Maintien des filles au secondaire : Plan Burkina lance une campagne de souscription pour les filles du Kouritenga

vendredi 24 octobre 2014 à 19h47min

Plan Burkina a célébré en différé, la journée internationale de la jeune fille à Koupéla. C’était ce 23 octobre 2014. L’organisation qui œuvre pour les enfants a profité de l’occasion pour lancer une campagne de mobilisation de ressources financières en vue d’aider des filles vulnérables inscrites au post primaire dans la province du Kouritenga. L’objectif est de lever des fonds pour constituer des bourses d’études de deux ans au profit d’une centaine de filles de la localité à achever leur cursus. C’est la députée Franceline Oubda qui a été la marraine de cette cérémonie qui a eu lieu en présence des autorités de la province.

RÈagissez ‡ cet article Réagissez
Maintien des filles au secondaire : Plan Burkina lance une campagne de souscription pour les filles du Kouritenga

Le droit à l’éducation est loin d’être une réalité pour les filles de la province du Kouritenga. Seulement 18,2% des filles inscrites au post primaire achèvent les études, selon l’annuaire statistique national sur l’éducation de 2013. Avec la célébration en différé de la journée internationale de la jeune fille à koupèla, Plan Burkina entendait poser des actes concrets en faveur du maintien des filles à l’école. Il s’agit de mobiliser entre octobre 2014 et Mai 2015, des ressources locales qui serviront à constituer des bourses annuelles d’études de 75 000 f CFA et ce pour deux ans en faveur de filles vulnérables identifiées et inscrites au post primaire dans la province du kouritenga.

« Le passage de l’école primaire au secondaire pour beaucoup de filles est une étape cruciale, jonchée de difficultés de tous ordres. Les frais de scolarité, l’hébergement et la restauration sont des problèmes majeurs. A ceux-ci s’ajoutent des problèmes socioculturels, et l’éloignement des écoles n’encourage pas non plus les parents à scolariser leurs filles », a regretté la marraine qui a par ailleurs loué les efforts de Plan Burkina qui a construit des établissements scolaires, des centres d’accueil et octroyé des bourses d’études aux filles. L’honorable députée a ainsi assuré de sa disponibilité aux cotés de Plan pour assurer l’accès au plus grand nombre de filles à l’école pour ensuite les aider à achever le cursus secondaire. S’adressant à la population du Kouritenga, la marraine a relevé la nécessité pour celle-ci de s’engager dans ce combat légitime et moral, eu égard aux avantages que toute la société pourrait en tirer. Une fille bien éduquée étant une valeur sure, un levier important pour le développement.

Du maire de la commune, au haut-commissaire de la province, chacun a loué cette initiative et invité la population à « mettre la main à la poche » afin de permettre aux filles d’accéder à l’école et surtout à y demeurer pour acquérir le savoir afin d’impacter leur milieu et la société.

« En quittant cette tribune, je voudrais partir avec la conviction qu’au kouritenga, nous reviendrons dans quelques années pour célébrer un taux d’achèvement de 100% pour les filles au secondaire », a dit pour sa part le directeur de programme de Plan Burkina, Mc Cormick, au nom du représentant résident de Plan Burkina.

La moisson commence bien

Sensible à l’appel lancé et à la noblesse de l’action, sur place, la communauté s’est mobilisée. Une somme de 382 000 f CFA en numéraire a été mobilisée. 1 million 165 000 f CFA sous forme d’engagement ont été enregistrés. Au cours de cette cérémonie de mobilisation de fonds à la place de gare de Koupéla, des vélos et des cahiers ont été également remis par des bonnes volontés sensibles au message. Pour donner l’exemple, Plan Kouritenga a remis un chèque de 1 500 000 f CFA et des vélos à l’association pour l’éducation des filles au Kouritenga.

Des actions appréciées à leur juste valeur par la représentante des filles. Oubda Martine a témoigné sa gratitude à Plan Burkina et à ses partenaires ainsi qu’aux personnes volontaires qui les soutiennent. A l’endroit du gouvernement, elle a fait un plaidoyer pour beaucoup plus de salles de classes, des lieux d’hébergement et des moyens utiles pour permettre aux filles d’étudier dans de bonnes conditions. « Aidez-nous à faire de tous ces obstacles un loin lointain souvenir », a –t-elle conclu.

Tiga Cheick Sawadogo
Lefaso.net

Encadré
Plan mène depuis 2006, la campagne mondiale « Parce que je suis une fille » appelée « Because I am a girl » (BIAAG), pour attirer davantage l’attention sur la situation de la jeune fille, à travers la publication de rapports annuels. Cette campagne qui s’achève en 2016 vise à influencer le monde entier pour réussir un impact positif sur la vie de 400 millions de filles. Au Burkina Faso, Plan s’est focalisé sur le thème « Accès et maintien des filles au secondaire ».
Le 11 décembre 2011, l’Assemblée générale des nations Unies déclarait le 11 octobre journée internationale de la jeune fille, après une campagne extensive entreprise par Plan et d’autres partenaires, afin d’aider à corriger ces injustices qui frappent durement les filles dans le monde.

TCS
lefaso.net

Imprimer l'article

Vos commentaires

  • Le 25 octobre 2014 à 10:14, par AU_SECOURS
    En réponse à : Maintien des filles au secondaire : Plan Burkina lance une campagne de souscription pour les filles du Kouritenga

    Vive PLAN BURKINA ! Que le SEIGNEUR vous accompagne dans vos actions ! Mille fois merci. Que notre SEIGNEUR vous donne toute l’énergie qui vous est nécessaire pour atteindre vos objectifs. Si vous n’êtes pas vigilants, nos hommes politiques n’aimant pas le progrès de leur <> peuvent l’étouffer afin de toujours exploiter le peuple ignorant de nos campagnes parce que ce dernier n’a pas fait d’étude qui puisse lui faire comprendre ce que c’est qu’une Constitution ; et en quoi l’alternance est producteur de développement et de paix.

    Répondre à ce message

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter


LeFaso.net
A propos..
Flux  RSS 2.0
Plan du site
Nous contacter
Condition d'utilisation
Responsabilité
Cookies et cache
Version mobile
Publicité
Partenariat

LeFaso.net © 2003-2017 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés