Escroquerie à l’hôpital Yalgado Ouédraogo : Robert Sangaré appelle les usagers à plus de vigilance

mercredi 15 octobre 2014 à 01h00min

Aider la population à mieux comprendre le fonctionnement du Centre hospitalier universitaire Yalgado Ouédraogo (CHU-YO) afin d’éviter les cas d’escroquerie qui sont de plus en plus fréquents dans l’enceinte de cet établissement ces derniers temps. C’est l’objectif de la conférence de presse organisée par la direction générale du CHU-YO, le 14 octobre 2014.

RÈagissez ‡ cet article Réagissez
Escroquerie à l’hôpital Yalgado Ouédraogo : Robert Sangaré appelle les usagers à plus de vigilance

Environ 1200 personnes travaillent au sein du Centre hospitalier universitaire Yalgado Ouédraogo. Chaque jour, entre 3000 et 5000 personnes entrent et circulent dans l’enceinte de ce plus grand centre hospitalier universitaire du Burkina, en principe, pour des raisons de santé. Malheureusement, dans ce monde, on y rencontre des personnes venues pour des fins malveillantes.

Des individus qui se font passer pour des agents du CHU-Yalgado Ouédraogo pour escroquer des usagers, des escrocs qui prennent en tenaille un patient et dépossèdent ce dernier de son argent, des usagers qui prennent le risque de donner de l’argent à un individu en blouse qui se fond dans la nature, un escroc déguisé en informaticien du CHU-YO qui réussit à se volatiliser avec trois ordinateurs d’un commerçant à l’intérieur de l’hôpital, etc. Bref, la liste de mauvaises pratiques est longue.

Eviter la naïveté

Certes, ces actes répréhensibles ne sont pas imputables aux agents qui y travaillent, selon les premiers responsables du CHU-YO. Mais, la direction générale du plus grand centre hospitalier du Burkina estime qu’il est nécessaire d’agir pour rassurer les populations. « Il nous fallait donc parler pour que nos compatriotes ne continuent pas à se faire escroquer et voler sur le dos de notre établissement ou à se laisser prendre au jeu de personnes de mauvaise foi et qui jouent sur leur sensibilité », soutient le directeur général du CHU-YO, Bibia Robert Sangaré. « Nous voudrions vous inviter à nous aider et à aider la population à mieux comprendre le fonctionnement de notre CHU-Yalgado Ouédraogo, afin d’adopter les attitudes moins naïves et à faire preuve de vigilance vis-à-vis de prétendus bienfaiteurs ou de facilitateurs qui se présenteraient à eux dans l’enceinte de l’établissement », poursuit-il, en s’adressant aux journalistes.

Des recommandations

Ces escrocs font preuve d’une extrême ingéniosité et utilisent diverses astuces pour tromper ou avoir la confiance de leurs victimes avant de passer à l’acte. Pour combattre ces mauvaises pratiques d’où qu’elles viennent et quels que soient les auteurs, le directeur général du CHU a égrené un chapelet de recommandations. Il s’agit entre autres de :
-  Les usagers, accompagnants, patients hospitalisés et leurs visiteurs doivent redoubler de vigilance, en sécurisant au maximum leurs portefeuilles et autres objets de valeurs ;
-  Tout payement au CHU-YO doit se faire uniquement au niveau des guichets de l’hôpital ;
-  Pour aider la direction générale de Yalgado à sanctionner comme il se doit les mauvais agents, les usagers peuvent saisir la direction générale par courrier confidentiel ou s’adresser directement à la direction du contrôle interne en donnant le maximum d’éléments d’information ;
-  Nous demandons à la presse de pousser les personnes qui viennent les voir à donner plus de précisions sur leurs allégations et que la presse se donne la peine de recueillir la version de la direction de l’hôpital au cas où un service est directement mis en cause ;
-  Nous mettons en garde l’opinion contre ces escrocs qui inventent des histoires vraiment émouvantes pour appâter les âmes sensibles ;
-  Pour ceux qui veulent apporter de l’aide à un malade (inconnu), passer par le service social du CHU-YO.

Dénoncer sans tomber dans la délation

Le CHU compte environ 1200 agents. Dans un si grand nombre, il peut y avoir des brebis galeuses, reconnait Robert Sangaré. C’est pourquoi, il invite la population et les usagers à éviter toutes formes d’entente directe avec toute personne et/ou les soignants pour bénéficier de la prise en charge et à éviter toutes formes de payement sous les manteaux. Car, de telles pratiques desservent ceux qui s’y adonnent.
En tout état de cause, la Direction générale se dit ouverte à tout usager désirant comprendre une situation ou pour se plaindre. « C’est un combat que les usagers de l’hôpital, presse et direction générale doivent mener et gagner ensemble sans tomber dans la délation et le dénigrement gratuits et malveillants », estime Robert Sangaré.

Moussa Diallo
Lefaso.net

Imprimer l'article

Vos commentaires

  • Le 14 octobre 2014 à 22:16, par vérité no1
    En réponse à : Escroquerie à l’hôpital Yalgado Ouédraogo : Robert Sangaré appelle les usagers à plus de vigilance

    Bien fait pour ce commerçant, l’hôpital Yalgado serait-il le lieu de ventes d’ordinateurs ? Sûrement que le commerçant a l’habitude de vendre ses marchandises aux médecins ! Tout le système est pourri, voilà pourquoi les voleurs en profitent ! Je pleure les malades qui ont été dépouillés de leurs biens et argent. Quand au commerçant, j’aurai aimé que ça soit 20 ordinateurs. L’hôpital n’est pas un yaar !!!!!!!

    Répondre à ce message

  • Le 15 octobre 2014 à 08:31
    En réponse à : Escroquerie à l’hôpital Yalgado Ouédraogo : Robert Sangaré appelle les usagers à plus de vigilance

    Le personnel aux urgences est le plus spécialisé dans l’escroquerie . Dans le service des accidentés, on vous fait payer des quittes de soins sans contrôles. L’accompagnant sous l’effet du choc, n’a pas l’esprit tranquille répond à toutes les demandes d’achat de produits comme un robot. Le personnel profite de ce moment d’inattention , volent les quittes de santé. Dans les autres services, ce sont les infirmiers qui vous proposent les produits volés à d’autres malades à qui on fait payer plus de produits qu’il ne fallait. Quel pays ? Tel père tel fils

    Répondre à ce message

  • Le 15 octobre 2014 à 09:18
    En réponse à : Escroquerie à l’hôpital Yalgado Ouédraogo : Robert Sangaré appelle les usagers à plus de vigilance

    Ce pays est devenu grave, même à l’ hôpital les escrocs y élisent domicile, pour déplumer les pauvres patients. merci Sangaré pour cette croisade, qui ne sera pas simple pour venir à bout des escrocs et délinquants.

    Répondre à ce message

  • Le 15 octobre 2014 à 09:22
    En réponse à : Escroquerie à l’hôpital Yalgado Ouédraogo : Robert Sangaré appelle les usagers à plus de vigilance

    Moi, je conseillerai à l’ hôpital Yalgado, de fouiller les véhicules. il paraît que des médecins ont ouvert leur cliniques à partir du matos de Yalgado.

    Répondre à ce message

  • Le 15 octobre 2014 à 09:35
    En réponse à : Escroquerie à l’hôpital Yalgado Ouédraogo : Robert Sangaré appelle les usagers à plus de vigilance

    mes félicitations à Robert pour les grands efforts qu’il a fait pour améliorer les conditions de séjour des malades.que Dieu te bénisse !

    Répondre à ce message

  • Le 15 octobre 2014 à 10:02, par SomSom
    En réponse à : Escroquerie à l’hôpital Yalgado Ouédraogo : Robert Sangaré appelle les usagers à plus de vigilance

    Partout où ce cadre met les pied, il fait de la communication son cheval de bataille. Ce qui est une très bonne chose pour une bonne gouvernance. De la Poste à l’hôpital en passant par le CENOU, il a toujours su communiquer, en interne comme en externe. Bravo à toi mon bon Samo. Si tous les responsables suivaient ton exemple, on éviterait beaucoup de désagréments dans nos services publiques.
    Conseil : la prochaine fois, faites une conférence publique dans l’enceinte de l’hôpital pour ceux qui n’ont pas accès aux médias.

    Répondre à ce message

  • Le 15 octobre 2014 à 10:11, par yabia
    En réponse à : Escroquerie à l’hôpital Yalgado Ouédraogo : Robert Sangaré appelle les usagers à plus de vigilance

    Tout le système est pourri : on dit que le poisson pourri par sa tête. même le personnel escroquent les pauvres patients et vous les couvrez. je poursuit, ont tue les patient par manque d’assistance et encore rien. De nos jours où la césarienne est devenue si simple à pratiquer à tel point que certaines femmes refusent d’accoucher à voie base, je vous rassure qu’à yalgado les femmes meurent après les césariennes. un exemple, à la date du samedi 27 remembre une dame est admise au bloc à 8h et jusqu’à 16h pas de ces nouvelles et c’est à 18h qu’elle à rendu l’âme. première erreur on injecte à la bonne dame un produit 2 fois par suite qu’on doit pas prescrire à une femme qui a déjà une cicatrice et deuxièment après l’intervention comme elle saignait on l’a fait monté et ouvre encore et malgré tout elle s’set vidé de tout son sang. porquoi ne par pas faire une ligature de l’uterus et sauvé la bonne dame ?

    Répondre à ce message

  • Le 15 octobre 2014 à 10:12, par fasobiga
    En réponse à : Escroquerie à l’hôpital Yalgado Ouédraogo : Robert Sangaré appelle les usagers à plus de vigilance

    Merci DG pour ces informations et surtout pour votre implication quant à la résolution de cette question. aussi même s’il reste beaucoup d’efforts à fournir quant à l’organisation et la gestion des malades, on remarque que depuis un certain temps que le visage de YALGADO change. encore un peu d’effort au service des URGENCES.

    Répondre à ce message

  • Le 15 octobre 2014 à 10:33, par Rester vigilant
    En réponse à : Escroquerie à l’hôpital Yalgado Ouédraogo : Robert Sangaré appelle les usagers à plus de vigilance

    . Il n’est pas normal qu’un citoyen accepte de payer pour des prestations sans quittances pour ensuite se plaindre dans les médias d’avoir été grugé. Il faut signaler tout paiement irrégulier au service de contrôle interne de l’hôpital ou au DG avec des preuves irréfutables pour que des sanctions soient prises. Plus de 1200 agents travaillent au CHU Yalgado qui reçoit par jour entre 3000 et 5000 visiteurs y compris les malades. Dans ce vaste mouvement de foule, des actes indélicats peuvent se commettre. On se rappelle qu’un garçon de salle reconnu pour avoir volé l’argent d’un accidenté admis à l’hôpital a été purement et simplement révoqué. Par la suite, un vigile qui s’est déguisé en agent de santé en portant une blouse blanche, a extorqué 5.000F d’un malade sous prétexte qu’il lui rendrait service en achetant ses produits d’ordonnance. Quand cet acte indélicat a été porté à la connaissance du DG de Yalgado qui était en mission, il a ordonné que la société de gardiennage qui emploie ce vigile le remplace avant son retour de mission. Et ce fut chose faite. Il convient donc que les usagers du CHU Yalgado aident la direction générale à lutter contre les mauvaises pratiques par des dénonciations avec des preuves concrètes directement ou de façon anonyme pour la prise de sanctions appropriées. Il est possible d’identifier des agents de santé par leurs noms sur les blouses. D’une manière générale, les usagers du CHU Yalgado et même des personnes de mauvaise foi, constatent les efforts qui se réalisent dans la reconstruction, la rénovation et l’équipement médical de l’hôpital. Contribuons donc à consolider ces acquis qui profitent à tous.

    Répondre à ce message

  • Le 15 octobre 2014 à 10:48, par avnsj
    En réponse à : Escroquerie à l’hôpital Yalgado Ouédraogo : Robert Sangaré appelle les usagers à plus de vigilance

    Mais aussi les agents de santé (infirmiers et autres) vous proposent des produits pharmaceutiques contre de l’argent. On hésite à refuser car c’est eux qui traitent votre malade. Ils vous disent,"en pharmacie c’est 10 000, avec moi c’est 5000" pour un produit qu’ils inscrivent dans votre ordonnance. Encore pire, la disparition des produits des malades. Il y’a 2 types d’escrocs, les déguisés de dehors et aussi quelques membres du corps médical. Je nuance, je n’accuse pas tout le monde mais seulement quelques infirmiers auxquels j’ai eu à faire.

    Répondre à ce message

  • Le 15 octobre 2014 à 11:08, par lewang
    En réponse à : Escroquerie à l’hôpital Yalgado Ouédraogo : Robert Sangaré appelle les usagers à plus de vigilance

    Bon courage Mr le Directeur. Mais ce combat sera de longue haleine car je vous prie de bien surveiller les "petits agents" car 98% des deals de l’hopital passent par eux. C’est eux qui sont les "incitateurs" avec la complicité bien sùr des infirmiers et autres agents de services. Tenez, j’ai suivi un cas ou l’agent en charge d’amener le malade en radiologie a fait des propositions à l’accompagnant du malade, de payer moins à l’agent en service, pour que l’examen soit fait rapidement et moins cher. Evidemment c’est ce "petit agent" qui a recupéré l’argent et le tour est joué. Comme ça on ne dira pas que c’est l’agent de fonction qui a fait des avances en cas de probleme. Donc je vous prie de trouver des moyens pour traquer ces brebis galeuses comme l’ambulancier et ses compères que vous avez mis hors d’état de nuire.

    Répondre à ce message

  • Le 15 octobre 2014 à 11:32, par DAZ
    En réponse à : Escroquerie à l’hôpital Yalgado Ouédraogo : Robert Sangaré appelle les usagers à plus de vigilance

    MERCI DG C’EST GENERAL DANS LES AUTRES CHR COMME A GAOUA C’EST INCROYABLE. SI LES DG DES CHR POUVAIENT FAIRE COMME VOUS ON POURRA REDUIRE VOIR ELIMINER CES PHENOMENES DANS NOS HOPITAUX. ENCORE MERCI DG

    Répondre à ce message

  • Le 15 octobre 2014 à 11:33, par isarali
    En réponse à : Escroquerie à l’hôpital Yalgado Ouédraogo : Robert Sangaré appelle les usagers à plus de vigilance

    Merci Dr Sangaré pour ces mises au point et ces recommandations aux usagers de l’hôpital Yalgado Ouédraogo. Tout cela est un problème d’éducation. Il y a des gens qui ne veulent rien faire mais adorent la belle vie ! Alors, il faut voler à tout prix. Ou alors, c’est parce qu’on a un salaire tellement bas et on veut les belles choses de la vie qu’on veut y arriver par tous les chemins même en escroquant les malades. Il faut que nous fassions une synergie d’actions et démanteler tous les groupes organisés ou pas dans tous les secteurs de la vie courante. Vivons avec nos moyens ou menons des activités agricoles !!! C’est une catégorie de jeunes qui est interpelé ici car on dit que c’est un seul âne qui a mangé la farine et contaminé les autres ânes. Que Dieu protège et assiste en permanence le Faso. Bon courage et que la lutte continue.

    Répondre à ce message

  • Le 15 octobre 2014 à 11:44
    En réponse à : Escroquerie à l’hôpital Yalgado Ouédraogo : Robert Sangaré appelle les usagers à plus de vigilance

    Bonjour.Est-ce possible d’avoir un numero vert oubien un adresse qu’on puisse vous joindre facilement en cas de doutte.Je propose qu’on fasse des badgets pour les agents du CHU Yalgado.bonne journé.

    Répondre à ce message

  • Le 15 octobre 2014 à 11:55, par ya yaa boin
    En réponse à : Escroquerie à l’hôpital Yalgado Ouédraogo : Robert Sangaré appelle les usagers à plus de vigilance

    Merci pour les informations mais pourquoi le ministère de la santé ne fait pas de spot publicitaire pour attiré l’attention des usagés de ce grand centre, comme il le font a chaque fois pour les impôts ?
    pour le ministère de la santé je propose qu’à la place de groupe électrogène qu’il équipés tout les maternités de plaque solaire de grande capacité je pense a celui de goughin qui ce retrouve dans le noir lors des délestages.

    Répondre à ce message

  • Le 15 octobre 2014 à 11:56, par Sidpasata Veritas
    En réponse à : Escroquerie à l’hôpital Yalgado Ouédraogo : Robert Sangaré appelle les usagers à plus de vigilance

    Héy ! Vous-là, taisez-vous. Circulez, il n’y a rien à voir. A Taïwan notre président du Faso a dit qu’il y a la liberté au Burkina et que c’est ça qui est important ! Donc vous êtes libres, vous pouvez vous plaindre et ensuite rentrer et dormir libres à la maison. ça ne vous suffit pas comme ça ? De quoi voulez-vous vous plaindre encore ?

    Répondre à ce message

  • Le 15 octobre 2014 à 12:00, par forever
    En réponse à : Escroquerie à l’hôpital Yalgado Ouédraogo : Robert Sangaré appelle les usagers à plus de vigilance

    Monsieur le DG votre sortie ici est très urgente et salutaire pour la conscience des burkinabés a tous les niveaux.En effet un centre de référence de cet envergure ne doit en aucun cas comporter ces manquements soulignés a son enceinte.D’autres responsables jusqu aux ministres doivent s inspirer de vous pour que nous relevions un temps soit peu le buste et la tete.Qui a fait quoi a qui de malsain n est pas le problème mais savoir arreter ces déviations est l appel au salut et vous méritez ici des encouragements meme si ces derniers ne nourrissent pas son homme.Selon le Docteur ERNESTO CHE GUEVARA ’’l AME D UN PEUPLE SE TROUVE A L HOPITAL ’’ et pour rien au monde on ne saurait perdre son ame comme l a reconnu ROBERT NESTA MARLEY dans une de ces chansons.
    ainsi faisons aussi un idéal concret la construction de ceux qui ont en charge les agents de santé quelque soit leur catégorie

    Répondre à ce message

  • Le 15 octobre 2014 à 12:26
    En réponse à : Escroquerie à l’hôpital Yalgado Ouédraogo : Robert Sangaré appelle les usagers à plus de vigilance

    A mon avis, les usagers ont aussi leur part de responsabilité. Lorsqu’on essaie de contrôler les entrées à la porte, les visiteurs se plaignent et traitent les vigiles de tous les maux du monde.
    Les visiteurs doivent comprendre que moins il y a de visiteurs, plus le contrôle est facile.

    Merci

    Répondre à ce message

  • Le 15 octobre 2014 à 12:33
    En réponse à : Escroquerie à l’hôpital Yalgado Ouédraogo : Robert Sangaré appelle les usagers à plus de vigilance

    Au moins le dg de yalgado lui il grouille pour mettre fin à ces vols et escroqueries. Ailleurs c’est le silence total, chacun deal et ce sont les pauvres usagers qui triment.

    Répondre à ce message

  • Le 15 octobre 2014 à 12:36
    En réponse à : Escroquerie à l’hôpital Yalgado Ouédraogo : Robert Sangaré appelle les usagers à plus de vigilance

    Monsieur avnsj, c’est vous même qui encourager les agents de santé à voler. comment tu peut laisser la pharmacie et donner l’ argent à un infirmier pour prendre des medicaments ?

    Répondre à ce message

  • Le 15 octobre 2014 à 12:38, par titus
    En réponse à : Escroquerie à l’hôpital Yalgado Ouédraogo : Robert Sangaré appelle les usagers à plus de vigilance

    Il faut vraiment encourager les gens de Yalgado dans leur lutte, car tout est devenu faux à Ouaga. Même entre les malades et visiteurs il y a parfois de voleurs et des escrocs.ça c’est un combat de longue haleine

    Répondre à ce message

  • Le 15 octobre 2014 à 12:55, par BILI-BILI
    En réponse à : Escroquerie à l’hôpital Yalgado Ouédraogo : Robert Sangaré appelle les usagers à plus de vigilance

    Monsieur le DG, il faut d’abord sensibiliser vos parkeurs " impolis" qui sont devant l’hôpital. SANGARE, notre seul souhait que le parking revienne à 50fcfa. Des parkeurs ne peuvent pas venir dicter leur loi devant toute une autorité, à moins que vous soyez vous même complice.Et je sais qu’ils ne sont pas labàs par "appel d’offre". Il faut que la direction de l’hôpital prenne ses responsabilités, et si les parkeurs ne sont pas d’accord pour les "50fcfa" , qu’ils dégagent , ya d’autres parkeurs qui sont là et qui attendent , même à 25f peuvent assurer le parking !
    Devant "YALGADO" c’est pas comme devant "GUITAR-BAR" ou devant "OLYMPIA"

    Répondre à ce message

  • Le 15 octobre 2014 à 13:29, par Maguida
    En réponse à : Escroquerie à l’hôpital Yalgado Ouédraogo : Robert Sangaré appelle les usagers à plus de vigilance

    C’est bien beau tout ce que vous faites pour notre très chère "YALGADO" mais ce n’est pas suffisant car le mal est profond ! Il faut simuler souvent, créer des faux malades et vous verrai ! C’est sure que vous tomberez sur certains. En ce moment aussi, ces oiseaux de mauvaises augure qui y opèrent, craindront car ne sachant pas si c’est un malade ou un piège.

    Répondre à ce message

  • Le 15 octobre 2014 à 13:45, par Anita Manour
    En réponse à : Escroquerie à l’hôpital Yalgado Ouédraogo : Robert Sangaré appelle les usagers à plus de vigilance

    Merci infiniment Mr Sangaré pour cet acte combien noble. tous les malades ainsi que les accompagnants, seront reconnaissants éternellement envers toi. Toi qui a osé évoqué ce sujet que d’autres refusent ou craignent d’évoquer. avnsj, je suis d’accord avec toi, quand tu dis qu’il y a deux sortent d’escrocs au sein de Yalgado. En effet, les uns sont les agents même de la santé qui, soit volent les médicaments des patients pour aller revendre, soit les dépouillent de leurs biens. les autres viennent de l’extérieur et qui ont une grande maitrise du CHU. il faut que cela cesse dans nos hôpitaux et partant, tous les centres de santé.

    Répondre à ce message

  • Le 15 octobre 2014 à 14:06, par benladen ______
    En réponse à : Escroquerie à l’hôpital Yalgado Ouédraogo : Robert Sangaré appelle les usagers à plus de vigilance

    De grace ayer pitier

    De grace

    Répondre à ce message

  • Le 15 octobre 2014 à 15:35
    En réponse à : Escroquerie à l’hôpital Yalgado Ouédraogo : Robert Sangaré appelle les usagers à plus de vigilance

    Arrêtez nous cette malhonnêteté intellectuelle. Le gouvernement refuse d’évoluer avec les techniques nouvelles, il préfère jeter l’argent dans des élections bidons (référendum). Pourquoi ne pas mettre des cameras de surveillance cachées dans ces endroits (hôpitaux, marchés et même quelques lycées, etc....). Cela va réduire de beaucoup les vols. Cessez de nous endormir et foncer pour rassurer les burkinabé que vous travaillez.
    Par le Silencieux

    Répondre à ce message

  • Le 15 octobre 2014 à 15:58, par toto
    En réponse à : Escroquerie à l’hôpital Yalgado Ouédraogo : Robert Sangaré appelle les usagers à plus de vigilance

    bravo DG filicitation et beaucoup de courage pour toutes les bonnes initiatvtes que vous developper depuis votre arrivée à la tète cette instutition .CONTUNUER A TRAQUER CES ESCROS TOUT LES BURNABES SINCERES VOUS VOUS SOUTIENNENT .DANS CE COMBAT

    Répondre à ce message

  • Le 15 octobre 2014 à 16:46
    En réponse à : Escroquerie à l’hôpital Yalgado Ouédraogo : Robert Sangaré appelle les usagers à plus de vigilance

    salu DG excuse moi il faut que vous sanctions ces escroquerie au sein de l’hopital

    Répondre à ce message

  • Le 15 octobre 2014 à 16:49
    En réponse à : Escroquerie à l’hôpital Yalgado Ouédraogo : Robert Sangaré appelle les usagers à plus de vigilance

    salu DG excuse moi il faut que vous sanctions ces escroquerie au sein de l’hopital par le prince

    Répondre à ce message

  • Le 15 octobre 2014 à 17:06
    En réponse à : Escroquerie à l’hôpital Yalgado Ouédraogo : Robert Sangaré appelle les usagers à plus de vigilance

    Merci Mr le Directeur, Prennez vite les mesures et évitez au maximun de vouloir vous justier. Nous connaissons Yalgado. Merci

    Répondre à ce message

  • Le 15 octobre 2014 à 22:47, par Respecter la morgue
    En réponse à : Escroquerie à l’hôpital Yalgado Ouédraogo : Robert Sangaré appelle les usagers à plus de vigilance

    Héi ! Attention ! Il faut bien démanteler le réseau de ces délinquants sans scrupule qui osent même s’attaquer aux matériels de la morgue. La morgue de l’hôpital Yalgado a été réfectionnée sous la diligence du DG Robert Sangaré avec des climatiseurs armoires de la nouvelle génération, ce qui permet une bonne conservation des corps de beaucoup de défunts de la ville de Ouagadougou. Cette morgue est comme un hôtel 3 étoiles pour chacun de nous qui pourrons y séjourner en transit un jour vers notre dernière demeure. Donc, sanctionnons à la hauteur de leurs forfaits tous ceux qui veulent profaner cette morgue par des vols de matériels et autres délits.

    Répondre à ce message

  • Le 15 octobre 2014 à 22:53, par Développer des pôles hospitaliers des CHU
    En réponse à : Escroquerie à l’hôpital Yalgado Ouédraogo : Robert Sangaré appelle les usagers à plus de vigilance

    Les travaux d’avancement de l’extension du CMA de l’ex secteur 30 sont à saluer. C’est ainsi qu’il faut procéder, car à Paris comme dans de nombreuses capitales européennes, on ne construit pas plusieurs CHU dans une même ville. On développe plutôt des pôles qui sont des extensions du CHU principal et on en assure une bonne coordination et planification des services médicaux spécialisés. La dynamique amorcée dans le management du CHU Yalgado et qui porte des résultats tangibles et positifs en termes de réalisation d’infrastructures et d’équipements, constitue déjà un gage pour une bonne gestion de ce pôle. C’est un tremplin pour la direction générale de Yalgado pour maintenir le cap de cette situation de progrès visible.

    Répondre à ce message

  • Le 15 octobre 2014 à 22:56, par Encourager l’excellence managériale
    En réponse à : Escroquerie à l’hôpital Yalgado Ouédraogo : Robert Sangaré appelle les usagers à plus de vigilance

    On entend souvent dans des médias et dans des causeries entre citoyens que beaucoup de gestionnaires d’hôpitaux du Burkina feraient mieux de s’inspirer de l’exemple de l’hôpital Yalgado Ouédraogo de Ouagadougou, qui arrive à surmonter progressivement les difficultés d’équipements immobiliers et médicaux comme :extensions des urgences médicales, traumatologiques, rénovation de la maternité, implantation de groupes électrogènes de grande puissance pour sécuriser les blocs opératoires et autres services médicaux, installation de climatiseurs performants à la morgue ,réalisation de caniveaux ,désinfection chimique des services de santé etc. Force est de reconnaitre que le succès de toute entreprise dépend d’abord de la qualité de manager du premier responsable. C’est le cas du CHU Yalgado dont le DG, Robert Sangaré a un sens élevé du management axé sur les résultats et qui avait déjà fait ses preuves dans la gestion des cités et autres œuvres universitaires. Je demande donc à tous les DG des services publics du Burkina, ayez l’imagination fertile et le courage pour concevoir et travailler avec un esprit d’équipe pour des résultats. C’est à travers cela que vous pouvez démontrer vos compétences au lieu de passer le temps à faire des chantages mesquins.

    Répondre à ce message

  • Le 16 octobre 2014 à 01:28, par Jeunedame seret
    En réponse à : Escroquerie à l’hôpital Yalgado Ouédraogo : Robert Sangaré appelle les usagers à plus de vigilance

    Bien vu ; internautes 2 et 7 et autres. Au service d’urgences, c’est la sorcellerie ; mon premier accident grave et évacuation par les sapeurs avec 2 autres blessés ; des sutures sur le visage dures à enlever après. On se plaignait que je n’avais pas payé les premiers soins au complet ; et que la somme reçue était juste pour les frais d’évacuation. Expulsion. Bizarrement c’est le professeur qui vint remarquer que ce fil n’était pas pour le visage. Et cherchait à connaître celui qui a osé cela. Personne n’a voulu le dire.Tout le monde fut convoqué et on voulait que je désignasse cet infirmier. Malheureusement j’avais pas de visage. Nouvelle évacuation à kossodo. Et les autres blessés m’apprirent plus tard qu’il fallait donner mieux ou promettre aux premiers infirmiers.L’affaire est morte ; mais pas enterrée. Et les faits d’escroqueries inspirent tjrs à yagado.

    Répondre à ce message

  • Le 16 octobre 2014 à 10:36, par BAOBAB
    En réponse à : Escroquerie à l’hôpital Yalgado Ouédraogo : Robert Sangaré appelle les usagers à plus de vigilance

    - BILI-BILI, même à Ténado devant chez l’Unise de Eyala, et à Baguemo,le parking est à 50 FCFA. Ou bien ?

    Par Kôrô Yamyélé

    Répondre à ce message

  • Le 16 octobre 2014 à 12:20, par konto
    En réponse à : Escroquerie à l’hôpital Yalgado Ouédraogo : Robert Sangaré appelle les usagers à plus de vigilance

    sinon yalogodo c’est pas la peine. getais laba avec mon malade en urgence .dans notr sal on envoi quelqu’n qui avait une maladi contagieuse. apre son décè l’infirmier nous dit que c’etait une maladie contagieuse mais de changer nos drap.vous voyez l’anarchie. ge suis au 70555269.

    Répondre à ce message

  • Le 16 octobre 2014 à 12:54, par volcan de wo
    En réponse à : Escroquerie à l’hôpital Yalgado Ouédraogo : Robert Sangaré appelle les usagers à plus de vigilance

    c ;est bien tout ca mais n ;oublie pas de balayer autour de vous mr le dg car nous observons depuis un certain temps a des surfacturations de tout sorte et de non respect des cahiers de charges des différentes entrprises qui exercent au sein de yalgado

    Répondre à ce message

  • Le 16 octobre 2014 à 13:43, par GENERAL DEGAUL
    En réponse à : Escroquerie à l’hôpital Yalgado Ouédraogo : Robert Sangaré appelle les usagers à plus de vigilance

    vraiment le probleme de l’hopital yalagado est vraiment serieux on sait meme pas à quel saint se vouer seulement le bon Dieu reglera leur compte le jour du jugement dernier.
    si tu ne peut pas construire faut pas detruire ,

    Répondre à ce message

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter


LeFaso.net
A propos..
Flux  RSS 2.0
Plan du site
Nous contacter
Condition d'utilisation
Responsabilité
Cookies et cache
Version mobile
Publicité
Partenariat

LeFaso.net © 2003-2017 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés