Les opérateurs économiques au QG des militaires : Le Lieutenant-Colonel Yacouba Isaac Zida sensible aux préoccupations des visiteurs

mercredi 5 novembre 2014 à 00h21min

Les opérateurs écLe nouveau chef de l’Etat burkinabè, Yacouba Isaac Zida, a reçu ce mardi une délégation des opérateurs économiques conduite par Lassiné Diawara, premier vice-président de la Chambre de commerce et d’industrie du Burkina Faso (CCI-BF). onomiques au QG des militaires : Le Lieutenant-

Les opérateurs économiques au QG des militaires : Le Lieutenant-Colonel Yacouba Isaac Zida sensible aux préoccupations des visiteurs

A la suite de bien d’autres forces vives de la nation burkinabè dont les acteurs de la société civile, le Lieutenant-Colonel Yacouba Isaac Zida a reçu, ce mardi 4 novembre 2014 dans son quartier général du Conseil économique et social (CES), les opérateurs économiques burkinabè. Cette rencontre du chef de l’Etat s’inscrit dans le cadre des concertations avec les différentes forces vives de la nation en vue d’une sortie. « Vos préoccupations seront prises en vue de permettre une relance de l’économie », a assuré le Lieutenant-Colonel Zida aux opérateurs économiques en les raccompagnant après la visite. Après dire au-revoir à leur hôte, les visiteurs par la voix de Lassiné Diawara, premier vice-président de la Chambre de commerce et d’industrie du Burkina Faso (CCI-BF) s’adresse à la presse : « Il faudrait peut-être donner à la chambre de commerce la possibilité d’évaluer les incidences économiques. Il est vrai que tout le monde constate des dégâts matériels et humains.

Mais, je pense que dans des circonstances pareilles où il y a eu des pertes en vies humaines, la première des choses pour nous, c’était de déplorer cela et de présenter nos condoléances les plus attristées aux familles touchées et ceux qui sont malades. Pour ce qui concerne les dégâts matériels, nous avons souhaité, comme il y a eu des cas précédents, que la chambre de commerce soit associée à une enquête qui serait diligentée avec les forces de gendarmerie et de police pour faire l’évaluation et que nous soumettrons à travers un rapport aux responsables de la transition. C’est ainsi qu’on pourrait savoir les gens qui ont été touchés, que ce soit le secteur informel, les grandes entreprises, les petites et moyennes entreprises, les petites entreprises, les commerçants et même les étals. C’est ce que nous allons essayer de faire parce qu’il est évident que cela est important pour la relance de notre économie. Si ces activités ne sont pas accompagnées pour leur reprise, c’est des suppressions d’emplois directs et indirects. Nous voudrons donc éviter qu’avec tout ce qui s’est passé qu’il n’y ait encore des problèmes de chômage, si nous nous prenons garde assez rapidement. Voilà un peu ce que nous avons dit au chef de l’Etat et souhaité donc que l’environnement soit sécurisé ».

Mécanismes d’accompagnement attendus des autorités de transition

« L’évaluation des dégâts n’était pas notre priorité avec les pertes en vies humaines. Ce qui est important, c’est qu’il y ait un organe de transition mis en place, qu’on ait des interlocuteurs pour évoquer ces problèmes, ce qui nous paraissait extrêmement important. Dès lors que les conditions politiques et administratives, les organes de transition seront en place, nous pensons qu’il serait nécessaire de demander un accompagnement de l’Etat, des mécanismes d’accompagnement pour relancer les activités de ces gens-là qui créent des emplois », a encore indiqué le vice-président Diawara.

Grégoire B. BAZIE
Lefaso.net

Messages

  • Je crois que la plus part des domiciles et commerce qui ont été touchés l’ont été pour leur proximité avec le regime defunt. Ils ne font que payer le prix de leur compromission. Quand ils gagnaient personnes ne les entendaient car ils ne faisaient pas de bruits. Le pays leur appartenait et ils en faisaient ce qu’ils voulaient. Mainteant qu’ils enregistre des secousses ils crient sur tous les toits. Ils n’appartient nullement aux peuples de les dedomanger.

  • je vois Golo Ouattara de Banfora devant ! attention faut pas recommencer les choses...

  • les operateurs économiques doivent faire savoir l’origine de leurs fonds de façon transparente ! si c’est l’argent des politiciens ou des marchés surfacturés de la Zaka chez Ebomaf et AlizetaGando ou des traffic de Cigarettes et d’alcool comme Golo Ouattara de Banfora ou l’argent de la BCEAO vu sur facebook comme la Doucourée de Bobo ou le carburant non dédouané dépoté la nuit ; ou les riz sucres et huiles et ciments sans dedouanement d Kanis OU........
    on veut de nouveaux opérateurs économiques qui ont gagner un peu un peu jusqu’àà:::::: :

  • Pas de dédommagement !! Il faut réparer les biens publics saccagés. Tampis pour ceux qui ont contribué à entretenir la colère du peuple

  • il n’y a pas d’opérateur économique en se moment qui ne fait pas parti de ce régime déchu.donc casez vous pour l’instant.

  • Suis d’avis avec Jamanatigui. Les pertes subies par les opérateurs concernent à plus de 80% ces alliées du pouvoirs qui se sont enrichis à la faveur des marchés grassement attribués au mépris des règles. Ils ont donc la possibilité de reconstituer leurs stock perdus avec les marges bénéficiaires qu’ils se sont faites. L’urgence est à la lutte contre la pauvreté et non aux financements hasardeux comme lors de la mutinerie de 2011 où des farfelus non touchés ont bénéficié des remboursements.

  • Que le prétendu "Jamatigui" le veuille ou non, l’Etat va aider les opérateurs dont les biens ont été saccagés. Eux, ils ne sont pas des gueulards. Ils sont utiles à notre pays : ils créent des emplois et développent notre économie. En d’autres termes, ce que les vandales ont cassé ; c’est l’argent du peuple qui va le payer.....

  • Je suis d’accord avec Jamanatigui. Le peuple ne peut pas dedommager ces gars-là parce que c’est eux-mêmes qui ont provoquer cette crise. En plus, il faut que cela serve d’exemple pour l’avenir.

  • même si certains avaient des relations particulières avec le pouvoir déchu, je crois que ce n’est pas une raison pour casser et piller leurs commerces, de toutes les manières si cela est vrai on constatera leur déchéance. il y a des gens comme nous qui y travaillons et nourrissons nos familles. maintenant que beaucoup se retrouve au chômage, on ne fait qu’aggraver davantage la situation. la société de mon patron a été pillé soit disant que c’est pour François, alors que François ignore même son existence. SVP soyons responsable car nos actes nous rattrapent toujours.

  • pourtant que vous le veuillez ou non ils seront dédommagé car il y va des emplois de personnes innocentes qui y nourrissent leurs familles. c’est quelle manière de réfléchir. il faut éviter de vous laisser emporter par la jalousie. si vous pensez qu’il avaient des relations avec le pouvoir déchu (que je ne supporte aucunement) sachez aussi que s’ils n’avaient pas travaillé seule cette relation ne les auraient pas aidé ( je ne parle des belle mere et autres). puis ce que vous dites n’est même pas vérifié car vous n’avez aucune preuve.

  • Le peuple ne saurait être tenu pour responsable de ce que la plupart des personnes victimes ont subi comme pertes car c’est bien eux qui ont encourages Blaise dans son entêtement. Leurs arrogance, leur mépris vis à vis de la masse est la résultante directe de ce que nous avons vécu. Qu à cela ne tienne, il faut tout de même reconnaître qu’il existe des victimes collatérales qui abritaient (en location bien entendu ) des bâtiments de bonzes du pouvoir . Ceux là sont de pauvres population à la recherche de leur pitance quotidienne. Oui pour un soutien rapide de ces gens. Quand aux autres ils devraient d abord donner des explications au peuple sur comment se sont ils enrichi quand on sais combien est le salaire d un ministre , d un DG, ou encore un comi de l administration.

  • je suis sincèrement désolé de constater des raisonnements tendant à légitimer des actes de pillages. chacun de nous doit condamner de tels comportements qui n’honorent pas l’homme intègre.

  • mon frère jamanatigui,il ne faut pas voir le problème de ce coté.ce que tu dis est vrai mais il faut savoir que ces gens ont crée beaucoup d’emplois pour nos parents,frères et sœurs.A cause des dégâts constatés,beaucoup d’employés seront au chromage.certains chefs de familles ne pourront plus subvenir ont besoins d leur famille.certains enfants n’iront plus à l’école etc.il faut accepter que l’heure est grave.ce sont les investissements qui font progresser les pays,sans investissement,pas de progrès.Si réellement on peut aider les opérateurs économiques qui ont enregistré des pertes,je pense sincèrement que notre pays sera a nouveau sur les rails pour le développement.merci

  • Les opérateurs économiques qui flirtaient avec le CDP devaient s’attendre au revers de la médaille. Nombreux sont les pauvres employés de ces "hommes et femmes d’affaire" vereux qui ont été victimes de licenciements illégaux, d’humiliation et d’injustice ; dans ce cas que l’Etat commence d’abord à les dédommager

  • Pas de problème pour le dédommagement mais seulement pour les opérateurs honnêtes et en règle avec les impôts. L’organe de transition après avoir vérifier la situation des différentes entreprises pourra envisager les dédommagements dans un cadre juridiques strict. Pas question de distribuer l’argent du peuple à des acteurs de l’évasion fiscale de plusieurs milliards !

  • IL FAUT BIEN U ON LES DÉDOMMAGES CAR IL YA BIEN D INNOCENTS QUI N’ONT A VOIR AVEC LE RÉGIME DE BLAISE COMPAORE

  • Qu’ils nous foute la paix ces gens la...eux ils ne pense qu’a l’argent, ceux sont les mêmes qui ont pillé le pays depuis 27 ans avec l’ancien président, et il veulent tous faire pour encore rentrer dans ce nouveau régime, on les-a à l’oeil

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter


LeFaso.net
A propos..
Flux  RSS 2.0
Plan du site
Nous contacter
Condition d'utilisation
Responsabilité
Cookies et cache
Version mobile
Publicité
Partenariat

LeFaso.net © 2003-2018 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés