Situation nationale : Le CDP reconnaît s’être trompé

vendredi 14 novembre 2014 à 05h00min

Notre pays, le Burkina Faso, vient de connaître un soulèvement populaire, qui a conduit à la démission du Président Blaise COMPAORE et à l’ouverture d’une période de transition, au terme de laquelle nous espérons tous voir la Nation burkinabè s’engager dans la voie d’un renouveau démocratique.

RÈagissez ‡ cet article Réagissez
Situation nationale : Le CDP reconnaît s’être trompé

A travers la présente déclaration, notre Parti, le Congrès pour la Démocratie et le Progrès (CDP) souhaite adresser un message d’apaisement et de réconciliation à l’ensemble du Peuple burkinabè, aux forces politiques, quel que soit leur bord et aux diverses composantes de la société civile.

Les vives contestations qui ont traversé la classe politique et la société burkinabè au cours des derniers mois, avec leur épilogue violent d’Octobre et Novembre 2014, ont créé des fractures profondes au sein de notre communauté nationale.

Notre Parti, le CDP, veut assumer sa part de responsabilité dans ce drame. Nous reconnaissons, avec lucidité et humilité, avoir commis une erreur d’appréciation en poursuivant la mise en œuvre du projet de révision des règles constitutionnelles limitant le nombre des mandats consécutifs du Président du Faso, sans mesurer l’ampleur de l’hostilité que soulevait cette initiative au sein d’une partie importante de la population.

Par dessus tout, nous déplorons les violences de toutes sortes qui ont marqué les journées des 30 et 31 Octobre 2014 et particulièrement les pertes en vies humaines subies par des familles burkinabè. Aucune divergence politique, si importante soit-elle, ne justifie la perte de la vie de filles et de fils de notre pays.
Notre Parti s’incline respectueusement devant la mémoire de ces compatriotes arrachés trop tôt à l’affection de leurs familles et au service patriotique de la Nation. Nous adressons à leurs familles, ainsi qu’à leurs proches, nos condoléances attristées.

En ce qui nous concerne, lorsque les familles éplorées et la Nation auront fait le deuil de ces disparitions, il sera temps de revenir sur les circonstances dans lesquelles elles sont survenues, pour en tirer les conclusions qui conviennent. Pour l’heure, le temps est au recueillement.

La vie des Nations est parfois jalonnée de conflits ouverts, aux conséquences disproportionnées, qu’il est difficile de surmonter sans un sursaut de tolérance et sans une réelle volonté de réconciliation de la part des protagonistes. Le CDP en appelle à toutes les parties impliquées dans les récents conflits politiques, pour rechercher ensemble les voies de la tolérance mutuelle, de la cessation des propos de haine et des actes de violence. Ces comportements n’appartiennent pas à la tradition de notre pays. Ils sont aux antipodes de l’aspiration du peuple burkinabè à retrouver la paix et la tranquillité, dans une démocratie véritable, qui accepte la différence d’opinion et favorise le progrès pour tous.

C’est dans cet esprit que nous réaffirmons notre volonté de contribuer, pour la part qui nous incombera, au retour de notre pays à un régime démocratique et républicain, après une transition que nous souhaitons apaisée et inclusive.
Nous en appelons à nos militantes et militants, nos sympathisants et à tous les burkinabè épris de paix, de justice et de progrès à œuvrer au quotidien dans le sens de l’apaisement des cœurs et du climat social.

Dieu bénisse notre Patrie commune, le Burkina Faso, ainsi que toutes ses filles et tous ses fils.

Démocratie - Progrès - Justice

Ouagadougou, le 13 novembre 2014
Pour le Secrétariat Exécutif National Kanidoua NABOHO
Premier Secrétaire Exécutif National Adjoint, Chargé de l’Orientation Politique

Imprimer l'article

Vos commentaires

  • Le 13 novembre 2014 à 20:03, par TK
    En réponse à : Situation nationale : Le CDP reconnaît s’être trompé

    Les termes et les mots, je le sents on ete pese et sous-pese. Assimi n’est pas lui meme signataire de la lettre. Cela indiquerait t’il que quelque chose est en train de se produire au sein du CDP ? Dans tous les cas ceci est un premier pas... D’autres seront necessaires

    Répondre à ce message

  • Le 13 novembre 2014 à 20:04, par nedbiiga
    En réponse à : Situation nationale : Le CDP reconnaît s’être trompé

    In Gahoo, où est parti Assimi le diable ?

    Répondre à ce message

  • Le 13 novembre 2014 à 20:05, par Cami
    En réponse à : Situation nationale : Le CDP reconnaît s’être trompé

    Merci camarades pour ce messages.

    nous restons disponibles pour l’apaisement ...
    vive le peuple du Burkina.

    C’etait Cami de retour d’exil de 13 jours

    Répondre à ce message

  • Le 13 novembre 2014 à 20:06
    En réponse à : Situation nationale : Le CDP reconnaît s’être trompé

    Il n’ ai jamais trop tard pour reconnaitre ses erreur. C’ est une bonne initiative. Vive la paix, vive la cohesion sociale au Burkina Faso. La patrie ou la Mort, nous vaincrons

    Répondre à ce message

  • Le 13 novembre 2014 à 20:10, par mamsouka
    En réponse à : Situation nationale : Le CDP reconnaît s’être trompé

    merci pour ta sagesse petit bobo c est pas mieux comme ca...........tu merites une calebasse de lait rouge......lol

    Répondre à ce message

  • Le 13 novembre 2014 à 20:11, par N’dabi
    En réponse à : Situation nationale : Le CDP reconnaît s’être trompé

    Le sommeil a beau être profond, le réveil s’en suivra coût que coût. Ce communiqué arrive un peu tard, mais mieux vaux tard que jamais. L’amer regret revient à votre champion, et pourtant on l’avait dit, mais il s’est entêté et ç’a cassé.
    J’aimerais pas vivre le remord qu’il pourrait avoir en ce moment.

    Répondre à ce message

  • Le 13 novembre 2014 à 20:16, par Tapsoba®(de H)
    En réponse à : Situation nationale : Le CDP reconnaît s’être trompé

    Heureusement que vous redescendez sur terre en même temps que vous retrouviez vos esprits.Une faute avouée est à moitié pardonnée dit-on.Mais allez-vous vous en tirer comme ça facilement sans rendre des comptes surtout après avoir enjambé des cadavres de nos héros ?

    Répondre à ce message

  • Le 13 novembre 2014 à 20:17, par cbc
    En réponse à : Situation nationale : Le CDP reconnaît s’être trompé

    Voilà que le CDP commence à trouver la voie. Un conseil gratuit au CDP : chasser tous les faux types de la tête du parti et même du partk pour certains, mettez en place un bureau de crise avec des personnes modérés et acceptables. La suite, on verra !

    Répondre à ce message

  • Le 13 novembre 2014 à 20:23
    En réponse à : Situation nationale : Le CDP reconnaît s’être trompé

    Après 27 ans de pouvoir sans règne vous pensez avoir vous tromper. Le peuple burkinabè n’est pas dupe pour vous suivre. Vos déclaration ne servent à rien car vous jugera devant la CPI de vos actes. Toi Kanidoua NABOHO, ce vieux démon tu a fait combien d’année dans l’assemblée, tu pensais être le seul fils intelligent de ta région ? tu n’a rien dit d’abord, c’est ta peau qu’on veut maintenant.

    Répondre à ce message

  • Le 13 novembre 2014 à 20:25
    En réponse à : Situation nationale : Le CDP reconnaît s’être trompé

    Ce n’est pas trop tôt hein. La raison commence a vous revenir. On dirait qu’on vous a saké. Quand on vous parle vous faites le sourd. Maintenant vous voulez le pardon. Seul le peuple est souverain. On s’en fou d’hommes forts.

    Répondre à ce message

  • Le 13 novembre 2014 à 20:27, par Baz
    En réponse à : Situation nationale : Le CDP reconnaît s’être trompé

    Tout cela est bien beau, mais pourquoi Assimi kouanda lui même ne signe pas ?

    Répondre à ce message

  • Le 13 novembre 2014 à 20:27, par Bantchandé le Numbado
    En réponse à : Situation nationale : Le CDP reconnaît s’être trompé

    Beau discours d’auto-critique, creux, insensé, impertinent, à la limite provocateur. Cette forfaiture du CDP réduite en une simple erreur est une insulte au peuple burkinabè. L’accumulation des erreurs dépassent l’entendement pour une organisation qui a pu réunir un conglomérat d’intellectuels de tous ordres. Qu’on arrête de nous berner pour une haute trahison dont le jugement n’est pas encore prononcé. Les mémoires en défense, c’est devant le tribunal qu’il faudra les présenter. Pour l’heure, les responsables du CDP à toutes les échelles de l’organisation devraient commencer à rechercher les charges qui pourront être retenus contre eux et préparer leur défense future. Le conseil , c’est réserver leurs efforts pour les procès à venir au lieu de les disperser déjà dans des élucubrations à travers la presse. "Vous avez le droit de garder le silence, car tout ce que vous direz pourrait être retenu contre vous" , dit-on souvent aux prévenus en enquête préliminaire. A bon entendeur salut.

    Répondre à ce message

  • Le 13 novembre 2014 à 20:27, par good biiga
    En réponse à : Situation nationale : Le CDP reconnaît s’être trompé

    ça commence à venir

    Répondre à ce message

  • Le 13 novembre 2014 à 20:28, par Lecitoyen
    En réponse à : Situation nationale : Le CDP reconnaît s’être trompé

    Bien compris. Qui reconnait sa faute est à moitié pardonner.

    Répondre à ce message

  • Le 13 novembre 2014 à 20:29, par YIRMOAGA
    En réponse à : Situation nationale : Le CDP reconnaît s’être trompé

    Héééé, Mr le SEN ADJ, vous aviez reconstitué le parti ou koi ? Effectivement on vous a pas entendu pendant la chienlit de vos gueulards, mais le CDP c’était BC, mais comme il a fuit, il va falloir ressusciter le parti si vous tenez au sigle, mais il faut de nouveaux adhérents ? Il y aura trop d’absents, les ASSIMY, ALPHA YAGO,SALIA, LAT, YODA, DJANGUINABA, BADINI, GIZEL,GARRY YACOUBA, ACHIL TAPS, YONLI, Des faux types que je voudrais pas avoir leur nom en mémoire. Il y a des gens qui auront le respect de par leur probité. j’en ai oublié des noms de GOUROUS tels François et CIE, même le grand manitou.......

    Répondre à ce message

  • Le 13 novembre 2014 à 20:31, par PAREZO
    En réponse à : Situation nationale : Le CDP reconnaît s’être trompé

    Mon Frère je pense que tu na rien compris de la situation de 30/ 31 Octobre.
    Dans tes propos tu parles de Justice et Paix c’est très bien mais avant pourquoi vous avez refusez cela dans votre parti ?
    Le CDP c’est pas trompé tu es un menteur c’est le peuple Burkinabé qui a vite compris votre la situation.
    Je pense que c’est vous autre qui avait mis Blaise dans cette situation en refusant de lui dire la vérité parce que vous avez la possibilité de voler l’argent du peuple.
    Des milliards dans vos comptes et tu n’es qu’un simple DG,Maire,Conseiller,Députe et j’en passe .J’espère vraiment de tout cœur que la justice que tu as demandé sera faite un jour au Burkina enfin. ON VA VOIR OU VOUS ALLEZ PARTIR.
    Encore une chose il ne faut plus signé Démocratie - Progrès - Justice
    Si tu ne sais pas voici ce qui la.. C’EST LA PATRIE OU LA MORT NOUS VAINCRONS.
    Vive le Burkina-Faso

    Répondre à ce message

  • Le 13 novembre 2014 à 20:32
    En réponse à : Situation nationale : Le CDP reconnaît s’être trompé

    Même pas un clin d’oeil au Président Blaise Compaoré ? Incroyable ! Dégueulasse !
    L’autocritique n’empêche pas de rester digne et fidèle à ses valeurs. Ce n’est visiblement pas le point de vue du CDP...

    Répondre à ce message

  • Le 13 novembre 2014 à 20:33, par Jacob
    En réponse à : Situation nationale : Le CDP reconnaît s’être trompé

    Une solution !
    << Le CDP en appelle à toutes les parties impliquées dans les récents conflits politiques, pour rechercher ensemble les voies de la tolérance mutuelle, de la cessation des propos de haine et des actes de violence.>>
    Si le CDP veut atteindre les aspirations ci-dessus, alors une dissolution pure et simple du CDP doit être faite comme cela a été le cas en Tunisie.
    Dissolvez le CDP, et défendez les leaders du CDP de s’impliquer à toute activité politique avant la fin du premier mandat présidentiel. C’est ainsi que les esprits pourront se calmer. Et dans ce cas, si vous souhaiterez des réparations, le ou les partis au pouvoir de même que la société civile et toutes les composantes de la nations vous écouteront.
    En effet, le mot CDP, son Logo et ses leaders dégoutent maintenant toute la population Burkinabé de l’intérieur comme de l’extérieur. On en a marre de ce système après 27 ans règne.

    Répondre à ce message

  • Le 13 novembre 2014 à 20:34, par Djinatie
    En réponse à : Situation nationale : Le CDP reconnaît s’être trompé

    Tant mieux si vous commencez à comprendre ; mais un conseil : si j’étais à votre place, j’éviterais de faire partie de la transition pour m’effacer durant un certain temps afin de permettre aux cœurs de s’apaiser. la seule vue de certains qui ont défendu avec une arrogance et une suffisance insupportables le référendum pour des questions de tube digestif révolte beaucoup de personnes dont moi-même. Mais c’est à vous d’apprécier...

    Répondre à ce message

  • Le 13 novembre 2014 à 20:34
    En réponse à : Situation nationale : Le CDP reconnaît s’être trompé

    Des intellectuels minables. Vous êtes partis à l’école pour quoi ? Si vous étiez aux villages vous allez être des grands truands. Le mieux pour vous s’est aller à la retraite, car pour vous faire encore confiance, levez-vous très tôt. Même vos "waks" ne vont pas aider. Vous ressemblez à des vrais diables. Faites une conférence de presse et vous comprendrez.

    Répondre à ce message

  • Le 13 novembre 2014 à 20:37
    En réponse à : Situation nationale : Le CDP reconnaît s’être trompé

    une reconnaissance tardive mais gratifiquante, c’est une belle initiative pour la reconstruction du pays.
    mais en politique l’erreurs se paie surtout une telle erreur qui a mis le burkina dans cette situation. donc netoyer votre maison et venez on va contruir le faso

    Répondre à ce message

  • Le 13 novembre 2014 à 20:37, par Alpha
    En réponse à : Situation nationale : Le CDP reconnaît s’être trompé

    Ce mea-culpa, est-ce parce que vous savez aujourd’hui que vous êtes politiquement grillés pour plusieurs décennies ? Que dites-vous de Assimi Kouanda qui appelait à brûler les maisons des gens ? Pourquoi, lui ne vient pas s’excuser ?
    Enfin, vous parlez de revenir sur les circonstances dans lesquelles sont survenus tous les décès, pour en tirer les conclusions qui conviennent. Le problème du peuple burkinabé n’est pas. Là, nous voulons juste savoir qui a tiré sur la foule et qui a dit de tirer. C’est pas sorcier. On n’a pas besoin de faire Havard University pour comprendre cela.
    Vous avez encouragé Blaise dans ce truc-là, il est refugié aujourd’hui en Côte d’Ivoire, pourquoi ne l’avez-vous pas suivi ? Parce qu’il n’était pas possible de le suivre, et ça vous deviez le savoir dès le début, et donc, refuser de le suivre dans cette question de révision qui était sans issue.
    Nous, ce qu’on attend aujourd’hui c’est la mise en place d’un Comité Vérité et Réconciliation. Sinon, c’est trop facile de piller le pays, foutre la merde pendant 27 ans et écrire une note de quelques phrases pour faire son mea-culpa

    Répondre à ce message

  • Le 13 novembre 2014 à 20:38, par Miséricorde
    En réponse à : Situation nationale : Le CDP reconnaît s’être trompé

    Bonsoir Honorable Kanidoua,

    Maintenant que votre parti revient sur la terre des hommes intègres par cette déclaration, si elle est sincère et profonde, voilà ce que vous pouvez faire pour réparer partiellement vos erreurs d’appréciation : demandez au lieutenant de laisser le processus se poursuivre sans vouloir à tout prix tenir compte de la position du CDP pour le moment dans le cadre de la transition en acceptant ce que l’opposition-les OSC- les religieux et Coutumiers proposent comme éléments de la charte.
    Le peuple saura que vous êtes prêts à abandonner les chemins tortueux et dangereux et quand la commission vérité justice et réconciliation sera en place le peuple vous entendra et dura de vive voix que nous sommes sœurs et frères au Faso, vous êtes pardonnés, ne recommencez plus.
    Mais si le lieutenant-COL ZIDA veut imposer votre participation en ces temps qui courent, il ne fera qu’enfoncer le couteau dans les nombreuses plaies toujours vivent. A bon entendeur salut. Respectueusement.

    Répondre à ce message

  • Le 13 novembre 2014 à 20:38, par LeMogobiteur
    En réponse à : Situation nationale : Le CDP reconnaît s’être trompé

    Toute honte bue !!!!!! Comme s’ ils ne savaient pas que le peuple n’ aprouvait pas leurs connes- rient. Ce sont des moutons qui remplissaient les stades et les rues ? Hypocrites en plus !!!

    Répondre à ce message

  • Le 13 novembre 2014 à 20:39, par Encore,encore
    En réponse à : Situation nationale : Le CDP reconnaît s’être trompé

    OH, qui vous a conseillé ça ? ça commence à venir, seulement vous n’avez toujours pas compris que ce sont ces noms "NABOHO, assimi, yago, alain yoda, achille etc" qui fachent les gens : il est mieux de faire signer vos écrits par des personnes plus à même d’être acceptés
    Quant à votre demande de pardon,ça prendra du temps et on attend égalment celle de votre ex président

    Répondre à ce message

  • Le 13 novembre 2014 à 20:39, par sony aliber
    En réponse à : Situation nationale : Le CDP reconnaît s’être trompé

    TROP TARD ??TROP TARD ???FAUTE RECONNUE A MOITIER PARDONNER ???MAIS VOUS/ NOUS AURONS DU MAL A VOUS PARDONNER ??CAR VOUS ET VOTRE ADF/RDA ONT COMMIS DES CRIMES IMPARDONNABLE ???ET NOUS VOULONS VOUS VOIR TOUS A LA CPI /BLAISE FRANçOIS //GILBERT DJIENDERE///GILBERT N.OUEDRAOGO ET TOUT CE QUI ONT COMMIS DES FAUTES DE PAROLES COMME EDOUARD TRAORE //ASSIMI KOUANDA ///SALIA SANOU ET BEAUCOUP D ?AUTRES ???IL FAUDRA FAIRE UN GRAND NETTOYAGE DES POURRIS CDPISTES DANS L ?ADMINISTRATION ???REOUVRIR BEAUCOUP DE DOSSIERS DE LA JUSTICES ET EN FINIR AVEC L ?IMPUNITE AU FASO ???INTERDIRE LES COUPS D ?ETAT/ PUNI DE LA PEINE DE MORT ???

    Répondre à ce message

  • Le 13 novembre 2014 à 20:40, par Passeck
    En réponse à : Situation nationale : Le CDP reconnaît s’être trompé

    Assez tard pour réparer le tord causé à tout un peuple, mais suffisant pour apaiser les cœurs.

    Répondre à ce message

  • Le 13 novembre 2014 à 20:44
    En réponse à : Situation nationale : Le CDP reconnaît s’être trompé

    Bandes de traitres. Vous avez intérêts à dissoudre le CDP et former un nouveau parti, sinon c’est peine perdue.

    Répondre à ce message

  • Le 13 novembre 2014 à 20:44, par Justin
    En réponse à : Situation nationale : Le CDP reconnaît s’être trompé

    Tres beau discours, je suis ému. J’espere que les autres parties politiques de haines et violence se recueilleront eux aussi et iront versune reconciliation nationale.

    Répondre à ce message

  • Le 13 novembre 2014 à 20:44
    En réponse à : Situation nationale : Le CDP reconnaît s’être trompé

    Allez-y vous faire foutre. C’est parce que les chooses vous ont surpris et que votre dieu a foutu le camp que vous voulez immediatement l’oublier en essayant de tourner vos vestes. Ou Etiez-vous pour ne pas comprendre que le peuple en avait marre. C’est simplement du a votre egoisme et le desir de conserver les avantages tout en oubliant le peuple, vos electeurs. Nous savons d’office que vous Allez accuser a tort Mr. Blaise COMPAORE du fait qu’il a pris la cle des champs. Vous avez collectivement pendant plus de 27 ans opprime le peuple burkinabe. Vous osez evoquer des comportements qui ne sont pas de la culture burkinabe. Eh Oui, vous avez oublie que votre comportement n’etait pas aussi burkinabe en voulant modifier la constitution et c’est cela qui a Cree la fracture sociale. Certains d’entre vous avaient oublie qu’ils etaient au BF et ne cessaient de narguer le peuple. Vous avez opprime et baillonne votre peuple au nom des interets egoistes. Sachez que le temps est aussi pour vous de Mediter. Le sorcier oublie Mais le parent de la victime N’oublie jamais. De nos JOURS vous avez les pieds sur terre. Il faut vivre les consequences.

    Répondre à ce message

  • Le 13 novembre 2014 à 20:46, par arzouma
    En réponse à : Situation nationale : Le CDP reconnaît s’être trompé

    Il n’est jamais tard de reconnaître ses erreurs. j’espère tout simplement que le CDP est vraiment sincère à travers Monsieur Kanidoua. L’humilité est aussi une preuve de maturité.
    Puisse Dieu vous pardonner si vous êtes sincères.

    Répondre à ce message

  • Le 13 novembre 2014 à 20:48, par Lapy
    En réponse à : Situation nationale : Le CDP reconnaît s’être trompé

    Bien fait et bien dit pour le moment. Ce qui reste, c’est d’assumer cette "erreur" jusqu’au bout en vous retirant tous de la vie politique de notre pays. je veux parler de tous ceux du CDP, ADF/RDA, UNDD... "Front républicain", qui ont défendu bec et ongle la révision de la constitution, afin de permettre à un individu de rester au pouvoir. Vous devez tous laisser la place aux jeunes de vos partis respectifs, pour donner de nouvelles perspectives aux nombreux militants et sympathisants qui se reconnaissent en ces formations politiques.
    Parce que définitivement vous avez rayer votre disque politique au Faso.
    Je dis tout ceci, parce que je crois qu’ils vous reste à tous un peu de dignité et de fierté...
    Merci et bon vent au nouveau Burkina, au nouveau CDP, au nouveau ADF/RDA,...

    Répondre à ce message

  • Le 13 novembre 2014 à 20:49, par Princesse
    En réponse à : Situation nationale : Le CDP reconnaît s’être trompé

    Allez vous faire foutre ! vous saviez déjà que le peuple ne voulait pas de la modification de l’article 37 mais vous vous êtes obstinez à le faire. Ce que vous ne saviez pas, c’est que le peuple était capable de vous faire partir. La paix reviendra plus vite sans vous, merci de vous tenir à l’écart. Pas la peine de jouer aux lèches-bottes

    Répondre à ce message

  • Le 13 novembre 2014 à 20:50, par Tomos
    En réponse à : Situation nationale : Le CDP reconnaît s’être trompé

    Bonne Chance ! Vous ne vous êtes pas trompés. Vous avez décider d’aller contre la volonté du peuple en connaissance de cause. Quand Alpha Yago a dit que ce sont des gamins qui sont sortis le 28 octobre, j’ai compris que vous aviez sciemment décider de nier la réalité. Ne dites plus que vous avez commis une erreur. vous étiez de mauvaise foi. Vous avez perdu, prenez votre retraite.

    Répondre à ce message

  • Le 13 novembre 2014 à 20:50
    En réponse à : Situation nationale : Le CDP reconnaît s’être trompé

    C’est propre j’adhère !

    Répondre à ce message

  • Le 13 novembre 2014 à 20:51, par Ka
    En réponse à : Situation nationale : Le CDP reconnaît s’être trompé

    La racine d’un pays démocratique et Prosper sont le respect de ses institutions et de ses lois. Pendant 27 ans le CDP a instaurer ses propres lois qui sont la répression, l’impunité, l’injustice et l’égoïsme : pendant 27 ans le Burkina n’avait aucune loi, aucune justice, que les magouilles du CDP et son représentant Blaise Compaoré. Pendant 27 ans le CDP a trompé le Burkina et son peuple. Faites-vous oublier pour que le Burkina se retrouve pour l’avenir de sa jeunesse. Le nouveau Burkina sera celui de la justice, de l’émergence, sans des crimes odieux, mais tolérant et respectueux. Gardez vos faux pardons jusqu’à ce que le peuple fasse son deuil pour les crimes que vous aviez causé en refusant de respecter nos lois, surtout l’article 37 dont sa lettre et son esprit interdisent tout président du Faso de briguer 3 mandats présidentiels consécutifs. Désormais l’article 37 sera un livret de poche pour tout Burkinabé, c’est le peuple souverain du pays des hommes intègres qui la voter le 31 Octobre 2014, et ceux-ci sont écris et exécuté sur les front de tous les responsable du parti fantôme appelé CDP.

    Répondre à ce message

  • Le 13 novembre 2014 à 20:59, par ibra
    En réponse à : Situation nationale : Le CDP reconnaît s’être trompé

    si tu na rien a dire ,tu ferme ta boite(bouche).il est trop tard pour vous.vous allez tous répondre a la justice avec votre homme fort sanguinaire.

    Répondre à ce message

  • Le 13 novembre 2014 à 21:01, par El Hadj YANOGO
    En réponse à : Situation nationale : Le CDP reconnaît s’être trompé

    Hey !Hey !Hey ! Faites attention, vous, messieurs du CDP. Nous sommes fatigués de vous et nous n’allons pas vous croire naïvement à travers de simples déclarations. Et attendant, patientez simplement dans vos cachettes pour que nous finissions de pleurer et d’enterrer nos morts. Après, vous devriez payer, cash, vos insultes au peuple. Bande de voyou !

    Répondre à ce message

  • Le 13 novembre 2014 à 21:03, par vérité
    En réponse à : Situation nationale : Le CDP reconnaît s’être trompé

    ce n’est qu’une farce........... vous saviez depuis longtemps que le peuple n’est pas d’accord avec ce projet mais vous n’avez pensé qu’à vos intérets INDIVIDUELS..... de simples mots ne réveilleront pas nos morts, vous serez tous poursuivis et jugé. bande de traitres !

    Répondre à ce message

  • Le 13 novembre 2014 à 21:06
    En réponse à : Situation nationale : Le CDP reconnaît s’être trompé

    l’acte de contrition de ces voyous est un non événement. ils cherchent à se faire une virginité dans l’espoir de sauver ce qu’ils peuvent sauver à savoir,éviter d’être jugés sur tout ce qu’ils commis dans ce pays comme crimes de sang et économiques pendant plus de 27 ans. nous n’y échapperez pas. votre cdp était un parti-état et avec vos renseignements généraux vous étiez au courant que cette forfaiture ne pouvait pas passer mais rassurés par vos nombreuses forfaitures qui étaient passées comme une lettre à la poste,vous vous êtes dits que ce peuple étant mouton,vous ne craignez rien et patatras,ce même peuple méprisé vous a terrassé. pour que vous soyez pardonnés,remettez au peuple tout ce que vous avez volé,pillé dans ce pays sans oublié que vous devez être traduit devant la justice pour vos nombreux assassinats. c’est dire que vous êtes mal barrés.

    Répondre à ce message

  • Le 13 novembre 2014 à 21:06, par Kabvestre
    En réponse à : Situation nationale : Le CDP reconnaît s’être trompé

    Oui ! C’est très facile.
    Le peuple tout entier vous a à l’oeil.
    Soyez sincère

    Oui ! C’est très facile.
    Le peuple tout entier vous a à l’oeil.
    Soyez sincère


    Oui ! C’est très facile.
    Le peuple tout entier vous a à l’oeil.
    Soyez sincère

    Répondre à ce message

  • Le 13 novembre 2014 à 21:07, par burkindi
    En réponse à : Situation nationale : Le CDP reconnaît s’être trompé

    sincèrement ces gens du CDP me font pitié.. à leur place, pour regagner la confiance des gens, ils doivent créer un autre parti !

    Puisque le CDP qu’on connaît, n’avait en son sein qu’un seul homme qui avait des couilles, et tout le monde l’adorait ! Lorsqu’il tousse, les autres s’enrhument ! S’il regarde à gauche, tout le monde regarde à gauche !!

    quand même ! Soyez des hommes ! En restant encore dans ce parti, c’est sûr que françois et blaise, depuis l’étranger continuera à vous guider comme un troupeau ! Je me rappelle Yoda, qui disait qu’à part blaise, lui il ne voit pas le burkina bien ! J’espère qu’il est encore lucide ! Il verra !!! Et comme son blaise n’osera plus mettre pied au faso, pourquoi va-t-il militer encore ? pour qui ? Bande de vauriens ! Pitié pour des pères de famille de la sorte, pas de couilles !
    Sinon vous auriez dit à blaise, écoute, tu n’es pas le seul au CDP, on a des présidentiables et on en serait pas là !! Mais non, chacun joue le griot pour conserver ses intérêts !! Vous avez même la chance d’être encore en vie ! Et votre petit dieu françois, le buveur de sang humain, ça vous dit bien de suivre des diables. Qui s’assemble, se ressemble !

    Répondre à ce message

  • Le 13 novembre 2014 à 21:08, par ANGELUS
    En réponse à : Situation nationale : Le CDP reconnaît s’être trompé

    Médecin après la mort.

    « En politique il faut être fort comme un lion et rusé comme un renard » (Machiavel). La force du lion n’a pas été suffisante pour qu’il puisse s’imposer,il est tant qu’il se résigne en usant de ruse.Arrêtez donc de nous abominer messieurs les dignitaires du CDP.Vous êtes responsable de tout ce sang versé des fils dignes de ce pays(qu’ils reposent en paix et condoléances aux familles attristées). Sachez que seuls les citoyens indignes et pétris de Malhonnêteté vous suivrons dans vos actions de malignité et de perfidie.

    Répondre à ce message

  • Le 13 novembre 2014 à 21:09, par le peuple
    En réponse à : Situation nationale : Le CDP reconnaît s’être trompé

    .Monsieur le secretaire si vous voulez continuer de vivre au faso taisez vous
    .les militants du cdp changez le nom de votre parti pour votre propre sécurité c’est un conseil et je crois que vous n’allez plus jamais refuser les conseils vu votre passé très chaud.
    .Fasonet, mesurez la gravité des choses avant de publier certaines declarations.

    Répondre à ce message

  • Le 13 novembre 2014 à 21:09, par le juste
    En réponse à : Situation nationale : Le CDP reconnaît s’être trompé

    vous acceptez maintenant que vous ignoriez les aspirations profondes du peuple.. On paie des gens pour marcher et remplir des stades voila les conséquences. On doit vous arreter et vous juger.

    Répondre à ce message

  • Le 13 novembre 2014 à 21:12, par papadweogo
    En réponse à : Situation nationale : Le CDP reconnaît s’être trompé

    En toute sincérité la reconnaissance de l’erreur precede la pardon et la réconciliation. Je vous suggère donc de reconnaître publiquement vos erreurs de gouvernance avant d’implorer le pardon. Mettez vous volontairement en marge du processus en cours et considérer le fait que vous vivez actuellement comme une faveur. Je reste persuadé que le peuple burkinabe, tolérant de nature saura apprécier en son temps votre mea culta et favorisera votre retour sur la scène politique. Toute autre tentative de faire valoir rencontrera une opposition à la hauteur de vos faits passés. A bon entendeur !!!!@

    Répondre à ce message

  • Le 13 novembre 2014 à 21:12, par Jeune Burkinabè
    En réponse à : Situation nationale : Le CDP reconnaît s’être trompé

    Prenez tout votre temps pour faire votre MEA CULPA avant de venir nous parler !!!
    Vous ne serrez pas pardonné facilement !!!
    Surtout que certains ont signé des réquisitions pour que l’armée utilise tout les moyens y compris les armes pour TUER la jeunesse.
    Nous vous donnons DIX ans pour vous repentir.
    Pour l’instant, on as pas envie de vous sentir ! Sales Voyous que vous êtes !
    Pouaaaaahhhh.

    Répondre à ce message

  • Le 13 novembre 2014 à 21:13, par ADAMOUA
    En réponse à : Situation nationale : Le CDP reconnaît s’être trompé

    ici s’ouvre une page de grandeur et de visibilité politique qui honore plus d’un......CETTE sortie est pleine de sagesse.....je demande aux fils et filles du faso de prendre cette main tendue......En tout état de cause,2015 verra le CDP ,le MPP,L’ADF RDA et toute la majorité sortante porter au pouvoir un des leurs.........CECI EST UN MESSAGE HISTORIQUE..... J’INVITE A CET EFFET LES DIRIGEANTS DE CES FORMATIONS CITEES A ENGAGER DANS LES PROCHAINS JOURS DES RENCONTRES POUR PEAUFINER CETTEC ALLIANCE........

    Répondre à ce message

  • Le 13 novembre 2014 à 21:14
    En réponse à : Situation nationale : Le CDP reconnaît s’être trompé

    Le CDP reconnait s’être trompé c’est déjà bien. Malheureusement le mal et les tords sont déjà commis. Il faudra régler d’abord les problèmes des questions pendantes de Justice. Il faut que l’on sache qui a fait quoi, pourquoi, quand et quel le prix a payé. Qui a volé quoi, qui a vendu des terres du peuple pour assurer son opulence et son arrogance. Sinon ça parait très simple de bâillonner le peuple pendant 27 ans et venir dire que l’on s’est trompé et la vie continue. Il y a des veuves et des orphelins qui crient Justice il faut régler ça d’abord. Si vous ne le faite peuple prendra ses responsabilités. Vous avez tuez, brûler, voler pour votre pouvoir il est l’heure de payer et vous payerez ça. Vous avez joué aux voyous et aux délinquants votre heure a sonné.

    Répondre à ce message

  • Le 13 novembre 2014 à 21:14, par vérité no1
    En réponse à : Situation nationale : Le CDP reconnaît s’être trompé

    A cette allure je me demande où on fonce avec ces déclarations de soit disant apaisement. Quand vous étiez au pouvoir, vous ne vouliez pas entendre parler du mot apaisement. C’était la politique de " On passe où on mate ". Maintenant que ça n’a pas donné, on se transforme subitement en ange. C’est trop facile ça !!!!!!!

    Répondre à ce message

  • Le 13 novembre 2014 à 21:17, par SANOU
    En réponse à : Situation nationale : Le CDP reconnaît s’être trompé

    Il faut reconnaitre aussi que vous avez été malhonnêtes sur toute la chaine politique et socio-économique, car vous avez passé votre temps (entêtement) à travers les médias acquis (RTB surtout) à votre cause pour diviser le peuple burkinabè qui jusqu’ à présent ne connait aucune division.
    Il faudra aussi que vous demander pardon publiquement à ce peuple que vous avez traumatisé depuis longtemps avec vos manières de faire (mensonges, intimidations, corruptions, appauvrissement, etc.).

    Répondre à ce message

  • Le 13 novembre 2014 à 21:19, par vérité no1
    En réponse à : Situation nationale : Le CDP reconnaît s’être trompé

    De grâce, que le CDP se cache quelque part ! Ma tension était descendue mais je crois que je ressens des vibrations. Pardon, disparaissez tous dans la nature. Bande d’opportunistes qui ne connaissent pas la honte. Karissa !!!!!

    Répondre à ce message

  • Le 13 novembre 2014 à 21:21, par Autist
    En réponse à : Trop facile

    Une ’erreur d’appréciation’ non. Vous aviez trop conscience de l’hostilité des gens. Seulement la loi, l’armée et l’argent était de votre côté. Avec ce rapport de force favorable vous avez alors abondamment étalé de l’arrogance et du mépris, et dévoiler vos intentions sincères. L’exploitation abominable pour des années : supplémentaires de vos propres frères et soeurs... Il fallait imposer le choix de la majorité. Donc ce repenti de circonstance n’est pas recevable pour moi. Le roi est mort vive le roi, dites vous. Alors il faut rentrer dans la nouvelle dynamique, compatir aux décès comme c’est de coutume ces derniers jours. Je vous déteste.

    Répondre à ce message

  • Le 13 novembre 2014 à 21:24, par vérité no1
    En réponse à : Situation nationale : Le CDP reconnaît s’être trompé

    Personne ne connaît la honte au CDP. Blaise se réfugie chez ses beaux, ce qui est interdit en coutume moaga !

    Répondre à ce message

  • Le 13 novembre 2014 à 21:25, par FasoLibre
    En réponse à : Situation nationale : Le CDP reconnaît s’être trompé

    Vous n’avez pas le courage de demander pardon ? Comment se réconcilier avec quelqu’un qui ne cherche pas le pardon après avoir été à l’origine d’une bêtise qui a couté des dizaines de vies humaines ?
    Naboho, c’est mieux que ce qu’à dit Kouanda mais ce n’est pas arrivé. Vous voulez juste qu’on prenne compte de vous dans la transition.

    Répondre à ce message

  • Le 13 novembre 2014 à 21:26, par Jean Bosco
    En réponse à : Situation nationale : Le CDP reconnaît s’être trompé

    Ce message dans sa partie condoleance est reconfortant mais apres les autres bla bla blan ne veut rien dire, il ne demande en aucun cas pardon au peuple burkinabe

    Merci Monsieur pour ce message capital. cette phrase est importante :

    Notre Parti, le CDP, veut assumer sa part de responsabilité dans ce drame. Nous reconnaissons, avec lucidité et humilité, avoir commis une erreur d’appréciation en poursuivant la mise en œuvre du projet de révision des règles constitutionnelles limitant le nombre des mandats consécutifs du Président du Faso, sans mesurer l’ampleur de l’hostilité que soulevait cette initiative au sein d’une partie importante de la population.

    Permettez moi de souligner ceci :
    La phrase doit etre reformulee ainsi
    Notre Parti, le CDP, assume entierement sa part de responsabilité dans ce drame. Nous reconnaissons, avec lucidité , avoir commis une erreur d’appréciation tres grave en poursuivant la mise en œuvre du projet de révision de la constitution permettant a Blaise Compaore d’etre President a vie, sans mesurer l’ampleur de l’hostilité que soulevait cette initiative au sein de la majorite de la population.

    Et de vous dire ceci vous devriez meme l’ajouter :

    Nous visions nos interets personnels de facon aveugle et passionee des profits et avantages sociaux que nous visions a long terme. Vraiment il est bien normal mais vous n’etes pas dignes de burkinabes, n’avez pas ose dire la verite a ce despote, et voila, on est dans cette situation. je revois le premiere minsitre a sa sortie d’audience du conseil extra ordinaire d eministres fier des decisions en cours, .......................C’est vraiment dommage ! regrettable, vous ne meritez plus de rester au pays, acceptez vous exiler avec Blaise ce serait mieux pour vous et meditez votre sort pendant au moins 20 ans !!!!!!!!!!!

    Vous devriez meme demander pardon a la nation toute entiere, ce qui fait mal comment tout un gros lot de personne va se tromper et personne n’a oser rendre sa demission, suivant betement ce dictateur et despote.

    Répondre à ce message

  • Le 13 novembre 2014 à 21:30, par jojo
    En réponse à : Situation nationale : Le CDP reconnaît s’être trompé

    Grandeur, humilité, et acteurs épris de paix, je vous reconnais

    .....no comment ! L’homme se trompe, mais il devient grand quand il reconnaît son tor....vive le cdp, paix aux âmes des victimes, prompt rétablissement aux blessés. ...vivement la paix !

    Répondre à ce message

  • Le 13 novembre 2014 à 21:30, par Kass
    En réponse à : Situation nationale : Le CDP reconnaît s’être trompé

    Ah le fameux kanidoua, secrétaire de la DÉSORIENTATION politique ! Merci, mais c’est Assimi lui-même qui doit s’excuser publiquement

    Répondre à ce message

  • Le 13 novembre 2014 à 21:31, par levigile
    En réponse à : Situation nationale : Le CDP reconnaît s’être trompé

    Attendez. On n’a pas encore enterré nos martyrs

    Répondre à ce message

  • Le 13 novembre 2014 à 21:34, par bila balbone
    En réponse à : Situation nationale : Le CDP reconnaît s’être trompé

    Hipocrites que vous etes,c est vous qui aviez lance l operation "s ils brulent votre maison,brulez 10 des leurs" et vous venez pour un pardon ? pas meme un mea culpa ? Le peuple vous pardonne mais sachez que la loi divine vous suivra jusqu a vos derniers jours surtout ceux qui ont elimine leurs freres de province au nom du pouvoirs.Qui vivra verra

    Répondre à ce message

  • Le 13 novembre 2014 à 21:36
    En réponse à : Situation nationale : Le CDP reconnaît s’être trompé

    C’est trop facile de conduire un pays au bord de la dérive et de vouloir revenir tranquillement de cette façon. Aucun crime ne restera plus jamais impuni dans ce pays. Mettez vous d’abord à la disposition de la justice pour qu’on situe la part de responsabilité de tout un chacun. Sachez aussi que vous ne pourrez pas revenir systématiquement aux affaires tant que le bilan de votre gestion n’est pas faite. En plus ce parti nous à montré qu’il n’a aucun respect pour la morale, l’intégrité,l’honnêteté l’intérêt supérieur de la nation. Nous voulons construire un Burkina nouveau avec des valeurs que vous avez complètement détruis et perverti.

    Répondre à ce message

  • Le 13 novembre 2014 à 21:41
    En réponse à : Situation nationale : Le CDP reconnaît s’être trompé

    C’est trop facile et même Insultant !

    En attendant il y’a eu des vols et pire des crimes qui ont été commis. il faut d,abord que justice soit rendu et ensuite reconciliation. Il faut savoir ce quis,est passé si le CDP (et les autres) ne veulent plus se tromper.

    Répondre à ce message

  • Le 13 novembre 2014 à 21:42, par Houm
    En réponse à : Situation nationale : Le CDP reconnaît s’être trompé

    Merci monsieur. Nous sommes tous des enfants de ce pays et nous devons nous pardonner mutuellement. Vous avez une part de responsabilité dans l’entetement de votre petit et de mon grand frère Blaise. L’hyiène a dit que c’est parceque lui il n’a pas quelqu’un pour le conseiller qu’il mange la viande crue. Vous faites partie des plus sages du CDP si on s’en tient a l’age. Blaise vous aurait mis dans une bouteille si vous lui faites observer sagement la verité et le chemin de la paix ?. Vous faites partie encore de ceux qui ont fait plus de mandature dans ce parti. Qu’est ce que vous cherchez. si c’est l’argent vous en avez suffisamment eu. Rendez-vous au moins utile a la Nation. si vous êtes aujourd’hui de fuir vos domiciles comme des rats a qui mieux mieux, comme des malpropres, où se trouve la dignité à votre âge ?. Merci de vous culpabiliser pour ce qui est arrivé. Où l’idiot de Salam a mis ses armes pour se mettre fuir. Vous etiez un grand parti mais qui regorge plus de delinquants, d ;idiots et de gourmands sanguinaires que d’intellectuels et de sages. Mon frère du Tuy, vous n’avez pas honte de SARAN a qui vous avez fait la force dans la parti malgré son engagement et son dynamisme ?. ma tante Pascaline qui doit jeter son echarpe de deputé et prendre ses jambes au cou avec son âge. Qui a provoqué cette humiliation. C’est bien vous tous en refusant d’être sages et humbles. Ca fait pitié. Pascaline , tantie va te reposer a Ouakuy et tu laisses la politique aux enfants. Vraiment.

    Répondre à ce message

  • Le 13 novembre 2014 à 21:43, par Nekobi
    En réponse à : Situation nationale : Le CDP reconnaît s’être trompé

    Moi je n’aime pas les larmes de crocodiles. Le repentis politique, quand il est chante ainsi comme dans une interpretation macabre a faso academy, je peine a l’ecouter. La question que je me pose depuis le 29 octobre reste sans reponse : y a t-il un homme de Dieu parmi nos dirigeants qui puisse nous eviter un drame ce 30 octobre ?

    Répondre à ce message

  • Le 13 novembre 2014 à 21:47, par PUISSANCE 21
    En réponse à : Situation nationale : Le CDP reconnaît s’être trompé

    Le CDP est dissout. Un point. Une barre.

    Répondre à ce message

  • Le 13 novembre 2014 à 21:50, par Gnagdanéwendé
    En réponse à : Situation nationale : Le CDP reconnaît s’être trompé

    Trêve de blabla, vous avez vu le peuple en souffrance mais cela ne vous intéressait pas depuis des années ! !! Vigilance pour éviter une manipulation pour approcher le pouvoir. "Le tigre ne change pas sa tigritude, il saute sur sa proie et la mange."

    Répondre à ce message

  • Le 13 novembre 2014 à 21:50, par Amen
    En réponse à : Situation nationale : Le CDP reconnaît s’être trompé

    Cette déclaration du CDP m´a fait verser des larmes ! Comment ne pas verser des larmes en lisant cette déclaration sans sincérité au sortir d´une situation qui a couté la vie à des compatriotes qu´il faut d´ailleurs appeler désormais les martyrs de la liberté ? Le CDP sést trompé : c´est trop facile à dire pour ce parti qui a fait montre d´une arrogance, d´un entetement et d´une lacheté, qui ont ainsi conforté Blaise Compaoré dans sa boulimie du pouvoir ! Pour cette confession si opportuniste qui semble pour le moins dictée d´une part par le souci de glaner quelques miettes sous la table du butin de la révolution populaire du 30-31 octobre dernier et d´autre part par la perspective d´une possible renaissance, il faut reflechir avant d´accorder l´absolution. Meme s´il faut donner l´absolution, que le peuple se souvienne qu´il n´y a pas d´absolution sans pénitence qui marque et éduque ! Et au cas ou l´on concéderait au CDP un minimum de sincérité dans la reconnaissance de son erreur, il faudrait que lui-meme s´attende ou se décide à assumer de facon juste les responsabilités de cette erreur qu´il est si prompt à reconnaitre !

    Le CDP a trop d´intellectuels et d´hommes intelligents en son sein pour se tromper si facilement ou pour etre encore conseillé, mais je me hasarde à lui proposer deux choses : que le CDP se retire pendant une année de la vie politique nationale pour méditer sur ce qu´il a fait, de sorte à se préprarer à rendre compte au peuple s´il le lui demnde. Et le peuple doit, sans esprit de vengeance, le lui demander pour rompre avec l´impunité ! Ensuite, les responsables les moins compromis du parti mettront cette année en valeur pour parcourir les villes et villages du Burkina afin de demander pardon et de faire amende honorable. En tout cas, il me semble qu´il ne convient pas de donner un role de premier plan au CDP dans la transition en cours, n´en déplaise au Lieutenant Colonel Zida qui voudrait menager une place au parti de ceux dont il semble encore protéger les intérets !

    Répondre à ce message

  • Le 13 novembre 2014 à 21:50, par PRESIDENT FONDATEUR
    En réponse à : Situation nationale : Le CDP reconnaît s’être trompé

    Nous allons pardonnés mais attendez 27 ans

    Répondre à ce message

  • Le 13 novembre 2014 à 21:56, par Nabiga
    En réponse à : Situation nationale : Le CDP reconnaît s’être trompé

    Monsieur Kanidoua ou Cannibal, je ne sais quoi. Vous etes vieux allez vous reposer s’il vous plait. Vous avez refuse de rentrer dans l’histoire de notre pays, alors partez pour de bon. Ok ? Si vous pensez revenir a l’Assemblee, vous avez tirer a terre.

    Répondre à ce message

  • Le 13 novembre 2014 à 21:56, par Ka
    En réponse à : Situation nationale : Le CDP reconnaît s’être trompé

    La racine d’un pays démocratique et Prosper sont le respect de ses institutions et de ses lois. Pendant 27 ans le CDP a instaurer ses propres lois qui sont la répression, l’impunité, l’injustice et l’égoïsme : pendant 27 ans le Burkina n’avait aucune loi, aucune justice, que les magouilles du CDP et son représentant Blaise Compaoré. Pendant 27 ans le CDP a trompé le Burkina et son peuple. Faites-vous oublier pour que le Burkina se retrouve pour l’avenir de sa jeunesse. Le nouveau Burkina sera celui de la justice, de l’émergence, sans des crimes odieux, mais tolérant et respectueux. Gardez vos faux pardons jusqu’à ce que le peuple fasse son deuil pour les crimes que vous aviez causé en refusant de respecter nos lois, surtout l’article 37 dont sa lettre et son esprit interdisent tout président du Faso de briguer 3 mandats présidentiels consécutifs. Désormais l’article 37 sera un livret de poche pour tout Burkinabé, c’est le peuple souverain du pays des hommes intègres qui la voter le 31 Octobre 2014, et ceux-ci sont écris et exécuté sur les front de tous les responsable du parti fantôme appelé CDP.

    Répondre à ce message

  • Le 13 novembre 2014 à 21:58
    En réponse à : Situation nationale : Le CDP reconnaît s’être trompé

    Le CDP reconnaît enfin sa part de responsabilité dans la situation chaotique qui a endeuillé notre nation ces derniers jours, toute chose qui est a salué. Mais nous espérons que les jours à venir le CDP demandera pardon au peuple burkinabé. L’humilité et le bon sens leur recommande.le temps presse et ils doivent le faire avant que ça ne devienne tard.

    Répondre à ce message

  • Le 13 novembre 2014 à 22:10, par ABLOKOSS
    En réponse à : Situation nationale : Le CDP reconnaît s’être trompé

    Toi Naboho Kanidoua !Fout nous la paix ! Toi qui es député mangévore depuis 1992.On n’a pas oublié ta malcause et on va te traquer comme un lapin dans ce pays là !

    Répondre à ce message

  • Le 13 novembre 2014 à 22:13, par Kakato
    En réponse à : Situation nationale : Le CDP reconnaît s’être trompé

    J’ai du mal a croire qu’il existait encore des membres du CDP capable de raisonner dans le bon sens. C’est toujours un peu trop tôt pour les "je demande pardon" et tout ça car il va falloir aller répondre de vos actes devant les tribunaux, mais on voit que le ton commence a changer un peu. C’est bon !

    Répondre à ce message

  • Le 13 novembre 2014 à 22:15, par sniper
    En réponse à : Situation nationale : Le CDP reconnaît s’être trompé

    Il est très triste de réaliser que toute cette situation est liée au désir d’un seul homme et de sa famille de confisquer Kosyam avec votre active complicité. Essentiellement pour des prébendes. Tant que celles ci pouvaient être sauvegardées, vous avez foncé têtes basses dans le mur. Révisez donc vos priorités. Faites de la compétition pour que les plus pauvres de nous gagnent au moins un repas décent par jour. Vous verrez que cela vous rendra plus utiles a votre communauté et soignera vos cœurs. 

    Répondre à ce message

  • Le 13 novembre 2014 à 22:16, par Citadin
    En réponse à : Situation nationale : Le CDP reconnaît s’être trompé

    Bien dit ! Le CDP doit retourner à l’école élémentaire de la politique et ce n’est que quand les cadres de ce parti seront mûrs qu’ils devront avoir des ambitions politiques.
    La dislocation du CDP est imminente et l’heure du retournement de la veste a sonné.

    Répondre à ce message

  • Le 13 novembre 2014 à 22:17, par singa
    En réponse à : Situation nationale : Le CDP reconnaît s’être trompé

    Finalement un message ! j’avoue que ce message produit un effet attendu contraire chez moi. Tellement c’est facile de se tromper et de demander pardon surtout quand il s’agit d’un tas de personnes adultes de surcroit des intellos qui font ça. Trop de suffisance, trop de zèle et tout ça pour un roitelet. Tant de manipulations, de tueries et d’incitations à la violence par l’entêtement. Vous devrez avoir honte et si ce n’est pas le cas moi j’ai honte à votre place. Réellement je suis borné à penser que le cdp n’a pas de réels militants tellement ils ont manipuler le peuple(celui inconscient) par la politique de farces meetings. Pensez à dissoudre votre parti parce qu’il n’est plus viable d’autant plus que le peuple(inconscient) n’aura plus de distribution de billets et de carburant pour assister à vos meetings étant donné que bientôt on vous dépouillera de tout ce que vous avez volé au peuple.

    Répondre à ce message

  • Le 13 novembre 2014 à 22:18
    En réponse à : Situation nationale : Le CDP reconnaît s’être trompé

    Ah Ouiiiiiii ! Vous donnez l’ordre de tirez sur nous et vous venez vous passer pour des sages qui savent comment surmonter une crise !!! Si vous voulez vraiment la paix, je vous conseille de vous taire car nous sommes toujours en larmes. Épargnez nous de tout ce qui est "CDP" pour qu’on puisse traverser cette situation. C’est insultant de votre part d’accuser les autres de tenir des propos de haine alors que vous etes les premiers avec votre p... Asimi à tenir des discours belliqueux.

    Répondre à ce message

  • Le 13 novembre 2014 à 22:25, par ledjango
    En réponse à : Situation nationale : Le CDP reconnaît s’être trompé

    oh le vieux NABOHO !Votre appel me fait couler des larmes.vous savez bien que Assimi et Alain Edouard Traore sont des gens qui ne savent pas communiquer,donc le moindre geste articulé enerve les gens.Ce que vous venez de faire ,c’est ça qu’on appelle l’humilité.c’est vrai qu’on peut se fâcher mais pas pour toujours,si ça ne tient qu’a moi votre appel est entendu.dites a certains d’entre vous de sortir de leur gite.pour d’autres leur heure n’est pas encore arrivée.ce sont:Assimi KOUANDA,Alain E.TRAORE,Hermann YAMEOGO,GILBERT n.OUEDRAOGO,Salam DERME,Alain ZOUBGA,Alpha YAGO,Benjamine DOUAMBA(l’extravertie),Luc A.TIAO.Si assimi n’y prend garde,on le mangera cru...

    Répondre à ce message

  • Le 13 novembre 2014 à 22:25, par Sali Ouattara
    En réponse à : Situation nationale : Le CDP reconnaît s’être trompé

    Merci pour la clarté de vos idées et l’humilité de vous faites montre . Aucune mésentente quelle que soit son ampleur ne peut justifier l’exclusion de certains enfants du pays. Le Burkina Faso a besoin de tous ses fils. Au moment venu, les responsabilités seront situées. Pour l’instant, nous rendons hommage à tous ceux qui sont tombés ce jour. Vive le Burkina Faso !

    Répondre à ce message

  • Le 13 novembre 2014 à 22:30
    En réponse à : Situation nationale : Le CDP reconnaît s’être trompé

    Pour un vieux comme vous, vous auriez dû avoir cette lucidité et cette humilité avant et l’annoncer au Président Blaise Compaoré. Si le pardon ne doit pas se refuser, la perversité et la gravité de la faute nécessitent que vous fassiez encorer profil bas pour quelques années.

    Répondre à ce message

  • Le 13 novembre 2014 à 22:32, par Changement
    En réponse à : Situation nationale : Le CDP reconnaît s’être trompé

    C’est bien de reconnaître ses erreurs. Mais quand on voit la note de l’ex-PM LAT au Chef d’état major général des armées , nous voyons que le partie au pouvoir avait une volonté farouche et inébranlable de modifier la constitution quelque le prix à payer. Ainsi le PM autorisait dans sa note l’utilisation express des armes : "l’emploi de la force pour l’exécution de la présente réquisition comporte l’utilisation des armes ; l’autorité militaire reste libre de régler l’emploi". Ce qui signifie que l’armée a eu le droit d’utiliser toutes les armes qu’elle veut. Des bombes, des mitraillettes, des chars, etc. Bref, l’armée pouvait tuer avec la caution du sieur LAT. Bon Dieu !!!!! Comment pour un seul individu vous étiez prêt à massacrer le PEUPLE qui vous a mis au pouvoir ?

    En tous cas le pardon il est obligatoire mais des messieurs comme Blaise, François, Assimi, LAT, Tertius, Paramanga, Alain Edouard Traore, Yoda, Alizeta Gando, Bougouma, Bembamba, Soungalo et ses députés, Gilbert et ses députes, etc doivent être traduit devant la justice et puni conformément à la loi en vigueur.
    Sinon ce n’est pas par un écrit que vous obtiendrez le pardon du PEUPLE. Combien de familles vous avez endeuiller dans votre désir insatiable de rester au pouvoir ? Combien ? Combien ? Dites moi combien ? Non, Monsieur Kanidoua, Non ! Le pardon se mérite mais jusque là vos actes ne font qu’attirer la haine sur vous. Eh Oui, la haine.

    Votre parti doit être exclu sur une période de deux(02) mandants présidentiels , législatifs et municipaux de participer à toute élections qui se tiendra sur le territoire du Burkina tant vous avez perdu la confiance du peuple que vous avez voulu TUER par la complicité de l’armée qui elle est restée républicaine et intègre.

    Quand à Blaise, François et Alizeta ils doivent être déclarés persona non grata pendant au moins 20 ans sur tout le territoire AFRICAIN.

    Voila mon verdict Monsieur KANIDOUA pour votre parti qui a voulu TUER le PEUPLE du Burkina pour rester au pouvoir.

    Je vous remercie

    Répondre à ce message

  • Le 13 novembre 2014 à 22:32, par soum
    En réponse à : Situation nationale : Le CDP reconnaît s’être trompé

    c’est déjà un petit pas vers la réconciliation pour peu que ce mea culpa soit sincère et dénué de tout calcul politicien. Voyez vous ? Ne pensez pas qu’il suffira de simples déclarations ou publications pour calmer les cœurs endurcis par les exubérances verbales de certains caciques du camp CDP au moment où vous étiez aux rênes. L’histoire a voulu que vous soyez à la place du faible d’hier pour comprendre le mal qu’il se donnait à macher cette colère noire née de vos propos suffisants et à l’avaler pour le bien de tous. Vous comprendrez donc que le peuple vous a à l’œil et compte bien vous voir réussir à cette épreuve pour qu’arrive enfin le pardon.

    Répondre à ce message

  • Le 13 novembre 2014 à 22:33, par yacson
    En réponse à : Situation nationale : Le CDP reconnaît s’être trompé

    on dit souvent qu’une faute avouée est a moitié pardonnée. ce message d’humilité aurait pu nous servir davantage s’il était adressé avant qu’on ne massacre sauvagement les dignes fils du Faso qui ne demandaient que le respect de la parole donnée. Mais hélas ! les égos et les calculs intéressés d’un clan que votre parti et ses alliés ont voulu défendre malgré les signes d’avertissement ont fini par coûter chers a la nation entière. Les flatteries et les mensonges que vous adressiez a votre mentor ont fini par lui coûter son fauteuil en 48h de furie populaire. Certainement qu’il va vous en vouloir (quand il parle de trahison), mais tout compte fait le dernier mot en tant que chef et "patriote" lui revenait.
    Votre chef est parti, le SEUL a même de diriger le Faso selon vous, donc le CDP n’aura plus de candidat en 2015 étant donné que Blaise ne peut plus revenir ?
    Que Dieu bénisse le Faso

    Répondre à ce message

  • Le 13 novembre 2014 à 22:34, par egouembi
    En réponse à : Situation nationale : Le CDP reconnaît s’être trompé

    c’est sage de demander pardon mais il était sage d’écouter même vos énemis on en serait pas la. par votre faute je suis chomeur mon gagne pain est saccagé, demoli

    Répondre à ce message

  • Le 13 novembre 2014 à 22:34, par simple
    En réponse à : Situation nationale : Le CDP reconnaît s’être trompé

    On peut pardonner le mal d’autrui mais que autrui accepte de payer le prix de ce mal. Pour l’instant, le CDP doit négocier le peuple pas leur Fameux "Peuple".
    Comment ?
    A travers des actes concrêts. Permettez que justice soit rendu aux familles de :
    1/ Thomas Sankara et les autres militaires assassinés par votre faute
    2/ David Ouedraogo
    3/ Norbert Zongo
    4/ Le juge Nébié
    Tellement la liste est longue..................................
    - Que vous reconnaissiez le mal fais aux autres peuples africains de la sous région à travers votre politique de déstabilisation ( vous êtes des pyromanes et voleurs des biens et économies d’autrui)
    - Que vous reconnaissiez avoir abuser du peuple Burkinabé
    - Vous acceptez de rembourser tous les biens mal acquis en fermant toutes vos entreprises et vos banques de blanchissement de fonds.
    - Que vos maires acceptent d’être auditer et rendent les terrains volés aux innocents et vendus illicitement.
    - Que vous nous rameniez François Compaoré et ses acolytes de la camora mise en place.
    - Que vous dédommagez le Burkina pour toutes casses et dégâts que votre entêtement à causer.
    Que vous changer dans un bref délai le nom de votre parti.

    Les gens peut être pourront vous accepter ou pardonner mais sans oublier. Vous avez volé, pillé, assassiné et frustré les burkinabé

    Je me demande, c’est quelle discours vous pouvez tenir en politique lors d’un meeting CDP. Tout ce que vous savez faire, c’est menacer, intimider, rendre misérable si y a la pitié ou assassiné votre prochain.
    Noter qu’on peut défendre son pays sans faire de la politique. C’est pas tout le monde qui fait de la politique.

    Répondre à ce message

  • Le 13 novembre 2014 à 22:37, par N’GAW
    En réponse à : Situation nationale : Le CDP reconnaît s’être trompé

    Non,le CDP ne s’est pas trompé,il savait où la vérité se trouvait. Cest juste un entêtement.

    Répondre à ce message

  • Le 13 novembre 2014 à 22:38, par Trôt Tard
    En réponse à : Situation nationale : Le CDP reconnaît s’être trompé

    Vous osez encore prononcer ce nom CDP ?
    Inutile, ma vielle mère au village même sait très bien que c’est ce nom (que je n’ose pas prononcer par respect aux victimes) qui a mis le pays dans ce état.

    Répondre à ce message

  • Le 13 novembre 2014 à 22:38, par lassina
    En réponse à : Situation nationale : Le CDP reconnaît s’être trompé

    Je crois toi tu fou des gens. Vous avez passé 27 ans a bafouer nos traditions à nos bâillonner à détruire les principes fondamentaux de nos traditions à gouverner sans partage à nous réduire au néant et enfin à nous tirer dessus pour nous . Enfin pour nous dire que ces pratiques n’appartiennent pas à nos traditions. Ce que vous avez fait appartient il a nos traditions. Nous nous avez pris pour des moutons des moins que rien de l’argile que vous malaxez pour bâtir vos maisons . Au ieu de demander pardons et de vous tairét en attendant qu’on décide de votre sor vous voulez qu’on laisse semer votre merde encore dans notre pays. Non non non et vous allez pays pour ce que vous avez fait pendant ces 28 ans

    Répondre à ce message

  • Le 13 novembre 2014 à 22:41, par tebda
    En réponse à : Situation nationale : Le CDP reconnaît s’être trompé

    Du calme kanidoua.Ok ?

    Répondre à ce message

  • Le 13 novembre 2014 à 22:44, par LHomme_fort
    En réponse à : Situation nationale : Le CDP reconnaît s’être trompé

    le chien ne change jamais sa facon de s ’asseoir. :
    vous reconnaissez votre part de responsabilité...c’est pas ce qu’il faut dire : Vous etes les seuls responsables de cette crise..
    Une partie importante etait hostile à ce projet.... c’est pas ce qu’il faut dire... ce n’est pas qu’ une partie importante... il faut dire la majeure partie... Il n y avait qu une partie du clan presidentiel qui etait pour cet entetement juste pour des avantages egoistes...
    Et vous oubliez surtout de preciser que ce projet etait juridiquement illegal.....
    Et qui a dit de tirer sur les manifestants ? y avait vraiment des militaires togolais (comme l’affirment certaines sources) au burkina juste pour mater les manifestants ?
    Vous ne serez pardonnés que lorsque vous direz la verité...

    Répondre à ce message

  • Le 13 novembre 2014 à 22:45
    En réponse à : Situation nationale : Le CDP reconnaît s’être trompé

    « La vie des Nations est parfois jalonnée de conflits ouverts, aux conséquences
    disproportionnées, qu’il est difficile de surmonter sans un sursaut de tolérance
    et sans une réelle volonté de réconciliation de la part des protagonistes. Le
    CDP en appelle à toutes les parties impliquées dans les récents conflits
    politiques, pour rechercher ensemble les voies de la tolérance mutuelle, de la
    cessation des propos de haine et des actes de violence. » hummmmm quand on est en position de faiblesse on sait bien tourner la langue. Ne pensez pas que va être aussi facile on vous a l’oeil. Rien ne peut être comme avant. on a trop souffert de vous. J’ai l’impression que vous ne mesurez pas la gravité de votre entêtement quand votre régime vampire reignait sans partage. Nous avons besoin d’un réel repentir pas des larmes de crocodile.

    Répondre à ce message

  • Le 13 novembre 2014 à 22:47, par yem’s
    En réponse à : Situation nationale : Le CDP reconnaît s’être trompé

    « La vie des Nations est parfois jalonnée de conflits ouverts, aux conséquences
    disproportionnées, qu’il est difficile de surmonter sans un sursaut de tolérance
    et sans une réelle volonté de réconciliation de la part des protagonistes. Le
    CDP en appelle à toutes les parties impliquées dans les récents conflits
    politiques, pour rechercher ensemble les voies de la tolérance mutuelle, de la
    cessation des propos de haine et des actes de violence. » hummmmm quand on est en position de faiblesse on sait bien tourner la langue. Ne pensez pas que va être aussi facile on vous a l’oeil. Rien ne peut être comme avant. on a trop souffert de vous. J’ai l’impression que vous ne mesurez pas la gravité de votre entêtement quand votre régime vampire reignait sans partage. Nous avons besoin d’un réel repentir pas des larmes de crocodile.

    Répondre à ce message

  • Le 13 novembre 2014 à 22:48, par l’integre du Faso
    En réponse à : Situation nationale : Le CDP reconnaît s’être trompé

    Depuis le 28 octobre 2014, je me suis gardé de publier sur le fasonet du fait de l’emotion et de la colère qui m’animent ! Mais, là ils faut que je le fasse car j’attendais ces idiots doublés d’apatrides sortir du bois ! Vous, inconscients et imbéciles du CDP, sachez que meme si tous les Burkinabèes vous pardonnaient après votre sale déclaration, je ne m’y reconnaitrai jamis tant que vous ne veniez pas sur la place publique faire amende honorable ! Nous avons sacrifiés nos vies et nos postes ( tiao exigeait liste de presence au bureau) tout juste parce que vous etiez possedé par votre dieu fuyard blaise ! vous etes une bande de malfrats, d’interessés, d’inconscients ; bref, vous etes tous des apatrides ! Je vous hairai toute ma vie et mon pardon à votre égard sera peut etre celeste ! D’ailleurs, vous n’etes pas les seuls ! Il y’a entre autres Gilbert, hermann, zoubga, toussaint, le vieux senile Alfred ( ex proprio de bangre), lingani du journal opinion, djibo le sale foulosophe, nyamsi l’apatride camerounais qui ne s’occupe pas de biya, souleymane Bamba ( le fier imbecile s’attribuant des titres et de diplomes pompeux) Bref, les mots me manquent car ce message se conclut avec des larmes !

    Répondre à ce message

  • Le 13 novembre 2014 à 22:48, par SIMBS
    En réponse à : Situation nationale : Le CDP reconnaît s’être trompé

    Mr NABOHO,particulierement je pensais que vous au moins etiez lucide. Les grandes manifestations de l’opposition ds les rues de ouaga devraient etre perçues comme un signal fort. Vous n’aviez rien fait pr empêcher ce passage en force du CDP. Assimi kouanda disait que certains se trompent de republique. A l’heure qui s’est trompé et se trompe de republique encore ? Demandez à votre mentor qui est en cote d’ ivoire. Avant c’etait sur rtb que vs parliez et maintenant sur presse en ligne. Je profite demander à fasonet d’arreter de diffuser ces genres de messages qui rallument davantage la rage des burkinabes.

    Répondre à ce message

  • Le 13 novembre 2014 à 22:50, par fils_digne2
    En réponse à : Situation nationale : Le CDP reconnaît s’être trompé

    Cher tonton (tonton au sens vrai) Kanidoua, votre clairvoyance a bcp manqué. Une commission vérité et réconciliation sera l’instance adéquate pour tout dire. Ce texte confirme les écrits d’un journalist ayant séjourner avec vous a Azalai. Je comprends maintenant que vous etiez nombreux a etres opposés a ce projet, mais hélas, le courage vous a manqué pour clamer haut et fort votre opposition. C’est pourquoi, vos enfants, des jeunes, ont donné la vraie leçon de courage, qui consiste a donner sa vie pour ses convictions. Mais n’ayez pas honte ni peur, vous êtes des humains. Il n’est pas trop tard pour bien faire et se rattraper. Une des solutions sages, pourrait être votre retrait pur et simple de la vie politique. Parlez-en aussi au tonton Bongnessan. NB : moi, je ne suis pa dan la politiq, mais je considère que le silence des gens bons est plus dangereux.

    Répondre à ce message

  • Le 13 novembre 2014 à 22:53, par Marty Jose OKIERTISEC
    En réponse à : Situation nationale : Le CDP reconnaît s’être trompé

    Merci Camarade.
    Courage a tous nos Camarades.
    Que Dieu nous assiste et benisse le Burkina.
    Vive le Burkina Faso !
    Democratie-Progres -Justice .

    Répondre à ce message

  • Le 13 novembre 2014 à 22:55, par Lamine
    En réponse à : Situation nationale : Le CDP reconnaît s’être trompé

    Trop trop tard, ce message. C’est comme un médecin après la mort, mais comme le dit l’adage mieux vaut tard que jamais.
    Encore du dilatoire ? pour cette raison évoquée : "Nous reconnaissons, avec lucidité et humilité, avoir commis une erreur d’appréciation en poursuivant la mise en œuvre du projet de révision des règles constitutionnelles limitant le nombre des mandats consécutifs du Président du Faso, sans mesurer l’ampleur de l’hostilité que soulevait cette initiative au sein d’une partie importante de la population". Même les "Non-voyants" ont vu venir la chose, sauf L’HOMME FORT et le CDP. Le Chef de l’Etat Américain n’a t-il pas dit que l’Afrique a besoin d’Institutions fortes et non d’Hommes forts ?
    Je pense plutôt que vous avez su que le peuple ne voulait pas de ce "pouvoir à vie" , mais vous avez cru que "le peuple est maïs" comme dirait l’autre. Vous avez voulu sauvegarder vos intérêts personnels (biens mal acquis depuis plus d’un quart de siècle) plutôt que l’intérêt général. Qui de "serieux" ne vous a pas averti du "GRAND RISQUE" que le pays courait avec cette modification de l’article 37.
    Malheureusement, l’histoire se repète et on tire pas les conclusions qu’il faut. Quand on peut aller conseiller ses voisins de ce qui est bien pour eux, c’est qu’on est soi moi-même en harmonie avec les siens. Suivez mon regad. Bref, l’heure est au pardon et à l’apaisement des coeurs. Mais entendons nous bien : pardon ne signifie nullement oubli, ni absence de justice. Tous ceux qui ont ramassé et amassé les biens mal acquis durant ces deux décennies passeront devant la justice, car l’on pardonne mieux quand justice est faite.
    Pour conclure, je dis et le repète que "Gouverner c’est prévoir et anticiper ; quand on ne peut pas prévoir, on ne doit pas vouloir gouverner".
    Puisse Dieu bénir notre CHERE PATRIE !

    Répondre à ce message

  • Le 13 novembre 2014 à 22:57, par July
    En réponse à : Situation nationale : Le CDP reconnaît s’être trompé

    je pense qu’il y a beaucoup de sagesse dans ce qui est dit et le pardon finira par triompher mais en attendant il faut que le CDP paie pour les fautes commises et c’est ça aussi la vie. tout acte commise entraine toujours des conséquences pour lesquelles il faut assumer et consentir un tribu

    Répondre à ce message

  • Le 13 novembre 2014 à 23:00, par flaison
    En réponse à : Situation nationale : Le CDP reconnaît s’être trompé

    il peut comprendre mieux celui qui comprend tard, seulement il va etre pour lui tard de joindre la caravane.

    Répondre à ce message

  • Le 13 novembre 2014 à 23:02, par sambologo
    En réponse à : Situation nationale : Le CDP reconnaît s’être trompé

    ah bon, vous êtes devenus sages maintenant et subitement ? je souris parfois quand je pense à l’expression : nul n’a le monopole de la violence. vous pouvez toujours rêver. la caravane passe.

    Répondre à ce message

  • Le 13 novembre 2014 à 23:03
    En réponse à : Situation nationale : Le CDP reconnaît s’être trompé

    Ce n’est vraiment pas trop tôt. Mais un petit conseil,essayez de dissoudre le parti pour creer quelque chose de neuf parceque du temps de BC vous avez toujours dit qu’à part lui personne ne pouvait diriger ce parti. Maintenant qu’il est parti vous voulez quoi ????

    Répondre à ce message

  • Le 13 novembre 2014 à 23:05, par camarade burkinabais
    En réponse à : Situation nationale : Le CDP reconnaît s’être trompé

    Vous etes sorti de quel trou a rat même... Des que je vois votre logo je pense à toute les atrocités que vous accepté connaitre pour de miettes que le regime vous offrait. Honte a vous.

    Répondre à ce message

  • Le 13 novembre 2014 à 23:06, par hamed
    En réponse à : Situation nationale : Le CDP reconnaît s’être trompé

    C’est ce que on attendai de vous .rien n’ai tard si on reconnai nos erreur.franchiment vous aviez commi le pire .mais nul nais diable .

    Répondre à ce message

  • Le 13 novembre 2014 à 23:06, par Nanga
    En réponse à : Situation nationale : Le CDP reconnaît s’être trompé

    Il fallait etre prevoyant. Surtout de la moderation dans langage. Votre arrogance vous a perdu. Bref nous ne voulons rien savoir de votre mea culpa

    Répondre à ce message

  • Le 13 novembre 2014 à 23:08, par Sagesse
    En réponse à : Situation nationale : Le CDP reconnaît s’être trompé

    Vous croyez que c’est aussi simple comme ça . Pourquoi ne laissez vous pas ASSIMI KOUANDA présenter son pardon à l’ensemble du peuple Burkina. Je crois qu’il gagnerais à tirer de grandes leçons de ce qui s’est passé ;Il devrait revoir ses propos hautains et déplacés.Vivement qu’il s’éclipse totalement afin qu’on éviter les haines ...
    Croyez vous vraiment qu’un Citronnier peut-il produire des Oranges. Vous avez profondement manipulé le peuple BURKINABE . Savez vous que tôt ou tard on paie toujours ses mauvaises action aussi bien sur terre que l’au délas.Je crois que pour une transition apaisée et pour votre propre sécurité , il serait mieux pour vous de vous éffacer un temps soit peu de la scène politique :
    1-Pour la mémoire des victimes
    2-Pour apaiser la colère des familles de victimes.

    Répondre à ce message

  • Le 13 novembre 2014 à 23:08
    En réponse à : Situation nationale : Le CDP reconnaît s’être trompé

    Ce n est pas trop tôt. Mais considerer que votre cdp est mort. Même Le monde paysan (là où. Badini pense que êtes fortement enracinés vous vomis

    Répondre à ce message

  • Le 13 novembre 2014 à 23:09, par silmiga
    En réponse à : Situation nationale : Le CDP reconnaît s’être trompé

    Voilà que vous sortez lentement de vos rêves, car reconnaître qu’on s’était égaré surtout que par son truchement il y a eu mort d’hommes , est simplement une question d’éthique et de morale. C’est à cause de certains d’entre vous qui ont contribué à égarer l’ex président Blaise, que le peuple paye un lourd tribut avec la disparition prématurée de ses valeureux fils qui sont tombés les armes à la main ! Vous avez poussé trop votre cupidité d’amasser les ressources de notre pays pour vous mettre à l’abri du besoin, c’est dommage et c’est égoïste.

    Répondre à ce message

  • Le 13 novembre 2014 à 23:11, par accusé
    En réponse à : Situation nationale : Le CDP reconnaît s’être trompé

    Déja ? La sorcière oublie vite, mais les parents de la victim n’oublient jamais. ne venez surtout pas verser vos sales larrmes de crocodiles et de Pyromane. Ne nous prenez pas pour bêtes. Avez déja oubliez vos propos incendiaires du genre " C’est nous qui avons les Armes" "S’ils brulent vos maisons brulez les leurs" " Organisez vous en brigade de vigilance et faites des tournée" " s’ils brulent une de nos maisons, nous allons brulez 10" " Ils n’ont qu’a brûler voir qui sera le premier a reconstruire".......Tous ces propos raisonnent dans nos cervaux toujours. Même dans notre sommeil. Vous avez récolté ce que vous avez semé. Et ce n’est pas fini. Vous allez répondre de vos actes devant la nouvelle justice que le peuple veut véritablement independent. Vous êtes responsables du KO dans lequel le pays a faille bascule. POURKOI ???? POURKOI ???? On vous toujours dit que personne n’est contre le CDP qui restait libre de choisir son candidat autre que BC. Mais rien n’y fit. C’est Blaise votre champion, c’est lui le seul capable ; il n’est plus là, nous en concluons que votre CDP n’a plus sa raison d’etre.

    Répondre à ce message

  • Le 13 novembre 2014 à 23:11
    En réponse à : Situation nationale : Le CDP reconnaît s’être trompé

    Le pardon appartient à Dieu. Pour ce qui est de votre attitude ayant plongé le pays dans la crise qui nous a arraché des frères et sœurs, elle denote un manque de clairvoyance donc votre incapacité de gérer notre cher Burkina Faso.

    Répondre à ce message

  • Le 13 novembre 2014 à 23:12, par Sbensom
    En réponse à : Situation nationale : Le CDP reconnaît s’être trompé

    Je rêve ou quoi ? Qu’est-ce qui se passe dans la coalition CDP-FEDAP-BC ? Enfin, une voix discordante venant du CDP-vrai, en rupture d’avec l’arrogance de la FEDAP-BC "d’Assimilé". Mais M. NABOHO votre disque est rayé ! Vous aurez dû méditer les vérités crues dont Mme SARAN a dû être obligée de vous cracher à la face dans sa lettre de démission de votre parti ! Vous n’aviez pas eu assez de C..., ou du moins que, vous les aviez prêté à Mme Saran ! Je me demande bien si c’est du sang bwaba qui coule dans vos veines ? Il n’y aura que les mange-mil zélés, du temps de votre dictature déguisée, qui auraient du mal à retourner leur veste qui vont vous suivre. Pour moi, il m’a semblé que le CDP ne peut exister en dehors de BC.

    Répondre à ce message

  • Le 13 novembre 2014 à 23:13, par Dembele Roland
    En réponse à : Situation nationale : Le CDP reconnaît s’être trompé

    Mr naboho votre arrogance va fondre plus vite que vs ne le pensez .votre déclaration est truffé de sous entendu qui ns démontrent que vs n avez rien compris aux événements du 30 .ravalez l honneur que vs n avez jamais eu et prenez votre retraite. Vs faites honte au pays de Thomas sankara.

    Répondre à ce message

  • Le 13 novembre 2014 à 23:15, par Tiemtore
    En réponse à : Situation nationale : Le CDP reconnaît s’être trompé

    Mieux vaut tard que jamais !
    C’est par là vous auriez du commencer bande d’irresponsables.

    Répondre à ce message

  • Le 13 novembre 2014 à 23:17
    En réponse à : Situation nationale : Le CDP reconnaît s’être trompé

    Regardez moi çe zozo de Kanidoua. Un vrai idiot, juste moins taré que le lourdeaux d’Assimi. Vous avez tres mal évalué votre poids, pas vos lourdeurs physiques dues aux différents gavages estomacaux qui ont fait grossir vos panses et maigrir vos cervelle. prrrr ! On devait vous ba or de la politique, bandes de voyoux de merde qui n’auraient meme pas du naître. Webmaster, laisse passer. Je ne suis pas vulgaire, je suis simplement dépassé. Jai ete blessé aux manifestations et mes plaies se sont à peine cicatrisées que ces nigauds nous infestent deja la vie apres toute la merde que leur bassesses ont causé. Je suis depasse.

    Répondre à ce message

  • Le 13 novembre 2014 à 23:18, par GASEC
    En réponse à : Situation nationale : Le CDP reconnaît s’être trompé

    "Pour l’heure, le temps est au recueillement". Vous avez tout dit Mr Kanidoua NABOHO. Où étiez vous en son temps pour prodiguer les conseils qu’il fallait en son temps. Vous êtes députés de l’ODPMT puis du CDP depuis 1991. Donc le doyen réel et politique de votre parti. Vous avez failli. Vous devriez appuyez les sages de la trame de Adama FOFANA quand ce dernier mettait votre "champion" en garde. Mr le doyen, vous failli par votre silence juste pour des postes de " vice président à l’assemblée". Je vous plains très sincèrement. Comme le dirait l’autre "c’est trop facile". Pensez vous être plus propre que Alain YODA, Assimi KOUANDA, etc. Ma réponse c’est non. CDPiste gardez le silence pour le moment. C’est le mieux que vous puissiez faire pour l’instant pour la paix au pays des hommes intègres que vous avez failli désintégrer. SILENCE "pour l’heure, le temps est au recueillement".

    Répondre à ce message

  • Le 13 novembre 2014 à 23:21, par kenfo
    En réponse à : Situation nationale : Le CDP reconnaît s’être trompé

    Dire que vous reconnaissez vos erreurs maintenant seulement, c’est trop tôt. On le droit de se méfier de vous pendant longtemps encore. Vous avez fait la sourde oreille pendant longtemps, vous avez m^me violé votre conscience, comme si Dieu était à vos ordres. Ne reconnaissez rein pour le moment ; laissez les gens travailler tranquillement. Honte à vous

    kenfo

    Répondre à ce message

  • Le 13 novembre 2014 à 23:32, par sidballa
    En réponse à : Situation nationale : Le CDP reconnaît s’être trompé

    Mieux vaut tard que jamais ! On peu voir en cette déclaration de Naboho un apaisement mais ne saurait me convaincre aux regards des premières déclarations indécentes et provocatrices du secrétariat exécutif. Mais en fait que peut faire le cdp aujourdhui après avoir conduit le pays dans cette situation et leur vaine tentative de vouloir jouer un rôle dans la transition . Ils vont regretté leur acte sous peu Pcq ils vont tout perdre( postes,notoriété, l’armée,l’économie et tous ce qui les aveuglait

    Répondre à ce message

  • Le 13 novembre 2014 à 23:33, par Franky
    En réponse à : Situation nationale : Le CDP reconnaît s’être trompé

    Je pense que c’est humble de reconnaitre son erreur,cependant il est temps de remonter en surface tous les dossiers de justice qui avaient été classés sans suite du fait du régime Compaoré.Ensuite il faudrait que chacun réponde de ses faits et gestes devant la justice pour qu’enfin nous puissions séparer ceux qui étaient dans l’ancien régime pour leur compétence, leur exemplarité et qui ne se sont pas trop salis les mains,de ceux qui étaient les moutons du berger François Compaoré,c’est-à-dire ses marionnettes.Ce n’est qu’alors que nous pourrons les accepter sans condition.

    Répondre à ce message

  • Le 13 novembre 2014 à 23:44, par Mex100
    En réponse à : Situation nationale : Le CDP reconnaît s’être trompé

    Nous attendons le congrès extraordinaire de refondation du CDP qui débarquera la direction actuelle. Seul cet acte nous prouvera la bonne foi du CDP. Pour le moment, son attitude ressemble beaucoup trop à celle du PFI ivoirien...

    Répondre à ce message

  • Le 13 novembre 2014 à 23:56, par l’oracle du future
    En réponse à : Situation nationale : Le CDP reconnaît s’être trompé

    Comment les ténors du CDP osent ils se manifester alors que ce sont eux la cause des morts et de tous ces troubles. Qu’ils sachent qu’ils seront jugé malgré ce meaculpa même s’ils seront tous envoyer à la CPI à l’image de Blé Goude car ils ont trahi lë peuple. Tous les gens du CDP ont voté en tout âme et conscience le référendum pour maintenir leur vie dans l’opulence parqu’ils se sont toujours senti protéger et couvert par Francois et Blaise Compaoré. Qu’il sache qu’ils seront tous jugés et le peuple les observe. 16millions de Burkinabe les observent et à la moindre tentative de ramener les pratiques de l’ancien régime, nous seront présent et mobilisé comme un seul homme. N’oubliez jamais que c"est la furie de la population qui à chasse votre dur à cuir de patron. Nous, la population vous observons tous et restons mobilisé.

    Répondre à ce message

  • Le 14 novembre 2014 à 00:03, par Minim-Noma
    En réponse à : Situation nationale : Le CDP reconnaît s’être trompé

    Voir même les initiales du cdp que j’écris en minuscule me met déjà dans mes états. Le mot pardon n’apaisera pas la douleur dans nos cœurs. D’ailleurs faut-il connaitre l’étymologie même du mot pardon. Un pardon qui est devenu comme des bonjours dans les marchés. Seule la justice sera notre seul remède et notre façon de pardonner.

    Répondre à ce message

  • Le 14 novembre 2014 à 00:05, par TOL
    En réponse à : Situation nationale : Le CDP reconnaît s’être trompé

    J’espere que c’est au profond de vos coeurs que vous sortez cela, Neanmoins nous ne sommes pas contre le CDP, Mais au regard des faits nous pensons qu’il y’a eu a votre sein une prise de conscience. Il y’a eu un manque de debats francs dans vos rangs. Personne n’osait contredire le bosse, Nous voulons la tolerance mais il y’a les etapes prealables a mon avis.Il faut commencer d’abord par la verite,ensuite justice et reconciliation.Courage a vous mais demandez sincerement pardon apres avoir avouer vos crimes.

    Répondre à ce message

  • Le 14 novembre 2014 à 00:07, par Un homme libre
    En réponse à : Situation nationale : Le CDP reconnaît s’être trompé

    Héi ! Encore le CDP ! Toujours CDP !
    Faites pardon. Arrêtez de nous mentir encore une fois de plus. J’informe CDP que le peuple a peur des partis qui n’hésitent pas à ordonner de tirer sur les gents qui ne demandent juste que la liberté, la justice. Depuis longtemps on demandait juste d’arrêter de nous voler notre constitution qui est notre droit absolu. Eh voila à cause de votre ingratitude, vos seuls intérêts, vous préférez tirer sur votre peuple. Vous me décevez énormément. A l’endroit de tous les burkinabés, celui qui veut son avenir et celui des enfants et qui veut vivre longtemps qu’il s’éloigne de ce parti. Ce parti est un regroupement de dinosaures,les gens qui n’hésiteraient pas à tuer leur population face à leurs intérêts personnels. Demandez à l’ex-premier ministre Luc Adolphe TIAO il vous confirmera qu’il a ordonné par écrit aux militaires de tirer sur les manifestants le 30 et 31 octobre. Quand je regarde tout ça, je me demande ce qu’ils (les partisans du CDP) veulent encore de nous. A tout ce qui appartiennent à ce parti, on ne veut plus de vous. Depuis 26 ans de règne qu’avez vous fait d’important si ce n’est pas endeuiller les familles avec ces nombreux crimes impunis sous votre régime. Faites pardon ! Ne ôtez pas nos vies.Laissez- nous maintenant construire notre Burkina nouveau, un Burkina acquis avec beaucoup de courage et de combativité.

    Répondre à ce message

  • Le 14 novembre 2014 à 00:08
    En réponse à : Situation nationale : Le CDP reconnaît s’être trompé

    alez y vous faire foutre

    Répondre à ce message

  • Le 14 novembre 2014 à 00:23, par Cici
    En réponse à : Situation nationale : Le CDP reconnaît s’être trompé

    Félicitations ! C’est un bon pas de franchi.
    Vous commencez à comprendre qu’un certain nombre de personnes dans vos rangs devraient s’obliger à la fermer et à se terrer au moins pour le moment. Choisissez bien désormais qui parle en public à votre nom et vous verrez que les choses iront un peu mieux.
    Je souhaite que la cherche de la paix ait désormais le même sens pour tous les burkinabe car c’est à cette condition que la paix sera une réalité ici au Faso.
    Cordialement.

    Répondre à ce message

  • Le 14 novembre 2014 à 00:27, par barry delchand
    En réponse à : Situation nationale : Le CDP reconnaît s’être trompé

    k le cdp aye se faire foutre on na plus peur de vous il fo ramasser vos torchons et les mettre la ou j pense

    Répondre à ce message

  • Le 14 novembre 2014 à 00:32, par un cibal aux USA
    En réponse à : Situation nationale : Le CDP reconnaît s’être trompé

    slt ! un mea -culpa qui vient un peu trop tard.puisque ya eu pertes en vie humaine donc comme dans tout pays democratique justice doit etre rendue avant toute eventuelle reconcialiation.A quand le mea-culpa de l’ADF-RDA ?celui la meme qui a occasionne la barbarie apres avoir empocher les milliards du peuple.Comme on vous avait prevenu la verite finie toujours par triompher .

    Répondre à ce message

  • Le 14 novembre 2014 à 00:47, par Le neveu
    En réponse à : Situation nationale : Le CDP reconnaît s’être trompé

    Quand on reconnait son tord, on demande pardon. on se tait pendant un certain temps ; on attend des encouragements, et on reprend. on vous avait prévenu.

    Répondre à ce message

  • Le 14 novembre 2014 à 01:19, par vérité no1
    En réponse à : Situation nationale : Le CDP reconnaît s’être trompé

    Je sais que la veste du CDP est faite en coton, donc très facile à retourner mais il faut un minimum de sérieux quand même ! Erreur d’appréciation d’accord mais vous aviez cru à vos biceps et ça n’a pas mordu alors assumez les conséquences. Les RSS ont été pardonné parce qu’ils ont vu le danger et sauter du navire. On ne voit pas un danger et ne rien faire et sortir gaillardement pour raconter des bobards. On est où là !!!!!!!!!!

    Répondre à ce message

  • Le 14 novembre 2014 à 01:21, par salaka
    En réponse à : Situation nationale : Le CDP reconnaît s’être trompé

    toi canidoua naboho tu seras arrêté bientot avec tes fautils camarades, vous allez voir, il n’y a pas de pardon ici, même Dieu ne vous pardonne pas. toi tu as eu la chance tu n’as pas d’enfant. le futur président a interêt à vous arrêter tous c’est mieux pour votre securité. je ne veux plus voir un cdpiste, adf sur mon chemin, sinon, sinon, ...

    Répondre à ce message

  • Le 14 novembre 2014 à 01:48, par Fight for freedowm
    En réponse à : Situation nationale : Le CDP reconnaît s’être trompé

    C’est trop facile. Vous êtes des démons et non des humains, vous étiez bien conscient de vos actes tout comme vous savez que 1+1=2. Vous avez foutu la merde et vous en ajoutez en narguant le peuple avec vos textes à la con . Au nom des combattants de la révolution , je vous en merde au diable . Nos frères d’arme ont perdu la vie et d’autre en souffre toujours par votre faute ; sachez que vous serez maudit par les générations avenir en l’an 2500. Vous et vos chiens de garde ( rsp ), responsables de ce qui est arrivé à nos frères d’arme , en paierez des conséquences terribles ici bas sur terre et dans l’au-delà. Chers combattants le combat continu .

    LA PATRIE OU LA MORT NOUS VAINCRONS

    Répondre à ce message

  • Le 14 novembre 2014 à 02:41, par Dede
    En réponse à : Situation nationale : Le CDP reconnaît s’être trompé

    C’est bien de l’humilité. Merci. Chacun a fauté, même ceux qui croient qu’ils n’y sont pour rien. C’est pourquoi, il faut se pardonner. C’est une tradition burkinabé. Tout le monde se trompe. Vous êtes pardonnés.

    Répondre à ce message

  • Le 14 novembre 2014 à 02:46
    En réponse à : Situation nationale : Le CDP reconnaît s’être trompé

    Bandes de vampires.Vous n’avez rien vu d’abord. Vous avez tiré le vin il faut maintenant le boire jusqu’a la lie. Bandes d’hypocrites. Qu’est ce que vous racontez là ? Rien que des balivernes. Depuis plusieurs mois toutes les composantes de notre société n’ont pas arrêté de tirer l’alarme sur le risque que vous étiez entrain de faire courir au pays en voulant imposant au peuple Burkinabè un président Vomi par la grande majorité de son peuple et qui n’était plus que l’ombre de lui. Vous avez fait la sourde oreille et vous avez tenté le passage en force et maintenant que vous vous êtes cassés les dents vous revenez la queue entre les fesses implorer la paix, la réconciliation. Ces mots sonnent faux dans vos gueules fétides d’où dégouline encore le sang de tous ces jeunes pleins d’avenir que vous avez arraché à l’affection de leur proches à cause de vos intérêts égoistes. Monsieur NABOHO vous un crétin à l’instar des autres bonzes du CDP et ce valeureux peuple du Faso n’est pas prêt à avaler cette couleuvre. Ne vous méprenez pas, cette forfaiture vous allez la payer. Point besoin de vous étendre dans les colonnes des journaux avec des discours creux. C’est le début de la descente aux enfers pour vous et vos acolytes.
    Monsieur NABOHO vous dites :« Nous reconnaissons, avec lucidité et humilité, avoir commis une erreur d’appréciation en poursuivant la mise en œuvre du projet de révision des règles constitutionnelles limitant le nombre des mandats consécutifs du Président du Faso, sans mesurer l’ampleur de l’hostilité que soulevait cette initiative au sein d’une partie importante de la population. » c’est déjà pas mal de reconnaitre que vous et votre champion, l’ex président dont je ne veux même pas écrire le nom tellement il me répugne, vous êtes comportés comme des moutons écervelés. Mais ce qu’il faut faire en premier c’est de reconnaître que vous avez le sang de tous ces jeunes tombés le 30 sur la main.
    Sale hypocrite vous dites encore :« En ce qui nous concerne, lorsque les familles éplorées et la Nation auront fait le deuil de ces disparitions, il sera temps de revenir sur les circonstances dans lesquelles elles sont survenues, pour en tirer les conclusions qui conviennent ». De quelles conclusions parlez vous ? Elles sont déjà tirées. Si le CDP et les partis fantoches de tube digestif n’avaient pas tenter de tripatouiller la constitution, il n’ y aurait eu aucun mort, je dis bien aucun.Par conséquent vous portez toutes les responsabilités quant à la mort de ces jeunes.
    Monsieur NABOHO dans toute votre laideur intellectuelle vous dites : « Le CDP en appelle à toutes les parties impliquées dans les récents conflits politiques, pour rechercher ensemble les voies de la tolérance mutuelle, de la cessation des propos de haine et des actes de violence. Ces comportements n’appartiennent pas à la tradition de notre pays. Ils sont aux antipodes de l’aspiration du peuple burkinabè à retrouver la paix et la tranquillité, dans une démocratie véritable, qui accepte la différence d’opinion et favorise le progrès pour tous. » aujourd’hui que vous êtes vomis par la population vous vous découvrez une âme de faiseur de paix. Mais je vous assure vous ex caciques du CDP que vous vous foutez le doigt dans l’oeil jusqu’au coude. Une question : le vol, la mal cause, l’arrogance, l’insolence, le détournement des deniers publics, tous ces vices qui ont été les vôtres pendant des décennies appartiennent au tradition de notre pays ? Je crois bien que non mais c’est ce que vous nous avez servi quand vous étiez aux affaires. Maintenant que les choses vous échappent vous venez pleurnicher comme des gamins.
    Dans votre délire paranoide vous écrivez dans votre torchon : « C’est dans cet esprit que nous réaffirmons notre volonté de contribuer, pour la part qui nous incombera, au retour de notre pays à un régime démocratique et républicain, après une transition que nous souhaitons apaisée et inclusive » De grâce vous avez été désavoués par ce brave peuple Burkinabè. Dans la tradition moaga, bruler la maison de quelqu’un revient à le bannir purement et simplement de la communauté dans laquelle il vit. Dites monsieur Naboho, en faisant le parallèle avec la situation actuelle, combien de vos camarades ont été ainsi mis au banc de la communauté a laquelle ils appartenaient. Dites moi combien ? Par conséquent, vous êtes disqualifiés pour ramener la paix dans ce pays. Vous avez mis le feu contre vents et marées pour brûler ce peuple qui vous a engraissé pendant des années maintenant laissez nous enterrer nos morts et assurer la transition. Atteler vous plutôt à préparer votre défense pour les multiples crimes de sang et économiques que vous et votre bande de voleurs et de criminels avez commis pendant des années.Rassurez vous monsieur Naboho la facture sera très salée et je vous conseille si vous avez une once de dignité de la boucler et de vous effacer de la scène politique.

    Répondre à ce message

  • Le 14 novembre 2014 à 02:48, par pazougnam
    En réponse à : Situation nationale : Le CDP reconnaît s’être trompé

    Ne vous en faites pas ; les responsabilités seront situées et les coupables punis à la hauteur de leur crimes. Quant à tous les dirigeants actuels du CDP, ce serait mieux de vous cacher un moment car vos sorties énervent davantage les populations. Il faut être vous (des totos) pour ne pas comprendre la leçon que le peuple vous a donné au stade du 4 Aout en vous abandonnant en plein meeting. Vous avez refusez le pardon que le peuple vous a accordé le 30 Mars 2000 vous en aurez plus. Ceux qui ont fui à l’étranger seront rapatriés et jugés.

    Répondre à ce message

  • Le 14 novembre 2014 à 03:01, par lol
    En réponse à : Situation nationale : Le CDP reconnaît s’être trompé

    Notre Parti, le CDP, veut assumer sa part de responsabilité dans ce drame. dites plutôt dans ces drames : depuis Thom Sank etc etc etc....... en passant par juge Nébié et les martyr. là vous serez mieux compris.

    Aucune divergence politique, si importante soit-elle, ne justifie la perte de la vie de filles et de fils de notre pays. dites vous. ceux que vous avez trucider depuis justement avaient des divergences politiques avec vous. hypocrisie !!!!!

    En ce qui nous concerne, lorsque les familles éplorées et la Nation auront fait le deuil de ces disparitions. bien dit de votre part vous ne faites pas partie ni des familles éplorée ni de la nation.

    C’est dans cet esprit que nous réaffirmons notre volonté de contribuer, pour la part qui nous incombera, au retour de notre pays à un régime démocratique et républicain. bien dit. en tout cas si vous acceptez et reconnaissez tous les crimes que vous avez commis vous y aurez contribué.

    Nous en appelons à nos militantes et militants, nos sympathisants. ils sont maintenant avec le peuple. la peur les a quitté

    Répondre à ce message

  • Le 14 novembre 2014 à 03:20, par lol
    En réponse à : Situation nationale : Le CDP reconnaît s’être trompé

    pour etre pardonné il faut reconnaître ses fautes ou du moins ses crimes. de Thom Sank etc etc......Nebié..... Martyrs de l’insurection

    Répondre à ce message

  • Le 14 novembre 2014 à 04:49, par kiwian
    En réponse à : Situation nationale : Le CDP reconnaît s’être trompé

    Kanidoua,vieux père,tu nous fais honte,tu n’a que la panse en politique.tu as fait quoi pour éviter cette crise.on connaît très bien.

    Répondre à ce message

  • Le 14 novembre 2014 à 05:13, par zamandambparatsida
    En réponse à : Situation nationale : Le CDP reconnaît s’être trompé

    c’est maintenant vous aménagez votre ton ? c’est ceux qui ne sont pas au pouvoir qui font le pouvoir. donc écoutez les chaque fois

    Répondre à ce message

  • Le 14 novembre 2014 à 05:14
    En réponse à : Situation nationale : Le CDP reconnaît s’être trompé

    c’est trop facile.il faut plus que ça pour nous convaincre.Je vous voir venir.C’est juste qu’on vous laisse occuper des postes et vous allez foutre la merde

    Répondre à ce message

  • Le 14 novembre 2014 à 05:39, par youbllbissan
    En réponse à : Situation nationale : Le CDP reconnaît s’être trompé

    Tous les membres du gouvernement et les députés devraient actuellement sous les verrous à commencer par le premier ministre qui écrit et demander et demander au chef d’état major des armées d’utiliser les armes contre les manifestants . Le CDP doit être dissout

    Répondre à ce message

  • Le 14 novembre 2014 à 05:51, par jeanine Debo
    En réponse à : Situation nationale : Le CDP reconnaît s’être trompé

    Congrès extraordinaire immédiatement pour renouveler les dirigeants du partis, suspendre les fautifs qui ont amener le pays dans l’abîme !
    faire une sortie de demande de Pardon au peuple Burkinabé !
    mais félicitations pour la continuité du combat politique !
    les prochaines élections seront ouvertes et sans tripatouillages, mieux vaut se lever tôt et présenter des jeunes, car désormais au Faso 40 ans c’est déjà "vieux pères" !!!!!!

    Répondre à ce message

  • Le 14 novembre 2014 à 06:20, par waanda
    En réponse à : Situation nationale : Le CDP reconnaît s’être trompé

    je pense qu’ils reste encore des maison a brûler pour que ces chiens sache qu’ils doivent se taire.si mesurez la haine que le peuple a pour vous je pense que l’exil est mieux.vos panses vous ont trahit.bande de prostitué monstrueux.le ratissage reprendra si vous ne prenez garde.

    Répondre à ce message

  • Le 14 novembre 2014 à 06:20, par jojo
    En réponse à : Situation nationale : Le CDP reconnaît s’être trompé

    Une faute avouée est à moitié pardonner le dit -on . vous avez minimisé le burkinabè et voilà des profonds regrets que l on aurait pu éviter . les vrais burkinabé savent pardonner et je pense d ici là on se réunira . regardons maintenant vers l avenir que Dieu nous bénisse TS et qu il nous donne la force de s accepter

    Répondre à ce message

  • Le 14 novembre 2014 à 06:54, par IMHOTEP
    En réponse à : Situation nationale : Le CDP reconnaît s’être trompé

    Discours provocateur. Tout ce que CDP peut faire pour la paix au Burkina Faso c’est disparaitre de la scène politique. Comment traiter les autres de tenir des propos de haine alors que vous avez donné l’ordre aux millitaires de nous tués ? C’est quand même insultant de tenir de tels discours. On vous a toujours prévenu. Encore une fois SVP disparaissez si vous avez de la dignité à conserver

    Répondre à ce message

  • Le 14 novembre 2014 à 06:58, par le président
    En réponse à : Situation nationale : Le CDP reconnaît s’être trompé

    Un peu de sérieux. Vous ne vous êtes pas trompé. Vous avez choisi de marcher sur le peuple Burkinabé qui a refusé. Sachez que le peuple ira jusqu’au bout pas avec haine mais la justice pour tous.

    Répondre à ce message

  • Le 14 novembre 2014 à 07:17, par sana saidou
    En réponse à : Situation nationale : Le CDP reconnaît s’être trompé

    pardonnez c’est normal et juste Dieu même aime celui qui pardonne
    Mais il faut ca même qu’ont vous juges ça c’est claire et net ou bien les gars ????
    ’Cela donnera un leçon au nouveau qui vont s’installer au pouvoir !!!!

    Répondre à ce message

  • Le 14 novembre 2014 à 07:25, par le mouhounois
    En réponse à : Situation nationale : Le CDP reconnaît s’être trompé

    c’est maintenant que vous vous réveillez après plus de 31 ans de sommeil, cher KANIDOUA. en tant que tête pensante et idéologue du CNR, de l’ODP/MT, du CDP et enfin du Front Républicain, vous n’aviez pas tenu compte des signaux envoyés depuis 1998. comme ce qui comptait pour vous, c’était de rester toujours N°2 de l’ ADP puis de la defunte AN, n’y avait-il pas quelqu’un d’autre dans le TUY que vous ? cette déclaration n’engage que vous et pour que la jeunesse, les forces vives du Burkina acceptent le repentir du CDP, votre président ASSIMI devrait en être le signataire. pour le moment, il faut que vous commenciez à réfléchir sur ce que vous allez pouvoir dire aux familles endeuillées lorsque votre aveuglement nous a conduit à la situation qu’on connait.

    Répondre à ce message

  • Le 14 novembre 2014 à 07:28, par SIDBALLA
    En réponse à : Situation nationale : Le CDP reconnaît s’être trompé

    Avez vous étés abreuvés par les eaux sataniques de la famille compaoré ? Sachez que plus rien ne sera comme avant vous devez répondre devant la justice nationale et internationale pas de reconciliation sans justice c’est très simple bandes d’arrogants

    Répondre à ce message

  • Le 14 novembre 2014 à 07:33
    En réponse à : Situation nationale : Le CDP reconnaît s’être trompé

    "A travers la présente déclaration, l’ex RIPAILLEUR, le CONgrès pour la DEMONcratie et le Poog’rès (CDP) souhaite adresser un message de "ON VEUT PUBLIQUEMENT (A LA PLACE DE LA REVOLUTION) ETRE DEVANT LES FAITS QUI NOUS SONT REPROCHES, ON VEUT ETRE JUGER ET AVOIR LA CHANCE DE RECONNAITRE AVOIR FAIT DU TORD A NOTRE PEUPLE ET LUI DEMANDER PARDON POUR LE RESTANT DE NOS VIES. A TOUS LES BURKINABE VIVANT AU FASO ET PARTOUT AILLEUR, aux forces politiques CFO(vraiment)PISSED, aux diverses composantes de la société civile HEU... MILITAIRE SURTOUT, les vives CONtestations dont, NOUS ILLETTRES et STUPIDES POLITICIENS du CDP avions par MAINTES FOIS RESISTER EN FAISANT FACE et en COMBATTANT le BESOINS AUX CHANGEMENTS et aux ASPIRATIONS des BURKINABE REVANT D’ UNE SEULE NATION avec un SEUL OBJECTIF "LE DEVELOPPEMENT DE SES FILLES ET FILLES", et donc du BURKINA FASO au cours des derniers 324 MOIS et 15 JOURS PASSER, JUSQU’A L’épilogue violent DU 29-30 et 31 OCTOBRE 2014, PLUS LE LENGA DU 8 Novembre 2014, NOUS avions comme a l’accoutume créé les DEUILS profond dans les FAMILLES qui contribuaient a nous aides a arrete notre cortege d’ENDEUILEMENT.

    Pour assumer NOTRE part de responsabilité dans ce drame, l’EX RIPAILLE, le CDP, et tout MEMBRES DU CONGRES POUR LA DEMONCRATIE ET LE POOG’RES disions QUE :
    WALLAHI PEUPLE BURKINABE, "lucidité la !! et humilité la !!", MAINTENANT nous SAVIONS CE QUE LES DEUX MOTS SIGNIFIES . Que ce soit dans le sens PROPRE, FIGURER, SUBJECTIF OU OBJECTIF. AVANT ON NE POUVAIT PAS PARLER DE CE QUE L’ON NE CONNAISSAIS PAS, car tout TCHOINS de la Multis-National CDP, CONnaissaia depuis belle lurette que son CONS etaient devenus trop ATTROFIER pour les PROXENETES CERTIFIER BC, CC,FC, et AC. Durant longtemps en notre SAINT il n-y a eu aucun d’entre nous qui etait SAINT ASSEZ pour pretendre ARRETER d’etre une PROSTITUER, PIRE ; aucun d’entre NOUS n’etais ASSEZ INNOVATEUR pour pretendre connaitre de nouvelles POSITIONS au LIT. MAIS CA, C’EST NOTRE HISTOIRE INTERNE AU CDP, ET NOUS VOUS L’EXPOSERONS DANS SES LONGUEURES ET sans oublier SES LARGESSES ( A LA PLACE DE LA REVOLUTION) SI BIENSURE, VOUS NOUS DONNEZ CETTE OCCASION DE FAIRE NOTRE MEA-CULPA car ; comme tout BON POLITICHOIN, la LOI du SI JE/TU TOMBE, JE/TU TOMBE AVEC/SANS TOI/MOI.
    AUJOURD’HUI, NOUS AVONS UN DEVOIR DE MEMOIRE. NOUS AVONS UN DEVOIR DE MORALE HISTORIQUE POUR NOS FILS ET FILLES, QUI UN JOUR, PEUT ETRE ; ASPIRERONS A CETTE TACHE QUI SE DOIT NOBLE ET INTEGRE, LA TACHE DU PRESIDENT DU FASO.
    DONC ! ICI ET MAINTENANT, NOUS LES VIEILLES TCHOINS DU CDP (BABYLON LA GRANDE), TOUT ATTENDANT QUE NOTRE SORT SOIT DECIDE, ET QUEL QU’EN SOIT SON ISSUE, NOUS NOUS RETIRONS DE CETTE INDUSTRIE QUI FRACTURE ET DIVISE NOS NATIONS, NOS FAMILLES, ET PLUS IMPORTANT, NOTRE COHESIONS CULTURELLES ET ETHNIQUES.
    MAIS AVANT NOTRE RDV A LA PLACE DE REVOLUTION POUR VOTRE VERDICT QUAND A L’ACCEPTATION DE NOTRE ETERNEL PARDON/CONDAMNATION, NOUS AIMERIONS VOUS APPORTER NOS DERNIERS CONSEILS QUI EST CECI :
    NOUS AVIONS ENVERS NOTRE NATION FAIT PIRE QUE JUDAS ISHCARIOT NE L’A FAITE ENVERS LE CHRIST CERTE, MAIS LE CHRIST A VAINCU. PEUT ETRE CERTAINS D’ENTRE NOUS L’ETAIS DEPUIS LEUR DEPART ET DEMEURERONS AINSI JUSQU’A LEUR FIN (?) MAIS...

    GARDEZ LA MASTODONTE AVEC SON LARGE CON, PRET A SERVIR TOUS LES FAROTEURS de POSTES POLITIQUE A L’OEIL CAR, ELLE RISQUE DE NOUS ELEPHANTIASIER AVANT DE NOUS DECALER

    NB : JE COMPREND LE MAL DE L’EGOCENTRISME ET LE CULTE DE LA PERSONNALITE ET COMMENT IL SE MANIFESTE SELON LES SUJETS AFFECTES. C’EST POURQUOI JE ME SUIS PERMIS AVEC TOUTES LES LATTITUDES ET LES LONGITUDES DONT J’AVAIS ETES PRIVES DEPUIS PLUS DE VINGT ANNEES, DE VOUS AIDEZ AUJOURD’HUI A VOUS AIDEZ VOUS-MEME. DE VOUS AIDEZ A DIRE TOUT HAUT CE QUE MON PEUPLE ATTEND DE VOUS, DANS SON SILENCE DE LION BLESSER QUI APRES AVOIR DECIMER LA MEUTE DES HYENES S’EST RETRANCHER POUR PANSER SES PLAIES ET REVENIR EN OURAGAN DE LA SAVANE.

    Répondre à ce message

  • Le 14 novembre 2014 à 07:34, par Le pigeon rêveur
    En réponse à : Situation nationale : Le CDP reconnaît s’être trompé

    Peuple du Burkina Faso, les briguants affirment après 27 ans qu’ils se sont trompés en vous spoliants vos biens, en endeuillant vos famille, en prenant en otage l’avenir de vos enfants, en transformant vos hôpitaux en morgues et j’en passe....Nous allons pardonné, puique la morale nous le dicte, nous allons allez vers la paix puisque la réligion nous l’enseigne, nous allons allez à la reconcilliation puisque nous sommes tous fils et fille du Burkina Fas ! Mais à quel prix ??? Justice Burkinabé, ton peuple te regarde....

    Répondre à ce message

  • Le 14 novembre 2014 à 07:35, par Kôrô Yamyélé
    En réponse à : Situation nationale : Le CDP reconnaît s’être trompé

    - KANIDOU NABOHO, vieux renard ! Il est temps que tu te retires toi aussi ! Mais au moins j’apprécie cette lettre. Mais c’est parce qu’à l’intérieur du CDP, vous les vieux avez manqué de conseiller les jeunes qui s’ágaraient. Les jeunes du genre Alpha YAGO et autre Adama ZONGO. Vous les vieux du CDP tels que Alain YODA, Arsène YÉ, Jean-Léonard COMPAORÉ, Paramanga YONLI, etc. vous avez eu peur de Francois COMPAORÉ et vous n’avez pas mis votre sagesse en marche pour arrêter l’écatombe et elle est arrivée. C’est votre faute !

    Par Kôrô Yamyélé

    Répondre à ce message

  • Le 14 novembre 2014 à 07:35, par Patriote
    En réponse à : Situation nationale : Le CDP reconnaît s’être trompé

    Votre message est assez apaisant. Toute fois, il sera préférable qu’il soit accompagné d’actes dignes de pardon. Le signataire de ce message était à son 5eme mandat de député.... comme quoi blaise n’était pas seul accrocheur. Ensuite les Assimi, Salia, Alpha, LAT, et autres ont pisser sur notre honneur et notre dignité. Dois-je au nom du pardon, m’attendre à les revoir dans mon poste téléviseur pour m’insulter de nouveau ?..... Il y a du chemin à parcourir avant d’en arriver au pardon véritable.

    Répondre à ce message

  • Le 14 novembre 2014 à 07:51, par un autre Koro
    En réponse à : Situation nationale : Le CDP reconnaît s’être trompé

    Blaise sait maintenant que les hommes forts n’existent pas quand le peuple se met debout. Je voudrais l’entendre dire que le petit (10 ans separent Blaise et Obama) avait raison en appuyant son règne sur des institutions fortes.

    Répondre à ce message

  • Le 14 novembre 2014 à 07:59, par lelaisserpourcompte
    En réponse à : Situation nationale : Le CDP reconnaît s’être trompé

    Mr le dépité à vie c’est trop facile de dire que l’on s’est trompé. Maintenant il faut assumer les conséquences de cette erreur qui a couté la vie à des Burkinabé. Le CDP = Compaoré Détruit son Peuple doit disparaitre avec son géniteur. On sait qu’il était formé de partis satélité alors que chaque parti reprenne son indépendance. Dans le paysage politique du Burkina le nom CDP doit disparaitre pour que le peuple sache que sa victoire est totale. Le Burkina vous pardonnera un jour mais après avoir établi la vérité, la justice rendue et c’est enfin que viendra le pardon et la réconcialiation. Qui Dieu bénisse tous les Burkinabé épris de paix et de justice. Dieu aime le Burkina et Il continuera de l’assister. Dieu bénisse le Burkina ! La Patrie ou la Mort nous Vaincrons

    Répondre à ce message

  • Le 14 novembre 2014 à 08:07, par TONTONCOOL
    En réponse à : Situation nationale : Le CDP reconnaît s’être trompé

    Terrible quand même, le tonton. Mettez-vous de côté et ne parlez plus de CDP. C’est qui, le CDP ? Vous n’avez pas été de comprendre les aspirations profondes de ce peuple 27 ans durant. Pensez-vous qu’un tel parti mérite encore d’exister sur l’échiquier politique burkinabè ? Réfléchissez-y ; dissolvez purement et simplement cette histoire là.

    Répondre à ce message

  • Le 14 novembre 2014 à 08:07
    En réponse à : Situation nationale : Le CDP reconnaît s’être trompé

    Où se cache Achille TAPSOBA ?

    Répondre à ce message

  • Le 14 novembre 2014 à 08:17
    En réponse à : Situation nationale : Le CDP reconnaît s’être trompé

    C’est triste, oui, toutefois ce message vaut la peine et calme la situation car dans les villages, les villes et campagnes, les secteurs, les gens avaient soutenu ce projet de révision.
    Je crois que c’est bien d’avoir fait ce message. Merci à ZIDA d’avoir initié de tel message !

    Dieu bénisse le Burkina Faso !

    Chantons l’Hymne de la Victoire, Gloire aux fils et filles du Faso !

    Répondre à ce message

  • Le 14 novembre 2014 à 08:23, par Afrique juste
    En réponse à : Situation nationale : Le CDP reconnaît s’être trompé

    Il est trop facile pour le CDP après sa descente aux enfers de dire qu’il reconnait ses erreurs.
    Nous savons tous que ces gens ont refusé de réfléchir et comptaient sur l’armée pour mater ce vaillant peuple dans son refus à accepter leur imposture.
    Personne n’est contre le pardon mais il faut d’abord rendre justice pour que ceux là qui ont fauté payent pour leur forfait et la paix des cœurs va même imposer le pardon car la majorité des burkinabé sont des croyants.

    Répondre à ce message

  • Le 14 novembre 2014 à 08:25, par TIONON BI
    En réponse à : Situation nationale : Le CDP reconnaît s’être trompé

    Comme dirait l’autre c’est déjà trop tard mais c’est encore mieux de reconnaître qu’on sait trompé. On va aussi réfléchir pour voir s’il faut vous pardonner surtout Assimi

    Répondre à ce message

  • Le 14 novembre 2014 à 08:26, par Niambakoudougou
    En réponse à : Situation nationale : Le CDP reconnaît s’être trompé

    Waooooo !! Si c’était toi qui avait parlé en premier après le départ de Blaise, les chose n’allaient pas se dégénérer. Mais faut que Assami rejoint Blaise ou vous changez le nom CDP. ça fait chier d’entendre cet nom là.Tu a du boulot mon tonton.
    Zybaba.

    Répondre à ce message

  • Le 14 novembre 2014 à 08:30, par CITOYENNE DU FASO
    En réponse à : Situation nationale : Le CDP reconnaît s’être trompé

    Es ce le cdp a envoyé cette note à blaise ? Il a parlé dernièrement...... Ca ne colle pas votre lettre par rapport à a déclaration de votre DIEU. ( Blaise)
    C’est pas sincère et le peuple ne se laisser berner par vos larmes de croco.
    27 ans, vous nous avons volé et pillé, garder nos UITS et Cota CNSS dans les cantines a domiciles pendant que nous souffrons. Vous avez tué Norbert, sankara, Tué notre cher juge NEBIE et crevé ses yeux. La douleur est toujours la. Notre plaie est toujours ouverte.
    Jamais gardez votre pardon. NOus n’en voulons pas. Dieu vous le rendra tout cela et a vos enfants.Cela est dans nos prières. Qui’il vous rende a vous et a vos progénitures tout ce que vous avez fait subir au peuple BURKINA pendant 27 ans.

    Répondre à ce message

  • Le 14 novembre 2014 à 08:31, par ouagadougou
    En réponse à : Situation nationale : Le CDP reconnaît s’être trompé

    haaaa c’est pas trop tard rabaissez vous et on va s’entendre de tout de d’une façon nous sommes tous les fils et filles de ce pays c’est l’union fraternelle qu’on aura un Burkina émergent

    Répondre à ce message

  • Le 14 novembre 2014 à 08:33, par somed
    En réponse à : Situation nationale : Le CDP reconnaît s’être trompé

    Ah bon ! Le CDP sait reculer ? je touche du bois. Ah bon ! dites moi que c’est vrai. Que sont devenu les caïds qui voulait le referendum Pian. Où sont tous ces orgueilleux, arrogants. Si le crapeau ne tombe pas dans l’eau chaude, il ne sait pas qu’il ya 2 sortes d’eau. Vous allez raser les murs comme tout le monde pour mesurer, toute la merde que vous avez foutu. Un simple communiqué ne suffit pas il faut faire plus sinon vous savez que vous etes des roublards et des menteurs invetérés

    Répondre à ce message

  • Le 14 novembre 2014 à 08:35, par INCRESSA
    En réponse à : Situation nationale : Le CDP reconnaît s’être trompé

    Pendant 27 ans vous avez pillé, volé, tué notre cher Faso, pendant 27 ans vous avez nargué, insulté et honni nos braves populations, pendant 27 ans vous avez impunement et honteusement étalé au grand jour vos richesses injustement gagné, pendant 27 ans vous n’avez jamais connu les besoins réels du peuple et maintenant que ce peuple veut demander des comptes vous nous parlez de paix et de reconcilation. Comment osez-vous qualifié 27 ans de trahison, de vol, de pillage et d’assassinat d’erreur de jugement ? Pardonnez, ne salissez pas la memoire des combattants de la liberté en les nommant, car vous êtes la causes de ces drames ; bouclez-la, cachez-vous et qu’on ne voit pas les hideux visages qui ont tant fait souffrir les Burkinabè

    Répondre à ce message

  • Le 14 novembre 2014 à 08:35, par Nostra
    En réponse à : Situation nationale : Le CDP reconnaît s’être trompé

    Merci cher camarade pour cet état d’esprit, signe d’un début d’apaisement, de compréhension et de pardon. Comme certains le disent, c’est dans les actes que nous auront les preuves de ces regrets. Le CDP était devenu tout sauf un parti politique car il n’existait pas de vérité et de démocratie. Les responsables étaient élus par complaisance ne pouvant pas dire ce qu’ils pensaient. Au dessus de tous était un clan "COMPAORE" plus fort qui était prêt à tout pour faire disparaitre tout ce qui osait s’en prendre à leur pouvoir. Il est tant maintenant que le parti se débarrasse de ses responsables opportunistes s’il veut exister. C’est déjà un pas avec cette signature par quelqu’un d’autre que Assimi. Un autre responsable comme Salia du côté de Bobo ne doit plus signer un document du parti. SEN, faites un nettoyage au sein du parti dans les jours à venir, faites revenir la démocratie au sein du parti, mettez les gens qu’il faut à la place qu’il faut. Le parti a crée trop de frustrés en témoignent la création et la révolte de certains mouvements de la société civile et les saccages qui en ont suivi à Bobo. Chers frères croyants, acceptez le pardon après tout. Loin d’une faiblesse mais ça sera un geste de bravoure et d’intégrité.

    Répondre à ce message

  • Le 14 novembre 2014 à 08:38
    En réponse à : Situation nationale : Le CDP reconnaît s’être trompé

    Les excuses peuvent être acceptée mais si les anciens dignitaires du parti doivent continuer de le diriger, ce sera mieux de changer le sigle CDP. Il ont montrer leurs limites et personnellement je pense que c’est à la jeunesse de ce parti de prendre ses rênes.

    Répondre à ce message

  • Le 14 novembre 2014 à 08:42, par Samari
    En réponse à : Situation nationale : Le CDP reconnaît s’être trompé

    Mon vieux crocodile c’est très facile de dire reconnaitre ses erreurs. tu a sucé le sang de la jeunesse de ta région comme si étais le seul ayant fait l’école la-ba, ainsi que celui des autres Burkinabés pendant combien d’année ? vous aviez régné dans le sang, la corruption, l’impunité sans partage pendant combien d’année ? Et tu trouve que tous ceux-ce sont des erreurs ? vous n’aviez rien dit encore attendez nous nous allons mettre en place les structures de transition, vous parlerez après tous. pensez vous que le peuple burkinabè à toujours des idées archaïques du 18è siècle pour écouter de tels bobards. Je te donne toi même un conseil "si tu compte bouffer l’argent que tu a détourné il faut tout simplement prendre la frontière du Mali la peut être dieu te laissera vivre au moins 2 à 3 ans encore avant de te tuer sinon rester au Burkina je ne voie pas en comment la terre des vrais Homme intègre pourra te préserver sur plus d’une année.
    Ces CDPistes ne seront jamais malin comme depuis on ne leur dit rien ils pensent du coup que tout est fini. Attendez nous, nous vous reviendrons dans les conditions normales. Bandes d’assassins et de margouillats la justice vous attend.

    Répondre à ce message

  • Le 14 novembre 2014 à 08:46, par Mminga
    En réponse à : Situation nationale : Le CDP reconnaît s’être trompé

    Vivement
    - que la paix revienne dans mon Faso,
    - que le CDP soit Dissout,
    - Que Certains acteurs du CDP bani du Faso
    - Que notre intégrité se fasse valoir
    Vive le faso

    Répondre à ce message

  • Le 14 novembre 2014 à 08:58, par fox
    En réponse à : Situation nationale : Le CDP reconnaît s’être trompé

    Vous nous faites vomir. Quand je pense à toutes ces gens dites proches de François COMPAORE avec un zèle demeusuré tels que Salif KABORE (11 ans comme DG à la SONABEL avec une gestion calamiteuse de la chose publique et comme punition nommé MINISTRE de l’Energie) et Arthur KAFANDO ( 9 ans à la tête de la SONAPOST puis nommé MINISTRE du Commerce) comme si les autres Burkinabé sont des incapables. Tout ça c’est fini maintenant. Compétence ou rien.

    Répondre à ce message

  • Le 14 novembre 2014 à 08:59, par SING
    En réponse à : Situation nationale : Le CDP reconnaît s’être trompé

    Cami et Jojo nous chantaient tous les jours nous avons les armes. Cami a osé dire qu’il avait bu du sang humain et qu’il continue de le boire et que rien ne peut lui arrêter. Cami aujourd’hui tu veux nous faire comprendre que ce qu’on a découvert chez François n’était qu’un joué de la fille de ton maître(sang partout sur les mures, ce qui confirme ce que tu disais). Tu va nous expliquez d’où viennent ces odeurs mortuaires et cette photo d’une dame(surement Sala COMPAORE) entrain de boire du sang humain. Sauf un cannibale qui voudrait être à côté de vous après ces découvertes macabres ? C’est l’occasion rêvé mes chers juges du Faso.Si malgré tout ça vous n’êtes tjrs pas susceptible de juger ces apatrides alors les gens ont eu raison de bruler vos locaux à Bobo. C’est à vous y compris la RTB(surtout toi Adjima THIOMBIANO militant chevronné du CDP, tu es responsable de ce qui arrive à notre RTB) de prouver aux burkinabè que vous avez changé.

    Répondre à ce message

  • Le 14 novembre 2014 à 09:00, par Sanon
    En réponse à : Situation nationale : Le CDP reconnaît s’être trompé

    La leçon à retenir est qu’il faut toujours cultiver le respect de l’autre et surtout savoir que la démocratie c’est le respect de la minorité.
    Je crois que le pardon porte plus de fruit que la stricte justice

    Répondre à ce message

  • Le 14 novembre 2014 à 09:04, par la victoire du peuple
    En réponse à : Situation nationale : Le CDP reconnaît s’être trompé

    Je ne crois pas trop a ce message de ce vieux lascard. Si a son age, lui et ses autres delinquants n’etaient pas toujours lucides pour dire la verite et comprendre les souffrances des opprimes, je vais vous traquer jusqu’a votre mort, votre enterrement. Nous autres, nos promotions (notre generation) ont gelees avec 27 ans de regnes sans partage. Nous avons peu de chance de contribuer a la gestion de la chose publique. En 27 ans toutes mes chances ont ete englouties par cette bande de delinquants, d’arrogants, d’insolents. IL NE RESTE QU’A VOUS FOUETTER

    Répondre à ce message

  • Le 14 novembre 2014 à 09:07, par Ezéchiel
    En réponse à : Situation nationale : Le CDP reconnaît s’être trompé

    Le CDP existe-t-il encore en temps que parti politque au Burkina Faso ?

    Répondre à ce message

  • Le 14 novembre 2014 à 09:08
    En réponse à : Situation nationale : Le CDP reconnaît s’être trompé

    Bonjour le représentant des Chambres De Passe (CDP). Je crois que vous deviez avoir honte. Vous qui aviez séquestré Vos députés (vomissures du peuple) que vous avez savamment séquestré dans un hôtel pour modifier une loi affirme que vous vous êtes trompés. ça jamais. Vous aviez cru que le pays vous appartenait et vous faites ce que vous voulez. Quand vous dites que vous vous êtes trompés c’est faux. Prière prendre connaissance du courrier du Premier Monstre du CDP. Il dit clairement et je cite :
    « AU NOM DU PEUPLE BURKINABE,
    Nous Beyon Luc Adoplhe TIAO Premier Ministre du Burkina Faso, Vu décret le décret n°2005-025/PRES/PM/SECU/MATD/DEF/Mj du 31 janvier 2005 portant organisation de l’ordre au Burkina Faso ;
    Vu les menaces de troubles à l’ordre public au plan national ;
    Requérons en vertu de la loi, Monsieur le Chef d’Etat Major Général des Armées du Burkina Faso ;
    De prêter le concours des troupes nécessaires pour empêcher par la force, les troubles à l’ordre public sur toute l’étendue du territoire national.
    L’emploi de la force pour l’exécution de la présente réquisition comporte l’usage des armes ; l’autorité militaire reste libre d’en régler l’emploi.
    Et pour garantie du Commandement des Troupes, nous apposons notre signature. Signé Beyon Luc Adolphe TIAO,
    Grand officier de l’Ordre National ».
    Je prie de méditer sur ce message. Et quand vous dites que vous vous êtes trompés est-ce vrai ? Je crois que ce n’est pas la peine de vous incliner sur la mémoire des martyrs puisque vous avez tout planifié. En réalité le Maire de Bobo avait dit tout haut ce que vous pensiez tout-bas. Même si nous voulons Djamila sera Présidente. En réalité vous faites ce que vous voulez. C’est trop simple cette manière de demander pardon. Il d’abord la vérité, la justice avant le pardon. Donc préparez-vous à répondre de vos actes. A bon entendeur salut.

    Répondre à ce message

  • Le 14 novembre 2014 à 09:14, par doudouno le cobra
    En réponse à : Situation nationale : Le CDP reconnaît s’être trompé

    Merci camarade pour ces propos de paix.
    Si il y’a des voleurs qu’ont doit juger c’est Salif Diallo, Simon Compaoré et Roch Marc Kaboré et qu’ils sache qu’ils n’échapperont pas à la justice divine, même si aujourd’hui ils arrivent à tromper le bas peuple.
    Remobilisez vos troupes pour les futurs élections.Tous ces parties du CFOP ne pèsent pas lourd .Merci de me censurer Web master

    Répondre à ce message

  • Le 14 novembre 2014 à 09:15, par garikoi
    En réponse à : Situation nationale : Le CDP reconnaît s’être trompé

    J’avais prevenu les gourounga Yago et Salia. CDP a fait quoi pour votre zone ? Toute votre zone exemple, les 10 communes sont sans electricite, etes vous conscients////. CDP S’EST FINI POUR VOUS. ON VOUS ATTEND

    Répondre à ce message

  • Le 14 novembre 2014 à 09:17
    En réponse à : Situation nationale : Le CDP reconnaît s’être trompé

    Foutaises !!! vous devez d’abord répondre de vos actes et ensuite comprendre que vous étiez des ennemis du peuple qui a su vous déloger. Disparaissez de la scène politique et nous serons satisfaits.

    Répondre à ce message

  • Le 14 novembre 2014 à 09:20, par sidwaya
    En réponse à : Situation nationale : Le CDP reconnaît s’être trompé

    J’estime que c’est sage de la part du CDP de demander pardon et reconnaitre leur part de responsabilité dans la situation actuelle.
    Ils doivent aussi se préparer pour donner des explications au Burkinabè. Soutenir un seul homme et son système qui a empêcher le BF d’avancer durant 27 ans. C’est parce qu’ils on échoué qu’ils veulent aujourd’hui demander pardon, ils ont voulu forcer pour rester encore au pouvoir ,pourtant ils n’apportent rien pays ,seuls leurs familles et proches étaient privilégiés.

    Répondre à ce message

  • Le 14 novembre 2014 à 09:25
    En réponse à : Situation nationale : Le CDP reconnaît s’être trompé

    On vous demande seulement de la fermée pour le moment. La transition va crée un espace qui vous permettra sans doute de vous expliquer et le peuple meurtrie appréciera. Si j’étais a la place de ce vieux bobo j’allais simplement du retirer afin de n’ai pas compromettre d’avantage l’avenir de mes enfants.

    Répondre à ce message

  • Le 14 novembre 2014 à 09:27
    En réponse à : Situation nationale : Le CDP reconnaît s’être trompé

    Franchement j’ai un seul problème avec cette déclaration : Beaucoup de paroles tournées à la sauce politicienne ou politicarde ; mais nul part une véritable demande de "pardon" ; "... Nous reconnaissons, avec lucidité et humilité, avoir commis une erreur d’appréciation en poursuivant la mise en œuvre du projet de révision des règles constitutionnelles limitant le nombre des mandats consécutifs du Président du Faso, sans mesurer l’ampleur de l’hostilité que soulevait cette initiative au sein d’une partie importante de la population." il ne s’agit pas que de cela ! vous n’avez pas encore compris que l’insurrection était dirigé contre votre arrogance, votre mépris des populations et la patrimonialisation du pouvoir ! alors ayez l’humilité de demander PARDON pour vos fautes et vos erreurs. est ce si difficile de prononcer ce mot "PARDON" ? ça vous écorchera un partie de la bouche ou quoi ? Franchement....

    Répondre à ce message

  • Le 14 novembre 2014 à 09:31, par Stalinsky
    En réponse à : Situation nationale : Le CDP reconnaît s’être trompé

    Monsieur NABAHO
    En bon opportuniste de droite, vous pensez par ce bout de papier tromper encore le peuple Burkinabê. Ce que vous n’avez pas compris c’est que l’insurrection populaire du 30-31 Octobre 2014 est l’expression sur le terrain d’une lutte de classe entre la bourgeoisie politico-bureaucratique, compradore et militaire d’une part et le peuple Burkinabê d’autre part. c’est la Troisième révolution démocratique et populaire après le 3 janvier 1966, le 4 Août 1983 que nous devons parachever. La premier a été récupéré par la bourgeoisie militaire avec SANGOULE Lamizana et la deuxième a été mis fin par le coup d’état contre révolutionnaire du 15 Octobre organisé par la CIA ,la Côte d’Ivoire d’HOUPHOUET BOIGNY et la France de MITTERAND. Aujourd’hui, il s’agit de faire en sorte que le rapport de force aille du côté des représentants du peuple contre les représentants du CDP, ADF-RDA, UNDD et autres partis réactionnaires de droite. En principe vous devez être arrété, jugé et fusillé pour avoir contribué à l’exploitation et à l’assassinat de Burkinabê. Cela aura lieu. Ce faisant nous rejetons votre autocrtique. La lutte continue. Les jeunes doivent rester mobilisés. LA PATRIE OU LA MORT , NOUS VAINCRONS.

    Répondre à ce message

  • Le 14 novembre 2014 à 09:33
    En réponse à : Situation nationale : Le CDP reconnaît s’être trompé

    le CDP dit Démocratie - Progrès - Justice s’ils avait honte ils aurai changer leurs devise.

    Répondre à ce message

  • Le 14 novembre 2014 à 09:34, par burkinbila
    En réponse à : Situation nationale : Le CDP reconnaît s’être trompé

    celui qui sait pardonner n’est pas un faible mais il incarne la force véritable !pardonnons nous les uns les autres pour un nouveau départ !Mais sachons aussi que la paix rime avec justice !Dieu bénisse le Burkina-Faso !

    Répondre à ce message

  • Le 14 novembre 2014 à 09:35, par Bessan Jules Francis
    En réponse à : Situation nationale : Le CDP reconnaît s’être trompé

    L’erreur est humaine mais persister dans l’erreur devient DIABOLIQUE.Et vous,vous nous avez convaincu de votre diabolisme.Messieurs les membres du secrétariat exécutif du CDP,vous êtes définitivement vomis vous ne comprenez donc toujours pas quoi ?.Quant à nous,nous sommes épris de paix,de tolérance et de pardon raison pour laquelle vous toujours en vie entrain de raconter des clous

    Répondre à ce message

  • Le 14 novembre 2014 à 09:35, par Mawuéna
    En réponse à : Situation nationale : Le CDP reconnaît s’être trompé

    Mam kogami zabre ka zaand zinguiè ! Souin youbgdami la biig man ka youbdiè. Wend na kondo laafi la tilègré !

    Répondre à ce message

  • Le 14 novembre 2014 à 09:37, par KARIM ZAMPA
    En réponse à : Situation nationale : Le CDP reconnaît s’être trompé

    OUI C D P ON ATTEND PERSONNELLEMENT LES GENS COMME ACHILE TAPSOBA HERMANN LE BRULEUR ETERNEL DE L OPPOSITION BURKINABE POUR SON SEUL VENTRE GILBERT OUEDRAOGO RAM LE CHOW BIZ

    Répondre à ce message

  • Le 14 novembre 2014 à 09:41, par wendyam
    En réponse à : Situation nationale : Le CDP reconnaît s’être trompé

    SI LE CDP SE REORGANISE IL GAGNE LES ELECTIONS EN 2015 EN ATTENDANT MERCI POUR CES MOTS DE SAGESSE LA LUTTE CONTINUE VIVEMENT UNE COALITION DE L’EX-MAJORITE POUR REDONNER ESPOIR AU PEUPLE BURKINABE PAS DE DECOURAGEMENT QUEL QUE SOIT LA LONGUEUR DE LA NUIT LE JOUR FINIT PARSE LEVER

    Répondre à ce message

  • Le 14 novembre 2014 à 09:46, par Hary
    En réponse à : Situation nationale : Le CDP reconnaît s’être trompé

    Les CDPistes, arrêtez votre hypocrisie. Quand vous dites "Nous reconnaissons, avec lucidité et humilité, avoir commis une erreur d’appréciation en poursuivant la mise en œuvre du projet de révision des règles constitutionnelles...." c’est se foudre de l’intelligence du Peuple et pensez que Dieu n’est pas témoin de vos intentions et actes. On aurait accepté que ce soit une erreur si personne n’avait attiré votre attention. Maintes fois le Peuple vous a supplié de renoncer à ce projet. Il vous mis en garde mais vous êtes entêtés. Mais hélas ! Vous êtes même allés trop loin :
    1. Vous avez pillé les maigres ressources du contribuable pour organiser un concert qui a couté plus de 500 000 000 FCFA pour recueillir 50 000 participants soi-disant d’accord pour modifier l’article 37.
    2. Vous avez dépensé 90 000 000 FCFA en une nuit pour loger des députés de la mouvance présidentielle à l’Hôtel Indépendance pour voter la loi de modification de la constitution.
    3. Vous avez engagé des mercenaires Togolais pour tirer sur les marcheurs. SI Aujourd’hui, vous parlez simplement d’erreur d’appréciation, c’est simplement parce que vous êtes réellement démons.
    Avec ces trois points (que je choisi de citer), comment voulez-vous faire croire au Peuple que c’est une erreur. C’est plus qu’un pêché. Ce sont plusieurs pêchés que vous avez commis :
    vole des ressources du Peuple (Les dépenses que vous avez faites proviennent des ressources du contribuable burkinabè),
    corruption, (vous avez corrompu les honnêtes citoyens avec des liasses pour participer à vos meeting et autres),
    égoïsme (vous avez pensé qu’à vos intérêts personnel et non au bien être du vaillant peuple),
    orgueil (Seul Blaise Compaoré donc CDP, aucun Burkina ne mérite de diriger le pays),
    incitation à la violence (Vous avez mis un dispositif au sein),
    assassinat (vous avez tué vos frères et sœurs et le comble engagé des mercenaires Togolais pour tirer sur la foule.)
    Dieu est miséricordieux. Il pardonne tous les pêchés à condition que le fidèle reconnaisse d’abord le pêché commis, qu’il se confesse et qu’il se repentît sincèrement. Dans votre cas, au contraire vous commettez encore un pêché en voulant vous faire pardonner. Vous n’êtes pas sincère. La sincérité, c’est d’abord a vérité.
    Le peuple ne pourra vous pardonner que lorsque vous serez véridiques, sincères.

    Répondre à ce message

  • Le 14 novembre 2014 à 09:54, par YAMEOGO
    En réponse à : Situation nationale : Le CDP reconnaît s’être trompé

    Oui mais des inquiétudes demeurent et il faut s’interroger

    est ce que le CDP reconnaît l’humiliation qu’il a fait subir au peuple burkinabé ?

    est ce que le CDP accepte se retirer de la scène politique ?

    est ce que le CDP est partant pour l’organisation "de vérité justice et réconciliation ?

    est ce que le CDP reconnaît avoir mis le développement local en veilleuse ?

    Répondre à ce message

  • Le 14 novembre 2014 à 09:58, par Zoro
    En réponse à : Situation nationale : Le CDP reconnaît s’être trompé

    Merci quand même. Je pense que les dignitaires de ce parti doivent repondent d’abord avant que nous acceptions. Vérité justice et réconcialiation. LAT Assimi Yago, Adama Zongo Bougouma à la CPI. Ce Bobo a la retraite

    Répondre à ce message

  • Le 14 novembre 2014 à 10:00, par Le Revolutionnaire
    En réponse à : Situation nationale : Le CDP reconnaît s’être trompé

    Vous avez toujours su que vous vous trompez mais vous avez continué à ignorer le peuple . On est pas surpris , pourque nous acceptons vos excuses , il faut commencer à denoncer ceux ou celle qui ont vidé la caisse de l’Etat avant de fuire . C’EST TROP FACILE d’après JACK BAUER . Quant à vous opposition et autres , on vous ai à l’OEIL .

    Répondre à ce message

  • Le 14 novembre 2014 à 10:02, par doudouno le cobra
    En réponse à : Situation nationale : Le CDP reconnaît s’être trompé

    Demande alors Roch Salif et Simon de quitter la politique alors.
    Ils ont fait combien de mandat ?
    Ils nous ont volé combien de milliards ?

    Répondre à ce message

  • Le 14 novembre 2014 à 10:16, par NomdeDieu
    En réponse à : Situation nationale : Le CDP reconnaît s’être trompé

    "Nous reconnaissons, avec lucidité et humilité, avoir commis une erreur d’appréciation en poursuivant la mise en œuvre du projet de révision des règles constitutionnelles limitant le nombre des mandats consécutifs du Président du Faso, sans mesurer l’ampleur de l’hostilité que soulevait cette initiative au sein d’une partie importante de la population."

    "Notre Parti s’incline respectueusement devant la mémoire de ces compatriotes arrachés trop tôt à l’affection de leurs familles et au service patriotique de la Nation. Nous adressons à leurs familles, ainsi qu’à leurs proches, nos condoléances attristées".

    Chers CDPistes,
    Vous étiez donc lucides quand vous souteniez le projet de révision de la constitution. Vous avez ce de fait été "au service machiavélique de la nation". Mais je pense plutôt qu’il faut rester dans l’ombre pendant un bon bout de temps. Le "rouge sang" de nos compatriotes tombés tapisse encore toutes les routes, les lieux de manifestation et les devants de vos concessions où vos hommes n’hésitaient guère à semer des munitions dans le corps de nos héros.

    "La vie des Nations est parfois jalonnée de conflits ouverts, aux conséquences disproportionnées, qu’il est difficile de surmonter sans un sursaut de tolérance et sans une réelle volonté de réconciliation de la part des protagonistes. Le CDP en appelle à toutes les parties impliquées dans les récents conflits politiques, pour rechercher ensemble les voies de la tolérance mutuelle, de la cessation des propos de haine et des actes de violence. Ces comportements n’appartiennent pas à la tradition de notre pays."

    Ce n’est certes pas la tradition de notre pays. Mais piller le peuple avec vos plans machiavéliques, vous enrichir de façon illicite par le peuple, au milieu du peuple en le narguant de vos bunkers, vos grosses cylindrées et autres, ça c’est loin d’être la tradition de notre pays, c’est la votre. Vous avez créé et inculqué cette tradition à tous vos membres, et par ricochet à faire croire à tout le peuple qu’il est devenu une tradition d’avoir de l’argent pour être un humain, au cas contraire, vous vivotez comme un animal perdu dans un désert.

    Bref, on n’en finirait jamais d’être écœurés par vos comportements du passé. Pour qu’on vous croit honnêtes, justifiez vos biens et vos fortunes et pliez vous à la justice. Vous vous serez alors véritablement repentis.

    Répondre à ce message

  • Le 14 novembre 2014 à 10:18, par DEB
    En réponse à : Situation nationale : Le CDP reconnaît s’être trompé

    Tous les responsables de ce parti bidon doivent être jugés et condamnés pour homicides volontaire et involontaire ayant entrainé mort d’hommes innocents et cela conformément aux lois en vigueur au Burkina Faso. Je ne citerai pas de noms car à penser à leur seuls noms me donnent la nausée et le dégout pour des gens qui ont fait l’école et dont nous les contribuables avons contribué à payer leurs études. C’est tout simplement dégoutant leur comportement. Moi personnellement je refuse ce pardon de façade et demande justice et réparation pour le préjudice matériel et moral subit par le peuple Burkinabè du fait de ces hommes lâches du CDP pires que des Mout......Vive le Burkina et ses hommes intègres.

    Répondre à ce message

  • Le 14 novembre 2014 à 10:19, par OML
    En réponse à : Situation nationale : Le CDP reconnaît s’être trompé

    les burkinabés ont marché combien de fois pacifiquement pour vous rappeler à la raison.vous avez persisté soit disant que le Burkina c’est vous.il a fallu des morts pour que vous reconnaissiez s’être trompé.chers criminels, c’est des larme de crocodile.ne remuer pas le couteau dans la plaie en prononçant le mot cdp.

    Répondre à ce message

  • Le 14 novembre 2014 à 10:21, par Richard OUEDRAOGO
    En réponse à : Situation nationale : Le CDP reconnaît s’être trompé

    Pardon, d’accord ; mais justice d’abord

    Répondre à ce message

  • Le 14 novembre 2014 à 10:26, par NomdeDieu
    En réponse à : Situation nationale : Le CDP reconnaît s’être trompé

    C’est bien malin, des loups déguisés en agneaux ! Attention, ils veulent caresser le peuple avec un air de sainte nitouche, mais on les voit venir. C’est encore un plan des grands ténors de ce parti machiavélique CDP pour se faire accepter par le peuple et glisser au sein des institutions transitoire pour enfin pouvoir ressusciter leurs bêtises.

    Non ! si vous êtes vraiment sincères et lucides, sortez de vos terriers et exprimez vous publiquement.

    Répondre à ce message

  • Le 14 novembre 2014 à 10:41, par hehe !!!
    En réponse à : Situation nationale : Le CDP reconnaît s’être trompé

    SMS recu pauvre CDP !!! On traitera cela au moment opportun. Vos politologues ont-ils oublié les événements socio-politiques qui ont secoué la Haute Volta jusqu’au Burkina Faso d’aujourd’hui ?

    Rafraîchissement de votre courte mémoire sans trop de details :

    1) 3 janvier 1966
    2) 1978
    3) 1980
    4) 1982
    5) 1983
    6) 1987
    7) 1991
    8) 1998
    9) 2011
    10) enfin octobre 2014 , plus qualitatif !!!
    Cordialement et à bientôt

    Répondre à ce message

  • Le 14 novembre 2014 à 11:03, par Bolonoon
    En réponse à : Situation nationale : Le CDP reconnaît s’être trompé

    "L’accélération de l’histoire fait défiler les événements à telle allure que la maîtrise des faits par l’homme devient impossible, rendant celui-ci artisan de situation non désirées". Blaise Compaoré faisait cette déclaration le 19/10/1987 pour justifier l’assassinat de Thomas Sankara. En effet Thomas est mort et il ne reviendra plus jamais, Philippe et auguste ne verront plus jamais leur papa. Comprenez par là Messieurs du CDP et compagnie, que ce que vous avez fait est irréversible. Si vous pouvez remettre le pays comme il était le 29/10/2014 (remettre tous ce qui est gâté à l’état initiale et ressusciter tous les morts) on pourra revenir à la table de discussion. Si des Pr, des avocates des juges osent dire n’avoir pas mesuré la gravité de la situation, j’ai honte à votre place.

    Répondre à ce message

  • Le 14 novembre 2014 à 11:08, par gédéon
    En réponse à : Situation nationale : Le CDP reconnaît s’être trompé

    Faites attention ! Le CDP veut tromper le peuple une fois de plus. Cette déclaration n’est ni sincère, ni une repentance. C’est un calcul purement politique pour refaire surface. Lorsque le peuple se mobilisait véritablement contre le réferendum à travers les stades et les marches meeting, les leaders du CDP ont choisi de faire la même chose en payant les gens pour tromper Blaise qui ne gouvernait plus. Ils ont choisi de former 2 faux camps adverses pour réaliser leur référendum. Or le peuple était débout comme un seul homme. Est-qu’aujourd’hui, ils peuvent sortir convaincre quelqu’un qu’ils ont :"commis une erreur d’appréciation". Où bien fallait-il avoir 7 X 2 yeux et oreilles pour voir les mobilisations et entendre la clameur du peuple ? Que nul ne se laisse encore tromper par les CDPistes Trop c’est trop.

    Répondre à ce message

  • Le 14 novembre 2014 à 11:16
    En réponse à : Situation nationale : Le CDP reconnaît s’être trompé

    Bien j’ai compris le message. Nous n’avons plus besoin de vous au pouvoir car il manque une sincérité dans votre gestion. Vous devez avoir honte de vouloir s’associer avec les membre de la transition. Vous n’êtes pas digne d’être burkinabé car vous êtes responsable de la chute de Blaise. Vous êtes seulement des escrocs qui ne pensent qu’à votre ventre. Cachez vous au lieu de vous faire voir.

    Je m’en veux à l’entourage de Blaise, qui ne l’ont pas dit la vérité.

    Répondre à ce message

  • Le 14 novembre 2014 à 11:17, par chercheur
    En réponse à : Situation nationale : Le CDP reconnaît s’être trompé

    C’est toujours bien de présenter ses excuses mais est-ce suffisant. Vous avez fait beaucoup de mal à cette nation pendant 27 ans de règne, aujourd’hui, vos excuses ne suffiront pas à apaiser nos cœurs. Nous vous traduirons en justice, afin que chacun paye pour ses méfaits.
    Nous avons parlé, marché, crié pour que vous entendiez raison, mais cela n’a servi à rien face à votre entêtement et vos airs arrogants, comme si vous étiez les seuls à détenir la vérité.
    Le Burkina nous appartient à tous au même titre, mais vous avez toujours cru qu’il n’appartenait qu’à vous (une poignée de personnes au pouvoir). Il serait mieux pour vous de vous faire oublier pendant un ong moment pour permettre au BF de souffler un peu un air pur.

    Répondre à ce message

  • Le 14 novembre 2014 à 11:21, par MEDA Domètièro
    En réponse à : Situation nationale : Le CDP reconnaît s’être trompé

    L’écrit est emprunt d’humilité ! Bravo, CDP version nouveau. Cela me fait penser à la sagesse biblique qui dit qui dit qu’il n’y a pas d’humilité véritable qui ne passe par l’humiliation. Le CDP humilié saura-t-il sortir grandi et relevé de cette crise ?Pourvu que cela ne soit pas un écrit hypocrite !!!Cela sent la plume de Achille Tapsoba meme si c’est Kanidoua qui l’a signé !

    Répondre à ce message

  • Le 14 novembre 2014 à 11:28, par TACHA
    En réponse à : Situation nationale : Le CDP reconnaît s’être trompé

    Arrêtez d’assayer de nous distraire bandes de bouffons du CDP et autres Gilbert OUEDRAOGO, HERMAN YAMYEGO et autres minables Mamady SANNO DJANGUINAIBA et autres succeurs et suiveurs à la con
    Reconvertissez vous ailleurs je ne sais pas moi, en banabana car même dans la comédie vous ne réussirer pas.
    En tout cas vous êtes FINIS FINIS FINIS. Allez foutre ailleurs si vous le pouvez, mais certainement plus au BURKINA.
    S’il vous reste encore un shouya d’honneur et de courage allez vous en !!. Il y a des gens courageux qui veulent bosser

    Répondre à ce message

  • Le 14 novembre 2014 à 11:32, par Boin-ZemOuinde Ouedraogo
    En réponse à : Situation nationale : Le CDP reconnaît s’être trompé

    Vraiment Messieurs du CDP, on ne veut plus vous entendre un temps soit peu. Boucler votre casserole de communication. Terrez-vous dans le silence et ne nous provoquer pas avec vos histoires d’erreur. depuis quand Durant le règne de Blaise Compaore, vous avez reconnu une erreur. Kanidoua et suite machins, foutez-nous la paix. Nous avons besoin de votre disparition de l’opinion publique pour enterer nos morts et faire notre deuil dans la dignite humaine. Bandes de couards, arretez sinon nous allons demander aux militaires de vous arretez tous car vous etes des provocateurs-nés.

    Répondre à ce message

  • Le 14 novembre 2014 à 11:34, par Sabine
    En réponse à : Situation nationale : Le CDP reconnaît s’être trompé

    OUI pour le pardon . Mais chers amis du CDP ,ne pensez vous pas qu’une personne moins repugnante passerait mieux votre message ? pensez à l’alternance au sein de votre partie . Voyez où le refus de cette idée à la tête de l’état vous mène aujourd’hui.

    Répondre à ce message

  • Le 14 novembre 2014 à 11:36, par BZK
    En réponse à : Situation nationale : Le CDP reconnaît s’être trompé

    Dieu bénisse le Burkina Faso avec tous ses fils et filles !

    Nous, le peuple, avons demandé et OBTENU le changement de régime ! A présent, par notre comportement, attitude et nos messages, sachons semer les grains de la paix dans les cœurs, sachons apprécier la bonté de Dieu à notre égard et gardons de tenir des propos incitatifs à la violence, la haine ou tout autre chose qui nuirait l’atteinte de nos objectifs (autrement, nous ne seront pas différents de ceux que, aujourd’hui, nous condamnons !!!)

    Ne soyons pas épris de vengeance et de tout ce qui peut nous empêcher d’avancer, de réaliser nos rêves, nos ambitions.
    Le passé est derrière nous et nous n’y pouvons absolument plus rien, tout ce qui reste à faire, c’est lever les yeux et avec détermination, aller de l’avant.
    Puissent les Défunts reposer en paix ! A toutes les familles endeuillées, puisse Dieu vous consoler et guérir vos blessures.
    Ne dit-on pas que tomber, ce n’est pas du grave, mais tomber et rester coucher, c’est de la bêtise" Vaillant peuple, faisons-nous confiance et avançons main dans la main pour l’édification de notre chère patrie le Burkina Faso.
    Vive le Burkina Faso, notre très chère patrie,
    WE CAN
    Soyez bénis

    Répondre à ce message

  • Le 14 novembre 2014 à 11:44, par wurodiny1
    En réponse à : Situation nationale : Le CDP reconnaît s’être trompé

    C’est bien de reconnaître ses erreurs. RECONNAITRE VEUT DIRE AUSSI ASSUMER ET ACCEPTER LES CONSÉQUENCES !!!!!! IL faudra que tous ceux qui ont commis des crimes économiques et autres délits et se sont couverts avec la bannière CDP rendre compte au peuple

    Répondre à ce message

  • Le 14 novembre 2014 à 11:47, par LA VEINE AMERE
    En réponse à : Situation nationale : Le CDP reconnaît s’être trompé

    Les mots me manquent et je suis convaincu qu’il en manquent également à des milliers d’internautes pour qualifier l’écrit du cdp . ’’ nous reconnaissons avec lucidité et humilité ....’’ tels sont les mots que vous osez utilisés ? s’il est vrai que vous reconnaissez avec lucidité d’avoir commis du tord au peuple , alors qu’attendez vous pour apaiser les cœurs ? Par définition , l’institution judiciaire est là pour soulager les victimes , dissuader les éventuels candidats à la commission des faits répréhensibles , réguler les tensions sociales etc . Si nous nous en tenons à ces aspects non exhaustifs , pour soulager les victimes , il faille pour vous, vous mettre à la disposition de la justice , oui une justice nouvelle, pleine de jeunes épris et assoiffés de justice qui ont été victimes des vices du régime déchu alors au campus ...pour la dissuasion , si vous êtes tous traduits en justice , cela permettrait aux nouveaux dirigeants à venir d’éviter de confisquer ce que le peuple leur a confié . Sans qu’on vous le demande , si vous êtes vraiment fières d’arborer le slogan ’’d’hommes intègres ’’ , les noms qui suivent devront se mettre à la disposition de notre justice ; François compaoré , Assimi kouanda , Alain YODA , alain edouard traoré , luc adolph tiao et tous les ministres qui ont pris part au conseil de ministres ayant décidé de l’introduction du projet de loi à l’assemblée , Gilbert noèl ouedraogo et tous ses députés , paramanga yonli , naboho kanidoua , et tous les députés du cdp , hermann yameogo et tous les mouvanciers ...pas exhaustifs mais assez diseurs sur l’ampleur de la situation . moi qui vous écrit , n’ai-je pas perdu mon frère direct dans cette crise ? RIEN AU MONDE , ne pourra me consoler quant je sais que vos enfants sont à l’extérieure et mon frère a périt au nom de la liberté , pour sa patrie etc . comment osez vous revenir de sitôt sur la scène politique avec vos balivernes ....êtes vous les seuls que Dieu aime sur terre ? Vous avez joué , vous avez perdu , retirez vous ,c’est la règle du jeu. sinon , sinon , sinon vous allez créé des djihadistes prêts à se faire justice au burkina . si vous aimez votre pays alors comprenez que vous êtes détesté par tous et de tous ! vous refusez encore d’accepter cela , ou de l’admettre contre ce fût le cas de la révision de l’article ?

    Répondre à ce message

  • Le 14 novembre 2014 à 11:49
    En réponse à : Situation nationale : Le CDP reconnaît s’être trompé

    Pitié !!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!on veut même pas vous entendre aboyer d’abord.On vous donnera l’occasion d’ici la.quel est ce parti politique qui n’a a son sein que des lèche-bottes.Qui ont même eu vent des secousses qui pouvaient détruire la nation et qui refusaient de mettre l’intérêt de la nation au dessus de leur propres intérêts égoïstes.Vous avez parcouru tout le pays en mentant que vous voulez la paix pour votre pays et au même moment vous avez prévus tous les moyens quels qu’ils soient pour réprimer et pour restez au pouvoir.vous citez la démocratie et au même moment vous internez des députes pour votez une loi décriée par le peuple.Nous sommes dans quel pays ?quelle démocratie ?Honte a vous.Vous répondrez de ça la pian !.cdp,front républicain etc vous êtes des pyromanes oui.Dieu vous voit
    Un citoyen trop déçu de la majorité.

    Répondre à ce message

  • Le 14 novembre 2014 à 11:55, par REVOLUTION
    En réponse à : Situation nationale : Le CDP reconnaît s’être trompé

    Nous avons depuis sur ce forum attirer votre attention.... Et comme réaction de votre part, cest de nous traiter d’aigris, de jeunes drogués,... Gardez vos propos pour vous et laisser nous dans notre aigreur. Passons aux choses sérieuses car à présent je vais procéder par des Déclarations aux moins deux par jour.
    déclaration 1 : Président pour nous rassurer, vous devez procéder à l’arrestation de l’ensemble des ministres, des député du CDP, du Front Républicain, de l’ADF RDA et autres partis alliés.
    déclaration 2 : un toilettage rapide du système judiciaire doit être entrepris pour permettre aux Magistrats intègres de se mettre au travail pour le procès des crimes crapuleux, économiques...

    Répondre à ce message

  • Le 14 novembre 2014 à 12:03, par Citoyen
    En réponse à : Situation nationale : Le CDP reconnaît s’être trompé

    Effacez le sigle CDP de la vue et de la mémoire des burkinabè !!! Ils ont exagéré !!!!!!

    Répondre à ce message

  • Le 14 novembre 2014 à 12:09, par Sawadogo Daouda
    En réponse à : Situation nationale : Le CDP reconnaît s’être trompé, 14 novembre, 12:01 par wailers38

    C’est toujours bien de présenter ses excuses mais est-ce suffisant pourque le peuple vous pardonne, il faut que les ASSIMY, ALPHA YAGO,SALIA, LAT, YODA, DJANGUINABA, BADINI, GIZEL,GARRY YACOUBA, ACHIL TAPS, YONLI, les faux types sortent a la place de la nation devenu aujourdhui place de la revolution devant le peuple et demandez pardon sans ca n’y penssez pas

    Répondre à ce message

  • Le 14 novembre 2014 à 12:09, par Sagesse
    En réponse à : Situation nationale : Le CDP reconnaît s’être trompé

    mes frères et sœurs j’aimerai que chacun tienne des propos modérés on dit que quand un âne te chute il ne faut pas remettre sinon tu es pire que eux. Par rapport à la situation de notre état je pense et je l’ai toujours dis kon ne pouvait pas aller aux votes dans ces conditions. Mais reconnaissons que c’était un débat d’idées mais de là à insulter les fils,pères ,oncles, maris, et grands parents des autres on ne ferra que attiser le feu qu’il faut à tôt prix éteindre. Personne dans ce pays ne peut dire n’avoir jamais eu un oncle, une tante une connaissance qui a dirigé une institution ? bénéficier d’une aide ? mm tous ces gens de l’opposition personne n’a les mains blanches donc SVP on voulait quelque chose on a obtenu, laissons la justice faire, laissons les vrais compétents d’après certains agir, sinon dans affaire de la justice du peuple on aboutira très vite à un génocide politique et je vous assures on en sortira TOUS PERDANTS.

    Répondre à ce message

  • Le 14 novembre 2014 à 12:09, par Invincible
    En réponse à : Situation nationale : Le CDP reconnaît s’être trompé

    « Nous reconnaissons, avec lucidité et humilité, avoir commis une erreur d’appréciation en poursuivant la mise en œuvre du projet de révision des règles constitutionnelles limitant le nombre des mandats consécutifs du Président du Faso, sans mesurer l’ampleur de l’hostilité que soulevait cette initiative au sein d’une partie importante de la population ». Ah bon ! c’est maintenant que vous venez bruquement d’etre exhorciser de votre follie meurtiere ?? Et subitement vous voulez devenir des agneaux pour vous poser en redresseur de tort. On a compris le pardon mais la ou sont les choses, on veut pas de derrangement. Attendez d’abord a la porte que la transition finisse tranquillement. Apres on verra ce qu’on peut faire de vous, vous qui etes devenus entre temps des loups pour la democratie au Faso. Un coup d’Etat militaire rate se paie par le sans des defaitistes dans la contrataque. Un coup d’Etat constitutionnel rate se paie par un proces fleuve avec au banc des accuses tous les vestiges de la 4e republique ceux qui sont restes intraitables pour la modification de l’article les 37. Il faut retirer des decombres les reliques des bonzes du CDP, FEDAPBC, les anciens depItes CDP, et leurs complice de tous les temps de l’ ADF RDA pour qu’ils repondent de ce coup d’Etat constitutionnel monte de toute piece sur le dos de la la pseudo democratie. Il est encore tolerable de leur permettre d’emporter en enfrer leurs biens ou du moins ce qu’il en reste dans les paradis fiscaux mais il ne sera jamais question de passer l’eponge sur le coup d’etat constitutionnel AVEC PREMEDITATION DE MEURTRE ET TUERIE EN MASSE au non de l’apaisement. car appaiser sans rendre justice c’est guerir la plaie en surface avec du pu au coeur de la democratie. ALLEZ, METTEZ LES AU FRAIS, ON S’OCCUPE D’EUX A LA PROCHAINE GARE. LA POLITIQUE EST BIEN UN JEU DANGEREUX, ET LA C’EST VOUS QUI AVEZ L’EPEE DU PEUPLE SUR LA TETE.

    Répondre à ce message

  • Le 14 novembre 2014 à 12:25
    En réponse à : Situation nationale : Le CDP reconnaît s’être trompé

    Après la reconnaissance humble de son erreur, ce qui suit, c’est la demande de pardon. Où en sommes-nous pour cette étape. Pour avoir suivi l’activité politique de Naboho Kanidoua au sein du parlement au cours de la décennie passée, je suis surpris de sa modération brusque. Puisse Dieu faire que cette conversion soit réelle.
    En tant qu’observateur de la vie du CDP, je peux dire aussi que les modérés au sein de ce méga-parti jouissent enfin de la liberté d’expression. Si le parti avait fait preuve de modération et de respect de la minorité, il serait encore aux affaires et son mentor serait encore l’homme fort du pays. Hélas ! Vivement, que ce soit une vraie conversion !

    Répondre à ce message

  • Le 14 novembre 2014 à 12:31, par Light
    En réponse à : Situation nationale : Le CDP reconnaît s’être trompé

    Après l’insurrection populaire du vaillant peuple burkinabé, mon cœur est dans la joie. Il est d’autant plus dans la joie quand j’entend sur les ondes des autres pays africains l’encouragement, la fierté, la dignité, le courage...que suscite cette révolution en Afrique et partout dans le monde. Je voudrais ici que tous sachent que ce qui s’est passé au Burkina Faso dépasse les frontières et les capacités du seul petit Burkina. C’est la main de Dieu Lui-même qui à agit, et le Burkina est le lieu où elle a commencé. Ce n’est donc pas un petit phénomène d’une petite nation comme beaucoup le pense, c’est beaucoup plus que ca.
    C’est pourquoi je dis aux gens du CDP : Parlez toujours, mais vous ne savez pas encore que celui qui vous a frappé est encore infiniment plus puissant que vous ne pouvez l’imaginer.
    Quand j’entend parler certaines personnes criminelles au cœur endurci qui cherche à redorer leur blason, je me pose la question s’il ne sont pas possédé, et je me dis : Est ce qu’il ne faut pas rétablir la peine de mort au Burkina Faso ??? Peut être que cela les aidera et les libèrera de l’esprit d’Hypocrisie, de mensonge et de méchanceté, qui sont encrés en eux au plus profond de leur être, à tel point que même si vous les mettez dans un mortier et que vous les pillez, ils ne se sépareront pas de leur folie , de leur médiocrité et de leurs attitudes criminelles.

    Répondre à ce message

  • Le 14 novembre 2014 à 12:35, par Wend N Goudou
    En réponse à : Situation nationale : Le CDP reconnaît s’être trompé

    A chaque fois que j’entends prononce les trois lettre CDP en meme temps, mon coeur se surchauffe. ca me rappelle des vieux loups sans scrupules qui ne pensaient qu’a eux, a leurs enfants qu’ils envoie bosser aux usa, au canada en france..., avec l’argent qui reviens au peuple burkinabe.
    Avec l’argent voler au peuple. Franchement que Dieu vous pardonne.

    Répondre à ce message

  • Le 14 novembre 2014 à 12:41, par attention
    En réponse à : Situation nationale : Le CDP reconnaît s’être trompé

    certes l’erreur est humaine, et le pardon est divin. mais le peuple durant des mois vous a interpellé sur l’existence de cette erreur en la rendant plusque manifeste même pour un insensé. il vous en a priés, en a conjuré l’abandon. mais vous avez rejeté la correction (l’erreur). vous pourrez être pardonnés sans autre forme de procès si vous dites plutôt "nous reconnaissons notre mauvaise foi..." au lieu d’une "erreur d’appréciation". car c’est encore là un mensonge vieux menteur.

    Répondre à ce message

  • Le 14 novembre 2014 à 12:42
    En réponse à : Situation nationale : Le CDP reconnaît s’être trompé

    Ou se trouvait ce pardon ? Depuis combien de temps qu’on vous disait de ne pas oser toucher à la modification de la constitution ? Combien de personnes ont été menacé et même assassiner pour ça ? Combien de personnes ont été corrompu pour tout ça ? Vous n’aviez pas considéré votre peuple en tenant dure que rien n’allait se passer et pourtant voilà nous sommes là aujourd’hui face de la réalité. Avant tout pardon, il faut que vous remboursiez l’argent voler et soit jugé pour les différends crimes commis. Sinon ces écrits ne peuvent jamais vous pardonnez sans que justice ne soit rendue. Nous ne sommes plus au temps des CDR(comité de défense et de la sécurité). Que dieu protège notre patrie le FASO.

    Répondre à ce message

  • Le 14 novembre 2014 à 12:46, par BASSAN JUSTE
    En réponse à : Situation nationale : Le CDP reconnaît s’être trompé

    Ou se trouvait ce pardon ? Depuis combien de temps qu’on vous disait de ne pas oser toucher à la modification de la constitution ? Combien de personnes ont été menacé et même assassiner pour ça ? Combien de personnes ont été corrompu pour tout ça ? Vous n’aviez pas considéré votre peuple en tenant dure que rien n’allait se passer et pourtant voilà nous sommes là aujourd’hui face de la réalité. Avant tout pardon, il faut que vous remboursiez l’argent voler et soit jugé pour les différends crimes commis. Sinon ces écrits ne peuvent jamais vous pardonnez sans que justice ne soit rendue. Nous ne sommes plus au temps des CDR(comité de défense et de la sécurité). Que dieu protège notre patrie le FASO.

    Répondre à ce message

  • Le 14 novembre 2014 à 12:51, par blesse
    En réponse à : Situation nationale : Le CDP reconnaît s’être trompé

    si je ne dis rien vous allez pas savoir que a cause de mes larmes et de ma colère je ne peux m’exprimer. vous êtes la honte du peuple BURKINABÉ vous tous du cdp et alliés. on vous tient a l’œil. on va régler vos cas un a un même après réconciliation. vous ne vous posez pas la question combien de gens ne pourront plus jamais retrouver la joie et le bonheur parce que vous les avez confisquer leur vie dans la misère et que leur age ne leur permet plus de remonter la pente ?
    comment osez vous avec toutes ces personnes âgées dans votre parti nous dire que vous avez mal apprécier votre entêtement ? vous ne viviez pas dans la société ? au fait j’ai oublie que c’est pas le même soleil qui nous fouettait. vous aviez des couloirs souterraine taille de vos domicile a vos bureau. vous ne voyiez pas la misère que vous faites au peuple intègre.
    je vous déteste.

    Répondre à ce message

  • Le 14 novembre 2014 à 13:04, par paang ya peuple
    En réponse à : Situation nationale : Le CDP reconnaît s’être trompé

    il faut qu’on inscrive dans le code pénal le "délit d’égarement". ces gens ont failli égarer notre peuple (surtout les moins instruits), heureusement que la rage de la jeunesse burkinabé était immense. ils doivent répondre de leurs actes pour avoir voulu égarer mon peuple et doivent écoper de peine d’emprisonnement assorti d’interdiction de parole en public pendant au moins 30 ans

    Répondre à ce message

  • Le 14 novembre 2014 à 13:08, par hum !
    En réponse à : Situation nationale : Le CDP reconnaît s’être trompé

    Hum ! vous on doit vous dire la vérité. Lorsque nous allons situer les responsabilités, vous devrez supporter votre part de charge. Il n’ y aura pas de crime impuni au Burkina Faso.

    Je ne comprend pas toujours pourquoi vous refusiez la vérité un stade est plein (oui avec uniquement les jeunes de Ouaga) et un autre stade est plein (oui mais là avec des populations de tout le Burkina Faso venu des contrées les plus éloignées) et vous saviez cette vérité.

    Votre entêtement nous a tous conduit au KO (Knougt out) que voila. Vous devez vous attendre à répondre, car ce que vous appeliez démocratie n’était rien d’autre qu’une séquestration de la population par deux hommes (Blaise et son petit frère François). Vous étiez les moutons affamés qui les suivent n’importe ou. Ok maintenant, nous aussi on va vous jeter en prison n’importe comment !
    Bande de moutons, vous allez comprendre votre douleur.

    Répondre à ce message

  • Le 14 novembre 2014 à 13:09, par Bernard Luther King
    En réponse à : Situation nationale : Le CDP reconnaît s’être trompé

    1. Le titre de l’article est inexact. Au lieu de "reconnait s’etre trompé" le CDP doit dire qu’il "reconnait s’etre entêté, reconnait avoir commis une des pires BETISES nationales, une des pires STUPIDITES nationales ".
    2. Une etude sccientifique du "PARDON" montre qu’il est loin d’etre ce que le commun des mortels pense. PARDON n’entraine pas necessairement RECONCILIATION. Et les gens confondent APAISEMENT et RECONCILIATION ! avis au president ZIDA et autres apôtres de l’inclusif.
    3. Si un membre du CDP, bonne graine ou mauvaise graine, venait à sieger au Conseil National de Transition, ce serait une carence ethique grave de la part des parties prenantes,
    un FAUX PAS ETHIQUE !
    4. Restons vigilants pour ne pas accepter une "EXTORCATION DE REPRESENTATIVITE" par ceux qui pronent l’inclusif avec une CANDEUR SUSPECTE.
    5. Un vrai Burkinbila se reconnait non seulement dans la rectitude mais aussi par TEMPS d’ERREUR COMMISE. Il se repent sincerement et ne revendique pas son RACHAT.

    Ex-Majorite, HORS de tous les organes de la Transition !

    Répondre à ce message

  • Le 14 novembre 2014 à 13:46, par Dissey
    En réponse à : Situation nationale : Le CDP reconnaît s’être trompé

    "Nous reconnaissons, avec lucidité et humilité, avoir commis une erreur d’appréciation en poursuivant la mise en œuvre du projet de révision des règles constitutionnelles limitant le nombre des mandats consécutifs du Président du Faso, sans mesurer l’ampleur de l’hostilité que soulevait cette initiative au sein d’une partie importante de la population."

    Vous étiez où ? Même si vous n’écoutiez pas la radio et suiviez les informations tronquées sur la RTB au moins vous lisiez peut être les informations et les commentaires des internautes sur le Faso.net et bien d’autres ? Aussi, si vous aviez eu le courage de faire cette proposition de loger vos députés à l’hôtel, cela sous entend que vous mesuriez l’ampleur de la situation. Vous ne pensiez qu’à vos ventres et n’osiez défier vos consciences.

    Répondre à ce message

  • Le 14 novembre 2014 à 13:58, par Maam La Wooto
    En réponse à : Situation nationale : Le CDP reconnaît s’être trompé

    Bonjour a tout le Monde,
    Pourqoi avez vous leur du CDP,jusqu’a aller demander Sa disparution.Meme en Cote D’Ivoire on n’a pas demands cells du FPI.Meme Dieu n’a pas detruit Satan.Pardon accepetez la difference.C’est cela la democratie.On ne la decrete pas.C’est un comportement.
    Vive la paid au Burkina.
    Vive le Burkina.
    Vive L’Afrique.

    Répondre à ce message

  • Le 14 novembre 2014 à 14:25
    En réponse à : Situation nationale : Le CDP reconnaît s’être trompé

    Quoi !!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!! ; il faut trouver autre qualificatif que le mot " se tromper" ; vous s"étiez bien conscient que c’était un complot constitutionnel. D’ailleurs le peuple a tous vos discours qu’on vous fera visionner top où tard. De surcroit vous parlez de"fractures profondes au sein de notre communauté nationale" ; rectificatif, c’est les mauvaise graines que le peuple intègre a mis à l’écart(Blaise et CDP)

    Répondre à ce message

  • Le 14 novembre 2014 à 14:49
    En réponse à : Situation nationale : Le CDP reconnaît s’être trompé

    Okay, faute reconnue, faute pardonnée. Mais cela ne vous degage pas de vos responsabilités civiles, CDP. Vous devrez vous expliquer devant un tribunal en ne niant plus que vous ne vous êtes pas trompés et aussi en payant des reparations aux victimes, si vous êtes reconnus coupables de fautes. C’est ça la justice.

    Répondre à ce message

  • Le 14 novembre 2014 à 15:06
    En réponse à : Situation nationale : Le CDP reconnaît s’être trompé

    MAIS D’ ABORD JUSTICE DOIT ETRE FAITE ;

    Répondre à ce message

  • Le 14 novembre 2014 à 15:13, par fils du pays
    En réponse à : Situation nationale : Le CDP reconnaît s’être trompé

    C’est mieux pour les gens du cdp de commencer a formuler leur retraite. A cause de blaise ils sont toujour en function après la date limite de retraite. Vous n’avez pas donner la chance au juge constitutional NEBIE de vivre. Le peuple vous ai pardoner beaucoup de fois pendant le jour du pardon que vous avez organizer. Quand tout est calme vous avez commencer a vous foute du peuple. Le peuple ne peut pas vous pardonnez deux fois pour la meme chose.

    Répondre à ce message

  • Le 14 novembre 2014 à 15:38, par Alex
    En réponse à : Situation nationale : Le CDP reconnaît s’être trompé

    Je vous remercie pour ce début de prise de conscience. Mais analysons un peu vos propos : "Notre Parti, le CDP, veut assumer sa part de responsabilité dans ce drame. Nous reconnaissons, avec lucidité et humilité, avoir commis une erreur d’appréciation en poursuivant la mise en œuvre du projet de révision des règles constitutionnelles limitant le nombre des mandats consécutifs du Président du Faso, sans mesurer l’ampleur de l’hostilité que soulevait cette initiative au sein d’une partie importante de la population". Ainsi donc, tout simplement vous POURSUIVEZ la mise... En réalité, vous devez dire :"...avoir commis une erreur d’appréciation en TRIPATOUILLANT LA CONSTITUTION". Pour le CDP et alliés, nous sommes si idiots que nous ne pouvons pas comprendre vos plans machiavéliques. Vous voulez "œuvrer au quotidien dans le sens de l’apaisement des cœurs et du climat social." ? Pourquoi êtes-vous allez jusqu’aux boutistes, maintenant que les choses sont gâtées pour venir honteusement, des GAILLARDS comme vous, pour dire JE RECONNAIS MES ERREURS. Je pouvais comprendre si vous dites que Blaise vous a embrigadé et a transformé votre parti en une secte pernicieuse. Votre arrogance, votre avidité du pouvoir, votre soif de voir les autres à vos pieds sous suppliant de leur donner des miettes pour survivre et votre envie permanent de verser le sang de vos compatriotes.
    Les burkinabè accepteront votre pardon, signe de votre délivrance mais vous devez accepter de payer le prix le plus fort en prenant votre retraite politique et en laissant les autres faire leur expérience de démocratie. Le pardon, c’est bien, un bon début.

    Répondre à ce message

  • Le 14 novembre 2014 à 15:47
    En réponse à : Situation nationale : Le CDP reconnaît s’être trompé

    Quoi !!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!! ; il faut trouver autre qualificatif que le mot " se tromper" ; vous s"étiez bien conscient que c’était un complot constitutionnel. D’ailleurs le peuple a tous vos discours qu’on vous fera visionner top où tard. De surcroit vous parlez de"fractures profondes au sein de notre communauté nationale" ; rectificatif, c’est les mauvaise graines que le peuple intègre a mis à l’écart(Blaise et CDP)

    Répondre à ce message

  • Le 14 novembre 2014 à 15:53, par john,bf
    En réponse à : Situation nationale : Le CDP reconnaît s’être trompé

    Les propos de haine et les actes de violences sont des comportements qui ne font pas partie de la tradition Burkinabè dixit Kanidoua. C’est maintenant vous connaissez tradition ? L’aviez-vous dit à Alpha YAGO, Salam Dermé ? Assami Koanda et j’en passe ? L’aviez-vous dit aux tireurs du 30, 31 et 1er novembre ? Nous voulons la justice pour tous ceux qui ont payé de leur vie le refus de domination du peuple par une famille, celle des Compaoré avec votre complicité. Laissez-nous enterrer d’abord nos morts.

    Répondre à ce message

  • Le 14 novembre 2014 à 15:57
    En réponse à : Situation nationale : Le CDP reconnaît s’être trompé

    Dis Cami pourquoi n’es tu pas resté te battre aux côtés de ton très cher parti ? Vous allez tous changer comme des caméléons ici. C’est vous même qui ne vouliez pas du bien de Blaise. Cami juste un petit conseil, à l’avenir faites preuve d’un peu de bon sens dans vos prises de décisions. Merci

    Répondre à ce message

  • Le 14 novembre 2014 à 16:21, par Talban
    En réponse à : Situation nationale : Le CDP reconnaît s’être trompé

    Monsieur du CDP votre message est contradictoire. Vous ne pouvez pas reconnaitre votre part de responsabilité a la situation, déplorer des Morts, et nous parler d’erreurs ...SVP cela est plus qu’une erreurs, mais une faute...
    Si vous souhaiter vraiment l’apaisement il est temps que vous corrigiez votre langage.

    Répondre à ce message

  • Le 14 novembre 2014 à 16:59, par SORE B.
    En réponse à : Situation nationale : Le CDP reconnaît s’être trompé

    L’heure n’est pas encore au procès que le CDP reconnaît déjà sa culpabilité. Laissez les familles faire leurs deuils ainsi vous éviterez de remuer le couteau dans la plaie...Si vous aviez reconnu plus tôt le droit du peuple à décider de son destin nous ne serions pas là à pleurer des morts et panser des plaies.
    En pareils circontance, le bon sens et la morale nous oblige à observer le silence pour la mémoire de nos disparus.
    Dieu bénisse et le Burkina Faso.

    Répondre à ce message

  • Le 14 novembre 2014 à 17:01, par vérité no1
    En réponse à : Situation nationale : Le CDP reconnaît s’être trompé

    @Cami, bonne arrivée ! Espérons que tu as changé ! J’étais sur le point de t’envoyer des hameçons pour la pêche à Cotonou ! Tu devrais vivre à la sueur de ton front en vendant du poisson au marché de Cotonou.

    Répondre à ce message

  • Le 14 novembre 2014 à 17:11, par jati
    En réponse à : Situation nationale : Le CDP reconnaît s’être trompé

    Waoh cest toujours comme cela avec une prostitue ; pâs d’argent pas de sexe comme le blaiso est devenu impuissant il faut vite se trouver d’autres clients et ils n"ont meme pas honte bande de faucu

    Répondre à ce message

  • Le 14 novembre 2014 à 17:20, par TS
    En réponse à : Situation nationale : Le CDP reconnaît s’être trompé

    Je m’attendais plutôt que les 1ers responsables du CDP allaient déclarer la dissolution du CDP et une remise en cause vraie de leur part, mais je me rends compte que les leaders du CDP veulent toujours diriger ce pays en ignorant qu’ils doivent répondre aux actes posés le 30 octobre 2014 qui a conduit à beaucoup de dégâts !
    Je demande aux hommes de médias de leur filer les images des différentes interpellations depuis près d’un an pour ne pas se tromper du terme ! Nous défendons notre cause personnelle n’est pas synonyme de s’être trompé. Si dans un parti soit disant majoritaire, il n’y pas eu au moins un conseiller qui réoriente le parti malgré tous ces mouvements vous interpellant depuis près d’un an, je ne pense pas que ce parti puisse servir notre chère patrie le BURKINA FASO.

    Répondre à ce message

  • Le 14 novembre 2014 à 17:24, par TRAORE
    En réponse à : Situation nationale : Le CDP reconnaît s’être trompé

    Oui tout ceci est bien mais où sont les autres "trompés en groupe" comme un troupeau de mouton rien qu’en quête de prairie ? Si le seul sort pour intervenir alors que a en croire feu ARBA DIALLO celui-ci est sous l’effet du DOLO rien ne peut être pris au sérieux dans ce message. Beaucoup était sous l’effet de les fétiches, gris-gris, amulettes, et drogues de marabouts et ont mis l’ex PRÉSIDENT hors de prise de décisions sages. Faut il qu’on en arrive à ce point pour savoir que l’on ne pensait qu’à sa panse ? Sinon déjà le 28 Octobre 2014 il n’était pas encore tard. Aussi vous parlez de lucidité, inutile de nous le rappeler ; Feu ARBA DIALLO vous demandera "est-ce un BWABA traumatisé peut être lucide ?". Enfin, vous dites votre parti, autant aussi présenter vos condoléances aux premiers responsables du parti puisque le parti est aussi mort. Si vous dites non préparez à prévoir un hôpital spécial pour accueillir les victimes lors du prochain congrès du CDP. Sauf que si DIEU touche beaucoup de cœurs. Telle est notre prière !

    Répondre à ce message

  • Le 14 novembre 2014 à 17:28, par DESIRE ALBERTA
    En réponse à : Situation nationale : Le CDP reconnaît s’être trompé

    Il n’y a pas d’erreur d’appréciation possible sur la loi fondamentale d’un pays. Ill n’y a que les abrutis et les philistins du CDP qui osent parler ainsi. Quel message auriez-vous envoyé au peuple burkinabè si le sanguinaire Compaoré avait pu mettre à exécution son funeste projet de révision de la constitution ? Pour parler comme lui au lendemain du 15 octobre 87, je dirai à l’oligarchie du CDP ceci : ’ vous avez jouer et vous avez perdu’ il faut en assumer toutes les conséquences.

    Répondre à ce message

  • Le 14 novembre 2014 à 17:33, par le patriote
    En réponse à : Situation nationale : Le CDP reconnaît s’être trompé

    c’est un acte de bravoure que je salue et ce message doit etre bien compris par tous les patriotes.vive la paix !

    Répondre à ce message

  • Le 14 novembre 2014 à 17:36, par le patriote
    En réponse à : Situation nationale : Le CDP reconnaît s’être trompé

    il est maintenant temps que tous se donnent la main pour la continuité de la marche de notre démocratie.

    Répondre à ce message

  • Le 14 novembre 2014 à 17:40, par le patriote
    En réponse à : Situation nationale : Le CDP reconnaît s’être trompé

    vous venez de lever mon inquiétude a propos de l’avenir de mon faso. seulement je voudrais vous inviter a apporter votre contribution pou le rayonnement du Burkina Faso

    Répondre à ce message

  • Le 14 novembre 2014 à 17:43, par le patriote
    En réponse à : Situation nationale : Le CDP reconnaît s’être trompé

    c’est vrai que le CDP a soutenu la modification de la constitution ; mais ce que importe aujourd’hui c’est l’unité des fils et filles pour le développement.

    Répondre à ce message

  • Le 14 novembre 2014 à 17:46, par le citoyen
    En réponse à : Situation nationale : Le CDP reconnaît s’être trompé

    formidable comme message !

    Répondre à ce message

  • Le 14 novembre 2014 à 17:48, par le citoyen
    En réponse à : Situation nationale : Le CDP reconnaît s’être trompé

    dans ce esprit le Burkina retrouvera ces lettres de noblesses.

    Répondre à ce message

  • Le 14 novembre 2014 à 17:50, par le citoyen
    En réponse à : Situation nationale : Le CDP reconnaît s’être trompé

    Naboho c’est un signe de grandeur que vous venez de poser

    Répondre à ce message

  • Le 14 novembre 2014 à 17:55
    En réponse à : Situation nationale : Le CDP reconnaît s’être trompé

    Attendez d’abord qu’on finisse de pleurer les dignes fils que vous avez faits tombés. ne vous précipitez pas. Quand il sera l’heure de s’occuper de vous, on y s’attachera. C’est le peuple qui décidera de tout. Ne versez pas vos larmes de crocodile. Il n’y a pas de pardon sans avoir avoué les torts ou les fautes. Ce pardon ne sera pas un similacre de pardon comme ce que votre petit dieu "blaise l’avait fait le 30 mars 2000".

    Répondre à ce message

  • Le 14 novembre 2014 à 18:10, par BARABARA Diandé
    En réponse à : Situation nationale : Le CDP reconnaît s’être trompé

    "Errare humanum est, peseverare est diabolicum" (L’erreur est humaine, mais persévérer est diabolique".
    Le CDP a été diabolique car ils ont persévéré dans leur erreur. C’est trop facile de crier aujourd’hui que l’on s’est trompé parce que l’on est en perte de vitesse. Non, c’est trop facile. Il y a eu trop de sang sur vos mains et trop de crimes économiques dans les tiroirs. Repentir, d’accord mais réparation d’abord.
    Demandez à Salia comment il se pavanait à Bobo et toutes les injures qu’il à proférée à l’encontre des populations du Houet. Non, trop facile. C’est des calculs politiciens et non de la repentance sincère. Vos gaffes sont encore trop fraîches dans les mémoires et nos morts ont d’abord droit à un repos éternel avant qu’on parle de pardon.
    Qui tue par l’épée, périt par l’épée.
    Soyons vigilants, ces gens là n’ont pas de cœur. Leurs cœurs ont été endurcis par la cupidité et l’égoïsme.

    Répondre à ce message

  • Le 14 novembre 2014 à 18:12, par Tino
    En réponse à : Situation nationale : Le CDP reconnaît s’être trompé

    Pour l’amour de Dieu personnellement je vous pardonne, et a tous ceux qui ont soutenu aveuglement le projet de modification de l’article 37. Mais, mes frères et sœurs (ceux qui se sont affiches) j’ai un conseil, s’il vous reste encore un peu de fierté d’être burkinabé :
    1- Il faut dissoudre vos partis et tous changer
    2- Faut plus faire de la politique parce que vous avez démontré par la pratique vos incompétences et vos bassesses d’esprit
    3- Déclarer ouvertement a la justice tout ce que vous avez fait de mal au Burkina
    4- Céder touts vos biens aux pauvres et aux familles endeuilles par cette crise que vous avez-vous-même cause.
    5- Vous tenir loin de toute organisation, association et de rassemblement surtout de jeunes, car vous êtes une peste et risque de souiller des esprits
    6- En sommes il vous faut le purgatoire et le vrai
    Dieu le miséricordieux vous accompagne dans votre pénitence.

    Répondre à ce message

  • Le 14 novembre 2014 à 18:21, par Zereson
    En réponse à : Situation nationale : Le CDP reconnaît s’être trompé

    C’est trop facile ça !Je dirai que c’est de l’hypocrisie pure et simple.Après 27 ans de crimes de toutes natures, y en a au CDP qui ne pouvaient plus vivre autrement que dans les ’’fèfè’’ du pouvoir.Certains sentent déjà que ça va être pénible de vivre avec leur salaire de fonctionnaire.Rappelez-vous que détenir la carte du CDP vous ouvrait les portes de l’impunité avec la bienveillance du grand Manitou de Kossyam.Je trouve que ce n’est pas sincère et je propose comme d’autres révolutionnaires la dissolution pure et simple de ce parti car le nom de ce parti rimait avec le Mal dans toute sa laideur.On ne pouvait pas avoir peur de Dieu et être membre de ce parti.C’est antinomique.

    Répondre à ce message

  • Le 14 novembre 2014 à 18:24, par Tonnère
    En réponse à : Situation nationale : Le CDP reconnaît s’être trompé

    Voilà ! vous faites politique comme si vous êtes Dieu. Vous parlez sans contrôler votre langage. Il faut que celui qui a dit que : c’est nous qui avons les armes s’explique (Salam DERME). Il faut que celui qui a dit que : si y a pas referendum y’a pas élection en 2015 s’explique. il faut que celui qui a dit que : il n’y a pas d’homme politique à la trame de Blaiso s’explique. Les Assimi, mon parent Bedouma... s’expliquent. On va les accepter après leur avoir donné des leçons de moral politique

    Répondre à ce message

  • Le 14 novembre 2014 à 18:29, par Didier Emmanuel
    En réponse à : Situation nationale : Le CDP reconnaît s’être trompé

    Ah bien ! C’est maintenant que vous comprenez que vous avez fait des erreurs, sinon des bêtises pour venir demander pardon ? N’est-ce pas un tard ? Lorsque le 29 novembre quand votre camarade TIAO, dernier parvenu Ordonnait à l’Armée de tirer sur les manifestants, c’était pour diriger qui après. Quand votre idiot de spécialiste en « Islamologie » ordonnait de brûler les maisons autres, que croyait-il obtenir ? Mr. Naboho ! On vous prenait pour quelqu’un d’objectif et ce depuis la Révolution lorsque vous vous engagiez à travers votre fameux « Mouvement ». Mais que constate-t-on ? Après que vous et votre clique aviez flatté le Monsieur pour le jeter au trou, un peu comme le disent les jeunes « blaguer-tuer ». Pour obtenir quoi ? De l’argent, le pouvoir ou quoi ? Que tentez-vous de fuir à travers ce fameux « mea-culpa »  ? L’impunité  ? je ne crois pas car il vous faudra rendre compte de vos méfaits (crimes économiques et de sang). Votre retour au pouvoir ? Ce sera difficile car il ne vous en sera plus donné l’occasion. Mr. B.C. et sa famille sauront, j’ose espérer vous en retourner monnaie. Ne vous hasardez surtout pas de tenter de nous convaincre que c’était sous les pressions de B.C., François ou qui que ce soit que ces bavures ont été par vous commises. On ne vous croira pas et pas du tout. Bien au contraire car vous paraissez bien intelligents pour tomber dans des idioties pareilles. Il est clair comme de l’eau de roche que c’est vous et vos camarades qui ont trompé B.C. pour qu’il en arrive à ce point de non-retour, à cette sortie par le hublot, pas même une fenêtre, à fortiori, par une porte. Je veux parler des Achille, Yoda, Dermé, Yago et j’en passe. La sociabilité des burkinabé vous cherchez ? Ne vous en faites pas. Ceci est dans notre sang. Mais les âmes des enfants que vous avez tué vus hanteront toute votre vie et Dieu parfaira les choses à la fin en vous envoyant en enfer pour que vous y brûliez dans l’au-delà.

    Répondre à ce message

  • Le 14 novembre 2014 à 18:38, par S H
    En réponse à : Situation nationale : Le CDP reconnaît s’être trompé

    Bravo le CDP ? après 27ans de règne et d’expérience on se trompe.aaaa la c’est dangereux. donc vs ne connaissez meme votre peuple kel honte

    Répondre à ce message

  • Le 14 novembre 2014 à 18:59, par Jah
    En réponse à : Situation nationale : Le CDP reconnaît s’être trompé

    Merci honorable pour cette sagesse ; il est regrettable que certains diabolisent des frères burkinabé. Désolé mais c’est le jeu politique, nous n’avons pas besoin de nous entre-déchirer les uns les autres. c’est d’ailleurs dans ce jeu que tous les politiques s’y prêtent en ce moment. Ce parti jusqu’au bout a été légaliste. Tant pis s’il y a eu des incompréhensions mais chers frères ne vous laissez pas manipuler par les politiques. Restons Burkinabé, le pays a besoin de tous ses filles et fils pour son bien être. Vive le Faso !

    Répondre à ce message

  • Le 14 novembre 2014 à 19:04, par Jah rasta
    En réponse à : Situation nationale : Le CDP reconnaît s’être trompé

    Le CDP a toujours prôné la paix. Désolé chers compatriotes mais tachons de ne pas mal interpréter les propos. Même si vous les aimez pas reconnaissez quand même ça. Ils ont été légalistes jusqu’au bout.

    Répondre à ce message

  • Le 14 novembre 2014 à 19:57, par Tina
    En réponse à : Situation nationale : Le CDP reconnaît s’être trompé

    Cette déclaration a été faite après plusieurs autres interventions de certains membres du CDP. Elle vient après les nombreux commentaires qui dénonçaient le fait que le CDP n’ait pas fait son mea culpa et se soucis plutôt de leur sort. Elle aurait dû venir plus tôt.
    Vous n’avez pas changer votre manière de penser et je crois qu’elle ne changera jamais : " vos intérêt avant ceux du peuple".
    Je ne pense pas que ce mea culpa est sincère puisqu’il a été fait après réclamation du peuple. Vous auriez dû y penser en premier. je le vois comme un acte hypocrite afin se faire à nouveau une place.
    Pour ma part, le CDP est mort !
    Je pense que vous feriez mieux de dissoudre ce parti et en créer un autre.

    Répondre à ce message

  • Le 14 novembre 2014 à 20:01, par Moussa
    En réponse à : Situation nationale : Le CDP reconnaît s’être trompé

    Je lis ce mea culpa du CDP un peu en retard et je suis sidere de constater que le parti n’a meme pas demande PARDON aux Burkinabe. Le CDP est le parti qui provoque le plus grand nombre de morts dans l’histoire politique de notre pays. Ces gens se contente de dire ’ah nous avons commis une erreur’ la ou ils ont plutot commis une FAUTE GRAVE. Ce parti ressemble si etrangemment a son patron de dictateur qui a tue des centaines de Burkinabe sans jamais demander pardon, qui a fauche plus d’une trentaine de jeunes a leur familles espere beneficier du pardon sans jamais avouer la faute et demander pardon. Le 30 Octobre est la consequence de votre politique aventureuse, anti-democratique et dangereuse ! L’assumer ne suffit pas. Il faut demander PARDON. Et ensuite repondre devant la justice. Nos enfants ne sont pas de poulets que vous pouvez tranquillement sacrifier sur l’autel de vos ambitions politiques !!! NON et NON.

    Répondre à ce message

  • Le 14 novembre 2014 à 20:11, par Tiendrebeogo Cheick Omar
    En réponse à : Situation nationale : Le CDP reconnaît s’être trompé

    Vivement que le gouvernement de transition soit mis en place. car le Burkina à besoin de la vision et la force de caractère de ses fils ho combien nobles. comme cet’IMPERTURBABLE Poutine. on peut ne pas l’aimer, mais on est obligé de s’incliner devant lui et accepter, voir réclamer, sa participation. toute autre approche serait preuve de manque d’objectivité (ce qui rend caduc toute lutte)

    Répondre à ce message

  • Le 14 novembre 2014 à 20:23, par Tiendrebeogo Cheick Omar
    En réponse à : Situation nationale : Le CDP reconnaît s’être trompé

    même si le diable est burkinabé, il faut le prendre en compte dans cette phase transitoire. et surtout pour la suite. c’est la seule voie pour la société dont le Burkina a fait le rêve.

    Répondre à ce message

  • Le 14 novembre 2014 à 20:45, par Alex
    En réponse à : Situation nationale : Le CDP reconnaît s’être trompé

    Le même KANIDOUA disait à la maison du peuple :" Que ce soit clair dans les esprits des gens, nous allons modifier l’article 37". Ce serait t-il réveillé enfin de son rêve ? C’est trop facile maintenant que les rapports de force ont été inversés. Justice devra être faites !!!

    Répondre à ce message

  • Le 14 novembre 2014 à 20:51, par Tiendrebeogo Cheick Omar
    En réponse à : Situation nationale : Le CDP reconnaît s’être trompé

    [mon clavier est anglais, donc faut faire avec]
    Cette affaire est compliquee. Si le MPP aves ses ptit milliard on flater le peuple pour le mettre face a sa realiter. il ne faut pas en plus de cette bourde en commaitre une autre, qui serait de ne pas rendre en compte le CDP. qui ont nettement plus de milliard. en de d’autres choses qui’il ne serait pas bien de mensionner ici. Donc si on ne prend pas en compte le CDP on est parti pour le meme vouyage.

    Répondre à ce message

  • Le 14 novembre 2014 à 20:51, par fatim
    En réponse à : Situation nationale : Le CDP reconnaît s’être trompé

    je suis convaincu d’une chose, cette déclaration est pleine de sincérité. une faute avouée est à moitié pardonnée. Je suis persuadé que le vrai peuple du Burkina Faso sans aucune considération politicienne saura tendre la main pour qu’ensemble les filles et fils du pays puissent poursuivre le développement de ce beau pays.

    Répondre à ce message

  • Le 14 novembre 2014 à 21:01, par DJOULATCHÈ
    En réponse à : Situation nationale : Le CDP reconnaît s’être trompé

    MPP = CDP - 2 ans. QUAND VOUS PARLEZ DE VOLEURS ET VAMPIRES DE NOTRE ÉCONOMIE, N’OUBLIEZ PAS SVP 1/ ROCK MARC KABORE ET SES TROUS EN MILLIARDS À LA B.I.B., AU PREMIER MINSTERE ET 10 ANS A L’ASSEMBLÉE 2/ SIMON LE NABOT ET SES MILLIARDS VOLÉS ET COUVERTS PAR BLAISE À LA CAISSE GÉNÉRALE DE PÉRÉQUATION C.G.P. ET À LA MAIRIE DE OUAGA. 3/ SALIFOU LE GRAND RACQETTEUR DES OPÉRATEURS ÉCONOMIQUES ET FABRIQUANT DE FAUX PROJETS ET FAUX BARRAGES SUR PAPIER. SI LE COCOTIER DOIT ÊTRE SECOUÉ, QU’IL LE SOIT LONGTEMPS... VIVE LA RÉVOLUTION...

    Répondre à ce message

  • Le 14 novembre 2014 à 21:34, par Tenga
    En réponse à : Situation nationale : Le CDP reconnaît s’être trompé

    Moi je veux entendre Juliette Bonkoungou et Melegue Traore

    Répondre à ce message

  • Le 14 novembre 2014 à 21:56, par ilma
    En réponse à : Situation nationale : Le CDP reconnaît s’être trompé

    Il faudrait que le CDP sache que les gens ne sont pas forcement contre lui. Car il y a des militants qui le suivaient peut être avec sincérité. Cependant avec cette situation nouvelle qui prévaut aujourd’hui au Burkina, toutes les têtes d’affiches de ce parti, de l’ADF RDA, de l’ex majorité et du front républicain qui réclamaient de façon outrancière la modification de l’article 37, devraient tirer toutes les conséquences en se mettant en marge de la politique au Burkina. Ils ont joué à la roulette russe, ils ont perdu, le minimum de dignité qui leur reste et pour démontrer au yeux de l’opinion nationale que leur politique n’était alignée à leur ventre et à leur bas ventre mais à une conviction que sans Blaise le Burkina ne peut exister, ils ne devraient plus se faire voir. Je pense surtout à , Soungalo Ouattara, Achile Tapsoba, Alain Yoda, Salam dermé, Alpha Yago, Noel Souweiba, Benjamin Douamba, et tous les autres anciens députés de la mouvance présidentielle, à Gilbert Noel Ouédraogo, à Hermann Yamwéogo, à Salvador Yamwéogo, Amadou Dicko, à Toussaint Abel Coulibaly à Docteur Bidima, à Ram Ouédraogo, à Maxime Kaboré, à Nana Tibhault et à tous les autres membres du front alimentaire.

    Répondre à ce message

  • Le 14 novembre 2014 à 22:48, par Invincible
    En réponse à : Situation nationale : Le CDP reconnaît s’être trompé

    Je reviens a la charge. En fait, il faut :
    1. Lancer un mandat d’arret et d’amene international contre tous les fuyards qui sont hors de nos frontieres.
    2. Geler tous leurs avoirs ici et ailleurs
    2. Suspendre, pardon dissoudre immediatement le CDP et la FEDAPBC, suspendre les partis mouvanciers
    3. Interdire a tous les membres du CDP de se liver a des activites politiques pour les 5 ans a venir
    4. Envoyer tous les juges qui ont plus de 15 ans de service a la retraite anticipee. Et refondre le systeme judiciaire pour repondre aux realites de l’heure
    5. Etendre systematiquement la liste d’annulation des passeports a tout les membres du gouvernement et aux deputes du CDP ainsi que tous les partis de la mouvance y compris Ram Ouedraogo ainsi que toutes les races d’opposant moutons et assimiles que je vois pas ici.

    Répondre à ce message

  • Le 14 novembre 2014 à 22:55, par Gninlé
    En réponse à : Situation nationale : Le CDP reconnaît s’être trompé

    Ne soyons pas dupes, ce n’est que pure stratégie de lâches : impitoyables quand ils sont en position de force et pitoyables quand ils sont faibles ! Ils se sont trompés pendant 27 ans sans s’en rendre compte ? Le massacre de Sankara et de ses compagnons, des militaires du BIA de Koudougou, les ortures de Henri Zongo et de Lingani, l’incinération vive du journaliste Norbert Zongo et de ses compagnons, tout cela ne s’est pas passé en seul jour, même pas un mois, que dis-je un an, mais sur des années, pour qu’on puisse leur accorder l’excuse d’une folie passagère. Pendant toutes ces années ils n’ont jamais eu le temps de réaliser l’horreur du régime ? Ils font semblant de découvrir aujourd’hui que nous sommes tous frères. Que ne l’ont-ils pas fait quand ils étaient tout-puissants ? Brûle-t-on vif son frère ? Ce sont des fous, des monstres irrécupérables. Pas de pitié pour les sans-pitié ! A leur égard, la miséricorde et le pardon facile confineraient à une faiblesse, à la naïveté. Vous remarquerez que la plupart des anciens caciques du CDP qui ont quitté le parti ne l’ont pas fait parce que horrifiés par les crimes économiques et de sang de B. Compaoré et l’impunité qui les caractérisent mais seulement au nom du refus de la confiscation du pouvoir par la famille Compaoré. Il voulaient calife à la place du calife, c’est leur seul point de désaccord avec la famille Compaoré et rien d’autre. Alors redoublons de vigliance vis-à-vis de certains nouveaux et tardifs convertis à la démocratie...

    Répondre à ce message

  • Le 14 novembre 2014 à 23:41, par konan
    En réponse à : Situation nationale : Le CDP reconnaît s’être trompé

    il faut que le peuple burkinabé soit un peuple de pardon et de tolérance si le CDP reconnait sa responsabilité dans cette crise moi je pense que le peuple doit comprendre car ce parti a toujours lutter pour la cohésion sociale dans notre pays.que DIEU benis le burkina faso

    Répondre à ce message

  • Le 15 novembre 2014 à 00:13, par fatim
    En réponse à : Situation nationale : Le CDP reconnaît s’être trompé

    Arrêtons les réactions épidermiques dignes des militants du MPP qui à mon avis ne pense qu’aux dividendes qu’ils croient engranger de par le départ de du présidents blaise compaore il faut que ces militants se disent que leurs ténors que sont les RSS sont aussi comptables de l’instauration de ce système. Donc qu’ils se le tiennent pour dit s’il y a chasse aux sorcières eux seront concernés. l’incendie de l’assemblée n’est pas fortuit Roch y a passé Dix ans donc il fallait bruler pour effacer les traces

    Répondre à ce message

  • Le 15 novembre 2014 à 07:07, par Tassembedo karim
    En réponse à : Situation nationale : Le CDP reconnaît s’être trompé

    Le peuple burkinabè est de nature tolérant mais de grâce cette fois ci laissez le faire le deuil de ses martyres et on verra après. Quand nous regardons les personnes ressources qu’il y a au CDP on ne peut que soupirer voire larmoyer ,dire qu’au sein de ce parti personne n’a pu dire non à Blaise de laisser son projet funeste c’est que la morale n’agonisait pas mais elle etait enterrée il y a 27 ans.Le pardon sera accepté si toute fois vous vous êtes resolus à ne plus tromper ,voler, tuer le peuple comme par le passé.

    Répondre à ce message

  • Le 15 novembre 2014 à 07:50, par S H
    En réponse à : Situation nationale : Le CDP reconnaît s’être trompé

    bravo a vs

    Répondre à ce message

  • Le 15 novembre 2014 à 10:03, par mosse
    En réponse à : Situation nationale : Le CDP reconnaît s’être trompé

    Félicitation au CDP pour cette belle initiative pleine de sagesse,de maturité et de courage...
    C est la première pierre, vers la construction d un CDP nouveau...
    Pour le reste,aucune nation ne se construit durablement sur la haine, les règlements de compte et l exclusion...
    Laisse passer Web master...

    Répondre à ce message

  • Le 15 novembre 2014 à 11:16
    En réponse à : Situation nationale : Le CDP reconnaît s’être trompé

    tout ça est bien beau !!!
    mais commencer par restituer tous les bien publiques que vous avez détourné, pour essayer de montrer votre bonne foi... ça pourrait marcher

    Répondre à ce message

  • Le 15 novembre 2014 à 12:19, par Moné Ousmane
    En réponse à : Situation nationale : Le CDP reconnaît s’être trompé

    Vraiment les mots me manquent.Et à dire que ces grands intellectuels étaient croyants et priaient Dieu,d’autres même ont fini le coran.Je me suis toujours demandé comment ils faisaient leurs prières comment ils se regardaient ?Un exemple très simple le papa Assimi Kouanda qui est un musulman pratiquant qui ose dire que pour leur candidat 2015 et 2020 sont garantis et c’est l’après qui appartient à Dieu son créateur ;Papa comment vous avez fait pour descendre si bas à cause d’un mortel comme vous.Et bien Allah,l’OMNICIENT,l’OMNIPRESENT vous a montré qu’il reste imperturbable et attend chacun de nous pour le JUGEMENT DERNIER OU CHACUN RENDRA COMPTE DE TOUT CE QU’IL A FAIT SUR CETTE TERRE.Soyons modeste quel que soit notre rang social, financier, politique car tout n’est que vanité de vanité

    Répondre à ce message

  • Le 15 novembre 2014 à 14:05, par Koumbem Tipousga
    En réponse à : Situation nationale : Le CDP reconnaît s’être trompé

    Je pense sincèrement que c’est de l’hypocrisie. Vous ne pouvez pas passer votre temps à mobiliser les gens avec l’argent du contribuable pour venir dire que vous ne saviez pas qu’une partie importante ne partageait pas vos vues. C’est trop faux et malhonnête les hommes du CDP. 27 ans au pouvoir et venir dire que vous vous êtes trompés ? C’est très facile. Vous avez joué et vous avez perdu. Maintenant, vous avez la queue entre les pattes pour demander la clémence des gens que vous ridiculisiez il n’y a pas longtemps. Gens du CDP, dites-nous sincèrement, si vous aviez réussi votre passage en force est-ce que vous alliez écouter l’opposition ? Avant de réussir même avec votre majorité fictive, vous disiez que vous voulez un dialogue et non une négociation. Il faut voir les misères que vous avez fait subir l’opposition pendant des années. Je suis pacifiste, mais je trouve que le CDP vu ses méthodes est mal placé pour demander de sitôt la clémence des gens. Est-ce qu’on a besoin d’aller à l’école pour savoir que si vous mobilisez avec de l’argent et les autres mobilisent sans rien, vous n’avez pas de légitimité ? Le 23 août 2014, malgré les sabotages que vous avez concocté avec un certain maudit de Alpha Yago, les gens sont sortis nombreux, cela ne vous a rien dit. Mieux des ministres sur-zélés comme Alain Edouard Traoré se moquaient de l’opposition en disant que la marche ne l’a pas empêché de dormir. Tiao même dit qu’une marche n’a jamais fait tomber un gouvernement. Et dernier avertissement sans frais, le 28 octobre où de mémoire d’homme au Burkina on n’avait jamais vu autant de monde (notons que tout le monde est sorti consciencieusement sans avoir pris un kopeck, ni car, ni T-shirt comme vous avez l’habitude de dilapider l’argent du contribuable). Vous aurez dû arrêter, mais non, il faut broyer de l’opposant surtout les néo pour qu’ils ne soient rien dans ce pays. Cynisme, mépris, arrogance, mensonges et idiotie étaient vos caractéristiques. Ce qui écœure est que même des intellectuels comme les Mélégué et autres se sont assis sur leurs consciences pour dire que c’est normal de réviser car rien ne l’interdit. Le peuple à fait son référendum et vous venez aujourd’hui lamenter pour parler de clémence. Il faut vous cacher d’abord le temps que les cœurs s’apaisent. Si les gens ne connaissaient pas vos méthodes, c’était facile d’accepter, mais si vous aviez eu la bataille, nous tous on allait se chercher. Maintenant que le baobab dictateur est tombé, chacun implore la clémence. C’est trop facile pour être vrai. Trouvez autres mots, mais pas que vous vous êtes trompés car quand on se trompe, on ne demande pas à l’armée d’utiliser les armes pour tirer sur le peuple comme l’a réquisitionné Tiao.

    Répondre à ce message

  • Le 15 novembre 2014 à 15:23, par Ka
    En réponse à : Situation nationale : Le CDP reconnaît s’être trompé

    La racine d’un pays démocratique et Prosper sont le respect de ses institutions et de ses lois. Pendant 27 ans le CDP a instaurer ses propres lois qui sont la répression, l’impunité, l’injustice et l’égoïsme : pendant 27 ans le Burkina n’avait aucune loi, aucune justice, que les magouilles du CDP et son représentant Blaise Compaoré. Pendant 27 ans le CDP a trompé le Burkina et son peuple. Faites-vous oublier pour que le Burkina se retrouve pour l’avenir de sa jeunesse. Le nouveau Burkina sera celui de la justice, de l’émergence, sans des crimes odieux, mais tolérant et respectueux. Gardez vos faux pardons jusqu’à ce que le peuple fasse son deuil pour les crimes que vous aviez causé en refusant de respecter nos lois, surtout l’article 37 dont sa lettre et son esprit interdisent tout président du Faso de briguer 3 mandats présidentiels consécutifs. Désormais l’article 37 sera un livret de poche pour tout Burkinabé, c’est le peuple souverain du pays des hommes intègres qui la voter le 31 Octobre 2014, et ceux-ci sont écris et exécuté sur les front de tous les responsable du parti fantôme appelé CDP.

    Répondre à ce message

  • Le 15 novembre 2014 à 16:04, par Tass Yameogo
    En réponse à : Situation nationale : Le CDP reconnaît s’être trompé

    C’est de l’hypocrisie, connaissant les responsables du CDP on sait qu’ils ont l’habitude narguer le peuple. Ce sont des gens dangereux qui n’ont que des idées diaboliques et qui ne pensent qu"à leurs interets égoistes. Je pense qu"il faut que ces gens nous laissent en paix et qu’ils sachent qu’ils vont repondre devant la justice bientôt de tous les crimes commis depuis 1987.

    Répondre à ce message

  • Le 15 novembre 2014 à 18:39
    En réponse à : Situation nationale : Le CDP reconnaît s’être trompé

    Rien de plus simple. Que chaque parti du fameux front républicain qui regrette sincèrement, fasse une introspection pouvant aboutir à une revolution interne, alors et seulement alors, nous pourrons croire à votre sincérité.

    Répondre à ce message

  • Le 15 novembre 2014 à 18:50, par Serginos_kab
    En réponse à : Situation nationale : Le CDP reconnaît s’être trompé

    Eh bien Mr Kanidoua NABOHO, vous croyez que vous assoir derrière un clavier pour écrire de telle vomissure suffirait pour obtenir la faveur du peuple ? Ou étiez-vous lorsque vos condisciples narguaient à n’en pas finir la population ? Ou étiez-vous lorsque cette chose de machin Koanda appelait vos militants à bruler les manifestants et leur domicile ? Ou étiez vous lorsque la vache beyonne de Lucky Luc ordonnait les tirs sur les manifestants ? Soyez convaincue d’une chose : vous êtes politiquement mort parce que les filles et fils du Burkina ont vus et lu , l’acte de déces du CDP daté du 30 octobre 2014 signé par le peuple. Vox Populi Vox Déi !!! Dieu bénisse le Burkina Faso et que la terre soit légère au CDP

    Répondre à ce message

  • Le 16 novembre 2014 à 02:04, par kana jonas
    En réponse à : Situation nationale : Le CDP reconnaît s’être trompé

    C’est déjà bien mais il est temps de tirer votre révérence de la vie politique burkinabé. l’honneur le commande, disparaissez de la vie politique à jamais.pour vous c’est fini, comprenez et acceptez-le tranquillement. Bye bye

    Répondre à ce message

  • Le 17 novembre 2014 à 10:46, par Matador
    En réponse à : Situation nationale : Le CDP reconnaît s’être trompé

    Ceci est une grandeur d’esprit de la part des responsables du CDP
    Mais je pense très honnêtement que les responsabilités si elles sont partagées l’ex opposition politique et la société civile politisée endossera la plus grande part.

    Pour l’heure le CDP doit s’effacer sur la scène politique et faire une véritable refondation en son sein. Pour cela il doit s’abstenir de toute à l’écart de toute participation à cette transition

    Répondre à ce message

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter


LeFaso.net
A propos..
Flux  RSS 2.0
Plan du site
Nous contacter
Condition d'utilisation
Responsabilité
Cookies et cache
Version mobile
Publicité
Partenariat

LeFaso.net © 2003-2018 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés