Révision de la constitution : Le Balai citoyen appelle à une mobilisation massive des populations à l’Assemblée nationale le 30 octobre

mardi 28 octobre 2014 à 02h03min

Au cours d’une conférence de presse tenue ce lundi 27 octobre, la Coordination nationale du Balai citoyen a réaffirmé qu’elle est opposée à ce qu’elle appelle un « Coup d’Etat constitutionnel ». Les membres du mouvement ont également appelé à la mobilisation pour la marche-meeting de ce 28 octobre et à faire blocus au vote des députés le 30 octobre à l’Assemblée nationale.

RÈagissez ‡ cet article Réagissez
Révision de la constitution : Le Balai citoyen appelle à une mobilisation massive des populations à l’Assemblée nationale le 30 octobre

Le mouvement affirme qualifier la révision de l’article 37 de Coup d’Etat au sens de la Charte africaine de démocratie car « le projet de révision de l’article 37 ne repose sur aucun consensus national et porte atteinte au principe de l’alternance ».
« Mépris pour le peuple burkinabè », c’est ainsi que la Coordination a qualifié les déclarations du président Compaoré sur BBC, ainsi que la fermeture des établissements scolaires et universitaires pour toute la semaine. « Ils incitent le peuple débout à redoubler de détermination pour faire entendre sa voix » ont-ils ajouté.
Pour faire entendre cette voix, la Coordination a lancé un appel à tout citoyen et particulièrement aux populations de Ouagadougou à se mobiliser pour la marche meeting de l’Opposition prévue pour ce 28 octobre à la place de la nation. Le mouvement ajoute qu’il passera à la vitesse supérieure si rien n’est fait après cette mobilisation. « Si jamais notre détermination ce jour-là n’arrive pas à convaincre, alors nous n’aurons d’autre choix que de prendre d’assaut l’Assemblée nationale le jeudi 30 octobre 2014 ».

Prendre d’assaut l’Assemblée nationale pour Sams’k le jah chargé à la mobilisation de la Coordination, c’est faire en sorte que la jeunesse « de façon massive se rende à l’Assemblée nationale et l’assiège » le 30. Le souhait serait ainsi d’empêcher les députés de travailler parce que les votes qu’ils feront vont « compromettre l’avenir du pays ».

La coordination de rappeler : « Le Balai citoyen conformément à ses textes, à son idéal et à sa tradition de lutte a, depuis sa création, toujours privilégié la voie pacifiquement républicaine dans le différend qui oppose le Peuple burkinabè au pouvoir de Blaise Compaoré. Toutefois, il est à noter avec force, que nos efforts constants de demeurer légalistes imposent en retour à l’autorité publique le respect des memes valeurs républicaines vis-à-vis des citoyens »
Le mouvement a également lancé un appel à tous les détenteurs de la force publique d’être résolument « du côté du peuple et non des oppresseurs ».

Après la conférence de presse, des membres de la Coordination nationale et certains de ses militants ont parcouru plusieurs artères de la ville de Ouagadougou pour appeler à la mobilisation à la marche-meeting contre le référendum organisée par le CFOP demain, et à une « représentation massive » de la population à l’Assemblée nationale le 30.

Amélie GUE
Lefaso.net

Imprimer l'article

Vos commentaires

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter


LeFaso.net
A propos..
Flux  RSS 2.0
Plan du site
Nous contacter
Condition d'utilisation
Responsabilité
Cookies et cache
Version mobile
Publicité
Partenariat

LeFaso.net © 2003-2017 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés