Section CDP de France exhorte les autorités de la transition à mettre en place un organe le plus consensuel

mardi 4 novembre 2014 à 00h05min

DECLARATION DE LA SECTION CDP DE FRANCE
- =-=-=-=-=-=-=-=-=-=-=-=-=-=-=-=-=-=-

Section CDP de France exhorte les autorités de la transition à mettre en place un organe le plus consensuel

Notre pays le Burkina Faso vient de vivre ces derniers temps une accélération de son histoire politique qui aurait pu le plonger dans un chaos total n’eût été la sage décision du camarade Blaise COMPAORE de se retirer de la conduite des affaires de l’Etat dont il avait encore la charge jusqu’à la fin de l’année 2015.

Dans les moments aussi difficiles que ceux que nous traversons, la Section CDP France, fidèle à ses idéaux de tolérance, de dialogue, de paix et de démocratie ne pense pas opportun de polémiquer sur les causes réelles ou supposées qui ont conduit notre pays au bord du précipice. Elle déplore sérieusement les pertes en vies humaines et elle saisit l’opportunité pour saluer la mémoire de toutes les victimes innocemment arrachées à l’affection de leurs familles, sans distinction d’obédience politique. En effet, qu’il s’agisse de nos camarades tués au siège du Parti à Ouagadougou et quasiment relégués aux oubliettes, ou de manifestants décédés dans des circonstances difficiles à élucider, ils sont tous des citoyens burkinabè et des Etres Humains qui avaient encore une contribution à apporter au développement de notre beau pays et dont les âmes méritent un repos paisible.
A leurs familles respectives, la section CDP de France présente ses condoléances les plus attristées.

En ce moment où notre pays amorce ce qui pourrait être considéré comme l’un des virages les plus dangereux de son histoire, la section CDP de France en appelle au sens de responsabilité de toute la classe politique, de la société civile, de tous les patriotes épris de paix et de justice, de nos populations de façon générale afin de préserver l’essentiel, ce que nous avons en commun, à savoir notre cher pays le Burkina Faso.
Elle tient à rappeler que destruction et construction sont antinomiques dans l’équation d’une nation d’avenir. Le vandalisme et les pillages ne sont pas des valeurs de la démocratie ni celles du progrès national. Il est important de souligner que les commanditaires des pyromanies d’aujourd’hui pourraient être les victimes de celles à venir si nous n’y prenons garde.
Aussi, la Section CDP de France lance un vibrant appel aux autorités de la transition afin qu’elles assurent la sécurité de toutes les personnes et de leurs biens, notamment celles de nos camarades victimes d’exactions. Le droit doit prévaloir à la vengeance et toute la lumière devra etre faite sur ces exactions ciblées afin d’éviter des escalades dramatiques.
L’expérience a prouvé que partout dans le monde où on a tenté l’exclusion d’une partie des forces politiques du processus démocratique, on n’a fait prospérer la désolation et le chaos. C’est pourquoi la Section CDP de France exhorte les autorités de la transition à mettre en place un organe le plus consensuel qui soit et à faire en sorte que son action soit couronnée par des élections libres, transparentes et acceptées de toutes les couches de la société burkinabè.
Profondément attachée aux valeurs démocratiques et républicaines, notre section exhorte derechef la classe politique à se départir de l’intrigue et des calculs personnels qui pourraient piéger la transition au point de la faire durer plus longtemps qu’elle ne l’aurait souhaité. Notre pays a besoin de tous ses fils et filles.

VIVE LE VAILLANT PEUPLE DU BURKINA FASO !
VIVE LE CDP !
Démocratie - Progrès - Justice
A Paris le 2 novembre 2014

Vos commentaires

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter


LeFaso.net
A propos..
Flux  RSS 2.0
Plan du site
Nous contacter
Condition d'utilisation
Responsabilité
Cookies et cache
Version mobile
Publicité
Partenariat

LeFaso.net © 2003-2018 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés