EBOMAF-BURKINA FASO : Des pillages et des saccages pour plus de deux milliards F CFA

mardi 4 novembre 2014 à 13h49min

EBOMAF n’a pas échappé aux actes de vandalisme perpétrés lors de l’insurrection populaire, jeudi 30 octobre dernier, au Burkina Faso. La base de Kossodo, à la sortie Nord-Est de Ouagadougou, a été le théâtre de pillages et de saccages estimés à plus de deux milliards F CFA.

RÈagissez ‡ cet article Réagissez
EBOMAF-BURKINA FASO : Des pillages et des saccages pour plus de deux milliards F CFA

EBOMAF-BURKINA FASO a subi un énorme préjudice au cours des récents remous politiques au pays des Hommes intègres. Ses installations dans la capitale burkinabè sont méconnaissables. Il ne reste plus rien sur le site de Kossodo, sur la RN 4 (Ouagadougou-Kaya). Un groupe de vandales a jeté son dévolu sur le matériel et les engins installés çà et là dans cette enceinte de plusieurs hectares. « Le coût du matériel détruit et pillé dépasse la bagatelle des deux (2) milliards F CFA. Il y avait un important ancien stock et un nouvel arrivage qui n’avait même pas été encore utilisé. », confie le magasinier.

Bien qu’aucun produit de consommation (riz, huile, etc.) ne s’y trouvait ; arrivés sur les lieux aux environs de 13 heures, les manifestants ont tout pillé et tout saccagé sur leur passage. A l’aide de charrettes ou de taxi-motos, jeunes, femmes et vieux ont laissé libre-cours à leur méchanceté. Ils ont emporté des pièces de rechange et des matériaux de construction. Des pneus, des pots de peinture, des réfrigérateurs, des ordinateurs, … n’ont pas également été épargnés. Tout le contenu des conteneurs, des entrepôts et des magasins ont été littéralement pillés.

Ce qui ne pouvait pas l’être, comme les carreaux en marbre, les engins à quatre et à deux roues, le bitume dans les fûts, a été systématiquement détruit sur place. Certains sont purement et simplement incendiés ; d’autres sont cassés. En plus des vitres qui ont volé en éclats, le bâtiment central R+1 et les constructions annexes ne tiennent debout que sur leurs charpentes. Ils ont été tous vidés de leur contenu. Le bureau de la secrétaire a entièrement brûlé avec tous les documents. Ce courroux est d’autant incompréhensible que les manifestations du 30-Octobre d’un caractère purement politique ne concernaient ni de près ni de loin EBOMAF.

Seules la méchanceté et la jalousie humaines peuvent expliquer ces ignobles actes de vandalisme. Les dégâts sont considérables et pèsent lourdement sur les investissements de EBOMAF notamment ses nouvelles acquisitions en pièces de rechange pour l’ensemble des travaux routiers et en matériaux de construction destinés aux chantiers de Dédougou dans le cadre du 11-Décembre. S’étendant sur plusieurs hectares de terrain entièrement clôturés, la base de Kossodo est le reflet de son évolution et de son leadership dans le BTP au Burkina Faso et dans la sous région ouest-africaine.

Bien que les activités du Groupe soient moindres ces dernières années au plan national, le site ne demeure pas moins un centre de stockage des commandes de matériel dives, de maintenance et de réparation, de services techniques. Il continue d’abriter la section mécanique, une partie du laboratoire interne sur la qualité. Il joue aussi un rôle majeur de dispatching de pièces de rechanges et des engins entre les différents chantiers. La base de Kossodo est donc d’une importance capitale pour EBOMAF. Et c’est ce centre névralgique qui a été atteint de plein jouet le 30 octobre dernier, dans le seul but de causer d’énormes soucis à l’entreprise

A.N.
Service de communication. EBOMAF

Imprimer l'article

Vos commentaires

  • Le 4 novembre 2014 à 13:56, par TK
    En réponse à : EBOMAF-BURKINA FASO : Des pillages et des saccages pour plus de deux milliards F CFA

    Domage ! Cette societe comme beaucoup d’autres et surtout des familles et personnes individuelles payent un lourd tribus par ce que accuses a tort ou a raison d’etre des pretes noms. L’avenir nous permettra a tete repose de savoir, puis de faire notre proper auto - critique

  • Le 4 novembre 2014 à 14:02
    En réponse à : EBOMAF-BURKINA FASO : Des pillages et des saccages pour plus de deux milliards F CFA

    Au Burkina on sait que la bourgeoisie a assi ses bases sur la courtisannerie de palai et paya au peuple,le proletariat.
    La plupart des operateurs economiques ont batit leur fortune par le clientelisme et par des services a la coquille vide du CDP.

  • Le 4 novembre 2014 à 14:11
    En réponse à : EBOMAF-BURKINA FASO : Des pillages et des saccages pour plus de deux milliards F CFA

    Attention à ne pas transformer en révolution de la honte par des actes crapuleux de la sorte le changement en cours dans notre Faso.

  • Le 4 novembre 2014 à 14:16, par Adama
    En réponse à : EBOMAF-BURKINA FASO : Des pillages et des saccages pour plus de deux milliards F CFA

    Nous compatissons réellement à cette lourde perte, mais dites-nous d’où provient réellement votre argent. Si vous arrivez à apporter les preuves que François COMPAORE n’a pas injecté l’argent du peuple dans cette entreprise, nous cotiserons sou sur sou pour vous rembourser.
    Parole de patriote.

  • Le 4 novembre 2014 à 14:16, par Naaba Guesbé
    En réponse à : EBOMAF-BURKINA FASO : Des pillages et des saccages pour plus de deux milliards F CFA

    qui est le propriétaire réel de EBOMAF ? N’est-ce pas François Compaoré ? Si c’est vraiment le cas, cela ne devrait pas vous étonner. Où est-ce qu’il a amasser cette fortune pour construire son entreprise ? Richesse bâtie sur du sable (sang d’albinos, de mendiants). Dieu ne dors pas dès, c’est juste un bref aperçu, ce qu’Il a prédit d’abord sur Terre, Il vous attend dans les Cieux !

  • Le 4 novembre 2014 à 14:19
    En réponse à : EBOMAF-BURKINA FASO : Des pillages et des saccages pour plus de deux milliards F CFA

    Quand les uns mangent et les autres regardent, ça se termine ainsi.
    je ne pense pas que ces actes st liés a la jalousie ou a la méchanceté

  • Le 4 novembre 2014 à 14:21, par amitié
    En réponse à : EBOMAF-BURKINA FASO : Des pillages et des saccages pour plus de deux milliards F CFA

    Pauvre journaliste tu n’es pas professionnel il faudra te chercher une autre vocation que de venir verser tes sentiments et émotion dont on a rien à foutre. je n’ai pas pu lire votre article tant le style est dégueulasse.

  • Le 4 novembre 2014 à 14:23, par Aboubakar
    En réponse à : EBOMAF-BURKINA FASO : Des pillages et des saccages pour plus de deux milliards F CFA

    Voici un Monsieur qui a bâclé la route de son village (Dédougou), qui avait une prison chez lui comme s’il représentait la loi au Burkina et qui vivait dans l’impunité et ose sortir encore aujourd’hui pour narguer le peuple parce que ce dernier a réclamé les dividendes qu’on lui avait volées. Chers Monsieurs, taisez-vous car tout fini par se savoir dans ce bas monde. Attention !! je dis bien attention.

  • Le 4 novembre 2014 à 14:26, par revolution
    En réponse à : EBOMAF-BURKINA FASO : Des pillages et des saccages pour plus de deux milliards F CFA

    Il ne faut pas nous prendre pour idiot un entrepreneur qui pennait à achever des salles de classes commence à acheter des machines de ce genre et des gros marchés publics ça dire quoi il est le seul chanceux de ce pays quoi question ?

  • Le 4 novembre 2014 à 14:31, par Frank Henart
    En réponse à : EBOMAF-BURKINA FASO : Des pillages et des saccages pour plus de deux milliards F CFA

    Soyons serieux une seconde, svp. Ou se trouvent la jalousie et la mechancete quand on sait que ces entreprise sont detenues par Francois Compaore ou Alizeta Gando ?
    Les "pieulleurs" n ont fait que se reprendre une partie de ce que ce clan leur devait.

  • Le 4 novembre 2014 à 14:34, par SOS
    En réponse à : EBOMAF-BURKINA FASO : Des pillages et des saccages pour plus de deux milliards F CFA

    Faite une enquête très sérieuse et vous comprendrez pourquoi EBOMAF et non Oumarou Kanazoé ? Qui est derrière EBOMAF en réalité ? tout se sait au Faso car on ne peut pas se caché dans un pays sahélien.

  • Le 4 novembre 2014 à 14:45, par johnblacksad
    En réponse à : EBOMAF-BURKINA FASO : Des pillages et des saccages pour plus de deux milliards F CFA

    Des milliers de personnes, toutes jalouses de vous... ça fait beaucoup de coïncidences ça !

    Sauf si ce n’est pas un hasard bien sûr.

    Mort de rire toute cette mauvaise foi avant, pendant et même après les évènements.

    La modification est d’une légalité sans faille... patati... patata... on gagne ou on gagne... de toutes façons on va siffler la fin de la récré... si vous ne voulez pas on passe en force... que n’avons-nous pas lu et/ou entendu ici ?

    Ebomaf, quand vous pilliez à coup de dizaines de milliards l’etat burkinabè en vous faisant attribuer des marchés surfacturés et autres, là c’est tout normal. Quand le burkinabè finit par en avoir marre et qu’il récupère seulement deux milliards sur les dizaines qui lui sont dûs, vous criez à la méchanceté... vous savez-quoi ? je ne vous réponds même pas.

    Continuez seulement de faire semblant de ne pas comprendre ce qui se passe ! Continuez !

  • Le 4 novembre 2014 à 14:49, par pourquoi ?
    En réponse à : EBOMAF-BURKINA FASO : Des pillages et des saccages pour plus de deux milliards F CFA

    Je pense que ces pilleurs ont oublier qu’ils ont des frères et sœurs qui travail la-bas,il suffit que l’entreprise déclare faillite et voilà les mêmes pilleurs dans la désolation, je pense qu’il faut faire la part des choses, même si les gens parle de prêt nom le future nous diras que nous avons fait l’erreur dans le passé

  • Le 4 novembre 2014 à 14:59, par Alex
    En réponse à : EBOMAF-BURKINA FASO : Des pillages et des saccages pour plus de deux milliards F CFA

    Vraiment triste ! Pour voir voulu se maintenir vaille que vaille, pour avoir voulu tripatouiller la constitution dans le but de faire plaisir à un seul homme, voici ce qui arrive à des gens qui ne cherchent qu’à se construire. A mon avis, c’est Blaise et son clan qui doivent réparer tout le tort causé à d’autres citoyens, les morts, les blessés comme les dégâts matériels. Si Blaise avait voulu un seul instant respecter la constitution en annonçant son retrait du pouvoir en 2015, jamais une telle situation ne serait arrivée. Les gens le féliciteront à longueur de temps et se préoccuperont de qui va le remplacer. Blaise doit payer la crise pré et post-vote parlementaire comme son ami Koudou est entrain de payer pour la crise post-électorale en Côte-d’Ivoire.

  • Le 4 novembre 2014 à 15:01, par Gaoussou
    En réponse à : EBOMAF-BURKINA FASO : Des pillages et des saccages pour plus de deux milliards F CFA

    ’’....jeunes, femmes et vieux ont laissé libre-cours à leur méchanceté...’’.

    - Attention à ce type de langage !!! Quand eux aussi pillaient le peuple en complicité avec la famille COMPAORÉ et DIENDÉRÉ, n’était-ce pas méchant ? As-tu entendu ce qu’il a fait à un jeune de Dédougou qui a osé faire des reproches à son travail de bitumage de la route Koudougou-Dédougou ? Celà a même fait l’objet d’une circulaire signée par le Gouverneur et ventilée partout présentant des excuses à EBOMAF comme si c’était un Dieu sur terre et le jeune a été sommé de venir s’excuser à Ouaga devant lui. Va voir quelle foutaises et souffrances il a fait endurer au jeune en question avant de lui jeter comme un os à un chien, une liasse 50.000 FCFA pour qu’il retourne à Dédougou !

    Par Gaoussou

  • Le 4 novembre 2014 à 15:02, par belobf
    En réponse à : EBOMAF-BURKINA FASO : Des pillages et des saccages pour plus de deux milliards F CFA

    C’est déplorable ! Mais dites nous quels sont les associés et acolytes de EBOMAF ? Qui est votre PDG et quelles relations entretenait il avec le régime COMPAORE ? Car les manifestants n’ont fait que s’en prendre aux biens du régime déchu et de leurs proches collaborateurs !

  • Le 4 novembre 2014 à 15:02, par Gaoussou
    En réponse à : EBOMAF-BURKINA FASO : Des pillages et des saccages pour plus de deux milliards F CFA

    - Vous aussi vous étiez méchants quand vous pilliez le peuple. Toi, service de communication, tu n’es rien là-bas ! La ferme !!!!

    Gaoussou

  • Le 4 novembre 2014 à 15:03, par charles noudjinlodo
    En réponse à : EBOMAF-BURKINA FASO : Des pillages et des saccages pour plus de deux milliards F CFA

    Les gens estiment que François Compaoré est derrière cette entreprise !

  • Le 4 novembre 2014 à 15:09, par Amadoum
    En réponse à : EBOMAF-BURKINA FASO : Des pillages et des saccages pour plus de deux milliards F CFA

    Je ne cautionne pas les actes de vandalisme dont a ete victime cette compagnie, mais ce que tout le monde doit comprendre est ceci : Ce n’est pas parce que la date a la quelle ces bien ont ete acquis est tres loin que les gens ne savent pas comment ils ont ete acquis. Quel salaire honnete (de fonctionnaire ) au Burkina Faso peut construire une, ne parlons pas de deux, villa en une annee ?
    La mechancete et la jalousie dont vous parlez, pourquoi n’ont-elles pas vicitmise d’autres compagnies de la place ? Tout se sait et tout le monde connait tout le monde.
    Pendant le regne du president Compaore, n’avons-nous pas tous denonce le clientelisme, la corruption, le clannisme, et autres maux dont etaient victimes les pauvres de notre pays ? N’avons-nous pas vu des gens, comme Guiro prendre des milliards avec impunite et avec audace, se presenter a des elections ? N’avons-nous pas vu des gens deposseder tout un groupe de personnes de leurs modestes domiciles (camp fonctionnaire) pour transformer l’aire en parking ? N’avons-nous pas vu des gens de leur petite mobylette sont parvenus a construire une ou deux villas en une annee ? Trop c’est trop !
    Sans mechancete aucune, et encore moins jalousie, sachons tous que si les prochains leaders se livrent a ce que le president Compaore et son clan ont fait, il se peut que leur sort soit pire. Si vous vous enrichissez illicitement, vous n’aurez jamais le sommeil profond.

  • Le 4 novembre 2014 à 15:12, par l’éclairé
    En réponse à : EBOMAF-BURKINA FASO : Des pillages et des saccages pour plus de deux milliards F CFA

    EBOMAF soutenait le CDP oui ou non ? C’est une leçon pour l’avenir. Il n y aura pas de dédommagement comme en 2011.

  • Le 4 novembre 2014 à 15:15, par Dayagatêson
    En réponse à : EBOMAF-BURKINA FASO : Des pillages et des saccages pour plus de deux milliards F CFA

    Pendant que l’on parle de morts, de blessés, de paix et de réconciliation, vous, vous parlez de milliards. Un peu de pudeur SVP. Vous êtes malades d’argent jusqu’à ce point ?
    EBOMAF c’est François compaoré. Il a eu l’argent où et quant pour avoir une telle fortune ? C’est quoi vous n’avez pas cannibalisé ou saccagé pour construire cette entreprise entre autres ? Economie nationale, commerce national, ressources minières nationales, tout a été saccagé pour vos appétits insatiables d’argent. Même des vies humaines ont été ôtées. En plus, ne venez pas nous présenter vos épaves comme des faits des manifestants ! On sait aussi que vous êtes capables de dépiécer les engins accuser le peuple.

  • Le 4 novembre 2014 à 15:20, par Yaa Ya Boin ?
    En réponse à : EBOMAF-BURKINA FASO : Des pillages et des saccages pour plus de deux milliards F CFA

    "Bien mal acquis ne profite pas". Les acteurs de l’Harmattan burkinabé qui pillent sans bruler ? Yaa ya boin ? C’est douteux. Votre affaire n’est pas claire

  • Le 4 novembre 2014 à 15:22, par COMMANDO ayant pris part L’assaut de l’assemblée
    En réponse à : EBOMAF-BURKINA FASO : Des pillages et des saccages pour plus de deux milliards F CFA

    ce qui est sûre c’est l’argent du peuple

  • Le 4 novembre 2014 à 15:23, par Bolonoon
    En réponse à : EBOMAF-BURKINA FASO : Des pillages et des saccages pour plus de deux milliards F CFA

    Quand on sait comment EBOMAF a percé, son lien avec le régime Compaoré (Juliette et François), et quand on pense à tout ce que les populations (particulièrement ceux de Dédougou) ont subit avec le PDG de EBOMAF. C’est quand même bien mérité et je pense qu’il ne fallait pas épargner l’hôtel et la gare de Dédougou.
    Félicitation dignes Burkinabés, il est temps de bâtir notre avenir, donc boutons du Faso ces opérateurs économiques qui n’ont fait que travailler à enfoncer le peuple dans la misère.

  • Le 4 novembre 2014 à 15:27, par freddyleloup
    En réponse à : EBOMAF-BURKINA FASO : Des pillages et des saccages pour plus de deux milliards F CFA

    dommage on ne reconnait plus vraiment le burkinabè

  • Le 4 novembre 2014 à 15:27, par Lass
    En réponse à : EBOMAF-BURKINA FASO : Des pillages et des saccages pour plus de deux milliards F CFA

    EBOMAF = François voilà pourquoi. Il ya combien d’entreprises qui étaient à la porté des manifestants et qui ont été épargnés ?

  • Le 4 novembre 2014 à 15:28, par Sali Touré
    En réponse à : EBOMAF-BURKINA FASO : Des pillages et des saccages pour plus de deux milliards F CFA

    Ces agissements ne nous honorent pas du coup. Chèrs frères et sœurs sachons garder raison. Combien de personnes vivaient au travers de cette entreprise et combien iront dans la rue.? On peut manifester exprimer son mécontentement mais de grâce préservons le peu qu’on a. Vive la paix au Burkina. La paix et l’amour dans nos cœurs. Acceptons nous malgré nos différence.

  • Le 4 novembre 2014 à 15:32, par C2C
    En réponse à : EBOMAF-BURKINA FASO : Des pillages et des saccages pour plus de deux milliards F CFA

    EBOMAF-BURKINA FASO mérite son sort ! avec les malheurs que tu as causé a des familles vraiment on ne se rejouit pas de la "soufrance" mais je suis heureux pour EBOMAF !!

  • Le 4 novembre 2014 à 15:36, par NGAW
    En réponse à : EBOMAF-BURKINA FASO : Des pillages et des saccages pour plus de deux milliards F CFA

    POURQUOI AVEZ VOUS ETE PILLES, EN MA CONNAISSANCE TOUT NA ETE PILLE AU FASO

  • Le 4 novembre 2014 à 15:37, par BF
    En réponse à : EBOMAF-BURKINA FASO : Des pillages et des saccages pour plus de deux milliards F CFA

    C’est ça la jalousie à la burkinabè orchestré par les opposants dont un certain zeph mais le temps est l’autre de DIEU ils vont tous repondre de leur actes

  • Le 4 novembre 2014 à 15:43, par bylli bylli
    En réponse à : EBOMAF-BURKINA FASO : Des pillages et des saccages pour plus de deux milliards F CFA

    le magasinier ne dit pas la vérité

  • Le 4 novembre 2014 à 15:49, par Mamis
    En réponse à : EBOMAF-BURKINA FASO : Des pillages et des saccages pour plus de deux milliards F CFA

    Condamne ses actes de vandalisme, mais en meme temps cela attive l’attention de nos commerçant et opérateur économique qui font plus de différence entre leur fond de commerce et leur appartenance politique. A l’avenir que chacun face très attention quand il s’exprime et évite de défendre l’indéfendable.

  • Le 4 novembre 2014 à 15:51, par Annie Amousso Traoré
    En réponse à : EBOMAF-BURKINA FASO : Des pillages et des saccages pour plus de deux milliards F CFA

    Hey, cessons de nous mentir. Ce sont vos accointances réelles avec la famille Compaoré, les marchés gré à gré et autres largesses indues qui ont suscité la colère des jeunes. Qui est jaloux de qui ?
    Foutez le camp oui !

  • Le 4 novembre 2014 à 16:00, par Mamis
    En réponse à : EBOMAF-BURKINA FASO : Des pillages et des saccages pour plus de deux milliards F CFA

    Continuer à parler de jalousie. Vous pensez que vous vous suffisez à vous même. Pensez vous que vous êtes plus riche que certains de nos opposants ? Je déplore cette situation de pillage car moi même contre. Mais de là à porter des affirmations gratuides, je refuse. Pensez vous, vous qui vous dites un soit disant "Chrétien" que la conquête des biens matérieux est gage de bonheur et d’une vie éternelle ? Vous qui meme du fait que certains de nos pasteurs et responsables réligieux vous courtise, vous recoivent à la manière des hommes et vous accordent certaines positions dans l’église, qui nu été votre argent, vous êtes convaincus que cela ne serait possible, ... Acceptons tous que nous sommes plus ou moins responsable de certaines choses qui nous arrive et que nous ne devions plus jamais permettre à un pouvoir non seulement de profiter de nous, mais aussi utilise et expose notre image à des fins inavoués. Et puis quand les gens ont un peu, il parle trop. Une facon de dire au autres qu’ils sont supérieurs. Et partant de là exposent leur bien. Méditons ensemble

  • Le 4 novembre 2014 à 16:00, par TRAORE Aïcha Déborah
    En réponse à : EBOMAF-BURKINA FASO : Des pillages et des saccages pour plus de deux milliards F CFA

    je suis désolée BF pour quelqu’un qui suit l’actualité politique tu devrais savoir que zeph n’est pas de ce type là. C’est un homme pacifique et il n’est pas rancunier. Ceux qui peuvent être derrière ces actes de barbarie c’est le MPP. Maintenant que notre idiotie nous a amené à tout casser, que fait-on de nos frères et soeurs qui travaillent dans ces différentes entreprises ? Que vont devenir leurs enfants ? Hommes intègres c’est n’est pas cela hélas. Soyons plus réfléchis et plus responsables.

  • Le 4 novembre 2014 à 16:02, par BURKINABE
    En réponse à : EBOMAF-BURKINA FASO : Des pillages et des saccages pour plus de deux milliards F CFA

    C’EST N’EST PAS POUR RIEN QUE VOUS AVEZ ETE PILLES POURQUOI LES AUTRES ENTREPRISES QUI SONT DANS LE BTP N’ONT PAS ETE PILLES POSEZ VOUS D’ABORD CETTE QUESTION AVANT DE PARLER DE LA JALOUSIE.

  • Le 4 novembre 2014 à 16:10, par tenga
    En réponse à : EBOMAF-BURKINA FASO : Des pillages et des saccages pour plus de deux milliards F CFA

    C’est vraiment pas bien ce que les pillards ont faits,l’entreprise est implantée au Burkina et travaille avec des employés burkinabés pour tout le pays.En vouloir a EBOMAF parce qu’il fréquente les dirigeants est une chose mais détruire notre bien à tous c’est purement de la sorcellerie. Piller du riz,de l’huile, du savon pour consommer a cause de la fin mais saccager des outils de travail c’est faire perdre des millions au pays. DIEU vous voit !

  • Le 4 novembre 2014 à 16:10, par FGH
    En réponse à : EBOMAF-BURKINA FASO : Des pillages et des saccages pour plus de deux milliards F CFA

    Le service de communication de EBOMAF soutient que "Ce courroux est d’autant incompréhensible que les manifestations du 30-Octobre d’un caractère purement politique ne concernaient ni de près ni de loin EBOMAF". Vous avez sans doute la mémoire courte quand aux accointances ouvertes de votre PDG avec la FEDABC et le rôle majeur qu’il y a joué ces derniers temps, notamment à Dédougou...
    Ce n’est certainement pas de la jalousie mais sans doute une expression de "ras le bol" de ces "pieds nus" que les excès de votre PDG semblaient narguer du haut de son piédestal. De la méchanceté ? peut-être plus une sorte de "vengeance" pour toute cette ire longtemps refoulée de force par ce peuple qui voit et entend tout de même... A moins que vous contestiez les liens forts entre votre PDG et la FEDABC, c’est-à-dire le défunt régime ?
    Il faut seulement espérer que M. BONKOUNGOU prenne cela comme "une leçon de vie" pour lui-même et pour son entreprise : ils sont encore tous les deux jeunes et y gagneront sans doute. Au sommet de la puissance, n’oubliez jamais que le peuple vous regarde et vous juge. Conseil gratuit...

  • Le 4 novembre 2014 à 16:18, par article 37
    En réponse à : EBOMAF-BURKINA FASO : Des pillages et des saccages pour plus de deux milliards F CFA

    Haba.
    Depuis quand les gens sont jaloux de EBOMAF ? Celui qui sème le vent récole la tempête.

  • Le 4 novembre 2014 à 16:19, par transition
    En réponse à : EBOMAF-BURKINA FASO : Des pillages et des saccages pour plus de deux milliards F CFA

    EBOMAF, sachez que personne ne savait que vous aviez des pièces détachées neuves et autres, revoyez parmis vos ouvriers et commencez les enquetes entre vous memes.

  • Le 4 novembre 2014 à 16:23, par kloklo
    En réponse à : EBOMAF-BURKINA FASO : Des pillages et des saccages pour plus de deux milliards F CFA

    Ah ! Ebomaf ? Arrestez moi ces mensonges !

    C’ est vrai que ce qui vous est arrive est regrettable. Ne serait-ce qu’a cause des chomages de personnel qui en decouleront.

    Mais assumez voted identite. Vous etiez bel et bien de la Galaxy Compaore. Et vous en avec profite a fond ! Voila pourquoi le Peuple vous a "rectifie". Simple a comprendre comme bonjour.
    La lecon de l’Histoire : que les entreprises Soient professionnelles et non politiques. Ainsi, seules les meilleures remporteront les marches. Et non, les parents, Amis et obliges.

  • Le 4 novembre 2014 à 16:24, par LeBurkidePuteau
    En réponse à : EBOMAF-BURKINA FASO : Des pillages et des saccages pour plus de deux milliards F CFA

    La lecture du récit avec un peu de recul suscite un pincement au coeur, c’est vrai. Mais que EBOMAF feigne d’ignorer pourquoi l’entreprise a été prise à partie ressemble à une sorte de naïveté à laquelle je ne crois pas ou alors à de la mauvaise fois. Dans combien de conseil des ministres le nom de la société EBOMAF est cité ? Tout le monde sait les accointances qu’il y avait entre les responsables de la société et le pouvoir en place en particulier avec François Compaoré et donc avec le clan de la famillle présidentielle.
    A l’avenir, il faudra sans doute faire attention, c’est un peu comme quand on investit dans le domaine bancaire en s’adossant sur des produits financiers pourris. Le jour où le système bancaire toussote, tout s’écroule.
    Le parallélisme ici, c’est que vous vous êtes trop adossés au pouvoir en place qui vous refilait les marchés et à qui vous rétrocédiez des commissions en retour. Les burkinabé ne sont pas bêtes, ils ne disent rien, mais ils voient.
    Du coup, si je peux comprendre l’amertume de voir disparaître votre matériel et la situation périlleuse dans laquelle cela plonge votre entreprise, je pense que vous devez reconnaître votre responsabilité dans cette situation et surtout tirer les enseignements pour l’avenir, c’est à dire, faire honnêtement votre travail, en évitant de fricoter avec les pouvoirs politiques corrompus, dans une sorte d’expression du genre " le pays nous appartient, on fait ce qu’on veut". Parce que les pouvoirs corrompus, les peuples les tiennent à l’oeil et la colère du Peuple lorsqu’elle survient est dévastatrice !

  • Le 4 novembre 2014 à 16:25, par weder
    En réponse à : EBOMAF-BURKINA FASO : Des pillages et des saccages pour plus de deux milliards F CFA

    EBOMAF reste une entreprise arrogante ! Je n’en reviens pas ! Comme ça vous sortez vous plaindre et parler de jalousie et d’une perte de 2 milliards ! Il faut la fermer maintenant et suivre un comportement normal et logique et sortir dans ce système d’arrogance de votre PDG. Dans un premier temps, je reconnais que les pillages sont des actes à condamner et ces faits déshonore notre pays. Mais il faut se poser une question : pourquoi en est t on arrivé là ? EBOMAGE avec ses accointances avec l’ancien régime, n’avait aucun respect pour le peuple qu’il pillait par des travaux mal exécutés, des traitements salariales médiocres et des insultes insupportables. Taisez vous et apprenez l’humilité en exposant l’inquiétude et le désarroi des travailleurs uniquement. Quand le système financier du pays sera audité, une suite sera donné quant au devenir de l’entreprise (Sa source de financement sera établie). On ne recolte que ce qu’on a semé.

  • Le 4 novembre 2014 à 16:25, par vizir
    En réponse à : EBOMAF-BURKINA FASO : Des pillages et des saccages pour plus de deux milliards F CFA

    Comme les politiciens ont tjrs menti a la jeunesse,on verra comment Ils pourront gerer cette jeunesse elevee dans la haine du riche.J,aurait aime que le smic soit porte a 200.000 et l,instituteur a 500.000frs ni Blaise ni aucun de nos maitres du moment ne peuvent le faire car ce n,est pas a notre portee.Je crainds que l,apres Blaise soit un cochemares pour la jeunesse.Ne dit-on pas"les peuples aiment changer de roi,quitte a remplacer un roi borgne Par un roi aveugle"Machiavel dans petit Prince.

  • Le 4 novembre 2014 à 16:27
    En réponse à : EBOMAF-BURKINA FASO : Des pillages et des saccages pour plus de deux milliards F CFA

    Adama,de grâce n’exagérons pas les choses.Cet espace d’expression a été crée pour nous donner l’opportunité de nous exprimer.Cependant toute tribune d’expression est soumise aux respect de certaines règles et a des limites sans lesquelles elle peut être fermée.Donc sachons raison garder et soyons compréhensifs à l’égard du webmaster parce qu’il fait son travail en toute conscience et professionnalisme.Moi même j’ai été censuré mais je le comprend.
    Je pense que s’il a censuré ton écrit et publier tes injures à son égard il sait ce qu’il fait.Bonne compréhension.

  • Le 4 novembre 2014 à 16:32, par KIENFOLA M K
    En réponse à : EBOMAF-BURKINA FASO : Des pillages et des saccages pour plus de deux milliards F CFA

    Ceux qui défendent EBOMAF et son PDG ne le connaissent pas et n’ont jamais eu a faire a lui,sinon ils ne defendraient pas ce Monsieur qui est pire que Francois Compaoré.

  • Le 4 novembre 2014 à 16:34, par Texto Sur
    En réponse à : EBOMAF-BURKINA FASO : Des pillages et des saccages pour plus de deux milliards F CFA

    La cupidité n’a pas eu de limites quand EBOMAF a exécuté les voiries de la ZACA. aucune route ne tient. Aucun caniveau ne tient. Sortie du néant, le marché gré à gré de plus de 12 milliards a servi à asseoir un empire. Au moins si les travaux de ZACA avaient été bien exécutés, on ne s’en plaindrait pas trop.
    Dommage pour les familles qui vivaient avec toi. Ma compassion, c’est seulement pour elles.

  • Le 4 novembre 2014 à 16:37, par HV
    En réponse à : EBOMAF-BURKINA FASO : Des pillages et des saccages pour plus de deux milliards F CFA

    Je ne doute pas de ce que EBOMAF ait vu ses installations vandalisés. En dépit de toutes considérations, nous le déplorerons. Mais de grâce, publier nous des images qui "parlent" car si ces engins qui nous sont présentés ont bien été vandalisés, le premier reflexe dès votre arrivée sur place aurait été de faire les photos dans lesquelles on verrait des traces de pieds qui justifient l’image à nous présenter, mais hélàs je constate qu’il y a eu des priorités qui ont permis d’effacer les traces du passage des pilleurs.............
    Dieu bénisse le Burkina

  • Le 4 novembre 2014 à 16:45, par Passeck
    En réponse à : EBOMAF-BURKINA FASO : Des pillages et des saccages pour plus de deux milliards F CFA

    Il a sans doute manqué quelqu’un de courageux pour dire en son temps à Machiavel qu’on en gouverne pas avec les yeux, mais avec la tête.

  • Le 4 novembre 2014 à 16:47, par aklesso kao
    En réponse à : EBOMAF-BURKINA FASO : Des pillages et des saccages pour plus de deux milliards F CFA

    je demande à toutes les sociétés privées de s’éloigner de la politique. Car pour moi , EBOMAF n’est pas la seule entreprise au Burkina pour parler de la jalousie .Elle en est quelque part responsable de ces actes.

  • Le 4 novembre 2014 à 16:50, par BEROUT
    En réponse à : EBOMAF-BURKINA FASO : Des pillages et des saccages pour plus de deux milliards F CFA

    Ce qui est sure il ne respecte pas les closes de contrat avec ses employés. Et d’ailleurs il avait fait arrêté injustement des employés et ouvert le feu sur un . Il se prenait pour un intouchable. Bref l’état va récupérer toute ces entreprises de prête nom. On connait l’histoire de ebomaf.

  • Le 4 novembre 2014 à 16:59, par Siid Naabila
    En réponse à : EBOMAF-BURKINA FASO : Des pillages et des saccages pour plus de deux milliards F CFA

    Felicitation au peuple pour cette belle initiative ! bravo

  • Le 4 novembre 2014 à 17:00, par burkina
    En réponse à : EBOMAF-BURKINA FASO : Des pillages et des saccages pour plus de deux milliards F CFA

    Ceux qui se réjouissent de ces saccages pensent-ils à la possible mise en chômage de plusieurs dizaines d’employés ?
    En toute chose, il faut savoir raison garder.

  • Le 4 novembre 2014 à 17:14, par koswego
    En réponse à : EBOMAF-BURKINA FASO : Des pillages et des saccages pour plus de deux milliards F CFA

    En attendant le magasinier et tout le personnel risque gros. Certainement ce sont vos frères, sœur, tantes, mères, pères qui partiront grossir le rang des chômeurs. Comment peut-on cautionner au nom de la vengeance, le vol, le vandalisme. Dans quel tradition, dans quel religion, dans quel éducation ? je m’interroge vraiment. Ayez confiance en vous, vous pouvez réussir. ne croyez pas que tout ceux qui réussit ont quelque chose de pas très clair. certains oui mais pas tous. Même si EBOMAF a des liens politiques, qui n’a pas de liens politiques ? Nous qui parlons, nous en cherchons. Quel est l’entrepreneur qui n’a pas de liens politique ? Ne gâchez pas votre révolution, Vaillant peuple.

  • Le 4 novembre 2014 à 17:14, par l’éveillé
    En réponse à : EBOMAF-BURKINA FASO : Des pillages et des saccages pour plus de deux milliards F CFA

    ça c’est un mouvement incontrôlé, et c’est vraiment dommage d’en être arrivé là

  • Le 4 novembre 2014 à 17:20
    En réponse à : EBOMAF-BURKINA FASO : Des pillages et des saccages pour plus de deux milliards F CFA

    Les Burkinabè ignorent bien la pression que les patrons des régimes africains exercent sur leurs opérateurs économiques. Le Burkina Faso n’est qu’un exemple. OK dont vous parlez en toute ignorance a échappé parce qu’étant décédé, son domicile de Pissy n’abrite plus rien. Et pourtant ses fils comme celui qui est propriétaire de AFRICA MOTORS ont payé le prix. Les bonzes de la IVème république ont malicieusement semé l’amalgame et les préjugés au sein de la population pour mieux se servir et s’asservir des hommes d’affaires. Des entreprises comme EBOMAF n’ont fait que subir le chantage des roitelets qui viennent de s’enfuir. C’est un ouf de soulagement pour eux aussi. Avez-vous aussi demandé pourquoi le très respecté et le très discret Lassiné Diawara s’est retrouvé au camp Paspanga ? Faire des affaires en Afrique et dans son pays n’est pas chose aisée. Soit tu acceptes de jouer le jeu ; soit tu te fait crouler. Les dignitaires de la IVème république étaient devenus tellement gloutons qu’ils ont embarqué tout le monde dans leur déchéance. Les opérateurs économiques ont très tôt compris à qui ils avaient affaire et ils ont joué le jeu jusqu’à la lie. Pour ce que je sais d’EBOMAF, cette entreprise a été créée en 1989. Si elle a pu évolué jusque-là de façon fulgurante, c’est tout simplement parce que son fondateur est jeune et lettré (titulaire du baccalauréat). Il a su se saisir des opportunités. Un jour, les Burkinabè découvriront à travers ses statuts et les actes notariés, que seul le PDG Mahamadou Bonkoungou (90%), sa fille Alizèta Kambou/Bonkoungou, actuel DGA (5%) et son fils Aziz Bonkoungou (5%) sont les seuls actionnaires. Ils ont peut-être profité du régime comme celui s’en est servi d’eux mais chers Burkinabè, il n’avait pas le choix. L’évolution du Groupe EBOMAF repose désormais sur un plan d’investissement (Commerce Général-Génie civil-Transports (Aviation)-Immobilier-Hôtellerie-Assurances) qui lui a permis d’embrasser d’autres secteurs d’activités et de se porter à l’international. Cela lui permis un tant soit peu de se débarrasser des griffes des maîtres du BF comme François Compaoré. Si cette société appartenait à ce monsieur là comme le pensent à tort nombre de Burkinabè, le PDG de EBOMAF, Mahamadou Bonkoungou ne s’amuserait pas dans ses œuvres sociales et de mécénat ou ne se lancerait pas dans de grands investissements en son nom comme c’est le cas à Dédougou. Réfléchissons un peu. Les opérateurs économiques burkinabè ont été habilement et malicieusement pris en otage pendant vingt-sept (27) ans par Blaise Compaoré et ses affidés. L’histoire nous le prouvera.

  • Le 4 novembre 2014 à 17:26, par eK27
    En réponse à : EBOMAF-BURKINA FASO : Des pillages et des saccages pour plus de deux milliards F CFA

    "Seules la méchanceté et la jalousie humaines peuvent expliquer ces ignobles actes de vandalisme."

  • Le 4 novembre 2014 à 17:38
    En réponse à : EBOMAF-BURKINA FASO : Des pillages et des saccages pour plus de deux milliards F CFA

    Je suis fier des burkinabe. Ils n’ ont pas oublie EBOMAF. C’est symbolique puisque quelques milliards pour une telle entreprise qui a pase le temps a etre la seule a rafler les marches en milliards, mais c’est rien ca.

    Allo, le Djanguiss, mais c’est kiemmen ? Les jaloux populations -la sont passees chez vous aussi ? Mais comme tu peux plua appler le Roco, faut appeler Franckie. OUou !! Mais lui aussi il est H. Hors serie, c’est pas Henri Sebgo. Il a reve de lui hier.

  • Le 4 novembre 2014 à 17:47, par Gaoussou
    En réponse à : EBOMAF-BURKINA FASO : Des pillages et des saccages pour plus de deux milliards F CFA

    - haaaaa !!! Je me suis trompé alors ! Toute le monde dit ici que l’ombre de Francois COMPAORÉ était derrière EBOMAF alors que moi j’ai accusé Gilbert DIENDÉRÉ. Domage ! Je m’excuse alors auprès de ce brave officier. Gilbert DIENDÉRÉ, excuse-moi de t’avoir accusé d’être aussi derrière EBOMAF. En fait, c’est le kôrô yamyélé qui est derrière Gaoussou car j’ai remarqué depuis un certain temps que le webmaster de lefaso censure systématiquement tous mes posts.

    Gaoussou

  • Le 4 novembre 2014 à 17:49, par Assureur
    En réponse à : EBOMAF-BURKINA FASO : Des pillages et des saccages pour plus de deux milliards F CFA

    Moi je dis que c’est de la mauvaise gestion messieurs d’EBOMAF !!!
    Je leur conseillerai de prendre une assurance TOUT RISQUE dégat-révolution !!!

  • Le 4 novembre 2014 à 17:52, par Vie
    En réponse à : EBOMAF-BURKINA FASO : Des pillages et des saccages pour plus de deux milliards F CFA

    Hé jalousie quand tu nous tient ! Ce qui est sûr EBOMAF a réalisé des goudrons sur lesquels nous circulons tous. L’ouvrier mérite son salaire ! Il est riche aujourd’hui parce qu’il a travaillé et Dieu va continuer d’ajouter ! Ceux qui critiquent n’avancent pas mais ils attirent sur eux le jugement divin.

  • Le 4 novembre 2014 à 17:55, par Adam’s
    En réponse à : EBOMAF-BURKINA FASO : Des pillages et des saccages pour plus de deux milliards F CFA

    Même si le financement de EBOMAF est sujet à des préjugés, il faut reconnaître que c’est de l’argent qui été injecté dans l’économie nationale et qui fait travailler plusieurs centaines de chef de ménages qui à leur tour réinjecte dans l’économie. Je m’inquiète plutôt pour l’argent volé qui dort dans les paradis fiscaux. C’est donc dire que ce pillage de EBOMAF portera un coup sérieux à d’honnêtes familles qui en dépendaient. Que Dieu sauve les Burkinabè.

  • Le 4 novembre 2014 à 18:50
    En réponse à : EBOMAF-BURKINA FASO : Des pillages et des saccages pour plus de deux milliards F CFA

    Faites une distinction entre reparer l’injustice et la vangeance. On n’a plus raison lorsque qu’on se fait justice personnellement (référez-vous aux matchs de foot). On va enquêter, retracer les coupables et les traduire devant la justice. Un état de droit c’est tout ça.

  • Le 4 novembre 2014 à 19:23
    En réponse à : EBOMAF-BURKINA FASO : Des pillages et des saccages pour plus de deux milliards F CFA

    Le pillage n’est pas bien en soi. Mais il y a des pillages pedagogiques, comme le coupt d’ etat n’est ps bien en soi alors qu’il a des coupts d’ etat pedaogiques. Arretez de pleurnicher. Une mechancete en emporte une autre. La vie continue. C ;est un non eveenent . Comme la demission des RSS. kiakiakikaikaikaikiakikaikiakikaikaika !!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!

  • Le 4 novembre 2014 à 19:37, par toto
    En réponse à : EBOMAF-BURKINA FASO : Des pillages et des saccages pour plus de deux milliards F CFA

    rien ne sera plus comme avant , les passassions de marchés publics, les petits agents dans les bureaux qui gagnent plus que les cadres, les agents de la CONASUR dans les frontières qui encaissent des sous sans reçus ; que le nouveau gouvernement se mette vite en place et on verra. Que les directeurs des impôts s’attaquent aux grandes entreprises qui ne paient pas d’impôt ni TVA, les grandes quincailleries ne paient pas de TVA au su et vu de tout le monde parce que ministres reçoivent des valisent d’argent.

  • Le 4 novembre 2014 à 21:23, par henock
    En réponse à : EBOMAF-BURKINA FASO : Des pillages et des saccages pour plus de deux milliards F CFA

    ce journaliste n’est un professionnelle

  • Le 4 novembre 2014 à 21:56, par johnblacksad
    En réponse à : EBOMAF-BURKINA FASO : Des pillages et des saccages pour plus de deux milliards F CFA

    Qu’on me corrige si je me trompe... n’est-ce pas ce même PDG qui avait abattu un de ses employés sans avoir été inquiété ?

    Ça avait fait les titres... si quelqu’un se souvient de ce fait divers, qu’il le relate ici même !

  • Le 4 novembre 2014 à 22:27
    En réponse à : EBOMAF-BURKINA FASO : Des pillages et des saccages pour plus de deux milliards F CFA

    quand vous écrivez pensez à ce que ça va engendrer comme chômage...c’est des pauvres familles qui souffriront par la suite.mesurer ce vous dites.

  • Le 5 novembre 2014 à 00:02, par UN CITOYEN HONNETE
    En réponse à : EBOMAF-BURKINA FASO : Des pillages et des saccages pour plus de deux milliards F CFA

    JE DIS UNE SEULE CHOSE AUX GENS QUI ONT BRULE LES MAISONS ET LES STRUCURES DES GENS QUI N’ONT RIEN A VOIR AVEC BLAISE COMPAORE, ON CONNAIT EGALEMENT CHEZ VOUS ....
    VOUS AVEZ ENGAGE UN CYCLE DE VIOLENCE ET DE REPRESAILLES DONT VOUS TIREREZ LES CONSEQUENCES BIENTOT !! WAIT AND SEE

  • Le 5 novembre 2014 à 08:41, par lavérité
    En réponse à : EBOMAF-BURKINA FASO : Des pillages et des saccages pour plus de deux milliards F CFA

    Mais frères faisons attentions. L’attaque des unités économiques cause plus de soucis aux employés qu’aux propriétaires. Imaginez le nombre de personnes qui perdrons leur emploi ! des gens qui sont sortis marchés et qui découvrirons après qu’il n’aura plus de salaire pour nourrir leurs familles. Mettez vous à leur place.

    Quand au propriétaire (que ça soit EBOMAF ou François Compaoré) vous pensez que ça les empêchera de toujours manger du poulet et de boire du bon vin ? C’est nous la population qui perdons encore.

    Réfléchissons par deux fois avant de commettre ces actes. et à mon avis, manifester ça colère ne veut pas dire piller. Je pense qu’en pareille situation il faut exiger que la justice enquête et s’il est avéré que ces des fonds publics qui sont enjeux que l’Etat récupère l’unité économique et préserve les emplois.

  • Le 5 novembre 2014 à 10:10, par samspade
    En réponse à : EBOMAF-BURKINA FASO : Des pillages et des saccages pour plus de deux milliards F CFA

    si les gens pensent c’est francois qui soutient ebomaf .ebomab lui m^me est responsable. une entreprise de cette taille doit être anonyme et avoir une responsabilité sociétale. c’est à dire oeuvre pour le réduction inégalité dans son environnement. une période trouble comme celle la aurait pu ne pas lui Etre préjudiciable. dite quelle action non politique a été mené par cette société pour le brukina, de surcroît les fonctionnaires de finances vous diront quelle pression il
    subissent lorsqu’il ont a faire à cette entreprise.
    en 1995 ce monsieur ne pouvait pas trouver 5 millions à lui donc on comprend d’ou vient cette fortune.
    le blanchissement et le trafic d’influence.


Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter


LeFaso.net
A propos..
Flux  RSS 2.0
Plan du site
Nous contacter
Condition d'utilisation
Responsabilité
Cookies et cache
Version mobile
Publicité
Partenariat

LeFaso.net © 2003-2017 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés