Le Lieutenant-colonel Zida chez le Cardinal : « Cette page noire que nous avons connu doit être définitivement derrière nous »

samedi 15 novembre 2014 à 00h37min

Moins de 48h avant la signature de la charte de la transition à la maison du peuple, le lieutenant-colonel Yacouba Isaac ZIDA a rendu une visite de courtoisie à des chefs religieux ce vendredi 14 novembre 2014.

RÈagissez ‡ cet article Réagissez
Le Lieutenant-colonel Zida chez le Cardinal : « Cette page noire que nous avons connu doit être définitivement derrière nous »

Il est 17h 30mn, Temps universel, lorsque le Chef de l’Etat, le lieutenant-colonel Zida foule le sol de l’Archevêché de Ouagadougou à la rencontre du Cardinal Philippe Ouédraogo. C’est de là qu’il se rendra à la Fédération des églises et missions évangéliques (FEME) avant de terminer son marathon chez le Président de la communauté musulmane autour de 20h. Objectif de cette petite tournée : porter la bonne nouvelle du consensus trouvé sur la charte faire et demander le concours des confessions religieuses pour la recherche de la paix.

Chaque visite aura duré près d’une demi-heure. Cet effort de proximité à travers un dialogue inclusif entrepris par le Lieutenant-colonel Yacouba Zida dès les premières heures de la crise, a été salué à sa juste valeur par les différents hôtes qui l’ont reçu. Si le caractère consensuel de la charte est d’une importance capital, le cardinal Philippe Ouédraogo, le Pasteur Samuel Yaméogo, le Grand imam Aboubacar Sana et Adama Sakandé n’omettent cependant pas d’insister sur la nécessité de prier pour l’intégrité et le bonheur des populations. Le Cardinal a par ailleurs souhaité que « la communauté internationale accompagne le Burkina Faso dans cette phase historique avec beaucoup de patience pour éviter des sanctions qui feraient souffrir le peuple burkinabè ». Et pour le Chef de l’Etat, « les fils et les du Burkina Faso doivent réapprendre à vivre ensemble sans avoir le regard toujours tourné vers le passé. »
Rappelons que quelques heures plus tôt, le lieutenant-colonel Zida avait rencontré l’Association des municipalités du Burkina Faso (AMBF) au Conseil économique et social afin de donner le feu vert aux conseils municipaux pour qu’ils continuent de « gérer les affaires locales en dehors des questions liées au foncier ».

BASSOLE Herman Frédéric (Stagiaire)
Lefaso.net

Imprimer l'article

Vos commentaires

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter


LeFaso.net
A propos..
Flux  RSS 2.0
Plan du site
Nous contacter
Condition d'utilisation
Responsabilité
Cookies et cache
Version mobile
Publicité
Partenariat

LeFaso.net © 2003-2018 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés