Charte de la transition : A quand la fin du jeu de ping-pong ?

jeudi 13 novembre 2014 à 12h49min

L’élaboration de la charte devant régir la transition politique fait encore l’objet de rencontres de part et d’autre. En tout cas, une autre est prévue pour ce jeudi après-midi. Elle aurait pu être effective hier soir, 12 novembre 2014. Mais la commission chargée d’examiner et d’aplanir les divergences entre propositions des différentes composantes, n’était pas prête. C’est du moins, ce qu’on a appris sur place, en présence des chefs de partis politiques d’opposition, de leaders de la société, et de représentants des autorités coutumières et religieuses.

RÈagissez ‡ cet article Réagissez
Charte de la transition : A quand la fin du jeu de ping-pong ?

Accostés au moment où ils s’apprêtaient à rebrousser chemin, Zéphirin Diabré et Roch Marc Christian Kaboré, présidents respectivement de l’UPC (Union pour le progrès et le changement) par ailleurs Chef de file de l’opposition politique, et du MPP (Mouvement du peuple pour le progrès), n’ont pas voulu être prolixes sur les propositions discordantes. Le moins que l’on puisse dire, c’est que les concertations se mènent en commission entre des représentants de l’Armée et ceux du trio (opposition politique- société civile-autorités coutumières et religieuses).

Dans les coulisses, on apprend que la délégation a opté de se référer à sa hiérarchie afin de pouvoir trancher sur les propositions mises à la table des discussions. Ce qui, de l’avis de Zéphirin Diabré, est « normal ». Et d’ajouter, « C’est un jeu de ping-pong qui est inévitable, si nous voulons un travail qui est bien fait ».

Ces nouvelles propositions sources de retardement quant à l’adoption de la charte, semble-t-il, se rapportent entre autres, à l’Assemblée nationale de transition. Mais, à en croire Roch Marc Christian Kaboré, « Il n’y a pas une contradiction majeure ». Néanmoins, la suppression de cette Assemblée a été demandée par l’Armée. C’est en tout cas, ce qu’a laissé entendre le président du MPP qui a confié en réponse, « Nous avons dit simplement, en ce qui nous concerne, que l’on puisse transformer le Conseil national de transition en une sorte d’assemblée délibérative, c’est-à-dire une sorte de parlement qui va aider le chef de l’Etat à adopter les textes de loi, au lieu que soit seulement par ordonnances ».

« Nous avons aussi fait des propositions d’amendement sur le nombre de personnes qui vont participer soit à ce conseil, soit à la structure de désignation », a-t-il poursuivi. Et en réponse aux velléités de l’Armée de désigner le président de cet organe, confie M. Kaboré, « Nous avons dit que le président du Conseil national de transition doit être élu. Dans nos propositions, nous avons demandé que ce ne soit pas l’Armée qui le désigne. Nous avons souhaité suivre les principes démocratiques en faisant en sorte que ce soient les membres du CNT qui élisent leur président ».

Tous ces va-et-vient dans l’élaboration de la charte définitive, visent, foi de Zéphirin Diabré, à améliorer la situation, et à faire en sorte que la transition puisse se dérouler de manière consensuelle. En tout cas, la plénière de cet après-midi devra marquer, espère-t-on, une avancée décisive, en l’occurrence l’adoption définitive de la charte qui doit régir la transition politique de 12 mois.

Fulbert Paré
Lefaso.net

Imprimer l'article

Vos commentaires

  • Le 13 novembre 2014 à 13:20, par Heiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiii
    En réponse à : Charte de la transition : A quand la fin du jeu de ping-pong ?

    La manœuvre est cousue de fil blanc : les bidasses ne veulent pas quitter le pouvoir pour ne pas avoir à rendre compte de leur gestion sous Blaise le fuyard. Mais ils rendront compte tôt ou tard.

    Répondre à ce message

  • Le 13 novembre 2014 à 13:21, par BENORE
    En réponse à : Charte de la transition : A quand la fin du jeu de ping-pong ?

    J’ai une seule inquiétude pour la transition : Que gagne le commando ZIDA à la fin de cette transition ? Avouons qu’il a permis de trouver une solution durable pour le Faso en assumant cette fonction suprême. Je ne pense pas qu’une retraite anticipée soit la meilleure solution. Alors les Sages, dites quelque chose !

    Répondre à ce message

  • Le 13 novembre 2014 à 13:30, par YIRMOAGA
    En réponse à : Charte de la transition : A quand la fin du jeu de ping-pong ?

    Le CLN ZIDA est parvenu à de bons sentiments. Organe de transition dirigé par un civil aussi est légitime. Si tout se termine d’ici dimanche et on a les différents responsables (prési. de transition, prési du CNT) un prémier ministre nommé qui va former son gouvernement et le travail peut commencer ? un an n’est pas loin. Ainsi le politique pourra affuter ses armes pour la conquête démocratique et avec le CDP (avec ou sans candidat ?)

    Répondre à ce message

  • Le 13 novembre 2014 à 13:37, par KIEMDE
    En réponse à : Charte de la transition : A quand la fin du jeu de ping-pong ?

    Je sens que les militaires sont de mauvaise foi. Il risque d’avoir un problème entre le peuple et son armée d’ici-là

    Répondre à ce message

  • Le 13 novembre 2014 à 13:37, par Lamby
    En réponse à : Charte de la transition : A quand la fin du jeu de ping-pong ?

    Pourquoi accepter cette maniere de travailler ?Zida veut jouer avec le temps.Il veut etre de la fete nationale le 11 decembre,mais de grace,ayez un peu honte chers militaires.

    Répondre à ce message

  • Le 13 novembre 2014 à 13:38, par encore et encore
    En réponse à : Charte de la transition : A quand la fin du jeu de ping-pong ?

    Franchement
    Je crois que le mensonge est devenu la mère de la politique
    Quiconque ment et a de mauvaises intentions tourne toujours en préparant son plan satanique.
    Pour choisir un président est-ce qu’on a besoin de tout ça juste pour une transition.

    Ok, après il faudra rencontrer les collectifs des garibouts, des fous, des coiffeurs, des parkeurs, des marchants, les mécaniciens, des vendeuses de riz (ning zindo), ..... En tout cas il faut vraiment toutes les composantes. La vous aurez une charte parfaite

    On présente le tombeau blanchi (charte) et pourtant c’est la mort qu’elle recouvre. Tout ça pour couvrir Blaise, Diendéré, François.
    Le soldat ne peut qu’exécuter les ordres.
    L’opposition est égoïste parce que chaque chef de parti savait que s’il prenait le pouvoir il allait seulement faire une année. Personne d’entre eux n’a fait ce sacrifice.

    cherchez Dieu,
    parce que Dieu n’est pas dans les affaires louches

    Répondre à ce message

  • Le 13 novembre 2014 à 14:27
    En réponse à : Charte de la transition : A quand la fin du jeu de ping-pong ?

    Il faut que ce soit clair. Les militaires, guidés par des gens tapis dans l’ombre, ne veulent remettre le pouvoir.

    Répondre à ce message

  • Le 13 novembre 2014 à 15:04, par ouagadougou
    En réponse à : Charte de la transition : A quand la fin du jeu de ping-pong ?

    Tout le monde quand même peut être accepter dans ce débat sauf le clan de ROCK, SIMON et SALIF ils sont les premiers responsable de tout ce qui nous arrivent aujourd’hui j’ai très honte

    Répondre à ce message

  • Le 13 novembre 2014 à 15:39, par samira OUATTARA
    En réponse à : Charte de la transition : A quand la fin du jeu de ping-pong ?

    C’est pas un jeu de ping pong mr le journaliste c’est pour nous sortir quelque chose de bon. Courage ROCH Bobo Bobo-Dioulasso compte sur toi et te soutien ardemment.

    Répondre à ce message

  • Le 13 novembre 2014 à 15:39, par vercingetorix
    En réponse à : Charte de la transition : A quand la fin du jeu de ping-pong ?

    Point de tergiversations. Ce qui est dit est dit. Ça passe ou ça casse. Si Zida veut tricher avec la réalité de la mort de nos martyrs, nous allons lui prouver qu’il n’atteint pas Blaise Compaoré à la cheville ! Ce qui est dit sera fait.

    Répondre à ce message

  • Le 13 novembre 2014 à 15:46, par modeste
    En réponse à : Charte de la transition : A quand la fin du jeu de ping-pong ?

    De toutes les façons, vous êtes nos portes voix. Mais cela n’exclue pas que nous prenons encore nos responsabilités si nous sentons que l’armée veut nous rouler tous. ZIDA a intérêt à se faire bon nom et rester au pays sans crainte sinon Blaise sera plus à l’aise que lui. Il fera mieux d’inscrire son nom en tant que libérateur définitif du peuple burkinabè.

    Répondre à ce message

  • Le 13 novembre 2014 à 16:00, par wendyam
    En réponse à : Charte de la transition : A quand la fin du jeu de ping-pong ?

    Rock, ZEPH,et les autres saprophytes du 30 Octobre sont désormais des ennemis en sourdine parce que chacun pense que son heure a sonné pour être Président du Faso. Le vrai blocage c’est eux ce ne sont pas les militaires

    Répondre à ce message

  • Le 13 novembre 2014 à 16:10, par hien izalakoun
    En réponse à : Charte de la transition : A quand la fin du jeu de ping-pong ?

    la première décision majeure du conseil national de transition devrait être : la dissolution du régiment de sécurité présidentiel. nous ne voulons plus de démocratie sous haute surveillance militaire.

    Répondre à ce message

  • Le 13 novembre 2014 à 16:17, par Baldenbé
    En réponse à : Charte de la transition : A quand la fin du jeu de ping-pong ?

    Je me rend compte aujourd’hui qu’il n’y a plus aucune transparence sur la transition. Chaqu’un va et vient en marge des concertations comme des rats au milieu de la nuit en promettant monts et merveilles à quelques personnalités de l’armée qui je pense, pourraient bien se vendre aux plus offrants. Comment leurs faire confiance maintenant. Ce jeu est plus que dangereux pour l’avenir du pays et surtout pour son peuple( nous le peuple). Je pense que ces organisations et ces partis politiques devraient maintenant arrêter de menacer de faire descendre le peuple dans la rue parce qu’ils n’ont pas eu de quoi garantir leurs ambitions personnelles( la prise du pouvoir). Ils font des mains et des pieds pour que la passation à un civil se fasse le plus rapidement possible et ceux à n’importe quel prix, coup d’état d’un militaire sur un autre militaire qui leur serait plus favorable. Dans ce cas là je pense que le peuple qui adhère à des partis politiques de tout bords risqueront fort de regretter le jour ou ils se sont fait volés leur révolution. Moi en tout cas je ne veux plus risquer de me faire tuer pour des gens qui mettent le parti avant la patrie. Je risquerai ma vie pour ma patrie mais pour mon parti. Ce qui se passe là me fait honte et est de très mauvaise augure pour le futur.
    On est entrain d’aiguiser la lame de notre propre bourreau (MPP). Crier toute la haine et vengeance que vous voulez, cela ne vous soulagera jamais. Internautes, le problème ne concerne maintenant que dieu et vous seul car le mal pour combattre un autre mal n’amènera rien que du mal pour tous. C’est triste à dire mais depuis que je suis au Burkina Faso je n’ai jamais vu un adulte respirant la joie de vivre.Ne vous leurrez pas les gens qui aspirent à vous gouverner ne le veulent que pour leurs propres intérêts. Attendez vous à une gestion désastreuse des deniers publics qui sont déjà très amaigris du fait des pillages et actes de vandalismes commandité par le MPP. Comme ça vous êtes prévenus. En plus, les plans de Roch et Salif et Simon pour s’asseoir sur le pouvoir en envoyant le peuple devant la mort, parce qu’il faudra bien le reconnaître que ce sont eux qui ont mis en place ce fameux système qui a fait le bonheur du CDP et compte bien maintenant le mettre à leurs profits au MPP. ce sont eux qui ont organisé ces escadrons qui avaient pour but de piller, brûler, profaner des tombes et éliminer physiquement si ils le pouvaient tout ceux qui pouvaient leurs faire de l’ombre, régler leurs compte une bonne fois pour toute. Pour le bien de tous ne mettons pas de l’huile sur le feu. Blaise est parti mais attention à ceux du MPP, qui continuent dans leurs manigances en préservant le même bon vieux système qu’ils ont mis dans leurs valises en quittant le CDP. Ils sont même plus responsable que Blaise durant ces 27 ans de régime parce que étant a la tête du gouvernement. Ce sont eux les vrais coupables. Tous sont responsable. Rappelez vous bien qui participait aux élections qui permettaient à Blaise de devenir président légitimement reconnu alors qu’il savaient pertinemment que ces élections étaient truquées, parce que pour moi, y prendre part c’était être complice. Alors avant de montrer du doigt qui que ce soit regardez bien de tout les cotés même du notre. Faisons preuve de sagesse, d’intelligence et retournons à bien faire fonctionner le pays et arrêtons cette mascarade, il y a suffisamment de dégâts comme ça.On devrai plutôt encourager le retour a une activité économique normale. Donc de grâce arrêtons d’être instrumentalisé. les ténors du MPP sont et resteront des calculateurs. Ne faites pas d’alliances avec ces suppos de Satan car vous allez le payer au prix fort et là je m’adresse à Bénéwendé Stan. S.

    Répondre à ce message

  • Le 13 novembre 2014 à 16:33, par Osy
    En réponse à : Charte de la transition : A quand la fin du jeu de ping-pong ?

    Ce jeu de pig-pong est d’un passage forcé pour celui qui s’attend à voir un travail de qualité. Ce sont des intellectuels qui échangent sur des points qui ne sont pas 1+1=2. Donc ce exercice intellectuel est normal. Si les choses allaient autrement je pense qu’il fallait s’inquiété car ça allait plus ressemblé à quelque chose de preparer d’avance. Soignons patient et prions pour qu’ils parviennent à quelque chose de consensuelle. Que le Dieu tout puissant bénisse le Burkina Faso

    Répondre à ce message

  • Le 13 novembre 2014 à 17:01, par kanfidini
    En réponse à : Charte de la transition : A quand la fin du jeu de ping-pong ?

    je reviens sur le cas de Zida,jusque la on refuse de publier mes ecrits.je continuerai toujours d’en parler. j’attire l’attention du peuple Burkinabé que ZIDA est entrain de tramer quelque chose dans l’ombre que personne ne voit pas. Tous les dossiers "sales" de Blaise sont entrain d’être transférer au destinataire. C’est après ce sale boulot qu’il trouvera la charte consensuelle.je vous jure qu’il est à la solde de l’ex-président et je vous informe également qu’il a d’autres missions a accomplir, il s’agit des missions sécrètes très dangereuses que beaucoup ignorent. Sachez le des à présent sinon vous aurez que vos yeux pour pleurer. merci d’avance. demain aussi est un autre jour.

    Répondre à ce message

  • Le 13 novembre 2014 à 20:06, par Miséricorde
    En réponse à : Charte de la transition : A quand la fin du jeu de ping-pong ?

    A mon humble avis, il faut que l’on oblige l’armée à abandonner tout projet méchant de compromettre la chance de succès de la transition en laissant le trio gérer intégralement le processus.
    Qui est cette hiérarchie qui ne peut pas venir rencontrer les honorables sages, religieux et coutumiers et qui fait tourner en rond le monde de la sorte ?

    Je crois fermement qu’il faut prendre d’assaut la place de la révolution dans les plus brefs délais afin que ZIDA vienne expliquer de vive voix ce qui ce passe.
    Maintenant si prendre ces responsabilités c’est de rouler pour les vœux de ce qui ont mal gérer le pouvoir, le peuple insurgé comprendre et se décidera sur place. Parce que ce nous constatons est une véritable insulte aux efforts, aux sacrifices et à la volonté populaire des filles et fils de ce pays. Je ne comprends toujours pas d’où vient cette idée de confiscation de la lutte des deux années ? ça me révolte !!!!!!.

    Répondre à ce message

  • Le 13 novembre 2014 à 22:34
    En réponse à : Charte de la transition : A quand la fin du jeu de ping-pong ?

    Jeu de ping-pong qui vous mettra devant vos responsabilités comme quoi la gestion du pouvoir d’Etat n’est pas réservée à n’importe quel quidam. Vous avez intérêt à réussir la transition.

    Répondre à ce message

  • Le 13 novembre 2014 à 23:35, par le pionnier
    En réponse à : Charte de la transition : A quand la fin du jeu de ping-pong ?

    Les gesn de l’armée n’ont qu’a comprendre que notre patience (nous le peuple) à une limite. On a toléré 27 ans de médiocrité. Dieu merci, on s’en est libérer. On est pas prêt a suivre des militaires dans des louvoiements interminables. On a juste demandé d’accompagner la transition mais pas d’organiser ou d’encadrer quoi que ce soit. C’est très Claire. Si l’armée a des proposition a faire, elle était ou, ? Vous auriez pris vos responsabilités le 29 Octobre 2014, le peuple vous aurai applaudi a tout rompre. Vous n’avez rien fait. Donc que l’armée arête son cinema. Que le colonel Zida arête avec ses audiences a n’en pas finir. ça c’est le role du president civil de la Transistion qui va venir. Lui aussi quand il sera élu va perdre minimum 1 mois dans des audiences interminable. Nous sommes très vigilents et restons toujours mobilisés. QUE LE CEFOP ARRETE DE MENAGER ET D’AMADOUER LES MILITAIRES. c’est pas a eux d’imposer le rithme de la danse. NOUS ON VEUT AVANCER.

    Répondre à ce message

  • Le 13 novembre 2014 à 23:49, par La sentinelle
    En réponse à : Charte de la transition : A quand la fin du jeu de ping-pong ?

    J’espère que vous avez en main le baromètre des finances. Si vous restez à tournez en rond dans les doutes et les hésitations interminables, les militaires vous remettrons une coquille vide et c’est la rue qui va vous désavouer. On ne sera pas sorti de l’auberge. Vos obsessions sont aussi dangereuses que la folie furieuse de l’ancienne majorité ! Pour ma part je pense que pour une transition vous en faites trop alors l’état est en pilote automatique !!!!!!!!!!!!!!!!!!

    Répondre à ce message

  • Le 14 novembre 2014 à 10:07, par doudouno le cobra
    En réponse à : Charte de la transition : A quand la fin du jeu de ping-pong ?

    Roch toi et Zéphirin si vous aimez le peuple remboursez nous les milliards que vous nous avez voler et retirer vous de la politique et laissez la place aux jeunes.
    C’est le plus grand bien que vous ferez à ce pays.
    Vous avez aider Blaise à consolider son pouvoir

    Répondre à ce message

  • Le 14 novembre 2014 à 14:23, par Madess leconseiller technique
    En réponse à : Charte de la transition : A quand la fin du jeu de ping-pong ?

    Félicitations a tous les acteurs. Le souhait ardent du peuple ,est qu’on ne fasse plus les même erreurs du passé. Par ailleurs que les militaires arrêtent de revendiquer des postes ;ce qui est contraire à leur mission( defense et la securitéà

    Répondre à ce message

  • Le 14 novembre 2014 à 14:28, par Madess leconseiller technique
    En réponse à : Charte de la transition : A quand la fin du jeu de ping-pong ?

    Félicitations à tous les acteurs.....VIVE LE FASO. Le peuple jugera vos decisions avec le temps

    Répondre à ce message

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter


LeFaso.net
A propos..
Flux  RSS 2.0
Plan du site
Nous contacter
Condition d'utilisation
Responsabilité
Cookies et cache
Version mobile
Publicité
Partenariat

LeFaso.net © 2003-2017 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés