On en parle : Un conseil extraordinaire des ministres pour trancher la question du référendum ?

vendredi 17 octobre 2014 à 09h42min

Il se murmure que le gouvernement devrait tenir une session extraordinaire du Conseil des ministres demain 17 octobre 2014. L’objet pourrait porter sur le bilan du dialogue politique initié par le président du Faso et qui, comme on le sait, a pris fin le lundi 6 octobre, après le constat par les deux parties de l’impossibilité de s’accorder sur les préalables.

RÈagissez ‡ cet article Réagissez
On en parle : Un conseil extraordinaire des ministres pour trancher la question du référendum ?

Depuis lors, les protagonistes n’ont pas tari de démonstrations pour se rejeter mutuellement la responsabilité de l’échec du dialogue. Et les commentateurs y sont allés à qui mieux mieux pour proposer de nouvelles pistes de sorties de crise, en appelant au référendum ou en mettant en garde contre sa tenue.

C’est dans cette expectative qu’il se susurre qu’une session extraordinaire du Conseil des ministres est prévue pour se tenir demain vendredi 17 octobre. Elle se penchera sur ce qu’il faut tirer comme bilan de ce dialogue politique avorté et décidera de la suite à y donner. Dossier à suivre.

Lefaso.net

Imprimer l'article

Vos commentaires

  • Le 16 octobre 2014 à 19:37, par sow
    En réponse à : On en parle : Un conseil extraordinaire des ministres pour trancher la question du référendum ?

    vive le referendum , oui que soit ça vite , oui au referendum

    Répondre à ce message

  • Le 16 octobre 2014 à 19:39, par kaboré ludovic de tanghin
    En réponse à : On en parle : Un conseil extraordinaire des ministres pour trancher la question du référendum ?

    OUI ET OUI au référendum ! trêve de bavardages passons à l’actions et aux choses sérieuses ; le référendum

    Répondre à ce message

  • Le 16 octobre 2014 à 19:46
    En réponse à : On en parle : Un conseil extraordinaire des ministres pour trancher la question du référendum ?

    Malheur à ceux qui bâillonnent leur peuple !

    Répondre à ce message

  • Le 16 octobre 2014 à 19:47, par Salif
    En réponse à : On en parle : Un conseil extraordinaire des ministres pour trancher la question du référendum ?

    Des troubles et autres remous sociaux, que le ciel nous en garde.

    Répondre à ce message

  • Le 16 octobre 2014 à 19:53
    En réponse à : On en parle : Un conseil extraordinaire des ministres pour trancher la question du référendum ?

    Il y eu un 17 mai 1983..... rappelez vous

    Répondre à ce message

  • Le 16 octobre 2014 à 19:54
    En réponse à : On en parle : Un conseil extraordinaire des ministres pour trancher la question du référendum ?

    personne ne va sortir indemne. Il faut mouiller tout le monde. A tous les jurists du gouvernement, c’est le moment ou jamais de faire votre objection de conscience en donnant librement et HONNETEMENT VOTRE OPINION. Je pense a mes deux anciens prof de droit Vincent ZAKANE et Jerome BOUGOUMA et ma promotionnaire Julie SOMDA. Est-il légale pour le president de faire recours l’Art 49 pour convoquer un referendum en vue de modifier l’art 37 ? Vous avez toujours votre avenir devant vous. Surtou Julie que je vois comme haut fonctionnaire international à la CIJ pour retrouver d’autre promotionnaires qui y sont déja. C’EST LE MOMENT OU JAMAIS

    Répondre à ce message

  • Le 16 octobre 2014 à 19:56, par Yeral Dicko
    En réponse à : On en parle : Un conseil extraordinaire des ministres pour trancher la question du référendum ?

    Et le gouvernement va se fonder sur quelle légitimité pour trancher sur cette question bonnes gens ?

    Répondre à ce message

  • Le 16 octobre 2014 à 20:02
    En réponse à : On en parle : Un conseil extraordinaire des ministres pour trancher la question du référendum ?

    Héééiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiii

    Répondre à ce message

  • Le 16 octobre 2014 à 20:02
    En réponse à : On en parle : Un conseil extraordinaire des ministres pour trancher la question du référendum ?

    C’est le début de la fin demain. Faire le bilan de kel échec ??? Dans tes mediations, c’est comme tu a fais pour obtenir que les protagonists s’entendent ??
    Le compte a rebours a commencé. Je fais mes approvionnement ce soir. Gban-Gban qu’il veulent créer là, il vont prendre DRA. Mal meme.

    Répondre à ce message

  • Le 16 octobre 2014 à 20:04, par SERGE TOURE
    En réponse à : On en parle : Un conseil extraordinaire des ministres pour trancher la question du référendum ?

    Que puisse tous les fils du pays se prononcer vive le referendum

    Répondre à ce message

  • Le 16 octobre 2014 à 20:06, par kaboré ludovic de tanghin
    En réponse à : On en parle : Un conseil extraordinaire des ministres pour trancher la question du référendum ?

    OUI ET OUI au référendum ! trêve de bavardages passons à l’actions et aux choses sérieuses ; le référendum

    Répondre à ce message

  • Le 16 octobre 2014 à 20:06, par le conseiller
    En réponse à : On en parle : Un conseil extraordinaire des ministres pour trancher la question du référendum ?

    Blaise aime les tournures inutiles. S’il est au rond-point des Nations Unies et on le dit d’aller au grand marché, il préfère repartir à l’échangeur de l’est, passe par l’échangeur de Ouaga 2000 et il fonce au rond-point de la Patois avant de foncer au grand marché.
    Espérons que ces collaborateurs vont l’amener sur le droit chemin. En attendant je veux que mon fils devienne un jour président aussi.
    Laissez les burkinabé tender cette expérience sur l’alternance et on verra. Si on voit que ça ne va pas, on dira à Djamila de se présenter.
    Le conseiller

    Répondre à ce message

  • Le 16 octobre 2014 à 20:09, par kaboré ludovic de tanghin
    En réponse à : On en parle : Un conseil extraordinaire des ministres pour trancher la question du référendum ?

    En tout cas nous là , on ne connait pas gros français mais une seule chose est claire et sûr pour nous autres : l’ultime solution de sortie de crise c’est l’expression du peuple au référendum .

    Répondre à ce message

  • Le 16 octobre 2014 à 20:09, par vérité no1
    En réponse à : On en parle : Un conseil extraordinaire des ministres pour trancher la question du référendum ?

    Quelle honte pour le Burkina ! Un référendum qui se discute par l’exécutif ! L’AN a rejeté le projet et on devrait l’enterrer pour de bon !

    Répondre à ce message

  • Le 16 octobre 2014 à 20:10, par Issouf Traoré
    En réponse à : On en parle : Un conseil extraordinaire des ministres pour trancher la question du référendum ?

    vraiment je suis perdu dans ce pays. pourquoi vouloir obliger une personne à accepter une chose qui n’est pas juste. Evitons de forcer les choses et donnons la chance à tous les fils de ce pays de prouver ce dont ils sont capables car chacun de nous a des compétences à faire valoir.

    Répondre à ce message

  • Le 16 octobre 2014 à 20:12, par kaboré ludovic de tanghin
    En réponse à : On en parle : Un conseil extraordinaire des ministres pour trancher la question du référendum ?

    l’opposition a quittée la table de discussion par ce que son argument contre le référendum n’est pas défendable .Aussi faut -il ajouter qu’ils sont leur propre avocat et non l’avocat du peuple car le peuple saura se défendre à travers les urnes .oui au référendum !!!!

    Répondre à ce message

  • Le 16 octobre 2014 à 20:14
    En réponse à : On en parle : Un conseil extraordinaire des ministres pour trancher la question du référendum ?

    C’est bien On reconnaitra les vrai ministres qui ont le courage de leur opinion. Dites lui la verité. c’est ce qu’il veut savoir actuellement.

    Répondre à ce message

  • Le 16 octobre 2014 à 20:29, par avion dans sac
    En réponse à : On en parle : Un conseil extraordinaire des ministres pour trancher la question du référendum ?

    Un conseil extraordinaire des ministres pour trancher la question du référendum.et le peuple burkinabé attend cela pour ce faire entendre dans ce pays des hommes intègres,donc ceux qui sont dans ce rand que ces ministres doivent faire preuve de sagesse avec cette initiative pour sortir la date de la tenue du référendum au Faso.

    Répondre à ce message

  • Le 16 octobre 2014 à 20:35, par la mer dans verre
    En réponse à : On en parle : Un conseil extraordinaire des ministres pour trancher la question du référendum ?

    ce conseil nous allons le soutenir jus qu’a son terme et nous allons les suivre de prêt et d’œil car ce référendum,nous allons vraiment lutter a ce que cela se réalise dans ce pays pour mieux trancher entre les burkinabés diviser sur une question dont ils ne savent vraiment pas ou est le blême...mais il faut que ces ministres fassent très vite pour nous donner la date de ce référendum et nous allons y aller...c’est tous ce que nous on demande

    Répondre à ce message

  • Le 16 octobre 2014 à 20:45, par Arnaud parqueu
    En réponse à : On en parle : Un conseil extraordinaire des ministres pour trancher la question du référendum ?

    sur cette question de referendum il faut que nous rappelons a ces ministre que le peuple a vraiment l’envi d’aller a un referemdum pour eviter toute situation qui pourrait se presenter comme imposition,mais pour plus de franchise entre les burkinabes qui ce sont laisser diviser sur une question que ces opposants ont eux a mal fait comprendre au peuple.....
    donc pour cela il faut un référendum pour mieux trancher entre nous...
    oui au référendum 100 milles fois

    Répondre à ce message

  • Le 16 octobre 2014 à 20:46, par Achille De TAPSOBA
    En réponse à : On en parle : Un conseil extraordinaire des ministres pour trancher la question du référendum ?

    le peuple n’attend que le référendum ! il suffit seulement de donner une date afin que le peuple souverain puisse aller au référendum afin de dire ce qui les arrangent .Sinon à mon avis les les tiraillements sur la situation sont vaines car le seul le seul arbitre habilité à trancher c’est bien le peuple !

    QUE LE SEIGNEUR BÉNISSE LE BURKINA FASO. AMEN
    PAIX ET JOIE A TOUS LES BURKINABES. AMEN

    OUI AU REFERENDUM
    OUI AU SÉNAT
    OUI A LA RÉVISION DE L’ARTICLE 37
    VIVE LE PEUPLE BURKINABÉ
    VIVE LA DÉMOCRATIE ET LE DIALOGUE POLITIQUE
    VIVE LA DECISION DU PEUPLE

    ACHILLE TAPSOBA
    Partisan inconditionnel du référendum

    Répondre à ce message

  • Le 16 octobre 2014 à 21:05, par Dèguè braisé
    En réponse à : On en parle : Un conseil extraordinaire des ministres pour trancher la question du référendum ?

    le referendum demeure une fin en soi !!!nul ne va echapper à ça,c’est tellema evident.Tu veu oh,referendum,tu veux pa oh,referendum !!!!!!!

    Répondre à ce message

  • Le 16 octobre 2014 à 21:11, par la lune
    En réponse à : On en parle : Un conseil extraordinaire des ministres pour trancher la question du référendum ?

    Les burkindbila veulent se prononcerr sur la question,pourquoi les en a empècher !!!à l’heure où nou parlons,on avait fini avec cette histoire de referendum la,mais helas l’immaturité à pris le dessus sur la raison et la maturité !!!!!

    Répondre à ce message

  • Le 16 octobre 2014 à 21:15, par La lumière
    En réponse à : On en parle : Un conseil extraordinaire des ministres pour trancher la question du référendum ?

    Les rideaux sont maintenant tombés sur cette polémique de oui ou non au referendum,le peuple vou dit en avoir marre de tou ceci car il n’admettra pa qu quiconqu vienne decider à sa place,il entend prendre ses responsabilité pour s’assumer avec allégresse en allan dan les urnes !!!!le peupl conscient veut alors le referendum !!!!!!

    Répondre à ce message

  • Le 16 octobre 2014 à 21:19, par Lamby
    En réponse à : On en parle : Un conseil extraordinaire des ministres pour trancher la question du référendum ?

    vous voyez clairement que c’est pr avoir une idee des ministres qui st avec lui.

    Répondre à ce message

  • Le 16 octobre 2014 à 21:21, par l’homme du golfe
    En réponse à : On en parle : Un conseil extraordinaire des ministres pour trancher la question du référendum ?

    J’espère que les ministres auront le courage de dire la vérité au président du Faso, sinon on assistera à une période sombre en cette fin d’année.

    Répondre à ce message

  • Le 16 octobre 2014 à 21:23
    En réponse à : On en parle : Un conseil extraordinaire des ministres pour trancher la question du référendum ?

    au moins on saura si il y’a des Hommes encore dans ce pays. Au lieu de trop parler. On sera enfin soulagé de cette incertitude.

    Répondre à ce message

  • Le 16 octobre 2014 à 21:24, par Sidpayodé
    En réponse à : On en parle : Un conseil extraordinaire des ministres pour trancher la question du référendum ?

    Pourquoi un conseil de ministres extraordinaire pour faire le bilan du dialogue politique national ? Le dernier dialogue était une initiative de la Présidence !!!

    Répondre à ce message

  • Le 16 octobre 2014 à 21:26, par enfant du peuple
    En réponse à : On en parle : Un conseil extraordinaire des ministres pour trancher la question du référendum ?

    je parie que il y aura des gens qui trouverons quelque chose a dire sur ce conseil que nous trouvons très extraordinaire d’ailleurs a ce sens que il s’agit de le tenue d’une chose qui pourra mieux amener les burkinabés a véritablement réfléchir sur certaines choses que nous trouvons un très important dans ce pays...

    Répondre à ce message

  • Le 16 octobre 2014 à 21:27, par le terrible
    En réponse à : On en parle : Un conseil extraordinaire des ministres pour trancher la question du référendum ?

    AVEC LE REFERENDUM,UN JOUR NOUVEAU S’ELEVERA SUR LE BURKINA FASO ?UN VENT NOUVO SOUFFLERA ET LE PRESIDENT BATISSEUR BLAISE COMPAORE AMENERA SON PAYS SUR LES CHANTIER DE L’EMERGENCE ACCELEREE !!!!!!oui au referendum !!

    Répondre à ce message

  • Le 16 octobre 2014 à 21:31, par le guetteur
    En réponse à : On en parle : Un conseil extraordinaire des ministres pour trancher la question du référendum ?

    j le dis et le praclamme haut et fort,tou ceux qui sont contre le referendum sont contre le developpement et l’emergence du Burkina faso !!!!!

    Répondre à ce message

  • Le 16 octobre 2014 à 21:33, par youssouf
    En réponse à : On en parle : Un conseil extraordinaire des ministres pour trancher la question du référendum ?

    si le conseil a décider de initier un tel conseil que nous pouvons dire sur extraordinaire pour que après les députés de l’assemblée la parole reviens au hommes qui sont la pousser les dossier du pays a nous expliquer le bien fonde du référendum et ensuite laisser les burkinabés aller au référendum pour un meilleur tranche politique...
    vive le référendum,vive les burkinabé car le peuple dit oui au référendum au Faso..

    Répondre à ce message

  • Le 16 octobre 2014 à 21:38, par l’amazone
    En réponse à : On en parle : Un conseil extraordinaire des ministres pour trancher la question du référendum ?

    Malheur,oui grand malheur à ceux qui refusent au peuple burkinabè le referendum,ne permettons pas à ces opposants de pietiner nos testicules de la sorte !!!nou voulons nou voulon pourquoi eux ils ne veulent pas à notre place ?vive le referendum à jamais !!!!!

    Répondre à ce message

  • Le 16 octobre 2014 à 21:39
    En réponse à : On en parle : Un conseil extraordinaire des ministres pour trancher la question du référendum ?

    Moi, je suis pauvre, donc je n’ai rien à perdre !
    Il n’ont qu’à créer la bagarre là, on verra qui va perdre le
    plus ! Y’a toujours un goutte d’eau( une seule) pour faire déborder
    un vase déjà plein. Hééééééiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiii........

    Répondre à ce message

  • Le 16 octobre 2014 à 21:41, par Ka
    En réponse à : On en parle : Un conseil extraordinaire des ministres pour trancher la question du référendum ?

    Peuple Burkinabé disons un chat un chat, Blaise Compaoré ou ses acolytes ne sont pas des enfants qu’on doit dorloter a vie. Tous ceux qui ont tendu la main à Blaise Compaoré ont eu pour leurs frais : Thomas Sankara et ses compagnons, ses vrais amis Zongo, Lingani et autres, le conseil des sages, sans oubliez ceux qui l’ont fait un chef d’état respectable : Quand on tend la main droite a Blaise Compaoré, il te coupe la main gauche et cela depuis le collège de Fada. Non Mr. Blaise Compaoré, une loi est une loi, une limite de deux mandats présidentiels est une limite avec un trait rouge, nous ne sommes pas des enfants des colons, nous sommes tous mûrs, le système Français pour l’Afrique est derrière nous, avec des intellectuels à la hauteur pour prendre le volant d’un continent qui sera le moteur économique du monde dans 50 ans avec ses 3 milliards d’habitants a venir. Le peuple ne fera pas un cadeau à Blaise Compaoré ni a aucune d’autre personne, il doit quitter le pouvoir selon la lettre et l’esprit de l’article 37 qui interdisent tout président du Faso de briguer 3 mandats présidentiels consécutifs comme dans tous les pays ou les institutions sont respectés. Si non, où allons-nous ? Donner demain la même chose a un président prédateur pour qu’il bousille nos lois ? Non ! Blaise Compaoré doit donner un exemple à toutes les générations suivante, et que le Burkina avance dans l’émergence et dans la paix. Non ! Pas question de referendum bidon, pour un président qui doit respecter nos lois, ou ça sera un soulèvement populaire sans fin, suivie d’une crise sanglante à l’Ivoirienne au bonheur de Kouanda, Yoda et Tapsoba, qui veulent envoyer notre pays en enfer par égoïsme.

    Répondre à ce message

  • Le 16 octobre 2014 à 21:41, par lefilsintègre
    En réponse à : On en parle : Un conseil extraordinaire des ministres pour trancher la question du référendum ?

    Aye,moi mème je suis fatigué de tou ça !!!!!il n’ont ka nou laisser on va aller faire le referendum,là chacun aura la paix dan ce pays quoi.Tou les jours cè oui,cè non............ALOR OUI en fin de compte !!!!

    Répondre à ce message

  • Le 16 octobre 2014 à 21:46, par Aline
    En réponse à : On en parle : Un conseil extraordinaire des ministres pour trancher la question du référendum ?

    Attendez les gars,finalema cè quoi ?oui ou non ?Dites-moi !!!ah ah ah on vien de me repondre,j’entend dire que cè oui !!!!alor oui donc au referendum et qu les malheureux partisan du non range leur queue entre leur jambe une bonne fois pour toute......

    Répondre à ce message

  • Le 16 octobre 2014 à 21:46, par vieux pere
    En réponse à : On en parle : Un conseil extraordinaire des ministres pour trancher la question du référendum ?

    qui veut ou pas ce référendum aura bel et bien lieu dans ce pays et je pense bien que nous devons pas laisser quelqu’un d’autre entrer ce que la constitution dit et ce que le peuple doit fait pour un maintient de paix très durable dans ce pays...et nous somme tous prêt pour la tenue d’un référendum dans ce pays pourvu que cela soit dans le cadre de maintient de paix entre les burkinabés.......allons y

    Répondre à ce message

  • Le 16 octobre 2014 à 22:00, par femme integre
    En réponse à : On en parle : Un conseil extraordinaire des ministres pour trancher la question du référendum ?

    ce référendum aura bel et bien lieu dans ce pays qu’ils veulent ou pas,car si le Burkina ne venait pas a organiser un tel référendum dans ce pays on ne s’aura jamais vraiment qui est le meilleur développeur de ce beau pays,...et pour cela je dois dire a ces ministre de bien vouloir demander a notre président de nous élaborer son décret pour que nous puisons très vite aller au référendum le plutôt possible,,pour toujours garder cette grande paix qui règne dans ce pays...

    Répondre à ce message

  • Le 16 octobre 2014 à 22:09, par ombre et lumière
    En réponse à : On en parle : Un conseil extraordinaire des ministres pour trancher la question du référendum ?

    Monsieur le president,appellez au referendum svp !!!!!!!merci........

    Répondre à ce message

  • Le 16 octobre 2014 à 22:18
    En réponse à : On en parle : Un conseil extraordinaire des ministres pour trancher la question du référendum ?

    Les hostilités vont enfin commencer. s’ils le veulent ils nous trouveront sur leurs chemins

    Répondre à ce message

  • Le 16 octobre 2014 à 22:26
    En réponse à : On en parle : Un conseil extraordinaire des ministres pour trancher la question du référendum ?

    Quel gâchis ! On ne peut pas être arbitre et joueur en même temps. Que la raison l’emporte sur la passion. La grandeur d’une personne c’est d’écouter et ensuite de trancher avec sagesse
    Le monde entier nous regarde Mr le Président du Faso. Ne versons pas dans une crise insensée qui va isoler notre pays et le conduire dans un chao.

    Répondre à ce message

  • Le 16 octobre 2014 à 22:55, par faso demain
    En réponse à : On en parle : Un conseil extraordinaire des ministres pour trancher la question du référendum ?

    tous les burkinabés savent bien que le dialogue devait être une arme pour ces gars de l’opposition et la majorité de trouver un terrain sur ce sujet qui ne finis pas dans la tête de ces gars de la ville de Ouagadougou et dans plusieurs localité du Burkina.
    et que chaque citoyens de ce pays puisse bien se divertir avec les urnes.....

    Répondre à ce message

  • Le 16 octobre 2014 à 23:00, par D8D8
    En réponse à : On en parle : Un conseil extraordinaire des ministres pour trancher la question du référendum ?

    surtout concertez vous et donner nous une bonne date de la tenue de notre référendum dans ce pays des burkinabés .car actuellement nous somme tous dans l’attente d’une suite favorable de votre conseil extraordinaire pour savoir comment vont se passer les choses dans ce pays.nous on veut le référendum,c’est tous ce que nous on demande dans ce pays.

    Répondre à ce message

  • Le 16 octobre 2014 à 23:13, par verdad
    En réponse à : On en parle : Un conseil extraordinaire des ministres pour trancher la question du référendum ?

    On en parle et on va toujours parler de ça mes cher amis de l’opposition du Faso,car ce pays ne vous appartiens pas mais aussi a ceux qui veulent que le président organise un référendum pour que nous puisons aller dire ce que nous pensons dans les urnes et non dans les rues de Ouagadougou,,,,donc cesser d’envoyer nos parents dans les dépôts de la non légalité absolue...

    Répondre à ce message

  • Le 16 octobre 2014 à 23:14
    En réponse à : On en parle : Un conseil extraordinaire des ministres pour trancher la question du référendum ?

    Un pays qui n’a plus de justice est un pays dont la gouvernance repose sur la duplicité. Pourquoi opter pour le referendum et vouloir faire endosser la responsabilité par le gouvernement. Les membres du gouvernement ont-ils le choix en présence du chef du gouvernement de dire non à son initiative ! C’est aller contre le gouvernement et marcher contre le gouvernement c’est se faire débarquer simplement puisqu’on n’est plus dans sa politique.C’est là aussi qu’on devrait voir des personnalités se dégager mais qui ne veut pas être ministre le plus longtemps possible ! Le referendum ne concerne que le président qu’il ait de courage de dire oui à son referendum c’est tout la suite on verra. Dans les autres pays les chefs d’état se prononcent régulièrement sur la TV abordant dans questions d’intérêt national mais le nôtre on ne le voit tituber qu’à l’extérieur du pays ou de retour d’un voyage à l’aéroport et dans les audiences au palais. On ne le voit sur aucun sentier ce sont les ministres qui se battent dans tous les sens... crise alimentaire,rentrée scolaire,problème de saturation dans les écoles, braquage, grand banditisme... silence total du président. Le problème du pays c’est bien autre chose que le referendum.

    Répondre à ce message

  • Le 16 octobre 2014 à 23:22, par imperturbable
    En réponse à : On en parle : Un conseil extraordinaire des ministres pour trancher la question du référendum ?

    Pourquoi cherchez- vou des poux sur un crane rasé ?La position du peuple est claire et net,le referendum !donc attention à ne pas hypothéquer cette volonté du peuple de se faire consulter sinon malheur à vou !!!!

    Répondre à ce message

  • Le 16 octobre 2014 à 23:22, par ouedraogo
    En réponse à : On en parle : Un conseil extraordinaire des ministres pour trancher la question du référendum ?

    ces gars qui ont suspendu le dialogue de notre président,ne doivent plus nous en parler de dialogue encore et je pense bien que ces ministres aurons le courage de dire cela entre eux pour que ces gars sachent vraiment que ce pays n’est pas un champs de mil ou d’arachide ou il faut faire ce que ton cœur te dit mais plutôt faire ce que les textes recommandes et je pense bien que nous sommes tous d’accord a ce que un référendum tombe très rapidement dans ce pays et allons y aller tous !!!!!!!!!!!!!!!!
    référendum piannnnnn

    Répondre à ce message

  • Le 16 octobre 2014 à 23:33, par youssouf
    En réponse à : On en parle : Un conseil extraordinaire des ministres pour trancher la question du référendum ?

    ces ministres vont honore le peuple sur le point de la tenue d’un référendum dans ce pays des hommes intègres en nous disant que le referendu est le seul moyen de pouvoir diviser entre les burkinabés d’ici et d’ailleurs,et nous devons les soutenir dans ce sens mes chers amis du pays...allons au referendu c’est tous !......

    Répondre à ce message

  • Le 16 octobre 2014 à 23:33, par Cami
    En réponse à : On en parle : Un conseil extraordinaire des ministres pour trancher la question du référendum ?

    Merci au gouvernement de prendre ses responsabilités.

    Nous au CDP, nous sommes pret a toute éventualités.
    Vive le référendum, et viva le CDP ET SES ÀLIES .
    Militants et militantes , soyez prêts a répondre a nos prochains appels .

    Répondre à ce message

  • Le 17 octobre 2014 à 00:00, par BASSAN JUSTE
    En réponse à : On en parle : Un conseil extraordinaire des ministres pour trancher la question du référendum ?

    Je m’excuse, on n’a pas besoin d’un conseil des ministres pour trancher ce fameux disant *Référendum*. La réponse est entre les mains de notre cher Président du Faso, puisse que la constitution dit qu’il ni y a pas deux mandats renouvelable, ainsi donc qu’il choisisse son successeur et le combat continu. De quoi la majorité craint alors ? Vive la démocratie au pays des hommes intègres. Que le tout puissant nous protège jusqu’à la fin de tout un chacun.

    Répondre à ce message

  • Le 17 octobre 2014 à 00:05, par Ka2
    En réponse à : On en parle : Un conseil extraordinaire des ministres pour trancher la question du référendum ?

    Blaise tu est notre fierté à nous tous,en avant pour donc le referendum !!!en avant pour la victoire !!!!!!

    Répondre à ce message

  • Le 17 octobre 2014 à 00:11, par Nguess
    En réponse à : On en parle : Un conseil extraordinaire des ministres pour trancher la question du référendum ?

    Ha ha ha !!!sacré opposition burkinabè,une opposition qui coure en se grattant les fesses ne peut que ramasser ses 32 dents à terre par la suite !!!!on pretend que le peuple est avec nou mais on a peur d’aller faire voter ce peuple dan les urnes pour un referendum qui sera legalema initié.Quelle contradition fatale !!

    Répondre à ce message

  • Le 17 octobre 2014 à 00:14
    En réponse à : On en parle : Un conseil extraordinaire des ministres pour trancher la question du référendum ?

    Le risque est grand aujourd’hui de mettre en danger ce pays par les gouvernants actuels. Or depuis 30 ans, le peuple a fait des sacrifices immenses pour conserver sa constitution, pour espérer créer sa démocratie. Or le consensus constitutionnel semble être de plus en plus remis en cause par les gouvernants d’aujourd’hui dans le but de satisfaire la soif de pouvoir d’un individu. Ces gouvernants ont le devoir sacré de mettre en avants les intérêts du pays et non pas leurs propres intérêts. Remettre en cause le consensus sera l’acte de trahison le plus grave. Pourquoi ? Parce que la constitution est sacrée. Et le processus de sa mise en place le montre. Il faut bien se rappeler comment cela se passa et quels sont les dangers du tripatouillage qui s’annonce.

    D’abord, les forces politiques se sont réunis et ont ébauché la constitution. Quand ils ont fini de s’entendre, sans exclusion, ils se sont mis d’accord sur la version finale et ont appelé au référendum constitutionnel. Et la constitution a été votée et promulguée. A l’origine, la constitution n’était pas l’oeuvre d’un parti politique, ni d’un gouvernement. C’était l’oeuvre de toutes les composantes de la nation. Le consensus dans un Etat est fondateur de cet Etat et des valeurs qui y sont défendues. La constitution d’un pays, par définition, est un consensus national.

    La constitution a créé le régime politique. Chez nous, elle a créé un régime politique démocratique, différent d’un régime monarchique. A travers le régime politique, elle règle la circulation des gouvernements à la tête de l’Etat. A partir de ce moment, elle rend légitime les gouvernements qui viennent et partent, à travers le jeu de la concurrence entre les partis politiques matérialisé par les élections. Autrement dit, pour emprunter le langage informatique, la constitution équivaut à peu près au système d’exploitation « Windows » sur un ordinateur. Windows est le garant du fonctionnement des programmes d’application comme « Word » « et Powerpoint » qu’on peut installer et désinstaller à tout moment quand le Windows est bon. Quand il est n’est pas bon, l’application ne marcheront pas. Les programmes d’application sont comme les gouvernements qui s’installent, partent, mais le régime démocratique reste, quand on est dans un pays avec des institutions qui marchent, qui sont fortes. C’est le sens des institutions fortes du Président Obama.

    Il ne faut donc pas confondre un gouvernement, ici, le gouvernement de Blaise Compaoré et de Luc Adolphe Tiao, et le régime politique, qui est démocratique, la marque déposée du peuple burkinabè, scellée dans la constitution, notre contrat social.

    Dans le cas de notre constitution, le gouvernement étant légitimé par la constitution, sans celle-ci, ce gouvernement n’a pas de légitimité. Pour changer la constitution et avoir une légitimité, il faut passer par le processus consensuel (inscrit dans la constitution parce que la constitution elle-même est consensuelle) avant d’aller à quelque référendum que ce soit.

    Dans aucun Etat de droit de ce monde, une loi ne peut être faite ou transformée pour satisfaire les soifs de pouvoir d’un seul individu.

    Alors, si un parti politique, parce qu’il gouverne, prend la responsabilité sur elle, par quelque moyen que ce soit, sans consensus politique débouchant sur un nouveau contrat social (la règle inscrite dans la constitution ayant été violée), de briser le contrat social, il briserait de fait le régime démocratique et créerait un régime clanique, excluant de fait une partie ou des parties de la population du pays. Or dans les démocraties, même les minorités ont des droits. Si non, les Touaregs ne seraient pas en train de lutter pour prise en compte au Mali à travers des réformes politiques.
    Confondre les droits du peuple créés par un consensus constitutionnel et ceux d’un gouvernement passager, serait comme confondre un système d’exploitation à un programme d’application, c’est-à-dire scier la branche sur laquelle on est assis, tricher avec la loi fondamentale.

    N’importe quel gouvernement qui s’amuse ainsi à tricher avec les institutions démocratiques perd de ce fait sa propre légitimité. Il n’a plus aucune base légitime pour se considérer comme un gouvernement national. Et, puisque, dans notre cas, c’est un seul individu qui veut faire changer la constitution pour lui-même, ou commettre des gens à ce changement qui ne profite qu’à lui seul, alors, nous serons dans toute autre chose sauf dans une république. Les avocats du Burkina Faso se sont déjà prononcés sur le parjure qui découlerait de la remise en cause de la forme républicaine de l’Etat inscrit dans la constitution. Le pouvoir d’un individu est la monocratie et le pouvoir d’un groupe de gens repus, riches, est une oligarchie. Et Dieu n’a envoyé aucun individu sur cette terre pour gouverner les autres ! C’est pourquoi les peuples les plus intelleigents ont inventé la démocratie pour permettre une alternance au pouvoir, dans la mesure où tous les hommes sont libres et égaux en droit dans et chacun d’eux a le droit de prétendre à gouverner son pays. Cela interdit aux autres de falsifier les lois et empecher les autres de jouir de leur droits.

    Un consensus démocratique (la constitution) brisé équivaut à l’ouverture de toute autre voie de règlement de compte puisqu’ aucune constitution partisane, donc, non consensuelle, ne saurait légitimer un quelconque gouvernement, ni une quelconque unité nationale.

    Or, il semble que ceux qui sont au pouvoir ont pris en otage ceux qui n’y sont pas. Ils gouvernent avec l’argent de tous et veulent se passer définitivement de l’autre moitié du pays en invoquant leur droit à un référendum illégal et anticonstitutionnel.
    Or dans une république, dans une démocratie, aucune force politique majeure ne doit être brimée par une autre force. Dans une république, on ne brime même pas une minorité. Il s’agit de principes sacro-saints du vivre-ensemble. Si ces principes ne sont pas respectés, alors, la république éclate en lambeaux. C’est pourquoi, aujourd’hui, le non de l’opposition au charcutage de la constitution démocratique pour en faire une constitution de type monarchique, a force de loi. L’opposition est dans son rôle constitutionnel de contre-pouvoir, de sauvegarde des instititions républicaines, sources de notre raison de vivre ensemble.

    Blaise Compaoré a le devoir sacré de ressouder ce pays divisé. Pas par un référendum comme il semble en avoir l’intention, car tout référendum signifierait l’aggravation de la division, mais en supprimant la cause du désaccord qui est sa prétention anticonstitutionnelle à une cinquième candidature à la présidence de la république.

    Répondre à ce message

  • Le 17 octobre 2014 à 01:05, par Markaj Sereme
    En réponse à : On en parle : Un conseil extraordinaire des ministres pour trancher la question du référendum ?

    Mais pour qui on nous prend meme ? C’est un conseil des minsitres qui va trancher de cette question ? Moi je n’ai vote personne pour etre ministre. Quelle est la difference entre un conseil des ministre et Blaise le nommeur de ses ministres ? Vous voulez nous prendre piour des imbeciles ? La revolte que vous voulez- la, vous allez l’ avoir et ca va meme vous rassasier.
    Blaise a elu elu sous un contrat : Deux mandats et tu circules. Ton mambara - la ne marche meme pas. Meme un bebe connait ca bine meme. Comme il nous a montre a nous tous qu’ il veut rester par tous les moyens, nous aussi ona reuni topus es moyens pour le chasser. Ca va etre difficile mais il va le regretter.

    Répondre à ce message

  • Le 17 octobre 2014 à 01:07
    En réponse à : On en parle : Un conseil extraordinaire des ministres pour trancher la question du référendum ?

    C’etait miuex meme de poser le probleme a l’ AN qu’ a des minsitres que je n’ai rien a cirer avec ? Ils ne deteinnent pas de mandats electifs et font partie de l’ Executifs dont Blaise est le boss. Donc ils sont les executants de Blaise et ils ne peuvent refleter que les vues de blaise. Ne fatiquer pas les gens. Vous avez fait comment commment , on vous attend autour du cadavre.

    Répondre à ce message

  • Le 17 octobre 2014 à 01:30, par Pain et liberte !
    En réponse à : On en parle : Un conseil extraordinaire des ministres pour trancher la question du référendum ?

    Vive le peuple libre et intègre du Burkina Faso !!!
    Maudits soient les vrais responsables de l’échec programmé du dialogue dit "inclusif" !
    Peste soit des politiciens malhonnêtes et des tripatouilleurs de la Constitution adoptée librement en 1991 par le peuple souverain du Burkina Faso !
    Vive la CPI pour les scélérats et les traitres du peuple burkinabè !

    Répondre à ce message

  • Le 17 octobre 2014 à 01:48
    En réponse à : On en parle : Un conseil extraordinaire des ministres pour trancher la question du référendum ?

    L’opposition en allant au dialogue n’est pas tombée dans le piège grâce à sa vigilance et à la grande marge de concertation au sein du CFOB. Voilà que même allée au dialogue elle devient le bouc émissaire de l’échec du dialogue et l’accusation portée sur l’opposition n’est pas à propos après un travail d’ensemble dans un tel contexte. La stratégie c’était de voir l’opposition refuser le dialogue pour la traiter de tout et ainsi foncer tout droit au referendum avec la seule raison que l’opposition n’a pas coopérer au dialogue. Maintenant c’est le tour du gouvernement qui il semble doit décider : pour le président ? pour le peuple ? en fait de gouvernement c’est au premier ministre de savoir ce à quoi il s’engage.

    Répondre à ce message

  • Le 17 octobre 2014 à 01:59, par Afrique juste
    En réponse à : On en parle : Un conseil extraordinaire des ministres pour trancher la question du référendum ?

    Il n ’y aura pas de reférendum,ni de modification de l’article 37.On est fatigué de vos farces.
    Tout le peuple attend votre décision,là vous saurez à jamais si les mange mil qui bourdonnent autour de vous constituent une majorité ou une minorité.

    Répondre à ce message

  • Le 17 octobre 2014 à 02:24, par YIRMOAGA
    En réponse à : On en parle : Un conseil extraordinaire des ministres pour trancher la question du référendum ?

    On a pas besoin d’un conseil de ministres pour quoi que ce soit. ? SEM BC en toute âme et conscience, doit se prononcer par rapport à son serment. Il n’a pas prononcé son serment avec des ministres ? Il est devant la constitution et doit annoncer publiquement, devant les ministres<< je prend l’engagement de vouloir ou pas, modifier ou pas, la dite constitution.>> Le compte rendu du conseil de ministres le soir, sera * Le président a décide devant le conseil de ministres, vouloir maintenir en état, ou vouloir solliciter une relecture de la constitution en son article....tant tant tant. Comme tous les ministres connaissent son désir, moi même à leur place, je ferais sa volonté ? De toute façon l’histoire retiendra que......

    Répondre à ce message

  • Le 17 octobre 2014 à 02:43, par article 37
    En réponse à : On en parle : Un conseil extraordinaire des ministres pour trancher la question du référendum ?

    le moment de la fin risque d’arriver plus vite que prévu. En tout cas le jour du lancement du référendum sera le début de la fin de quelque chose.

    Répondre à ce message

  • Le 17 octobre 2014 à 02:50, par aurel
    En réponse à : On en parle : Un conseil extraordinaire des ministres pour trancher la question du référendum ?

    Si le government suit Sa logique j en doute fort qu Il convoque le referendum. Il faudra choisir enter Ebola ou le referendum

    Répondre à ce message

  • Le 17 octobre 2014 à 03:17, par Le sage
    En réponse à : On en parle : Un conseil extraordinaire des ministres pour trancher la question du référendum ?

    Chers freres et soeurs de notre cher Faso,le seul moyen de sortir de cette crise est d’aller au referendum pour sauver ce qui peut l’etre.Regarder un peu autour de vous a travers le monde,tout est desolation et tristesse " Irak,Lybie,Russe-Uk,Israel,ISIS,Boko...,Ebola".Ne tombons pas dans cette tourmante car on ne s’en sortira plus jamais. Si j"aime VRAIMENT mon cher Faso, freres et soeurs,je vais au referendum et je vote OUI ou NON.J’aurai contribuer grandement a epargner mon Pays de la misere et de la desolation.

    Répondre à ce message

  • Le 17 octobre 2014 à 03:40, par francois
    En réponse à : On en parle : Un conseil extraordinaire des ministres pour trancher la question du référendum ?

    C’est vraiment honteux pour ceux qui veulent à tout prix mettre ce pays en péril !!!! Ceux qui pense que Blaise seul est notre espoirs une seul chose est claire Blaise et tout ses hipocrite vont tous finire dans un bain de sang . Il n’ont même pas pitié de leur propre famille les burkinabé sont éveillez maintenant et personne n’attend une justice de l’extérieure nous allons tout simplement faire justice a juste prix à ceux qui bâillonne leur peuple a bonne attendeure salut !!!!!!!

    Répondre à ce message

  • Le 17 octobre 2014 à 03:45, par Maïga
    En réponse à : On en parle : Un conseil extraordinaire des ministres pour trancher la question du référendum ?

    Il vont prendre dras

    Répondre à ce message

  • Le 17 octobre 2014 à 04:59, par ZOUZOU 1er
    En réponse à : On en parle : Un conseil extraordinaire des ministres pour trancher la question du référendum ?

    A tous les burkinabè patriotes, Est-ce que le référendum est une priorité première pour le BURKINA aujourd’hui ? Sans éducation, sans santé, sans routes, sans !!!!!!!!!!!!!!!!!! le BURKINA n’a pas d’avenir mais sans Blaise COMPAORE le BURKINA continuera d’émerger et de rayonner dans la paix et la concorde. Que bénisse le BURKINA et le débarrasse de tous ceux qui peuvent compromettre la paix dans notre pays.

    Répondre à ce message

  • Le 17 octobre 2014 à 06:10, par Sidpasata Veritas
    En réponse à : On en parle : Un conseil extraordinaire des ministres pour trancher la question du référendum ?

    Comme dit le proverbe, "la bosse se trouve sur le dos du chameau mais c’est le dos de l’âne qu’on veut opérer". Autrement dit, c’est le président et son CDP qui ont initié et conduit le dialogue mais c’est maintenant le gouvernement qui doit en faire le bilan. Pauvres ministres, vous êtes vraiment à plaindre, mais vous aussi, vous l’aurez voulu d’avoir accepter de participer au gouvernement, avec cet homme comme président. Il va vous faire dire tout ce que vous ne voulez pas pour lui donner des raisons de convoquer son référendum. Ainsi il va vous mouiller encore et vous entrainer dans sa galère, parce que vous avez mangé sa soupe. C’est à lui de tirer les conclusions de son affaire, mais il va vous faire cracher cette conclusion et il va dire à tous le monde que c’est le gouvernement et pas lui qui a dit. Il va manger son méchant piment "foronto" dans votre bouche ! Eh oui, il a toujours été comme ça, ce monsieur qui a toujours faim de pouvoir.

    Répondre à ce message

  • Le 17 octobre 2014 à 07:43, par Zadané
    En réponse à : On en parle : Un conseil extraordinaire des ministres pour trancher la question du référendum ?

    Le droit l’a appelé referendum et dire à quel moment du blocage dans une société on peut l’utiliser. Le Faso est aujourd’hui en blocage où deux camps s’expriment. Quel nom le droit a t’il prévu de l’appeler ? Il sera peut être mieux de trouver aux chercheurs de solution à la crise cette appellation afin qu’ils l’appliquent. Sinon, si, l’unique solution c’est non au referendum, c’est donner raison à un camp sans jauger le déterminisme de chaque camp. Et en ce moment, le camp du oui qui n’a pas encore proféré ses menaces va commencer à le faire et cela va certainement troubler la quiétude du non qui l’aura emporté sans procès.

    Répondre à ce message

  • Le 17 octobre 2014 à 07:46
    En réponse à : On en parle : Un conseil extraordinaire des ministres pour trancher la question du référendum ?

    Huuuuuuuuuuuuummmmmmm...........Heeeeyyyyyiiiiiiiiiiiiiiii.......!!

    Répondre à ce message

  • Le 17 octobre 2014 à 08:13, par Wim
    En réponse à : On en parle : Un conseil extraordinaire des ministres pour trancher la question du référendum ?

    en général, un gouvernement est globalement favorable à la majorité présidentielle, chargé de l’accompagner pour la mise en œuvre du programme du Président. Un Conseil de gouvernement ne peut servir qu’à donner des avis techniques sur des questions politiques. A mon avis le titre n’est pas conforme à l’objet d’un avis que le gouvernement pourrait formuler, le conseil de ministre ne devrait pas TRANCHER. Celui qui tranche sur les question politiques c’est le Président de tous les Burkinabè, au regard des avis techniques (gouvernement, CES, institutions religieuses, autres) et des différents avis du Peuple représenté par les partis politiques.

    Répondre à ce message

  • Le 17 octobre 2014 à 08:14, par Wim
    En réponse à : On en parle : Un conseil extraordinaire des ministres pour trancher la question du référendum ?

    en général, un gouvernement est globalement favorable à la majorité présidentielle, chargé de l’accompagner pour la mise en œuvre du programme du Président. Un Conseil de gouvernement ne peut servir qu’à donner des avis techniques sur des questions politiques. A mon avis le titre n’est pas conforme à l’objet d’un avis que le gouvernement pourrait formuler, le conseil de ministre ne devrait pas TRANCHER. Celui qui tranche sur les question politiques c’est le Président de tous les Burkinabè, au regard des avis techniques (gouvernement, CES, institutions religieuses, autres) et des différents avis du Peuple représenté par les partis politiques.

    Répondre à ce message

  • Le 17 octobre 2014 à 08:27, par Gomissida 1er
    En réponse à : On en parle : Un conseil extraordinaire des ministres pour trancher la question du référendum ?

    metons de côté cette histoire de droit et voyons surtout l’intérêt général de la nation. Si le Président renonce au réferendum, nous courrons moins le risque de tomber dans les troubles que s’il y tient coute que coute .

    Répondre à ce message

  • Le 17 octobre 2014 à 08:28, par Inoussa verite
    En réponse à : On en parle : Un conseil extraordinaire des ministres pour trancher la question du référendum ?

    Une debauche d’energie, de ressources pour violer la constitution et se maintenir au pouvoir pendant qu’on devait penser a construire le pays : c’est ca aussi le sous developpement. Mais on attend la date du referendum pour nous rentrer dedans une bonne fois pour toute.

    Répondre à ce message

  • Le 17 octobre 2014 à 08:39, par Rimeminga
    En réponse à : On en parle : Un conseil extraordinaire des ministres pour trancher la question du référendum ?

    Nous appelons à la conscience de tous que le malheur n’arrive pas qu’aux autres pays. Une fois je joins ma voix à celles des autorités religieuses et demander a ce que vers politiciens nous laisse vivre en paix. A ceux qui cri référendum peut être que vous aviez une potion magique mais nous on en dispose pas. Ce Président n’est pas immortel qu’il s’en aille paisiblement.

    Répondre à ce message

  • Le 17 octobre 2014 à 08:58
    En réponse à : On en parle : Un conseil extraordinaire des ministres pour trancher la question du référendum ?

    Que Dieu protège mon beau pays. Vive la paix et la cohésion sociale.

    Répondre à ce message

  • Le 17 octobre 2014 à 09:09, par sidzabda2012
    En réponse à : On en parle : Un conseil extraordinaire des ministres pour trancher la question du référendum ?

    le gouvernement n’a aucune légitimité pour trancher sur cette question là ? le referendum est au dessus du gouvernement car le gouvernement n’est qu’un pouvoir exécutif chargé d’exécuter les décisions du pouvoir législatif (Assemblée Nationale) d’où l’Article 163 de la constitution.Si l’Article 163 et 164 de la constitution sont respectés là le gouvernement peut tenir "un conseils ultra-ordinaire des ministres" pour faire son petit malin par le biais de l’Article 48 de la constitution.Sans ça ce conseil de ministre prévu pour ce vendredi n’est qu’un retrouvailles extraordinaire des ministres.

    Répondre à ce message

  • Le 17 octobre 2014 à 09:11, par ASSAMI KOUANDA
    En réponse à : On en parle : Un conseil extraordinaire des ministres pour trancher la question du référendum ?

    NON AU REFERENDUM
    NON AU SÉNAT
    NON A LA RÉVISION DE L’ARTICLE 37
    VIVE LE PEUPLE BURKINABÉ
    VIVE LA DÉMOCRATIE À 2 MANDATS
    VIVE L’ALTERNANCE 2015

    Répondre à ce message

  • Le 17 octobre 2014 à 09:15
    En réponse à : On en parle : Un conseil extraordinaire des ministres pour trancher la question du référendum ?

    Soyez intègres, dites seulement la vérité. Le peuple vous le revaudra.

    Répondre à ce message

  • Le 17 octobre 2014 à 09:28, par serein
    En réponse à : On en parle : Un conseil extraordinaire des ministres pour trancher la question du référendum ?

    Quoique dubitatif, la position du président se précise davantage ; son envie d’aller au référendum ne fait plus de doute. Seulement entre son égo et une volonté non moins affichée du peuple à dire NON au référendum, il y’ a un grand pas à franchir.
    Plutôt que de compter sur un Gouvernement peu crédible aux yeux de l’opinion pour des questions imminament politique, pour se donner le courage politique, je pense qu’il est grand temps de puiser dans son tréfonds et de faire appel à la sagesse afin de trancher sur la question.
    Bien sur que le chef de l’État ne devrais pas perdre de vue qu’il joue là une carte décisive que l’histoire retiendra de son long règne au pouvoir.
    Blaise COMPAORE que la sagesse t’habite.

    Répondre à ce message

  • Le 17 octobre 2014 à 10:09, par NulNestIndispensable
    En réponse à : On en parle : Un conseil extraordinaire des ministres pour trancher la question du référendum ?

    Nous sommes à un tournant de l’histoire du Burkina Faso. Le peuple et la société civile ont traduit ses besoins, la majorité politique a expliqué sa position, l’opposition politique a expliqué aussi sa position. Il nous reste celle des ministres, du président du Faso et des députés. Chacun d’entre eux doit interroger sa conscience et répondre à la question suivante :
    Est-ce que la constitution est vraiment notre loi fondamentale qui mérite grand respect de tous ?

    Répondre à ce message

  • Le 17 octobre 2014 à 10:12, par Becool
    En réponse à : On en parle : Un conseil extraordinaire des ministres pour trancher la question du référendum ?

    Ne vous trompez pas. Ayez le courage de dire honnêtement ce que vous pensez. Ne soyez pas responsable du malheur des autres à défaut de leur procurer le bonheur.

    Répondre à ce message

  • Le 17 octobre 2014 à 10:17, par fox
    En réponse à : On en parle : Un conseil extraordinaire des ministres pour trancher la question du référendum ?

    Quel ministre peut contredire le Président ? Svp chèr gouvernement, arrêtez de ridiculiser le peuple.

    Répondre à ce message

  • Le 17 octobre 2014 à 10:26
    En réponse à : On en parle : Un conseil extraordinaire des ministres pour trancher la question du référendum ?

    Bonjour mon Blaiso. Là où je suis je ne peux en aucun cas vous atteindre ,
    mais par ce biais je vous donne mes conseils sincères qui sont les suivants :
    1. Ne tentez pas une quelconque modification, vous êtes un Homme d’Etat, et vous avez beaucoup fait pour le BF et la SR pour jouer à ce jeu. Si vous vous retirez vous faites non seulement du bien au BF, mais aussi à l’avenir de la démocratie en Afrique.
    2. En décidant de rester, vous ne faites du bien qu’a une minorité qui ne cherche en réalité qu’a vous créer des ennuis. Si vous insistez M. le président et que ca se tourne au vinaigre, je vous assure que cette minorité sera la1ere à sortir pour vous salir par des fausses déclarations. On en a vu en RDC avec Monbutu.
    NB:Monsieur le Président, n’insistez pas.

    Répondre à ce message

  • Le 17 octobre 2014 à 10:28, par Belco
    En réponse à : On en parle : Un conseil extraordinaire des ministres pour trancher la question du référendum ?

    Bonjour mon Blaiso. Là où je suis je ne peux en aucun cas vous atteindre ,
    mais par ce biais je vous donne mes conseils sincères qui sont les suivants :
    1. Ne tentez pas une quelconque modification, vous êtes un Homme d’Etat, et vous avez beaucoup fait pour le BF et la SR pour jouer à ce jeu. Si vous vous retirez vous faites non seulement du bien au BF, mais aussi à l’avenir de la démocratie en Afrique.
    2. En décidant de rester, vous ne faites du bien qu’a une minorité qui ne cherche en réalité qu’a vous créer des ennuis. Si vous insistez M. le président et que ca se tourne au vinaigre, je vous assure que cette minorité sera la1ere à sortir pour vous salir par des fausses déclarations. On en a vu en RDC avec Monbutu.
    NB:Monsieur le Président, n’insistez pas.

    Répondre à ce message

  • Le 17 octobre 2014 à 10:30
    En réponse à : On en parle : Un conseil extraordinaire des ministres pour trancher la question du référendum ?

    Si le referendum passe au Burkina il faut qu’on arrête d’enseigner le droit dans nos universités, qu’on libère tous les prisoniers, et que les magistrats retournent dans les champs.
    Décidement les autres peuples doivent penser que les burkiabés n’ont plus de couille. "Ho PEUPLE, QUE DE CRIMES NE FERAIT-ON PAS EN TON NOM !

    Répondre à ce message

  • Le 17 octobre 2014 à 10:35, par mades
    En réponse à : On en parle : Un conseil extraordinaire des ministres pour trancher la question du référendum ?

    Décidemment mon cher président tient à son fameux référendum. Oh si le bon dieu pouvait lui dire d’y renoncer car, après tout, c’est le peuple qui va en subir les conséquences néfastes. Mon cher blaiso, je te supplie de te barrer vite et maintenant pour laisser la place aux autres.

    Répondre à ce message

  • Le 17 octobre 2014 à 10:39, par BF
    En réponse à : On en parle : Un conseil extraordinaire des ministres pour trancher la question du référendum ?

    quand nous regardons dans le rétroviseur nous constatons que le passé rattrape de jour à jour Blaise Compaoré. la constitution est notre bible et elle est sacrée pour nous. Blaise Compaoré, tu ne peux pas être joueur et être arbitre à la fois. tu ne peux tripatouiller la constitution à ta guise.sache que tout règne à une fin et la fin du tien est arrivé.

    si tu penses mourir au pouvoir détrompe toi car la justice des hommes ne te ratera pas avant celle de Dieu.
    vous avez sucer le sang des vaillants peuples burkinabés et il est tant pour vous de payer et d’assumer les conséquences de vos actes. Beaucoup d’intellectuels Burkinabés aspirent un jour être président du Faso donc monsieur le président merci pour tes nombreux plagiats et pour tes nombreux assassinats et il est tant de rendre le fauteuil et la clef du palais. convoquer un conseil de ministre extraordinaire pour trancher sur la question du referendum, monsieur le président c’est utopique ce que vous demander, des ministres qui doivent leurs postes grâce à ton bon vouloir et tu veulent que ces gens te disent quoi si ce n’est pas ce que toi tu veux attendre. mon cher président, l’article 37 te concerne donc soit un homme et prend ta décision au lieu tourner en rond comme une toupie.

    Répondre à ce message

  • Le 17 octobre 2014 à 10:44, par Espoir
    En réponse à : On en parle : Un conseil extraordinaire des ministres pour trancher la question du référendum ?

    Ça fait rire et ça fait très mal.
    je pense en toute honnêteté même si on veut la paix, qu’on refuse le traitement humiliant qu’on veut nous infliger. Nous ne sommes pas des moutons, notre lois fondamentale qui est comme notre bible ou notre coran, qu’on veut tripatouiller à volonté pour satisfaire la base besogne d’un seul individu. Ka même soyons sérieux. on a modifié une première fois l’article 37, on a refusé et ils ont rétabli. Et cette fois-ci encore on veut modifier et tout ça pour un seul individu et les millions de burkinabè ?
    Si on laisse passer cette insulte à notre intelligence c’est que nous sommes tous des moutons et on sera maudit à jamais.

    Répondre à ce message

  • Le 17 octobre 2014 à 10:45, par ledoux
    En réponse à : On en parle : Un conseil extraordinaire des ministres pour trancher la question du référendum ?

    Au BURKINA FASO, personne n’est contre une candidature du CDP ; pour ça tout le monde est unanime. Alors vivement que ce conseil soit extraordinaire pour proposer au duc de designer un successeur. Là il découvrira ses ennemis entre les pro et les anti referendum. Mais moi je pari qu’il les trouvera (ses ennemis) parmi les pro.

    Répondre à ce message

  • Le 17 octobre 2014 à 10:49, par Wendkoguindé
    En réponse à : On en parle : Un conseil extraordinaire des ministres pour trancher la question du référendum ?

    Le pays n’a pas besoin de troubles. J’espère qu’à ce conseil extraordinaire, des hommes et des femmes suffisamment GRANDS verront et oseront dire la vérité. : 27 ans, dans la vie d’un individu, une institution, voire d’un pays, ce n’est point négligeable.C’est bon comme-ça !!!!!
    A BAS LE POUVOIR AD VITA ETERNAM !!!!!!

    Répondre à ce message

  • Le 17 octobre 2014 à 10:52
    En réponse à : On en parle : Un conseil extraordinaire des ministres pour trancher la question du référendum ?

    Très jolie comme dernière photo publiée de ce gouvernement

    Répondre à ce message

  • Le 17 octobre 2014 à 10:54
    En réponse à : On en parle : Un conseil extraordinaire des ministres pour trancher la question du référendum ?

    J’ose croire qu’il ne vont pas franchir le Rubicon en disant au Président que force reste à ses pirouettes et son orgueil de médiateur international pour forcer à convoquer ce référendum qui n’a d’intérêt que pour le Président et ses proches et non pour ce peuple qui est toujours soucieux de gérer ses quotidiens difficiles .

    Répondre à ce message

  • Le 17 octobre 2014 à 10:54, par Le Jacobin
    En réponse à : On en parle : Un conseil extraordinaire des ministres pour trancher la question du référendum ?

    Courage les gars du gouvernement, allez faite vite là. Referendum hohééé !!!! Décrétez vite ce machin et y aura rien. Le vrai peuple est avec vous, ne craignez rien. Vive le referendum ; vive la démocratie où le peuple a son mot à dire sur la constitution. On est ensemble !!!!!

    Répondre à ce message

  • Le 17 octobre 2014 à 10:55, par SERGE TOURE
    En réponse à : On en parle : Un conseil extraordinaire des ministres pour trancher la question du référendum ?

    le referendum , seulement est le souhait de nous les démocrate , vive la démocratie , oui au referendum

    Répondre à ce message

  • Le 17 octobre 2014 à 10:56, par Sucrette
    En réponse à : On en parle : Un conseil extraordinaire des ministres pour trancher la question du référendum ?

    Vous voyez !!!???? Blaise il est comparable à Gbagbo ! Boulanger, il veut rouler tout le monde dans la farine ! Sinon il y a combien de façons de dire qu’on ne veut pas de référendum ? Il faut qu’il reprenne conscience rapidement car il est en voie de perdre le peu de PATRIOTISME qui lui reste ! L’économie est entrain de subir le coup et il ne se rend même pas compte ou qu’il se moque de ça ! C’est manquer de considération pour son peuple !!!

    Répondre à ce message

  • Le 17 octobre 2014 à 11:07, par Issaka MILLOGO
    En réponse à : On en parle : Un conseil extraordinaire des ministres pour trancher la question du référendum ?

    vous ne comprenez pas français ou quoi,ce n’est pas certain et vous voila dans une conclusion active !demeurez responsable et surtout participez a consolider la paix dans notre beau pays le Burkina Faso !

    Répondre à ce message

  • Le 17 octobre 2014 à 11:11, par ouedraogo
    En réponse à : On en parle : Un conseil extraordinaire des ministres pour trancher la question du référendum ?

    revoyez la bible dans exode ! dieu lui même a durci le cœur de pharaon pour qu’il refuse de départ de son peuple ! la suite on le sait : c’est ce que dieu a réservé à notre président.

    Répondre à ce message

  • Le 17 octobre 2014 à 11:12, par Gouvernement du Faso en 2016
    En réponse à : On en parle : Un conseil extraordinaire des ministres pour trancher la question du référendum ?

    Le gouvernement du Burkina Faso en 2016 se compose ainsi qu’il suit :
    1- Président du Faso : Mr Marc Rock Christian KABORE
    2- Premier Ministre : Mr Zéphirin DIABRE
    3- Ministre des Affaires Etrangères : Mr Salif DIALLO
    4- Ministre de l’Intérieur : Mr Simon Compaoré
    5- Ministre de la Justice : Mr Bénéwendé S SANKARA
    6- Ministre de la Santé : Mr Ablassé OUEDRAOGO
    7- Ministre de la Promotion de la Femme : Mme Saran Séré SEREME
    8- Ministre de la Jeunesse : Mr Adama KANAZOE
    9-
    10-
    .
    .
    .
    25- Ministre...
    Arrêté la présente liste à 25 ministres pour un Burkina Faso Renouveau afin que l’Espoir, la Justice, la Bonne Gouvernance reviennent au Faso.

    Signé le Visionnaire - Prédicteur

    Répondre à ce message

  • Le 17 octobre 2014 à 11:15, par jojo
    En réponse à : On en parle : Un conseil extraordinaire des ministres pour trancher la question du référendum ?

    Tous pour le référendum !!!!!! OUI au référendum !!!

    Répondre à ce message

  • Le 17 octobre 2014 à 11:17, par Ragnangsamyé 2
    En réponse à : On en parle : Un conseil extraordinaire des ministres pour trancher la question du référendum ?

    Vive le référendum !!!!!!

    Répondre à ce message

  • Le 17 octobre 2014 à 11:22, par Mouni bii
    En réponse à : On en parle : Un conseil extraordinaire des ministres pour trancher la question du référendum ?

    la chose est simple. Il faut que Blaise force Djibrill à le remplacer. Il fait l’unanimité au Faso et à l’international. l’opposition n’est pas contre lui. si la mouvance est aussi honnête elle n’est pas contre Djibrill en 2015. Pardon BLAISE. Demande à Djibrill BASSOLE de te remplacer. il est compétent. c’est lui que rassure la communauté internationale que rien ne se passera au FAso. l’Enfant de SOLET il faut aider Blaise. ne le laisse pas entre les mais des méchants. Pardon DJIBI je vous en supplie.

    Répondre à ce message

  • Le 17 octobre 2014 à 11:23, par konté
    En réponse à : On en parle : Un conseil extraordinaire des ministres pour trancher la question du référendum ?

    Blaise ne doit pas oublier qu’il avait conseillé Tandja en son temps c’est à son tour et la même situation se présente à lui il doit s’auto conseiller et oublié les voraces qui l’entourent.

    Répondre à ce message

  • Le 17 octobre 2014 à 11:26, par zping
    En réponse à : On en parle : Un conseil extraordinaire des ministres pour trancher la question du référendum ?

    Les pouvoirs sont séparés. Pourquoi vouloir substituer le législatif à l’exécutif. Franchement ça ne va pas. Poser la question à nos élus. Je ne connais rien en droit, mais je pense que cela déroge à certains fondements de la loi. Et le référendum, pourquoi ?

    Répondre à ce message

  • Le 17 octobre 2014 à 11:34, par Procédure
    En réponse à : On en parle : Un conseil extraordinaire des ministres pour trancher la question du référendum ?

    Je ne cesserai jamais de le dire. Ni le président, ni les ministres ne peuvent décider de la tenue d’un référendum. Il y a une procédure à respecter. La constitution.

    Article 161
    L’initiative de la révision de la Constitution appartient concurremment
     :
    - au Président du Faso ;
    - aux membres de l’Assemblée nationale à la majorité ;
    - au peuple lorsqu’une fraction d’au moins trente mille (30.000) personnes
    ayant le droit de vote, introduit devant l’Assemblée nationale
    une pétition constituant une proposition rédigée et signée.

    Article 162
    La loi fixe les conditions de la mise en oeuvre de la procédure de révision.

    Article 163
    Le projet de révision est, dans tous les cas, soumis au préalable à l’appréciation
    de l’Assemblée nationale.

    Article 164
    Le projet de texte est ensuite soumis au référendum. Il est réputé avoir
    été adopté dès lors qu’il obtient la majorité des suffrages exprimés.
    Le Président du Faso procède alors à sa promulgation dans les conditions
    fixées par l’article 48 de la présente Constitution.
    Toutefois, le projet de révision est adopté sans recours au référendum
    s’il est approuvé à la majorité des trois quarts (3/4) des membres de
    l’Assemblée nationale.

    Article 165
    Aucun projet ou proposition de révision de la Constitution n’est recevable
    lorsqu’il remet en cause :
    - la nature et la forme républicaine de l’Etat ;
    - le système multipartite ;
    - l’intégrité du territoire national.
    Aucune procédure de révision ne peut être engagée ni poursuivie
    lorsqu’il est porté atteinte à l’intégrité du territoire.

    Article 166
    La trahison de la patrie et l’atteinte à la Constitution constituent les
    crimes les plus graves commis à l’encontre du peuple.

    Article 167
    La source de toute légitimité découle de la présente Constitution.
    Tout pouvoir qui ne tire pas sa source de cette Constitution, notamment
    celui issu d’un coup d’Etat ou d’un putsch est illégal. Dans ce
    cas, le droit à la désobéissance civile est reconnu à tous les citoyens.

    Article 168
    Le peuple burkinabè proscrit toute idée de pouvoir personnel. Il proscrit
    également toute oppression d’une fraction du peuple par une
    autre.

    Ces règles ont été approuvées et adoptées par le Peuple du BURKINA FASO, "CONSCIENT de nos responsabilités et de nos devoirs devant l’histoire et devant l’humanité..." (Lire préambule de la constitution).

    Répondre à ce message

  • Le 17 octobre 2014 à 11:36, par KIDIGA
    En réponse à : On en parle : Un conseil extraordinaire des ministres pour trancher la question du référendum ?

    LE président se donne a fond pour nous garantir la paix,avec cet homme c’est l’avenir tranquille !!!
    pas de panique le vrais peuple est avec toi,en ce qui concerne la question du referendum nous comptons sur ton expérience et ta bonne foi pour nous tirer d’affaire
    longue vie a toi Blaise !

    Répondre à ce message

  • Le 17 octobre 2014 à 11:38, par Tico
    En réponse à : On en parle : Un conseil extraordinaire des ministres pour trancher la question du référendum ?

    Qu’est ce qui justifie le lenga ? Nous sommes pas en crise.

    Répondre à ce message

  • Le 17 octobre 2014 à 12:03, par le faso biga
    En réponse à : On en parle : Un conseil extraordinaire des ministres pour trancher la question du référendum ?

    non au referendum.aler y faire ca avec BLEU GOUDE A LA CPI

    Répondre à ce message

  • Le 17 octobre 2014 à 12:08, par Yves
    En réponse à : On en parle : Un conseil extraordinaire des ministres pour trancher la question du référendum ?

    Jai l’impression que ce pays s’est arrêté à un carrefour ou à une voie sans issue. les politiciens n’ont qu’à nous coller la paix. Ils ont tout préparé pour leurs progénitures et nous, nous ne voulons pas comprendre cela.Le gouvernement travaille et même très bien ; n’en déplaise ! Le 1er Ministre est un vrai bosseur. C’est l’essentiel.Si on a de la considération pour le peulpe et si on représente le peuple et encore si on peut bien mobiliser le peuple ; alors pourquoi fuir le référendum ? Demandez à Macky Sall, d’où est il venu et a pu battre Wade ? franchement, nous voulons avancer donc collez nous la paix avec ces débats politiques sans tête ni queue. Courage au gouvernement !!!

    Répondre à ce message

  • Le 17 octobre 2014 à 12:14, par Goussman
    En réponse à : On en parle : Un conseil extraordinaire des ministres pour trancher la question du référendum ?

    Tout semble se conformer au rêve que j’ai eu tout dernièrement. Dans ce rêve, notre président bien aimé était attristé par le virage qu’il a raté en ne disant pas qu’il s’en allait juste à la fin de son mandat. En Grand Homme, respecté par les burkinabè et l’extérieur, il disait dans une allocution télévisée, qu’il quittait ses fonctions à la fin de son mandat et regrettait tous les torts qu’il a pu causés aux uns et aux autres dans l’exercice de sa fonction. Ceci a pu se produire seulement dans le souci de conduire les burkinabè vers leur bonheur pensait-il.
    Je ne peux pas expliquer ici tout le rêve, mais son nom fut chanté et dansé partout dans ce pays comme à leur arrivée au temps de la révolution. Même les vrais opposants étaient obligés de reconnaître la grandeur de l’homme. Tout était beau dans ce rêve et j’ai personnellement souhaité qu’il revienne après comme candidat à la Mathieu KEREKOU.

    Répondre à ce message

  • Le 17 octobre 2014 à 12:14, par le citoyen
    En réponse à : On en parle : Un conseil extraordinaire des ministres pour trancher la question du référendum ?

    selema la paix

    Répondre à ce message

  • Le 17 octobre 2014 à 12:28, par BOINYINGA
    En réponse à : On en parle : Un conseil extraordinaire des ministres pour trancher la question du référendum ?

    Je ne cesserai jamais de le dire. Ni le président, ni les ministres ne peuvent décider de la tenue d’un référendum. Il y a une procédure à respecter. La constitution.

    Répondre à ce message

  • Le 17 octobre 2014 à 12:44, par GO
    En réponse à : On en parle : Un conseil extraordinaire des ministres pour trancher la question du référendum ?

    Les Militants de l’ADF/RDA pour réagir car ils ont responsables qui ne les respectent pas. C’était des jeunes responsables qui devaient pourvoir donner l’exemple mais non, ça divague. Non et oui en même temps. Dommage.

    Répondre à ce message

  • Le 17 octobre 2014 à 13:12, par Sidpasata Veritas
    En réponse à : On en parle : Un conseil extraordinaire des ministres pour trancher la question du référendum ?

    Je ne m’adresse pas à ceux qui ne veulent pas voir et comprendre que le référendum n’est pas une solution mais une vraie porte de l’enfer qu’il vaut mieux garder fermée. Je m’adresse à ceux qui sont intelligents et particulièrement aux forces armées militaires et paramilitaires de défense et de sécurité. Je vous invite à vous rappeler qu’un militaire ou paramilitaire sans conscience politique est un criminel en puissance. Alors, veillez sur le peuple Burkinabè et résistez à ceux qui voudraient un jour vous utiliser pour mater et dompter votre peuple et modifier votre constitution à leur guise. Vous êtes tenus par la loi qui vous empêche de faire directement de la politique partisane afin de rester une armée Républicaine. Tous les autres citoyens, y compris les plus hautes autorités politiques, administratives et militaires qui nous gouvernent et qui vous commandent, sont tous soumis à la même loi que vous et nous. C’est cette loi que le président Blaise Compaoré doit respecter et partir en 2015. Quand viendra l’heure des épreuves de forces entre le président et le peuple qui refusera tout tripatouillage légaliste de notre constitution, n’acceptez jamais d’obéir aux ordres scélérats qui vous commanderaient de matraquer ou de tirer sur votre peuple, vos frères de la patrie FASO. Vos armes sont destinées uniquement à la défense et à la sécurité du Burkina (population, territoire, frontières, biens) contre ses agresseurs externes et internes. Maintenir l’ordre public, ce n’est pas empêcher le peuple de dire NON quand il veut dire NON à ceux qui gouvernent le pays. Il faut laisser le peuple s’exprimer : Il faut même aider le peuple à pouvoir s’exprimer librement en le protégeant contre qui veut faire taire la Nation ! Il est normal qu’on demande au militaire de se taire et ne pas se mêler du débat politique, mais il ne serait pas normal qu’on demande aux civils de se taire ou à l’armée de les faire taire ! On vous servira peut-être de bons traitements (salaires, primes, soins...) et des avantages de toutes sortes, à vous et à vos chefs, mais restez vigilants pour refusez tout ordre et toute action de toute personne qui voudra vous détourner de votre mission de défense et de sécurité nationale. Jouer parfaitement et normalement votre rôle et permettez aux civils de jouer de même leurs rôles, et le Burkina sortira toujours grandi de ses crises de croissance politique et économique. LA NATION, C’EST VOUS ET NOUS, TOUS ENSEMBLE, SANS EXCLUSION DE PERSONNE : LA NATION, CE N’EST PAS UN INDIVIDU, UN GROUPE D’INDIVIDUS OU UN CLAN CONTRE TOUT LE RESTE DU BURKINA.

    Répondre à ce message

  • Le 17 octobre 2014 à 13:31, par Laffaire
    En réponse à : On en parle : Un conseil extraordinaire des ministres pour trancher la question du référendum ?

    Les textes interdisent quelque chose, quelqu’un montre son intention de violer ces textes ; quelque d’autre qui y a un intérêt veux l’empêcher de le faire. Alors, allons au referendum pour consulter ce même peuple qui a tracé les bases pour savoir s’il peut violer les textes ou pas. C’est ça notre "referendum" ? réfléchissez bien sujets intelligents et sujets égoistes.

    Répondre à ce message

  • Le 17 octobre 2014 à 13:35, par anta
    En réponse à : On en parle : Un conseil extraordinaire des ministres pour trancher la question du référendum ?

    Ils n’arrivent même pas à faire continuum, c’est pas referendum qu’ils pourront.Et puis depuis quand ce sont les ministres qui décident du referendum ?

    Répondre à ce message

  • Le 17 octobre 2014 à 13:37, par Alias
    En réponse à : On en parle : Un conseil extraordinaire des ministres pour trancher la question du référendum ?

    Bon DIEU, donne la sagesse à tous ceux là qui seront à ce conseil extraordinaire. 1987 à 1991, c’est ce qui devait arrivé... Sur de nouvelles base depuis 1991 pour 2 mandats. On a triché pour permettre 2 mandats. Vous voulez tricher encore. En somme,.... Ah, du sérieux. C’est une republique. Votre conscience doit même vous gronder maintenant. Si vous voyez que vous voulez encore, c’est parce que vous n’avez pas su à temps laisser les affaires et au cours de toute cette période, nombreux sont certainement ceux là qui ont fait des choses non permises. Depuis quand, un Ministre a quelque chose à dire sur une constitution. Il n’exécute une feuille dans le strict respect de sa cohérence avec les textes fondamentaux. Vous voulez dire qu’au sein du gouvernement actuel, personne d’autre, si ce n’est pas Blaise, ne souhaite pas être président. Si tel est le cas, ce n’est pas grave, donnez la chance aux autres Burkinabè.

    Répondre à ce message

  • Le 17 octobre 2014 à 14:02
    En réponse à : On en parle : Un conseil extraordinaire des ministres pour trancher la question du référendum ?

    Je suis d’accord avec votre proposition sauf le point 1. A mon avis il faut remplacer le point 1 par les dossiers de crimes commis dans l’exercice de ses fonctions ne seront ouverts qu’en 2055. Ainsi les crimes ne resteront pas impunis et aussi. ils ne connaitrons pas l’humiliation de leur vivant et le tour est joué

    Répondre à ce message

  • Le 17 octobre 2014 à 14:22, par peresecou@yahoo.fr
    En réponse à : On en parle : Un conseil extraordinaire des ministres pour trancher la question du référendum ?

    Très franchement, quel est ce conseil de ministres apte à arbitrer un tel litige ? Quant à moi, je n’en vois vraiment pas.
    Etant donné que nul n’ignore, l’option pro-CDP et pro-Blaise de la majorité de ces ministres, je ne vois pas parmi eux, quel est celui qui aura vraiment le courage de compromettre son poste, en naviguant à contre courant de la volonté présidentielle.
    Autrement dit mettons-nous plus au sérieux, en recherchant plutôt des instances arbitrales plus neutres, et davantage impartiales. Sans quoi, comme trouvaille, on peut affirmer sans aucun doute, que notre président fonce encore droit sur le mur.

    Répondre à ce message

  • Le 17 octobre 2014 à 15:38
    En réponse à : On en parle : Un conseil extraordinaire des ministres pour trancher la question du référendum ?

    Encore une fuite en avant car le DJ vient de dire sur la TéNéBreuse que la réunion du jour n’était pas un conseil extraordinaire de sinistres qui lui,aura lieu mardi.On attend de voir.Ils sont fous mais on est serein.Il n’y aura jamais de référendum ici sous Blaise Compaoré sinon son régime compradore va s’écrouler avant l’arrivée de la nouvelle année

    Répondre à ce message

  • Le 17 octobre 2014 à 16:20, par LE VIEUX
    En réponse à : On en parle : Un conseil extraordinaire des ministres pour trancher la question du référendum ?

    Le gouvernement de crise se compose ainsi qu’il suit :
    1- Président du Faso : Mr Zéphirin DIABRE
    2- Premier Ministre : KABORE Mr Marc Rock Christian
    3- Ministre des Affaires Etrangères : Mr Salif DIALLO
    4- Ministre de l’Intérieur : Mr Simon Compaoré
    5- Ministre de la Justice : Mr Bénéwendé S SANKARA
    6- Ministre de la Santé : Mr Ablassé OUEDRAOGO
    7- Ministre de la Promotion de la Femme : Mme Saran Séré SEREME
    8- Ministre de la Jeunesse : Mr Adama KANAZOE
    9- Ministre de la défense Général KOUAME LOUGUE
    10- Ministre de Finances un Burkinabè en poste à la Banque Mondiale
    11- Ministre de la Fonction Publique et Séc Sociale : BASOLMA
    Autres Ministères ( chaque membre des partis de l’opposion et la Société Civile)
    ....

    Composition du Conseil provisoire Consultatif (CCPC) :
    PRESIDENT : Laurent BADO ;
    1er VP : Un représentant des Chefs Cutumiers ;
    2ème VP. Un représentant de l’Associations Islamiques
    3ème VP Un Representant des Catholiques ;
    4ème VP Un Representant des Protestants ;
    Membres :
    Un représentant de chaque couche-socio professionnelle et de la diaspora

    Répondre à ce message

  • Le 17 octobre 2014 à 18:53, par REVOLUTION
    En réponse à : On en parle : Un conseil extraordinaire des ministres pour trancher la question du référendum ?

    La Constitution Burkinabè garantie également le droit à la santé, à l’éducation et à l’emploi des fils et filles de ce pays.... Mais messieurs les Dirigeants dites nous lequel de ces aspects de la constitution est respecté ici au Burkina. C’est tout simplement de la méchanceté et de l’irresponsabilité.... Ok fixer votre date de votre referendum et on va en finir.

    Répondre à ce message

  • Le 23 octobre 2014 à 12:29, par le Direct
    En réponse à : On en parle : Un conseil extraordinaire des ministres pour trancher la question du référendum ?

    slt a tout les combattant de la liberté : le tambour de la résistance a sonné.
    luttons par tous les moyens pour préservé cette liberté, l’installation de la démocratie
    dans notre cité.
    Pour une opposition pure et dure qu’ALLA ait pitié de notre âme .Amen Amen

    Répondre à ce message

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter


LeFaso.net
A propos..
Flux  RSS 2.0
Plan du site
Nous contacter
Condition d'utilisation
Responsabilité
Cookies et cache
Version mobile
Publicité
Partenariat

LeFaso.net © 2003-2016 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés