Investiture du président Michel kafando : Ballet diplomatique à Ouagadougou

samedi 22 novembre 2014 à 03h52min

Les chefs d’Etat de la sous-région ont fait le déplacement de Ouagadougou pour assister à l’investiture du nouveau président du Burkina Faso, Michel kafando. Ce 21 novembre 2014, à l’exception des chefs d’Etat de la Côte d’ivoire, du Nigéria et du Togo qui se sont faits représenté respectivement par leurs ministres des affaires étrangères et premier ministre, tous les pays de la sous-région ont été représentés au plus niveau. Les personnalités invitées sont arrivées entre 12h30 et 16h50 minutes à l’aéroport international de Ouagadougou.

RÈagissez ‡ cet article Réagissez
Investiture du président Michel kafando : Ballet diplomatique à Ouagadougou

C’est le premier ministre, Yacouba Isaac Zida qui a reçu les différents chefs d’Etat à l’aéroport international de Ouagadougou. Les présidents béninois, Yayi Boni (15h 10), ghanéen, John Dramani Mahama (15h30), Mauritanien, Mohamed Ould Aziz (15h50), nigérien, Mamadou Issoufou (16h), malien Ibrahim Boubakar Keita (16h35) minutes ont personnellement effectué le déplacement. C’est à 16h50 que Pointe Sarène, l’avion présidentiel sénégalais avec à son bord le président Macky Sall a fermé le ballet diplomatique à l’aéroport international de Ouagadougou.

Faure Gnassingbé du Togo a lui été représenté par son premier ministre, Anthème Seleagodji Ahoomey Zinu.

Ils ont tour à tour été reçus au salon d’honneur de l’aéroport avant de se diriger au Palais des sports de Ouaga 2000 pour l’investiture du président Michel Kafando.
La Côte d’Ivoire, elle aussi, est représentée par son ministre des affaires étrangères, Charles koffi Diby qui est arrivé à 14h30. Il en est de même pour le Nigéria qui a envoyé son ministre des affaires étrangères, Nurudeen Mohammed qui a foulé le sol burkinabè à 12h 30.

Tiga Cheick Sawadogo
Lefaso.net

Portfolio

Imprimer l'article

Vos commentaires

  • Le 22 novembre 2014 à 08:19
    En réponse à : Investiture du président Michel kafando : Ballet diplomatique à Ouagadougou

    Franchement je suis déçu que la Côte d’Ivoire n’ait envoyé que son ministre des affaires étrangères, comme si l’attention que pays avait pour le Burkina était uniquement liée à Blaise Compaoré ; ce n’est pas sérieux Messieurs de la Côte d’Ivoire ; que Ouattara ne vienne pas je peux comprendre, mais au moins le PM ! Quant à Faure, je comprends, il a perdu son parrain et les jours à venir vont être difficiles pour lui

    Répondre à ce message

  • Le 22 novembre 2014 à 08:34, par casteits
    En réponse à : Investiture du président Michel kafando : Ballet diplomatique à Ouagadougou

    bonne réussite monsieur le président, dans la lourde tache qui vous attend pour le bien de tous les burkinabés

    Répondre à ce message

  • Le 22 novembre 2014 à 09:14, par Dèdèguèba SANON
    En réponse à : Investiture du président Michel kafando : Ballet diplomatique à Ouagadougou

    Pas étonnant, l’histoire des chefs d’états africains est une histoire de "clubs d’amis". Les " trops proches" de notre ex-président se sont arrangés pour esquiver notre cérémonie. Bof, c’est de bonne guerre, et il fallait s’y attendre.
    Je me suis quand-même inquiété lors du discours de notre PF de la transition lors de sa prise de fonction officielle.J’ose espérer qu’il était bien de lui, ce discours ? Je l’ai trouvé trop haché, pour un intélectuel de haut vol comme lui, en outre je ne pense pas que c’était déjà, le moment d’évoquer l’identification de la tombe de Tom Sank, il n’est pas là pour ça. Au final c’était comme si c’était Maitre Benewende qui lui avait redigé le discours. Vu sous cet angle, pour un président tenu à la neutralité, ce discours fut trop partisan et plombé de trop de promesses qui risquent d’entraver son court mandat.
    Mettons tout cela sur le compte de l’émotion, et souhaitons du fond du coeur toute la réussite possible à notre Président de transition.

    Répondre à ce message

  • Le 22 novembre 2014 à 11:08, par Ka
    En réponse à : Investiture du président Michel kafando : Ballet diplomatique à Ouagadougou

    Tous ces présidents et ses diplomates hier soutenaient Blaise Compaoré pour la modification de l’article 37, ils sont sures que Kossyam est toujours aux mains des complices du président déchu, et que la continuité de protéger la corruption, l’impunité et l’injustice et ses inventeurs, sera le seul rôle du président de la transition. Ce même président de la transition préparera le terrain de la continuité du régime Compaoré au prochain président de l’alternance, car il est otage de Diendiéré et de ZIda : C’est ça aussi le jeu politique de l’Afrique soumis aux dictateurs sanguinaires et leurs mutations.

    Répondre à ce message

  • Le 22 novembre 2014 à 15:41, par citoyenne
    En réponse à : Investiture du président Michel kafando : Ballet diplomatique à Ouagadougou

    Dites, pourqoi Alassane et Ford sont pas venus ? Il ont rater une belle fête en tout cas !!!

    Répondre à ce message

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter


LeFaso.net
A propos..
Flux  RSS 2.0
Plan du site
Nous contacter
Condition d'utilisation
Responsabilité
Cookies et cache
Version mobile
Publicité
Partenariat

LeFaso.net © 2003-2017 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés