Nous sommes le  
LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : «Il faut accepter les déceptions passagères, mais conserver l’espoir pour l’éternité. Martin Luther King » 

Maître Amédé Yéré, président fédéral de l’UNDD/Hauts-Bassins : « Dire non au sénat est une fronde à la constitution »

Accueil > Actualités > Politique • • vendredi 17 octobre 2014 à 22h39min
Maître Amédé Yéré, président fédéral de l’UNDD/Hauts-Bassins : « Dire non au sénat est une fronde à la constitution »

« Aujourd’hui, plus que jamais, nous estimons que le Front républicain doit assumer ses prises de position et ses concepts », c’est par ces mots que maitre Amédé Yéré a entamé son point de presse ce jeudi 16 octobre 2014 à Bobo-Dioulasso. Axé essentiellement sur des questions chaudes du moment, ce point de presse de l’Union nationale pour la démocratie et le développement (UNDD) a vu le parti de maître Hermann Yaméogo réaffirmer ses positions, maintes fois répétées

L’ère de la tergiversation est terminée à l’Union nationale pour la démocratie et le développement (UNDD). Le parti de maitre Hermann Yaméogo a animé un point de presse à Bobo-Dioulasso pour défendre ses positions politiques. Selonl’animateur principal du jour, maître Herman Yéré, les anti-sénat sont des frondeurs. « Dire non au sénat est une fronde à la constitution », a-t-il lancé. Se prononçant sur l’épineuse question d’un référendum sur l’article 37, il a demandé aux opposants de jouer sur le terrain de la légalité.

Et sur ce terrain, le premier responsable de l’UNDD dans les Hauts-Bassins ne voit aucun obstacle juridique à la tenue d’un référendum au Burkina. Mieux, il pense que le référendum légitimera la majorité ou l’opposition qui ne manque pas de clamer le soutien du peuple,chacun de son côté. A ceux qui pensent que le référendum est taillé pour le « Président du Faso », maître Yéré a démontré le caractère national et l’enjeu de cette question pour le Burkina Faso. « Les burkinabè ont montré leur intérêt pour l’article 37 en se mobilisant dans des stades et dans des rues », a-t-il rappelé.

Après avoir donné des exemples de pays africains qui ont modifié leur constitution sans subir la réprimande des institutions africaines, maître Yéré a invité les uns et les autres àla retenue.
Ousséni BANCE
Lefaso.net

Vos commentaires

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

 Articles de la même rubrique
Bobo-Dioulasso : Des jeunes outillés sur l’analyse des politiques publiques et la stratégie de plaidoyer
Les députés frondeurs ont cessé l’utilisation du sigle "UPC"
Appel de citoyens à la candidature de Kadré Désiré Ouédraogo : « Une vieille stratégie politique démodée », selon Adama Yasser Ouédraogo du CDP
Nouveau règlement de l’Assemblée nationale : Le format du discours du Premier ministre devant le parlement sera réduit
58è anniversaire de l’indépendance : Le Burkina a revisité son histoire à Manga
Message à la nation du président du Faso : Les Burkinabè sont-ils réellement disposés à l’unité et à la cohésion nationale ?
Sondage d’opinion « Présimètre » : Roch Kaboré obtient 4,91 sur 10 pour sa 3e année de gouvernance
Demande d’extradition de François Compaoré : Les commentaires du gouvernement burkinabè sur la décision de la Cour d’appel de Paris
Crise au conseil municipal de Gourcy : « Nous serons désormais obligés de nous défendre contre nos agresseurs » (Responsable provincial des jeunes du MPP)
Loi sur le vote des Burkinabè de l’étranger : Les Burkinabè d’Espagne s’insurgent contre les missions d’explication
Politique : Le PDS/Metba se prépare pour les élections de 2020
Réseau des femmes Leaders : Projecteurs sur la participation politique de la jeunesse féminine burkinabè
  Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter


LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2018 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés