Lutte contre la vie chère : La CCVC/Yatenga hausse le ton à Ouahigouya

mercredi 29 octobre 2014 à 23h04min

La coordination provinciale du Yatenga de la Coalition Contre la Vie Chère (CCVC) a organisé une marche le mercredi 29 octobre 2014 qui s’est achevée par un meeting au siège de l’Ecole Démocratique et Populaire (EDP) de Ouahigouya. La situation nationale marquée par le refus de modification de la Constitution par une partie de la population s’est invitée au rassemblement.

RÈagissez ‡ cet article Réagissez
Lutte contre la vie chère : La CCVC/Yatenga hausse le ton à Ouahigouya

Obéissant au mot d’ordre de leur coordination nationale qui a décrété une grève générale de 24 h sur toute l’étendue du territoire burkinabè ce mercredi 29 octobre 2014, la CCVC/Yatenga a mobilisé ses troupes pour une éducation de qualité, pour contribuer à la lutte contre la vie chère, l’impunité, la corruption etc. Partis timidement du lieu de rassemblement au secteur 1 au siège de l’EDP, les marcheurs se sont ébranlés vers la place Naaba Kango en longeant la cour royale du Yatenga au secteur 6 de la ville pour rejoindre l’avenue de Mopti.

Le Ditanyé entonné à la place de la nation

Les marcheurs ont marqué une halte à la place de la Nation de Ouahigouya où tous les manifestants se sont assis sur le bitume pour entonner l’hymne national afin de marquer leur attachement aux valeurs de la république et réaffirmer leur appartenance à la mère patrie, le Burkina Faso. C’est sous des acclamations que le cortège a poursuivi sa trajectoire pour se retrouver au siège de l’EDP pour un meeting après avoir parcouru environ une dizaine de Kilomètres.

Le Vice-président de la CCVC/Yatenga donne un ultimatum de 24h au Président du Faso

Prenant la parole, Moulaye Saba vice-président de la CCVC/Yatenga a remercié les militants et sympathisants pour leur engagement dans la lutte que mène la coalition. Après avoir égrené les maux qui minent le système éducatif actuel, et donné sa lecture de la situation nationale marquée par la volonté du pouvoir de modifier la loi fondamentale, M. Saba a indiqué que le président du Faso et son gouvernement commettent une forfaiture. « Nous donnons 24h au président Blaise Compaoré pour quitter le pouvoir. Maintenez la mobilisation jusqu’à la victoire finale », a martelé le responsable de la coalition à l’endroit des marcheurs.

Yann NIKIEMA
Lefaso.net

Imprimer l'article

Vos commentaires

  • Le 30 octobre 2014 à 05:04, par Laguna
    En réponse à : Lutte contre la vie chère : La CCVC/Yatenga hausse le ton à Ouahigouya

    Mr Saba vous êtes à coté. Ne confondez pas la lutte politique contre Blaise Compaoré et la lutte syndicale. J ’ ai écouté Mr Barro sur RFI hier. Il axe la lutte sur la vie chère et le continium.
    Donnez 24 h à Blaise Compaoé pour partir est ridicule .Où étiez vous le 28 ?

    Répondre à ce message

  • Le 30 octobre 2014 à 05:56, par Ka
    En réponse à : Lutte contre la vie chère : La CCVC/Yatenga hausse le ton à Ouahigouya

    Le 30.10.14 une journée qui restera dans l’histoire de mon Pays dont je connais depuis son indépendance : une journée pour des individus qui se disent des députés, défenseurs des droits du peuple, ou des mange mil du Président Blaise compaoré. Ce qui est sure, cette journée du 30.10.14 sera un tombeau ouvert pour ces soi-disant députés sans foi, qui seront entre deux étaux, un premier étau qui est le peuple, qui aura ces députés entre leurs dents, que ça soit demain, après-demain, un mois ou une année ces soi-disant députés sans foi. Ou ce deuxième étau qui est le président sanguinaire Blaise Compaoré, que ce vote soit a sa faveur ou pas, qui éliminera un a un ces mangent mil de députés, et assumera sans remord comme ce fut le cas de ses frère d’arme. Mesdames et messieurs les députés, si j’étais a votre place je resterai sur l’ancien version de l’article 37 dont sa lettre et son esprit interdisent tout président de briguer 3 mandants présidentiels consécutifs afin que le deuxième étau soit mis hors de nuire son peuple, car il sera dans les mois a venir sans pouvoir, et vous aurez la bénédiction du peuple pour continuer a voter des lois qui seront ce qui est mieux pour le même peuple, et non pour un individu qui tue et assume.

    Répondre à ce message

  • Le 30 octobre 2014 à 06:59, par Jeanine Debo
    En réponse à : Election générale anticipée !

    Aux urnes citoyen !
    Des élections générales anticipées ! voilà donc la sortie de crise
    Maires, Conseiler, députés, PF nous renouvellerons tout avec des élections générales anticipées et un pouvoir légitimes !
    Sinnon nous n’avons pas les moyens du "gouvernement de la rue" !

    Répondre à ce message

  • Le 31 octobre 2014 à 10:48, par Gnim
    En réponse à : Lutte contre la vie chère : La CCVC/Yatenga hausse le ton à Ouahigouya

    Merci mille fois a Mr Saba, qui fut mon prof d’Histoire Géographie

    Répondre à ce message

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter


LeFaso.net
A propos..
Flux  RSS 2.0
Plan du site
Nous contacter
Condition d'utilisation
Responsabilité
Cookies et cache
Version mobile
Publicité
Partenariat

LeFaso.net © 2003-2017 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés