Processus parlementaire du référendum : Plus fort que les députés de l’opposition ?

vendredi 24 octobre 2014 à 23h27min

Les députés membres des groupes parlementaires UPC (Union pour le progrès et le changement) et ADJ (Alternance, Démocratie et Justice) ont animé un point de presse sur l’évolution du processus parlementaire du projet de loi portant convocation du référendum. A l’occasion, ils ont tenu à « tirer la sonnette d’alarme » sur les conséquences dudit référendum. C’était le vendredi 24 octobre 2014 à Ouagadougou.

RÈagissez ‡ cet article Réagissez
Processus parlementaire du référendum : Plus fort que les députés de l’opposition ?

Inscrit à l’ordre du jour de l’AN le 22 octobre dernier, le projet de loi portant convocation du référendum visant à modifier l’article 37 de la Constitution, a encore fait parler de lui à l’hémicycle hier, jeudi le 23 octobre 2014. Ce jour, en effet, à l’annonce – pour validation – du nouvel ordre du jour à déballer les jours à venir, les groupes parlementaires de l’opposition politique ont demandé le retrait dudit projet de loi. S’en est suivi un vote – comme ce fut le cas à son inscription initiale à la Conférence des présidents du 22 octobre – qui a recueilli 99 voix pour, et 28 voix contre. Ledit ordre du jour a ainsi été adopté.
Mais pour les députés membres des groupes parlementaires UPC et ADJ, la bataille pour le blocage du référendum doit continuer. Car, précisent-ils, « toute idée d’un pouvoir personnel et personnifié est inacceptable et le référendum qui viendrait à être organisé » dans ce sens, est « facteur et source de division du peuple burkinabè ». En outre, il constitue selon eux, « un véritable coup d’Etat constitutionnel et un attentat contre la démocratie qu’il faut dénoncer avec véhémence ».

Ça dépasse le député…

Contre cette situation, les députés de l’opposition affichent leur détermination à se battre « conformément au règlement de l’Assemblée ». Et Me Bénéwendé Sankara de préciser, « nous allons réitérer nos différentes positions ». Et d’ajouter, « nous voulons interpeller l’opinion. Quand nous disons que c’est un coup d’Etat constitutionnel, c’est que ça dépasse le député et son statut. Ça dépasse les compétences, le rôle et la place du député. Il appartient au peuple burkinabè de défendre la démocratie, de défendre sa Constitution. Ce qu’on peut traduire dans le nombre limité de 28 députés, c’est peut-être dire ce que des millions de Burkinabè pensent. C’est un combat qui a commencé et qui va se poursuivre ; et le peuple burkinabè aura son mot à dire là-dedans ». Dans le même sens, le député Alitou Ido se veut plus ferme : « nous allons nous battre de toutes nos forces ; mais nous demandons au peuple aussi de prendre ses responsabilités. Parallèlement à notre lutte qui est assez coincée à l’Assemblée, il faudrait que tout le peuple se lève pour faire en sorte que ce projet de loi n’aboutisse pas. Je suis prêt à donner ma vie, s’il va y avoir alternance ».

Des dispositifs de transparence à exiger

En attendant, le projet de loi querellé est programmé pour être voté le 30 octobre prochain. Et, rappelle le président du groupe ADJ, Ibrahima Koné, ce vote se fera au bulletin secret, conformément au règlement de l’Assemblée. Au regard du même règlement, l’opposition politique va, à en croire le député Ablassé Ouédraogo, exiger la mise en place de dispositifs de transparence : « on peut demander qu’un isoloir soit mis en place et que les députés viennent y exprimer leur vote avant de mettre le bulletin dans l’urne. Cela va permettre de dédouaner certains collègues de la majorité qui n’ont pas dans leur cœur ce projet de loi, et pourront ainsi s’exprimer en leur âme et conscience. L’heure est tellement grave que nous devons prendre toutes ces dispositions pour avoir un vote transparent, un vote en conformité avec les sentiments des députés ».

A en croire Me Sankara, les groupes parlementaires ADF/RDA et CFR qui ont rallié le CDP, ont été approchés individuellement par l’opposition pour, dit-il, les « sensibiliser » par rapport à ce référendum et aux conséquences de leur vote. Ceux-ci ont, rapporte-t-il, apprécié la démarche de l’opposition, sans donner de gage quant à la renonciation à leur position.
Signalons que c’est au moment même où se tenait cette conférence de presse au siège du Chef de file de l’opposition politique (CFOP), que la Commission des affaires générales, institutionnelles et des droits humains (CAGIDH) examinait à l’Assemblée nationale, ce projet de loi visant à réviser la Constitution. Une révision qui, si elle est effective, « bénéficiera pleinement au président en exercice ».

Fulbert Paré
Lefaso.net

Imprimer l'article

Vos commentaires

  • Le 25 octobre 2014 à 02:20, par tilbissan
    En réponse à : Processus parlementaire du référendum : Plus fort que les députés de l’opposition ?

    Quand l’homme perd la conscience et le cœur, il devient une bête de somme. Cela arrive face à la bouffe (argent, nourriture) et la femme. Les députés de la majorité et leurs alliés sont dans cette situation. Une prostitué de l’Av Kwame Kruma a de la dignité plus qu’un prostitué politique. Que les électeurs tiennent compte de ce fait aux élections à venir pour ne pas le regretter amèrement . On ne donne pas sa confiance à n’importe qui.

    Répondre à ce message

  • Le 25 octobre 2014 à 04:45, par Bala Wenceslas SANOU
    En réponse à : Processus parlementaire du référendum : Plus fort que les députés de l’opposition ?

    Qui a voté les députés ? S’ils décident de rejoindre ’président fondateur exciseur constitutionnel’ c’est leur droit. Mais la mutilation génitale féminine étant proscrite au Burkina Faso ; ceux et celles qui ont du respect pour notre Fille Aînée la Constitution, lutteront pour sa dignité. Elle a déjà été plusieurs fois mutilée ; et la prochaine tentative vis à lui faire une ablation de l’utérus pour la rendre infertile au profit du règne ad aeternam de président fondateur ’exciseur constitutionnel’. Plus jamais de MGC (Mutilation Génitale de notre Constitution). Si des députés rejoignent le camp du médiateur international et ’exciseur constitutionnel national’ le peuple se battra pour la fertilité de notre fille Aînée Constitution !!!

    Répondre à ce message

  • Le 25 octobre 2014 à 05:40, par Noyesman
    En réponse à : Processus parlementaire du référendum : Plus fort que les députés de l’opposition ?

    Du courage aux honorables députés de l’opposition. L’histoire retiendra que vous avez joué votre partition dans la lutte contre le pouvoir à vie de Blaise Compaoré au Burkina Faso. Tout le monde semblait redouter le scenario de basculement de l’ADF-RDA, cette crainte semble se confirmer du moins pour l’étape de l’inscription du projet de modification de l’article 37 à examiner à l’Assemblée. Le parti de l’éléphant a toujours clamé sa constance à s’opposer à la customisation de l’article 37 le moment venu. L’ADF-RDA est-il un parti politique ou une grande pute politique ? Le 30 octobre 2014, le parti aura l’honneur d’exprimer clairement sa position et d’assumer sa responsabilité face à l’histoire. Le mensonge a beau courir, la vérité l’atteint d’une traite. L’argent a beau couler à flow, l’alternance aura bel et bien lieu.

    Répondre à ce message

  • Le 25 octobre 2014 à 06:23, par Akwani
    En réponse à : Processus parlementaire du référendum : Plus fort que les députés de l’opposition ?

    Bonjour
    Écouter, arrêter de vouloir protéger les députés de la majorité qui ne veulent pas s’assumer. Face à la gravité de la situation qu’ils s’assument devant l’Histoire et devant le peuple. Que ceux qui viendraient à voter ce projet de lui ne viennent pas nous dire par la suite qu’ils n’avaient pas le choix. Dans des circonstances pareilles, il faut au moins avoir le courage d’assumer sa position sinon ça s’appelle de la lâcheté. Au moins la situation actuelle permettra de vérifier l’adage qui dit que "chaque peuple a les dirigeants qu’il mérite". En termes clairs, nos représentants à l’Assemblée sont à notre image...

    Répondre à ce message

  • Le 25 octobre 2014 à 07:25, par some
    En réponse à : Processus parlementaire du référendum : Plus fort que les députés de l’opposition ?

    Me Gilbert OUEDRAOGO,doit revoir sa position caméléonne sinon que ce peuple à qui il ment sur sa position tantôt gauchiste tantôt l’ autre le surveille de près et gare,si ses députés votent pour ce projet de loi , il sera tenu pour responsable de tout ce qui va l’ arriver

    Répondre à ce message

  • Le 25 octobre 2014 à 09:08, par avion dans sac
    En réponse à : Processus parlementaire du référendum : Plus fort que les députés de l’opposition ?

    si c’est plus fort que eux ils n’ont qu’a laisser passer le référendum et on verra par la suite ce qui va se passer dans le pays,que de rester entre des hommes qui sont plus forts que vous pour faire ce que vous ne pouvez pas faire....
    ce référendum nous allons l’organiser et dans ce pays,,soit par le peuple ou par le parlement du pays....

    Répondre à ce message

  • Le 25 octobre 2014 à 09:09, par Laurentine
    En réponse à : Processus parlementaire du référendum : Plus fort que les députés de l’opposition ?

    Il est claire que nous devons prendre des mesures afin que nos enfants puissent continuer à acquérir le savoir. Il est de notre ressort de montrer aux plus jeunes que leur travail actuellement est l’acquisition du savoir et pour cela nous ne devons pas entraîner nos enfants dans nos délires. Nos enfants ne doivent pas être des victimes de notre ignorance. Si le référendum était accepté depuis il n’ignorait pas des perturbations dans le système éducatif. Allons au référendum

    Répondre à ce message

  • Le 25 octobre 2014 à 09:09, par Sofia
    En réponse à : Processus parlementaire du référendum : Plus fort que les députés de l’opposition ?

    En realité le probleme de l’opposition c’est parce qu’elle est minoritaire et incapable de faire adherer les autres leurs projets. Projet s’il y’en a.

    Répondre à ce message

  • Le 25 octobre 2014 à 09:12, par SERGE TOURE
    En réponse à : Processus parlementaire du référendum : Plus fort que les députés de l’opposition ?

    un peuple vote pour exprimer sa position , mais dire que peuple n’ira pas voter dans la même temps dire que le peuple doit prendre ses responsabilités a quoi est ce que cette opposition attend voir le peuple se décider ? Nous tenons pour responsable toute personne qui amène les actes irresponsables dans cet Etat vive le referendum

    Répondre à ce message

  • Le 25 octobre 2014 à 09:13, par la mer dans verre
    En réponse à : Processus parlementaire du référendum : Plus fort que les députés de l’opposition ?

    je pense bien que le nombre des députés du CDP a l’assemblée doit faire peur a ces gars qui ne veulent pas que la constitution de notre pays soit appliquer...mais avec des hommes qui connaissent la vrai paix dans ce pays vont faire de leur mieux pour que la démocratie soit une arme pour le peuple.car chacun veut ce faire entendre dans ce pays et non se tais sue des choses que eux même ils trouvent très normales...
    le référendum ou le référendum dans ce pays....

    Répondre à ce message

  • Le 25 octobre 2014 à 09:13, par wendyam
    En réponse à : Processus parlementaire du référendum : Plus fort que les députés de l’opposition ?

    la majorité c’est à dire le peuple triomphe toujours. Les Burkinabè ont choisi de relire la constitution et la modification de l"article 37 aura lieu. l’opposition qui se prétend démocratique sait que le combat ses passe dans les urnes et dans la rue

    Répondre à ce message

  • Le 25 octobre 2014 à 09:16, par SERGE TOURE
    En réponse à : Processus parlementaire du référendum : Plus fort que les députés de l’opposition ?

    L’ ADF a fait le choix du leader parfait , une décision sage . Les enjeux sont tels qu’il fait etre doté d’un grand sens patriotique pour comprendre la position de l’ADF ,Merci a GNO pour son leadersihp exemplaire

    Répondre à ce message

  • Le 25 octobre 2014 à 09:22, par Laure
    En réponse à : Processus parlementaire du référendum : Plus fort que les députés de l’opposition ?

    On voit bien qu’il y a certain qui profite de cela pour se faire du sport ! Rien qu’une journée de vote et s’en était fini. Mais non il y a certain qui préfère usé leur sandale et d’autres se bronzés quoi de plus normale vue que maintenant avec les mesures sociaux chacun a de quoi se payer de bonne vacance à l’ombre. Jusqu’à l’adoption de nouveaux dictionnaires qui ne seraient pas en conformité avec celle que nous utilisons actuellement la rue ne remplacera jamais les urnes. Vive le référendum

    Répondre à ce message

  • Le 25 octobre 2014 à 09:27, par SERGE TOURE
    En réponse à : Processus parlementaire du référendum : Plus fort que les députés de l’opposition ?

    La loi c’est la loi , nous voulons l’application de loi , alors le referendum

    Répondre à ce message

  • Le 25 octobre 2014 à 09:30, par Citoyen libre
    En réponse à : Processus parlementaire du référendum : Plus fort que les députés de l’opposition ?

    Eh dans affaire de référendum là tout le monde veut manger debant hien, c’est un vrai gombo. Du balai citoyen en passant le collectif antireferendum tout le monde s’y met pour remplir ses poches, et même nos mamans s’y mettent aussi, à savoir qu’il y’a plus de morale dans la politique.

    Répondre à ce message

  • Le 25 octobre 2014 à 09:31, par C’est clair
    En réponse à : Processus parlementaire du référendum : Plus fort que les députés de l’opposition ?

    "Yes we can" ! Honorables députés, inscrivez-vous dans l’histoire positivement :
    (En l’an 2014, le 30 octobre, alors que le Président Blaise COMPAORE était sûr que les députés voteront pour la 4è modification de la Constitution en son article 37, nos vaillants députés de la majorité et de l’opposition se sont opposés en votant NON dans leur bulletins secrets. Ils se sont ainsi inscrits positivement dans l’histoire du Burkina Faso et ont donné ainsi un top départ à la Démocratie vraie au Burkina. C’était en la dernière année du Règne de Blaise COMPAORE)

    Répondre à ce message

  • Le 25 octobre 2014 à 09:33, par tche gbe
    En réponse à : Processus parlementaire du référendum : Plus fort que les députés de l’opposition ?

    arrêter de vous faire des idées sur des choses que vous ne pourriez jamais atteindre dans ce pays,donc la meilleure manière pour vous d’essayer de ne pas en parler c’est de ce taire et laisser la majoritaire faire ce que il y a faire dans ce pays des hommes intègres !!!
    le référendum nous allons l’organiser piannnnn et on verra ce que cela va donner comme suite.

    Répondre à ce message

  • Le 25 octobre 2014 à 10:38, par ouaga inter
    En réponse à : Processus parlementaire du référendum : Plus fort que les députés de l’opposition ?

    pas de discours sur cette modification de l’article !!le parlement va arranger très rapidement cela et nous on verra comment vont s’arranger les choses dans ce pays,
    voici la seule date qui fait peur dans le pays,le 30 octobre et nous attendions cela avec un cœur ouvert !!!!!!!1

    Répondre à ce message

  • Le 25 octobre 2014 à 13:33, par nemo76
    En réponse à : Processus parlementaire du référendum : Plus fort que les députés de l’opposition ?

    Rappelez-vous le 3 janvier 1966. Des hommes ont ecrit autrement ce jour-là l’histoire de la Haute-Volta contre vents et marées au risque de leur vie. Si vous refusez de sortir le 30 alors vivons notre misère !

    Répondre à ce message

  • Le 25 octobre 2014 à 13:41, par La femme
    En réponse à : Processus parlementaire du référendum : Plus fort que les députés de l’opposition ?

    27 + 15 = 42 ANS SOMMES nous prets a cela ?

    Répondre à ce message

  • Le 25 octobre 2014 à 13:57, par La femme
    En réponse à : Processus parlementaire du référendum : Plus fort que les députés de l’opposition ?

    Actuellement ce que veut le peuple, c’est de pouvoir comparer, mesurer, choisir. Mais s’il y a une seule mangue sur le plateau, comment faire un choix, comment savoir si c’est la meilleure mangue ? Si le parti au pouvoir c’est un ensemble d’ideologie pour batir le Faso, alors il ne peut pas se resumer en une seule personne. Du changement, puis ensuite on verra qui sera au changement. Puis si le nouveau n’est pas capable, il part, s’il est bon il part ira aussi pour que d’autres aussi apprennent le metier, que la population juge.

    Répondre à ce message

  • Le 25 octobre 2014 à 14:23, par les vrais problemes du pays
    En réponse à : Processus parlementaire du référendum : Plus fort que les députés de l’opposition ?

    referendum ou pas, les burkinabe ont faim, ils n’ont pas de quoi nourrir leurs enfants, la scolarite des enfants, rien pour s’offrir un luxe dans cette vie chere au Burkina, les salaires sont maigres, les etudiants sont au chomage, pas de travail tandis qu’on gaspille inutilement l’argent du peuple pour nourrir une minorite, les frais de sante sont chers,on ne peut pas se soigner. Aujourdhui on doit parler de mesures sociales (reviser la grille salariale, donner de l’engrais au paysan, donner une parcelle a chaque burkinabe, la gratuite de l’ecole et la sante, du boulot pour les chomeurs)
    Blaise Compaore,voici les vrais problemes du pays,afin de parler referendum ou modifier l’article 37 pour mourir au pouvoir.
    A bon attendeur, salue ! vive le faso

    Répondre à ce message

  • Le 25 octobre 2014 à 14:36, par gastonk
    En réponse à : Processus parlementaire du référendum : Plus fort que les députés de l’opposition ?

    on ne sera jamais pres pour ce referendum.je viens d avoir mon premier fils.je lutterai pour qu il soit dans des conditions meulleurs que ce calvaire que j ai vecu au cours de mes 27 ans.et sil ya besoins de me sacrifier en compensation du changement qu il en soit ainsi.
    peuple burkinabe nos efforts et notre sang nous fortifierons et nous libererons.soyons pres et fort !!!!!!!!!!!!!!

    Répondre à ce message

  • Le 25 octobre 2014 à 15:40, par le che
    En réponse à : Processus parlementaire du référendum : Plus fort que les députés de l’opposition ?

    Si vous êtes capables de trembler d’indignation, chaque fois qu’il se commet une injustice dans le monde, alors nous sommes camarades »Peu importe où nous surprendra la mort. Qu’elle soit la bienvenue, pourvu que notre appel soit entendu, qu’une autre main se tende pour empoigner nos armes et que d’autres hommes se lèvent ».« Nous pouvons douter de tout, sauf de notre devoir d’être toujours au côté des humiliés qui luttent.
    A partir d’aujourd’hui je ne suis plus démocrate Désormais je suis Guérillero ».Soyons réalistes, exigeons l’impossible ».a tous cultivons le courage en vainquant notre peur car demain est proche...........................................................vivre la révolution.

    Répondre à ce message

  • Le 25 octobre 2014 à 16:34, par Alexio
    En réponse à : Processus parlementaire du référendum : Plus fort que les députés de l’opposition ?

    ADF/RDA est un Parti politique monopolisee par la meme famille de pere en fils. Ils sont tous des Houphouetistes avec L UNND. Et le CDP. les tombeurs de la REVOLUTION avec la complicite Jacques Chirac, et le traitre de L Afrique come le proclamait,le President Guineen Sekou Toure.Le Deal de cette entreprise etait de sauver la peau du President Blaise Compaore et le couvrir pour une Presidence a vie pour ses tueries non elucidees. La justice Burkinabe est devenue une justice des plus forts. Pendant que des Directeurs de douane sont attrappes la culotte en bas. Le pauvre voleur de poule est matraquer par la loi.

    Répondre à ce message

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter


LeFaso.net
A propos..
Flux  RSS 2.0
Plan du site
Nous contacter
Condition d'utilisation
Responsabilité
Cookies et cache
Version mobile
Publicité
Partenariat

LeFaso.net © 2003-2018 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés