Manifestation spontanée contre le référendum : Des jeunes de Tanghin bloquent la circulation « pour dénoncer le coup d’Etat »

vendredi 24 octobre 2014 à 02h15min

Les mouvements spontanés contre le référendum se poursuivent dans la ville de Ouagadougou. Le pont John Kennedy, à Tanghin était infranchissable dans la soirée du 23 Octobre 2014. Des jeunes et des femmes ont barré la route à une heure de pointe peu avant 18h pour manifester leur mécontentement contre la tenue du référendum et la modification de l’article 37. Ce seraient des prémices, un échauffement aux manifestations à venir.

RÈagissez ‡ cet article Réagissez
Manifestation spontanée contre le référendum : Des jeunes de Tanghin bloquent la circulation « pour dénoncer le coup d’Etat »

Ils ne veulent du tout entendre parler du référendum. Des femmes, les pagnes bien noués, les poings levés, les jeunes pancartes en main, à coups de sifflets, étaient sur le pont de Tanghin dans la soirée du 23 octobre. « Ce sont des prémices aux manifestations contre le référendum, contre la modification de l’article 37. Ce sont des préparatifs des manifestations à venir. On est prêt à aller là où il faut aller, à prendre tous les risques possibles pour éviter la mascarade, le coup de force, le coup d’Etat parce que c’en est un » nous relate un jeune au milieu de ce concert de klaxon et de coups de sifflets. « Je ne vais pas me présenter, la présentation n’a pas de sens, je suis un citoyen révolté, un citoyen comme tout le monde » nous répond-t-il ce jeune quand nous lui avons demandé de se présenter.

A une heure de pointe. Le pont même en tant ordinaire est difficile à traverser à cette heure de la soirée. Les passants ont eu du mal à franchir les barrières faites de pneus, ou de barres de béton. Certains se plaignent, d’autres comprennent. « Nous sommes avec vous, on est tous contre, mais laisser nous passer ». Les manifestants laissent passer les usagers qui descendent de leurs motos pour pousser, d’autres comme ceux qui sont en voiture sont bloqués ne pouvant plus faire demi-tour.
« Non au pouvoir à vie, libéré Kossyam » « ADF/RDA attention dès », « Non au référendum, ce sont des messages qu’on pouvait lire sur les pancartes.

Tiga Cheick Sawadogo
Lefaso.net

Imprimer l'article

Vos commentaires

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter


LeFaso.net
A propos..
Flux  RSS 2.0
Plan du site
Nous contacter
Condition d'utilisation
Responsabilité
Cookies et cache
Version mobile
Publicité
Partenariat

LeFaso.net © 2003-2017 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés