Yacouba Issac Zida face aux gouverneurs des régions : Des instructions pour assurer la continuité de l’Etat

vendredi 7 novembre 2014 à 00h59min

Le chef de L’Etat, lieutenant- colonel Yacouba Isaac Zida, continue ses concertations pour assurer le calme après la tempête. Les gouverneurs des régions ont été reçus dans l’après-midi du 06 novembre au conseil économique et social. Des instructions leur ont été données pour assurer la continuité de l’Etat et assurer la sécurité des personnes et des biens dans leurs régions.

Yacouba Issac Zida face aux gouverneurs des régions : Des instructions pour assurer la continuité de l’Etat

Le chef de l’Etat, continue ses concertations pour rassurer les différentes couches sociales et les appeler à œuvrer pour ramener le calme et la sérénité sur toute l’étendue du territoire. Premier répondant du chef de l’Etat dans les régions, les gouverneurs ont été conviés par le lieutenant-colonel, Yacouba Isaac Zida.

«  Nous avons reçu des instructions de la part du chef de l’Etat pour maintenir la continuité de l’Etat, pour assurer la sécurité des biens et des personnes, assurer une continuité dans tout ce que nous aurons à faire », a dit le gouverneur de la région de l’Est, Colonel-major Bertin Somda.

Avant les gouverneurs, ce sont les généraux de la 2ème section (à la retraite) puis les pasteurs des églises évangéliques qui ont été reçus. Le marathon va continuer après le départ des gouverneurs. Ce sont les ambassadeurs de paix qui feront le déplacement du conseil économique et social où le chef d’Etat a installé son quartier général, pour la poursuite des discussions.

Tiga Cheick Sawadogo
Lefaso.net

Messages

  • Il ferait mieux de remettre le pouvoir que de passer son temps à rencontrer les personnes. L’état est toujours une continuité.

  • Pourquoi yacouba ne va pas a kosyam ?

  • j’espère que ces gouverneurs seront virés avec le nouveau président de la transition. ce sont des patins de l’ex régime de la compaorose compradore. tous sont des dealers,des mafieux comme leur mentor blaise compaoré. ça fait honte de les voir

  • attention ! attention ! attention ! certains gouverneurs sont tellement corrompus comme celui de la boucle du mouhoun qui passe son temps à racketter les directeurs régionaux et les maires. vraiment, il faut chasser ces politiciens, ce ne sont pas des techniciens et n’ont aucun mérite !!!!

  • Mr. Yacouba Zida, l’air Blaise Comparé doit être balayé dans la transition pour une alternance pure et solide : Tous les anciens responsables du CDP, femmes ou hommes, doivent être exclu de cet transition selon la décision du peuple de ce 31.10.2014. Si vous voulez être neutre et écouté par le peuple Burkinabé, oubliez tous les responsables du CDP qui ont voulu tripatouiller l’article 37 dont sa lettre et son esprit interdisent tout président du Faso de briguer 3 mandats présidentiels consécutifs. Je suis totalement d’accord avec vous pour ce que concerne l’UA, dont je ne jamais eu confiance, car le peuple Burkinabé est mûr avec la complexité de son ex-président, et est capable de régler ses propres problèmes. Encore une fois tous les responsables du CDP, de l’ADF/RDA, du Front Républicain, doivent être écartés de cette transition pour que le peuple Burkinabé vous prenne de son côté. Ka a toujours lutter farouchement pour l’alternance politique et économique au Burkina, et ce que je viens de vous dire, est la bonne solution pour tout le monde. ‘’’’’Écartez les troubles faits qui ont conduit le peuple à un soulèvement populaire légitime’’’’’ pour imposer votre neutralité.

  • On dira qu’un gouverneur n’est pas au rendez-vous ? C’est qu’elle région ? Renseignez-moi svp.
    Courage ZIDA, tu as la change de rentrer dans l’histoire du Faso, car depuis 1966 mon pays n’a jamais fait de transition. Prouve avec des hommes que le militaire évolue et lave la honte des hommes de tenue. Prouve au monde entier que les officiers de maintenant ne sont comme ceux des années 70.
    Que Dieu bénisse le Faso

  • bizarre......ces gouverneurs de la compaorose compradore sont tous gros mais ils commenceront à maigrir dans les jours à venir car ils espèrent toujours que leur fuyard reviendra. kiakiakiakiakiakiakia

  • Espérons que le nouveau vent qui souffle, ne laissera pas une fois encore les chefs de circonscriptions administratives (Gouverneurs, Hauts Commissaires et surtout Préfets) dans les ravins de la route qui, nous l’espérons fortement, conduit à la restauration de l’autorité de l’Etat. En 2011, toutes les couches ont eu le privilège de rencontrer le Président du Faso. Mais ont été oublié le personnel de Commandement civil qui abat un travail formidable pour assurer la présence de l’Etat dans les hameaux les plus reculés : de Morolaba à Botou, de Falagountou à Mangodara ou de Kpéré à Lanfiéra,... Il s’agit d’un cri de coeur lancé aussi bien au Lt-Cl ZIDA qu’au Président de la Transition et surtout au prochain Président démocratiquement élu au Faso.

  • Bizzar. Pourquoi ils sont tous gros.

  • Aactivez passation de pouvoir dans le delai. Satisfaction sera prouvee par le peuple. Merci

  • A TRAVERS LA DEMARCHE DU LT CL YACOUBA, ON COMPREND QU’IL EST SUR LA BONNE VOIE. TOUTE CHOSE QUI DONNE RAISON A L’UNANIMITE MILITAIRE DONT IL EST LE FRUIT.

  • Le Lieutenat Colonel Zida est sur la bonne voie. Encourageons le car on n’a plus le choix.

  • Il faut mettre vraiment de l’ordre dans ce milieu. Gouverneur, haut commissaire, préfet, il y’ a un corps de trop à supprimer. Aussi ramener tous les enseignant préfet dans l’enseignement, il y’ a manque enseignements. Chacun n’a qu’a faire son boulot.

  • Quelqu’un a poser une question pertinente pourquoi Zida s’installe pas a Kosyam ? journaliste pouvez vous lui transmettre cette question dès que l’occasion ce présente ?on n’aimerai savoir.deuxième question pourquoi Gilbert Guingueré n’a jamais fait interview ? il y a des choses au sein de l’armée qui n’est pas claire ? Zida n’a pas reçu les autres généraux jusqu’à présent pourquoi ?

  • je souhaite de tout coeur que le chef de l’Etat jette un coup d’oeil sur la lethargie dans laquelle vit l’administration territoriale. des prefets sans bureaux, obligés d’aller s’asseoir dans une salle de classe.le Burkina est le seul pays en Afrique de l’ouest ou l’on voit ça !!! de grace, jetez un coup pour voir, car avec ça on ne peut pas avoir de restauration de l’autorité de l’Etat

  • la suspension des conseils municipaux et régionaux serait une décision plutôt sage des nouvelles autorités pour mettre tout ce bataillon de politiciens au même niveau d’égalité. sinon, le cdp est encore plus que jamais avantagé. La délégation spéciale aux préfets serait plus salutaire actuellement.

  • Bonsoir. Toutes mes félicitations au peuple Burkinabè pour la victoire sur l’injustice et la dictature. Je voudrais juste intervenir sur la question en rapport avec la participation du CDP et de ses alliés( ADF/RDA et autres) dans le processus de transition. Pour ma part et contrairement à ce que dit le Chef d’Etat actuel (Lt Colonel ZIDA), le CDP et ses alliés ne peuvent aucunement participer à la transition. Je crois que la participation de l’ex majorité serait une caution à l’impunité dans ce pays. En effet, cela voudrait dire qu’un groupe de partis politiques peut organiser le massacre de sa population et quelques jours après réapparaitre comme si de rien n’était. Non, avant toute participation au processus de transition, les partis politiques de l’ex majorité doivent s’expliquer devant le peuple sur leurs motivations qui soutendaient la modification de l’article 37. J’ai de l’admiration pour le Lieutenant Colonel ZIDA, mais là, je crois que ce sera sa toute première erreur que d’admettre le CDP et ses alliés dans les discussions en cours. L’attitude de ZIDA marque certes, sa volonté d’ouverture, mais il va falloir aller prudemment car l’acceptation de ces pyromanes dans le processus de transition est assimilable au fait d’enfoncer un couteau dans une plaie baignant. L’ex majorité et ses acolytes doivent patienter jusqu’aux prochaines élections. Les prétendus bons militants du CDP qui seraient dans les villages, devraient avant la date de l’insurrection populaire attirer l’attention de leurs responsables sur le danger auquel notre pays s’exposait en procédant à la modification de l’article37. Mais officiellement et à ma connaissance , aucun militant base n’a attiré l’attention des responsables du secrétariat exécutif sur l’inopportunité de la modification de l’article 37. Cela voudrait donc dire que passivement ou activement les militants des villages dont on fait allusion sont aussi comptables du massacre perpétré par le CDP et ses alliés. Ces derniers ainsi que leurs leaders ne peuvent donc pas participer au processus de transition. En tout cas, c’est ma conviction.

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter


LeFaso.net
A propos..
Flux  RSS 2.0
Plan du site
Nous contacter
Condition d'utilisation
Responsabilité
Cookies et cache
Version mobile
Publicité
Partenariat

LeFaso.net © 2003-2018 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés