Front social : Des préavis de grève pour les 29 octobre, 11 novembre et peut-être… les 24 et 25 novembre

vendredi 17 octobre 2014 à 00h58min

Le dernier trimestre de l’année 2014 sera très chaud sur le front social. L’unité d’action syndicale se met en marche. Les centrales syndicales et syndicats autonomes annoncent des préavis de grève pour exiger un examen sérieux du cahier de doléances 2013 par le gouvernement. Mais aussi et surtout pour la satisfaction totale des revendications formulées pour améliorer leurs conditions de vie et de travail.

Front social : Des préavis de grève pour les 29 octobre, 11 novembre et peut-être… les 24 et 25 novembre

Ainsi, dès le 29 octobre, dans le cadre de la campagne de la CCVC (Coalition contre la vie chère), un préavis de grève de 24h est lancé pour exiger « une école démocratique et populaire accessible aux enfants du peuple ». Le 11 novembre, il est prévu un autre arrêt de travail de 0h à 24 sur toute l’étendue du territoire nationale pour protester contre les réponses négatives données par le gouvernement à l’occasion de la rencontre Gouvernement/Syndicats de 2013 ayant pris fin le 18 septembre. Mais, à l’issue de cette grève, si des réponses satisfaisantes ne sont pas données aux préoccupations, les différents syndicats signataires du préavis menacent d’engager une grève de quarante-huit (48) heures les mardi 25 et mercredi 26 novembre 2014 appuyée de sit-in, de marches-meetings sur toute l’étendue du territoire national.

Ci-joint les différents préavis et notifications :

Notification de préavis de grève le mardi 11 novembre 2014
Notification de préavis de grève le mercredi 29 octobre 2014
Préavis de grève le mercredi 29 octobre 2014
Préavis de grève le 11 novembre 2014

Messages

  • On espère simplement que ces mouvements symboliseront le reveil de l’unité d’action syndicale. La léthargie n’a que trop durée. Dommage que nos syndicalistes n’ont toujours pas compris que le gouvernement ne cherche qu’à gagner du temps et que rien de concret ne sera obtenu dans ces fameux tours de table. Oui, aun dialogue mais avec des gens de bonne foi et non avec des filous. Celui qui dialogue avec quelqu’un qui n’a pas le sens du respect de la parole donnée ne perds que son temps. Et c’est la situation actuelle de nos syndicats. Depuis combien de temps reclame t_on la relecture de cette grille salariale inique ?

  • ils n’ ont pas l’argent pour satisfaire vos revendications legitimes mais ils ont l’ argent pour organiser des referendums bidons. Apres on va dire que les syndicats aident les partis politiques.

  • Ce sont des signes avant coureurs de fin d’année difficile qu’annoncent ces grèves. Le gouvernement gagnerait à faire très attention à l’effet boule de neige qui s’annonce avec tous ces mécontents qui pourraient faire jonction quelque part sur leur revendication commune : à savoir l’amélioration des conditions de vie et le changement.

  • ça c’est intéressant ! mobilisation et action !

  • Déjà on vous reproche de déserter les bureaux et vous voulez encore aller en grève !
    La grève c’est votre droit ; mais n’oubliez pas aussi vos devoirs !!!!
    C’est pas en allant en grève que vous aidez le gouvernement dans la recherche des solutions liées à l’enseignement ! Restez sur la même table pour proposer et trouver des solutions communes !!!

  • LA PATRIE OU LA MORT VAINCRONS !!!

  • ILS vont grever jusqu’à user leurs sandales !ceux qui initient ses grèves ne sont que des opportunistes qui cherchent a se faire voir ou a se faire des sous !le grand perdant c’est encore nous,car si ça chauffe c’est la débandade totale et ils se sauveront je vous le garantie !les hommes politiques ce sont des opportunistes retenez le bien !!!!!!

  • Voilà qu’on ne comprend plus personne dans ce pays. Surtout vous les fonctionnaires ; vous avez bénéficiez des mésures sociales diverses qui ont gonfflé vos salaires et vous voulez encore faire du bruit, des grèves. Toute façon la fonction publique, ce n’est pas obligé, c’est un choix. On peut y rester ou partir si on n’est pas content. Quand même, vous voulez quoi ?

  • il nous faut un autre préavis si blaise et son gouvernement venait à fixer la date de leur réferendum

  • Salut Monsieur Levi

    Sauf jalousie de votre part, laisse nous les fonctionnaires lutter pour l’amélioration de notre salaire. Tu peux nous rejoindre si tu veux en passant par les concours de la fonction publique. Sans rancune.

    Webmaster, pardon faut publier mon post.

  • LEVI...toi tu parle au "wazarrrd" ; si tu n’as pas eu concours de la Fonction Publique, c’est pas la faute à personne. Si tu veux ^être fonctionnaire,au lieu de compter sur les 10f-10f des "associations qui soutiennent Fancois et Blaise" ; mon frère, un conseil :à partir du mois de janvier , il faut t’inscrire au cours de Maîga , il va t’apprendre "PschiCo-Technique et Test de Niveau ; là peut être tu auras la chance d’être Fonctionnaire, même c’est ENEP tu auras, comme labàs on recrute beaucoup ! Comça, si BLAISE part , tu as dejà un matricule.Dans concours, ya pas affaire de CDP dèh !

  • Tollé SAGNON est toujours SG du CGTB ? aidez moi à comprendre.

  • Les fonctionnaires tant qu’ils sont unis peuvent revendiquer autant qu’ils veulent.Le gouvernenement est constitué de fonctionnaires,si ces derniers ne peuvent pas ils ne sont pas obliges d’être ministre ou president,ils peuvent demissionner et laisser la place à d’autres fonctionnaires

  • la main dans la main pour ce greve

  • A mr levi,
    Soyez plus respectueux, croyez donc que tous ces fonctionnaires ne savent pas ce qu’ils veulent ? Aussi dis toi qu’ils ont une part dans ce qu’est le Burkina aujourd’hui. alors un peu de respect

  • il y’aura du pain sur la planche !

  • Mr Levi, la fonction publique est un choix, on reste ou s’en va. La présidence du Faso, c’est une obligation, après 2 mandats on s’en va. Moi c’est à ce niveau que je ne comprends pas ! Après 27 ans on veut un lenga et tu crois que les mesures démagogiques dites sociales vont émoussées l’ardeur des travailleurs regroupés dans les syndicats.

  • il ya aussi la greve des greffiers a partir du 27 octobre et cela pendant une semaine

  • Levi,informe toi cherche a connaitre la plate forme de CCVC ou de l’UAS avant d’interveenir n’importe comment sur les forums.

  • on vous soutient les gars. courage car le changement est tout proche.

  • je fait un seul constat,si nous nous prenous pas garde le pouvoir au Burkina sera militaire.Après 2011 le pays appartient aux forces de l’ordre toute catégorie confondues. Eux ont eux satisfaction sauf les fonctionnaires civiles.sans lutte pas d’acquis ; mobilisation dans tous les secteurs.

  • M. Hati, vous serez la bienvenue dans le club des fonctionnaires. Combien de citoyens refusent de passer les concours de la fonction publique à cause des conditions misérables des fonctionnaires ? Et les fuites de cerveau dues à ces mêmes conditions, qu’en pensez-vous ? Même si ces conditions ne vous concernent pas parce que vous bénéficiez peut être des bons de carburant et des dons en produit de première nécessité, sachez que votre progéniture a de très fortes chances d’être confrontée à la baisse continuelle du pourvoir d’achat et à la misère que vivent les fonctionnaires burkinabé. Le Burkina Faso appartient à tous les citoyens burkinabé. Donc les choses doivent logiquement changer.

  • mr levi avec le respect que vous dois permettez moi de vous dire que vous etes de mauvaise fois les syndicats sont reconnus par la constitution burkinabe pour cela ils leur droits de mener leur activites comme vous aviez le droit de vous regrouper en association pour lapper les restes de vos maitres personne ne demande la mer a boire a ce regime juste un minimum pour survivre

  • Oui pour les combats pour améliorer les conditions de vie des travailleurs ; mais NON à l’opportunisme et à l’irresponsabilité. Comment pouvez-vous expliquer une telle levée de boucliers alors que le pays tout entier s’inquiète pour son avenir du fait des querelles déjà irresponsables de politiciens sectaires et incapables de s’entendre sur l’essentiel. Si les "travailleurs" ont un grain de bon sens ils devraient attendre que le front politique se calme un peu. Certains parlent de l’opportunité du référendum ; alors qu’ils nous disent ce qu’il en est de l’opportunité de cette surchauffe sur le front social en ce moment précis. C’est sûr ; ils jubilent puisque cela fait leurs affaires. Du moins le pensent-ils. Mais voilà ce sont encore les pauvres populations qui vont trinquer.

  • mobilisons nous pour dire non a une fonction publique a double vitesse et non a la loi 013. tous déterminés nous vaincrons

  • Bonjour Monsieur "opportunisme, irresponsabilité". Si les politiciens n’arrivent pas à s’entendre, ce n’est pas pour autant que les travailleurs doivent cesser de vivre. Sauf votre respect, instruisez-vous et renseignez-vous davantage sur les vraies raisons de la lutte avant de tenir de tels propos. Savez-vous de quelle année date la plate forme revendicative des syndicats des travailleurs ? Et le protocole d’accord passé avec le gouvernement, qu’en a-t-il fait ? Et cette histoire de continuum, ne vous sentez-vous pas concerné ? Tout cela doit-il attendre et encore combien d’années ? A vous de juger quel partie mérite ces propos injurieux.

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter


LeFaso.net
A propos..
Flux  RSS 2.0
Plan du site
Nous contacter
Condition d'utilisation
Responsabilité
Cookies et cache
Version mobile
Publicité
Partenariat

LeFaso.net © 2003-2018 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés