Situation politique au Burkina : La France appelle au respect des principes de l’Union africaine

vendredi 24 octobre 2014 à 02h15min

« Quelle est la réaction de la France à l’annonce du processus de modification constitutionnelle au Burkina Faso ? », cette question a été posée ce jeudi 23 octobre 2014 à l’occasion du quotidien point de presse du Quai d’Orsay. La réponse, laconique, est toutefois lourde de sens, confiant au passage que le président François Hollande a écrit au président Compaoré.

RÈagissez ‡ cet article Réagissez
Situation politique au Burkina : La France appelle au respect des principes de l’Union africaine

« La France réitère son attachement au respect des principes définis par l’Union africaine sur les changements constitutionnels visant à permettre aux dirigeants de se maintenir au pouvoir. Le président de la République a écrit en ce sens au président Compaoré le 7 octobre. La France a sur ce sujet un dialogue régulier avec ses partenaires africains, notamment l’Union africaine, et internationaux. Le Burkina Faso est un partenaire important pour la France et joue un rôle essentiel dans la stabilité de la région et la résolution des crises. Il est primordial qu’il envisage son propre avenir de manière consensuelle et apaisée ». C’est en ces termes que le porte-parole du Quai d’Orsay (ministère français des Affaires étrangères) a exprimé la réaction de la France.

Mais à quels principes fait-il allusion ? Il s’agit sans doute des principes consacrés par la Charte africaine de la démocratie, des élections et de la bonne gouvernance ; une Charte ratifiée par le Burkina Faso le 26 mai 2010. Et à ce jour, notre pays est donc ‘’un Etat partie à cette Charte’’.

Dans son préambule déjà, cette Charte réaffirme la « volonté collective » des chefs d’Etat du continent à œuvrer « sans relâche pour l’approfondissement et la consolidation de la démocratie, de l’Etat de droit, de la paix, de la sécurité et du développement » dans leur pays respectif.

Dans ce préambule, les chefs d’Etat ont également exprimé leur souci « d’enraciner dans le continent une culture d’alternance politique fondée sur la tenue régulière d’élections transparentes, libres et justes, conduites par des organes nationaux, indépendants, compétents et impartiaux ». Par ailleurs, ils y ont indiqué être « préoccupés par les changements anticonstitutionnels de gouvernement qui constituent l’une des causes essentielles d’insécurité, d’instabilité, de crise et même de violents affrontements en Afrique ».

Mieux, de dispositions pertinentes existent dans cette Charte, relativement aux principes qui encadrent la situation politique du Burkina Faso. Il s’agit notamment des articles 2.4, 3.2 et 10, 10.2, 23.5, 25, 27.2.

En effet, aux termes de l’article 2.4, la Charte a pour objectifs entre autres, d’ « Interdire, rejeter et condamner tout changement anticonstitutionnel de gouvernement dans tout Etat membre comme étant une menace grave à la stabilité, à la paix, à la sécurité et au développement. » En son article 3, la Charte consacre l’engagement des Etats parties non seulement à œuvrer pour l’accès au pouvoir et son exercice conformément tant à leur Constitution qu’au principe de l’Etat de droit, mais aussi à rejeter et à condamner les « changements anticonstitutionnels de gouvernement ».

Principes assortis de sanctions

Quant à l’article 10.2, il précise que « Les Etats parties doivent s’assurer que le processus d’amendement ou de révision de leur Constitution repose sur un consensus national comportant, le cas échéant, le recours au référendum ». Et aux termes de l’article 25 de ladite Charte, lorsque le Conseil de paix et de sécurité de l’Union africaine constate qu’il y a eu changement anticonstitutionnel de gouvernement dans un Etat partie et que les initiatives diplomatiques ont échoué, il prend la décision de suspendre immédiatement les droits de participation de cet Etat aux activités de l’Union.

En sus, des sanctions économiques peuvent être infligées ; et les auteurs de tels changements peuvent faire l’objet de poursuite judiciaire devant la juridiction compétente de l’Union. En tout état de cause, chaque Etat partie s’engage, conformément à l’article 27.2 de la Charte, à « Encourager la participation populaire et le partenariat avec les organisations de la société civile ».

La France, appelle-t-elle au respect de ces principes ? On peut répondre par l’affirmative, étant donné que le Burkina Faso est dans un processus controversé de révision constitutionnelle. Un processus qualifié dans certains milieux de « coup d’Etat constitutionnel » assimilable à un « changement anticonstitutionnel de gouvernement ».

En tout état de cause, la France souhaite pouvoir continuer de compter sur le Burkina Faso en tant que « partenaire », dans ses efforts et de contribution au maintien de la stabilité et de gestion des crises – politiques notamment – dans la région ouest-africaine sous menace djadiste. Peu importe, semble-t-elle dire, que ce soit le président Blaise Compaoré, celui-là même qui s’est particulièrement distingué dans la gestion des crises qu’a connue la région, ou un autre président qui soit à la hauteur. Pourvu que tout se passe sans heurts majeurs. Autrement, elle se fera le devoir d’intervenir.

Fulbert Paré
Lefaso.net

Imprimer l'article

Vos commentaires

  • Le 24 octobre 2014 à 02:05, par Wendsongdo
    En réponse à : Situation politique au Burkina : La France appelle au respect des principes de l’Union africaine

    Laissez la France tranquille, nous, jeunes intègres du Faso allons faire le travail sans une aucune aide extérieure !
    Burkind pa kid diim zoug yé, a kiida sid zougou !!!

    LA PATRIE OU LA MORT NOUS VAINCRONS

    Répondre à ce message

  • Le 24 octobre 2014 à 02:11, par vérité no1
    En réponse à : Situation politique au Burkina : La France appelle au respect des principes de l’Union africaine

    C’est clair maintenant, la France s’oppose à la modification de l’article 37. Ecoutez, si l’Amérique rejette quelque chose, pensez-vous que les Français vont accepter se casser le nez ?

    Répondre à ce message

  • Le 24 octobre 2014 à 04:01, par BASSAN JUSTE
    En réponse à : Situation politique au Burkina : La France appelle au respect des principes de l’Union africaine

    Je respect la France et les Français, c’est eux qui encourage le président du Faso à prendre des décisions si lâche ; pourquoi ne pas être claire envers ce président. Il ne pas le plus intelligent du pays. Il a modifié notre constitution pendant combien de fois, de grâce ne soyez pas si idiot que ça. Et d’ ailleurs ce ne pas une chefferie traditionnelle, même si c’était le cas il ya des regle de traditions. J’invite tous les Burkinabé de tout bord, la ou il se trouve à sortir manifester pour barrer ce coup d’état constitutionnel. Il a tué pour venir au pouvoir, il est temps qu’il s’en aille, sinon il répondra devant la cour pénal internationale. Sortons nombreux pour lutter contre cette famille compaorose. Si SARKOZY était toujours au pouvoir ces imbécilités n’allaient pas se produire

    Répondre à ce message

  • Le 24 octobre 2014 à 05:47, par Bala Wenceslas SANOU
    En réponse à : Situation politique au Burkina : La France appelle au respect des principes de l’Union africaine

    Comment ceux et celles qui n’ont pas de recul pour analyser et comparer peuvent-ils apprécier l’approfondissement de la démocratie ? J’ai une grande chance ; celle d’avoir connu et de connaître tous les présidents et régimes de la Haute-Volta au Burkina Faso (excepté le premier président). Moi, je peux me fonder une opinion ; car j’ai du recul je sais de quoi je parle. Prenons un jeune de 27 ans aujourd’hui, il a du recul par rapport à quel régime ? 27 ans de supposons émergence c’est sa seule référence. On lui crie qu’il émerge ; on lui demande d’accepter qu’il fait parti d’un pays qui émerge. On lui dit tout car, il n’a par lui-même aucune référence pour se fonder une opinion propre. Pourquoi refusons-nous à d’autres la chance de connaître différentes réalités au nom du fait que ce qui est en cours est ce qui est valable ? Pourquoi voulons-nous imposer à des générations ce qui est bien est bien pour elles ? Pourquoi ?
    La responsabilité s’apprend et s’acquiert. Alors débarrasser le plancher pour laisser à d’autres le droit d’apprendre, le droit de s’assumer.

    Répondre à ce message

  • Le 24 octobre 2014 à 06:14, par johnblacksad
    En réponse à : Situation politique au Burkina : La France appelle au respect des principes de l’Union africaine

    Merci la France, merci la France, merci, merci, merci la France !

    Eh, les gars oubliez tout ça, c’est très simple... la dernière fois ils ont dit que la nouvelle loi ne s’appliquait pas au deuxième mandat en cours de Blaise Compaoré, et c’est ce qui lui a permis de se représenter pour un troisième et quatrième mandats. Principe de non rétroactivité de la loi ont-ils alors dit.

    Soit !

    Si on garde la même logique, cette nouvelle loi ne peut pas s’appliquer au mandat en cours de Blaise Compaoré.

    Il ne faut même pas avoir le BEPC ni encore moins un quelconque diplôme de droit pour comprendre cela.

    La loi dispose pour l’avenir... bla bla bla... principe de non-rétroactivité de la loi... bla bla bla... vous allez voir ce que vous allez voir... des "grands" professeurs, des "honorables", des "sages", se fourvoyer, se dédire, tristement, honteusement, au pays des hommes intègres !

    Si ce n’est pas un comble ça !

    J’ai maaaaal à mon Faso !

    Répondre à ce message

  • Le 24 octobre 2014 à 06:15, par johnblacksad
    En réponse à : Situation politique au Burkina : La France appelle au respect des principes de l’Union africaine

    La France a garant le gaou ! lmao

    Répondre à ce message

  • Le 24 octobre 2014 à 06:17, par johnblacksad
    En réponse à : Situation politique au Burkina : La France appelle au respect des principes de l’Union africaine

    Quand la loi limite les mandats, elle ne s’applique pas au mandat en cours.

    Quand la loi élargit les mandats, elle s’applique au mandat en cours.

    Allez-y comprendre !

    Logique burkinabé ! C’est triste !

    Répondre à ce message

  • Le 24 octobre 2014 à 06:21, par johnblacksad
    En réponse à : Situation politique au Burkina : La France appelle au respect des principes de l’Union africaine

    Article 1 :

    Il n y a plus de constitution.

    La personne de Blaise Compaoré est déclarée président à vie et dans l’au-delà de tous les burkinabé ! S’il meurt, son frère François assurera la régence jusqu’à ce que Djamila soit en âge de gouverner.

    Pardon, dites-ça on va respirer, je vous promets que les gens qui sont contre vont même arrêter de manifester et vous concéder la victoire devant tant d’honnêteté et de courage !

    Répondre à ce message

  • Le 24 octobre 2014 à 06:33, par ZONGO de Koudougou
    En réponse à : Situation politique au Burkina : La France appelle au respect des principes de l’Union africaine

    La France La France nous voulons plus de tes decisions qui sont pour la mal du Burkina Faso et bon pour la france. Nous ne voulons plus de toi. Nous somme un pays libre pas un pays soumis a la volontee de la france. Blaise doit partir et il partira.
    Nous ne voulons pas de tes troupes au Burkina Faso comme tu est parti envahir la Cote d’Ivoire et le Mali. Laisser nous tranquille.

    Répondre à ce message

  • Le 24 octobre 2014 à 06:59, par Son of the Truth
    En réponse à : Situation politique au Burkina : La France appelle au respect des principes de l’Union africaine

    Donc, ça commence ! Est-ce que les gouvernants actuels peuvent bien faire un geste envers notre peuple afin d’éviter que ce qui est arrivé aux autres (Côte d’Ivoire, Centrafrique et RDC) ne nous arrive ? Avant toute pluie, il y a ce qu’on appelle la pression atmosphérique ! Hey !! Gounse dèh !

    Répondre à ce message

  • Le 24 octobre 2014 à 07:32, par youblobissan
    En réponse à : Situation politique au Burkina : La France appelle au respect des principes de l’Union africaine

    Ne comptons pas sur la France pour gagner une lutte ou défendre nos intérêts.. Elle (la France ) défend les intérêts du peuple français et non ceux des pauvres populations africaines qu’elle exploite à souhait avec la complicité des valets locaux. Alors si nous devons mener des luttes en comptant sur des puissances qui n’interviennent que pour défendre leurs intérêts , nous serons toujours les damnés de la terre. Que la jeunesse consciente d’Afrique sache que son destin est entre ses mains.

    Répondre à ce message

  • Le 24 octobre 2014 à 07:44, par Moose
    En réponse à : Situation politique au Burkina : La France appelle au respect des principes de l’Union africaine

    Peuples du Burkina, chers compatriotes,peuples africains, seule la lutte paie et cette lutte ne se fera pas par les puissances occidentales, maîtres dans l’art de soutenir les autocrates de la trempe des Compaoré, Sassou, Kabila. Levons nous, comptons sur nous mêmes pour barrer la route aux prédateurs de nos republique. La plus grande anarque et forfaiture de l’histoire du Burkina ne passera pas "nan lara an sala". La patrie ou la mort nous vaincrons

    Répondre à ce message

  • Le 24 octobre 2014 à 07:49, par Amelde
    En réponse à : Situation politique au Burkina : La France appelle au respect des principes de l’Union africaine

    La France n’est pas claire sur la question !

    Mais peut-il en être autrement si on sait quelles sont les relations qu’elle entretient avec ses néo-colonies et surtout depuis exacerbation de la crise économique. Nous sommes ceux qui la reconnaissent et la confortent encore comme puissance ; une relation de maître-esclave où le maître n’est plus quand l’esclave se libère.

    Bref, ne comptons pas sur la France ; car elle risque même d’intervenir en faveur de Blaise (bien sûr pour préserver la paix ... comme au Mali ou en CI).

    Répondre à ce message

  • Le 24 octobre 2014 à 08:39, par some
    En réponse à : Situation politique au Burkina : La France appelle au respect des principes de l’Union africaine

    La France,si elle doit intervenir,c’est le moment ou jamais,faut pas qu’elle attende que tout se mélange avant de nous envoyer des soldats,Mr le Président HOLLANDE,le Burkina est malade et il sérieusement besoin de votre chère Patrie pour faire comprendre à notre PRÉSIDENT que le match que vous avez arbitré ou du moins que vous arbitrez prendra fin en 2015 , qu’il le veuille ou pas vous aurez le devoir de siffler la fin.
    Rassurez le qu’il y aura la sécurité à la fin du match pour sa sortie du stade ( lui et quelques uns de ses partenaires) s’il le souhaite,sinon après sa mauvaise prestation,même ses supporters seront contre lui et ça arrive souvent en football comme en politique.
    Mr le Président HOLLANDE,si vous faites erreur,vous vous en souviendrez toute votre vie de ce peuple merveilleux qu’est celui du. BURKINA-FASO

    Répondre à ce message

  • Le 24 octobre 2014 à 08:52, par PAPA
    En réponse à : Situation politique au Burkina : La France appelle au respect des principes de l’Union africaine

    Ne comptons pas sur la France au risque de se mordre les doigts, La France compte sur ses interets et non ceux des Burkinabe . Toujours dans son flou legendaire qu´est-ce qui prouve que ce faux communique est officiel ??

    Répondre à ce message

  • Le 24 octobre 2014 à 09:02
    En réponse à : Situation politique au Burkina : La France appelle au respect des principes de l’Union africaine

    C’est bel et bien un coup d’état anticonstitutionnel que Blaise veut faire par tous les moyens. Le médiateur, artisan de la Paix, devient subitement un kamikaze prêt à mettre le feu au pays pour rester à vie au Pouvoir. C’est une forfaiture et il devra rendre compte demain devant des juridictions nationales ou internationales. Notre démocratie est malade depuis 2 décennies de sa mal gouvernance, la corruption généralisée, les trafics en tout genre, l’enrichissement illicite du clan Compaoré. On peut affirmer que le Peuple est en danger et la communauté internationale se doit de mettre le holà dès maintenant afin d’éviter une crise à l’ivoirienne qui en son temps avait fait plus de 3.000 morts.

    Répondre à ce message

  • Le 24 octobre 2014 à 09:13
    En réponse à : Situation politique au Burkina : La France appelle au respect des principes de l’Union africaine

    Nous sommes sérieusement dans une crise,ces mangeurs d’homme ont commencé à foutre notre pays l’air.Que DIEU soit avec peuple.

    Répondre à ce message

  • Le 24 octobre 2014 à 09:15, par bendatoega 1er
    En réponse à : Situation politique au Burkina : La France appelle au respect des principes de l’Union africaine

    Le Burkina est souverain et nul ne pourra lui dicter le chemin à suivre. Vive le référendum !

    Répondre à ce message

  • Le 24 octobre 2014 à 09:18, par boniface
    En réponse à : Situation politique au Burkina : La France appelle au respect des principes de l’Union africaine

    Où est l’union africaine elle même ?

    Répondre à ce message

  • Le 24 octobre 2014 à 09:20, par SOS
    En réponse à : Situation politique au Burkina : La France appelle au respect des principes de l’Union africaine

    C’est bien mais la seule lutte est de la responsabilité du peuple BURKINABE. le slogan La patrie ou la mort à un sens et Sankara avait raison. les autres pays peuvent nous aider mais comme dit un proverbe si on te lave le dos lave toi le ventre. Lavons nous et le dos et le ventre.

    Répondre à ce message

  • Le 24 octobre 2014 à 09:22, par Ila
    En réponse à : Situation politique au Burkina : La France appelle au respect des principes de l’Union africaine

    - La France a t-elle intérêt que Blaise reste au pouvoir ? Oui
    - La France veut-elle d"un Blaise Compaoré ancien Président ? Non
    - A t-elle les moyens de le maintenir au pouvoir ? Non
    - quelle est sa position alors ?
    - Elle souhaite que Blaise Compaoré triomphe ou qu"il périsse.
    Blaise en est-il conscient ? oui mais il n"a pas le choix se dit -il , et en bon militaire il a choisis la guerre.
    mais a t-il des chances de gagner cette guerre ? assurément pas il peut remporter quelques victoires mais il ne peut gagner la guerre car le contexte ne lui ai pas favorable
    ses opposants en sont conscients et ne lui feront aucun cadeau.

    Répondre à ce message

  • Le 24 octobre 2014 à 09:29, par Nongasida
    En réponse à : Situation politique au Burkina : La France appelle au respect des principes de l’Union africaine

    Pour le moment la France n’a pas de position, elle attend toujours de voir ou basculera la lutte,tout depend de notre determination. L’armée française assure depuis quelque temps la securité de Blaise et de son entourage, allez y comprendre ça

    Répondre à ce message

  • Le 24 octobre 2014 à 09:35, par Djess
    En réponse à : Situation politique au Burkina : La France appelle au respect des principes de l’Union africaine

    Vraiment, il faut arreter ces amateurismes dans vos analyses politiques ! La France n a rien dit qui aille en sens contraire des decisions prises par le gouvernement. Qu est qui est anti constitutionnel ? La modificatio de l article 37 ? Pas du tout ! Ceux qui se reclament aujourd hui du MPP sont ceux la meme qui ont formulé notre constitution actuellle avec toute ces failles qui permettent justement sa modification actuelle. Alors, cette pretendue bonne foi d aujourdhui, je n y crois pas un seul instant de la part de ces gens la ! Ils se sont fait arroser eux meme par leur propore turpitudes ! Le pouvoir ne se donne pas ! Il se conquiert et cela necessite une longue preparation. Que pensaient il ? Avant eux il yavait deja une opposition au faso la ! Qu ils arretent de pervertir la verite et l esprit de la jeunesse burkinabé ! Jeune du faso, restez au chaud chez vous wo ! Laissez les se castagner entre eux ! Ils n ontpas fait mieux avec le blaiso pendant 27 ans, ce n est pas maintenant qu il vont sortir des tours de magie de leurs chapeaux pour que nous aillons u e vie meilleures ici au faso. Leurs interets seuls commandent leur soit disante opposition !

    Répondre à ce message

  • Le 24 octobre 2014 à 09:41, par explosifs criminel
    En réponse à : Situation politique au Burkina : La France appelle au respect des principes de l’Union africaine

    Si on compte sur la france, on est foutu.

    Répondre à ce message

  • Le 24 octobre 2014 à 09:43, par Conscience du Faso
    En réponse à : Situation politique au Burkina : La France appelle au respect des principes de l’Union africaine

    Grand merci à la France ! Maintenant que le quorum est atteint avec déjà la position de l’Oncle Sam, le combat final pour bouter Compaoré de Kosyam peut commencer. Nous n’allons jamais permettre à Blaise Compaoré de faire un jour de plus après la fin de son mandat constitutionnel. Même si un cadavre doit mourir, on ne va pas le permettre.

    Répondre à ce message

  • Le 24 octobre 2014 à 09:45, par TOM SAWYER
    En réponse à : Situation politique au Burkina : La France appelle au respect des principes de l’Union africaine

    Ahh... Comme tu nous manques SARKHOZY. Avec ce HOLLANDE là, on ne peut compter sur lui.

    Répondre à ce message

  • Le 24 octobre 2014 à 09:52, par d’accord pour le changement
    En réponse à : Situation politique au Burkina : La France appelle au respect des principes de l’Union africaine

    Monsieur Bala SANOU, ce n’est pas les jeunes de 27 ans mais ceux de 40 ans parce que les enfants qui avaient 13ans au moment où Blaise prenait le pouvoir ne comprenaient rien à la politique donc ils ne peuvent pas eux non plus parler des régimes d’avant Blaise. donc eux aussi ne connaissent que lui. Il faut le changement pour qu’ils sachent qu’il y a d’autres manières de gouverner qui sont meilleurs et efficaces.

    Répondre à ce message

  • Le 24 octobre 2014 à 10:02, par Pag noor la a loko
    En réponse à : Situation politique au Burkina : La France appelle au respect des principes de l’Union africaine

    La France ne va jamais se dévoiler ; tout comme en Tunisie elle attendra de voir de quel côté la balance pèse pour ensuite venir jouer les pompiers. D’ailleurs nous n’avons pas besoin d’intervention extérieur car ces pays qui jouent les soutiens des révolutions sont là pour faire de la récupération au profit des économies de leurs pays. Donc France oh, USA oh, qu’ils se taisent à jamais et qu’ils restent en dehors de cette lutte contre la patrimonialisation du pouvoir. Le peuple burkinabè sait ce qu’il veut et comment il l’obtiendra.

    Répondre à ce message

  • Le 24 octobre 2014 à 10:02, par Ivresse du Pouvoir
    En réponse à : Situation politique au Burkina : La France appelle au respect des principes de l’Union africaine

    Chers compatriotes, chers patriotes, la liberté n’est pas un droit, mais un combat. La position des puissances exterieures est de l’eau au moulin des vrais democrates de ce pays, mais retenons une chose. Cette lutte là, c’est nous qui la menons. Si nous dormons, il n’y aura rien. Si nous nous levons, ça sera difficile, mais nous irons jusqu’au bout, jusqu^à la liberation.
    Là ou il est Norbert Zongo nous regarde. Nan lara Ansara.
    Webmaster, SVP, laisses couler !

    Répondre à ce message

  • Le 24 octobre 2014 à 10:24, par wendyam
    En réponse à : Situation politique au Burkina : La France appelle au respect des principes de l’Union africaine

    La Démocratie doit s’imposer à tous y compris le referendum comme le stipule l’article à l’article 10.2 qui précise que « Les Etats parties doivent s’assurer que le processus d’amendement ou de révision de leur Constitution repose sur un consensus national comportant, le cas échéant, le recours au référendum » Si ZEPH et ses comparses sont des démocrates ils doivent s’aligner sur la charte de l’UA

    Répondre à ce message

  • Le 24 octobre 2014 à 10:27, par Laguna
    En réponse à : Situation politique au Burkina : La France appelle au respect des principes de l’Union africaine

    " Le Burkina Faso est un partenaire important pour la France et joue un rôle essentiel dans la stabilité de la région et la résolution des crises .Il est primordial qu ’ il envisage son propre avenir de manière consensuelle et apaisée ..." Dit le porte parole du gouvernement français .
    Ce qui est claire comme de l eau de roche. Tout compte fait Ne pensez pas que la France viendra vous aider à brûler le FASO. C est quoi la manière apaisée ? N ’ est ce pas le Référendum ?
    Vive le Référendum !!!!

    Répondre à ce message

  • Le 24 octobre 2014 à 10:27, par Joe
    En réponse à : Situation politique au Burkina : La France appelle au respect des principes de l’Union africaine

    Encore cette France ! Elle continue de jouer aux équilibristes ! Dommage que le seul rôle du président du Faso est la stabilité dans la région. Oui stabilité et son peuple est face à des maux et des priorités claire aujourd’hui :
    - L’ insécurité grandissante pour laquelle l’état est impuissant
    - La pauvreté
    - Ebola à nos frontières
    C’est dommage que la France se permet de se cacher derrière des textes d’une structure qui n’a jamais pu prouver en Afrique UA. Encore cette France qui attendra, le chamboulement pour venir comme des sapeurs pompiers comme en Centrafrique !

    Ou sont les USA ? Si la sagesse du Blaiso ne le dite pas la bonne route à prendre, aux puissances de dicter la voie à suivre !!!!!

    27 ans oui 27 ans de pouvoir, je crois que nous devons remercier le Blaiso pour sa contribution au développement du pays et permettre à d’autres leaders de donner un nouveau souffle à ce pauvre pays que nous aimons tant !

    Pour notre patrie, ayons le courage de dire la vérité au Blaiso pour la prospérité du Burkina Faso.

    Notre slogan nous interpelle aujourd’hui ! Si nous aimons notre pays, tous ensemble, levons nous, le bras tendu et disons d’un seul cœur :

    "La patrie ou la mort, nous vaincrons !"

    N’est ce pas un slogan cher à notre Blaiso !

    Répondre à ce message

  • Le 24 octobre 2014 à 10:30
    En réponse à : Situation politique au Burkina : La France appelle au respect des principes de l’Union africaine

    c’est triste. j’ai mal au cœur.

    Répondre à ce message

  • Le 24 octobre 2014 à 10:39
    En réponse à : Situation politique au Burkina : La France appelle au respect des principes de l’Union africaine

    oh pauvre BURKINA allons nous nous reveiller .................nes til pa tant...........apres sankara .........NORBERT ZONGO...........IL veu rester a vie en manipulant les deputes...........alors le dernier recour est le reveil du peuple............peuple BURKINABES nous ne sommes pa des laches disons non au referendum.........!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!

    Répondre à ce message

  • Le 24 octobre 2014 à 10:41, par mouzoué
    En réponse à : Situation politique au Burkina : La France appelle au respect des principes de l’Union africaine

    voilà que c’est claire,le projet de loi soumis à l’assemblé nationale respecte la constitution Burkina et même la charte de l’union africaine. donc vérité n°1 il faut relire entre les lignes. par exemple l’article 10.2 stipule que « Les Etats parties doivent s’assurer que le processus d’amendement ou de révision de leur Constitution repose sur un consensus national comportant, le cas échéant, le recours au référendum ». je pense que a cherché à travers plusieurs actions dont la dernière en date est le dialogue entre majoré et opposition qui purement et simplement échoué il ne reste que le référendum. donc rassurez vous cette modification ne viole aucun texte que ce soit national ou international. MERCI la FRANCE pour cette très très bonne lecture. seul le peut décider de son avenir, surtout le vrai peuple.

    Répondre à ce message

  • Le 24 octobre 2014 à 10:43, par Freeman
    En réponse à : Situation politique au Burkina : La France appelle au respect des principes de l’Union africaine

    Du clair obscur comme d’habitude. Si vous avez besoin de Blaise pour assurer la stabilité de la sous-région, pourquoi ne pas l’engager dans « Barkane » (tient, ça tombe bien, c’est un militaire). Nous burkinabè lui avons donné deux mandats de 5 ans chacun et son bail à Kossyam finit en novembre 2015. Et de gré ou de force, il respectera ce contrat.

    Dieu bénisse le Burkina !

    Répondre à ce message

  • Le 24 octobre 2014 à 10:54, par salaka
    En réponse à : Situation politique au Burkina : La France appelle au respect des principes de l’Union africaine

    après la marche du 28/10/2014 envisageons un soulèvement populaire. c’est tout un point deux traits. mais avant cela on marche, on fait les meeting, etc. c’est le peuple qui décide et il va décider.

    Répondre à ce message

  • Le 24 octobre 2014 à 10:54, par kihan
    En réponse à : Situation politique au Burkina : La France appelle au respect des principes de l’Union africaine

    je pense c’est une question d’argument contre argument. donc moosé si tu n’as plus d’argument. tu te tais pas la peine d’appeler les gans à aller au charbon et après fuir à se cacher chez ton mentor d’ailleurs pendant la crise de 2011, on a vu lui aussi avec ses pompes à la télé. donc c’est mieux d’appeler à aller voter.

    Répondre à ce message

  • Le 24 octobre 2014 à 10:56, par anta
    En réponse à : Situation politique au Burkina : La France appelle au respect des principes de l’Union africaine

    Comptons sur nous-mêmes pour chasser notre dictateur et non sur la France qui est fausse comme l’ADF ou Hermann

    Répondre à ce message

  • Le 24 octobre 2014 à 11:00, par Le berge
    En réponse à : Situation politique au Burkina : La France appelle au respect des principes de l’Union africaine

    Pourquoi devraient t-on alors parler de la France,mêler le France dans cette histoire,le destin des Burkinabés résides dans la main des Burkinabés.ça me fait mal et j’ai honte qu’a chaque fois on nous parle de la France en cas de crise,ce que nous vivons ici n’importe pas la France.

    Répondre à ce message

  • Le 24 octobre 2014 à 11:01, par NGB
    En réponse à : Situation politique au Burkina : La France appelle au respect des principes de l’Union africaine

    La france n’a rien a dire ici , c’est peuple Burkinabè qui décidera dans les urnes vive le referendum

    Répondre à ce message

  • Le 24 octobre 2014 à 11:09, par SING
    En réponse à : Situation politique au Burkina : La France appelle au respect des principes de l’Union africaine

    La France est tout à fait claire. Vous comprendrez pourquoi dans les prochains jours quand nous allons commencer la lutte.

    Répondre à ce message

  • Le 24 octobre 2014 à 11:10, par Ismael
    En réponse à : Situation politique au Burkina : La France appelle au respect des principes de l’Union africaine

    De toutes les façon le peuple Burkinabè n’a pas besoin de la France pour prendre la situation en main. Débout comme un seul homme, la lutte continue dans la non violence. Manifestons de façon pacifique, sans détruire les biens publics et privés. Sans agresser les usagers de la route.

    Tout ce que nous voulons c’est proscrire toute idée de pouvoir personnel pour l’intérêt supérieur de la Nation conformément aux articles 168 et 167 de notre constitution.

    Article 168
    Le peuple burkinabè proscrit toute idée de pouvoir personnel. Il proscrit également toute oppression d’une fraction du peuple par une autre.

    Article 167
    La source de toute légitimité découle de la présente Constitution.
    Tout pouvoir qui ne tire pas sa source de cette Constitution, notamment celui issu d’un coup d’Etat ou d’un putsch est illégal. Dans ce cas, le droit à la désobéissance civile est reconnu à tous les citoyens.

    Notre nombre et notre union sont notre force !

    La patrie ou la mort, Nous vaincrons !

    Répondre à ce message

  • Le 24 octobre 2014 à 11:12, par SING
    En réponse à : Situation politique au Burkina : La France appelle au respect des principes de l’Union africaine

    La France est tout à fait claire. Vous comprendrez pourquoi dans les prochains jours quand nous allons commencer la lutte.

    Répondre à ce message

  • Le 24 octobre 2014 à 11:23, par EdyKOM
    En réponse à : Situation politique au Burkina : La France appelle au respect des principes de l’Union africaine

    Merde à la France ! Elle parle comme si elle ne comprenais pas français !

    Répondre à ce message

  • Le 24 octobre 2014 à 11:33, par A Tebguéré
    En réponse à : Situation politique au Burkina : La France appelle au respect des principes de l’Union africaine

    N’attendez rien de la France
    BC=Omar Bongo=Houphouet= François Mitterand= François Hollande

    Répondre à ce message

  • Le 24 octobre 2014 à 11:35, par LE VIEUX
    En réponse à : Situation politique au Burkina : La France appelle au respect des principes de l’Union africaine

    On est assez mature. Nous allons règler notre problène nous-même.

    Répondre à ce message

  • Le 24 octobre 2014 à 11:59, par Rabiatou
    En réponse à : Situation politique au Burkina : La France appelle au respect des principes de l’Union africaine

    Le Burkina Faso n’est pas une sous prefecture de la France.Y’en a pas un seul qui ma dira le contraire,c’est certain.Donc il est évident et pas surprenant que la France fasse une telle déclaration qui,il faut le dire est salutaire.Nous ne sommes en periode coloniale où elle choisissait ses dirigeants pour nous

    Répondre à ce message

  • Le 24 octobre 2014 à 12:02, par réciproque fausse
    En réponse à : Situation politique au Burkina : La France appelle au respect des principes de l’Union africaine

    Qu’est ce qu’ils veulent ces gens là,ils n’ont pas retenus la leçon ou encore faudra t-il qu’on leur montre de quelle voie on se chauffe,en tout cas qu’on se limite juste aux parole car si jamais ils essayent ils nous trouveront sur leur chemin !!!!

    Répondre à ce message

  • Le 24 octobre 2014 à 12:03, par RUDE BOY
    En réponse à : Situation politique au Burkina : La France appelle au respect des principes de l’Union africaine

    Le Burkina Faso est seul Maître de son destin.Il appartient a ses citoyens de décider de qui les gouvernera.Ce serait une alucination que de croire la France a un mot a dire dans ctte affaire.Le Burkina Faso est est un Etat souverain.

    Répondre à ce message

  • Le 24 octobre 2014 à 12:32, par shkoy
    En réponse à : Situation politique au Burkina : La France appelle au respect des principes de l’Union africaine

    quelle hypocrisie de la france la meme france qui a aider a instaler blaise au pouvoir en 1987 et aujourd,hui la france se doit de reparer sa forfaiture mais ils sont la a chatouiller blaise mais nous la jeunesse du burkina dit non a cet coup d,etat constitutionnel moderarateur laisse passer..

    Répondre à ce message

  • Le 24 octobre 2014 à 12:38, par Le peuple en mouvement
    En réponse à : Situation politique au Burkina : La France appelle au respect des principes de l’Union africaine

    NOUS, PEUPLE CONSCIENT DU BURKINA, AVEC TOUT LES PEUPLES CONSCIENTS DU MONDE, ALLONS EN DÉCOUDRE AVEC L’ENFANT TERRIBLE DE ZINIARE !

    Répondre à ce message

  • Le 24 octobre 2014 à 12:44, par par filsdufaso
    En réponse à : Situation politique au Burkina : La France appelle au respect des principes de l’Union africaine

    peuple burkinabè,inspirez vous de ce que vivent vos voisins quand des questions poliques tardent a trouver leurs soutions,ou plutot des reponses inadapter à votre attente.ce pays fait figure d’exemple dans la sous region ouest africaine,faites un effort de raisonnement pour preserver la paix dans ce pays.quand le toit du voisin brule il faut commencer a arroser le tient, on ne copie jamais le maivais exemple.que dieu protège le Burkina faso.

    Répondre à ce message

  • Le 24 octobre 2014 à 12:44
    En réponse à : Situation politique au Burkina : La France appelle au respect des principes de l’Union africaine

    Pour clarifier les choses : publié aujourd’hui sur RFI =
    « Position prudente de Paris

    La France a réagi jeudi, pour la première fois, sur le projet de révision constitutionnelle engagé au Burkina Faso. La question ne suscite guère l’enthousiasme de Paris. Le porte-parole du ministère des Affaires étrangères laisse ainsi entendre qu’il ne soutient pas le maintien au pouvoir des dirigeants. Mais Romain Nadal reste très prudent. « Ce n’est pas à nous de nous ingérer dans ce débat, a-t-il déclaré à RFI. Mais la France a une position de principe qui est son attachement à la Charte africaine de la démocratie, des élections et de la gouvernance. C’est un texte que l’ensemble des Etats africains doivent respecter. Et son article 23 est très clair en matière de révision des Constitutions qui aurait pour objectif d’empêcher des alternances démocratiques. En affirmant ce principe et en rappelant ce principe, la position de la France est très claire. Et elle a cette position à l’égard de l’ensemble des Etats africains car il en va de la crédibilité de l’Union africaine et de la Charte. »

    Répondre à ce message

  • Le 24 octobre 2014 à 12:47, par Rimbila
    En réponse à : Situation politique au Burkina : La France appelle au respect des principes de l’Union africaine

    Chèrs défenseurs zélés de la modification de la constitution, lisez le CHAPITRE VIII titré
    DES SANCTIONS EN CAS DE CHANGEMENT ANTICONSTITUTIONNEL DE
    GOUVERNEMENT Article 23 alinéa 5. Vous comprendrez la position de la France sur la situation en cours avant de savoir s’il faut applaudir ou non les propos de Fabius. Du reste, la France est suffisamment sage pour ne pas oublier le camouflet de sa diplomatie dans la révolution de 2011 en Tunisie. Elle sait désormais qu’il faut se ranger derrière les peuples et non des régimes que des centaines de milliers de personnes demandent à plusieurs reprises la fin. En tout état de cause, que la France soit d’accord que des changements de constitutions pour accéder ou se maintenir au pouvoir est anticonstitutionnel dans la mesure ou ils remettent en cause les chances d’alternance, constitue de l’eau dans le moulin de l’opposition. Mais le peuple burkinabè sait qu’il ne doit son salut qu’à sa propre détermination ! GOD SAVE BURKINA FASO

    Répondre à ce message

  • Le 24 octobre 2014 à 12:49, par Mobs
    En réponse à : Situation politique au Burkina : La France appelle au respect des principes de l’Union africaine

    Pour avoir diriger le pays pendant 27ans, en comparaison avec la situation du Senegal (Wade), pour avoir acquis 27 ans de sages, il n’y qu’une seule voie Mr. le Président : rennoncez à la modification de l’article 37.

    Pour ceux qui attendent l’aide de la France pour que le President s’en aille n’est pas la solution. Nous n’avons besoin d’aucune aide extérieure. La france n’est pas un exemple : cas de la Libye.

    Tous pour l’égalité

    Répondre à ce message

  • Le 24 octobre 2014 à 12:50, par NGaw
    En réponse à : Situation politique au Burkina : La France appelle au respect des principes de l’Union africaine

    On s’en fou de la France, ce ne sont pas les français qui sont conserné par cette affaire mais plutot les citoyens burkinabè. Aux burkinabè de trouver la solution dans la solution, la solution se trouve ici au Burkina et non en France. A nous de trouver la solution dans la quiétude et dans la paix.

    Répondre à ce message

  • Le 24 octobre 2014 à 12:59, par Orpheline du regime COMPAORE
    En réponse à : Situation politique au Burkina : La France appelle au respect des principes de l’Union africaine

    Puisse Dieu venir au chevet du Burkina pour que ces frères COMPAORE n’endeuillent plus jamais une famille dans ce pays ! Je sais de quoi je parle.
    Paix et liberté pour le peuple dans l’alternance !!

    Répondre à ce message

  • Le 24 octobre 2014 à 13:01, par jocab
    En réponse à : Situation e au Burkina : La France appelle au respect des principes de l’Union africaine

    La France n’a pas d’intérêt mais des amis ; et les amis d la France c’est bien Blaise COMPAORE qui abat un travail formidable par son leadership dans la sous région et l’UA est satisfait de son travail aussi donc basta aux détracteurs qui ne sont visible qu’au Burkina a travers des appels a désobéir et a brûler sans proposition sans programme ; Blaise , tiens le cap et laisse nous vider du navire ces saletés et ces pourritures qui ont leché" tes bottes depuis et qui veulent manger tes chaussures ; AU REFERENDUM
    vive la France
    Vive le Burkina Faso
    Vive la république et ses citoyens

    Répondre à ce message

  • Le 24 octobre 2014 à 13:07, par Jeunesse Consciente
    En réponse à : Situation politique au Burkina : La France appelle au respect des principes de l’Union africaine

    Oh quand je vois tous ces jeunes instrumentalisés par la politique, je me demande comme un pays aussi pauvre en ressource naturelle peut avancer ? A chacun son domaine, mais non au Burkina tout le monde est politicien. mais qui va construire le pays alors ? Les politiques ne construise pas un pays, ils ne fond que prendre les ressources crées par les citoyens pour faire fonction les institutions, protéger la nation contre des menaces internes et externes. Voila le rôle des politiques mais ils créent de richesse. Donc quand je vois tous ces jeunes qui se transforment tous en politiciens je ne demandes qui va créer des richesses dans ce pays, qui va bâtir le pays. J’ai mal de voir tous ces jeunes se laisser instrumentaliser par la politique.

    Répondre à ce message

  • Le 24 octobre 2014 à 13:37
    En réponse à : Situation politique au Burkina : La France appelle au respect des principes de l’Union africaine

    La france parle de quelle stabilité de la sous région ? Les IB ont quitté le burkina pour aller faire la guerre en CI, Charles Taylor a quité le BF pour aller faire la guerre au Liberia, le MNLA se pavanne à Ouaga, Savimbi logeait en face de l’UO ...... ceux qui sont plus renseignés que moi peuvent continuer la liste. On nous parle donc de quelle stabilité sous régionale ? La france parle plutot de la negociation/recuperation des otages de AQMI. Et ca Blaise peut le faire sans etre presidant du BF

    Répondre à ce message

  • Le 24 octobre 2014 à 13:40, par jeune conscient
    En réponse à : Situation politique au Burkina : La France appelle au respect des principes de l’Union africaine

    Mais on s’en fou de la France,qui est t-elle donc pour venir nous dire ce qui semble bon pour nous je crois que l’heure est aujourd’hui a la réflexion,nous ne sommes tenue d’être a l’image de ce que la France désir en core moins elle même.

    Répondre à ce message

  • Le 24 octobre 2014 à 13:55
    En réponse à : Situation politique au Burkina : La France appelle au respect des principes de l’Union africaine

    Il est incontournable que partout en Afrique, un article soit inserré dans les constitutions interdisant au pouvoir (Président,gouvernement,députés....),d’initier la modification des articles relatifs au mandat présidentiel et aux pouvoirs du Président pendant qu’ils sont au pouvoir. Cela ne saurait se voir comme une discrimination ou une inégalité mais se justifierait par le souci de neutralisme et d’objectivité.

    Répondre à ce message

  • Le 24 octobre 2014 à 14:01
    En réponse à : Situation politique au Burkina : La France appelle au respect des principes de l’Union africaine

    Dans dictionnaire à côté de la définition de flou ya carte de la france. Attention au caméléon !

    Répondre à ce message

  • Le 24 octobre 2014 à 14:03
    En réponse à : Situation politique au Burkina : La France appelle au respect des principes de l’Union africaine

    Quant à Gilbert N. O., il a la protection de la gendarmerie depuis la traitrise, mais les autres ? qu deviendrez-vous après le 30 OCT ?

    Répondre à ce message

  • Le 24 octobre 2014 à 14:13, par la fille du capo
    En réponse à : Situation politique au Burkina : La France appelle au respect des principes de l’Union africaine

    La position de la France vis a vis des nations Africaines devient embarrassante,il faut maintenant que l’on sache faire la part des choses,pendant combien de temps l’Afrique va encore subir ?Réveillez vous jeunes Africain et disons non au néo colonialisme.

    Répondre à ce message

  • Le 24 octobre 2014 à 14:13, par la fille du capo
    En réponse à : Situation politique au Burkina : La France appelle au respect des principes de l’Union africaine

    C’est le sursaut d’orgueil qui anime cette France,pourquoi n’arrive t-ils pas a comprendre que que l’Afrique n’a pas besoin d’eux ni aujourd’hui ni pour toujours,vous nous avez peut être colonisé mais ce n’est pas assez suffisant pour que vous ayez la main prise sur tout ce que nous faisons.Laisser nous gérer nos différents.

    Répondre à ce message

  • Le 24 octobre 2014 à 14:14, par Belegré
    En réponse à : Situation politique au Burkina : La France appelle au respect des principes de l’Union africaine

    Après 27 ans les enfants ont eu leur CEP et il n’ont pas de 6ème à rentrer. C’est pas mon problème, ma seul préoccupation c’est de mourir au pouvoir. Tu a raison car le Burkinabé est toujours pacifique sinon Haoo !!!

    Répondre à ce message

  • Le 24 octobre 2014 à 14:16, par Belegré
    En réponse à : Situation politique au Burkina : La France appelle au respect des principes de l’Union africaine

    Après 27 ans les enfants ont eu leur CEP et il n’ont pas de 6ème à rentrer. C’est pas mon problème, ma seul préoccupation c’est de mourir au pouvoir. Tu a raison car le Burkinabé est toujours pacifique sinon Haoo !!!

    Répondre à ce message

  • Le 24 octobre 2014 à 14:24, par entre juge et parti
    En réponse à : Situation politique au Burkina : La France appelle au respect des principes de l’Union africaine

    Notre position est claire,on a pas besoin de l’intervention de la France ni pour cette situation ni pour quelle autre,le rejet de ce pays est catégorique,qu’ils comprennent une fois pour de bon qu’on a pas besoin d’eux.

    Répondre à ce message

  • Le 24 octobre 2014 à 14:46, par C’est clair
    En réponse à : Situation politique au Burkina : La France appelle au respect des principes de l’Union africaine

    Ce qui est très certain, c’est que nous ne voulons pas de Blaise au Pouvoir en 2015.

    Si la France est France, qu’elle respecte cette décision du plus grand nombre au Faso !

    A bas Blaise COMPAORE ! ! !

    Répondre à ce message

  • Le 24 octobre 2014 à 14:51, par Marie Labat
    En réponse à : Situation politique au Burkina : La France appelle au respect des principes de l’Union africaine

    Je suis française et bien d’accord avec vous : on n’a pas à donner notre avis. ON vous a suffisamment emmerdés comme ça par le passé. Je rêve de relations respectueuses et justes entre nous deux pays comme les appelle de ses voeux un de nos leaders politiques : Jean-Luc Mélenchon : ni la Françafrique, ni la rupture : des partenariats gagnant, gagnant. J’espère de tout coeur que vous allez sortir de cette crise par le haut.

    Répondre à ce message

  • Le 24 octobre 2014 à 15:23, par Jean-Luc
    En réponse à : Situation politique au Burkina : Réaction timorée de la puissance coloniale,incapable de trancher radicalement sur une forfaiture,la France se refère à l’Union Africaine.n africaine

    Cette timide sortie des autorités françaises ne surprend personne.En la matière,le PS ne m’a jamais inspiré confiance.Pour mémoire,la première fois qu’un putschiste n’a pas donné de chance de vie à son prédécesseur sur cette terre du Burkina Faso,ce fut le 15 octobre 1987 à la prise sanglante et sans précédant de pouvoir dans notre histoire politique, au moment ou le PS était aux affaires en France.
    Sous le règne de Monsieur Blaise COMPAORE de 1987 à nos jours,la violation des droits de l’homme a battu des records dans l’indifférence des puissances occidentales.
    - Des crimes crapuleux(économiques et de sang) jamais élucidés.
    - L’ingérence de notre pays dans des conflits externes tels le Liberia et la Siérra Léone.
    Malgré ce palmarès peu élogieux,Mr Blaise COMPAORE est resté à la tète du pays pendant plus de 2 décennies.
    A la fin de son mandat constitutionnel en 2015,Monsieur BC ne devrait pas se laisser prier et je suis de cela qui pense que le bon sens prévaudra
    Dans tous les cas,il ne pourra régner qu’au prix d’un bain de sang de milliers de ses compatriotes.
    La soif de conservation du pouvoir va t il l’entrainer jusqu’à cette tragédie ?

    Il vaut mieux faire sien les sages conseils donnés par lui-même à Mamadou TANDJA que de retrouver Laurent GBAGBO en d’autres lieux,loin de son CDP et de sa justice aux ordres..

    Au demeurant,les Burkinabé concernés au premier chef par cet indispensable et incontournable alternance en 2015, sont appelés à assumer leur destin, et c’est maintenant ou jamais.

    Répondre à ce message

  • Le 24 octobre 2014 à 15:27, par sanou salif
    En réponse à : Situation politique au Burkina : La France appelle au respect des principes de l’Union africaine

    C’est clair, apprête ta carte d’électeur pour dire cela et au referendum et aux présidentielles 2015 , et arrete de chanté cette mélodie des vieillards , notre génération c’est la génération des règles . Nous respecterons les textes comme ils sont écrits , vive le referendum écrit et permis par notre constitution , oui a la candidature de Blaise Compaoré

    Répondre à ce message

  • Le 24 octobre 2014 à 15:28, par vincenti
    En réponse à : Situation politique au Burkina : La France appelle au respect des principes de l’Union africaine

    Dans les pays occidentaux celui qui exploite une faille dans un système quelqu’il soit obtiendrà toujours gain de cause même si il est l’auteur des faits que l’on peut lui reprocher. Nombre de criminels et meurtriers ont été libéré pour vice de procédure au grand désarroi des victimes et plaignants. Force reste toujours à la loi. Chez nous au Faso, l’article 37 de notre constitution a une faille énorme parce qu’il n’à pas été consolidé au point de ne pouvoir être modifié. Celui ci donne tout les droit au président de la république de soumettre sa modification à un référendum. Ceux qui ne veulent pas du référendum sur l’article 37, dés l’instant où ils trouble l’ Ordre public deviennent alors des hors la loi. Respectez la loi pour le bien de tous. Le monde entier va mal. La misère est partout. Tout les pays qui ont connus un bouleversement brutal continue de sombrer dans le cao. Quand vous aurez fini de casser et brûler que retraite t’il pour vous, petits frères, petites soeurs, parents. Si vous voulez des lois qui correspondent à votre idéal, arrangez vous qu’elle soit verrouillé et consolidé de façon à garder la loi de votre côté.
    Bon courage à tous et soyez raisonnable.

    Répondre à ce message

  • Le 24 octobre 2014 à 15:30, par Smart
    En réponse à : Situation politique au Burkina : La France appelle au respect des principes de l’Union africaine

    La loi promulguée le 11 avril 2000 ne prenait effet qu’à partir du 13 novembre 2005, début du 3eme mandat de Blaise, selon la non-rétroactivité de la loi.
    Cette même loi ne s’appliquait donc pas au 2e mandat de Blaise Compaoré qui avait cours de 1998 à 2005.

    Selon la même logique, la nouvelle loi ne peut pas s’appliquer au mandat en cours de Blaise Compaoré.

    En cas de modification de l’article 37, Blaise ne serait éligible qu’après l’élection de 2015, pour un total de 3 mandats, et encore, c’est discutable.

    Soit il fait un passe-passe "Putine/Medvedev" soit il viole et fait impunément violer la constitution.

    Que Dieu ne bénisse pas tous ceux qui feignent de ne pas comprendre !

    Répondre à ce message

  • Le 24 octobre 2014 à 16:05, par Le democrate
    En réponse à : Situation politique au Burkina : La France appelle au respect des principes de l’Union africaine

    Méfions-nous de la France ; nous n’avons pas besoin d’elle(France) ; qu’elle règle ses problèmes d’homosexualité, de président célibataire et de crises économiques, mais qu’elle se taise sur notre problème. la France est une sangsue et j’invite tout le monde à la vigilance. " L’esclave qui n’est pas capable d’assumer sa révolte ne mérite pas qu’on s’apitoie sur son sort, seule la lutte libère" Thomas Sankara. A bon entendeur salut !!

    Répondre à ce message

  • Le 24 octobre 2014 à 16:44, par BALMA MAMATA
    En réponse à : Situation politique au Burkina : La France appelle au respect des principes de l’Union africaine

    pendant qu il y ait ;il na supprimé l article 37 en même tant ;car si on veut bien voir il n a jamais respectée le dit article et il ne le respectera jamais.si on veut bien voir l article 37 est là inutilement ;de grâce il n a qu à faire pardon ;il est temps maintenant de partir.

    Répondre à ce message

  • Le 24 octobre 2014 à 18:05, par ayouscon
    En réponse à : Situation politique au Burkina : La France appelle au respect des principes de l’Union africaine

    Je pense pour ma part que l’UA est en devoir dire un mot clair et sans ambiguite a monsieur Compaore.quand au peuple,je dis courage car a vaincre sans perir......

    Répondre à ce message

  • Le 24 octobre 2014 à 18:18, par beaocyn
    En réponse à : Situation politique au Burkina : La France appelle au respect des principes de l’Union africaine

    On se rappelle ce qu’avait laissé entendre l’Ambassadeur de France, presque peu après la question des hommes forts et institutions fortes soulevée par celui des USA. L’Ambassadeur de France avait dit que : « La ligne rouge ne doit pas être franchie ». Je m’étais posé les questions suivantes dans un post : « Par qui ? Et qui apprécie de degré de rougeur de la ligne ? La ligne rouge, est-ce quand le président Compaoré va fixer la date du référendum visant à modifier l’article 37 pour demeurer au pouvoir ad vitam aeternam ? Ou est-ce quand on va commencer à compter les morts des manifs-contestations-répressions ? » J’avais conclu que la seule manière pour nos partenaires au développement de nous aider dans la situation actuelle, c’est de tenir un langage de vérité, clair, sans ambigüités. C’est vrai, nous ne pouvons pas attendre que d’autres viennent faire notre bagarre à notre place. Ne dit-on pas que chaque peuple mérite ses dirigeants ? Un adage de chez nous ne dit-il pas que c’est le propriétaire du chien enragé qui en premier attrape sa tête et les autres viennent à son secours par la suite ? Qui pour se saisir d’une patte, qui de la queue ?
    C’est vrai, nos dirigeants veulent que les partenaires ferment les yeux sur les tripatouillages des constitutions, les fraudes électorales, les différents crimes ; ils clament que nos Etats sont indépendants, souverains, libres, transparents recto-verso avec intercalaire ...
    Cependant, quand les médiocres d’entre eux sont à l’origine des tragédies de leurs peuples, quand ils créent des situations dont eux-mêmes risquent de ne pas s’en sortir, ce sont les mêmes dirigeants indépendants souverains libres, incapables de défendre leur intégrité et souveraineté, qui appellent les partenaires au secours. Et en même temps ils ne veulent pas que ces derniers, dans le cadre de l’alerte précoce ou de l’ingérence humanitaire, attirent leur attention sur les dangers que constituent leurs mauvais choix sur la paix sociale. En d’autres termes, nos dirigeants veulent enlever aux médecins qui vont voler à notre secours quand nous serons malades, le droit de donner des conseils préventifs, pour justement nous éviter de tomber malades. A cette étape des tractations politiques en cours, je lance un appel à nos honorables députés à tous ceux par qui ce projet ‘démocraticide’ va de se montrer des Femmes et Hommes Intègres, d’Honneur et de Dignité passer. Laurent Gbagbo avait dit : « QUAND ON T’ENVOIE, IL FAUT SAVOIR T’ENVOYER. C’EST TA MANIERE DE T’ENVOYER QUI PEUT FAIRE QUE TU RENCONTRES OU NON DES PROBLEMES SUR LE TERRAIN ». La réalité aujourd’hui, ceux et celles qui n’ont pas su s’envoyer sont à la MACA (Maison d’arrêt et de correction d’Abidjan) ou dans d’autres lieux sûrs en attendant leur jugement, ou l’ont rejoint à la Haye ou encore en exil.
    Notre passé nous rattrape toujours. C’est pour cela que certains ont peur de récolter ce qu’ils ont semé et se débattent comme de beaux diables pour retarder l’échéance, RETARDER L’ECHEANCE ! Allons-nous nous faire complices ? Honorables députés, le 30 octobre prochain, vous allez être invites à choisir entre deux types de semences. Allez-vous vous faire complices de la réalisation des rêves monarchiste d’un individu et de son clan et ignorer les conséquences néfastes de ses choix sur vous-mêmes, vos électeurs et vos progénitures ? QUAND ON T’ENVOIE, IL FAUT SAVOIR T’ENVOYER.

    Répondre à ce message

  • Le 24 octobre 2014 à 19:33, par salut du peuple
    En réponse à : Situation politique au Burkina : La France appelle au respect des principes de l’Union africaine

    Blaise nous t’attendons de pieds fermes. tourne comme tu veux avec le français. tu vas partir en 2015. sans que une mouche ne soit tuée.

    Répondre à ce message

  • Le 24 octobre 2014 à 19:46, par Citoyen révolté
    En réponse à : Situation politique au Burkina : La France appelle au respect des principes de l’Union africaine

    Ce qui est sûr la France a parlé. Ce qui ont la panse remplie de pourritures ne veulent plus qu’elle se vide. Donc ceux-là ne peuvent que comprendre les choses à l’envers. Ils sont donc favorables au referendum, à la modification de l’article 37et au sénat afin de pouvoir continuer à bourrer leur tube digestif de pourritures de la corruption, de la gabegie et de la chose publique. Qu’ils continuent de crier leur moutonneries, tôt ou tard, le changement viendra et vos panses crèveront.

    Répondre à ce message

  • Le 24 octobre 2014 à 19:52, par gael
    En réponse à : Situation politique au Burkina : La France appelle au respect des principes de l’Union africaine

    Le RSS Ayant laisser croire qu’après leur départ du CDP le parti ne tiendrait pas plus de deux mois se voit aujourd’hui déçu. Le plus étonnant dans cette histoire est la force avec laquelle il tenait ces propose nous laisse penser que c’est eux qui tirait les ficelles au sien du partis. Ce qui m’amène a les tenir responsable de notre situation actuelle. Le cas du RSS sera réglé après le référendum

    Répondre à ce message

  • Le 24 octobre 2014 à 20:13, par Ide
    En réponse à : Situation politique au Burkina : La France appelle au respect des principes de l’Union africaine

    Vraiment Monsieur Kaboré est un vrai trop du cul ! Comment une personne qui se dit de bonne foi peut se permettre de prendre la population comme des con. J’avais dit hier cela et vous m’avez suivis aujourd’hui j’ai dit le contraire vous devez me suivre. Attendez ce gars nous prend comme des moutons on dirait ! Nous sommes sérieux nous pas comme vous monsieur Kaboré le testeur ! Votre cul n casse pas œuf allez y vous occupez de vos bâtards

    Répondre à ce message

  • Le 24 octobre 2014 à 20:18, par Ka
    En réponse à : Situation politique au Burkina : La France appelle au respect des principes de l’Union africaine

    Le président Hollande n’attendait que cette occasion pour faire monter sa cote de popularité, car il est prêt à sacrifier un dictateur Africain comme l’ont fait tous les présidents français, le faut pas du président Blaise Compaoré sera une occasion pour que la France aide le peuple burkinabé à se débarrasser d’un entêté . La situation nationale Burkinabé est aux mains de la communauté internationale, la CPI, la communauté Européenne, qui a des lois respectés et des institutions fortes pour mettre à l’ombre tous les individus comme Blaise Compaoré. Blaise Compaoré a déjà acheté notre conseil constitutionnel qui devait lui interdire de candidature en 2015 après le Oui truquer du referendum bidon qui sera fait par la répression pour violer la limitation du mandat présidentiel. La cote du président Hollande va monter et je suis d’accord, car chaque président Français doit sacrifier des dictateurs ignorants qui ne savent pas qu’est-ce que c’est la démocratie, pour faire monter sa cote de popularité : Mitterand Thomas Sankara, Sarkosy GBAGBO, Giscard, BOKASSA, Hollande…. Vive la communauté Européenne qui débarrasse nos termites de dictateurs sans formation politique ni économique.

    Répondre à ce message

  • Le 24 octobre 2014 à 20:27, par seni
    En réponse à : Situation politique au Burkina : La France appelle au respect des principes de l’Union africaine

    Le MPP est mort maintenant elle veut entraîner dans la tombe toute l’opposition ! M Diabré a intérêt a se ressaisir car au regard de comment la situation se présente le radicalisme n’a pas raison d’être. Les voies comme le dialogue et autres ayant échoué cela doit être un honneur pour le leader de l’opposition d’invité au référendum pour trancher sur le objet de désaccords. Nul dans les deux camps n’a mené ses actions en désaccord avec la constitution et si les position diverge cela veut dire qu’un recours à la constitution serait un non sens ! Vive le référendum ! Que Dieu bénisse le Burkina Faso

    Répondre à ce message

  • Le 24 octobre 2014 à 20:55, par Woba
    En réponse à : Situation politique au Burkina : La France appelle au respect des principes de l’Union africaine

    Il claire que pour ne pas se retrouvé mêler dans boutades l’UPC ferait mieux de rappeler sa marionnette de CIBAL et laisser le MPP émettre ces derniers gémissements ! Malgré la maison de Simon transformer subitement en commissariat où des civils jugent des policiers et l’arme à intox de Salif le RSS et le MPP se retrouve dos au mur. La seul question qui reste sur toute les lèvres est : Qu’est ce que nous ferons de cette bande de jouisseur après la consultation populaire ? Ce qui est sûr pour l’instant est que Roch veut entraîner dans sa chute Zephirin !

    Répondre à ce message

  • Le 24 octobre 2014 à 21:01, par panafricaniste
    En réponse à : Situation politique au Burkina : La France appelle au respect des principes de l’Union africaine

    J’ai toujours dit que le CIBAL était la clic de l’opposition pour faire de l’intox Après maintenant vérification dans plusieurs dictionnaires de renom ainsi que sur le web il s’avère que le mot con-citoyen n’existe pas. Mais son utilisateur là utiliser juste pour faire de l’intox et faire croire a nos frères et sœurs que le président leur traite d’abrutie. Pour éviter d’insulter notre personne ainsi que nos proche allons au référendum !

    Répondre à ce message

  • Le 24 octobre 2014 à 21:18, par AbdoulRachid
    En réponse à : Situation politique au Burkina : La France appelle au respect des principes de l’Union africaine

    ’’ l’Union africaine rappelle à la France qu’elle Respecte ses principes. ’’
    sa commence comme ça, ils allument le feu il l’attisent et après ils viennent joués au pompiers.

    Répondre à ce message

  • Le 24 octobre 2014 à 21:20, par Kambou
    En réponse à : Situation politique au Burkina : La France appelle au respect des principes de l’Union africaine

    Mes arrêtez de vous prendre trop au sérieux ! comment peut on dire que si l’on quitte un partie en deux mois s’en est fini de se parti ! On a trop entendu les sornettes du genre avec Saran et compagnie. Malgré le fait que vous avez eu même a séquestré des policiers cela fait plus de deux mois que vous êtes parti mais le régime en place est toujours caler et sans vous bien-sure ! RSS arrêtez de faire preuve de mauvaise fois

    Répondre à ce message

  • Le 24 octobre 2014 à 21:24, par lettre 37
    En réponse à : Situation politique au Burkina : La France appelle au respect des principes de l’Union africaine

    Nos imminent docteur émérite tombe maintenant dans la bassesse. Que ne ferons t ils pas pour satisfaire leur ventre chacun parle en fonction de ces intérêts. Le respect de la constitution est mentionné dans les deux camps hors que la constitution ce veut claire et autorise l’organisation d’un éventuelle référendum pour remettre en cause un des ses articles. Parmi les articles révisable figure l’article 37 rappelons le peuple à un pouvoir de décision total sur la constitution. Pour celui qui refuse la consultation populaire, droit du président en exercice se doit d’apporter d’autres méthodes transparente en vue de répondre aux attentes.

    Répondre à ce message

  • Le 24 octobre 2014 à 22:11, par Kambou
    En réponse à : Situation politique au Burkina : La France appelle au respect des principes de l’Union africaine

    Le parti du soleil levant mais où se croit ils non de Dieu ? Au Japon ? Le MPP= abandon de nos cultures

    Répondre à ce message

  • Le 24 octobre 2014 à 22:30, par
    En réponse à : Situation politique au Burkina : La France appelle au respect des principes de l’Union africaine

    peuple du BURKINA prenons notre destin en main.Ne comptons pas sur la France.Qu’est-ce que mooko la a fait ds pays là.Avec BC c’est le desordre total.pauvre,famine,insecurité etc.il est arrivé par la force il quittera par force.Aussi ceux qui s’entêtent au referendum qu’ils ailles au diable.on ne moissone que ce qu’on a semé.Il est temps que BC recolte ce qu’il a semé en nov 2015

    Répondre à ce message

  • Le 24 octobre 2014 à 23:06, par SOME
    En réponse à : Situation politique au Burkina : La France appelle au respect des principes de l’Union africaine

    chers frères ouvrez les yeux et les bons car la presse est aussi un ennemis du peuple elle ne dit pas ce qui est mais elle cree

    Répondre à ce message

  • Le 25 octobre 2014 à 15:41, par IBK
    En réponse à : Situation politique au Burkina : La France appelle au respect des principes de l’Union africaine

    Hallo frères et soeurs je voudrais vous faire s’avoir que le Burkina selon la pensèe propre de Blaise C n’est pas une republique C’est un royaume, donc Blaise c’est un ROI c’est pas un président. Aprés Blaise la royauté repart au prince qui est son frère direct que vous connaissiez.
    Mais je sais que Beaucoup de regions vont prendre leurs independance si l’aiticle 37 est toucher.Nous allons melanger tout le pays et chacun vas faire le roi chez lui a domicile.
    Merci

    Répondre à ce message

  • Le 25 octobre 2014 à 18:01
    En réponse à : Situation politique au Burkina : La France appelle au respect des principes de l’Union africaine

    La France au moins a eu le courage de dire la vérité a Blaise ,même si c’ est de façon timide et floue.Je veux dire aux voisins africains que s’ils doivent agir en faveur de la paix pour le burkina et pour toute la sous région c’est maintenant ou jamais.Sachez que si le burkina bascule dans la violence les terroristes vont envahir toute la region.N’oubliez pas que ces touaregs et autres hommes enturbannés venus de je ne sais d’où sont déjà très nombreux dans notre pays.A bon entendeur salut.

    Répondre à ce message

  • Le 25 octobre 2014 à 22:52, par gouem mpagouin
    En réponse à : Situation politique au Burkina : La France appelle au respect des principes de l’Union africaine

    Merci à la France pour sa position. mais nous reglerons cela nous même. Si Dieu le veut nous le chasserons dans quelques jours.ne t’inquiète pas.

    Répondre à ce message

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter


LeFaso.net
A propos..
Flux  RSS 2.0
Plan du site
Nous contacter
Condition d'utilisation
Responsabilité
Cookies et cache
Version mobile
Publicité
Partenariat

LeFaso.net © 2003-2018 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés