Enquêtes Afrobaromètre : Plus de six Burkinabé sur 10 rejettent le régime militaire

mardi 4 novembre 2014 à 20h25min

RÈagissez ‡ cet article Réagissez
Enquêtes Afrobaromètre : Plus de six Burkinabé sur 10 rejettent le régime militaire

Le document ci-dessous affiche les résultats d’enquêtes réalisées par ‘’Afrobaromètre’’ qui est un réseau de recherche non partisane. C’est un réseau qui mène des enquêtes d’opinion publique sur la démocratie, la gouvernance, les conditions économiques, et d’autres questions connexes, dans plus de 30 pays en Afrique.

PDF - 224.9 ko
Enquêtes Afrobaromètre : Plus de six Burkinabé sur 10 rejettent le régime militaire
Imprimer l'article

Vos commentaires

  • Le 4 novembre 2014 à 20:44, par tim
    En réponse à : Enquêtes Afrobaromètre : Plus de six Burkinabé sur 10 rejettent le régime militaire

    C’est parfait le resultat de votre enquéte.Il faut que les militaires sachent que c’est finit les regimes militaires.C’est triste mais desormais cela ne se passera pluscomme avant.Les Guinguérés et autres doivent savoir que ce qu’ils ont volé auprès de Blaise doivent remettre au peuple.

    Répondre à ce message

  • Le 4 novembre 2014 à 21:26
    En réponse à : Enquêtes Afrobaromètre : Plus de six Burkinabé sur 10 rejettent le régime militaire

    enquête inopportune et dépassée. le contexte n’y sié pas. un sondage après la mutinerie et publié après l’insurection populaire au moment ou il ya un militaire au pouvoir par un certain "Afrobaromètre’’ qui est un réseau de recherche non partisane" faites votre sondage maintenant et publiez les resultats sans nous dire que vous êtes non partisane.

    Répondre à ce message

  • Le 4 novembre 2014 à 21:43, par korokoto
    En réponse à : Enquêtes Afrobaromètre : Plus de six Burkinabé sur 10 rejettent le régime militaire

    J’abonde aussi dans le même sens que les résultats cette enquête.. Que le Lt-Cl Zida souffre que les gens n’aient pas confiance en l’armée et surtout en lui pour mener à bien cette transition... Cette victoire historique du peuple burkinabè sur la dictature "Blaisiste" a été si chèrement acquise que l’on ne peut se permettre un seul instant de la fourvoyer.. Que le Lt-Cl réponde à ces questions :
    - comment se fait-il qu’il se soit auto-proclamé Chef d’Etat après l’auto-proclamation du CEMGA, son chef hiérarchique ?
    - qu’en est-il des bureaux de la présidence et de la résidence de l’ex-président à Kosyam ?
    - qui a accès à ces locaux aujourd’hui ?
    - est-ce que les documents, matériels, autres biens et avoirs qui s’y trouvent sont-ils en sécurité et sont les mêmes qui y étaient le 31 octobre ?
    - pourquoi n’installe t-il pas ses bureaux à Kosyam pour y recevoir les différentes institutions ?
    Je me permets de me poser ces quelques questions par ce que je pense que Kosyam demeure toujours la citadelle inaccessible où des choses pas catholiques s’y déroulent actuellement en prenant en otage la victoire de notre peuple.

    Répondre à ce message

  • Le 4 novembre 2014 à 22:49
    En réponse à : Enquêtes Afrobaromètre : Plus de six Burkinabé sur 10 rejettent le régime militaire

    Le spectacle offert par l’armée en cette transition laisse sceptique. Depuis 1966, le peuple a vu comment l’armée a pris les rênes politiques et ne veut plus s’en séparer. Cela n’est pas de son ressort. Qu’elle aille s’occuper des Djihadistes et autres mécréants qui pullulent dans la sous région. La bataille entre un chef d’état major qui veut le pouvoir (ce qui n’est pas son rôle) et un adjoint d’une unité qui s’oppose et prend le pouvoir avec la caution de la haute hiérarchie nous indique le profond malaise de notre armée. L’intervention du général à la retraite est encore plus catastrophique. Le minimum d’éthique n’existe pas dans cette armée. Seul compte le profit. Et comme disait Blaise, "la pension de président est plus juteuse que celle d’un officier". Voilà la raison de cette bagarre de chiffonnier entre officiers. Tous à la caserne !!!!!

    Répondre à ce message

  • Le 5 novembre 2014 à 05:11, par Gil
    En réponse à : Enquêtes Afrobaromètre : Plus de six Burkinabé sur 10 rejettent le régime militaire

    Depuis quand avez-vous commencé à haïr un regime militaire ? Il est vrai que tous contestent le regime compaore ( y compris moi), mais n’oubliez pas que c’est sous l’hombre d’un regime militaire que nous avons pu nous mobiliser pour arriver à se résultat : je fais allusion au Capitaine Thomas Sankara. Si un militaire peut faire l’affaire du peuple, qu’il le fasse. Ce qui est sure il sera jamais possible de satisfaire tout le monde à la fois. Nous voulons la paix au Faso. God bless Burkina Faso.

    Répondre à ce message

  • Le 5 novembre 2014 à 07:11
    En réponse à : Enquêtes Afrobaromètre : Plus de six Burkinabé sur 10 rejettent le régime militaire

    C’est faut !
    "Toutefois, dans la phase critique actuelle de notre transition, nous devons avoir de la patience avec nos frères militaires qui se sont installés au pouvoir. Ils sont là pour nous accompagner comme ils ne cessent de l’affirmer. En effet, demander aux civils de trouver un chef d’Etat, je puis vous assurer que vont éclater au grand jour les ambitions démesurées des uns et des autres et des palabres à n’en pas finir alors que le temps urge !"

    Répondre à ce message

  • Le 5 novembre 2014 à 07:54, par dcoul
    En réponse à : Enquêtes Afrobaromètre : Plus de six Burkinabé sur 10 rejettent le régime militaire

    PAS DE MILITAIRE POUR LA TRANSITION

    Répondre à ce message

  • Le 5 novembre 2014 à 09:51, par LE FORGERON
    En réponse à : Enquêtes Afrobaromètre : Plus de six Burkinabé sur 10 rejettent le régime militaire

    Bonjour,

    L’heure n’est pas aux enquêtes mais à la recherche de solutions durables et efficaces pour la situation nationale.
    C’est le peuple qui a demandé à l’armée de prendre ses responsabilités et l’armée a répondu favorable. L’armée doit sécuriser le pays d’abord avant de bouger pour éviter un éventuel envahissement du pays. Laissons la communauté internationale parler mais le Burkina sait ce qu’il veut. Un civile ne peut pas faire respecter l’ordre dans le pays sans le concours des militaires et cela tout le monde le sait. Ne soyons pas aveugles.
    Un civile à titre honorifique mais un militaire pour sécuriser le Burkina jusqu’aux prochaines élections et après les militaires pourront rentrer dans leurs casernes.

    Cordialement,

    Répondre à ce message

  • Le 6 novembre 2014 à 15:31, par BLC
    En réponse à : Enquêtes Afrobaromètre : Plus de six Burkinabé sur 10 rejettent le régime militaire

    Le contexte de 2012 et 2014 est différent, Je ne puis dire en faveur de qui la balance pencherait mais les statistiques seraient différentes aujourd’hui. A quelle fin nous présenter ces résultats aujourd’hui ? va savoir ? Dieu bénisse le Burkina et qu’il inspire chacun pour nous éviter des situation qu’on regretteraient

    Répondre à ce message

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter


LeFaso.net
A propos..
Flux  RSS 2.0
Plan du site
Nous contacter
Condition d'utilisation
Responsabilité
Cookies et cache
Version mobile
Publicité
Partenariat

LeFaso.net © 2003-2017 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés