Nous sommes le  
LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : «Aucune cause juste ne peut être servie par la terreur. Kofi Annan» 

Président Michel Kafando : « Plus jamais d’injustice, plus jamais de gabegie, plus jamais de corruption »

Accueil > Actualités > Politique • • samedi 22 novembre 2014 à 07h28min
Président Michel Kafando : « Plus jamais d’injustice, plus jamais de gabegie, plus jamais de corruption »

Le compte à rebours a commencé pour le président de la transition, Michel Kafando. En tout cas, celui qui aura été le chef de l’Etat durant la période pré-transitoire, le Lt-col Yacouba Zida, lui a remis le drapeau du Burkina Faso, matérialisant ainsi la passation de charges. C’était le vendredi 21 novembre 2014, à Ouagadougou, en présence d’autorités coutumières et religieuses, de leaders politiques, de présidents d’institutions dont le grand absent aura été le président du Conseil économique et social, d’acteurs de la société civile, de la haute hiérarchie militaire, du corps diplomatique accrédité au pays des Hommes intègres, et de très nombreuses autres personnalités. A l’occasion, le président Kafando a décliné les couleurs de son action durant les 12 prochains mois.

Il était 18h40 ce vendredi, lorsqu’ensemble, le président Michel Kafando et le Premier ministre Yacouba Zida, faisaient leur entrée dans la salle du Palais des sports. Ils y ont été devancés quelques minutes plutôt, par les présidents Ibrahim Boubacar Kéïta du Mali, Boni Yayi du Bénin, Mohamed Ould Abdel Aziz de la Mauritanie, Macky Sall du Sénégal, John Dramani Mahama du Ghana, Mahamadou Issoufou du Niger. Avec eux, le Premier ministre togolais représentant le président Faure Gnassingbé, le ministre ivoirien des Affaires étrangères représentant le président Alassane Ouattara, le ministre nigerian des Affaires étrangères représentant le président Good Luck Jonathan. C’est donc un véritable parterre de personnalités de la sous-région quii a pris part à une cérémonie capitale dans la conduite de la période transitoire amorcée : la cérémonie de passation de charges, du Lt-col Zida au président Michel Kafando.

Ainsi, précise le président malien, Ibrahim Boubacar Kéïta, « Le Burina Faso vient de prouver au monde entier que l’Afrique a des ressources insoupçonnées en termes de responsabilité, en termes de républicanisme ». Et d’ajouter, « C’est un grand jour pour, non seulement pour le Burkina, mais aussi pour l’Afrique, et singulièrement pour notre sous-région CEDEAO ».

A l’occasion, le président en exercice de la communauté économique des Etats de l’Afrique de l’ouest (CEDEAO), John Dramani Mahama, le président en exercice de l’Union africaine (UA), Mohamed Ould Abdel Aziz, et l’envoyé spécial du Secrétaire général de l’Organisation des Nations-Unies (ONU), Ibn Chambas, ont pris la parole. Tous ont salué la démarche des nouvelles autorités burkinabè, et ont promis l’accompagnement de leurs institutions respectives pour une sortie heureuse de cette transition politique. En cette cérémonie du jour, le président Mohamed Ould dira voir « une victoire africaine, une victoire supplémentaire du peuple burkinabè ». Du haut de la tribune du jour, le président en exercice de l’UA a invité la communauté internationale à se mobiliser davantage aux côtés du Burkina Faso dans cette période charnière de son Histoire.

La morale, lanterne de l’équipe Kafando

Désormais maître à bord du navire transportant le peuple burkinabè, le président Michel Kafando a, dans son discours, effleuré la direction dans laquelle il entend conduire ce navire. En effet, relève le président de la transition, ce peuple a payé un lourd tribut en faisant, à travers une insurrection populaire les 30 et 31 octobre 2014, sa Révolution pour se libérer d’un système qui a foulé aux pieds « l’idéal » de « la Révolution de 1983 », et qui a instauré une « exaspération sociale ».

En s’insurgeant, précise le président Kafando, le peuple burkinabè a décidé de rompre avec « l’injustice flagrante », le « népotisme », « l’impunité et la corruption ».
Et ce message « clair », le président Michel Kafando dit l’avoir entendu et compris. En réponse, promet-il, « plus jamais d’injustice, plus jamais de gabegie, plus jamais de corruption ». Pour ce faire, « la morale » sera « à la première place dans l’exercice du pouvoir politique ». C’est du moins, ce qu’a laissé entendre le président Kafando qui dit s’être « toujours fait une haute idée du respect du bien public » et avoir sans relâche, « milité pour l’avènement d’une vraie justice sociale ». Encore mû par cet esprit, le président de la transition prévient : « ceux qui ont méprisé cette justice et qui pensent qu’ils peuvent impunément dilapider les deniers publics, nous règlerons bientôt les comptes ».

Des investigations autorisées pour identifier le corps du président Sankara

Et l’épineuse question de la vérité pour Thomas Sankara, le président Kafando a pris l’engagement de travailler à y apporter la réponse tant attendue. En effet, annonce-t-il, « Au nom de la Réconciliation nationale, j’ai aussi décidé, par le fait du prince, que les investigations pour identifier le corps du président Thomas Sankara, ne seront plus assujetties à une décision de justice, mais seront du ressort du gouvernement. Et d’ores et déjà, aujourd’hui même, à cet instant même, cette autorisation est accordée ».

Ce passage du discours semble avoir agréablement surpris, tant un tonnerre d’applaudissement a aussitôt suivi son prononcé. « Je ne croyais pas à mes oreilles », a confié tout souriant à la fin de la cérémonie, Me Bénéwendé Sankara, l’avocat de la famille Sankara, par ailleurs président de l’Union pour la renaissance/ Parti sankariste (UNIR/PS).

Et Zéphirin Diabré, président de l’UPC (Union pour le progrès et le changement) de dire qu’il « espère bien que les choses vont aller très vite pour qu’on ait les résultats des conclusions ». Des résultats qui doivent permettre de rétablir la vérité sur l’assassinat du président de la Révolution d’août 1983 et de rendre justice non seulement à la famille du disparu, mais aussi au peuple burkinabè et au-delà. « Tous les Burkinabè, foi du président du parti Le Faso Autrement Ablassé Ouédraogo, attendent cette vérité ».

Déjà, annonce Me Sankara, « Nous allons entreprendre toutes les démarches qui conviennent, pour qu’avec les autorités, nous puissions, en accord avec la famille du président Thomas Sankara, voir comment l’expertise que nous attendions depuis longtemps va se faire ».

Bientôt, le « Panthéon des martyrs de la révolution »

L’occasion du jour, le président de la transition l’a saisie et pour faire observer une minute de silence et pour promettre de perpétuer la mémoire des martyrs de l’insurrection populaire. Des martyrs devant lesquels, le président Kafando dit s’incliner « très respectueusement ». Mieux, « la patrie leur sera reconnaissante », a promis le premier magistrat du pays des hommes intègres. Dans ce sens, précise-t-il, « j’ai décidé leur dédier le Mausolée des héros nationaux qui portera désormais le nom de Panthéon des martyrs de la révolution ». Vont donc entrer dans ce panthéon, « nos valeureux martyrs en lieu et place des héros qui n’y ont jamais séjourné », a promis M. Kafando, avant de lancer, « Valeureux combattants tombés au champ d’honneur pour que vive la liberté au Burkina Faso, entrez donc dans votre sanctuaire. Héros à la fleur de l’âge, fauchés pour que triomphe la liberté au Burkina Faso, entrez dans votre sanctuaire. Vous tous qui dormez maintenant dans l’ombre, entrez dans votre sanctuaire. Entrez et reposez en paix ».

Les personnes qui ont été blessées au cours de cette insurrection populaire, elles non plus, n’ont été oubliées par le président Kafando. Pour elles également, promesse a été faite : « le gouvernement veillera à leur allouer les compensations nécessaires ».

Aux autorités coutumières et religieuses, aux partis politiques, aux organisations de la société civile, aux forces de défense et de sécurité, aux femmes, aux jeunes, au Lt-col Yacouba Zida désormais Premier ministre de la transition, le président Michel Kafando a tenu à rendre un vibrant hommage. Et pour la suite, annonce-t-il, « dès demain (samedi 22 novembre 2014, ndlr), nous aurons l’équipe gouvernementale. Et dès lundi, selon le programme que nous nous sommes donné, nous allons commencer le travail immédiatement ».

Une nouvelle dynamique plus porteuse ?

Pour sa part, Roch Marc Christian Kaboré, le président du MPP (Mouvement du peuple pour le progrès) précise que « Nous devons nous atteler, aussi bien ceux qui nous gouvernent que le peuple burkinabè, pour aider à ce que nous allions rapidement à un gouvernement civil, à une élection transparente qui nous permette de mettre en place toutes les institutions démocratiques ».

De son côté, le professeur Luc Marius Ibriga, dit noter que le discours du président Kafando « rassure » quant à la volonté des nouvelles autorités à opérer une profonde refondation démocratique et à faire en sorte que l’impunité soit battue en brèche au Burkina Faso. Une nouvelle dynamique étatique plus porteuse, peut-on dire, se profile donc à l’horizon.

La communauté internationale rassure

En tout cas, l’ambassadeur de France dans notre pays, Gilles Thibaut, a confié que « c’est une nouvelle ère qui commence pour le Burkina Faso, avec une belle mission ». Une mission dans la conduite de laquelle, le Burkina Faso aura à ses côté, la France ; et globalement, la communauté internationale. En effet, après avoir exprimé ses « vœux de plein succès aux organes de la transition », le président de la Commission de la CEDEAO, Kadré Désiré Ouédraogo, a promis « l’appui et la disponibilité de la CEDEAO pour accompagner le peuple du Burkina Faso à réussir cette transition consensuelle ». Et d’ajouter, « Nous pensons que c’est une victoire de la paix et de la stabilité pour le Burkina Faso et pour notre région ».

Quant à l’envoyé spécial du Secrétaire général de l’ONU, Ibn Chambas, il se veut rassurant : « je voudrais assurer que la communauté internationale, l’Union africaine, l’Organisation des Nations-Unies, la Communauté économique des Etats de l’Afrique de l’ouest, seront auprès du peuple burkinabè jusqu’à la fin de cette transition. Et on va continuer de soutenir ce pays après la transition ». Tout porte donc à croire que la communauté internationale jouera pleinement sa partition. Vivement, qu’il en soit ainsi au plus tôt !

Fulbert Paré
Lefaso.net

Vos commentaires

  • Le 22 novembre 2014 à 08:04, par zemosse En réponse à : Président Michel Kafando : « Plus jamais d’injustice, plus jamais de gabegie, plus jamais de corruption »

    Oh ! Mon Dieu, mon Rêve le plus grand est en train se réaliser. Merci Mon Dieu ,vous qui avez permis de chasser le diable personnifié ,j’ai nommé blaise comparoé alias Ravaillac

    Répondre à ce message

  • Le 22 novembre 2014 à 08:04, par Tassembedo k En réponse à : Président Michel Kafando : « Plus jamais d’injustice, plus jamais de gabegie, plus jamais de corruption »

    Que c’est tout simplement beau mais attention à la chasse aux sorcières aux résutats incalculables ne dit-on pas qui n’a pas peché jete en premier ?Sachons raison gardée pour la bonne marche de notre pays qui en dépend.Merci Allah pour le dénouement salvateur de cette crise.

    Répondre à ce message

  • Le 22 novembre 2014 à 08:08 En réponse à : Président Michel Kafando : « Plus jamais d’injustice, plus jamais de gabegie, plus jamais de corruption »

    Nous ne voulons plus des OGM qui nous empoisonne et chassez Monsanto, cette multinationale mortifère de ce pays. C’est à cause de Blaise Compaoré que nous avons les OGM avec des aventures sulfureuses au Libéria et en Sierra Leone ainsi que le trafic d’armes avec les rebelles de l’Angola dans les années 1990.

    Répondre à ce message

  • Le 22 novembre 2014 à 08:19, par dawoure En réponse à : Président Michel Kafando : « Plus jamais d’injustice, plus jamais de gabegie, plus jamais de corruption »

    Que DIEU LE TOUT PUISSANT SOIT LOUE A JAMAIS
    Jamais je ne me suis aussi senti intègre qu’hier je suis fier d’être BURKINABÈ j’en suis digne. Être BURKINABÉ ne s’impose ni ne s’achète pas car ceux qui y vive et y demeure aujourd’hui sont les vrais BURKINABÉ car les faux sont en divagation.QUE DIEU BÉNISSE LE BURKINA FASO.Quelle belle cérémonie pleine d’émotion de joie de paix intérieur pour les hommes intègres et pour les traites la peur l’angoisse la tristesse le regret.
    ÊTRE BURKINABÉ CA CE MÉRITE
    LA PATRIE OU LA MORT NOUS VAINCRONS !

    Répondre à ce message

  • Le 22 novembre 2014 à 08:23, par dawoure En réponse à : Président Michel Kafando : « Plus jamais d’injustice, plus jamais de gabegie, plus jamais de corruption »

    Que DIEU LE TOUT PUISSANT SOIT LOUE A JAMAIS
    Jamais je ne me suis aussi senti intègre qu’hier je suis fier d’être BURKINABÈ j’en suis digne. Être BURKINABÉ ne s’impose ni ne s’achète pas car ceux qui y vive et y demeure aujourd’hui sont les vrais BURKINABÉ car les faux sont en divagation.QUE DIEU BÉNISSE LE BURKINA FASO.Quelle belle cérémonie pleine d’émotion de joie de paix intérieur pour les hommes intègres et pour les traites la peur l’angoisse la tristesse le regret.
    ÊTRE BURKINABÉ CA CE MÉRITE
    LA PATRIE OU LA MORT NOUS VAINCRONS !

    Répondre à ce message

  • Le 22 novembre 2014 à 08:27, par yoin En réponse à : Président Michel Kafando : « Plus jamais d’injustice, plus jamais de gabegie, plus jamais de corruption »

    mon président, sachez que notre kossyam nous effraie. elle ne ressemble pas à une chose publique mais plutôt à une caserne militaire. En effet, il est plus facile de se balader aux abords du palais de l’Elysée même pour un touriste à Paris qu’un burkinabe à côté de kossyam. Travaillez svp a démystifier ce caractère morbide de notre présidence. Que les burkinabe puissent la visiter si possible à travers des journées portes ouvertes organisées plusieurs fois dans l’année. Bon service à vous !

    Répondre à ce message

  • Le 22 novembre 2014 à 08:28, par TS En réponse à : Président Michel Kafando : « Plus jamais d’injustice, plus jamais de gabegie, plus jamais de corruption »

    Je félicite le président Michel pour sa détermination à travers son discours. je souhaite qu’il ne se limite pas seulement au discours, que ça soit jalonné par des actions concrètes afin de mettre sur les rails le président qui sera démocratiquement élu en 2015. Qu’il soit un exemple de président pour tous ceux qui vont le succéder !

    Répondre à ce message

  • Le 22 novembre 2014 à 08:33, par Jeunesse2015 En réponse à : Président Michel Kafando : « Plus jamais d’injustice, plus jamais de gabegie, plus jamais de corruption »

    Bravo M. KAFANDO pour ce beau discours et courage pour les réalisztions en vue !
    Bravo à ZIDA pour le bon boulot effectué !
    Bravo à SARAN SEREME SERE et ses collègues des partis politique !
    Bravo à la jeunesse burkinabè !
    Vive le Burkina uni !
    Que DIEU bénisse notre chère patrie !

    Répondre à ce message

  • Le 22 novembre 2014 à 08:36, par ElMagnifico En réponse à : Président Michel Kafando : « Plus jamais d’injustice, plus jamais de gabegie, plus jamais de corruption »

    Vive le peuple libre du Burkina Faso ! Nous sommes loin de la patrie mais les nouvelles et les images nous rassurent. C’est pourquoi unis avec le vaillant peuple burkinabè, dans la prière, nous implorons la bienveillance de l’Eternel afin qu’Il guide les pas des dirigeants de la transition et qu’Il conduise le peuple à la paix, l’entente, l’union, le pardon, l’amour et en retour à une dévotion sublime à Lui Dieu Tout-Puissant !

    Merci aux amis du Burkina Faso !
    Merci à la sous région !
    Vive les dirigeants de la Transition !
    Vive le Vaillant peuple du Burkina Faso !
    La Patrie ou la Mort, Nous Vaincrons !

    Répondre à ce message

  • Le 22 novembre 2014 à 08:44, par Rakis En réponse à : Président Michel Kafando : « Plus jamais d’injustice, plus jamais de gabegie, plus jamais de corruption »

    Un nouvel art martial vient d’être crée : le KAFAN - DO pour combattre la gabégie, l’impunité, la corruption, la dilapidation du denier public... Courage, maître Michel. Président, tout un peupe vous regarde. Nous serons tous vos disciple si votre art se montre éficace. Pour ce faire, évitez que du sable se mêle à notre cousse-cousse.

    Répondre à ce message

  • Le 22 novembre 2014 à 08:54, par Alex En réponse à : Président Michel Kafando : « Plus jamais d’injustice, plus jamais de gabegie, plus jamais de corruption »

    Je n’en croyais pas mes oreilles en écoutant le discours du Président Kafando. Malheureusement, je ne suis pas à l’intérieur du pays pour éclater ma joie comme je l’aurai voulu. « ...aujourd’hui même, à cet instant même, cette autorisation est accordée » sur les investigations pour identifier le corps du président Thomas Sankara !!!!. J’ai les larmes aux yeux. Je savais que ça viendra un jour mais j’avoue ma surprise et la célérité avec laquelle ce long épisode se dénoue. Je propose que dès à présent, les tombes de Sankara et Compagnons soient sous surveillance jour et nuit pour éviter que des brebis galeuses embusquées ne cherchent à embrouiller des pistes. Souvenez-vous que de nombreux propos ont circulé sur la mutilation du corps de Thomas Sankara. Je disais à un camarade internaute qui traitait M. Kafando de réactionnaire qu’il est bel et bien un révolutionnaire qui est resté dans l’ombre. Et nous sommes très nombreux ainsi, chacun travaillant à sa manière à perpétuer les idéaux et les valeurs défendus par Thomas Sankara. M. Kafando dans son discours a crevé l’abcès de la société burkinabè, « l’injustice flagrante », le « népotisme », « l’impunité et la corruption ». Quand je pense que tous ces maux ont été introduits, encouragés et planifier par un des fondateurs de la révolution d’août 83 après avoir tué cette même révolution !!! Quelle traitrise d’idéal. Quand on a acquis un vertus, on ne change pas si radicalement du jour au lendemain. C’est au contraire Blaise Compaoré le réactionnaire qui s’est introduit frauduleusement dans la révolution d’août 83 et a mis fin à sa marche radieuse au profit de l’impérialisme. Vive le changement, vive la révolution du peuple. Le Burkina revient de loin.

    Répondre à ce message

  • Le 22 novembre 2014 à 08:54, par TRAORE KASSOUM En réponse à : Président Michel Kafando : « Plus jamais d’injustice, plus jamais de gabegie, plus jamais de corruption »

    Merci mon Président KAFANDO. QUE LE TOUT PUISSANT ALLAH VOUS BÉNISSE ABONDAMMENT. Parce nous en avons assez de l’administration burkinabé. Tous les dossiers de crimes commis par Blaise Compaore et son frère François Compaore seront enfin sortis des tiroirs. Plus jamais il nyaura de pillages de nos ressources par le clan Compaore. Les test de recruments seront enfin clairs et la chance sera égale pour tous les enfants burkinabé . La CNSS est une institution qui appartient à tout le peuple. Et nous avons décrié le fait que sa première responsable attribue des marchés de recrutement à son autre frère politique CDP Eddie COMBOIGO à coût de centaines de millions sans passer par l’institution nationale ANPE chargée du recrutement des boîtes publiques. Ce deal de Mme la DG de la CNSS avec Eddie COMBOIGO a permis à cette femme manipulatrice sans vergogne, tripatouilleuse renommée de ne recruter que ces frères , sœurs, cousins, cousines, nièces, neveux, amis, beaux frères, belles sœurs sans aucun gène.
    Nos enfants sont restés bredouilles, impuissants les yeux plein de larmes avec leurs diplômes en main face à cette injustice de Mme SOMKINDA TRAORE. Qu’est-ce qu’on y pouvait ? Absolument rien !!!!!! Simplement parce qu’elle serait la protégée du petit président François Compaore et de la belle mère nationale (selon les propres dires de Mme DG CNSS).
    mais enfin ils sont tous partis, ils ont tous fuit ! Les choses ne seront plus comme avant. mes 5 enfants tous des diplômés chômeurs auront enfin espoir d’avoir du travail car il n’y aura plus d’injustice ! Un nouveau jour s’est levé au Burkina Faso. Alors rendons grâce à DIEU.Qu’il bénisse le Burkina Faso, qu’il bénisse son peuple, qu’il bénisse le président Michel KAFANDO et son premier ministre YACOUBA ZIDA. Et qu’il est éclaire davantage afin qu’ils puissent balayer tous les ordures de notre administration publique.

    Répondre à ce message

  • Le 22 novembre 2014 à 09:04 En réponse à : Président Michel Kafando : « Plus jamais d’injustice, plus jamais de gabegie, plus jamais de corruption »

    Blaiso,tu vois que Thomas Sankara t’a terrassé et bien même.Pauvre sans domicile fixe,tu es déjà mis dans la poubelle de l’histoire

    Répondre à ce message

  • Le 22 novembre 2014 à 09:09, par FAROUCHEMENT CONTRE LE CLAN BLAISE En réponse à : Président Michel Kafando : « Plus jamais d’injustice, plus jamais de gabegie, plus jamais de corruption »

    Alors continuez votre nettoyage car il reste beaucoup a faire Presi. Il reste beaucoup de saletes dans notre maison commune le Burkina Faso. Balayez, balayez, balayez, balayez ! Fouillez les coins, et les recoins car le systeme Blaise Compaore a beaucoup de ramifications, coupez les tous !
    il faut balayez tous les DG et DAF de nos societes d’etat, aussi leurs responsables de passation de marches. Sauvez largent du contribuable burkinabe en y placant des personnes responsables, dignes, honnêtes et intègres.
    Il est nécessaire d’avoir une attention particuliere a l a CNSS qui a urgenmment besoin d’un traitement particulier. Sa gestion est veritablement chaotique et malsaine. Alors après avoir retirer toutes les sommes volées par sa directrice générale, il serait plus que nécessaire de placer a sa tête un militaire DG et traquer tous ses responsables qui ont les mains souillées. Aussi tous les DG qui y sont passés doivent etre poursuivis, jugés et punis conformément a la loi.

    Répondre à ce message

  • Le 22 novembre 2014 à 09:11, par Sidnoma En réponse à : Président Michel Kafando : « Plus jamais d’injustice, plus jamais de gabegie, plus jamais de corruption »

    merci monsieur le président Michel Kafando je vous souhaite bon vent et courage vous avez
    le soutient de tout les Burkinabé long au président Kafando la patrie ou la mort nous vaincrons.

    Répondre à ce message

  • Le 22 novembre 2014 à 09:13, par Ka En réponse à : Président Michel Kafando : « Plus jamais d’injustice, plus jamais de gabegie, plus jamais de corruption »

    Michèle avec le respect que je te dois, je te prie de ne pas prendre le chemin de Blaise Compaoré qui était que des mensonges et des trahisons avec des paroles données qui ne se respectent pas. Ne promet pas au peuple affamé de la justice de ce qui infaisable. Tant que tu n’as pas mis hors-jeu Gilbert Diendiéré, tu ne peux en aucun cas dans ce pays régler le problème des crimes impunis. Tant que Gilbert Diendiéré téléguide le jeune Zida dans toutes les décisions des affaires de l’état, Kossyam est encore tenu par Gilbert Diendiéré et Djibril Bassolet, toi Michèle a l’heure actuel n’est qu’un président en otage : Tu ne pourras faire quoi que ça soit sur les crimes politique, ni sur la question de la tombe de Thomas Sankara tant que le chef des armée Traoré, Gilbert Diendiéré, et Bassolet tiennent encore le pouvoir. Tous les acteurs de ce 15 Octobre 1987 à 16h20 ne te laisseront pas les mains libres. J’ai toujours crié dans mon coin l’injustice et l’impunité du régime Compaoré, ceux-ci m’ont forcé à connaitre le plus grand secret d’état qui est la tombe de Thom et le nom du vrai meneur de la présidence du Faso. Michel tu seras le deuxième Mandela du continent Africain si tu arrives a t’écarter de Diendiéré Gilbert et confirmer par un ADN que la tombe de Thom est vraiment le sien. Tu me connais et mon franc parlé qui m’a condamné a ne plus se relever dans le régime de Blaise Compaoré, mais j’ai toujours dit ce qui va mieux pour le peuple et non ce qui est mieux pour un individu ou pour un clan. J’espère que ce message sera publié et que tu le liras. Bonne chance.

    Répondre à ce message

  • Le 22 novembre 2014 à 09:18, par Règne de Dieu !!! En réponse à : Président Michel Kafando : « Plus jamais d’injustice, plus jamais de gabegie, plus jamais de corruption »

    "Notre Père qui est au cieux... Que ton Règne vienne"
    J’ai espoir que le Règne de Dieu se consolidera au Burkina Faso.
    Mon cher président de la Transition, sachez compter sur Dieu, et vous verrez !!!
    Le Vaillant Roi Salomon, à l’orée de son règne sur Israël, a su compter sur Dieu en demandant la Sagesse pour savoir gouverner son peuple, le peuple de Dieu. Le Burkina Faso est l’Israël des Burkinabè, et les Burkinabè font partie du peuple de Dieu. Alors, Si vous voulez réussir votre transition, mettez Dieu, la vraie Sagesse, au volant du navire. Et vous verrez !!!
    Emboîtez les pas de Salomon dans sa confiance en Dieu, en rappelant à votre Gouvernement la place de choix que Dieu y occupe. Et vous Verrez !!!
    Ah Seigneur ! Que ton Règne arrive encore et encore au Faso !!!

    Répondre à ce message

  • Le 22 novembre 2014 à 09:22, par segoumousso En réponse à : Président Michel Kafando : « Plus jamais d’injustice, plus jamais de gabegie, plus jamais de corruption »

    Tout compte fait, il urge aussi d’identifier les elements des forces de l’ordre qui ont effectivement tirer sur les manifestants et les traduire en justice militaire. Les agents de securites savent tres bien entre eux les elements qui ont tirer pour tuer et blesser. Certains ont meme eu des motifs personels de tirer, M le PM en tant que patriote doit aussi balayer son camp. Cela eviterait des exces de zeles des forces de securites dans le future.
    Tout en demandant de punir les administrateurs civiles, politiques et autres complices du prive vereux, il faut aussi netoyer l’armee et les autres forces de securites des elements indesirables.
    "Plus rien ne devrait etre comme avant" dixit PM Zida.

    Répondre à ce message

  • Le 22 novembre 2014 à 10:04, par Lougsouri En réponse à : Président Michel Kafando : « Plus jamais d’injustice, plus jamais de gabegie, plus jamais de corruption »

    Grand courage au président KAFANDO. Que lumière soit faite sur tous les crimes depuis le 15/10/1987 au 31/10/2014 ; que lumière soit faite sur les enrichissements illicitent ; que le délit d’apparence soit appliqué ; que des plaintes soient déposés contre tous les maires qui ont escroqué leur population sous promesse de parcelles etc....
    Cependant, nous souhaitons que le président tienne compte des compétence et expériences pour former son gouverment, et non des recompences aux leaders structures des luttes car, des leaders de la partie civile de Bobo refusent qu’on tienne compte des syndicats parce qu’ils n’ont pas participé fortement à la lutte. A ce que je sache, le président KAFANDO n’a pas lutter mais il a été désigné président sur la base de ces compétence.
    Bon vent au président et sa suite.

    Répondre à ce message

  • Le 22 novembre 2014 à 10:11, par dawoure En réponse à : Président Michel Kafando : « Plus jamais d’injustice, plus jamais de gabegie, plus jamais de corruption »

    GLOIRE A DIEU AU PLUS HAUT DES DES CIEUX ET PAIX SUR LA TERRE DES HOMMES INTÈGRES "LE BURKINA FASO"
    jamais depuis 27 ans je n’ai été fier comme hier d’être BURKINABÈ
    Quelle belle cérémonie pleine d’émotion de joie de bonheur de paix intérieur dans le cœur le le visage des hommes intègres. Que tout le monde entier sache que l’intégrité ne ce paye pas ni ne s’impose pas mais que être BURKINABÈ INTÈGRE ce mérite.
    QUE DIEU BÉNISSE D’AVANTAGE LE BURKINA FASO.

    Répondre à ce message

  • Le 22 novembre 2014 à 10:14, par dawoure En réponse à : Président Michel Kafando : « Plus jamais d’injustice, plus jamais de gabegie, plus jamais de corruption »

    GLOIRE A DIEU AU PLUS HAUT DES DES CIEUX ET PAIX SUR LA TERRE DES HOMMES INTÈGRES "LE BURKINA FASO"
    jamais depuis 27 ans je n’ai été fier comme hier d’être BURKINABÈ
    Quelle belle cérémonie pleine d’émotion de joie de bonheur de paix intérieur dans le cœur le le visage des hommes intègres. Que tout le monde entier sache que l’intégrité ne ce paye pas ni ne s’impose pas mais que être BURKINABÈ INTÈGRE ce mérite.
    QUE DIEU BÉNISSE D’AVANTAGE LE BURKINA FASO.

    Répondre à ce message

  • Le 22 novembre 2014 à 10:21, par zongo Et. En réponse à : Président Michel Kafando : « Plus jamais d’injustice, plus jamais de gabegie, plus jamais de corruption »

    Merci Ka, Pascale et Th. Se joignent à moi pour dire à Michèle félicitation et bonne chance, mais de lire le message de Ka, et s’abstenir de promettre au peuple de ce qui n’est pas faisable. Michèle, rappelle-toi que tu n’es qu’un président de transition, laisse le vrai président de l’alternance de faire ce qui impossible en 2015.

    Répondre à ce message

  • Le 22 novembre 2014 à 10:28, par ib 1er En réponse à : Président Michel Kafando : « Plus jamais d’injustice, plus jamais de gabegie, plus jamais de corruption »

    ya rien de tel qu’une nouvelle ere de liberte et d’espoir pour le burkina

    Répondre à ce message

  • Le 22 novembre 2014 à 10:41, par L’éducateur En réponse à : Président Michel Kafando : « Plus jamais d’injustice, plus jamais de gabegie, plus jamais de corruption »

    Que Dieu bénisse le Burkina Faso, le pays qui nous est cher. Le discours du Président était très solennel. Nous attendons son application. Il faut que les internautes puissent rappeler fréquemment les paroles des Hommes politiques. Mais c’était un peu bizarre. Il y avait autant de militaires que de civils. Cela a un peu déteint la célébration historique. soit le régime est militaire ou ne l’est pas. Tant que les militaires auront le dernier mot certains acteurs de la compaorose ne rendront pas compte et personne ne pourra les obliger. Que Dieu bénisse le Burkina Faso

    Répondre à ce message

  • Le 22 novembre 2014 à 10:42, par Tapsoba® (de H) En réponse à : Président Michel Kafando : « Plus jamais d’injustice, plus jamais de gabegie, plus jamais de corruption »

    SVP Mr "KA",je vous sais une personne d un age avancé que nous autres, qui sait se maîtriser,s exprimer avec une certaine reserve,une retenue ,un recul nécessaire ,qui sait observer.Je vous en prie de ne pas vous fier aux apparences ou aux affirmations des médiats étrangers qui ne cessent de véhiculer des informations selon lesquelles,Mr Zida serait un homme lige de Diendéré sans preuve ou début de preuve.Analysez les faits et gestes du désormais premier ministre, de sa prise du pouvoir le 30 octobre à ce jour et en tirez les conclusions.Pour un lige de Diendéré qui ,lui même serait les yeux et oreilles de BC,qui rebaptise la place de la nation,tire à boulet rouge contre le protégé de son patron Diendéré,BC sans se faire tirer les bretelles,qui cautionne un discours révolutionnaire du président(je ne pense pas que ce discours ait pu être prononcé sans l aval de celui qui l a proposé pour diriger la transition au collège ) tout en sachant que le dossier Sankara implique au premier chef Diendéré,c est à se demander qui est lige de qui ? Que vous dit que les hommes de Zida(c est lui qui commande les troupes quand meme) qui auraient troqué leurs uniformes pour celles de l armée de terre afin de pouvoir se fondre aux autres militaires le 30 octobre dernier(Passek Taalé de lObs),sous l instigation de Zida ? Que BC aurait préféré Nabéré à Zida qui a surpris la hiérarchie qui hésitait encore si BC restait président ou pas(sans-detour, blog de NAB) ?Que depuis 2011,le courant ne passait plus entre Zida et son patron Diendéré(lObs, corroborant l info d un autre confrère aujourd8.net qui a eu à dire que la présence au CES de Diendéré aurait agacé Zida et ses collaborateurs) surtout que ce dernier(Zida) aurait été interné 48 heures durant à cette occasion(Pr Francis Kpatindé sur RFI).

    Répondre à ce message

  • Le 22 novembre 2014 à 10:52, par DIGNE D’ETRE BURKINABE En réponse à : Président Michel Kafando : « Plus jamais d’injustice, plus jamais de gabegie, plus jamais de corruption »

    Merci Président kafando. Et bravo pour votre engagement à la lutte contre l’injustice, l’impunité, la gabegie et autre corruption. Nous attendons impatiemment votre nouveau gouvernement et le premier conseil de ministre pour voir remplacer tous les autres DG et nos sociétés d’Etat , de l’administration publique du règne Compaore et surtout les responsables de notre armée tel que Gilbert Diendjere et autres. Il faudra vite casser le RSP et donner les même droits légaux à tous les éléments de notre armée nationale. Plus jamais d’injustice dans notre armée nationale qui nous a accompagnés dans cette lutte.
    nous avons bien marché les 28,30 et 31 octobre, et nous restons toujours assoiffés. Parce que Blaise est parti mais nous continuons de sentir toujours son odeur à travers des DG comme SOMKINDA TRAORE. La revoir à la RTB remettre les 5 millions a énervé plus d’un, parce qu’on se rappelle toujours de ses pas de danse pour son soutien à la modification de l’article 37 a Ouahigouya. Elle devra être empêchée de sortir à la télé pour ne plus créer d’autres révoltes.

    Répondre à ce message

  • Le 22 novembre 2014 à 11:00, par le marcheur contre larticle 37 En réponse à : Président Michel Kafando : « Plus jamais d’injustice, plus jamais de gabegie, plus jamais de corruption »

    Soyez sur vos gardes. Parce qu’ils sont très dangereux. Ils vont essayer de vous approcher et même tenter de vous corrompre vous aussi. Ils ont la corruption dans leur sang, leur peau en est devenue dure.
    suivez de près la gestion des Directeurs généraux , DAF et DPM mafieux, par exemple la DG de la CNSS caisse nationale de sécurité sociale. Sa gestion est un bel exemple, un superbe cas d’école pour comprendre la gestion au système COMPAORE.

    Répondre à ce message

  • Le 22 novembre 2014 à 11:01, par le marcheur contre larticle 37 En réponse à : Président Michel Kafando : « Plus jamais d’injustice, plus jamais de gabegie, plus jamais de corruption »

    Soyez sur vos gardes. Parce qu’ils sont très dangereux. Ils vont essayer de vous approcher et même tenter de vous corrompre vous aussi. Ils ont la corruption dans leur sang, leur peau en est devenue dure.
    suivez de près la gestion des Directeurs généraux , DAF et DPM mafieux, par exemple la DG de la CNSS caisse nationale de sécurité sociale. Sa gestion est un bel exemple, un superbe cas d’école pour comprendre la gestion au système COMPAORE.

    Répondre à ce message

  • Le 22 novembre 2014 à 11:03 En réponse à : Président Michel Kafando : « Plus jamais d’injustice, plus jamais de gabegie, plus jamais de corruption »

    Les journalistes,dites-nous les noms des ex félons du régime pourri de ce fuyard qui étaient à la cérémonie d’hier.Là il y avait de Diendéré qui cherchait à se cacher,il y avait aussi le chef d’état major des armées qui a commencé à vraiment maigrir comme s’il avait le sida et il m’a semblé apercevoir la tête de l’ex sécrétaire général du gouvernement Poussi Sawadogo ce cancre coopté par notre ex DJ sans oublier ces gouverneurs corrompus qui doivent tous être virés.Dites nous les autres noms qui étaient à cette cérémonie,c’est intéressant à savoir.Merci

    Répondre à ce message

  • Le 22 novembre 2014 à 11:14, par mobutu En réponse à : Président Michel Kafando : « Plus jamais d’injustice, plus jamais de gabegie, plus jamais de corruption »

    merci kafando. tu es différent de l’autre kafando qui prétend avoir tiré sur Thomas Sankara. en fait tu as lavé la honte des kafando au Burkina Faso. que dieu te bénisse et que dieu bénisse le Burkina Faso

    Répondre à ce message

  • Le 22 novembre 2014 à 11:22, par moumini pakotogo En réponse à : Président Michel Kafando : « Plus jamais d’injustice, plus jamais de gabegie, plus jamais de corruption »

    Fier je le suis.
    Je demande au premier ministre de restauré la justice sociale et aussi pour les lotissement,je suggère de reprendre à bobo et surtout l arrondissement de konsa ou le maire s est enrichi avec la vente de parcelles.qu il ai un audit rapide sur gestion car trops. c est tr
    op.aussi les autres maires car nous sommes prêts à rendre témoignage par des écrits que ms disposons adresser au autorités jusqu’au premier ministre qui l ont toujours couvert à cause d affinités relationnel avec la famille compaore.
    Mr le premier ministre,vous verrez après cela sue les Burkinabé seront encore plus fier de vous
    Merci

    Répondre à ce message

  • Le 22 novembre 2014 à 11:52, par vision En réponse à : Président Michel Kafando : « Plus jamais d’injustice, plus jamais de gabegie, plus jamais de corruption »

    wait and see.dieu benisse notre cher faso

    Répondre à ce message

  • Le 22 novembre 2014 à 11:54, par Ka En réponse à : Président Michel Kafando : « Plus jamais d’injustice, plus jamais de gabegie, plus jamais de corruption »

    Le discours d’un président nouvellement élu est toujours émouvant, comme celui d’un président Français qui disait ‘’’’’moi X, je vous donnerai du miel et du lait, moi X, je développerai le pays en un clin d’œil, moi X, je ferai descendre le taux de chômage a zero, moi X j’augmenterai les salaires, moi X, je diminuerai les impôts : Tous ceux-ci n’étaient que de la fiction, comme celui du président de la transition Michèle Kafando. Le Chômage en France est plus élevé, et le président est au plus bas des sondages. Tous les discours des présidents nouvellement élus sortent de la fiction, ça aussi c’est dans le jeu politique des rigolos Africains.

    Répondre à ce message

  • Le 22 novembre 2014 à 12:07, par sidpawalemde En réponse à : Président Michel Kafando : « Plus jamais d’injustice, plus jamais de gabegie, plus jamais de corruption »

    ce desir de changement profond voulu par les autorites de la transit* est salutaire.jusque là ns osons croire a la bonne fois de nos autorite de transition,il reste a voir jusqu’où il ns conduirons et alors ns suivons.je suis sûr que si ns restons integre a notre peuple,plus personne,nî la france,ni les occidentaux ne peuvent ns manipule ds le seul but de piller nos ressoures ou simplement pr leur propre interet quelque soit les moyens de pressions qu’ils mettrons en jeu parce qu’en ce moment ns savons que ns sommes en tant que dirigeants pr defendre le peuple et qu’à jamais le peuple ne doit être trahis.d’alleur je recommanderai à nos actuels dirigeants comme les futurs à coopérer plus avc la RUSSIE et CHINE qu’avec la france et ses aliés qui n’ont jamais fait franc jeu avc l’afric francophone ds la cooperation depuis plus de 50ans de notre soit disant independance.A tous les occidentaux et plus particulierement à la france,qu’ils comprennent et acceptent qu’il est grand tps pr ns peuples d’afric noir d’acceder à une vraie indépendance politique,monnetaire et economique.depuis que Dieu a favorise le contacte entre nos deux peuple occidental et africain,ns avons peu connu le bonheur sinon que la misere et la pauvrete fabriquee,des guerres et des famines provoquees et manipulees,peuple victime des maladies de virus des grands laboratoires de fabrication d’armes chimiqnes des nations qui se disent puissante,quelle honte !ns disons que c’est assez,alors arretons maintenant.vive un monde où il y a plus de justice,d’equite et de bonheur pr ts les peuples,et une grande nation qui se dit puîssante,c’est celle-là qui defend ces valeurs.QUE DIEU bénisse le Burkina Faso, que Dieu bénisse l’Afrique ! la patrie ou la mort nous vaincrons !

    Répondre à ce message

  • Le 22 novembre 2014 à 12:22 En réponse à : Président Michel Kafando : « Plus jamais d’injustice, plus jamais de gabegie, plus jamais de corruption »

    oui, on a soif de la justice, la vraie. Elle doit se faire à tous les niveaux. Surtout pour cette jeunesse qui veut croire et espérer des lendemains meilleurs. Je pense à ces jeunes diplômés qui se cherchent. J’interpelle le Président Kafando et son premier ministre à ouvrir l’œil sur toutes les sociétés d’état surtout la CNSS qui travaille pour autre chose que la sécurité sociale. car la sécurité sociale sous entend entre autre la promotion de l’emploi. mais on préfère pour des raisons du type : " vos papiers ne sont pas des diplômes mais des résultats" pour disqualifier des candidats. Résultats ou diplôme, tout cela n’est qu’une présomption de la compétence. Non, ça doit prendre fin. Les enfants de ce pays ont tous les mêmes droits et devoirs et cela doit être respecté.

    Répondre à ce message

  • Le 22 novembre 2014 à 13:00, par wasiba En réponse à : Président Michel Kafando : « Plus jamais d’injustice, plus jamais de gabegie, plus jamais de corruption »

    Que la communauté internationale joue "pleinement" sa partition, mais pas celle d’avant. Il faut aussi le souligner. Il faut des réformes au niveau de la partition de cette communauté internationale. Si elle va continuer de favoriser l’hypocrisie de la France dans les anciennes colonies, qu’elle nous laisse tranquille. Il faut que la communauté internationale soit claire avec la France. Que les mesures de déstabilisation DOIVENT prendre fin.

    Quant à ce certain " Gilles Thibaut", il faut qu’il informe le régime français (qui connait l’alternance mais qui reste le même quant à la politique française en Afrique) que le peuple burkinabè le met en garde. S’il s’amuse vouloir garder ces structures criminelles au BF, les africains à l’extérieur feront la révolution sur "l’Elysée". On répète, on n’en veut plus.

    Répondre à ce message

  • Le 22 novembre 2014 à 13:01, par wasiba En réponse à : Président Michel Kafando : « Plus jamais d’injustice, plus jamais de gabegie, plus jamais de corruption »

    Que la communauté internationale joue "pleinement" sa partition, mais pas celle d’avant. Il faut aussi le souligner. Il faut des réformes au niveau de la partition de cette communauté internationale. Si elle va continuer de favoriser l’hypocrisie de la France dans les anciennes colonies, qu’elle nous laisse tranquille. Il faut que la communauté internationale soit claire avec la France. Que les mesures de déstabilisation DOIVENT prendre fin.

    Quant à ce certain " Gilles Thibaut", il faut qu’il informe le régime français (qui connait l’alternance mais qui reste le même quant à la politique française en Afrique) que le peuple burkinabè le met en garde. S’il s’amuse vouloir garder ces structures criminelles au BF, les africains à l’extérieur feront la révolution sur "l’Elysée". On répète, on n’en veut plus.

    Répondre à ce message

  • Le 22 novembre 2014 à 13:13, par kabore En réponse à : Président Michel Kafando : « Plus jamais d’injustice, plus jamais de gabegie, plus jamais de corruption »

    Des déclarations populiste comment dans une démocratie un président peut-il parler sans considération des règles de droit. Sankara est certes un martyre mais il est mort avec d’autres personnes dont il faut également identifier les restes. La lutte contre la corruption est nécessaire dans une démocratie. Elle doit se faire sur la base d’un droit, de l’égalité. Tous ceux qui ont occupé des responsabilités sous le Président COMPAORÉ doit être auditonnés et donner les preuves de leurs enrichissement légal. Il ne doit pas y avoir de boucs émissaires. Zéphirin DIABRE, Ablassé OUEDRAOGO, Roch Christian KABORE, Salif DIALLO, Simon COMPAORÉ,Assimi KOUANDA, BADINI, et d’autres doivent être concernés sans exclusion.
    Monsieur KAFANDO, n’est pas non plus un Monsieur propre. Issu du MLN il sait ce qu’il a fait avant la révolution et après le révolution. Attention aux portes qu’il veut ouvrir.

    Répondre à ce message

  • Le 22 novembre 2014 à 14:14, par Zereson En réponse à : Président Michel Kafando : « Plus jamais d’injustice, plus jamais de gabegie, plus jamais de corruption »

    Je suis aux anges.Depuis le 15 octobre 1987,nous qui avons été abreuvés à la RDP étions perdus et j’avais honte d’être ’’burkinabé’’ sous la morale agonisante instaurée par les fameux rectificateurs.Je n’ai plus jamais chanté le Ditanyè dont le contenu ne cadrait plus avec la culture de la 4è République.Depuis les 30 et 31 Octobre, et surtout depuis hier je me suis senti renaitre dans ma ’’burkinabité’’.Je suis envahi par une fierté débordante.
    Je propose qu’on ramène les travaux d’intérêt commun.Nous allons bâtir notre cher Faso avec nos bras.Nous étions 8 500 000 en 1987.depuis la forfaiture de Blaise Compaoré, 10 autres millions de combattants(la majorité des acteurs du 30 Octobre) sont venus s’ajouter.
    Vive le Président Thomas Sankara
    Vive la Révolution du 30 Octobre
    Vive le Lt-Col Zida
    Vive Le Président Kafando
    Vive l’intrépide et valeureux peuple du Burkina Faso
    Vive le Burkina Faso
    LA PATRIE OU LA MORT, NOUS VAINCRONS !! Merci Camarades !!

    Répondre à ce message

  • Le 22 novembre 2014 à 14:45, par youblobissan En réponse à : Président Michel Kafando : « Plus jamais d’injustice, plus jamais de gabegie, plus jamais de corruption »

    Que Dieu le Tout Puissant nous donne l’occasion de voir la fin de la transition et nous pourrons donner les appréciations qui vaillent . Les discours , nous en avons entendus dans ce pays des hommes intègres. Moi personnellement j’aime consommer le poisson avant de l’apprécier.

    Répondre à ce message

  • Le 22 novembre 2014 à 14:47, par Ouedraogo Ousseni der Ahmade En réponse à : Président Michel Kafando : « Plus jamais d’injustice, plus jamais de gabegie, plus jamais de corruption »

    Tout ce que Dieu fait est bon. Un Kafando tire sur le PF(le vrai, pas le fuyard sans domicile fixe), un autre Kafando veut faire la lumiere piur etre sur que le coprs de notre heros national, notre Tche national n’est pas a Pya mais bien a Dagnoen, dans la derniere demeure qui doit etre la sienne. SAu moins, lui il en a. Pas comme le lievre de Nobere declare Personna non grate dans le grand Po qu’ il s’ est rappele quand il tombait.Vraiment, mes oncles Gourounsi cote maternelle, vous etes bons. Un malpropre ne doit pas souiller la terre sainmte du Pic Nahouri.Quant a vous mangeurs de crapauds Gourmantche tapeurs de sable, faut purifier votre terre. L’ affreux y est passe et soyez en sur qu’ il n’ a pas laisse ses crottes. Car tout ce qu’ il touche, il gate, le poisseux.
    LeDigne Fils de Ouahigouya

    Répondre à ce message

  • Le 22 novembre 2014 à 14:49 En réponse à : Président Michel Kafando : « Plus jamais d’injustice, plus jamais de gabegie, plus jamais de corruption »

    Honte à la Côte d’Ivoire qui n’a envoyé que son ministre des Affaires étrangères ; le Togo a envoyé au moins son premier ministre, je ne parle pas du Nigeria qui est loin de nous même si on est dans la Cedao. Ouattara, donc tes liens avec le Burkina se limitent seulement à Blaise ? Tu aurais pu envoyer au moins ton PM, parce qu’on sait que tu es triste d que Blaise parte ; mais les relations entre les deux dépassent vos personnes

    Répondre à ce message

  • Le 22 novembre 2014 à 15:04, par indiga En réponse à : Président Michel Kafando : « Plus jamais d’injustice, plus jamais de gabegie, plus jamais de corruption »

    En cette nouvelle ère du pays des Hommes (Femmes et Hommes) Intègres, chaque Burkinabé devra désormais procéder chacun a un examen de conscience en se posant les questions suivantes :

    1- Est ce ma moralité en phase avec mon être,

    2- Est ce que mes biens sont en phase avec ma fonction,

    3- Est ce que je peux justifier de façon honnête mes biens,

    Que je sois de la fonction publique ou du privée, chaque burkinabé se doit de se poser ces trois (03) questions. C’est les réponses à ces questions qui pourront indiquer à tout un chacun de nous si nous méritons d’etre burkinabé ou faux Burkinabe.

    La plus part des entreprises, sociétés présentes au Burkina Faso sont pilotées par les incompétents agent de la fonction publique qui n’ont jamais pris leur courage à quatre mains pour y quitter et competir comme les autres.

    Ces agents de la fonction publique sont les vrais artisants de la médiocrité, le manque d’emploi de la jeunesse. Il n’est pas rare de voir ces mêmes agents de la fonction publique monter les offres techniques et financières des entreprises pour des avis d’appel d’offres lancés par leur département. Ces agents ont longtemps plongé nos entreprises dans la médiocrité, la tricherie, la corruption et l’arrogance.

    j’invite les uns et les autres à vérifier dans la sous région la piètre image revêtue par nos entreprises burkinabé qui ont eu des marchés par les mêmes méthodes que nous connaissons tous. J’invite également les uns et les autres à procéder à des vérifications pour se rendre compte du niveau des investissements des agents de la fonction publique au Burkina Faso. À peine 03 à 05 ans seulement de service suffisent à certains de nos agents de la fonction publique à réaliser villa, véhicule, etc...

    Faite vous même le constat sur le grave état de nos infrastructures (bâtiments, routes, aep) au Burkina Faso (zone urbaine et rurale), vous vous rendrez compte de la situation dans laquelle nous nageons depuis une vingtaine d’années. Toujours en train de reprendre les infrastructures aux seules bénéfices d’incompétents et assoiffés d’argent au détriment du pauvre contribuable.

    Dans cette lancée, nous mettons sérieusement en garde tous les adeptes desdites pratiques soulignées plus haut que si vous n’arrêtez pas, nous allons vous dénoncer à visage découvert. Et nous sommes capables de montrer vos réalisations frauduleuses au peuple.

    Merci à tous.

    Répondre à ce message

  • Le 22 novembre 2014 à 15:35, par papus En réponse à : Président Michel Kafando : « Plus jamais d’injustice, plus jamais de gabegie, plus jamais de corruption »

    Merci président merci merci que la vérité jaillisse rapidement. Mais pendant qu’on y est je pense que les militaires radiés de 2011 méritent d’être repris car ils ont aussi à leur manière manifesté leur rat le bol du système Compaore et des familles entières payent pour cela.

    Répondre à ce message

  • Le 22 novembre 2014 à 15:47, par wasiba En réponse à : Président Michel Kafando : « Plus jamais d’injustice, plus jamais de gabegie, plus jamais de corruption »

    Que la communauté internationale joue "pleinement" sa partition, mais pas celle d’avant. Il faut aussi le souligner. Il faut des réformes au niveau de la partition de cette communauté internationale. Si elle va continuer de favoriser l’hypocrisie de la France dans les anciennes colonies, qu’elle nous laisse tranquille. Il faut que la communauté internationale soit claire avec la France. Que les mesures de déstabilisation DOIVENT prendre fin.

    Quant à ce certain " Gilles Thibaut", il faut qu’il informe le régime français (qui connait l’alternance mais qui reste le même quant à la politique française en Afrique) que le peuple burkinabè le met en garde. S’il s’amuse vouloir garder ces structures criminelles au BF, les africains à l’extérieur feront la révolution sur "l’Elysée". On répète, on n’en veut plus.

    Répondre à ce message

  • Le 22 novembre 2014 à 15:55, par FAN DE LA TRANSITION En réponse à : Président Michel Kafando : « Plus jamais d’injustice, plus jamais de gabegie, plus jamais de corruption »

    Je lance un appel au Président Michel Kafando et Premier ministre ZIDA. Si vous êtes vraiment sincères dans vos propros sur la tombe du Président Sankara, prenez toutes les dispositions pour sécuriser le cimétière afin d’éviter toute possibilité de vol ou profanation par tous ceux qui ne veulent pas voir apparaître les secrets du 15 octobre 1987. J’ai jubilé de joie lorsque j’ai écouté le discours. Par mesure de prudence, protéger la tombe s’il vous plait.

    Répondre à ce message

  • Le 22 novembre 2014 à 16:06, par Lamby En réponse à : Président Michel Kafando : « Plus jamais d’injustice, plus jamais de gabegie, plus jamais de corruption »

    Je suis tres fiers de vs,Excellence.Joingnez l’acte a la parole SVP.Si vs permettez je vs direz d’ouvrir les yeux sur les fonctionnaires paresseux,surtt au mena,mess,sante.Redonnez le pouvoir a la hierarchie au niveau a travers l’autorite de l’Etat.Des fonctionnaires absenteistes doivent laisser la place a ceux qui st prets pr le travail.Merci de faire renaitre Thomas SANKARA.N’oubliez pas rebaptiser non plus le stade du 4 aout au nom de ce dernier.

    Répondre à ce message

  • Le 22 novembre 2014 à 16:10, par FAN DE LA TRANSITION En réponse à : Sécuriser la tombe du Président SANKARA

    Je lance un appel au Président Michel Kafando et Premier ministre ZIDA. Si vous êtes vraiment sincères dans vos propros sur la tombe du Président Sankara, prenez toutes les dispositions pour sécuriser le cimétière afin d’éviter toute possibilité de vol ou profanation par tous ceux qui ne veulent pas voir apparaître les secrets du 15 octobre 1987. J’ai jubilé de joie lorsque j’ai écouté le discours. Par mesure de prudence, protéger la tombe s’il vous plait.
    Please Web master, laisse couler.

    Répondre à ce message

  • Le 22 novembre 2014 à 16:37, par vérité no1 En réponse à : Président Michel Kafando : « Plus jamais d’injustice, plus jamais de gabegie, plus jamais de corruption »

    Merci à Mr Tapsoba pour cette précision. Mon inquietude se situait à ce niveau si Zida et Gilbert sont ensemble où pas. Si le courant ne passe pas entre les deux, pour moi Zida peut être credible car il faut reconnaître que Gilbert est pire que Blaise. La preuve, il a fait assassiner celui là même qui l’a présenté à Blaise. Je ne peux pas donner trop de details à cause du maître des lieux !!!!!!!

    Répondre à ce message

  • Le 22 novembre 2014 à 16:56, par Ka En réponse à : Président Michel Kafando : « Plus jamais d’injustice, plus jamais de gabegie, plus jamais de corruption »

    Tapsoba H, merci, nous sommes les internautes les plus farouches qui ont lutté pour le maintien de l’article 37 et le non au referendum bidon : je suis un de vos lecteurs et vous me lisez très souvent. Oui je suis d’un certain âge, et j’ai vu plus que vous depuis l’indépendance de notre pays. Disons un chat un chat, je connais mieux que vous, j’étais au côté d’Hervé Ouattara depuis la porte de Kossyam, j’étais a la place de la révolution j’ai failli même tenir le micro pour le premier discours de Zida au côté de Kam, vous n’aviez pas à me donner des exemples des biens faits de Zida, je suis plus près de lui plus que le pensez, même si mes messages arrivent dans les sites avec un système pas catholique je suis plus près du cœur de la situation nationale et rien ne m’échappe, alors je vous redis que l’alternance politique n’ira pas loin sans une restructuration radicale de la garde présidentiel, et le BPN du CDP, le premier a écarté c’est Gibert Diendiéré, ainsi le premier ministre Zida saura qui est le chef de l’armée selon notre constitution. Tapsoba, 99% des 16 millions de notre pays sont de mon avis comme ils etaient a peut prés de ce nombre a cautionné votre lutte et la mienne pour le maintien de l’article 37 qui est l’arbitre entre un président prédateur et son peuple. Si ce n’est pas moi qui dit cette vérité afin que les choses soient en ordre, vous vous n’amuserez pas le dire. Nous avons étés trahis pendant 27 ans par Gilbert et Blaise, l’occasion est venu de laisser un héritage de vérité et de transparence a notre jeunesse qui son affamé de l’alternance politique transparente. Diendiéré doit laisser la place, si Zida est sincère la première chose c’est de dire grand-frère Diendiéré, il est temps que vous vous faites oublié pour une bonne retraite honorable. Ce n’est pas le régiment du camp Guillaume qui me dirait le contraire. Sans rancune Tapsoba H, mais ne laissons pas torpiller notre victoire pour une continuité du régime Compaoré.

    Répondre à ce message

  • Le 22 novembre 2014 à 16:57, par Ka En réponse à : Président Michel Kafando : « Plus jamais d’injustice, plus jamais de gabegie, plus jamais de corruption »

    Tapsoba H, merci, nous sommes les internautes les plus farouches qui ont lutté pour le maintien de l’article 37 et le non au referendum bidon : je suis un de vos lecteurs et vous me lisez très souvent. Oui je suis d’un certain âge, et j’ai vu plus que vous depuis l’indépendance de notre pays. Disons un chat un chat, je connais mieux que vous, j’étais au côté d’Hervé Ouattara depuis la porte de Kossyam, j’étais a la place de la révolution j’ai failli même tenir le micro pour le premier discours de Zida au côté de Kam, vous n’aviez pas à me donner des exemples des biens faits de Zida, je suis plus près de lui plus que le pensez, même si mes messages arrivent dans les sites avec un système pas catholique je suis plus près du cœur de la situation nationale et rien ne m’échappe, alors je vous redis que l’alternance politique n’ira pas loin sans une restructuration radicale de la garde présidentiel, et le BPN du CDP, le premier a écarté c’est Gibert Diendiéré, ainsi le premier ministre Zida saura qui est le chef de l’armée selon notre constitution. Tapsoba, 99% des 16 millions de notre pays sont de mon avis comme ils etaient a peut prés de ce nombre a cautionné votre lutte et la mienne pour le maintien de l’article 37 qui est l’arbitre entre un président prédateur et son peuple. Si ce n’est pas moi qui dit cette vérité afin que les choses soient en ordre, vous vous n’amuserez pas le dire. Nous avons étés trahis pendant 27 ans par Gilbert et Blaise, l’occasion est venu de laisser un héritage de vérité et de transparence a notre jeunesse qui son affamé de l’alternance politique transparente. Diendiéré doit laisser la place, si Zida est sincère la première chose c’est de dire grand-frère Diendiéré, il est temps que vous vous faites oublié pour une bonne retraite honorable. Ce n’est pas le régiment du camp Guillaume qui me dirait le contraire. Sans rancune Tapsoba H, mais ne laissons pas torpiller notre victoire pour une continuité du régime Compaoré.

    Répondre à ce message

  • Le 22 novembre 2014 à 18:06, par Lui En réponse à : Président Michel Kafando : « Plus jamais d’injustice, plus jamais de gabegie, plus jamais de corruption »

    Merci Prési Kafando ! C’est propre ! Fier d’etre burkinabe le pays des hommes integres !

    Répondre à ce message

  • Le 22 novembre 2014 à 21:03, par Pogbila En réponse à : Président Michel Kafando : « Plus jamais d’injustice, plus jamais de gabegie, plus jamais de corruption »

    Que Dieu bénisse le Burkina Faso.

    Répondre à ce message

  • Le 22 novembre 2014 à 22:20, par Ka En réponse à : Président Michel Kafando : « Plus jamais d’injustice, plus jamais de gabegie, plus jamais de corruption »

    Tapsoba H, merci, nous sommes les internautes les plus farouches qui ont lutté pour le maintien de l’article 37 et le non au referendum bidon : je suis un de vos lecteurs et vous me lisez très souvent. Oui je suis d’un certain âge, et j’ai vu plus que vous depuis l’indépendance de notre pays. Disons un chat un chat, je connais mieux que vous, j’étais au côté d’Hervé Ouattara depuis la porte de Kossyam, j’étais à la place de la révolution j’ai failli même tenir le micro pour le premier discours de Zida au côté de Kam, vous n’aviez pas à me donner des exemples des biens faits de Zida, je suis plus près de lui plus que vous le pensez, même si mes messages arrivent dans les sites avec un système pas catholique c’est le progrès de l’informatique car on peut être a Ouaga et envoyer son message a partir de Berlin, pour vous dire que je suis plus près du cœur de la situation nationale et rien ne m’échappe, alors je vous redis que l’alternance politique n’ira pas loin sans une restructuration radicale de la garde présidentiel, et le BPN du CDP, le premier a écarté c’est Gibert Diendiéré, ainsi le premier ministre Zida saura qui est le chef de l’armée selon notre constitution. Tapsoba, 99% des 16 millions de notre pays sont de mon avis comme ils étaient a peu prés de ce nombre a cautionné votre lutte et la mienne pour le maintien de l’article 37 qui est l’arbitre entre un président prédateur et son peuple. Si ce n’est pas moi qui dis cette vérité afin que les choses soient en ordre, vous vous n’amuserez pas a le dire. Nous avons étés trahis pendant 27 ans par Gilbert et Blaise, l’occasion est venu de laisser un héritage de vérité et de transparence a notre jeunesse qui sont affamé de l’alternance politique transparente. Diendiéré doit laisser la place, si Zida est sincère la première chose c’est de dire grand-frère Diendiéré, il est temps que vous vous faites oublié pour une bonne retraite honorable. Ce n’est pas le régiment du camp Guillaume qui me dirait le contraire. Sans rancune Tapsoba H, mais ne laissons pas torpiller notre victoire pour une continuité du régime Compaoré.

    Répondre à ce message

  • Le 22 novembre 2014 à 22:28 En réponse à : Président Michel Kafando : « Plus jamais d’injustice, plus jamais de gabegie, plus jamais de corruption »

    Je souhaite que l’hopital blaise compaire devienne imediatement Thomas SANKARA .
    Et tous les militaires du RSP doivent rejoindre toutes les autres casernes du Faso dans l’ attente que certains rendent des comptes pours les crimes et les trafiques de tous genre avec les chefs de guerres de plusieres pays...

    Répondre à ce message

  • Le 22 novembre 2014 à 22:38, par Ka En réponse à : Président Michel Kafando : « Plus jamais d’injustice, plus jamais de gabegie, plus jamais de corruption »

    Tapsoba H, merci, nous sommes les internautes les plus farouches qui ont lutté pour le maintien de l’article 37 et le non au referendum bidon : je suis un de vos lecteurs et vous me lisez très souvent. Oui je suis d’un certain âge, et j’ai vu plus que vous depuis l’indépendance de notre pays. Disons un chat un chat, je connais mieux que vous, j’étais au côté d’Hervé Ouattara depuis la porte de Kossyam, j’étais à la place de la révolution j’ai failli même tenir le micro pour le premier discours de Zida au côté de Kam, vous n’aviez pas à me donner des exemples des biens faits de Zida, je suis plus près de lui plus que vous le pensez, même si mes messages arrivent dans les sites avec un système pas catholique c’est le progrès de l’informatique car on peut être a Ouaga et envoyer son message a partir de Berlin, pour vous dire que je suis plus près du cœur de la situation nationale et rien ne m’échappe, alors je vous redis que l’alternance politique n’ira pas loin sans une restructuration radicale de la garde présidentiel, et le BPN du CDP, le premier a écarté c’est Gibert Diendiéré, ainsi le premier ministre Zida saura qui est le chef de l’armée selon notre constitution. Tapsoba, 99% des 16 millions de notre pays sont de mon avis comme ils étaient a peu prés de ce nombre a cautionné votre lutte et la mienne pour le maintien de l’article 37 qui est l’arbitre entre un président prédateur et son peuple. Si ce n’est pas moi qui dis cette vérité afin que les choses soient en ordre, vous vous n’amuserez pas a le dire. Nous avons étés trahis pendant 27 ans par Gilbert et Blaise, l’occasion est venu de laisser un héritage de vérité et de transparence a notre jeunesse qui sont affamé de l’alternance politique transparente. Diendiéré doit laisser la place, si Zida est sincère la première chose c’est de dire grand-frère Diendiéré, il est temps que vous vous faites oublié pour une bonne retraite honorable. Ce n’est pas le régiment du camp Guillaume qui me dirait le contraire. Sans rancune Tapsoba H, mais ne laissons pas torpiller notre victoire pour une continuité du régime Compaoré.

    Répondre à ce message

  • Le 22 novembre 2014 à 22:38, par Ka En réponse à : Président Michel Kafando : « Plus jamais d’injustice, plus jamais de gabegie, plus jamais de corruption »

    Tapsoba H, merci, nous sommes les internautes les plus farouches qui ont lutté pour le maintien de l’article 37 et le non au referendum bidon : je suis un de vos lecteurs et vous me lisez très souvent. Oui je suis d’un certain âge, et j’ai vu plus que vous depuis l’indépendance de notre pays. Disons un chat un chat, je connais mieux que vous, j’étais au côté d’Hervé Ouattara depuis la porte de Kossyam, j’étais à la place de la révolution j’ai failli même tenir le micro pour le premier discours de Zida au côté de Kam, vous n’aviez pas à me donner des exemples des biens faits de Zida, je suis plus près de lui plus que vous le pensez, même si mes messages arrivent dans les sites avec un système pas catholique c’est le progrès de l’informatique car on peut être a Ouaga et envoyer son message a partir de Berlin, pour vous dire que je suis plus près du cœur de la situation nationale et rien ne m’échappe, alors je vous redis que l’alternance politique n’ira pas loin sans une restructuration radicale de la garde présidentiel, et le BPN du CDP, le premier a écarté c’est Gibert Diendiéré, ainsi le premier ministre Zida saura qui est le chef de l’armée selon notre constitution. Tapsoba, 99% des 16 millions de notre pays sont de mon avis comme ils étaient a peu prés de ce nombre a cautionné votre lutte et la mienne pour le maintien de l’article 37 qui est l’arbitre entre un président prédateur et son peuple. Si ce n’est pas moi qui dis cette vérité afin que les choses soient en ordre, vous vous n’amuserez pas a le dire. Nous avons étés trahis pendant 27 ans par Gilbert et Blaise, l’occasion est venu de laisser un héritage de vérité et de transparence a notre jeunesse qui sont affamé de l’alternance politique transparente. Diendiéré doit laisser la place, si Zida est sincère la première chose c’est de dire grand-frère Diendiéré, il est temps que vous vous faites oublié pour une bonne retraite honorable. Ce n’est pas le régiment du camp Guillaume qui me dirait le contraire. Sans rancune Tapsoba H, mais ne laissons pas torpiller notre victoire pour une continuité du régime Compaoré.

    Répondre à ce message

  • Le 22 novembre 2014 à 22:39, par Ka En réponse à : Président Michel Kafando : « Plus jamais d’injustice, plus jamais de gabegie, plus jamais de corruption »

    Tapsoba H, merci, nous sommes les internautes les plus farouches qui ont lutté pour le maintien de l’article 37 et le non au referendum bidon : je suis un de vos lecteurs et vous me lisez très souvent. Oui je suis d’un certain âge, et j’ai vu plus que vous depuis l’indépendance de notre pays. Disons un chat un chat, je connais mieux que vous, j’étais au côté d’Hervé Ouattara depuis la porte de Kossyam, j’étais à la place de la révolution j’ai failli même tenir le micro pour le premier discours de Zida au côté de Kam, vous n’aviez pas à me donner des exemples des biens faits de Zida, je suis plus près de lui plus que vous le pensez, même si mes messages arrivent dans les sites avec un système pas catholique c’est le progrès de l’informatique car on peut être a Ouaga et envoyer son message a partir de Berlin, pour vous dire que je suis plus près du cœur de la situation nationale et rien ne m’échappe, alors je vous redis que l’alternance politique n’ira pas loin sans une restructuration radicale de la garde présidentiel, et le BPN du CDP, le premier a écarté c’est Gibert Diendiéré, ainsi le premier ministre Zida saura qui est le chef de l’armée selon notre constitution. Tapsoba, 99% des 16 millions de notre pays sont de mon avis comme ils étaient a peu prés de ce nombre a cautionné votre lutte et la mienne pour le maintien de l’article 37 qui est l’arbitre entre un président prédateur et son peuple. Si ce n’est pas moi qui dis cette vérité afin que les choses soient en ordre, vous vous n’amuserez pas a le dire. Nous avons étés trahis pendant 27 ans par Gilbert et Blaise, l’occasion est venu de laisser un héritage de vérité et de transparence a notre jeunesse qui sont affamé de l’alternance politique transparente. Diendiéré doit laisser la place, si Zida est sincère la première chose c’est de dire grand-frère Diendiéré, il est temps que vous vous faites oublié pour une bonne retraite honorable. Ce n’est pas le régiment du camp Guillaume qui me dirait le contraire. Sans rancune Tapsoba H, mais ne laissons pas torpiller notre victoire pour une continuité du régime Compaoré.

    Répondre à ce message

  • Le 22 novembre 2014 à 22:45, par Dikielté En réponse à : Président Michel Kafando : « Plus jamais d’injustice, plus jamais de gabegie, plus jamais de corruption »

    Courage pour ce combat noble.En attendant monsieur le Président, il faudra sécuriser dès à présent, nuits et jours le site où repose Thomas Sankara car après son assassinat les rumeurs les plus folles faisaient mentions que :
    1-Sa tête serait dans un pays voisin dont les militaires auraient participé à ce coup d’état ;
    2-le corps de Thomas serait déchiqueté c’est pourquoi l’on l’aurait enterré dans une petite fausse ;
    il serait souhaitable de retrouver Mr. Prince Johnson (devenu pasteur après la guerre du Libéria) qui a lui même révélé à la face du monde (sur R.F.I.) qu’il a participé à l’assassinat de Thomas SANKARA ; Il faut noter que ce Pasteur a son actif la mort de 2 présidents (Samuel Doe et Thomas Sankara) et des milliers de Libériens. Je disais dans mon écrit en mars que la vérité sur la disparition de Thomas ne peut pas être dite avec le régime de Blaise Comparé surtout avec les "juges acquis". Ça va se savoir sur la mort de Dabo Boukary, Oumarou Clément, le commandant Lingani Jean Baptiste, le capitaine Henri Zongo, le lieutenant Somé Gaspard, le colonel Moussa Diarra, l’étudiant Congo , Norbert ZONGO, le juge Nébié etc la liste est très longue . QUE DIEU SAUVE LE BURKINA FASO.

    Répondre à ce message

  • Le 23 novembre 2014 à 10:26 En réponse à : Président Michel Kafando : « Plus jamais d’injustice, plus jamais de gabegie, plus jamais de corruption »

    FELICITATION !!! MON PRESIDENT. DES LE PREMIER CONSEIL DE MINISTRE SONGER A REMPLACER TOUS LES DIRECTEURS GENERAUX, REGIONAUX QUI SONT TOUS DU CDP ET QUI NOUS TORPILLENT DANS LES INSTITUTIONS POUR NE REMPLIR QUE LEURS PANSES. CES DIRECTEURS NE CACHAIENT SOUVENT MEME PAS DE DIRE QU’ILS VONT FAIRE LE REFERENDUM, METTRE EN PLACE LE SENAT. LES DIRECTEURS REGIONAUX CACHES DANS L’OMBRE AVEC LEURS GESTIONNAIRES FINANCIERS PILLENT LES DIRECTIONS OCTROIENT LES MARCHES A QUI ILS VEULENT EN RETOUR ILS RECLAMMENT 20 A 25% AUX ENTREPRISES. DONC CES ENTREPRISES FONT MAL LES TRAVAUX POUR AUSSI RATTRAPER CE QU’ILS ONT PERDU. DONC MON PREMIER SOUHAIT EST DE BALAYER CES DG ET DR POUR NOUS METTRE SUR LE CHEMIN DU TRAVAIL BIEN FAIT. MERCI

    Répondre à ce message

  • Le 23 novembre 2014 à 18:00 En réponse à : Président Michel Kafando : « Plus jamais d’injustice, plus jamais de gabegie, plus jamais de corruption »

    Allez du courage pour balayer tous ces sangsues qui se sont enrichis illicitement depuis 27 ans : une bonne partie des douaniers car le Guiro national n’est que la partie émergée de l’iceberg. Il y a des dizaines voire centaine de milliards à récupérer avec eux. Il suffit de regarder le train de vie de ces derniers pour le savoir : villas de grand standing, voitures de luxe pour eux, leurs femmes et enfants, enfants étudiants à l’étranger, multiples villas, construction d’immeubles, etc. On continue avec les ministres, les SG et directeurs. Il faut auditer tous les ministères sur les 15 dernières années. Les sociétés d’état également en sachant déjà que l’on peut suspendre de leurs fonctions voire mettre directement en prison certains comme la DG de la CNSS, de la LONAB, de la Sofitex, des services du Trésor, etc. Renationalisez l’ONATEL dont le service laisse à désirer. Revoir ou annuler les derniers marchés de l’état comme le fumeux I. Cloud dont le contrat atteint de mémoire une quarantaine de milliards alors que l’on peine à se connecter et télécharger nos mails avec le Coulidiaty. Que dire de Gilbert qui doit être arrêté pour gestion scandaleuse du dossier de rénovation de l’aéroport et de s’être prostitué avec Blaise pour l’article 37 en trahissant ces militants sincères et même ses députés.
    Pour arrêter la gabégie : pas de fête grandiose à Dédougou le 11/12/2014 mais une invitation à réfléchir dans tous les secteurs des villes et dans les villages sur le bilan des 27 ans de règne des Compaoré... Ce même jour, de manière symbolique, demander à la Justice de commencer le jugement de GUIRO (et de ses sbires complices) et de faire les débats en direct sur la radio nationale pour faire oeuvre de pédagogie comme du temps des TPR. Réouvrir le dossier Norbert ZONGO en lançant un mandat international comme François COMPAORE, etc.

    Répondre à ce message

  • Le 24 novembre 2014 à 04:15, par kit kat En réponse à : Président Michel Kafando : « Plus jamais d’injustice, plus jamais de gabegie, plus jamais de corruption »

    Si vous voulez éviter la corruption, il faut vous méfier des libanais.
    Il nous faut de la libre concurrence et pas de monopole. On ne veut plus que les produits avariés de marina market rentre au pays svp. La règlementation n’est pas faite pour les chiens. Celui qui ne veut pas s’y plier peut ramasser ses affaires et aller ailleurs. Merci d’avance.

    Répondre à ce message

  • Le 24 novembre 2014 à 10:52, par wasiba En réponse à : Président Michel Kafando : « Plus jamais d’injustice, plus jamais de gabegie, plus jamais de corruption »

    Que la communauté internationale joue "pleinement" sa partition, mais pas celle d’avant. Il faut aussi le souligner. Il faut des réformes au niveau de la partition de cette communauté internationale. Si elle va continuer de favoriser l’hypocrisie de la France dans les anciennes colonies, qu’elle nous laisse tranquille. Il faut que la communauté internationale soit claire avec la France. Que les mesures de déstabilisation DOIVENT prendre fin.

    Quant à ce certain " Gilles Thibaut", il faut qu’il informe le régime français (qui connait l’alternance mais qui reste le même quant à la politique française en Afrique) que le peuple burkinabè le met en garde. S’il s’amuse vouloir garder ces structures criminelles au BF, les africains à l’extérieur feront la révolution sur "l’Elysée". On répète, on n’en veut plus.

    Répondre à ce message

  • Le 24 novembre 2014 à 11:21, par wasiba En réponse à : Président Michel Kafando : « Plus jamais d’injustice, plus jamais de gabegie, plus jamais de corruption »

    Que la communauté internationale joue "pleinement" sa partition, mais pas celle d’avant. Il faut aussi le souligner. Il faut des réformes au niveau de la partition de cette communauté internationale. Si elle va continuer de favoriser l’hypocrisie de la France dans les anciennes colonies, qu’elle nous laisse tranquille. Il faut que la communauté internationale soit claire avec la France. Que les mesures de déstabilisation DOIVENT prendre fin.

    Quant à ce certain " Gilles Thibaut", il faut qu’il informe le régime français (qui connait l’alternance mais qui reste le même quant à la politique française en Afrique) que le peuple burkinabè le met en garde. S’il s’amuse vouloir garder ces structures criminelles au BF, les africains à l’extérieur feront la révolution sur "l’Elysée". On répète, on n’en veut plus.

    Répondre à ce message

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

 Articles de la même rubrique
Nouveau règlement de l’Assemblée nationale : Le format du discours du Premier ministre devant le parlement sera réduit
58è anniversaire de l’indépendance : Le Burkina a revisité son histoire à Manga
Message à la nation du président du Faso : Les Burkinabè sont-ils réellement disposés à l’unité et à la cohésion nationale ?
Sondage d’opinion « Présimètre » : Roch Kaboré obtient 4,91 sur 10 pour sa 3e année de gouvernance
Demande d’extradition de François Compaoré : Les commentaires du gouvernement burkinabè sur la décision de la Cour d’appel de Paris
Crise au conseil municipal de Gourcy : « Nous serons désormais obligés de nous défendre contre nos agresseurs » (Responsable provincial des jeunes du MPP)
Loi sur le vote des Burkinabè de l’étranger : Les Burkinabè d’Espagne s’insurgent contre les missions d’explication
Politique : Le PDS/Metba se prépare pour les élections de 2020
Réseau des femmes Leaders : Projecteurs sur la participation politique de la jeunesse féminine burkinabè
Gestion 2017 du gouvernement : Une « dégradation des indicateurs » dans la gestion financière et comptable
Bonne gouvernance : La présidence du Faso et le Premier ministère donnent l’exemple !
Loi sur le vote des Burkinabè de l’étranger : Des missions d’explication dans 38 pays
  Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter


LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2018 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés