Situation nationale : L’Union d’Action Syndicale suspend son préavis de grève

dimanche 9 novembre 2014 à 23h46min

Ce samedi 08 novembre 2014 au centre d’éducation ouvrière, l’Union d’Action Syndicale (UAS) a animé une conférence de presse au cours de laquelle elle a livré sa lecture de la situation nationale et annoncé la suspension du préavis de grève qu’elle avait déposé le 28 octobre dernier.

RÈagissez ‡ cet article Réagissez
Situation nationale : L’Union d’Action Syndicale suspend son préavis de grève

Aux côtés de Bassolma Bazié, Secrétaire général du CGT-B, de Tahirou Traoré, Président des syndicats autonomes, et d’autres responsables syndicaux ; Olivier Guy Ouédraogo, président du mois des Centrales syndicales a présidé la conférence de presse qui a passé en revue des sujets d’actualité tels que l’issue de la crise socio-politique et ses corollaires. C’est donc sans ambages, que les questions de la transition, du « sort » des responsables du régime déchu et jusqu’à la lutte syndicale ont été abordés.

« Nous sommes pour une transition civile et démocratique »

Si le nom de la personnalité qui devra prendre les rênes de la transition politique burkinabè fait l’objet de pronostics et de mystère dans tous les débats de quelques nature que ce soit, l’Union d’action syndicale, à l’instar de la communauté internationale, des acteurs politiques et d’une partie de la société civile reste campé sur sa position « Nous sommes pour une transition civile et démocratique ». Quant à la participation des dignitaires du régime déchu au processus de transition l’UAS pense que pour la sécurité des dirigeants du CDP, ils devraient « regarder à deux fois avant de mettre leurs pieds ». Olivier Guy Ouédraogo déclare que « ce n’est pas une question d’exclusion dans le cadre de la démocratie mais il faudrait que chacun paie à la hauteur de ses actes irresponsables ». L’union d’action syndicale attend jouer sa partition Si elle est « saisie officiellement de la question », dixit le président de mois des centrales syndicales à propos de son choix pour le chef de la transition. Pour sûr, la transition en dépit du timing relativement court imposé par la communauté internationale, devra se faire selon les responsables syndicaux dans un délai bref mais raisonnable.

La suspension et non la levée du préavis de grève

Si les responsables syndicaux ont décidé de suspendre leur préavis de grève qui annonçait depuis le 28 octobre dernier, la tenue d’une grève le 11 novembre 2014, c’est parce que la configuration actuelle de l’autorité publique ne le permet. En effet, suite à la dissolution du gouvernement, les négociations ne pouvaient être entreprises et les secrétaires généraux des ministères « font le minimum et ne peuvent pas décider » fait remarquer Bassolma Bazié du CGT-B. La plateforme revendicative portait sur un examen du cahier de doléances 2013 et la satisfaction de cinq revendications dont, entre autre la grille salariale et le code du travail.

L’UAS sur le qui-vive

L’on s’en rappelle. La journée de marche-meeting organisée par les structures syndicales le 29 novembre 2014 a drainé dans les rues des milliers de personnes, y compris des travailleurs du l’administration publique. A ce moment, dans la circulaire N°214-069 signée par l’ex-Premier Ministre, « des mesures disciplinaires » devraient être prises par les présidents d’institutions et les membres du gouvernement contre les travailleurs absents de leurs postes. Suite à cette situation, l’UAS dit être prête à « réagir fermement » si des sanctions sont prises. Elle a également appelé les structures de base à tenir des Assemblées générales atour de l’analyse de la situation nationale. Aux nouvelles autorités, Bassolma Bazié propose la tenue d’un audit des institutions, ce qui permettra sans doute d’écarter les personnes coupables, s’il y en a, du processus de transition.

BASSOLE Herman Frédéric (Stagiaire)
Lefaso.net

Imprimer l'article

Vos commentaires

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter


LeFaso.net
A propos..
Flux  RSS 2.0
Plan du site
Nous contacter
Condition d'utilisation
Responsabilité
Cookies et cache
Version mobile
Publicité
Partenariat

LeFaso.net © 2003-2017 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés