market et Chantal). Restons unis contre l’ennemi libanais.

    Par ailleurs, il n’y a pas de commerçants burkinabè pour ouvrir de grandes alimentations ? Moi je veux faire mes achats uniquement chez des Burkinabè 100% !

  • Le 23 novembre 2014 à 11:24, par Honte à vous !
    En réponse à : Don de "vieux" matériel à l’hôpital Yalgado : Le droit de réponse de la communauté libanaise au Burkina

    Les dons en matériel de la communauté libanaise sont évalués à 5 millions et quelques de FCFA .EMOF leur a adressé une facture proforma de 6.500.000FCFA pour du matériel de qualité conforme aux normes de l’hôpital avec une garantie d’un an. La différence n’étant pas très grande, si les libanais avaient une bonne intention d’offrir des dons utiles et de qualité, ils n’auraient pas dû refuser de passer la commande avec EMOF.Ils ont préféré collecter des vieux matériels dégradés ailleurs pour se dépêcher de se faire un coup de publicité médiatique en invitant la presse pour la cérémonie de remise. Honte à vous !

  • Le 23 novembre 2014 à 11:25, par Trèves de commentaires
    En réponse à : Don de "vieux" matériel à l’hôpital Yalgado : Le droit de réponse de la communauté libanaise au Burkina

    Ecoutez ! Tout le monde connaît les mauvaises mentalités des syro-libanais au Burkina et dans le monde. Ce sont des spécialistes d’affaires floues et fausses qui recherchent essentiellement du profit et des privilèges dans les pays où ils mènent leur commerce au détriment même des nationaux. Ils s’arrangent toujours pour avoir les faveurs des régimes dans les pays d’accueil. C’est cette logique que la communauté libanaise tente maladroitement de manifester aux yeux du nouveau régime au Burkina. Mais il a fait un mauvais choix. On ne cherche pas à se faire une bonne image au sein de l’opinion publique par des dons de mauvaise qualité à un hôpital. Si les libanais avaient du respect pour les Burkinabè, ils auraient pu offrir une ambulance neuve à l’hôpital ou aux pompiers en lieu et place du matériel vétuste et inapproprié selon les normes de qualité de l’hôpital. Monsieur Hage ferait mieux de faire profil bas et amendement honorable au peuple burkinabè. Ce n’est pas parce qu’il est consul honoraire du Liban qu’il se croit tout permis. Par le passé, même un proche de l’ex- ministre de la santé s’est vu refuser ses dons de matériels (des générateurs) au CHU Yalgado car le matériel ne répondait pas aux normes de qualité requises par un hôpital sérieux. Le ministre qui assurait la tutelle des hôpitaux n’a pas tergiversé comme Joseph HAGE et a accepté de respecter les procédures de l’hôpital. C’est suffisamment clair et c’est une question de responsabilité pour la qualité de soins aux malades.

  • Le 23 novembre 2014 à 11:32, par Zein
    En réponse à : Don de "vieux" matériel à l’hôpital Yalgado : Le droit de réponse de la communauté libanaise au Burkina

    Un don est un don. Nos traditions africaines ns interdisent de rejeter et d’humilier ainsi celui qui le fait. C’est vrai que la communauté libanaise au regard de son statut économique a commis une erreur de se livrer ainsi en spectacle. Faites à l’avenir des dons à la hauteur de l’estime que les gens vous portent. C’est l’image de toute votre communauté qui est en jeux.

  • Le 23 novembre 2014 à 11:41, par hamavo
    En réponse à : Don de "vieux" matériel à l’hôpital Yalgado : Le droit de réponse de la communauté libanaise au Burkina

    Mes frères ! nous venons de tourner une nouvelle page , par notre révolution de fin octobre. La communauté internationale nous a félicité pour notre grandeur d’esprit. Evitons par ce canal de nous discrediter. la communauté libanaise est importante pour le Burkina Faso , parce qu’elle contribut dans beaucoup de secteurs d’activités, surtout industrielles et je pense que cela est important pour gouvernement qui viendra et le Burkina Faso.
    Je pense également que le consult honoraire ,aurait du inviter la presse , le peuple et des experts avant d’enlever matériel. Qu’à cela ne tienne merci à la communauté libanaise d’avoir penser à ses frères Burkinbè. SVP ARRETONS LES PROPOS MALVEILLANTS.

  • Le 23 novembre 2014 à 11:47, par vérité N°2
    En réponse à : Don de "vieux" matériel à l’hôpital Yalgado : Le droit de réponse de la communauté libanaise au Burkina

    je m’adresse à toi le visionnaire. tu n’as pas l’air de comprendre ce que tu dis.
    Un don ne se refuse pas, mais comme tu l’as bien c’est un don, celui qui te reçoit ne t’a rien demandé. Tu as pris tout seul l’initiative du don. Alors fait le dans le respect./
    Sinon on a vu une associatiob aller remettre 53 000 f cfa. Qui a critiqué ??????? On les as reçus et remercier. Les Libanais là n’ont qu’à rappatrier leur matériel au Liban, c’est pas plus compliqué que ça

  • Le 23 novembre 2014 à 11:54, par Ouédraogo
    En réponse à : Don de "vieux" matériel à l’hôpital Yalgado : Le droit de réponse de la communauté libanaise au Burkina

    Bonjour à vous tous et un grand merci au DG de Yalgado
    Il faut que cela change vraiment
    Il ne reste plus qu’à dire aux Tawanais de sillonner un peu partout et rapatrier leur vieillerie de Scanner de la période antique qu’ils ont installé ; Avec l’avancée de technologie comment on peut se permettre de nous donner des scanners mono-barrettes.parce que nous sommes un dépotoir .il faut l’état cherche à élucider cette flou coopération avec ces taiwanais

  • Le 23 novembre 2014 à 11:58, par Kounm’son yendé
    En réponse à : Don de "vieux" matériel à l’hôpital Yalgado : Le droit de réponse de la communauté libanaise au Burkina

    Le développement du Burkina se fera par les burkinabé eux-même ou ne se fera pas du tout !
    Les libanais sont dans notre pays pour leurs propres intérêts et non par humanisme !
    C’est quand même cocasse que le premier responsable au Bf d’une communauté dont la majorité des membres contribue à pourrir nos économies par la corruption, ose douter de la probité du DG du CHU !!
    Les nouvelles autorités doivent prendre des mesures radicales pour casser les monopoles d’importation dont jouissent les libanais et favoriser l’émergence de Nationaux dans tous les secteurs détenus par cette communauté.
    Pour ceux de mes compatriotes qui osent naïvement douter de la sincérité du DG du CHU en accordant du crédit au consulat libanais, qu’ils aillent donc séjourner pendant une année au Liban et revenir (s’ils en reviennent) nous conter leur "belle" aventure !
    Personne n’oblige la communauté libanaise à faire un don, ni même de séjourner dans notre pays !!!

  • Le 23 novembre 2014 à 12:08, par Jonasse
    En réponse à : Don de "vieux" matériel à l’hôpital Yalgado : Le droit de réponse de la communauté libanaise au Burkina

    nous sommes pauvre mais nous sommes intègre ; l’urgence ici n’est pas très très alarmant qu’on doit fermer les yeux pour prendre tout ce qui nous tombe entre les mains, nous ne voulons pas des dons qui n’arrangent que les donnateurs. le CHU-YO a besoin de matériel neuf mais pas de vieillerie qui entre autre le risque d’apporter de nouveaux germes ne vont même pas fonctionner.

  • Le 23 novembre 2014 à 12:23
    En réponse à : Don de "vieux" matériel à l’hôpital Yalgado : Le droit de réponse de la communauté libanaise au Burkina

    Vivement, que je change mon blouson !!!

  • Le 23 novembre 2014 à 12:25, par Dangnoub Son Koo
    En réponse à : Don de "vieux" matériel à l’hôpital Yalgado : Le droit de réponse de la communauté libanaise au Burkina

    On a pas le droit de blesser une communaute mais on a le droit de dire la verite, toute la verite sur une communaute vereise qui se constitue en communaute a part et qui vit de facon parasitaire dans son pays hote. Ca aussi on doit le dire. Voyez, beaucoup de gens ont reagi non pas seulement sur la base des faits presents, mais sur la base de votre reputation sulfureuse. Si vous etes malins, prenez- en de la graine et reformez- vous avant que cette jeunese eveillee ne commence a s’ en prendre a vous de facon specifique. On dit de vous que vous etes des magouileurs qui ne resistent devant rien pour tuer les commercants locaux, asservir les travaileurs locaux et exporter nos devises pouir alimenter une guerre interminable. Vous voulez dire que les burkinabe ont aussi ses ressortissants dehors ? Ne nous insultez pas. C’est vrai que nous on est dehors mais on a un comportement exemplaire. Si vous voulez comparer, comparer jusqu’ au bout sinon ca devient une compaoraison. Alords que nous on veut plus entendre parler de cet apatride qui erre de pays en pays comme un Boatpeople. Mr. Sangare, ne prenez meme plus la peine de repondre a ces gens- la qui ont des milliardards et qui croient que les negres, ca ne peut que se contenter de vieilles chaises. Vous voulez que nous on transporte nos malades dans des vieux fauteils roulants ? Et si ca fait tomber le malade, qui repond ? Ce n’est pas parce que c’est vieux que le digne fils du Burkina a dit non. C’est parce que c’ est un symbole du manque de respect pour tout un peuple. Un peu quand Sankara a ete recu eb france par GUY pENNE au Sommet de Vittel alors que Guy laPeine est celui qui l’ a fait arreter. Etre pauvre ne veut pas dire ne pas avoir le sens de la dignite. Si ti te repete pas, comment les autres vont te respeter ? Vos vieux dons, vous pouvez les foutres ou vous ne voulez pas. Cachez- vous desormais car vous allez nous amener a nous pencher sur vos pratiques ergonomiques. Passe encore que vous flatter nos soeurs amener en Liban les transformer en esclaves, passe encore ici que vous donniez des miettes a nos vaillants fils qui travailent dans vos usine de Galere mais ca ne passe pas si vous voulez traiter toute une nation comme si on etait une serpillere !!!! Des photos pourris qui vont vous donner une publicite monstre, regardez- moi ca. Tund tenga Yiinga, tuund saka Kum, La Patrie ou la Mort, venceremos ! Patria o morte, Nous vaincrons.

  • Le 23 novembre 2014 à 12:34
    En réponse à : Don de "vieux" matériel à l’hôpital Yalgado : Le droit de réponse de la communauté libanaise au Burkina

    Un don n’est pas seulement un don. Il est un symbole et il appelle au contre- don. Ne manquez jamais cade vue. Donc, c’est la maniere meme de donner qui est plus importante que le don lui- meme. Que la communaute libanaise nous serve des chaises pourries, come on, men ! Ils n’ ont ca garder en meme temps. Les Etalons qui sont riches en millions sont alles remettre un peit million a Yalgado, bon, on a constate que c’est pas beaucoup mais on savait qu’ ils ont donne ca avec respect, que c’est seulement leur mentalite de pauvres qui les habite toujours et on a pris. Mais des libanais qui ne savent que faire de leurs sous mal gagnes a travers la corruption et autres mafieuseries jouent aux pingres interesses comme ca, ils devraient meme se taire au lieu de vouloir dire que le DG de Yalgado voulait dealer. Si c’est moi meme Sangare. cette affaire allait finir au tribunal, histoire aussi de tester notre justice vermoulue voir, apres le depart du premier pourriseur des moeurs de ce pays qui a pris la cle de la brousse dans son propre pays. On l’ avait dit qu’ il risquait de sortir par une fenetre, il a rigole. Les paroles netombent pas en l’air.Mr. le Premier Homeless, SDF burkinabe devenu le plus marocain des africains noirs apres Maudit- Tou Koze Perdue. Fau pas dja vite , le Blaireau. On veut que tu dises deux ots sur ta maladie du sommeil pendant laquelle des valeurs fils de ce pays sont eux qui meurent toujours- la. Le Roi Sherifien pour qui j’ai beaucoup de mal doit faire atention. Ila refuse la CAN dans son pays a cause de EBOLA, pourquoi il accueille EBOLA chez lui ?

  • Le 23 novembre 2014 à 12:47, par ouatt
    En réponse à : Don de "vieux" matériel à l’hôpital Yalgado : Le droit de réponse de la communauté libanaise au Burkina

    c’est un Deal foirée du DG il faut meme qu’on saute tous ces DG de Blaise Compaoré

  • Le 23 novembre 2014 à 12:48, par Pousga
    En réponse à : Don de "vieux" matériel à l’hôpital Yalgado : Le droit de réponse de la communauté libanaise au Burkina

    Je trouve insultant que la communauté libanaise se plaigne du fait que le DG de Yalgado aie refusé leur don. Sentez vous humilier ou meiux que Mr. SANGARÉ et son personnel ?...de vieux materiel peuvent être embalé dans de nouveaux cartons......si le materiel est usé selon le DG... ou encore de materiel frabriqué sous licence inconnu donc jugé non conforme alors le DG a le droit de ne pas les acepter. Vous libanais n’avez pas á nous donner un devoir d’examiner Mr. SANGARÉ. Prennez vos vieux materiels et quittez l’hopital.

  • Le 23 novembre 2014 à 12:49, par Ye
    En réponse à : Don de "vieux" matériel à l’hôpital Yalgado : Le droit de réponse de la communauté libanaise au Burkina

    Monsieur le consul. Je crois que le poids économique de la communauté libanaise est
    Grande c’est pour quoi la population s’attendait que vous posez un signal fort.
    Votre don est louable mais à la hauteur d’une petite association.
    Vous avez raté un tournant décisif.
    soyons sérieux, Mr Hage aurait pu de lui même donner plus que celà. Vous avez passé vos noël Avec Blaise à la.présidence. TOUT ça est.fini.
    Vous devez alors vous concentrer à plus de justice sociale dans vos Entreprises.

  • Le 23 novembre 2014 à 13:07, par francky
    En réponse à : Don de "vieux" matériel à l’hôpital Yalgado : Le droit de réponse de la communauté libanaise au Burkina

    je m’en doutais que la communauté libanaise allait réagir. Monsieur le DG. à vous de réagir. Le président a dit que plus rien ne sera comme avant. Si la communauté libanaise ne dit pas vrai après vérification, on devrait leur faire savoir le mécontentement du peuple burkinabè de vive voix. Mais si cette communauté dit vrai, je pense qu’en digne fils du pays des hommes intègres, vous devriez démissionner

  • Le 23 novembre 2014 à 13:07, par sam
    En réponse à : Don de "vieux" matériel à l’hôpital Yalgado : Le droit de réponse de la communauté libanaise au Burkina

    Bonjour,
    Tout d’abord merci à Lefaso.net ; grand merci à la communauté libanaise pour sa très bonne intention d’apporter quelque chose, quelle que soit sa taille, à la prise en charge de nos vaillants martyrs des 30 et 31 octobre 2014. Puis, je crois comprendre que le DG de l’hôpital a voulu tout simplement mettre ses propres intérêts personnels en avant au lieu de penser à nos frères et sœurs blessés. Pourquoi refuser des médicaments pendant qu’ils y a tous les jours des malades ? Se doter de nouveaux matériels médicaux n’est pas mal mais vouloir a priori se les faire acheter chez une connaissance laisse penser à des intérêts personnels poursuivis. Et voyant que ses intérêts ne seront pas atteints face à la vigilance de la communauté libanaise, Monsieur DG se fâcha !!! DG, dites nous si du matériels secondes mains ne peuvent pas être utiles à la nation ??? C’est vraiment regrettable, pendant que le peuple et ses nouveaux dirigeants veulent mettre fin à ce genre de comportement, à la corruption tant d’autres maux de notre société, voilà des gens qui ne veulent pas cacher ou abandonner leur mauvaise foi. Ce qui me pousse à demander aux autorités de veiller au bon usage de tous les donc reçus par ce DG au profits des malades des 30 et 31 octobre 2014. Soyons et restons vigilent à jamais !
    sam

  • Le 23 novembre 2014 à 13:22
    En réponse à : Don de "vieux" matériel à l’hôpital Yalgado : Le droit de réponse de la communauté libanaise au Burkina

    Le DG de Yalgado est un patriote ! Il pourrait avoir raison surtout qu’il vous propose l don en nature au cas ou l materiel vous pose pb. Mais ce nest suremen pa l DG qui a contacté l fournisseur qu’il vous a proposé. Ce sont les éléments de son équipe qui pourraient avoir l’habitude de sous traiter avec les fournisseurs de matériel pour surenchérir les prix pour du materiel qui n’est souvent pas de la meilleure qualité. L DG a -til réuni les spécialistes biomédicaux de sa structures pour la description du materiel à commander, pas sur. Qu’il nous eclaircissent
    cela aussi !

  • Le 23 novembre 2014 à 14:30, par Tass Yameogo
    En réponse à : Don de "vieux" matériel à l’hôpital Yalgado : Le droit de réponse de la communauté libanaise au Burkina

    Jusqu’à present, les responsables n’avaient pas refuser de dons. Mais pourquoi refuser celui de la communauté libanaise ? L’Hopital est est un lieu où on ne doit pas accepter du n’importe quoi car ça y va pour la santé des patients. La commmunauté libanaise doit comprendre que la période de la trichérie est terminée et se mettre dans la légalité dès maintenant car nous sommes au courant des magouilles qu’elle faisait avant. Soyez honnête avec les burkinabé car on ne vous a pas obligé à nous faire des dons. Et je pense que le DG a été très clair avec vous car ce n’est pas par ce qu’on est dans le besoin, on va accepter du n’importe quoi. Un peu de respect s’il vous plait chers frères libanais et arrêter de chercher des pous sur des cranes rasés !!

  • Le 23 novembre 2014 à 14:44, par Dire
    En réponse à : Don de "vieux" matériel à l’hôpital Yalgado : Le droit de réponse de la communauté libanaise au Burkina

    C’est triste quant on y pense...
    C’est un don je crois. Soyez redescendez sur terre mes frères bukinabés. Un don ne se refuse pas !!! Je crois que les Libanais n’ont pas voulu remettre l’argent au DG. Voilà pourquoi il refuse ce don. Il a fait une erreur qui risque de lui couter très cher. Il fait montre d’un manque d’inspiration. Nous attendons tous sa réaction. Ne nous laissons pas entrainer par un DG du temps de Blaise Compaoré dans sa dérive. Respectons les étrangers qui vivent chez nous surtout lorsqu’ils posent des actes louables comme ce que la communauté libanaise vient de faire.

  • Le 23 novembre 2014 à 15:05
    En réponse à : Don de "vieux" matériel à l’hôpital Yalgado : Le droit de réponse de la communauté libanaise au Burkina

    moi je pense que : un don reste un don si on vous donne quelque chose qui ne vous plait pas ; il faut aussi en donner a ceux qui en on besoin ; si vous trouver mérite mieux que ça. ce qui est important pour moi ces le geste. combien sont des burkinabés qui peuvent donner une plaquette de paracétamol pour aider a soulager ? je dirais des millions mais ils ne le feront pas ils faut apprécier un don a sa juste valeur .

  • Le 23 novembre 2014 à 15:54, par la vérité
    En réponse à : Don de "vieux" matériel à l’hôpital Yalgado : Le droit de réponse de la communauté libanaise au Burkina

    vu l’annonce du DG de YALGADO
    Vu le feed-back du consult libannais
    je pense que le problème est résolu ; en ce sens que le refus du DG d’accepter du vieux matos est primo à solliciter et secondo hygiénique car YalGADO est un établissement sanitaire.On se souvient des infirmières Bulgares en LIBYE.
    un don n’est pas une obligation, mais n’offrez pas à autrui ce que vous même refuserez ; nous enseigne le Saint CORAN.
    Comme le dit dans le jargon sanitaire <>.

  • Le 23 novembre 2014 à 16:03, par Trèves de commentaires
    En réponse à : Don de "vieux" matériel à l’hôpital Yalgado : Le droit de réponse de la communauté libanaise au Burkina

    Ecoutez ! Tout le monde connaît les mauvaises mentalités des syro-libanais au Burkina et dans le monde. Ce sont des spécialistes d’affaires floues et fausses qui recherchent essentiellement du profit et des privilèges dans les pays où ils mènent leur commerce au détriment même des nationaux. Ils s’arrangent toujours pour avoir les faveurs des régimes dans les pays d’accueil. C’est cette logique que la communauté libanaise tente maladroitement de manifester aux yeux du nouveau régime au Burkina. Mais il a fait un mauvais choix. On ne cherche pas à se faire une bonne image au sein de l’opinion publique par des dons de mauvaise qualité à un hôpital. Si les libanais avaient du respect pour les Burkinabè, ils auraient pu offrir une ambulance neuve à l’hôpital ou aux pompiers en lieu et place du matériel vétuste et inapproprié selon les normes de qualité de l’hôpital. Monsieur Hage ferait mieux de faire profil bas et amendement honorable au peuple burkinabè. Ce n’est pas parce qu’il est consul honoraire du Liban qu’il se croit tout permis. Par le passé, même un proche de l’ex- ministre de la santé s’est vu refuser ses dons de matériels (des générateurs) au CHU Yalgado car le matériel ne répondait pas aux normes de qualité requises par un hôpital sérieux. Le ministre qui assurait la tutelle des hôpitaux n’a pas tergiversé comme Joseph HAGE et a accepté de respecter les procédures de l’hôpital. C’est suffisamment clair et c’est une question de responsabilité pour la qualité de soins aux malades.

  • Le 23 novembre 2014 à 16:05, par Honte à vous !
    En réponse à : Don de "vieux" matériel à l’hôpital Yalgado : Le droit de réponse de la communauté libanaise au Burkina

    Les dons en matériel de la communauté libanaise sont évalués à 5 millions et quelques de FCFA .EMOF leur a adressé une facture proforma de 6.500.000FCFA pour du matériel de qualité conforme aux normes de l’hôpital. La différence n’étant pas très grande, si les libanais avaient une bonne intention d’offrir des dons utiles et de qualité, ils n’auraient pas dû refuser de passer la commande avec EMOF.Ils ont préféré collecter des vieux matériels dégradés ailleurs pour se dépêcher de se faire un coup de publicité médiatique en invitant la presse pour la cérémonie de remise. Honte à vous !

  • Le 23 novembre 2014 à 16:07, par Mérites
    En réponse à : Don de "vieux" matériel à l’hôpital Yalgado : Le droit de réponse de la communauté libanaise au Burkina

    Ceux qui connaissent le DG de Yalgado savent bien que c’est un grand bosseur, un patriote qui travaille avec rigueur, courtoisie pour des résultats probants. Il avait déjà fait ses preuves au CENOU où ses actions humanistes sans relâche l’avaient poussé à œuvrer pour l’amélioration de la restauration, du logement des étudiants dans les années 2008 et cet humanisme du genre bon samaritain n’avait pas plu à certains décideurs de la 4è république ce qui lui valut à tort son départ du CENOU.L’actuel DG de Yalgado,il faut le rappeler a été appelé à assumer cette fonction en 2011 par la procédure d’appel à candidatures qui valorise les mérites et compétences à diriger les sociétés et établissements publics de l’Etat. Ce système donne la latitude aux DG de travailler selon leur contrat d’objectifs sur la base duquel ils sont évalués. C’est ainsi que le DG de Yalgado a été félicité par le conseil d’administration pour le renouvellement de son contrat pour 3 dernières années (2014-2017). Plusieurs Dg ont vu leur contrat résilier pour insuffisance de résultat. Donc,il convient objectivement d’encourager le DG de Yalgado pour la transformation qualitative qu’il est en train d’apporter au CHU Yalgado par des travaux de rénovation, d’équipements de pointe pour une meilleure qualité de soins aux malades. Dans cette logique, il ne doit pas réceptionner des dons inadéquats de matériels de santé de qui que ce soit. Ceux qui veulent faire des dons, doivent approcher l’hôpital pour les mesures règlementaires en la matière.Le Burkina a besoin de vaillants travailleurs et patriotes de la catégorie du premier Zida,du dg de Yalgado et bien d’autres citoyens qui veulent impulser le Burkina sur le chemin du développement qualitatif.

  • Le 23 novembre 2014 à 16:09, par la vérité
    En réponse à : Don de "vieux" matériel à l’hôpital Yalgado : Le droit de réponse de la communauté libanaise au Burkina

    vu l’annonce du DG de YALGADO
    Vu le feed-back du consult libannais
    je pense que le problème est résolu ; en ce sens que le refus du DG d’accepter du vieux matos est primo à solliciter et secondo hygiénique car YalGADO est un établissement sanitaire.On se souvient des infirmières Bulgares en LIBYE.
    un don n’est pas une obligation, mais n’offrez pas à autrui ce que vous même refuserez ; nous enseigne le Saint CORAN.
    Comme le dit dans le jargon sanitaire <>.

  • Le 23 novembre 2014 à 16:10, par tapseureula
    En réponse à : Don de "vieux" matériel à l’hôpital Yalgado : Le droit de réponse de la communauté libanaise au Burkina

    Ah bon ? Monsieur Wekem affirme que la communauté libanaise emploie des centaines de millier de personnes : c’est à dire 200 000, 300 000 ,ou 700 000 personnes au BF ; la communauté libanaise si je comprend bien dépasse et de loin, les effectifs de la fonction publique et de tous les établissements parapubliques et sociétés d’état.Quelles sont vos sources de données. QUELLE CONNERIE. même pour défendre le diable, il faut des arguments.

  • Le 23 novembre 2014 à 16:19, par Le sage
    En réponse à : Don de "vieux" matériel à l’hôpital Yalgado : Le droit de réponse de la communauté libanaise au Burkina

    Je ne dis pas que les Libanais sont des anges. Ils sont venus avant tout pour faire des affaires. Mais l’histoire de donner à l’hôpital à travers ses fournisseurs me paraît flou comme l’a souligné l’internaute qui vit aux USA. Je ne comprends pas très bien Monsieur Sangaré. Il se targue de dire qu’il déjà refusé un hélicoptère d’un de nos compatriotes qui vit en Allemagne, pour cause il n’a pas besoin. Savez- vous Monsieur Sangaré combien coute un hélico ? Vous n’êtes pas obligé de l’utiliser. Vous pourriez par exemple le vendre et renflouer les caisses de l’hôpital qui manque quasiment de tout. Ayez une vision plus élargie de la manière dont vous manager l’hôpital. Quand on donne à Yalgado c’est aussi parce qu’il est le centre et vous êtes la porte à coté. De grâce Monsieur Sangaré, la prochaine fois que vous refusez de la vieillerie ou un hélico, pensez au Burkina profond là ou les mouroirs manquent de tout. Maintenant si certains dons sont faits avec des intentions lugubres, il faut Monsieur Sangaré les dénoncer en utilisant les vrais mots. Appeler le chat par son nom. Nous avons fait la révolution pour rétablir la vérité.

  • Le 23 novembre 2014 à 16:45, par Greg
    En réponse à : Don de "vieux" matériel à l’hôpital Yalgado : Le droit de réponse de la communauté libanaise au Burkina

    En lisant juste l’écrit du Consul, j’ai des questionnements. Pourquoi le Directeur de l’hôpital après avoir suggéré l’achat de matériel revient sur le cash après que la communauté libanaise ait hésité de prendre le matériel chez le fournisseur ’’désigné’’ ? En effet, il s’agit de fournisseur désigné et commis d’office à fournir le matériel sans une concurrence éventuelle. Cela est à dénoncer car, présage de pratiques ’’mafieuses’’ dont le DG pourrait être maître. Voulait-il forcément empocher ses 10%, qui peut-être avec les temps qui courent, pourraient l’échapper si l’on mettait en branle l’acquisition à travers les marchés publics ?. La communauté Libanaises a c’est vrai, des tares dans la manière de conduire les affaires. Cependant ne jetons pas le bébé avec l’eau du bain. Que l’on fasse l’expertise pour situer le peuple Burkinabé.

  • Le 23 novembre 2014 à 17:11, par déjàvu
    En réponse à : Don de "vieux" matériel à l’hôpital Yalgado : Le droit de réponse de la communauté libanaise au Burkina

    Vous pourrez insulter ces libanais ou d’autres autant que vous voudrez, ça va être long à changer, ces pratiques de détournements qui vous bouffent de l’intérieur. Vous devriez commencer maintenant.

  • Le 23 novembre 2014 à 17:17, par le hibou
    En réponse à : Don de "vieux" matériel à l’hôpital Yalgado : Le droit de réponse de la communauté libanaise au Burkina

    Les malades avaient ils besoin de fauteuils ? Soyons sérieux.

  • Le 23 novembre 2014 à 17:33, par CHEIKH
    En réponse à : Don de "vieux" matériel à l’hôpital Yalgado : Le droit de réponse de la communauté libanaise au Burkina

    Ce que je ne comprends pas, c’est pourquoi les libanais ont pris eux mêmes le soin de changer de fournisseur, sans être sûr qu’il s’agit du matériel de même type ? Certainement à cause du prix qu’ils ont trouvé élevé, ou bien pour éviter que ce soit le DG qui s’enrichisse à leur détriment !
    Mais alors pourquoi n’avoir pas tout laissé tomber, et donner tout simplement en espèces ce qu’ils ont ? Autrement dit, s’ils tenaient plutôt à bouffer le nom, en livrant n’importe quel vieux matériel inadapté qui encombrait leurs magasins, le DG a pleinement raison de ne pas l’accepter, pour occuper inutilement les espaces de l’hôpital. D’ailleurs ces libanais ont toujours été compliqués. C’est ainsi que l’un d’entre eux a osé un jour déchirer notre drapeau. On n’a besoin d’aucune réaction de la part du DG, ils n’ont qu’à plutôt garder leurs dons, et en faire ce qu’ils veulent.
    .

  • Le 23 novembre 2014 à 17:37, par Watamou
    En réponse à : Don de "vieux" matériel à l’hôpital Yalgado : Le droit de réponse de la communauté libanaise au Burkina

    J’ai des amis français qui s’étonnent que les africains sont prompts à se plaindre du racisme en France alors que sur le sol africain même les libanais traitent en esclaves leurs salariés et domestiques noirs, avec un mépris sans pareil.
    Mais si les libanais se le permettent sur notre sol, c’est parce qu’ils se savent les maîtres de nos dirigeants corrompus, qui eux-mêmes n’ont pas de respect pour leurs concitoyens.
    A cet égard, le comportement du DG de l’hôpital est pour le moins cocasse et indigne :
    - 1) comment peut-il refuser un don ? Quel qu’il soit, on doit s’en contenter.
    - 2) comment peut-il demander de passer par son fournisseur habituel ?
    - 3) comment peut-il demander un don en espèce ?
    Il ne suffit pas d’être honnête, le comportement d’une personne honnête doit éviter tout comportement qui a l’apparence d’une escroquerie. Or, le comportement du DG a toutes les apparences de la recherche des voies et moyens habituels du détournement.
    Qu’on recense tous les dons faits aux hôpitaux pour les blessés de la Révolution et vous verrez déjà que tout l’argent reçu n’a pas été affecté là où il fallait. A coup sûr....

  • Le 23 novembre 2014 à 17:47, par Zadané
    En réponse à : Don de "vieux" matériel à l’hôpital Yalgado : Le droit de réponse de la communauté libanaise au Burkina

    Combien de Libanais se soigne à l’hôpital Yalgado Ouédraogo ??? En tant que responsable le DG doit veiller au grain. Mais l’histoire que le Consul raconte laisse perplexe. Pourquoi le DG propose un fournisseur pour lui livrer un don ??? En la matière, l’expertise du matériel doit se faire avec un PV à l’appui et ce PV joint à une lettre du DG qui retourne le matériel. Est ce que cela est fait ? Ce matériel est avant tout destiné aux blessés et au delà à équiper l’hôpital. Par ailleurs, on comprendra que quand, on ne peut même pas équiper son hôpital national, on est victime de ces injures. Sinon en quoi, une quelconque communauté va faire don de matériel médical non conforme. La période de ce débat est mal placé.

  • Le 23 novembre 2014 à 18:19, par sida
    En réponse à : Don de "vieux" matériel à l’hôpital Yalgado : Le droit de réponse de la communauté libanaise au Burkina

    mes freres et soeurs burkinabe ouvrons l"oeil.... pourquoi tous les autres dons n’ont pas suscites de polemiques et c’ est celle la ? il faut qu’on comprenne que ces libanais ou arabes ne nous respectent pas et ne nous respecterons jamais. apres tant d’annees a monopoliser notre economie (et je n’en veux qu’a nous meme pour ca), ils ne sont pas capables de nous montrer une reelle solidarite en envoyant du materiel qui en vaut la peine...ou remettre de l’argent tout simplement. le DG a ete clair et je trouve sa demarche salutaire.
    Pour avoir vecu en pays arabe pendant bcp d’annees, je sais que ces gens n’ont aucune consideration pour nous, ils nous meprisent, pour eux nous ne pouvons etre autre que malhonnete, miserable ou naif...prets a lecher les bottes pour n’importent quel faveur. d’une certaine maniere dans le ouaga de compaore cetait le cas .... les arabes n’auront jamais du respect pour nous et cela ne change pas qu’ils vivent chez nous ou chez eux au liban, maroc, tunisie, arabie saoudite ou ailleurs...

  • Le 23 novembre 2014 à 18:22, par sida
    En réponse à : Don de "vieux" matériel à l’hôpital Yalgado : Le droit de réponse de la communauté libanaise au Burkina

    L’arabe n’a aucune consideration envers le black et cela ne changera pas. que l’on affuble notre DG ou pas, l’arabe nous considere comme des sous-hommes, miserables et incapables ...et cela ne changera pas. c’est a nous de nous respecter, arretons de tergiverser et soyons pour une fois unie (comme le sont ces arabes face aux autres). bravo DG.

  • Le 23 novembre 2014 à 19:13, par Francois
    En réponse à : Don de "vieux" matériel à l’hôpital Yalgado : Le droit de réponse de la communauté libanaise au Burkina

    Directeur prochaiment il faut envoye Trois (3) facture pro forma les choses on change au Faso !!!

  • Le 23 novembre 2014 à 19:20, par Jules Ouedraogo
    En réponse à : Don de "vieux" matériel à l’hôpital Yalgado : Le droit de réponse de la communauté libanaise au Burkina

    Bonjour a tous. Je ne suis guere un defenseur de la communaute libanaise mais je tient a souligner le comportement totalement non professionnel du directeur de l’hopital. La communaute libanaise a choisie d’aider les personnes malades dans le besoin d’aide et pour cela elle a ete voir le directeur de l’hopital. Le probleme est que comme beaucoup d’autres, le directeur de cet hopital est malheureusement corrompu d’ou le fait qu’il ait privilegier un fournisseur particulier. De plus, seulement 5 fauteuils roulants sur l’ensemble du don etaient utiliser et tout le reste des produits etaient neufs. Si notre cher directeur ne souhaite pas prendre ces fauteuils roulants qu’il ne les prenne pas ou qu’il les offre a des hopitaux qui en ont besoin (des hopitaux ou les gens meurent malheuresement par manque de materiel pour les soigner). Cependant notre cher directeur ne peut pas se permettre de priver tous les malades de cet hopital de biens dont ils ont besoins juste parceque cette communaute n’a pas asservie sont interet personnel en achetant les produits chez son "fournisseur" ou en lui donnant directement l’argent pour qu’elle finisse dans un de ses comptes bancaires. Ce directeur pourra t-il offrir aux malades de son hopital ce qu’il a refuser aux libanais ? Dans cette periode difficile il n’est pas bon moment pour faire le con Mr le Directeur. Stop a l’imperialisme, stop a la corruption, stop a la malhonnetete , l’interet supreme de la nation prime, LA PATRIE OU LA MORT NOUS VAINCRONS !

  • Le 23 novembre 2014 à 19:22, par Paul Yameogo
    En réponse à : Don de "vieux" matériel à l’hôpital Yalgado : Le droit de réponse de la communauté libanaise au Burkina

    Le DG de l’hôpital n’a pas à envoyer des proforma. Il aurait pu simplement diriger le donateur vers des sociétés connues pour leur qualité. Le fait d’envoyer une proforma paraît suspect. Le fait de descendre le premier dans la presse donne l’impression que le DG a réagi dans la colère du fait que son fournisseur n’a pas été retenu et prend donc les devants pour éviter que les autres ne le fasse, ce qui pourrait ternir son image. Moi je penses qu’il faut faire une enquête pour voir :

    - s’il n’y a pas d’autres sociétés qui peuvent fournir du matériel aux normes. Si oui pourquoi le DG a choisi celle-là.
    - Pourquoi il a envoyé une proforma alors qu’il aurait simplement pu orienter le donateur.
    - Il faut vérifier les achats de l’hôpital et voir combien ont été faits auprès de cette sociétés. Nous disons cela car durant le régime de Blaise Compaoré, beaucoup de responsables ont orienté les achats vers des sociétés dont ils sont eux-mêmes propriétaires.

    Pour conclure, quand le DG parle de vieux chariots, il faut plutôt chercher à savoir si ces chariots ne sont pas utilisables dans un hôpital yalgado où les malades dorment souvent à même le sol par manque de lits. De plus, ces chariots d’occasions sont souvent plus chers que la fabrication locale.

  • Le 23 novembre 2014 à 19:24, par Boronga
    En réponse à : Don de "vieux" matériel à l’hôpital Yalgado : Le droit de réponse de la communauté libanaise au Burkina

    Franchement je ne comprends pas .un problème pourtant très simple comme bonjour .Les débats sont totalement biaisés et visiblement il y a des internautes de service contre le DG ,bien sur à coup de billets craquants .Sinon c’est tellement simple
    - les libanais n’ont ils pas reconnu eux mêmes qu’une partie du matériel était vieux ? La réponse c’est oui .Des le doute est permis sur tout le reste et les responsables de l’hôpital ont eu raison de ne pas vouloir de ce matériel
    - Pourquoi les libanais se sont empressés de s’engager à changer de matériel si vraiment il ne reconnaissait pas le reproche fait par l’hôpital au dit matériel ?S’ils étaient sûrs d’eux ils disaient simplement bon Mr le DG vous n’en voulez pas nous allons le donner à un autre hôpital du pays ou au ministère de la santé .
    Concernant le versement de la contribution en argent soyons sérieux quand même .Tous les jours on voit le DG recevoir de l’argent à la télé devant les donateurs .Il n’a pas détourné ces contributions et c’est pour les libanais remis dans les mêmes conditions qu’il va détourner ? Ah bah mes frères .Le burkinabé est vraiment méchant quoi contre son compatriote Et puis savez vous quel le budget du chu Yo gère par le DG ? Enfin arrêtons ce reproche stupide Ce n’est pas le rôle du DG du CHUYO de collecter du vieux matériel pour les autres structures sanitaires Faso.net arrêtez maintenant ce débat car visiblement il y a plus de règlement de compte que d’objectivité de la part de certains internautes .

  • Le 23 novembre 2014 à 19:24, par Tegwendé
    En réponse à : Don de "vieux" matériel à l’hôpital Yalgado : Le droit de réponse de la communauté libanaise au Burkina

    PLUS RIEN NE SERA COMME AVANT !!! Que tout le monde change de stratégie. Revenons aux méthodes légales. La recréation est terminée. Monsieurs les libanais, la recréation est terminée. Nous avons trop merdé avec vous !!! C’est fini ! Commencez par respecter la loi sur toute sa longueur ou changez de pays. Les burkinabé sont désormais libres et vous n’êtes pas irremplaçables !!! A d’autres temps un coup de fil aurait contraint le DG à accepter ce don. Mais là c’est terminé. Et surtout si vous ne savez pas, il y a beaucoup de gens qui aimeraient vous foutre une raclé. Ne n’oubliez pas.

  • Le 23 novembre 2014 à 21:15, par CAMEG
    En réponse à : Don de "vieux" matériel à l’hôpital Yalgado : Le droit de réponse de la communauté libanaise au Burkina

    Bizarre ce wesmaster : quant c’est pour insulter les Libanais, les messages passent ; mais quant c’est pour demander simplement de faire une Enquête sur EMOF Service, on bloque.
    Soyons Honnête, pourquoi le DG de yalgado porte son choix sur EMOF service ?
    Es ce la seule société ?

  • Le 23 novembre 2014 à 22:39, par calmos
    En réponse à : Don de "vieux" matériel à l’hôpital Yalgado : Le droit de réponse de la communauté libanaise au Burkina

    Enfin calmons nous ! Un cadeau ne se refuse pas. Il peut frustrer car on s’attendait à autre chose. Le DG devait réserver son point de vue et ne pas en faire étalage dans presse. Mieux la médiatisation de la remise devrait être le lieu de faire voir la qualité du don par des zoom de la caméra. À tout point de vue les cadeaux et autres dons ont presque toujours été en deçà de nos attentes. Demandez à ceux qui se marient quand ils deballent leurs cadeaux !

  • Le 24 novembre 2014 à 00:10, par Tegwendé
    En réponse à : Don de "vieux" matériel à l’hôpital Yalgado : Le droit de réponse de la communauté libanaise au Burkina

    Sérieusement, laissez le DG travailler. Ce sont les libanais qui lui ont demandé un fournisseur. C’est par experience que le DG a proposé ce dernier. Il y avait des vendeurs de porc au four qui livraient des cartouches d’encres à des prix 10 fois inferieurs à l’orginal. Eux mêmes ne peuvent pas commander ? Ils ont l’habitude d’importer non ? Ont il payé avec un autre fournisseur du neuf et on a refusé ? Lisez bien l’écrit du consul. Ce sont des gens qui fonctionnement dans le flou. Il veut meme dire que ce sont des burkinabé qui ont fait l’achat. Et puis merde ! Arrêtons d’être des mandiants larmoyants. Que tous ceux qui veulent se faire de la pub aillent ailleurs. Remerde !!! N’a t on pas dit que ta main gauche doit ignorer ce que donne la droite ? Le gouvernement va prendre ses responsabilités. Point ! Vive le Burkina Faso ! Webmaster laisse couler tu as modéré mon écrit passé pourquoi ?

  • Le 24 novembre 2014 à 00:19, par zaza
    En réponse à : Don de "vieux" matériel à l’hôpital Yalgado : Le droit de réponse de la communauté libanaise au Burkina

    Le Dg devrait éviter de gérer lui même ces questions de don et faire des suggestions aux éventuels donateurs ! Un service communication ou un comité spécial pour l.occasion. pourrait bien gérer ces questions avec plus de professionnalisme.
    Suggestion
    etablir une charte pour les dons et communiquer largement à ce sujet dans les medias. Définir un niveau /qualité de don à partir duquel y’a communication médiatisée .
    1. Don matériel médical : recenser 3 ou 4 fournisseurs pourquoi un seul ? C’est pas les compétences qui manquent au faso !
    2 don espèces définir niveaux pour les instituions/groupe/associations/particuliers
    3. Autres dons nature etc.produire liste éventuelle avec les normes requises sans imposer de fournisseur
    Pour le suivi établir la liste annuelle des donateurs etc. (Particuliers, institutions etc. Éventuellement à diffuser sur le site web etc.) on pourrait même pousser traçabilité jusqu’au bénéficiaire final si transparence vs voulez. Bref engagez moi pr une politique de com et de suivi personnalise des dons ...
    cela éviterait des quiproquo pareils.

  • Le 24 novembre 2014 à 01:30
    En réponse à : Don de "vieux" matériel à l’hôpital Yalgado : Le droit de réponse de la communauté libanaise au Burkina

    c’est pa bien ce que je vais dire mais je prefere la colonisation europeen a la colonisation des arabou. Arabou meme c’est pas l’ homme , deh !

  • Le 24 novembre 2014 à 01:30
    En réponse à : Don de "vieux" matériel à l’hôpital CYalgado : Le droit de réponse de la communauté libanaise au Burkina

    Cette affaire risque de se solder par un dégagement.

  • Le 24 novembre 2014 à 01:39, par idtaxéwussogo
    En réponse à : Don de "vieux" matériel à l’hôpital Yalgado : Le droit de réponse de la communauté libanaise au Burkina

    Pour tous ceux qui pensent que le DG n’a pas raison ; ce sont eux qui prenaient les 1000 f et 2000 f de l’ancien régime soit pour voter ou remplir les stades au détriment de l’avenir de leurs enfants, frères et parents tout cours, pendant des années ! Ayez pitié,honte et ouvrez les yeux pour la prospérité du Burkina Faso.

  • Le 24 novembre 2014 à 03:05, par kit kat
    En réponse à : Don de "vieux" matériel à l’hôpital Yalgado : Le droit de réponse de la communauté libanaise au Burkina

    Demandez aux employés de la banque africaine de développement comment ils ont apprécié leur séjour en tunusie avant de retourner au siège de la bad en côté d’ivoire. Je vous épargne le détail. Les arabes ne sont pas racistes mais ils nous MÉPRISENT et ça c’est pire que du racisme.
    Nous les noirs, on doit se RESPECTER et le reste viendra naturellement. Tous les autres peuples se sont crus mieux que nous et jusqu’à présent ça marche parce qu’on est pas solidaire. N’oublions pas que des pays comme le Liban, la Mauritanie, la lybie etc....ont toujours des esclaves noirs. Pendant que ça chauffait au Liban, les familles fuyaient en abandonnant leurs domestiques enfermés dans les maisons à la merci des bombardements. Comment peut on appeler ça la des êtres humains ?
    Les libanais ne déclarent pas leurs employés auprès de la CNSS
    les salaires sont misérables
    quand ils veulent te chasser, ils t’accusent d’avoir volé donc tu n’oses pas voir la police puisqu’ils te devancent en portant plainte.
    J’espère qu’avec les gouvernements futurs, aucun méprisant ne viendra chier sur nous, dans notre propre pays.

  • Le 24 novembre 2014 à 03:14
    En réponse à : Don de "vieux" matériel à l’hôpital Yalgado : Le droit de réponse de la communauté libanaise au Burkina

    La gestion de ce cas devrait nous montrer que le nouveau gouvernement travaille ou pas pour la révolution. Une enquête doit être diligentée et les responsabilités établies à tous les niveaux. Je me méfie des libanais qui ne sont pas des enfants de cœur mais je préfère attendre une enquête avant de dire certaines choses.

  • Le 24 novembre 2014 à 03:35
    En réponse à : Don de "vieux" matériel à l’hôpital Yalgado : Le droit de réponse de la communauté libanaise au Burkina

    Trop d’amalgames dans cette affaire. Il s’agit d’apprécier l’opportunité du refus du don de la communauté libanaise par le DG de l’hôpital Yalgado. Arrêter de déplacer dangereusement le problème et de tenir des propos xénophobes. Vous parlez des salaires de misère, sachez que si ces salaires de misère n’existaient pas, ce sont nos maisons que ces gens auraient cassé pour survivre. J’ai perdu mon emploi il y quelques années et je n’en ai toujours pas trouvé. Je vous assure que j’appelles de tous mes vœux ce salaire de misère en attendant que par la grâce de Dieu je puisse avoir mieux un jour. Certes nous devons continuer à lutter pour améliorer nos conditions salariales. Mais ne dressez pas ces braves travailleurs contre leurs employeurs si vous n’avez pas la possibilité de leur offrir mieux. Ils sont combien de commerçants ou hommes d’affaires Burkinabé dont le personnel burkinabé comme eux touche des salaires aussi miséreux, pire font des mois sans salaire ?
    J’ai souvent assisté dans le cadre des activités d’une grande association à des dons au CHU-YO mais je vous assure que la part de matériel usagé est assez importante. Et cela se fait dans bon nombre de pays en Afrique. La raison est souvent très simple, nos pays n’ont pas souvent les moyens d’acquérir du matériel technique neuf qui est très couteux. Parlons de matériel usagé et non de vieux matériel. Si nous continuons d’acquérir des voitures au revoir la France pourquoi nous devons refuser de recevoir du matériel médical au revoir la France si cela peut soulager la peine de nos malades ? Qu’on nous donne la liste des acquisitions de matériel de Yalgado, vous serez surpris de voir qu’une part de dons de matériels venant des pays amis du Burkina n’est pas neuf.
    De mon point de vue l’attitude du DG n’est pas correcte. Il n’était pas obligé de prendre le don, mais je pense qu’il n’a pas à faire toutes ces déclarations tapageuses autour de ce don. Par ailleurs, pour tous les dons de matériel technique que j’ai vu faire, l’on vous indique le matériel à acquérir souvent on vous indique un fournisseur, car il n’y en a pas beaucoup dans ce domaine. Je peux comprendre qu’on mette les parties en contact pour les négociations et l’achat du matériel.Mais de là à faire établir une pro forma et la transmettre au donateur ????Jugez en vous même. Comment pouvez vous nous faire comprendre actuellement que ce n’est parce que le deal n’a pas marché que tout cela est fait en représailles ? Tous les dons ont été médiatisés et les donateurs chaleureusement remercié. Il y a quelques jours, c’est le don des étalons qui posait problème. Il faut que les gens arrêtent de s’asseoir chez eux et critiquer les dons des uns et des autres. Si l’on devait suivre cette logique, aucun des dons n’est à la hauteur car qui peut le moins peut le plus. Et puis je pense que l’on aurait mille fois préféré éviter tous ces évènements malheureux, alors soignons dignes dans notre douleur.
    Si c’est vraiment les 5 fauteuils qui posaient problème, on pouvait les soustraire du lot. Il faut qu’on arrête ce débat malsain qui ne nous honore pas ou alors que la presse aille à la source et nous ramène la vrai version des choses car je reste convaincu que tout n’est pas sorti.

  • Le 24 novembre 2014 à 06:39, par kigakiga
    En réponse à : Don de "vieux" matériel à l’hôpital Yalgado : Le droit de réponse de la communauté libanaise au Burkina

    voilà une affaire qui tombe à pic pour le gouvernement de ZIDA.
    NOUS ATTENDONS LA VERITE DANS CETTE HISTOIRE.

  • Le 24 novembre 2014 à 07:29, par ACHKAR
    En réponse à : Don de "vieux" matériel à l’hôpital Yalgado : Le droit de réponse de la communauté libanaise au Burkina

    Vous parlez de salaire de misère des Libanais.
    Vous avez oublié qui emploie des "Femmes de Ménage" / "Bonnes" / "Cousines" sans aucun salaire car elles sont nourries ? Si ce n’est pas les burkinabés eux même c’est qui ?
    Certains accusent les étrangers de racistes... Relisez les commentaires et demandez-vous qui est xénophobe.

  • Le 24 novembre 2014 à 07:34, par kit kat
    En réponse à : Don de "vieux" matériel à l’hôpital Yalgado : Le droit de réponse de la communauté libanaise au Burkina

    Si tu n’as pas d’emploi c’est parce que c’est eux qui ont le monopole sur la vente de beaucoup de produits sous la bénédiction de la famille compaoré. C’est une communauté à surveiller de très très près.

  • Le 24 novembre 2014 à 08:46, par paul HEMA
    En réponse à : Don de "vieux" matériel à l’hôpital Yalgado : Le droit de réponse de la communauté libanaise au Burkina

    Je pense qu’il faudra d’abord dire aux libanais de bien s’occuper de leurs travailleurs .
    "" on dit bien que les futurs malades sont les gens bien portants.""

    c’est très gentil de donner mais il faudra aussi respecter celui qui reçoit ton don. je pense avec tous vos magouilles et exploitations de vos travailleurs pour une fois ça devait être du matériel neuf, ne nous trompons pas car dans tous les cas ils allaient répercuter sur les frais de leur dons sur les consommateurs.

    je pense avec tous mes respects ce n est pas sérieux d’envoyer des vieux matos dans un hôpital quel allait la durée de vie de ce matériel, vous aviez trop rabaisser le peuple burkinabe mes freres .

    webmaster publie svp merci

  • Le 24 novembre 2014 à 09:20
    En réponse à : Don de "vieux" matériel à l’hôpital Yalgado : Le droit de réponse de la communauté libanaise au Burkina

    les journalistes doivent nous aide dans cette affaire !

  • Le 24 novembre 2014 à 09:21
    En réponse à : Don de "vieux" matériel à l’hôpital Yalgado : Le droit de réponse de la communauté libanaise au Burkina

    Il y a longtemps que les hôpitaux avaient dis qu’ils refuseraient le matériel vétuste.Faites un tour dans ces structures vous trouverez ce genre de dons poser sous le soleil parce que les hôpitaux n’en ont que faire.Entre nous mes frères Libanais si vous aviez donner les cash on en serait pas là.peut être qu’a la longue la somme de tous ces dons serviraient à acquérir pourquoi pas du matériel de dialyse.Amicalement EL KABOR

  • Le 24 novembre 2014 à 09:59, par AFGANO
    En réponse à : Don de "vieux" matériel à l’hôpital Yalgado : Le droit de réponse de la communauté libanaise au Burkina

    Des gens cherchent à créer artificiellement autour d’un petit problème d’incompréhension entre deux parties une affaire qui n’existe pas .Certes il y a des adeptes de la chasse aux sorcières au DG à l’heure actuelle ,mais connaissant ce DG j’ai confiance absolument en lui même en cas d’enquête sur ce dossier C’est les libanais qui pourraient se retrouver encore plus en mauvaise posture si on rentre dans tous les détails de ce don .

  • Le 24 novembre 2014 à 10:34, par arba
    En réponse à : Don de "vieux" matériel à l’hôpital Yalgado : Le droit de réponse de la communauté libanaise au Burkina

    Il faut bien aller voir de ce côté du CHUYO car son DG n’inspire pas beaucoup confiance ! Rappelez de sa nomination à la tête de l’institution !

  • Le 24 novembre 2014 à 10:37, par dieu est aussi contre
    En réponse à : Don de "vieux" matériel à l’hôpital Yalgado : Le droit de réponse de la communauté libanaise au Burkina

    je demande à la communauté libanaise de passer par le ministère de la santé pour faire remettre le matériel aux hôpitaux désormais. je suis contrôleur financier dans un établissement de santé et je sais que les Dg sabotent le matériel quand leur fournisseur ne gagne pas un marché. C’est pourquoi je condamne l’attitude de ce Dg indigne et je demande que tous les directeurs généraux et centraux, DR et autres soient changé au cours de cette transition

  • Le 24 novembre 2014 à 10:37, par SIDBEBE
    En réponse à : Don de "vieux" matériel à l’hôpital Yalgado : Le droit de réponse de la communauté libanaise au Burkina

    Je pense qu’il ne faut mettre des stéréotypes sur les Libanais. Nos frères ne sont pas de bons exemples dans les entreprises. Voler dans une entreprise est le sport favori de nos compatriotes. Aussi, nos compatriotes commerçants ne traitent pas mieux leurs employés compatriotes que les Libanais. Faites des enquêtes, vous constaterez que les Libanais paient mieux que nos compatriotes commerçants à entreprises de même niveau.
    Par rapport au don, je pense qu’il y a eu maldonne. Le DG ne pouvait pas en lieu place de la liste de matériels qu’il devrait fournir au consulat, imposer un fournisseur faiseur de prix. Ce qui à mon avis est une erreur qui compromet sa bonne foi.
    Je pense que les Libanais sont ce que nos autorités veulent qu’ils soient. Si nos autorités sont fermes et probes, il n’y a pas de raison qu’une communauté soit hors la loi.

  • Le 24 novembre 2014 à 10:56, par le libanais
    En réponse à : Don de "vieux" matériel à l’hôpital Yalgado : Le droit de réponse de la communauté libanaise au Burkina

    le plus simple des reponses et actions efficaces pour manisfester ton mécontentement c’est de boycotter les produits libanais pendant un mois. seulement si tu as coeur comme moi evite d’aller dans les boutiques libanaises et autres ils comprendront leur geste

  • Le 24 novembre 2014 à 11:50, par YIBI
    En réponse à : Don de "vieux" matériel à l’hôpital Yalgado : Le droit de réponse de la communauté libanaise au Burkina

    Lancons une operation de boycott des produits libanais jusqu’a ce qu’ils reconnaissent leurs tort et demandent des excuses au peuple Burkinabe.

  • Le 24 novembre 2014 à 11:50, par Le Zèle du faux Sage démasqué
    En réponse à : Don de "vieux" matériel à l’hôpital Yalgado : Le droit de réponse de la communauté libanaise au Burkina

    Les internautes ont dû remarquer que l’utilisateur du pseudonyme ‘’Le Sage’’ rame exclusivement à contre-courant et chaque fois contre la direction générale du CHU Yalgado quand bien même il s’agit d’apprécier des actions positives reconnues par tous dans la rénovation, l’équipement de l’hôpital. Comme dit l’adage, il n’y a pas plus aveugle que celui qui refuse de voir. Les interventions et critiques du prétendu Sage relèvent du subjectivisme et d’une mentalité mesquine et aveugle de règlements de comptes. Il est fort possible que le fameux sage fasse partie de ceux qui tiraient profit par le passé de certaines mauvaises pratiques de gestion de l’hôpital. En ayant pris de nouvelles mesures pour lutter contre ces mauvaises pratiques, certains profiteurs évidemment ne peuvent pas louer ces actions salutaires de la direction générale.Le prétendu Sage doit comprendre qu’il est démasqué et qu’il reste un élément marginal aux yeux de l’opinion publique en générale qui reconnaît les efforts de la direction générale et l’encourage à aller encore de l’avant pour de meilleures qualités de soins aux malades.

  • Le 24 novembre 2014 à 11:54, par issa
    En réponse à : Don de "vieux" matériel à l’hôpital Yalgado : Le droit de réponse de la communauté libanaise au Burkina

    Une partie du materiel est usager je pense que deja la reaction du DG est fondé. C est normal que le DG envoie une facture proforma.ca permet d avoir une idée de ce que l hôpital à besoin et c est cette facon que ca doit etre fait.la communaute aurait du prendre tte disposition necessaire pour apporter du materiel neuf et egalement suivre les directives de l hôpital. On ne peut nullement envoyer du n importe quoi dans un hôpital. L hôpital a ses sources d approvisionnement et tout achat du materiel doit repondre au programme qualité de l hopital.quconque ne peut pas apporter du materiel a un hopital sans que ca ne reponde aux normes requises par l hopital.le don de mayeriel est aussi sensible qu il faut faire confiance a l organe dirigeante et leur permettre d acquerir ce materiel.a ce titre le don en espece etait la meilleure et la seule voie envisageable.monsieur le DG , vous avez pris une decision salutaire.

  • Le 24 novembre 2014 à 11:58, par toure
    En réponse à : Don de "vieux" matériel à l’hôpital Yalgado : Le droit de réponse de la communauté libanaise au Burkina

    Je demande au professeur IBRIGA dans le cadre de son nouveau poste de faire vérifier la régularité douanière de toute les commandes du groupe HAGE depuis 15ans.Cette société est le plus GRAND CORUPTEUR de tout le temps au BURKINA. Je sais de quoi je parle pour avoir gérer un magasin sous douane dans leur usine de KOSSODO. Un magasin qui ne doit s’ouvrir qu’en présence des douaniers. Mais je jure qu’en 3ans a ce poste j’ai jamais vu de douanier pour contrôler quoi que ce soit. Ce monsieur Joseph HAGE est un voleur ; l’hôpital ne doit pas accepter ces conneries

  • Le 24 novembre 2014 à 12:27, par propagande
    En réponse à : Don de "vieux" matériel à l’hôpital Yalgado : Le droit de réponse de la communauté libanaise au Burkina

    mensonge ! pourquoi refuser et faire de la publicité ? c’est pas l’attitude d’un homme intègre ça. pourquoi orienté cette communauté vers le seul fournisseur ? peut être que les libanais sont informés que la sonapost, la sonabel etc ont été
    escroquées de cette manière en les obligeant de prendre les matériels avec EMOF SERVICE, voilà pourquoi ils ont refusé. DG, dis la vérité, pourquoi tu fais ça ?

  • Le 24 novembre 2014 à 12:29
    En réponse à : Don de "vieux" matériel à l’hôpital Yalgado : Le droit de réponse de la communauté libanaise au Burkina

    Il ne s’agit pas de xénophobie. Les libanais ne sont pas des enfants de cœur. Ils nous ont jamais considéré, ils foutent toujours l’économie du pays où ils s’installent à terre. Vous pensez qu’ils ont leurs entreprises ici pour le développement du Burkina Faso ? Arrêtons de nous contenter du peu en disant qu’ils offres des opportunités d’emploi. Luttons pour des expatriés qui nous respectent et qui respectent les règles de nos pays. Demander à ceux qui travaillent avec eux. demandez aux ivoiriens ils vous en diront quelque chose. Il n’y a pas de fumez sans feu. Le DG connait leurs pratiques un point c’est tout. Plus jamais qu’on brime la raison d’un fils du pays au profit d’un étranger sous n’importe quel prétexte d’intérêt ou de je ne sais quoi, soit disant que "l’étranger est roi au Burkina". La nouvelle génération veut qu’on la respecte même si on est un pays pauvre, nous ne sommes pas pauvre dans le tête. respecter nous on vous respectera. Vous avez vu comment on régler nos problèmes en 21 jours ??? Mon Colonel, dis la vérité à tout ceux là dèh... Avant c’est avant, maintenant c’est maintenant... Vive la génération consciente ! COLLEGUE WEBMASTER LAISSES PASSER MES "GBèS" STP.

  • Le 24 novembre 2014 à 12:43, par BBT
    En réponse à : Don de "vieux" matériel à l’hôpital Yalgado : Le droit de réponse de la communauté libanaise au Burkina

    Salu à tous.
    Mr Soumpougdi, paratsida et autre, s’il vous plait ; un don est un don ? fut-il empoisonné ?
    Même dans la grande pauvreté, il faut donner à autrui ce que l’on aimerait garder pour soit même. Je ne prend pas partie pour Mr le DG du CHUYO, mais s’il faut donner ce qui ne tiendra pas deux jours, et bien il fait bien de refuser. L’action social est là aussi et bien d’autres structures gérant le social. J’ai personnellement vu des dons très beau car bien peint mais qui n’ont jamais pu etre mis en marche et qui encombre nos blocs opératoires. S’il ya un fournisseur de référence pour l’hôpital, et s’ils veulent bien faire un dons en matériel, qu’ils s’adressent à ce fournisseur. Toute façon,si le DG a un intérêt personnel à ce niveau, le temps nous le fera savoir. Pour l’instant, veillons à ce que tout ce qui rentre dans notre hôpital puisse être utilisable de façons efficace et efficiente. DIEU BÉNISSE LE BURKINA FASO AINSI QUE TOUS LES AUTRES ÉTATS DU MONDE ; Merci

  • Le 24 novembre 2014 à 13:02, par Nikiema, Aziz
    En réponse à : Don de "vieux" matériel à l’hôpital Yalgado : Le droit de réponse de la communauté libanaise au Burkina

    Mr - Je ne sait pas qui dit la verite - Mais je ne comprends pas pourquoi c’est encorre vous ?

    je me rappel du chauffard fou libanais qui avait ecrase des honnetes citoyens sur la route .

    Le comportement des Libanais est une honte .

    je confirme qu’il n’existe pas plus raciste que vous .

    Je pense que vous avez participer a notre sous developpement au Burkina .

    A mon avis un peuple qui a un comportement comme la votre devrait etre interdit de s’installer au BF .

    Demander a nos soeur qui vous maltraitee comme des esclaves sexuel .

    les nombres Battards que vous laisser au Burkina ou que vous enlever a nos soeur .

    vous etes simplement une honte .

  • Le 24 novembre 2014 à 13:21
    En réponse à : Don de "vieux" matériel à l’hôpital Yalgado : Le droit de réponse de la communauté libanaise au Burkina

    Héé meme le premier Scanner de l’hopital Yalgado Ouedraogo était de second main. Et c"’est des millions du contribuables qui ont servi a l’acquérir. Conséquence : Il est tombé en panne quelque temps après son installation. Et ici, c’est des bonne volontés qui décident de venir en aide a leur semblables et ça deviant problem. On a vu ça ou ? Tous ceux qui parlent au hazard ont donné combien ???

  • Le 24 novembre 2014 à 13:27, par KONE Ibrahim
    En réponse à : Don de "vieux" matériel à l’hôpital Yalgado : Le droit de réponse de la communauté libanaise au Burkina

    Reagissons de facon responsable et ponderee. Dans aucune ligne de la lettre de la Communaute libanaise, il ressort qu’il y avait du materiel vieux. Un materiel pas neuf ne veut pas dire vieux. Evitons l’etroitesse de vue pour privilegier l’ouverture qui fait grandir.
    Autrement, la vie de l’homme illustre ma pensee : on nait (neuf), on vieillit (Vieux). Ou mettons nous les phases intermediaires (adolescence, adulte, majeur...).
    Sachons raison gardee quand on intervient dans ce genre de sujet.

    Bon vent a tous

  • Le 24 novembre 2014 à 13:33, par Pierre
    En réponse à : Don de "vieux" matériel à l’hôpital Yalgado : Le droit de réponse de la communauté libanaise au Burkina

    Merci à la Communauté Libanaise pour son droit de réponse. Je voudrais rappeler à toutes les communautés qui vivent au Burkina Faso qu’elles sont les biens venues. Cependant, elles doivent mieux se comporter vis à vis du peuple burkinabè qui ne peut plus accepter ce qui se passait sous l’air du petit président François Compaoré qui gouvernait le Faso à la place de son frère Blaise Compoaré. Je lance un appel au tandem Kafando / Zioda qu’il veillent au respect du peuple burkinabé et de ses biens vis à vis de nous même burkinabé et surtout des communautés vivant au Burkina Faso.

  • Le 24 novembre 2014 à 13:34, par voir
    En réponse à : Don de "vieux" matériel à l’hôpital Yalgado : Le droit de réponse de la communauté libanaise au Burkina

    Pour que cette tension baisse, il est impératif que le ministre des affaires étrangères et celui de la santé nous disent si ces matériels offerts par les libanais sont bons ou pas afin de situer les responsabilités et d’éviter tout dérapage entre les 2 communautés. Car l’attitude du DG de chn-yo ne parait pas claire.

  • Le 24 novembre 2014 à 14:02, par SOBORSSOR (verité)
    En réponse à : Don de "vieux" matériel à l’hôpital Yalgado : Le droit de réponse de la communauté libanaise au Burkina

    que le prime ministry le limoge il na pas de probleme

  • Le 24 novembre 2014 à 14:03, par mediocre
    En réponse à : Don de "vieux" matériel à l’hôpital Yalgado : Le droit de réponse de la communauté libanaise au Burkina

    slt mérite ! tu fais rire dèh ! tu as raison. ah bas ! hummmm ! aii waH !


Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter


LeFaso.net
A propos..
Flux  RSS 2.0
Plan du site
Nous contacter
Condition d'utilisation
Responsabilité
Cookies et cache
Version mobile
Publicité
Partenariat

LeFaso.net © 2003-2017 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés