Lieutenant-Colonel Yacouba Isaac Zida nommé Premier ministre : Les Ouagalais apprécient

jeudi 20 novembre 2014 à 15h56min

Lieutenant-Colonel Yacouba Isaac Zida est le Premier ministre. Il a été nommé dans la matinée de ce mercredi 19 novembre 2014 par Michel Kafando, Président de la transition. Dans ce micro-trottoir, des Ouagalais apprécient la nomination du Lieutenant-Colonel Zida.

Lieutenant-Colonel Yacouba Isaac Zida nommé Premier ministre : Les Ouagalais apprécient

Issa Porgo, commerçant : « Il devait refuser ce poste »
Je n’ai jamais souhaité qu’il soit premier ministre. Il a été président de deux semaines, en temps normal il devrait rester neutre pour le moment. Après l’élection du nouveau président 2015 il peut se présenter et essayer de s’intégrer dans le gouvernement. Je pense qu’il n’est pas temps pour lui d’être premier ministre et il devait refuser ce poste et se mettre à l’écart.

Mr Ouédraogo : « Les actes qu’il a posés nous font penser qu’il va réussir sa mission »
Je crois que c’est une bonne décision de la part du Président. Du moment où il a posés des actes qui tendent à ressembler à ce que le peuple attend de lui. On dit toujours le maçon s’apprécie au pied du mur pour cela on attend de voir. De mon côté, il n’y a aucun problème. Les actes qu’il a posés nous font penser qu’il va réussir sa mission.

Benin Drissa, DRH : « j’aurais souhaité qu’il s’occupe de la défense »

J’aurais bien aimé qu’il soit ministre de la défense plutôt que Premier ministre. Vue sa provenance en tant que militaire, j’aurais souhaité qu’il s’occupe de la défense. Premier ministre aussi c’est pas mal, tout ce qu’il a posé comme acte depuis la chute de Blaise Compaoré, je crois que s’il continue de la sorte il pourra répondre aux attentes de la population. Je pense que Mr Zida a fait preuve de dynamisme pour la gouvernance du pays. Les derniers actes qu’il vient de poser, le limogeage du Directeur général de la SONABEL et du Directeur général de la SONABHY, sont des actes qui montrent que Mr Zida est patriote et qu’il voudrait le bien pour la population burkinabè. Mais en étant encore Premier ministre je crois qu’il donnera le meilleur de lui-même.

Oumou Diarra, étudiante : « Au regard de tous les travaux qu’il a entrepris, s’il y persiste, je crois bien qu’il y aura un changement positif »

C’est mon souhait qu’il soit nommé Premier ministre ; ses idées ne sont pas celles d’un militaire. D’abord en tant qu’un citoyen burkinabè, je crois qu’il a droit de se présenter comme Premier ministre. Et lors de la répartition des membres du Conseil national de la transition (CNT), l’armée avait 25 places. Donc, c’est tout à fait normal et même logique qu’il fasse partie du gouvernement et faire partie du gouvernement inclut également le poste du Premier ministre. Au regard de tous les travaux qu’il a entrepris, s’il y persiste je crois qu’il y aurait un changement positif.

Alidjéta Drabo, étudiante : « il ne va pas décevoir le peuple »

Je pense que c’est une très bonne idée parce qu’Isaac Zida est une personnalité. Il a su saisir toutes les occasions qui lui ont été présentées. Il n’a pas été un homme accroc au pouvoir. Lorsqu’il avait l’opportunité d’être Président, il ne s’est pas accroché au pouvoir et après il l’a remis à qui de droit. Même si le temps vient qu’il parte je me dit qu’il ne trahira pas son idée. On ne reconnait la valeur d’un maçon qu’au pied du mur. Mais je dirai qu’il ne va pas décevoir le peuple dans la mesure où il est bien conscient qu’il est aimé par la population.

Propos recueillis par Aïda Zida (stagiaire)
Lefaso.net

Vos commentaires

  • Le 20 novembre 2014 à 17:35, par En réponse à : Lieutenant-Colonel Yacouba Isaac Zida nommé Premier ministre : Les Ouagalais apprécient

    A chacun son idée mais Dieu seul connaît le cœur de tous

    Répondre à ce message

  • Le 20 novembre 2014 à 19:10 En réponse à : Lieutenant-Colonel Yacouba Isaac Zida nommé Premier ministre : Les Ouagalais apprécient

    cette nomination était prévisible et nécessaire. un homme d’expérience en politique et relation diplomatique à la présidence et un autre ferme et qui a montré sa bonne foi, ce serait en mon humble avis un couple parfait. du moins attendons que le temps nous le montre.

    Répondre à ce message

  • Le 20 novembre 2014 à 20:20, par wendpanga En réponse à : Lieutenant-Colonel Yacouba Isaac Zida nommé Premier ministre : Les Ouagalais apprécient

    On assiste a un dangereux précédent. A croire qu’il y a encore des gens qui n ont pas compris que que le peuple veut une autre manière de gouverner. Mr ZIDA a manqué l occasion de rendre service au faso en devenant premier ministre. Pour ma part je trouve ce scénario similaire a celui de Valdimir Poutine en Russie. Là on a l impression que tout cela a été fait de manière à éviter les sanctions que prévoyait la communauté internationale. Enfant du faso notre révolution nous échappe, nous devons nous mobiliser pour faire comprendre une fois de plus aux aventuriers et aux apprentis politiciens.
    Pour la patrie, nous vaincrons

    Répondre à ce message

  • Le 21 novembre 2014 à 10:43, par Leopold Diarra En réponse à : Lieutenant-Colonel Yacouba Isaac Zida nommé Premier ministre : Les Ouagalais apprécient

    C’est un scénario à la Poutine. Lorsque les militaires disaient qu’ils n’étaient pas intéressés par le pouvoir mais par l’intérêt supérieur de la nation. Les événements sont entrain de tout démentir.
    1) Zida nomme le président de la République
    2) Zida conserve tous les leviers du pouvoir
    3) Zida fait emprisonner quelques membres du CDP. Il fait une semblant de justice en emprisonnant les petits poisson de Blaise. Pourquoi Diendéré est-il en liberté ? Pourquoi Djibril Bassolet ne se sent pas inquiété ? Leur maisons n’ont pas été saccagées. Je pense que les hommes de main de Blaise ont profité du soulèvement populaire pour le chasser et ils ont mis Zida comme lui était inconnu de la scène politique.
    Qui peut me dire ce que les militaires sont allés chercher à la LONAB ? Selon des sources d’informations, il paraît qu’ils sont allés réclamer l’argent que la LONAB versait à Présidence sous Blaise Compaoré. Si les militaires voulaient la transparence, Toutes les taxes et autres sources de revenu de l’état devraient versés au trésor public et non pas avoir plusieurs Trésors publics. Le trésor de l’état et celui de la Présidence. ça montre que Zida n’entend pas changer les méthode d’enrichissement illicites de Blaise mais juste Profiter des avantages de l’état. Et les méthodes mafieuses de Blaise lui vont bien.
    Comment comprendre que tous les bonnets du CDP sont en fuite alors que les frontières étaient fermé.
    Zida prend les Burkinabè pour des Nez Percés. Les emprisonnements des trois cadres du CDP n’est que la poudre aux yeux.
    Zida dit de ne pas le juger à priori. Nous disons non. Il y a trop de coïncidences. Trop de choses qu’on ne comprend pas.
    Leopold Diarra (leopold.diarra@gmail.com/ Tel : 70 39 49 84

    Répondre à ce message

  • Le 21 novembre 2014 à 11:56, par Lambert En réponse à : Lieutenant-Colonel Yacouba Isaac Zida nommé Premier ministre : Les Ouagalais apprécient

    ZIDA s’écarte déjà... Il aurait dû se donner moins d’ambitions pour éviter d’être suspecté comme on le constate à travers certains avis ici révélés. Il peut garantir la stabilité en restant en caserne.

    Quelqu’un peut-il me dire pourquoi et à quel titre le PM menace d’invalider la liste des OSC dont la constitution me semble être une cuisine interne aux OSC ? De surcroît en interpellant nominativement M. Ibriga ?

    Les partis politiques ont eu leur lot de problèmes pour la clé de répartition des représentants. Ils ont fini par trouver un accord avec des mécontents. Cela devra être de même avec les OSC et ZIDA ne peut pas garantir le contraire.

    Il y’ aura toujours des mécontents et il ne lui appartient pas de choisir d’écouter telle ou telle plainte et tenter d’infléchir ce que je considère comme relevant des membres des OSC.

    Que DIEU bénisse d’avantage le BFA, Amen !

    Répondre à ce message

  • Le 21 novembre 2014 à 15:18, par patyy En réponse à : Lieutenant-Colonel Yacouba Isaac Zida nommé Premier ministre : Les Ouagalais apprécient

    Léopol Diarra, je souscris entièrement, totalement et profondément à votre analyse car elle est aussi la mienne. Il faut un vrai travail de sensibilisation et surtout d’information sur ce que la branche armée de l’ancien régime a volé la victoire du peuple acte 1. Acte 2 : ils vont piller les ressources du peuple puisqu’ils connaissent très bien les pratiques de l’ancien régime qui consistent à faire des prélèvements illégaux sur nos deniers. Acte 3 : si on ne fait pas attention, ils feront tout pour faire passer leur candidat en 2015 et là, on sera à la case départ. Mais tout n’est pas perdu, il faut remobiliser le peuple pour l’étape 2 de l’insurrection car si on a pu faire partir Blaise, c’est pas Zida qui pourra imposer quoi que ce soit ici. Comme il s’est empressé de se faire bombardé PM après sa grande croix de l’ordre nationale, il s’est donné un gros rendez-vous avec le peuple et là il va devoir prouver son intégrité face aux nombreuses attentes du peuple, surtout que son duo avec Michel ne fuient pas leur responsabilité pour nous dire qu’ils là juste pour organiser les élections. Non, cette transition a été prévue pour faire une refondation, avant les élections, j’espère que le duo zida-kafando a vraiment compris le message du peuple au delà du populisme ambiant.

    Répondre à ce message

  • Le 21 novembre 2014 à 15:29, par BONKOUNGOU En réponse à : Lieutenant-Colonel Yacouba Isaac Zida nommé Premier ministre : Les Ouagalais apprécient

    Je pense que ZIDA est celui qui fait la plus et le beau temps. Pourquoi, il ne veut pas lâcher la prise ? Il y a quelque chose qui se cache derrière ça. Pour moi son intention c’est de se rendre encore plus populaire pour enfin se présenter en 2015. Encore un pouvoir de kaki. Nous sommes dans quel type de démocratie où les individus ne connaissent pas leurs places dans la société. A vrai dire, nous n’avons pas un pouvoir civil, mais un pouvoir militaire.

    Répondre à ce message

  • Le 21 novembre 2014 à 15:37, par BONKOUNGOU En réponse à : Lieutenant-Colonel Yacouba Isaac Zida nommé Premier ministre : Les Ouagalais apprécient

    Je pense que ZIDA est celui qui fait la plus et le beau temps. Pourquoi, il ne veut pas lâcher la prise ? Il y a quelque chose qui se cache derrière ça. Pour moi son intention c’est de se rendre encore plus populaire pour enfin se présenter en 2015. Encore un pouvoir de kaki. Nous sommes dans quel type de démocratie où les individus ne connaissent pas leurs places dans la société. A vrai dire, nous n’avons pas un pouvoir civil, mais un pouvoir militaire.

    Répondre à ce message

  • Le 22 novembre 2014 à 14:39 En réponse à : Lieutenant-Colonel Yacouba Isaac Zida nommé Premier ministre : Les Ouagalais apprécient

    Selon un internaute, l’intervenant n°41 de la publication sur la même nomination de Zida, le peuple ne va pas tarder à redescendre dans la rue pour exiger le départ de Michel Kafando et son staff. Un peu de respect pour le peuple. Oui, le peuple burkinabé demande qu’on le respecte, mon cher. Il demande que ses ennemis restés au pays fassent attention, qu’ils cessent de vouloir l’utiliser et de lui tendre audacieusement encore des stupides ambuscades. Certes, l’anonymat est la règle sur ce site mais il ne saurait assurer à 100% un anonymat blanc à tous les intervenants ; surtout à ceux qui jettent très bas leur masque. En effet, le lecteur averti et tous ceux qui ont réellement participer à ces événements de très proche et dans la rue et non à distance ni dans les bureaux de la corruption arrivent sans peine à reconnaitre les traitres qui veulent s’inviter dans leurs rangs. Des propos de ce genre révèlent aisément l’identité de son auteur et ne peut provenir que des déchets nostalgiques de l’ancien régime qui croient pouvoir encore nous insulter encore aujourd’hui. Mais c’est échec ! Ces propos ne peuvent provenir que des excités, des personnes approximatives et des lâches saprofites qui ne pensent déjà à l’heure actuelle qu’à une possible et éventuelle manipulation de la population pour des intérêts cupides et égoïstes en vue de la restauration à court terme d’un système qui leur manque. C’est-à-dire la remise en surface du régime qui leur procurait prébendes et sinécures. Encore échec ! Vous avez raison mon frère, avec cette expérience éclatante le peuple burkinabé se voit désormais capable de faire bouger toute montagne autoritaire. Cela pose légitimement la problematique de la manipulation de cette arme de la rue puisque celle-ci peut être manipulée pour une bonne cause comme celle-là tout comme elle peut l’être pour une cause piégée ou simplement faire l’objet d’abus chaotiques. La rue, efficacité ou danger ? C’est la croix et la bannière. Avant de tergiverser sur cette réalité, je tire l’attention de mon cher internaute que c’est très matinal d’avoir des projets dans ce sens : le peuple burkinabé n’est pas aussi idiot que tu le crois. C’est ce peuple que tu crois idiot qui avait accepté que Zida prenne provisoirement le pouvoir le 30 octobre avant de céder à la demande contraire de l’ex-opposition doublée de la pression de la communauté internationale. C’est ce peuple que tu crois idiot et de vouloir instrumentaliser un jour et séance tenante pour tes desseins sordides qui s’est mis d’accord pour élaborer la charte de la transition et l’encadrer de toutes les conditionalités pour qu’elle soit un instrument désintéressé au service de la nation. C’est ce peuple qui après concertations, analyses approfondies et confrontations d’intérêts antagonistes fondés sur une plateforme d’intérêts nationaux qui a opéré le choix de Michel Kafando comme président de la transition. Ce peuple courageux est conscient des consequences de ses actes, il les assume et espère avoir fait un bon choix étant donné que le meilleur choix n’existe nulle part. Il n’existe pas et il existera rarement, le choix unanime. Mais le pire des choix que le peuple burkinabé puisse commettre c’est celui de se laisser divertir et manipuler par ses pires ennemis déguisés en vigies sur le net et des personnes étrangères à sa propre cause et à ses profondes aspirations. Mon cher internaute, intervenant n° 41 tu ne semble pas être conscient. Voilà pourquoi tu veut toujours marcher au mépris de l’évolution des choses. Mais un simple demi tour pourra assurer ton salut. Ça semble être le meilleur choix pour toi et tu n’a qu’à regarder autour de toi pour t’en convaincre ; sauf quelques miserables qui sont là à tourner, tes compagnons de route se sont muselés et tes ex patrons ont pris la fuite.
    Cdpiste déguisé et traitre dans nos rangs, écoute juste un peu. Ce peuple que tu invite déjà à se contredire et à se dresser contre les personnes qu’il vient de choisir croit au développement de son pays et aux vertus de la stabilité politique. C’est un peuple pur et spirituel. Il croit qu’une société acéphale n’a jamais existé et n’est même pas souhaitable. Il croit qu’il est nécessaire à toute société, à commencer par leur cher Burkina, d’avoir un chef. C’est donc en désespoir de cause parce que martyrisé sans défense aucune, affamé et spollué pendant 27 ans par un régime de pilleurs et de rapines qui continuent de l’insulter qu’il est sorti dans la rue au risque de sa vie pour se dépêtrer de ses bourreaux qui se divinisent et affichent tant d’arrogance et de moqueries vis à vis de ses intérêts.
    Oui le peuple est désormais conscient de sa capacité insurrectionnelle parce expérimentée en 1966 et en 2014 mais seul mon cher intervenant incendiaire et quelques franges manipulables de la population croient que la défense des intérêts nationaux réside uniquement dans les soulèvements populaires tout azimut. Pour notre part et pour beaucoup de dignes burkinabé( voir les différentes interventions) l’insurrection populaire reste et demeure un moyen magnifique mais il reste aussi un pis allé auquel le recours n’est nécessaire qu’en des périodes comme celles que nous venons de vivre. Personne ne peut ignorer l’importance de la stabilité politique dans le développement économique. Même un traitre, un ennemi de l’État comme toi ne peut ignorer que sans stabilité aucun investisseur étranger ne s’intéressera à notre pays sans compter que notre jeune économie nationale ira simplement en lambeau. Le peuple en est conscient et n’est pas prêt pour se laisser aller à des diversions de ce genre. Comment peut-on parler de stabilité si à chaque insatisfaction délirante émise par tout instable doit susciter une descente populaire dans la rue ? Casse-toi !
    Rétablir l’autorité de l’État.
    L’occasion faisant le larron c’est donc le moment de le rappeler. Toute stabilité passe par le respect de l’autorité établie. Cependant ces dernières années le désir politicien de se racheter à amener l’ex régime à se plier aux exigences de la populations jusqu’aux moindres caprices exprimés ça et là. Ce jeu qui n’a été que de simples astuces spécieux utilisés par un régime devenu défaillant se dissimulait mal sous des apparences d’un gouvernement soucieux de son peuple. Ce n’était rien d’autre que malhonnêteté et chao social sans nom puisqu’en ce royaume un simple accident de la circulation vous le savez bien, occasonnait émeutes et incendies. Un vulgaire fautif en infraction se permetait d’invectiver allègrement des agents de la sécurité nationale. Aucun pays ne se developpe dans l’anarchie.
    Faisons donc attention.
    D’une part les règles République n’exigent pas que seules les autorités accomplissent bien leur mission, elles exigent également que les citoyens respectent ces autorités, leur fassent confiance et accomplissent leur propre devoir de bons citoyens. C’est cela le contrat social que nous devons rappeler. Toutes les fois que ce jeu est faussé il n’y aura que chao et crise permanent, ce qui est de loin notre souhait.
    D’autre part en tant qu’africains nous reconnaissons les vertus de l’obeissance et du respect des superieurs. Ce sont des fondamentaux de la culture africaine et de notre societé en particulier.
    Pour terminer.
    Le peuple burkinabé a librement choisit Michel Kafando pour diriger la transition. Il lui appartient de choisir la personne qu’il estime capable pour l’accompagner. La seule chose que nous devons faire c’est de leur apporter nos encouragements afin qu’ils reussissent leur mission si lourde. A vrai dire, cette noble équipe n’a pas besoin pour l’heure d’interventions non constructives lancées matinalement par des traitres qui pensent dejà à sa destabilisation. Vive le Burkina ! ! Vive la paix ! Vive Kafando et Zida !

    Répondre à ce message

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter


LeFaso.net
A propos..
Flux  RSS 2.0
Plan du site
Nous contacter
Condition d'utilisation
Responsabilité
Cookies et cache
Version mobile
Publicité
Partenariat

LeFaso.net © 2003-2018 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés