Charte de la transition : Une délégation de la diaspora de Côte d’Ivoire annoncée à Ouagadougou

samedi 15 novembre 2014 à 22h20min

Pas de transition consensuelle sans une intégration pleine de la diaspora burkinabè. C’est ainsi qu’on pourrait résumer la sortie du président du Conseil National des Burkinabè en Côte d’Ivoire (CNB-CI), M. Mamadou Salogo qui a animé une conférence de presse, le vendredi 14 novembre dernier à Abidjan, pour se prononcer sur la charte adoptée à l’unanimité au Burkina Faso. « Nous avons suivi de près les discussions entre l’armée, les partis politiques et la société civile qui ont abouti à l’adoption de la charte de la transition. C’est une avancée majeure dans le processus », a-t-il commenté. Avant de rendre un hommage à la classe politique et à la société civile burkinabè. « Notre armée, la classe politique et la société civile offrent au monde et notamment à la sous région un bel exemple de démocratie en prouvant qu’ils savent mettre en avant l’intérêt du pays », s’est réjoui le conférencier.

Charte de la transition : Une délégation de la diaspora de Côte d’Ivoire annoncée à Ouagadougou

Même s’il déplore quelque peu que la diaspora n’ait pas été associée aux discussions. « Aujourd’hui il est question de la mise en place des organes de la transition et la répartition des postes s’est fait sans tenir compte de la diaspora. Nous déplorons ce fait et proposons que le poste du ministère en charge des burkinabè de l’extérieur revienne en l’occurrence à la Côte d’Ivoire au regard de son importance numérique et de sa contribution dans l’économie burkinabé  », a plaidé M. Salogo. Avec au moins 5 millions de Burkinabè en Côte d’Ivoire, le conférencier estime qu’il va de soi que l’exemple de juste et d’équité puisse être donné dans les faits. « La diaspora burkinabè en Côte d’Ivoire et certainement d’ailleurs apprécieraient d’être également prise en compte avec au moins un membre dans le Conseil national de transition et également dans la commission concernant la réconciliation  », a-t-il proposé.

Estimant que la diaspora burkinabè ne saurait toujours être à la traine de la vie politique au pays des hommes intègres. « Le devenir du Burkina Faso ne saurait être pensé seulement par l’opposition et la société civile. La diaspora burkinabè constitue une composante à part entière, et à ce titre, elle estime que son exclusion serait source d’injustice, de frustration et de division  », a-t-il prévenu. Le président du Conseil National des Burkinabè en Côte d’Ivoire (CNB-CI), qui était assisté à cette conférence du porte-parole du Collectif des associations et mouvements de jeunesse burkinabè en Côte d’Ivoire (CAMJB-CI), M. Toé Seydou et du président de l’association des « Sans Voix », M. Kaboré Daouda a annoncé l’envoi d’une délégation de la diaspora de Côte d’Ivoire en début de la semaine prochaine pour remettre aux autorités un mémorandum en vue de la prise en compte effective de la diaspora dans le gouvernement et les organes de transition.

Azata Diéni

Journaliste indépendante
Une correspondance particulière

Vos commentaires

  • Le 15 novembre 2014 à 22:06, par diaspo En réponse à : Charte de la transition : Une délégation de la diaspora de Côte d’Ivoire annoncée à Ouagadougou

    Pas élégant de se la jouer seul. Notre nombre dans le monde entier dépasse les 5 millions de burkinabè en RCI. Sabarisan !

    Répondre à ce message

  • Le 15 novembre 2014 à 22:10, par diaspo En réponse à : Charte de la transition : Une délégation de la diaspora de Côte d’Ivoire annoncée à Ouagadougou

    Pas élégant de se la jouer seul. Notre nombre dans le monde entier dépasse les 5 millions de burkinabè en RCI. On ne se fait pas nommer ministre pour la seule raison qu’on est nombreux et qu’on vit à l’extérieur du Burkina. Donc si c’est quelqu’un de France qui est nommé vous devez être derrière lui. Ou bien ? Sabarisan !

    Répondre à ce message

  • Le 15 novembre 2014 à 22:14 En réponse à : Charte de la transition : Une délégation de la diaspora de Côte d’Ivoire annoncée à Ouagadougou

    Du n’importe quoi ! C’est un gouvernement de transition de grace ; laissez nous faire cette transition en paix, puis vous pourrez viser des postes après les elections.

    Un Burkinabe de Los Angeles, USA

    Répondre à ce message

  • Le 15 novembre 2014 à 22:24, par pep En réponse à : Charte de la transition : Une délégation de la diaspora de Côte d’Ivoire annoncée à Ouagadougoui

    Je rêve ou quoi ? Des burkinabes qui sont dehors et qui y ont donc leur activité et je précise qu’ils se plaisent là-bas pour la plupart (sinon ils seraient retourn), ces frères voudraient que l’un d’entre eux, vienne ici occuper un poste ministériel en laissant derrière son activité, un ministère qui s’occupe de la diaspora. J’ai beaucoup de respect pour la diaspora dont j’ai moi même fait partir a un moment mais y’a des limites à ce qu’un homme peut entendre. Cette revendication me paraît complètement ridicule. Mes frères dans l’intérêt du pays laisser tomber ces ambitions personnelles, venez apporter votre contributions à la réflexion à la construction par vos idées votre expérience de ce que vous savez et vivez là-bas. J’aurais compris si un ancien de la diaspora actuellement au pays, milite au nom de cette connaissance qu’il a pour être ministre en charge de la diaspora si tant est qu’il y aura un ministère entier pour la diaspora car dans le cas contraire il devra justifier de connaissance et compétence dans les autres domaines concernés par le ministère en question

    Répondre à ce message

  • Le 15 novembre 2014 à 22:26, par pep En réponse à : Charte de la transition : Une délégation de la diaspora de Côte d’Ivoire annoncée à Ouagadougou

    Faut arrêter la politique les gars un peu de sérieux

    Répondre à ce message

  • Le 15 novembre 2014 à 22:30, par harry potter En réponse à : Charte de la transition : Une délégation de la diaspora de Côte d’Ivoire annoncée à Ouagadougou

    Moi je suis hors du pays pas en RCI on est pas aussi nombreux mais je vais voir avec les responsables pour qu’on revendique aussi un poste ministériel. Déconnez pas les gars

    Répondre à ce message

  • Le 15 novembre 2014 à 22:36, par Burkinbi En réponse à : Charte de la transition : Une délégation de la diaspora de Côte d’Ivoire annoncée à Ouagadougou

    Bonjour,
    Oui il ne faut pas oublier la diaspora.
    Le partage des postes est fait mais il reste que les ministres seront nommés on peut donc se rattraper pour la diaspora.
    Merci d’en tenir compte.

    Répondre à ce message

  • Le 15 novembre 2014 à 22:46, par patarbtalé En réponse à : Charte de la transition : Une délégation de la diaspora de Côte d’Ivoire annoncée à Ouagadougou

    notre économie faible ne permet pas Dr créer un ministère à part entière pour les burkinabés de l’extérieur, mais ils pourraient s’adresser auministère des affaires étrangères en cas de difficultés.

    Répondre à ce message

  • Le 15 novembre 2014 à 22:47, par lemessager En réponse à : Charte de la transition : Une délégation de la diaspora de Côte d’Ivoire annoncée à Ouagadougou

    A ce que je sache la diaspora en RCI n’a jamais montre sa desaprobation quand a la modification de l’article 37. Vous vous etes rester toujours alignes derriere Mr Koutaba. Alors sachez que les organes de la transition met l’accent sur ceux qui ont oser affronter les kalachs de celui que vous avez soutenu.
    D’ailleur je suis contre le vote des burkinabe de l’exterieur actuellement. Soyez vigilant car les urnes peuvent etre bourrer.

    Répondre à ce message

  • Le 15 novembre 2014 à 22:48, par Figo En réponse à : Charte de la transition : Une délégation de la diaspora de Côte d’Ivoire annoncée à Ouagadougou

    Il faut que les gens comprennent que les méthodes de chasseur d’or n’auront plus court dans notre pays. Combien de personnes ceux qui arrivent ont envoyé à Ouaga pour marcher avec nous le 28, 30 et 31 ? On n’a pas besoin d’être dans une instance pour participer au développement du pays, et tous ceux qui ont lutté n’aspirent d’ailleurs pas à jouer un rôle actif après. Pour la défense des intérêts de nos ressortissants à l’étranger, d’autres canaux existent ou peuvent être créés : nous avons le Conseil des burkinabè à l’étranger dont on peut redéfinir les missions, nos ambassades, mais aussi des associations à l’image du Tocsin que l’on peut redynamiser. Quand on laisse tout ça pour demander un poste, ça devient autre chose. Si cela advient, la personne nommée résidera où ? Ses multiples déplacements pour gérer probablement ses affaires se feront aux frais de qui ? Il faut que l’on nous prennent au sérieux et que tout un chacun comprenne que les mentalités doivent changer. On peut aimer son pays, travailler pour l’intérêt commun sans rien réclamer en retour.

    Répondre à ce message

  • Le 15 novembre 2014 à 22:57, par soumpougdou En réponse à : Charte de la transition : Une délégation de la diaspora de Côte d’Ivoire annoncée à Ouagadougou

    C’est une transition exclusive. C’est tout attendons de voir. Et rendez vous aux élections.

    Répondre à ce message

  • Le 15 novembre 2014 à 23:06, par Nsalfo En réponse à : Charte de la transition : Une délégation de la diaspora de Côte d’Ivoire annoncée à Ouagadougou

    Nous avons besoins de la diaspora et nous aurons toujours besoin de tous nos parents à l’extérieur pour la construction du pays mais en attendant prenez votre mal en patience ; rien n"est en partage ici. C’est cas même triste de voir de telles réclamations surtout venant de la diaspora burkinabé en RCI. Saurez été bien de faire une bonne délégation pour venir soutenir les familles en deuil et apporter votre soutien à nos frères qui sont toujours dans les hôpitaux. D’ailleurs avec Blaise à vos cotés qui peut jurer de votre bonne foi ? Arrêter ça. Les gens n’ignorent pas le travail abattu par les dignes fils du Burkina à l’extérieur pour le départ de Blaise Compaoré et leur apport dans la construction du Faso.Les valeureux et intègre seront appelés pour servir leur pays. Par contre ceux qui ont participé même d’un iota à la forfaiture des Compaoré payeront. Le Burkindi ne réclame rien comme un mendiant,il travaille et prouve par qu’il mérite. C’est ce type de gens ou d’association qu’on a besoin ici.
    Nous ne sommes plus aux méthodes de Blaise. Nous prions Dieu de nous épargner des gens qui demandent ou réclament des espaces de pouvoir.

    Répondre à ce message

  • Le 15 novembre 2014 à 23:45 En réponse à : Charte de la transition : Une délégation de la diaspora de Côte d’Ivoire annoncée à Ouagadougou

    Votre contribution à l’avancée de la démocratie et au delà à la concrétisation des aspirations du peuple socle de son bonheur retrouvé, est sans doute la bienvenue. Toutes les contributions sont bonnes en ce moment historique de notre chère patrie.

    Répondre à ce message

  • Le 16 novembre 2014 à 00:02 En réponse à : Charte de la transition : Une délégation de la diaspora de Côte d’Ivoire annoncée à Ouagadougou

    La diaspora ce n’est pas uniquement la Côte d’Ivoire ! Vous êtes les plus nombreux c’est vrai, mais vous êtes aussi les plus idiots et les plus partisans du régime Compaoré qui a exploité son peuple pendant 27 ans ! Il faut vous réveiller un peu, vous conscientiser et marcher avec le peuple qui trime au Faso. Vous voulez juste un poste, juste profiter puisque très vite on se rend compte que vous ne parlez pas au nom de la diaspora (moi même étant de la diaspora en France) mais uniquement au nom de votre ventre. C’est la preuve que vous n’êtes pas à la hauteur pour faire avancer le pays. Pourquoi le ministre serait issu des ressortissants de la Côte d’Ivoire ? Est-ce qu’il connait ce que les autres vivent aux USA, en France, au Maroc...Un Burkinabé vivant au Burkina n’a-t-il pas les qualités pour assurer ce ministère ? Bandes de mangeurs ! Moi étant de la diaspora je me reconnais dans la société civile ! Et pour terminer, évitez de parler comme quoi vous êtes nombreux en Côte d’Ivoire, c’est le même argument que des ivoiriens ont utilisé pour vous massacrer et vous chasser comme quoi vous les envahissez ! Tirez au moins des leçons pour une fois, servez-vous de vos crânes et non de votre ventre ou bas-ventre ! Please webmaster, laisse passer, faut qu’on concientise les analphabètes de la Côte d’Ivoire avec des propos choquants !

    Répondre à ce message

  • Le 16 novembre 2014 à 00:09, par Ka En réponse à : Charte de la transition : Une délégation de la diaspora de Côte d’Ivoire annoncée à Ouagadougou

    Vous étiez tous avec l’ambassadeur Koutaba pour soutenir la révision de l’article 37 afin que Blaise Compaoré s’éternise au pouvoir. Pour l’instant vous n’êtes pas les bienvenus, laissez le Burkina se retrouver avec sa constitution.

    Répondre à ce message

  • Le 16 novembre 2014 à 01:19, par ben En réponse à : Charte de la transition : Une délégation de la diaspora de Côte d’Ivoire annoncée à Ouagadougou

    vous la.faites pardon. vous agissez comme des charognards qui rodent autour de leur charogne. si vous voulez apres la transition venez battre campagne la on va vous elire. comment peut on octroyer des postes de ministres a des gens qui ne vivent pas o pays. vous avez deja vu ca ou ? si c’est pour venir resider o burkina apres nomination ’ quel sera ma difference entre vouq et ceux qui residaient deja. bandes de saprophytes taisez vous laba.

    Répondre à ce message

  • Le 16 novembre 2014 à 05:43, par boa En réponse à : Charte de la transition : Une délégation de la diaspora de Côte d’Ivoire annoncée à Ouagadougou

    nous attendons votre soutien mais attentions au revendication de poste car on peut bien contribuer sans etre au gouvernement

    Répondre à ce message

  • Le 16 novembre 2014 à 06:37 En réponse à : Charte de la transition : Une délégation de la diaspora de Côte d’Ivoire annoncée à Ouagadougou

    « Le devenir du Burkina Faso ne saurait être pensé seulement par l’opposition et la société civile. La diaspora burkinabè constitue une composante à part entière, et à ce titre, elle estime que son exclusion serait source d’injustice, de frustration et de division »
    A ma connaissance il n’est pas interdit a la diaspora de militer dans un parti politique ou un OSC. Et certains sont tres actifs d’ailleurs ! Ne semons pas de confucsion. si vous estimez que le poste de ministre des Burkinabe de l’etranger vous revient, revendiquez le et defendez vos idees , sinon tous les Burkinabe de l’etranger contribuent quelque soit leur nombre.

    Répondre à ce message

  • Le 16 novembre 2014 à 07:19, par En réponse à : Charte de la transition : Une délégation de la diaspora de Côte d’Ivoire annoncée à Ouagadougou

    Qu’avez vous fait pour le changement au Burkina ? Attendez la fin de la transition pour vous faire entendre par les politiciens. Oran

    Répondre à ce message

  • Le 16 novembre 2014 à 08:50, par Koumbem Tipousga En réponse à : Charte de la transition : Une délégation de la diaspora de Côte d’Ivoire annoncée à Ouagadougou

    Bonjour

    Mais nombre d’entre vous soutenaient Blaise Compaoré. Donc comprenez que l’on se s’intéresse pas à vous de prime abord. En dehors des représentants de l’opposition, qu’avez-vous fait pour vous demarquer de la modification de l’article 37. Vus avez fui la lutte et vous voulez profiter du sang des camarades tombés sur le champ de l’honneur. Vu votre nombre, vous aurez pu ne serait-ce qu’Abidjan, faire une marche de soutien à l’oppositon et à la société civile le 28 octobre. Si vous aviez fait cela, on sait au moins que vous partagiez la lutte. Mais vous avez préferé boire le Bandji avec Koutaba là-bas sans broncher, si ce n’était pas un soutien à peine voilé de la mascarade de Blaise. Patientez d’abord. Merci de le comprendre.

    Répondre à ce message

  • Le 16 novembre 2014 à 09:41 En réponse à : Charte de la transition : Une délégation de la diaspora de Côte d’Ivoire annoncée à Ouagadougou

    mais cet idiot n’a rien a dire quoi, dans tout le travail qui a ete abattu sans votre intervention c’est au soi disant " partage de poste" que vous avez une voix pour parler. Bien dites nous quell poste vous voulez ? Hors du pays et hors sujet......

    Répondre à ce message

  • Le 16 novembre 2014 à 11:00, par the cap En réponse à : Charte de la transition : Une délégation de la diaspora de Côte d’Ivoire annoncée à Ouagadougou

    mes chers frères de la diaspo il faut faire pardon et nous laisser gérer la transition en paix. nous n’avons pas encore fini d’enterrer nos morts et nos blessés toujours en soins et vous vous parlez de poste. HONTE A VOUS

    Répondre à ce message

  • Le 16 novembre 2014 à 11:38, par darylebon En réponse à : Charte de la transition : Une délégation de la diaspora de Côte d’Ivoire annoncée à Ouagadougou

    trop bizarre ce que je viens de lire, pourquoi vouloir un poste, franchement cela ne rime à rien. j’aurai apprécié qu’avant les 30 et 31 octobre 2014 passés, une conférence de la diaspora burkinabé en cote d’ivoire pour dire à Blaise Compaore de ne pas s’entêter de modifier la constitution. sans mobilisation de l’extérieur du faso vous aviez regardé vos frere se battre avec vaillance et honneur pour libérer le pays et aujourd’hui vous réclamez un poste. je vous en pris soyons sérieux, regardez toujours faire comme vous avez l’habitude, vous verrez ça ira à merveille pour le Burkina Faso.

    Répondre à ce message

  • Le 16 novembre 2014 à 11:49, par Excellent est mon nom En réponse à : Charte de la transition : Une délégation de la diaspora de Côte d’Ivoire annoncée à Ouagadougou

    les gars, ces gars la on beaucoup raison. nous ne pouvons pas avancer sans eux. la masse financiere de la diaspora ivoirienne sur notre economie est tres importante. je n’ai pas de chiffre a vous proposer. il faut qu’on progresse enemble "comme Telmob".
    mais du cout, il faut que les ambassadeurs a l’etranger jouent pleinement leur role.

    Patience, on verra qui l’Etalon du Yennenga cet apres-midi ou demain !

    Cordialement

    Répondre à ce message

  • Le 16 novembre 2014 à 12:27, par Généralvictor6 En réponse à : Charte de la transition : Une délégation de la diaspora de Côte d’Ivoire annoncée à Ouagadougou

    Restez tranquille en Côte d’Ivoire, c’est mieux pour vous. Le CDP n’est plus au pouvoir. Lors du meeting du CDP, au stade du 4 août, des centaines de cars sont venus de la Cote d’Ivoire pour soutenir le CDP. Pour la protestation du 30 octobre, zéro car. Restez tranquille, c’est mieux pour vous. Un groupuscule ne peut pas être représentatif de l’ensemble des diaspo. Restez tranquille en Cote d’Ivoire, c’est mieux pour vous. Quand on aura besoin des vrais Diaspo, on LEUR sera signe donc restez tranquille en Cote d’Ivoire, c’est mieux pour vous.

    Répondre à ce message

  • Le 16 novembre 2014 à 12:34, par manomano En réponse à : Charte de la transition : Une délégation de la diaspora de Côte d’Ivoire annoncée à Ouagadougou

    légitime votre point de vu. cependant nous nous demandons ou vous étiez quant il était question de lutter pour la non modification de la constitution. maintenant qu’il est question de gérer le pays vous vous pointez. nous avons toujours en mémoire votre déclaration soutenant l’ex PF. mea culpa d’abord et on verra la suite.

    Répondre à ce message

  • Le 16 novembre 2014 à 12:43, par Nabiiga En réponse à : Charte de la transition : Une délégation de la diaspora de Côte d’Ivoire annoncée à Ouagadougou

    Tout ce que la diaspora ivoirienne dit est bien sauf que c’est mal placé. Cette diaspora a un défi à relever, celui de se soulever contre la présence de Blaise en Côte d’Ivoire. Nous, au Burkina, on l’a chassé comme le mal propre qu’il est. Alassan Ouatarra l’a accepté mais vous ne devez rester cois parce que votre président l’a accepté car Alassan Ouatara n’est pas la CI ; c’est le peuple ivoirien, vous compris, qui font la CI. Alors qu’est-ce que vous attendez pour vous entasser devant les portails de la maison clamant nuit et jour son départ. Commençons par le commencement et on pourra vous prendre au sérieux.

    Répondre à ce message

  • Le 16 novembre 2014 à 13:24, par LE KONKIS En réponse à : Charte de la transition : Une délégation de la diaspora de Côte d’Ivoire annoncée à Ouagadougou

    « Aujourd’hui il est question de la mise en place des organes de la transition et la répartition des postes s’est fait sans tenir compte de la diaspora. Nous déplorons ce fait et proposons que le poste du ministère en charge des burkinabè de l’extérieur revienne en l’occurrence à la Côte d’Ivoire au regard de son importance numérique et de sa contribution dans l’économie burkinabé » a plaidé M. Salogo. Monsieur Salogo laissez moi vous dire que vous n’êtes sérieux en ce sens que vous n’avez même pas eu la bienséance de saluer la mémoire de nos illustres martyres tombés à la main ni même présenter au nom de ceux que vous prétendez defendre les intérêts les condoléances aux familles éplorées. Monsieur Salogo quelle était votre bord politique avant le départ forcé du roi blaise ? Qu’avez fait concrètement en tant que les plus nombreux de la diaspora pour dissuader le roi blaise et son clan de porter atteinte à notre loi fondamentale ? Nous attendons des réponses à ses questions. ventre et bas ventre quand tu nous tiens !
    « Le devenir du Burkina Faso ne saurait être pensé seulement par l’opposition et la société civile. La diaspora burkinabè constitue une composante à part entière, et à ce titre, elle estime que son exclusion serait source d’injustice, de frustration et de division », a-t-il prévenu. Monsieur Salogo au faso ces genres de propos n’ont plus droit de cité. nous tenons ici des discours rassembleurs et si vous n’y prenez garde vous allez rejoindre votre ex collaborateur Assimi Koanda. Pourquoi vous ne vous êtes annoncez assez tôt ? Le président du Conseil National des Burkinabè en Côte d’Ivoire (CNB-CI), qui était assisté à cette conférence du porte-parole du Collectif des associations et mouvements de jeunesse burkinabè en Côte d’Ivoire (CAMJB-CI), M. Toé Seydou et du président de l’association des « Sans Voix », M. Kaboré Daouda a annoncé l’envoi d’une délégation de la diaspora de Côte d’Ivoire en début de la semaine prochaine pour remettre aux autorités un mémorandum en vue de la prise en compte effective de la diaspora dans le gouvernement et les organes de transition. Monsieurs Toé et Kabore vous êtes des jeunes vendus, des gens qui ne pensent qu’à leurs ventre et bas ventre. La jeunesse de la diaspora au nom de laquelle vous parlez devraient avoir honte de vous. Comme ca ,on soutient hypocritement le projet fantoche du roi déchu et après que les choses sont de rentrer dans l’ordre , on sort du néant et on parle woba woba. Et puis si vous étiez de bonne foi vous auriez dû vous faire entendre ne serait-ce dès que le début du processus. Votre groupuscule peut s’il le veut former un gouvernement entier avec Blaise là-bas ;là c’est satisfaction à 100%

    Répondre à ce message

  • Le 16 novembre 2014 à 13:34 En réponse à : Charte de la transition : Une délégation de la diaspora de Côte d’Ivoire annoncée à Ouagadougou

    Bonjour a tous.
    je voudrais a ce message remercier tous les acteurs de l’insurrection des 30 et 31 Octobre 2014. Je suis burkinabe vivant a l’etranger et suis l’actualite du pays a travers le Faso.net, aouaga.com, burkina24, etc. Je me souviens avoir Lu un article de la meme diaspora de la Côte d’Ivoire qui soutenait BC a quelques JOURS de l’insurrection. Il faudra que la diaspora de la Côte d’Ivoire comprenne qu’elle devra prendre ses responsibilites et cesser de se faire manipuler a travers son ambassadeur qui a Perdu le NORD. Ses differentes sorties a travers la CI prouvent qu’il preparait activement le referendum Mais les choses se sont precipitees et il a ete surpris dans ses previsions. Il s’attend a regagner le pays et a vivre a la reality. Les caisses noires de l’ambassade seront auditees et il devra repondre de ses actes.
    je voudrais dire a mes frers de CI que le moment venu, les diaporas des quatres coins du monde seront consultes soit pour designer leurs representants. Nettoyons d’abord la case pour pouvoir recevoir les etrangers. Au meme titre ils sont ambitieux, les autres burkinabe le sont a travers le monde entier.

    Répondre à ce message

  • Le 16 novembre 2014 à 13:38 En réponse à : Charte de la transition : Une délégation de la diaspora de Côte d’Ivoire annoncée à Ouagadougou

    Bonjour a tous.
    je voudrais a ce message remercier tous les acteurs de l’insurrection des 30 et 31 Octobre 2014. Je suis burkinabe vivant a l’etranger et suis l’actualite du pays a travers le Faso.net, aouaga.com, burkina24, etc. Je me souviens avoir Lu un article de la meme diaspora de la Côte d’Ivoire qui soutenait BC a quelques JOURS de l’insurrection. Il faudra que la diaspora de la Côte d’Ivoire comprenne qu’elle devra prendre ses responsibilites et cesser de se faire manipuler a travers son ambassadeur qui a Perdu le NORD. Ses differentes sorties a travers la CI prouvent qu’il preparait activement le referendum Mais les choses se sont precipitees et il a ete surpris dans ses previsions. Il s’attend a regagner le pays et a vivre a la reality. Les caisses noires de l’ambassade seront auditees et il devra repondre de ses actes.
    je voudrais dire a mes frers de CI que le moment venu, les diaporas des quatres coins du monde seront consultes soit pour designer leurs representants. Nettoyons d’abord la case pour pouvoir recevoir les etrangers. Au meme titre ils sont ambitieux, les autres burkinabe le sont a travers le monde entier.

    Répondre à ce message

  • Le 16 novembre 2014 à 13:55, par waya En réponse à : Charte de la transition : Une délégation de la diaspora de Côte d’Ivoire annoncée à Ouagadougou

    Mais attendez ! Je suis en train de rêver ou quoi ? C’est quoi çà ? Vous savez pourquoi l’ancien régime était vomis de toutes les citoyennes et tous les citoyens burkinabé ? C’est à cause des saprophites comme vous là. Le peuple a subi toutes ces atrocités pendant que vous vivez dans votre CI. Mon frère, laisse quand ton parti va prendre le pouvoir tu viendra réclamer ton poste de ministre des étrangers. Laisse nous faire notre transition en paix.

    Répondre à ce message

  • Le 16 novembre 2014 à 14:05, par Miséricorde En réponse à : Charte de la transition : Une délégation de la diaspora de Côte d’Ivoire annoncée à Ouagadougou

    Bonjour Mes sœurs et frères de RCI,
    Votre représentant vient de montrer aux yeux du monde que vous ne pouvez rien apporter au BF. Rappelez nous l’activité d’intérêt publique que vous avez mener au profit des populations burkinabè vivant au pays.
    Je crois savoir aussi que ce sont les choix politiques du régime COMPAORE qui vous a contraint ces dernières années à vous accrocher en RCI, pourtant à aucun moment de la lutte du peuple pour les respect de la constitution, nous n’avons pas vu la position clairement exprimée de ces 5 millions de la diaspora qui était acquise à la cause de BC. De ce fait comprenez que vous êtes dans le lot de ceux qui ont soutenu la modification de l’article 37, par conséquent pas de participation pour le moment à quoi que ce soit. Le Président Thomas SANKARA vous avait donné beaucoup d’enseignements sur ce que vous pouvez faire pour le développement du Faso. Commencez par faire des succursales de vos entreprises au Faso pour contribuer à élever le niveau du PIB, à construire dans vos régions d’origine au pays les grattes ciel que vous construisez sur une terre étrangère. Voilà partiellement les attentes de ceux qui luttent au Faso pour améliorer les conditions de vies des populations , sensibiliser aussi les jeunes du pays qui veulent vous imiter de bien préparer leur projet. Je vous laisse réfléchir sur le reste de vos contributions sauf vos pensées pour votre ventre. Fraternellement

    Répondre à ce message

  • Le 16 novembre 2014 à 14:07, par Le pigeon rêveur En réponse à : Charte de la transition : Une délégation de la diaspora de Côte d’Ivoire annoncée à Ouagadougou

    Venez, on vous attend seulement, vous allez prendre drap..... tchrrrrruuuuurrrr Karissaaaaaaaaaaaa

    Répondre à ce message

  • Le 16 novembre 2014 à 14:30, par Et si on se disait toute la vérité En réponse à : Charte de la transition : Une délégation de la diaspora de Côte d’Ivoire annoncée à Ouagadougou

    Je suis resté tétaniser quelques 30 mn après avoir lu cette revendication...
    Problème de jugeote de la par des instigateurs... Vraiment la débâcle...
    Au lieu de vous poser la question à savoir ce que vous pouvez faire pour le Burkina Faso, votre BAYIRI, en ce moment de renouveau et de changement, vous voulez renvoyer et renouveler en mettant au goût du jour les manières de réfléchir "du défunt REGIME Compaoré : la COMPAOROSE"...
    Sans émotion nous dirons jamais...
    Le peuple Burkinabé n’est pas sorti pour revendiquer des postes ministériels, de députés ou autres postes de hauts commis de l’Etat (...), mais plutôt quitter le joug d’un groupe d’individus qui voulait tout pour eux au détriment d’une population, des masses populaires en quête d’un meilleur devenir...
    Regardez Gilbert Noël Ouédraogo, Zakaria Tiemtoré et les Maxime Kabore et autres Hermann Yaméogo accompagné des moutons de RAM Ouédraogo où la cupidité et l’avidité les a envoyé... Vous croyez que ces animaux politiques pourront facilement revenir sur la scène politique sans une sanction des électeurs...
    Il faut savoir "calculer toute raison garder" les frères de la diaspora de Côte d’Ivoire...
    Soit vous êtes entrain d’exécuter un dernier "kata" de Blaise pour semer la discorde dans notre transition sinon je ne comprends...
    Attendez et faite comme le TOCSIN en cachant votre jeu et après vous pourrez être peut-être un des SINISTRES éphémère comme Albert OUEDRAOGO du TOCSIN que le régime avait tenu par la barbichette et par la suite bouter hors comme un malpropre... "TENCHION" ce même sort vous attends si l’on vous découvre...
    Faite attention à la politique politicienne surtout si votre ambition est de goûter à l’ivresse du POUVOIR...
    Un conseil faite plutôt un lobbying pour un du TOCSIN peut être ça vas passer ! Ils sont forts
    A mon humble avis, je crois que sera difficile car la clairvoyance est de mise au pays des Hommes Intègre...
    Le POUVOIR au Burkina Faso est désormais soumis à la censure du PEUPLE.
    LA PATRIE OU LA MORT LE PEUPLE A VAINCU
    Please Webmaster laisse couler

    Répondre à ce message

  • Le 16 novembre 2014 à 14:48, par OS En réponse à : Charte de la transition : Une délégation de la diaspora de Côte d’Ivoire annoncée à Ouagadougou

    C’est vraiment triste que nos compatriotes de l’exterieur n’aient pas tous compris que ca change au pays en matiere de poste !!! Imaginez vous que le meme CNB-CI avait prévu de faire une journée d’hommage a Blaise Compaore et maintenant ils viennent revendiquer des postes qu’ils croient être en partage !!! Messieurs si les postes ministeriels et meme presidentiel vous interessent, revenez au pays en 2015, battre campagne et vous faire elire ! Pathetiquement votre

    Répondre à ce message

  • Le 16 novembre 2014 à 15:47, par sage En réponse à : Charte de la transition : Une délégation de la diaspora de Côte d’Ivoire annoncée à Ouagadougou

    C’est à pleurer quoi quand on lit le Diapo de la CI. Pendant qu’on y est, il faut désigner un vrai pauvre comme Président de la Transition puisque les vrais pauvres sont les nombreux.

    Répondre à ce message

  • Le 16 novembre 2014 à 16:02, par Moustapha En réponse à : Charte de la transition : Une délégation de la diaspora de Côte d’Ivoire annoncée à Ouagadougou

    vous voyez comment vous vous etes ridiculisés monsieurs. Depuis le debut de la lutte contre la modification de l’article 37 et contre la mise en place du senat, qu’avez vous fait etant en RCI ? on a assisté à des réactions de nos frères burkinabé de partout dans le monde.....
    c’est vraiment deplorable que des grandes personnes réagit ainsi. vous vous etes même pas soucieux des familles eplorés, des blessés de l’insurrection qui sont à l’hopital qui ont besoin d’aide et c’est les postes ministerielle qui vous interessent. De grace l’heure n’est plus à des gratifications qui disent pas leur noms.... Donc laissez nous travailler !!!

    Répondre à ce message

  • Le 16 novembre 2014 à 17:05, par Tonnerre En réponse à : Charte de la transition : Une délégation de la diaspora de Côte d’Ivoire annoncée à Ouagadougou

    La diaspora burkinabe en cote d’ ivoire est a l’ image de la jeunesse ivoirienne. Vendue. Argentifiee. Moi meme je suis de la diaspora. J’ ai beaucoup lutte de mon cote pour que Blaise parte mais je dis, je ne l ’ ai pas fait pour un poste ministeriel. Et figurez - vous si on devait creer des postes pour tous ceux qui ont lutte ? Il y a meme des gens qui sont morts pour cette lutte. On cree aussi un ministere pour nos braves heros tombes sur le champ de la dignite et de la bataille ? Npus on veut la paix et la retrocvession du pouvopir aux civils. Maintenant, es petites ambitions, qu’ on aille les assouvir ailleurs. Je ne veux meme pas un ministere des burkinabe a l’ etranger. C’est du n’ importe quoi. Le ministere des affaires etrangeres peut s’ occuper de ca.

    Répondre à ce message

  • Le 16 novembre 2014 à 17:09, par sage En réponse à : Charte de la transition : Une délégation de la diaspora de Côte d’Ivoire annoncée à Ouagadougou

    Donnez leur le poste ministériel demande. Mais les plus pauvres exigent le poste de Président de la Transition étant les plus nombreux au Faso. Webmaster toi aussi ne censure pas ça sinon ils vont choisir quelqu’un d’autre d’ici minuit. Le poste de Président pour un pauvre. Mon frère Diapo tu dois soutenir ce que je dis ; du n’importe quoi !

    Répondre à ce message

  • Le 16 novembre 2014 à 18:21 En réponse à : Charte de la transition : Une délégation de la diaspora de Côte d’Ivoire annoncée à Ouagadougou

    Vous étiez pour ou contre la modification de l’article 37 ? Arrêtez d’être des opportunistes. Le pays appartient à tous et si vous voulez contribuer à le développer, faites le au lieu de revendiquer quoi que soit. Nous avons manifesté mais nous ne revendiquons rien que la démocratie et la bonne gouvernance.

    Répondre à ce message

  • Le 16 novembre 2014 à 19:04 En réponse à : Charte de la transition : Une délégation de la diaspora de Côte d’Ivoire annoncée à Ouagadougou

    J’ai lu tous les messages et regrette que les acteurs de la transition ne soient tous des sectaires pire que le CDP. Dans ces conditions, vous subirez très bientôt le même sort que Blaise Compaoré qui a quitté un midi le pays.

    Répondre à ce message

  • Le 16 novembre 2014 à 20:50 En réponse à : Charte de la transition : Une délégation de la diaspora de Côte d’Ivoire annoncée à Ouagadougou

    Laissez ces jouisseurs rêvent. C’est la croyance du nombre qui a conduit Blaise à la chute. A chaque fois, ils (Blaise, CDP et ADF) se disaient majoritaire et pouvaient faire ce qu’ils veulent de notre constitution. Si c’est les postes qui vous intéressent, créent en et partagent les entre vous les plus nombreux dans ce pays.

    Répondre à ce message

  • Le 16 novembre 2014 à 20:57, par francky En réponse à : Charte de la transition : Une délégation de la diaspora de Côte d’Ivoire annoncée à Ouagadougou

    D’où sortent-ils ces plaisantins là ? nous sommes dans pays sérieux, je vous rappelle .croyez vous que n’importe qui peut se présenter et réclamer un poste ministériel ? savez vous seulement combien ils sont ceux là qui hors du pays ? si chacun devait exiger un poste, qu’est ce qui restera comme poste pour ceux qui sont sur place et se battent quotidiennement pour ce pays ? Arrêtez ce cinéma mes chers amis. venez plutôt aider nos opérateurs économiques à construire le pays et cessez ce cirque

    Répondre à ce message

  • Le 16 novembre 2014 à 22:35, par Le guérrier silencieux En réponse à : Charte de la transition : Une délégation de la diaspora de Côte d’Ivoire annoncée à Ouagadougou

    Prenez le digne peuple du Burkina au sérieux. Qui sont ces mendiants de postes ministériels ?
    Vous n’aurez aucun poste ici par le simple fait que vous êtes à l’étranger. Les postes vont se mériter dorénavant. C’est le message fort qu’il faut retenir de ce soulèvement populaire.

    Répondre à ce message

  • Le 17 novembre 2014 à 01:44, par mike En réponse à : Charte de la transition : Une délégation de la diaspora de Côte d’Ivoire annoncée à Ouagadougou

    Je pense que que chaque chose a son temps et la question de la transition est si cruciale pour l’avenir de la nation voir du peuple.
    C’est vrai la proportion de la diaspora burkinabè n’étant pas à négliger,elle ne doit pas pour autant commencer à revendiquer de telles choses qui à mon avis est vraiment insensé.
    En ce que je sache et même si c’était une organisation crédible,elle aurait dû prendre des attaches avec les autres organisations de la société civile au burkina pour apporter sa contribution en termes d’idées pour l’édifice de la nation.
    Signé un de la diaspora burkinabé en amerique du nord.

    Répondre à ce message

  • Le 17 novembre 2014 à 06:26, par cbc En réponse à : Charte de la transition : Une délégation de la diaspora de Côte d’Ivoire annoncée à Ouagadougou

    Continuez à jouer aux partisans de Blaise Compaore ! Je vous vois encore perdants dans peu de temps en Cote d’Ivoire. Officiellement vous avez soutenu Blaise contre le peuple du Burkina vivant au Burkina !

    Répondre à ce message

  • Le 17 novembre 2014 à 08:16, par Francis En réponse à : Charte de la transition : Une délégation de la diaspora de Côte d’Ivoire annoncée à Ouagadougou

    Je m’excuse d’être long, mais ainsi parlait Mr Salogo en Décembre 2013.....
    Journaliste. Nous allons aborder la future présidentielle au Faso. Blaise Compaoré n’a pas exclu un autre mandat à la tête du pays. Qu’en pensez-vous ?
    Mamadou Salogo. Je peux vous assurer que la prière des Burkinabè de Côte d’Ivoire est qu’il se représente à cette élection. De tous les pouvoirs, nous avons constaté que c’est cet homme-là qui apporte la paix partout. Il faudrait préserver certaines personnes qui font du bon travail. Nous, les Burkinabè de Côte d’Ivoire, pensons que cette personne est importante pour l’Afrique de l’Ouest.
    Journaliste. Mais la loi est claire. Il ne peut plus briguer un autre mandat…
    Mamadou Salogo. Mais les lois sont mises en place par des hommes. Vous parlez de lois, mais ce ne sont pas toutes les lois qui sont respectées. Je suis en Côte d’Ivoire depuis 1956 et je n’ai pas de nationalité. Je ne suis ni burkinabé ni ivoirien. Ai-je tué quelqu’un pour cela ? Le Président Alassane Ouattara vient de faire voter la loi. Nous attendons la promulgation pour être Ivoiriens. Les lois, on peut les modifier. En appliquant une loi, si un pays doit être détruit, ce n’est pas la peine de le faire…
    JOurnaliste. A vous entendre, Blaise Compaoré est le seul Burkinabé capable de diriger votre pays…
    Mamadou Salogo. On a quelqu’un qui est reconnu et qui est respecté dans le monde entier. A cause de lui, tous les Burkinabè sont respectés à l’intérieur comme à l’extérieur. On doit faire très attention. Le Président Compaoré doit former quelqu’un au cours de son prochain mandat pour assurer la relève. Je ne veux pas que mon pays connaisse la même situation que la Côte d’Ivoire et le Mali où la succession a causé problème.

    Répondre à ce message

  • Le 17 novembre 2014 à 08:52, par Francis En réponse à : Charte de la transition : Une délégation de la diaspora de Côte d’Ivoire annoncée à Ouagadougou

    Ainsi parlait Mr Salogo dans "Ivoire Matin" du Lundi 23 Décembre 2013. Je cite "Je peux vous assurer que la prière des Burkinabè de Côte d’Ivoire est qu’il (Blaise Compaoré) se représente à cette élection (de 2015). De tous les pouvoirs, nous avons constaté que c’est cet homme-là qui apporte la paix partout. Il faudrait préserver certaines personnes qui font du bon travail. Nous, les Burkinabè de Côte d’Ivoire, pensons que cette personne est importante pour l’Afrique de l’Ouest…[..] … Le Président Compaoré doit former quelqu’un au cours de son prochain mandat pour assurer la relève. Je ne veux pas que mon pays connaisse la même situation que la Côte d’Ivoire et le Mali où la succession a causé problème".

    Répondre à ce message

  • Le 17 novembre 2014 à 11:40, par Moaga En réponse à : Charte de la transition : Une délégation de la diaspora de Côte d’Ivoire annoncée à Ouagadougou

    Il n’y a pas longtemps vous aviez affiché publiquement votre soutien au reférendum avec pour justification que " Blaise vous a aidé". Donc votre seul intérêt primait. Nous sommes tombés sous les balles de l’armée à cause de ce même reférendum impopulaire et maintenant vous avez assez de cran pour revendiquer des postes ministériels au moment où le pays ne s’est même pas encore remis de ses émotions. Je ne suis pas partisan de l’exclusion de qui que ce soit mais je pense que vous allez trop loin. Taisez-vous d’abord.

    Répondre à ce message

  • Le 17 novembre 2014 à 12:02, par LE VIEUX En réponse à : Charte de la transition : Une délégation de la diaspora de Côte d’Ivoire annoncée à Ouagadougou

    M. Mamadou Salogo du Conseil National des Burkinabè en Côte d’Ivoire (CNB-CI). Vous avez réfusé de participer ou d’aider vos frères restés au pays à chasser le dictateur blaise et son clan. Vous avez cru qu’il est votre sauveur alors que c’est lui qui a allumé le feu en CI, au Libéria, en Angola, en Sierra leonne, au Mali... et s’est transformé en médiateur. Quand on criait au SECOURS, vous nous avez ignoré. OUATTARA et SORO vous ont endoctriné. ils vous ont fait croire que blaise et votre messie. Nous vous avons expliqué sur le vrait visage de blaise et vous n’avez pas cru et vous êtes restés en marge de cette lutte héroïque. Vous ne nous appuyez quant il ya un match de foot. Quand il faut donner la poitrine pour mourir vous vous êtes dérobés. Aujourd’hui, pendant que nous pleuront nos marthyrs, vous révendiquez des postes. Nous sommes déçu de vous. UN CONSEIL Mr SALOGO Mamadou ; Faites amende honorable en demandant pardon à vos frères qui ont barvé les chars et les fusils d’assaut pour chasser blaise et récouvrer leur dignité volée. A BON ENTENDEUR, SALUT !!!

    Répondre à ce message

  • Le 17 novembre 2014 à 12:10, par Eric Z En réponse à : Charte de la transition : Une délégation de la diaspora de Côte d’Ivoire annoncée à Ouagadougou

    De grace, il faut donner UN POSTE radio a ce type la afin qu’il nous lache les baskets, comme ca il pourra ecoute le conseil DE MINISTRES. Come on Mr. Salogo, l’heure de la recreation est finie, de plus vous pouvez contribuer qualitativement sans etre ministre.

    Répondre à ce message

  • Le 17 novembre 2014 à 13:28, par sammuel topan En réponse à : Charte de la transition : Une délégation de la diaspora de Côte d’Ivoire annoncée à Ouagadougou

    écoutez, chacun est libre de penser et de dire ce qu’il pense , en cote d’ivoire les opposants auront du pain sur la planche je vous l’assure, le cdp a presque tout quadrillé et en un an il sera difficile de faire basculer la tendance, et avec quel arguments ?
    En tout cas il faudra compter avec la diaspora ivoirienne pour les élections

    Répondre à ce message

  • Le 17 novembre 2014 à 15:02, par ibrahimo En réponse à : Charte de la transition : Une délégation de la diaspora de Côte d’Ivoire annoncée à Ouagadougou

    Et si le ridicule pouvait tuer. De grâce, n’utilisez pas le nom de nos parents en Côte d’Ivoire pour montrer vos cupidités et bassesse d’esprit

    Répondre à ce message

  • Le 17 novembre 2014 à 17:48 En réponse à : Charte de la transition : Une délégation de la diaspora de Côte d’Ivoire annoncée à Ouagadougou

    le développement du pays incombe à tous les burkinabè. mais si des burkinabè regardent le burkina aller droit au mur sans rien faire alors que d’autre se sont levés pour empecher le catastrophe, peuvent -ils se recclamer batisseurs du pays quand bien ils auraient par leur force contribuer à ne pas arriver dans le gouffre ? meme le petit cireur de chaussures contribue à sa maniere au developpmnt. la diaspora dont il est question doit s’incliner sur les morts du 30 octobre avant de revendiquer quoi que ce soit.

    Répondre à ce message

  • Le 17 novembre 2014 à 17:59 En réponse à : Charte de la transition : Une délégation de la diaspora de Côte d’Ivoire annoncée à Ouagadougou

    le développement du pays incombe à tous les burkinabè. mais si des burkinabè regardent le burkina aller droit au mur sans rien faire alors que d’autre se sont levés pour empêcher le catastrophe, peuvent -ils se réclamer bâtisseurs du pays quand bien ils auraient pu par leur force contribuer à ne pas arriver dans le gouffre ? même le petit cireur de chaussures contribue à sa manière au développement de son pays. la diaspora dont il est question doit continuer de faire ce qu’elle faisait pour le develppement du pays et s’incliner sur les morts du 30 octobre avant de revendiquer quoi que ce soit. si une prise en compte c’est avoir des postes ministériels vous confondez vitesse et précipitation. c’est pas le gouvernement qui vous a envoye la bas.

    Répondre à ce message

  • Le 17 novembre 2014 à 18:17, par ElMagnifico En réponse à : Charte de la transition : Une délégation de la diaspora de Côte d’Ivoire annoncée à Ouagadougou

    Écoutez les gars, c’est un gouvernement de transition ! Ce n’est une association de quartier ! Il faut arrêter les pratiques nées de la Compaorose ! C’est fini ça ! Vous faites parti de ceux qui n’ont pas mesuré la tache oh combien difficile menée par le Colonel Zida, la société civile, les religieux, les coutumiers et l’armée nationale ! Et puis pendant qu’on y est, au lieu de présenter des condoléances sincères aux familles des martyrs du soulèvement des 30 et 31 Octobre 2014 vous bondissez déjà sur les postes ministériels. De grâce arrêtez ! Votre disque est rayé !

    Répondre à ce message

  • Le 18 novembre 2014 à 00:04, par wend la naam En réponse à : Charte de la transition : Une délégation de la diaspora de Côte d’Ivoire annoncée à Ouagadougou

    vous n’avez même pas honte ! c’est poste vous voulez ? pourquoi ne pas le demander à Blaise ? vous vouliez "le préserver "non ? bandes d’hypocrites !

    Répondre à ce message

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter


LeFaso.net
A propos..
Flux  RSS 2.0
Plan du site
Nous contacter
Condition d'utilisation
Responsabilité
Cookies et cache
Version mobile
Publicité
Partenariat

LeFaso.net © 2003-2018 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés