Réunion de haut niveau de la CEDEAO sur la situation nationale : La société civile et l’opposition quittent momentanément la salle, refusant de négocier avec la majorité

jeudi 6 novembre 2014 à 03h00min

La société civile et l’opposition politique ont momentanément quitté la salle des négociations dans la soirée de ce mercredi 5 novembre 2014 pour protester contre la présence de l’ancienne majorité. S’en sont suivies de vives protestations à la réception de Laïco Hôtel 2000. Les deux camps estiment n’avoir pas encore fait leur deuil et que la majorité a plus sa place en prison, pour avoir tué des manifestants, qu’autour d’une table de négociations. Après près de 20 minutes, la situation semble s’être calmée, et les « frondeurs » ont regagné la salle des négociations.

Réunion de haut niveau de la CEDEAO sur la situation nationale : La société civile et l’opposition quittent momentanément la salle, refusant de négocier avec la majorité

Les délégations sont revenues avec les trois noms que leur avait demandés la délégation des chefs d’Etats de la CEDEAO. Les anciens députés, Alain Bedouma Yoda, Zakaria Tiemtoré, Bouba Yaguibou et l’ancien ministre Dieemdioda Dicko étaient là au compte de la majorité. C’était la dernière ligne droite mais l’opposition et la société civile affirment qu’elles ne savaient pas que la majorité serait associée aux discussions. Quand elles l’ont su, leur réaction ne s’est pas fait attendre. Vivement, elles ont protesté. Injures à l’appui, elles ont quitté la salle. Les yeux rouges, dégoulinant de sueur. C’est un vacarme d’injures et de protestation à l’hôtel. La société civile ruminait mal sa colère pendant que les membres de l’opposition assis à l’écart observaient. Les membres de la société civile entonnent alors l’hymne national devant les caméras, et les micros des nombreux journalistes.

Après plus d’un quart d’heures de vives protestations, les deux camps ont regagné la salle. Ils semblent avoir été compris. La majorité a quitté la table des négociations. Personne ne les a vu sortir, mais elle semble être disqualifiée des discussions.
En rappel, les Présidents de la République du Ghana, John Dramani Mahama ; du Nigeria, Goodluck Jonathan et du Sénégal, Macky Sall sont arrivés dans la matinée de ce mercredi 5 novembre dans la capitale burkinabè, pour une « réunion de haut niveau de la CEDEAO sur le Burkina Faso ». Ils échangent avec les différents acteurs dont l’actuel Chef de l’Etat burkinabè, le lieutenant-colonel Yacouba Isaac Zida en vue de faciliter la transition vers un pouvoir civil.

Tiga Cheick Sawadogo
Lefaso.net

Vos commentaires

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter


LeFaso.net
A propos..
Flux  RSS 2.0
Plan du site
Nous contacter
Condition d'utilisation
Responsabilité
Cookies et cache
Version mobile
Publicité
Partenariat

LeFaso.net © 2003-2018 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés