Assimi Koanda, secrétaire exécutif national du CDP : « Force doit rester à la loi, et au peuple souverain »

mercredi 22 octobre 2014 à 03h21min

« Nous allons nous organiser pour sensibiliser et informer nos militants afin qu’ils comprennent et sachent comment va s’opérer le vote du référendum », parole du secrétaire exécutif national du parti au pouvoir, Assimi Koanda. Quelques heures après la session extraordinaire du conseil des ministres qui a adopté un projet de loi convoquant le référendum et qui sera soumis à l’Assemblée nationale, le secrétariat exécutif national du CDP a tenu une session extraordinaire. Réuni dans la soirée du 21 Octobre, il s’est tout naturellement réjoui de la décision du gouvernement.

Assimi Koanda, secrétaire exécutif national du CDP : « Force doit rester à la loi, et au peuple souverain »

Il l’a longtemps réclamé, maintenant ça y est. Le CDP jubile et se satisfait de la décision du gouvernement. Assimi Koanda a rappelé le processus qui a conduit l’exécutif à prendre la décision d’adopter le projet de loi convoquant le référendum. « Les débats se menaient par l’entremise des stades, des meetings, des marches, ou marche-meetings avec intercalaires ou des stades remplis recto-verso ». Selon lui, le président du Faso a été patient et a fait preuve de sagesse.

Il a une fois de plus imputé à l’opposition l’échec du dialogue inclusif initié par le président du Faso. Pour lui, le refus du dialogue de la part de l’opposition est manifeste depuis l’instauration de la république et de la démocratie. Autre chose, « Le constat est établi sur la rigidité de bien des positions et l’absence de considération véritable de l’intérêt supérieur chez certains responsables de partis politique. Notamment ceux conduits par les néo-opposants, dont la haine viscérale et revancharde contre le CDP est de plus manifeste », clame Assimi Koanda.

Le CDP salue la droiture et la loyauté de l’ADF/RDA

L’échec du dialogue politique est une page tournée, celle du référendum s’ouvre avec l’adoption du projet de loi convoquant le référendum. Mais le CDP par la voix de son secrétaire exécutif national a salué l’attitude de l’ADF/RDA lors du dialogue inclusif pour la droiture et la loyauté qui, face à ses principes et à ses engagements a montré son attachement à la vérité traduite par la majorité. A contrario, il a fustigé « les chercheurs de pouvoirs, voulant utiliser des voix et des moyens illégaux » pour parvenir à leurs fins. « Nous devons nous élever pour que la force reste à la loi et que la force reste au peuple souverain du Burkina », a-t-il poursuivi.

« Un compromis large s’est également dégagé sur la nécessité d’une limitation »
La voix est maintenant ouverte pour faire appel au peuple afin que celui-ci arbitre entre le OUI ou le Non à la modification de l’article 37. Pour le CDP, cet article doit être modifié, mais le nombre de mandat doit être limité. Morceau choisi. « Poursuivant les concertations avec les partis républicains, toutes les catégories sociales, soucieuses de la paix, de la stabilité, de la cohésion sociale, un compromis large s’est dégagé, sur l’impératif de la modification. Un compromis large s’est également dégagé sur la nécessité d’une limitation, un compromis large s’est enfin dégagé sur le moyen d’y parvenir qu’est le référendum ».

Le projet de loi convoquant le référendum sera soumis dans quelques jours à l’assemblée nationale. Et le secrétaire exécutif du parti au pouvoir d’appeler à la responsabilité des élus du peuple. « Chaque responsable qui assume un mandat qu’il doit au peuple, se doit de respecter la volonté du peuple. Ceux qui disent que le référendum est illégal, il n’y a pas de démocratiques véritables qui rejettent le référendum ». Pour lui, la question du référendum n’est pas une question d’individu mais va plutôt dans le sens de l’intérêt national.

Tiga Cheick Sawadogo
Lefaso.net

Messages

  • Dites à votre mentor qu’il a déclenché un tsunami, non un "super tsunami" qui va vous emporter tous. Il est temps d’arrêter de jouer avec le feu à coté d’un stock de dynamite. Cela va exploser forcément.

  • Voilà qui est clair. Chacun n’a qu’à se déterminé. On se fouette et que le meilleur gagne. Vive le scrutin populaire. Des demain, je vais au billage avant qu’on ne me devance pour aller mentir à mesarents.

  • Comment est ce que ces Monsieurs et Dames supportent le regard de leurs enfants !!!! Honte à vous !!! Aucune argumentation ne tiens la route... L’histoire retiendra votre forfaiture pour la postérité.

  • Merci Camarade Assimi. Nous sommes en ordre de bataille ideologiquement, politiquement, financierement, militairement,...
    Dites une seule choses à ces pseudos constipés qui s’appellent opposant : Qu’est ce qui peut encore nous effrayer ? Rien, rien. Meme pas dieu.
    Alors, foncons tout droit vers notre objectif et laissez nous nous occuper de la vermine opposante.
    Vive le referendum,

  • La liberté, le droit, la transparence ne s’octroient pas. Ils ne peuvent être offerts par la magnanimité d’un pouvoir autoritaire. Ils s’acquierent par une lutte politique et sociale de tous les instants. La constitution de notre pays est sacrée et son respect renforce la stabilité sociale et économique. Tout bon patriote doit s’opposer à la modification de l’article 37 qui n’est autre que le fruit d’une volonté hégémonique, totalitaire où procèdent des subtilités du président. Tout bon patriote doit se tenir debout car le patriotisme est cette disposition vive et vigilante de l’esprit, nourrie par une conscience plus aiguë. Nous serons plus que jamais attachés à nos valeurs, aux sources et aux apports qui ont forgé au fil des temps, les processus qui ont formé et forment notre nation le Burkina Faso. La mauvaise foi des dirigeants défie l’intelligence des Burkinabé, brime les consciences tout en favorisant les fléaux sociaux destructeurs tels que le clanisme, l’opportunisme, le népotisme, le despotisme, le favoritisme et le copinage. Notre pays traverse un point d’infection dans sa vie politique et c’est à nous de l’orienter vers un lendemain meilleur et cela ne peut se faire que par une lutte pacifique et méthodique. May God bless the land of uprigh people, Burkina Faso......

  • La liberté, le droit, la transparence ne s’octroient pas. Ils ne peuvent être offerts par la magnanimité d’un pouvoir autoritaire. Ils s’acquierent par une lutte politique et sociale de tous les instants. La constitution de notre pays est sacrée et son respect renforce la stabilité sociale et économique. Tout bon patriote doit s’opposer à la modification de l’article 37 qui n’est autre que le fruit d’une volonté hégémonique, totalitaire où procèdent des subtilités du président. Tout bon patriote doit se tenir debout car le patriotisme est cette disposition vive et vigilante de l’esprit, nourrie par une conscience plus aiguë. Nous serons plus que jamais attachés à nos valeurs, aux sources et aux apports qui ont forgé au fil des temps, les processus qui ont formé et forment notre nation le Burkina Faso. La mauvaise foi des dirigeants défie l’intelligence des Burkinabé, brime les consciences tout en favorisant les fléaux sociaux destructeurs tels que le clanisme, l’opportunisme, le népotisme, le despotisme, le favoritisme et le copinage. Notre pays traverse un point d’infection dans sa vie politique et c’est à nous de l’orienter vers un lendemain meilleur et cela ne peut se faire que par une lutte pacifique et méthodique. May God bless the land of uprigh people, Burkina Faso......

  • que vous êtes des doux rêveurs car suis intimement convaincu que votre fichu référendum n’aura pas lieu. en tout cas c’est parti pour la pagaille jusqu’à la victoire finale du vrai peuple intègre sur ces vampires suceurs de sang.
    la patrie ou la mort,nous vaincrons !

  • Youpiiiiiiii !
    Blaise a encore paneka té tout le monde.
    1 Referendum pour la sacralisation de la limitation des mandats
    2 Votes simultanés du nouveau président, des députés et du reférendum en Novembre 2015
    3 Mise en place consensuelle du senat en 2015.
    4 CDP et ADF ensemble au second tour de la présidentielle.
    Bravo Blaiso d’avoir été stratégique contre les menaces Ebola et Terrorisme ne detruise pas ce que tu auras construit durant 3 décennies

  • Ne t’inquiète pas Assini, le peuple reste souverain et va vous chasser du pouvoir car vous voulez faire un coup d’état constitutionnel contre lui. Et, se ce référendum avait lieu et que vous allez tricher avec tous les moyens frauduleux que vous allez utiliser, vous saurez que le peuple intègre va marcher contre vous.

  • Un état non souverain peut il avoir son peuple souverain ? Je pense que non . Ou alors dites moi qu’est ce qu’un état souverain . Soyez sérieux et respectez l’intelligence des autres. Prostituez comme vous voulez mais ne nous prenez pas toutes et tous pour des nez percés .
    Que la volonté de Dieu le Très Miséricordieux et le Tout Puissant se fasse.

  • Vive le référendum !! Donnez nous la date vite

  • Moi je retiens que Cami a dit que "rien ne peut les effrayer, même pas Dieu". Astagfiroulahi. Rien que cela, je vous dit que son camp ne peut gagner ce combat. Je ne peut être de ceux qui ne craignent pas Dieu. Dieu ne va pas se laisser défier pas ses créatures. WALAY

  • Messieurs de l’ADF/RDA, vous qui êtes encore à un tournant historique de notre pays, allez vous de nouveau trahir la cause ? Mathematiquement ce projet ne doit pas passer à l’assembléé nationale si chacun respecte sa position iniatiale sur la modification de l’article 37.
    Nous attendons la réaction le Maître Gilbert Noêl OUEDRAOGO sur ce projet.
    Courage vaillant peuple Burkinabé.

  • C’est maintenant que nous allons vous montrer que nous ne sommes pas des ânes.

  • bonjour les marionnettes, Dieu et la nature vous regardent ; il faudra y penser

  • Monsieur AK, dites plutôt que force doit rester vos avantages. mais nous vous rassurons que la force sera toujours du coté du peuple et le changement aura lieu avec ou sans vous. Rien ne peut arrêter la marche du peuple vers le progrès, vers un avenir radieux ; surtout pas vous. CHRRRRRR !!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!.

  • la constitution n’interdit pas sa propre modification. chers leader d’opposition , arrêtez donc de vouloir passer par la courte échelle pour étancher votre soif de pouvoir. arrêter de laver l’esprit du peuple et les inciter à la désobéissance

  • Cela ne me surprend pas.
    Même Satan a des adorateurs.

  • le président a le droit de demander la modification de cette article et la mise en place du senat qui est dans la constitution. ce serait donc de la dictature que de l’empêche de jouir de la liberté de faire ce que les loi permettent.

  • Le gouvernement nous montre clairement une preuve de maturité a travers cette convocation au référendum. Pas plu-tard qu’hier quand la mouvance a demandé à l’opposition qu’est ce qu’elle propose comme alternative elle n’avait pas d’argument. Le respecter de la constitution me direz vous mais le référendum est permis par la constitution. Vive le référendum

  • S’il y a referendum, tous les Burkinabé doivent voté en ame et conscience.

    L’opposition doit sensibiliser les gens à aller voté en toute ame et conscience.

    Si les gens ne partent pas voté, Blaise votéra et meme avec 10000 votant il modifiera la consitution.

    Le Burkina est face au Burkina ! Bonne chance au Faso !

  • Assimi, toi meme tu es presidentiable ou bien ? Blaise a tellement bien fait qu’il lui faut un repos. En voyant a la TV, on sent qu’il est fatique ou bien mon cher Koanda ?

  • Référendum sur l’article 37 de la Constitution
    Le recours au constituant originel n’est pas illégitime

  • Ceux qui disent qu’ils ont le peuple avec eux et refusent d’aller au Réferendum ne sont que des fossoyeurs de l’enracinement de la démocratie dans notre cher pays. Vive la liberté et l’expression du peuple sur les questions d’intérêt national. Que force reste au droit...

  • Bla bla bla !!!!certes il est de votre droit de riposter mais user de votre bon sens pour riposter dans un cadre republiicain san violence !!!!!oeuvrons à préserver ce que nou avons de plus cher dan ce pays,la stabilité et la paix !!!!ne detruisons pas ce que nou avons mis du sang et de la sueur à construire !!!!

  • j’ai honte des hauts responsables de notre pays que le Ministre Bougma dit en reunion du Mardi 21 Octobre 2014 au bureau politique que les antis referendum seront aux arrêts en cas de trouble,pour le moment je l’invite voir le Préfet qui la population a fermer son bureau,et retirer ses portables,et le maire de cette localité a pris la fuite,du côte du Yagha,ODJ qui n’a pas d’autorisation d’exploitation artisanale et qui fait la loi sur les sites que gouvernement à accordée à Sokima,Monsieur le Ministre Bougma, l’autorité de l’état à foutu le quant avec vous. Depuis 2011.

  • Certains se met maintenant a menacer d’autres ! Le refus d’aller au référendum témoigne non seulement la mauvaise fois de l’opposition mais aussi un manque de maturité au niveau de ses partisans a prendre en mains leur destin. Mais cela n’est pas étonnant vue que leur mère l’opposition ne sait pas que le référendum est permis par la constitution !

  • L’opposition burkinabè serait un enfant gâté de la démocratie, qu’elle n’agirait pas autrement. Elle passe le plus clair de son temps à crier, à gesticuler, à insulter, à récriminer contre le pouvoir avec des exigences à satisfaire, ici et maintenant, un point c’est tout. et voila que le référendum est lancé. Que va t’elle faire

  • enfin la volonté du peuple est en train d’etre respecté,c n’est pa trè to !!!!qu ceux qui ont des oreilles pour entendre entendent,qu ceux qui ont des yeux pour voir voyent,le referendum se tiendra pian !!!!!pian !!!!!pian !!!!vive le peuple souverain,vive la loi,vive le referendum !!!!!!!!!

  • Nous sommes enfin soulagés du fait que les choses commencent a bouger maintenant.Le référendum comme on l’a toujours dit est indispensable au déblocage de la situation actuelle.Donc y’a rien de tel qu’on le tienne.

  • L’opposition burkinabè  : la mise en place du Sénat, elle n’en veut pas. Le référendum sur l’article 37, elle n’en veut pas. Que veut-elle  ? Descendre dans la rue. Que Blaise Compaoré et son parti leur offre le pouvoir en 2015 sans discuter en aucune façon sur leurs chances de la conserver. Et le peuple des électeurs  ?

  • Vous voulez racourcir la vie de Mr Compaoré en continuant dans cette lancé.Il me parait aussi qu’il n’a pas de vrai conseiller pour lui dire qu’il est temps qu’il s’en aille s’il ne veut pas bruler le pays et lui mème avec, il peut s’enteter.Vous allez tous crever

  • Moi je ne comprends pas bien. Est-ce-que ce projet de loi demande à l’Assemblée Nationale de se prononcer si oui ou non il faut convoquer le référendum ; c’est-à-dire, dire oui ou non si on organisera un référendum pour savoir s’il faut modifier ou non l’article 37. ou bien ce projet de loi contient la mouture de la loi modifiant l’article 37 comme ce qu’on voyait dans la presse la fois passée ?

  • Il est abérant d’entendre certaines personnes dire que le référendum se résume autour d’un seul individu qui est la personne du président Compaoré.Et la paix et développement que ce Mr nous a apporté au pays,il est le seul a en bénéficier ?Ecoutez il faudra qu’on apprenne a mieux raisonner.

  • Vue que l’on ne peut pas être totalement d’accord sur un sujet le droit de grevés se doit être respecter. Cependant il appartient à l’opposition de braver le non et de trouver de vrai argument pour amener la mouvance a reconsidéré sa position. Pour l’instant nos yeux sont tournés vers le peuple qui doit prendre en main ses responsabilité.

  • c’est parti pour le coup d’envoi cependant on ne sait plus pour combien de temps mais sachez que nous jeunes patriotes nous allons vous apportés comme contributions 15 millions de litre d’essence et 75 millions de tonne de herbes !!!
    car on pense que le pays en a besoin !!!
    nous vous demandons de nous remercier pour ça ,c’est gratuit !!!

  • Soit certains sont bêtes, soit ils sont de mauvaise foi. Il n’a jamais été question de retirer le pouvoir au CDP, mais plutôt de respecter la parole donnée et éviter ainsi le parjure. Le CDP peut bien se trouver un autre candidat. Nous sommes en train d’aller vers la division du Peuple en deux clans parce-que tout simplement certains d’entre nous se sont inventé un Dieu sur terre. Les Assami, Yoda, etc. ont les moyens de quitter rapidement le pays, Pas les Zampata, voie de la vérité, âne de boulgou etc. Vous, vous resterez ici avec vos pères et mères pour assumer. Etes vous sûr de pouvoir manger tranquillement le gombo de la félonie ? Un Dieu sur terre ! Quand même

  • ça ne me surprend pas du tout ! avec des assoifés au pouvoir il faut s’ attendre a tout Mais sachez une chose seul DIEU et le Peuple ont la "force" dont tu parle AK

  • Très subtil ce clin d’oeil, que Assimi vient de lancer ouvertement à l’ADF.
    Cela traduit-il vraiment d’avance, le sentiment d’une complicité future, avec Gilbert et ses ouailles ?
    Dans tous les cas, l’ADF a intérêt à s’exprimer plus clairement sur cette question de référendum.
    Autrement dit il faut que les dirigeants de ce parti sachent clairement, qu’il ne s’agit pas ici de voter ou non pour un "référendum" tout court. Mais plutôt pour un "référendum, sur la modification de l’article 37". Donc on ne peut-être plus précis en français. A moins que ce Moaga de Gilbert, ne veuille forcément dissocier les termes, dans son patois villageois.
    Par ailleurs, ce prétendu vote des députés devra observer des règles de transparence, qui n’autorisent ni la manipulation des résultats, ni la fuite en avant. Pourquoi d’ailleurs, ne pas procéder à visage découvert ? A moins que quelqu’un d’autre ne propose mieux.

  • Le référendum est déjà a côté et il même mieux il sera tenu le 21 Décembre puisque le projet de loi passera au niveau de l’assemblée nationale.Donc d’ici a la fin de l’année on saura s’il faut OUI ou NON modifier l’article 37.

  • Au lieu de vous concentré pr lutté cntr ebola cé le referendum qi vs importe et vous pretendé aimé le peuple

  • C’est la procédure que je préconisais depuis pour le référendum.Un projet de loi qu’on transmettra a l’assemblée nationale qui passera sans aucun doute. Et a l’issue du référendum si le OUI l’emporte,y’a le feu vert pour modifier l’article 37 par contre si le NON l’emporte et bien c’est le contraire.C’est ainsi que la démocratie s’exprime.

  • Blaise Compaoré a,pendant près de trois décennies dirigé le pays dans la paix.Ensuite a conduit le pays vers le développement.C’est justement pour cette simple raison que les populations veulent qu’il reste.Et ce sera sans doute pas pour plaire a des opposants fauchés qu’il partira.Non !il agira en fonction de volonté du peuple qui est souverain.

  • Il y’a une chose qu’il faut que les opposants politiques sachent surtout les éléments du MPP là,la scène politique n’est pas une pelouse ou un ring ou il faut se régler les comptes.Vous voulez vous regler des comptes,d’accord mais ailleurs.Nous,nous voulons que notre constitution soit respectée a la lettre.C’est pourquoi nous disons OUI au référendum

  • Une vie dans la paix et dans l’harmonie pendant vingt sept ans de règne.Au delà de ça un développement digne de ce nom.Nous devons celà a l’UPC ?a l’UNIR,au MPP que la trahison a engendré hier ?Vous avez certainement la reponse.A bon entendeur salut.

  • Vous ne voyez pas sur la photo que Assimi et Alain Yoda sont très inquiets ? Ils sont entrain de se demander comment ils pourront supporter le regard de leurs concitoyens après cette forfaiture. Ils ne savent pas non plus s’ils pourront échapper a la colère de la population farouchement opposée a ce coup d’état constitutionnel en préparation.

  • Comme BC a fait fait preuve de sagesse et de patience car le pays lui appartient. Nous aussi, on a été sage et trop patient. Donc BC a cherche, il a trouve. Sortons massivement le 28 prochain et BC saura que la génération 1987 n’est celle de 2014. Les petits pionniers aux points leves ont grandi. Quand a ces oncles thom de Assimi et YODA, soyez hommes pour une fois car l’heure de vérité est arrive.

  • très cher Cami ce sont ce genre de phrases : "Nous sommes en ordre de bataille ideologiquement, politiquement, financierement, militairement,..." qui ont entrainé des génocides sanglants en d’autres temps et en d’autres lieux.
    c’est triste et dommage qu’il puisse vous traversez l’esprit, l’idée d’utiliser les forces militaires contre vos frères de sang et de cœur. juste pour assouvir des desseins inavoués...
    ce qui m’inquiète le plus dans tous ça, en dehors de tout ce que peut impliquer le tripatouillage de l’article, c’est que dans l’ombre soit tapi des extrémistes qui attendent toujours le plus petit chaos pour s’emparer des choses et imposer leurs idéaux on en voudra pour exemple, le Mali, la Syrie...). vu que la menace plane toujours sur l’ensemble de l’Afrique de l’Ouest d’imposer la charia...

  • Après plus d’un quart de siècle au pouvoir, tonton blaise, nous te demandons de nous laisser la malchance de nous tromper. Si après 5 ans on se rend compte que nous sommes malheureux dans l’alternance alors nous reviendrons vers toi en courant pour te supplier de revenir. Juste 5 petites années de changement, ce n’est pas cela qui détruira 30ans d’aquis sous ton doux règne amère. Tu peux faire comme Poutine en Russie... ON VEUT ESSAYER AUTRE CHOSE !

  • je pleure pour les fonctionnaires qui esperaient a des augmentations de salaire.
    je pleure pour les etudiants qui esperaient obtenir des amphi et de nouvelles salles de classes.
    je pleure pour les usagers des routes de l’interieur du pays qui esperaient les voir bitumer.
    je pleure à chaque instant pour ma securité avec ce banditisme rampant.
    je pleure pour ces balayeuses de gravions dans les peripheries et ses fouilleurs de depots d’ordures dont le nombre s’accroit au fil des jours.
    je pleure pour ces milliers de diplomés qui scrutent furtivement l’horizon.
    je pleure. je pleure. je pleure car la priorité du peuple n’est pas la priorité de nos dirigeants.

  • Ou sont les juristes Burkinabè ? Si vraiment les prestigieux agrégés de droit et de science politique de notre pays ont quelque chose dans les culotte, qu’ils se dévoilent pour lutter contre la violation de l’article 37 qui est un arbitre incontournable entre le peuple et un prédateur président, la lettre et l’esprit de l’article 37 interdisent un président du Faso de briguer 3 mandats présidentiels consécutifs. Fermez les yeux et laisser le président blaise Compaoré sacrifier le peuple avec ses droits pour s’éterniser au pouvoir est un crime contre l’humanité. Où est la justice Burkinabé, avec ses prestigieux juristes, avocats et les agrégés, les professionnels du droit, les magistrats, les Docteurs en droit, vous êtes là comme les défenseurs privilégiés des libertés fondamentales de nos concitoyens : Sortez de votre silence et sauvez l’article 37 qui est l’arbitre incontournable pour donner un vrai carton rouge au président Blaise Compaoré afin qu’il respecte nos lois et quitter le pouvoir pour une alternance apaisé pour notre pays que nous aimons tous. Peuple Burkinabé, n’ayez pas peur sortez le 28 10 14, pour dire non au referendum qui est l’intérêt pour un individu et sa famille.

  • Enfin le référendum !!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!
    « Force doit rester à la loi, et au peuple souverain » Merci pour cette belle phrase qui dénote l’esprit démocrate, la maturité politique....... Nous comprenons à présent votre force, puisque vous êtes toujours à l’écoute du peuple !! c’est ça la démocratie !!!! ce qui ne veulent pas consulter le peuple sont des anarchistes, des partis pour les postes, des ant-démocrates.....si non, allons aux urnes pour une démonstration de force !!!!!!!!!!!!!!!!!! ne remplissons plus les stades...., c’est désormais les urnes !!!!!!!

  • Je suis sur d’une chose maintenant il faut que le BF renaisse car les gens de la droite sont fatigués de manger avec leur mains ils veulent se servir du pied droit. Vous n’avez même pas pitié de votre mentor regardez comment il est fatigué c’est ça vous dites que vous l’aimez ? personne ne peut l’aider à décharger son poids. Vous êtes tous des incapables organiser en bande incapable, prêt à bondir le jour ou li chutera. Je vous met en garde si le PF tombe vous êtes les seuls responsables. Le peuple vous voie venir vous attend.
    Tous les jours vous dites que c’est la volonté du peuple que vous voulez accomplir de quel peuple parlez vous ? De vos proches parents ou ceux que vous passez flattez à l’orée des élections ?Cette fois ci faites tout pour bourrer les urnes de oui sinon vous serez surpris d’être etonné de voir vos urnes remplies de NON !!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!
    Savez vous ce qui se trouve sous l’eau qui dort ?

  • on modifie, et à la fin du mandat de Blaise on modifie encore...Assimi Koanda, j’ose croire que tu n’as pas le choix... Par contre si tu es reellement convaincu de ce que tu avances tu es ridicule...Le cdp satisfait de la decision du gouverment ? gouvernement qui est porte parole du cdp qui est lui même porte parole de Blaise, l’homme qui ne peut pas vivre hors de Kossyam ?
    Monsieur Assimi, il faut cesser de prendre les gens pour des cons...

  • la vérité, ce refus du référendum traduit la peur de se faire désavouer par le peuple des électeurs et réduit la démocratie à des logorrhées verbales ou les meilleurs à gouverner seraient ceux qui crient le plus fort et monopolisent l’attention des médias. C’est là, plus qu’une méprise. C’est une grave erreur d’infantiliser le peuple au point de vouloir se substituer à lui, allant jusqu’à lui refuser le droit de s’exprimer par les urnes.

  • Comme vous êtes les partisans de SATAN pour ne pas comprendre que le peuple se bat pour sa libération, sachez que la drogue de votre maître vous amène droit vers votre perte. Vous venez de mettre le feu à la poudre et maintenant ne soyez pas surpris de la réaction du peuple qui n’est plus sous l’emprise de vos griffes. L’argent ne peut pas tout régler dans la vie d’un Homme et pour preuve malgré vos milliards, vous ne pourrez échapper à la mort. Vous êtes venu au monde les mains vides et vous repartirez les mains vides. Vous avez décider de marquer négativement votre existence et l’histoire le gardera en mémoire comme des Burkinabé qui ont trahi leur peuple à cause de quelques billets d’argent. Ceux qui nous ont coloniser ont réussi grâce aux hommes qui ont travailler négativement pour leur peuple. Non à toute modification de l’article 37 et le peuple est prêt à toutes éventualités..

  • Les amis il ne faut pas que dans la terre des homme intègres la vie devienne guii !

  • Courage, je crois également que le Burkina continuera d’exister sans cet Homme et il faudra que tout le peuple se lève comme un seul être pour le lui signifier.
    "Il faudra bien que tu partes un jour" et ce moment est arrivé, 27 ans, ce n’est pas 2 ans. C’est tout une génération quant on voit que 60% de la pop à moins de 25 ans. Peut-être que le Burkina a avancé durant ces 27 ans de pouvoir sans partage peut être pas, mais ce qui est sure : tu ne pourras pas faire PLUS que tu n’es pu faire durant ces 27 ans en voulant rester 5/10 ans de plus avec cet âge. Autrement dit, nous savons qu’avec toi, on ne fera plus miracle dans le développement MAIS avec une autre personne, il y’ a une chance et c’est sur cette possibilité non nul qui devient notre espoir pour un Burkina Meilleur.

  • Messieurs les députés de la majorité, monsieur le premier ministre, monsieur le président de l’assemblée, vous êtes le miroir et le répondant du pouvoir du président Blaise Compaoré, en modifiant l’article 37 par la pression à violer la limitation du mandat présidentiel rendu obligatoire par la constitution de 1991, votre manipulation établira votre volonté de mettre le feu au pays que nous aimons tous, et souhaite son développement par l’alternance politique et économique qui est la base de l’émergences d’un pays qui attend un chiffre de taux de croissance pour l’avenir de sa jeunesse. La communauté internationale, l’UA, la communauté Européenne, sont témoins de vos actes criminel qui est de modifier un article de loi pour l’intérêt d’un seul individu et non de ce qui est mieux pour une nation et son peuple. Vous mettez mal à l’aise a tous nos valeureux juristes et magistrats qui ont œuvrés pour créer des institutions qui protèges le peuple. Dans les mois à venir vous serez comptable des crimes qui vont suivre à un soulèvement populaire. Ne croyez pas que ça arrive seulement ailleurs et non au Burkina, le peuple Burkinabé de 2014 n’est pas celui de 1987, il est mur, et prêt a laisser sa vie pour son intérêt. Cette phrase a été dit à Mr. Laurent GBAGBO en 2011 dans un site d’information des réseaux sociaux en ligne.

  • le referendum est le bienvenu,nous devons donc jubiler. pourquoi changer de president si la paix est tjrs là sous son règne. depuis qu’il est là,c’est la stabilité que nous voyons au Burkina Faso.Nous le soutenons,et serons tjrs là pour le soutenir. OUI au referendum.vive Blaise Compaoré

  • burkinbi, ne woto faan !
    Nous sommes dans une impasse troublante où le pays des hommes intègres est en passe de s’engouffrer dans une marche farouche de son histoire : la marche vers la quête de son âme ! les informations qui nous parviennent sont de nature à créer le chaos, installer le désordre et légitimer une certaine anarchie. Pourquoi c’est toujours moi qui doit gouverner ? pourquoi noabiga doit toujours boire ton crachat ? pourquoi landegolonga doit toujours supporter ta colère ? Pourquoi vs voulez imbéciliser le rapport des sages de 2001, pourquoi voulez-vs raser le chauve, voler le pauvre, crier sur l’affolée ? pourquoi voulez-vs déshabiller un peuple nu ? une seule raison = on est perturbé ! mais par qui ? "force doit rester à la loi" comme si le 15/10/1987 force est resté à la loi ! bon, peut être qu’il faut qu’on nous définisse les notions "force" et "loi". Nous aimons tant notre pays, la loi référendaire est loin d’être une urgence du moment surtt quand on veut transformer un en deux. yam san ka mi yandé ...

  • Cami, même dieu ne vous effraie pas ? eh ben ! C’est exactement cette forme d’arrogance et de folie incontrôlable qui, après avoir ôté le 15 octobre 1987 la vie à Thomas Sankara dont je ne partageais pas forcément toutes ces idées qui font que les populations en ont marre de la situation politique actuelle générée par le camp présidentiel. Quand on est au pouvoir, on doit être humble et respecteux de dieu et des autres concitoyens. Le Sage

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter


LeFaso.net
A propos..
Flux  RSS 2.0
Plan du site
Nous contacter
Condition d'utilisation
Responsabilité
Cookies et cache
Version mobile
Publicité
Partenariat

LeFaso.net © 2003-2018 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés