Première rentrée politique du MPP : La présidentielle de 2015 dans le viseur

lundi 13 octobre 2014 à 00h51min

Conscientiser davantage les militants par rapport aux fondamentaux du parti, ainsi qu’à ses objectifs, c’est dans cette perspective que se tient - sous le thème « Tous ensemble, pour l’alternance démocratique en 2015, avec le MPP » - la première rentrée politique du Mouvement du peuple pour le progrès (MPP).

Première rentrée politique du MPP : La présidentielle de 2015 dans le viseur

La cérémonie d’ouverture de cette rentrée est intervenue dans la matinée du samedi 11 octobre 2014 à Ouagadougou. A l’occasion, le président du parti, Roch Marc Christian Kaboré a appelé à la préservation de la paix et à la mobilisation pour l’alternance à l’occasion de l’élection présidentielle de 2015.

Né officiellement le 25 janvier 2014, le MPP tient ainsi sa première rentrée politique. Une rentrée annoncée pour prendre fin le 18 octobre 2014. Elle couvrira donc plusieurs journées qui seront, foi du président Roch Marc Christian Kaboré, « mises à profit pour obtenir des échanges féconds, larges et démocratiques entre les membres de la direction politique national du Parti sur le programme du Parti, la question des alliances et les actions à envisager d’ici à la présidentielle de 2015 ». Car, précise-t-il, « il nous faut susciter et accepter les critiques constructives afin d’obtenir de chaque militante et militant du Parti qu’il donne le meilleur de lui-même pour le rayonnement du MPP sur l’ensemble du territoire national tout comme à l’extérieur ». L’objectif à terme, étant de préparer le parti, ses structures, ses responsables et ses membres « à affronter victorieusement cette échéance capitale pour la survie de la démocratie dans notre pays ».

Pour ce faire, des communications seront livrées. Des communications qui, à en croire le président Kaboré, apporteront beaucoup à la juste compréhension que les cadres du parti doivent avoir pour l’alternance démocratique en 2015. Il a saisi l’occasion pour rappeler à ces derniers, qu’ils doivent « se mettre au service du parti et de ses membres, et non se servir du parti et de ses membres pour assouvir des ambitions personnelles ». Dans ce sens, il est attendu d’eux qu’ils œuvrent quotidiennement à mériter la confiance des structures de base et à les faire fonctionner conformément aux textes fondamentaux du parti.

Ces journées ‘’d’éducation politique’’ seront également mises à profit pour réfléchir à l’élaboration du programme du candidat du MPP à la compétition électorale de 2015. C’est du moins, ce qu’a laissé entendre Roch Marc Christian Kaboré. Toutefois, et selon lui – qui trouve qu’il est encore trop tôt de parler d’alliance - l’opposition politique réunie au sein du CFOP (Chef de file de l’opposition) gagnerait à « ne pas partir dispersée à la présidentielle de 2015 ».

Le dialogue politique, victime d’échec planifié

Relativement au dialogue politique convoqué le 23 septembre dernier, et auquel le MPP a - au sein du CFOP - pris part, Roch Marc Christian Kaboré dira qu’il s’agit d’un dialogue dont l’échec « était planifié ». Une planification qui tient, selon lui, non seulement au fait que le cadre du dialogue n’a bénéficié d’aucun encadrement juridique et politique, mais aussi à la volonté du Secrétaire exécutif national du CDP (Congrès pour la démocratie et le progrès, parti au pouvoir) de dialoguer sans option de négociation. Et aujourd’hui, l’important, de l’avis de M. Kaboré, n’est pas tant de chercher à savoir qui est responsable de cet échec, mais de travailler à préserver la paix et la stabilité au Burkina Faso dans un contexte où « le combat contre le référendum et contre la modification de l’article 37 doit continuer ».

La cérémonie du jour, le président du MPP en a également trouvé l’occasion de souhaiter une bonne rentrée scolaire et académique tout en dénonçant le manque de « moyens humains et financiers » - traduisant, selon lui, « l’incohérence du gouvernement » - pour la mise en œuvre du continuum.

Signalons qu’à l’entame de son discours, Roch Marc Christian Kaboré a invité l’assistance à observer une minute de silence en mémoire de celui « qui a incarné les aspirations de l’opposition politique au changement », Hama Arba Diallo, décédé le 1er octobre dernier.

Fulbert Paré
Lefaso.net

Vos commentaires

  • Le 12 octobre 2014 à 11:42, par Monique En réponse à : Première rentrée politique du MPP : La présidentielle de 2015 dans le viseur

    Merci Mrs du MPP,battez vous donc pour l,alternance 2015 dans les urnes contre Blaise Compaore d,ici la battez vous pour NON au referendum car s,opposer a sa tenue serait une erreur monumentale politiquement contre productif et socialement dangereux.Felicitation pour le ton "modere" Je n,exclue pas de vous rejoindre apres le referendum.

    Répondre à ce message

  • Le 12 octobre 2014 à 14:53, par Encore, encore En réponse à : Première rentrée politique du MPP : La présidentielle de 2015 dans le viseur

    On vous fait confiance, le Burkina n’est pas un jardin privé. L’alternance en 2015 est irréversible.

    Répondre à ce message

  • Le 12 octobre 2014 à 16:10, par Ka En réponse à : Première rentrée politique du MPP : La présidentielle de 2015 dans le viseur

    Merci Christian d’avoir rappelé au peuple Burkinabé, la clé de la vie qui est de respecter son père et sa mère, avant toute chose : vous et moi nous étions à ce dialogue de 1999 dont un d’entre vous disait que le conseil des sages avec des personnes des âges de nos parents doivent être respecter, et le président est conscient car il a un père dont il respecte. La solution finale était conclu par cette remarque qui a fait pleurer plusieurs d’entre nous, et le porte parole du conseil des sages de conclure, Le président Blaise Compaoré a accepté par ses représentants de respecter les prescriptions de l’article 37 par intervention du conseil des sages et quitter le pouvoir après ses deux mandats, par conséquent nous conseil des sage, référence de notre jeune démocratie, tranchons le débat clos, et sera rapporté ce 30 juillet 1999 a la page 14 au titre de nos recommandations paragraphe 2.2.2.2.’’’’’Respecter les règles du jeu démocratique et accepter le principe de l’alternance politique’’’’’’ et notre proposition de solution final, a la page2.3.1 nous demandons ceci : ‘’’’’Revenir sur la modification de l’article 37 de la constitution et y réintroduire le principe de la limitation à deux mandats présidentiels consécutifs, conforme à l’alinéa 164 alinéa 3 de la constitution qui touche un point capital pour notre jeune démocratie : le principe de l’alternance politique rendu obligatoire par le texte constitutionnel de 1991.’’’’ Christian ce jour, rappelez-vous que tout le Burkina a louer la sagesse du conseil des sages, et la compréhension du fils de Bila Compaoré qui a donner sa parole a des personnes de même âge que son père. A la fin du débat le conseil des sages par son porte-parole a dit que le peuple donne son pardon au président Blaise Compaoré a travers ses représentants qui reste le conseil des sages. La parole donné du conseil des sages est sacré, et les restants en vie avec l’appui du Moro Naaba, défendront a vie la parole donné par les sages afin que le peureux et homme sans quelque chose dans le pantalon puisse prendre une retraite paisible, au lieu de ne pas respecter sa parole et tripatouiller un article de loi protéger par notre constitution, et les esprits de nos sages. Une seule chose est certaine, si un responsable du CDP n’était pas allé au Maroc comme ambassadeur et collaborer avec les Djihadistes, Si un Directeur de Cabinet n’était pas au Mali magouiller avec les islamistes et devenu un djihadiste, Kossyam aura une politique d’alternance apaisé pour un Burkina de paix et de l’émergence. Ses responsables Djihadiste ont pris le président en otage en oubliant une des grandes richesses du Burkina qui est nos continuités de coutume et notre solidarité à respecter nos parents et nos sages. Les responsables du CDP, et le front républicain ont préparés tous les ingrédients pour une crise sans fin dans notre pays en 2015. Que Dieu tout puissant nous vienne en aide.

    Répondre à ce message

  • Le 12 octobre 2014 à 17:07, par l’immigrant En réponse à : Première rentrée politique du MPP : La présidentielle de 2015 dans le viseur

    GO MPP !!!!!!!!!!!!!!!!
    VOUS AVEZ TOUT LE SOUTIEN DE TOUS CEUX QUI ASPIRENT AU CHANGEMENT, MÊME CEUX QUI SONT AU cdp ET QUI N’ONT PAS LE COURAGE COMME VOUS DE CLAQUER LA PORTE !!!!!!!!!!!
    SOYEZ SURS,QUELLES QUE SOIT LE VELEITÉS DU REGIME EN PLACE POUR TERNIR VOTRE IMAGE,VOUS RESTEZ LE PARTI QUI FAIT TREMBLER LE cdp !!!!
    ON VOUS CROIT,ON VOUS SUIT !!!!!!
    MPP FOREVER !!!!!!!!!!!!!!!

    Répondre à ce message

  • Le 12 octobre 2014 à 18:55 En réponse à : Première rentrée politique du MPP : La présidentielle de 2015 dans le viseur

    Pendant ce temps il y en a qu’on conviait a la table dégarnie.... ADF RDA 3ème adjoint au maire avec 4 conseillers... Cérémonie de retour de "militants"

    Répondre à ce message

  • Le 12 octobre 2014 à 19:07, par Le martyr du Ioba En réponse à : Première rentrée politique du MPP : La présidentielle de 2015 dans le viseur

    C’est ce que l’on appelle un parti dynamique qui pose des actes concrets, visibles même par les aveugles . Cette première rentrée politique vient démontrer que malgré toutes les tentatives d’intimidation et de liquidationdont le parti a fait l’objet ces derniers mois ;il respire la pleine forme . Le MPP n’est pas le genre de partis qui ne se mettent en activité qu’au détour de l’invention d’un front dit républicain pour crier sur tous les toits ;"Seul le referendum peut nous départager " C’est la seule chanson qu’ils ont sur leurs lèvres tous les jours que Dieu fait. Il a donc fallu l’avènement de ce front pour vous rappeler que vous étiez des formations politiques ? Quelle honte !!! Il va falloir à la longue suspendre sinon dissoudre ces partis fantômes qui après plusieurs joutes électorales n’arrivent même pas décrocher le moindre conseiller à plus forte raison un élu national et pourtant font de ces déclarations les plus tonitruantes. Suivez mon regard !

    TCHOCO TCHOCO LE MPP TRIOMPHERA !!!

    Répondre à ce message

  • Le 12 octobre 2014 à 19:09, par bila balbone En réponse à : Première rentrée politique du MPP : La présidentielle de 2015 dans le viseur

    Une autre voie a été trouvee meme si elle n est pas catholique.Le pouvoir fera voter une loi par l Assemblee pour ecarter la Ceni et faire organiser le referendum par le Ministere de l administration Territoriale afin de s assurer une victoire frauduleusement sure.Un deal assidu est actuellement sur la table de l ADF pour la cause du CDP..Les pressions financieres et postes ministérielles a l ordre du jour.Que le Dieu d Abraham de Jesus et de Mohamed nous entende et viennent a notre secours avant le déclenchement de toute hostilite AMEN

    Répondre à ce message

  • Le 12 octobre 2014 à 20:23, par geomacien En réponse à : Première rentrée politique du MPP : La présidentielle de 2015 dans le viseur

    tres bien. Du courage au mpp e au peuple.

    Répondre à ce message

  • Le 12 octobre 2014 à 20:44, par sie ouattara En réponse à : Première rentrée politique du MPP : La présidentielle de 2015 dans le viseur

    Presi, on vous soutient seul la lutte paie.

    Répondre à ce message

  • Le 12 octobre 2014 à 20:57, par Papapaa67 En réponse à : Première rentrée politique du MPP : La présidentielle de 2015 dans le viseur

    Oui à l’alternance en 2015 fin du contrat avec Blaise Compaoré

    Répondre à ce message

  • Le 12 octobre 2014 à 21:20, par Ka En réponse à : Première rentrée politique du MPP : La présidentielle de 2015 dans le viseur

    Merci Christian d’avoir rappelé au peuple Burkinabé, la clé de la vie qui est de respecter son père et sa mère, avant toute chose : vous et moi nous étions à ce dialogue de 1999 dont un d’entre vous disait que le conseil des sages avec des personnes des âges de nos parents doivent être respecter, et le président est conscient car il a un père dont il respecte. La solution finale était conclu par cette remarque qui a fait pleurer plusieurs d’entre nous, et le porte parole du conseil des sages de conclure, Le président Blaise Compaoré a accepté par ses représentants de respecter les prescriptions de l’article 37 par intervention du conseil des sages et quitter le pouvoir après ses deux mandats, par conséquent nous conseil des sage, référence de notre jeune démocratie, tranchons le débat clos, et sera rapporté ce 30 juillet 1999 a la page 14 au titre de nos recommandations paragraphe 2.2.2.2.’’’’’Respecter les règles du jeu démocratique et accepter le principe de l’alternance politique’’’’’’ et notre proposition de solution final, a la page2.3.1 nous demandons ceci : ‘’’’’Revenir sur la modification de l’article 37 de la constitution et y réintroduire le principe de la limitation à deux mandats présidentiels consécutifs, conforme à l’alinéa 164 alinéa 3 de la constitution qui touche un point capital pour notre jeune démocratie : le principe de l’alternance politique rendu obligatoire par le texte constitutionnel de 1991.’’’’ Christian ce jour, rappelez-vous que tout le Burkina a louer la sagesse du conseil des sages, et la compréhension du fils de Bila Compaoré qui a donner sa parole a des personnes de même âge que son père. A la fin du débat le conseil des sages par son porte-parole a dit que le peuple donne son pardon au président Blaise Compaoré a travers ses représentants qui reste le conseil des sages. La parole donné du conseil des sages est sacré, et les restants en vie avec l’appui du Moro Naaba, défendront a vie la parole donné par les sages afin que le peureux et homme sans quelque chose dans le pantalon puisse prendre une retraite paisible, au lieu de ne pas respecter sa parole et tripatouiller un article de loi protéger par notre constitution, et les esprits de nos sages. Une seule chose est certaine, si un responsable du CDP n’était pas allé au Maroc comme ambassadeur et collaborer avec les Djihadistes, Si un Directeur de Cabinet n’était pas au Mali magouiller avec les islamistes et devenu un djihadiste, Kossyam aura une politique d’alternance apaisé pour un Burkina de paix et de l’émergence. Ses responsables Djihadiste ont pris le président en otage en oubliant une des grandes richesses du Burkina qui est nos continuités de coutume et notre solidarité à respecter nos parents et nos sages. Les responsables du CDP, et le front républicain ont préparés tous les ingrédients pour une crise sans fin dans notre pays en 2015. Que Dieu tout puissant nous vienne en aide.

    Répondre à ce message

  • Le 12 octobre 2014 à 21:22, par country’s son En réponse à : Première rentrée politique du MPP : La présidentielle de 2015 dans le viseur

    Bien heureux, ceux qui analysent avant de parler . Bien heureux aussi ceux qui savent écouter ne prenez jamais pour bête quelqu’un parce en le faisant vous permettez aussi à quelqu’un de vous traiter de malhonnête . On dit chez que l’arrêt d’une bagarre ne découle pas de la capacité de celui qui sépare mais plutôt de l’incapacité des belligérants de continuer .Si nous tenons compte de cette sagesse , nous pouvons légitiment nous inscrire en faux contre ce que vient d’annoncer le chef aux multiples bouches du MPP .Monsieur Kaboré , vous êtes au moins dit que si le dialogue était sur la bonne voix c’est a dire les discussions suivaient leur cour , le Président dirait de l’arrêter ? Mais attend pour qui vous prenez les gens , En tout cas on sait que l’opposition n’a pas le sens du Dialogue ,,elle perd son contrôle quand la lutte est pacifique , mais on vous sait et donc vous tient à l’œil ,le peuple saura prendre la décision qui va dans le sens de son bien être , OUI au referendum Vive le président Blaise Compaoré

    Répondre à ce message

  • Le 13 octobre 2014 à 01:00, par sidketa En réponse à : Première rentrée politique du MPP : La présidentielle de 2015 dans le viseur

    Ce manque de moyens financiers et humain n existait pas quand vous étiez aux affaires ? Bande d hypocrites et d amnésiques

    Répondre à ce message

  • Le 13 octobre 2014 à 01:27, par YIRMOAGA En réponse à : Première rentrée politique du MPP : La présidentielle de 2015 dans le viseur

    Un grand parti que SEM BC doit accepter et encourager ?Le M.P.P.Un parti qui peut garantir les déboires de BC après son départ en 2015, contrairement à ses craintes de voir ses acquis partir en destruction selon lui ?A force d’écouter les HERMAN et ASSIMI qui seront les premier à bafouer ses prétendus acquis une fois la perte du pouvoir ? La crainte de tous, c’est la jeunesse montante et incivique qui va pas épargner toute la classe politique d’aujourd’hui(oppo + majorité) On attend BC et sa réaction à venir.

    Répondre à ce message

  • Le 13 octobre 2014 à 04:39, par Tahirou Barry En réponse à : Première rentrée politique du MPP : La présidentielle de 2015 dans le viseur

    lol Roch tu t’est trop laisser berné par Salif c’est lui qui est derrière le MPP Simon s’en fout en fait mais toi Roch ta chute n’est pas loin tu ferra mieux de te réveiller sinon
    Wait and see

    Répondre à ce message

  • Le 13 octobre 2014 à 04:47, par Carton rouge En réponse à : Première rentrée politique du MPP : La présidentielle de 2015 dans le viseur

    Carton rouge vous dit tout bas l’oreille cette rentrée politique est un non évènement merci camarade Mosssé pour les 2000 mais comme vous même vous le dite si on vous donne il faut prendre manger et dire non et c’est ce que j’ai fait

    Répondre à ce message

  • Le 13 octobre 2014 à 05:44, par Nguess En réponse à : Première rentrée politique du MPP : La présidentielle de 2015 dans le viseur

    lol les reveur même si on vous donne kossaym cadeaux vous allez prendre , qui trahis son amis trahir une nation c’est la devise du peuple souverain du Burkina , de toute façon vous pouvez organiser autant de caranales que vous voulez au moment opportun vous verrez que le peuple est mur d’esprit
    Vive Blaise Compaoré

    Répondre à ce message

  • Le 13 octobre 2014 à 05:59, par Lassina Barry En réponse à : Première rentrée politique du MPP : La présidentielle de 2015 dans le viseur

    Les néo-opposant se grattent trop ils ont oublier leur hier comme la dit Yoni mais on va leur rappélé et la chute sera si adroce qu’ils vont jamais se reveillé
    wait and see, apres avoir piller pendant des décénies vous croyez que la vie est facile quoi , ROch président c’est dans son rêve qu’il voit cela , nous on est serien au sein de L’ADF

    Répondre à ce message

  • Le 13 octobre 2014 à 06:13, par jonassan En réponse à : Première rentrée politique du MPP : La présidentielle de 2015 dans le viseur

    L’opposition politique gagnerait à ne pas partir dispersée... ATTENTION, la candidature UNIQUE n’est pas forcément payante.
    Par chance nous avons une présidentielle à 2 tours possibles.
    1) La stratégie que je conseille à l’opposition est de garantir ce 2ème tour donc à ne pas chercher vainement à gagner au 1er tour. Comment garantir le 2ème tour ? Nous sommes en Afrique, inconsciemment ou consciemment l’électeur vote le candidat selon son ethnie, sa région ou clan et non selon son programme. Donc au 1er tour, autant de candidats, autant de diversités pour que chaque électeur se retrouve donc autant de voix à même de sécher les voix du parti des forts, qui eux seront victime de la candidature unique. Cette stratégie peut même les éliminer de la course dès le 1er tour. Et s’il y’a alors confrontation entre candidats de l’opposition au 2ème tour, la guéguerre pourrait s’installer sans péril pour notre alternance.
    2) Mais si par malheur, le parti des forts est toujours dans la course au 2ème tour, les électeurs de l’opposition s’aligneraient facilement, sans frustration aucune, autour du candidat de l’opposition issu des urnes nationales. Ce candidat sera appelé CANDIDAT COMMUN et non candidat UNIQUE. Cette démarche a l’avantage d’éviter l’arbitraire et la guéguerre inutile voire suicidaire dans le camp de l’opposition avant même les élections, réduisant de fait les chances de l’avènement de notre alternance.
    Cette stratégie a déjà été utilisée en RDC et a été payante puisque tout le monde même le parti au pouvoir qui n’a pas chercher à se défendre mais plutôt à consolider son hold-up et à faire disparaître les traces de son forfait, a reconnu que l’opposition a gagné.
    3) Le problème est plutôt la lutte contre le hold-up électoral. En lieu et place donc de la guéguerre pour le choix hypothétique d’un candidat unique, l’opposition gagnerait mieux à s’organiser pour la surveillance et la compilation indépendante et traçable des résultats en s’armant d’avance d’outils de défense bien huilés et imparables. L’opposition doit avoir le courage de se méfier de la biométrie telle que pratiquée en Afrique francophone dont les avatars sont si ouvertement criards et ne pas donner carte blanche à l’arbitre, la CENI. Les plaintes globales, désordonnées et non soutenues à la fin des élections dénotent une paresse et une incompétence criarde des partis de l’opposition. Les fautes doivent être systématiquement et scientifiquement répertoriés, vérifiables et traçables et ne souffrir d’aucun doute. Il reste un an et c’est suffisant pour l’opposition appuyée de la société civile de s’atteler à cette tâche, beaucoup plus payante que les campagnes électorales.

    Répondre à ce message

  • Le 13 octobre 2014 à 08:07, par Ousmane En réponse à : Première rentrée politique du MPP : La présidentielle de 2015 dans le viseur

    Roch Marc Christian KABORE, un exemple de GRAND HOMME dont a besoin le Burkina Faso pour sa délivrance des mains des traitres du 15 octobre 1987.
    Vive le MPP. Bon vent au pays des hommes integres

    Répondre à ce message

  • Le 13 octobre 2014 à 08:09 En réponse à : Première rentrée politique du MPP : La présidentielle de 2015 dans le viseur

    C’est aujourd’hui grâce au MPP que l’option d’une alternance paisible est sérieusement possible dans notre pays. Il est demandé aux dirigeants du MPP de ne pas céder au son des sirènes et autres provocations inutiles et contreproductives du CDP et de continuer à rechercher l’union totale de l’opposition tant pour le Référendum hypothétique que pour la Présidentielle. M Salif DIALLO est incontestablement un homme fort en stratégie politique qu’on l’aime ou pas. C’est lui qui a assis le CDP. C’est lui qui sait comment le défaire. Mais voilà un scénario idéal pour notre démocratie : tous les partis d’opposition soutiennent une seule candidature, MM. Christian Marc KABORÉ ou Zéphirin DIABBRÉ pour la présidentielle. En fonction des circonstances du moment, un de ces deux candidats UNIQUE de l’opposition va affronter le candidat issu des rangs du CDP. Même si la candidature de M. Blaise Compaoré est maintenue, l’opposition pourrait battre très facilement le candidat du parti au pouvoir, l’armée restant dans les casernes pour assurer la tranquillité du pays. En dehors de ce scénario, il est poliment demandé à l’opposition de nous laisser respirer tranquillement dans la souffrance, la frustration car ce système François Compaoré et du CDP fait d’exclusion clanique et de caporalisation du pouvoir par quelques uns va encore perdurer pour 10 bonnes années. C’est un constat sans aucune critique de qui que ce soit et celui qui vivra, verra.

    Répondre à ce message

  • Le 13 octobre 2014 à 08:41, par rapugumpanga En réponse à : Première rentrée politique du MPP : La présidentielle de 2015 dans le viseur

    bonne rentrée politique au MPP et vive l’alternance en 2015.

    Répondre à ce message

  • Le 13 octobre 2014 à 09:15, par YIRMOAGA En réponse à : Première rentrée politique du MPP : La présidentielle de 2015 dans le viseur

    Si les CDPistes et mendiants du FR ne peuvent pas avoir un candidat, qu’ils nous laissent respirer. Quand BC ne sera plus là , le BF va demeurer. Et eux ils seront où ? Il n’est pas immortel ? Soyons sérieux et pensons à l’avenir du BF ?Après 28 ans, il peut se reposer ? Les gueulards, ayez un peu honte ? et vous, ne pouviez vous pas diriger le BF ? Le MPP est un parti d’avenir qui a quitté au bon moment la dérive. Ceux qui sont là à colmater avec les prétendus démissionnaires du MPP, vos sincères militants sont entrain de bouder en silence cette manoeuvre ?

    Répondre à ce message

  • Le 13 octobre 2014 à 09:48, par Elephant En réponse à : Première rentrée politique du MPP : La présidentielle de 2015 dans le viseur

    Mort de rire , Roch par de Gouvernement de 4e république tout en s’enlevant dedans ? ah les gens ont la mémoire courte quoi , parce qu’aujourd’hui on a arraché la cuillère de ta bouche c’est devenu gouvernement de la 4e république en pensant dire quelque chose pouvant faire mal, mais comme on sait que vous avez pas de parole concrète on vous comprend , mais AYEZ LE COURAGE DE DIRE AUX GENS QUE VOUS ETES LA SOURCES DES PROBLÈMES ACTUELS ? VOTRE INCAPACITÉ DE GÉRER A PLONGÉ DANS UNE SITUATION BIZARRE , Abat le MPP

    Répondre à ce message

  • Le 13 octobre 2014 à 09:54, par l’espérance En réponse à : Première rentrée politique du MPP : La présidentielle de 2015 dans le viseur

    La chute de Roch très éminente. Le wakman lui a préféré mourir que de vivre la honte qui est pour bientôt. Il aurait pleurer de larmes comme un gamin et n’a pas pu assister a l’enterrement de Arba.

    Répondre à ce message

  • Le 13 octobre 2014 à 09:55, par Sofia la voix de la vérité En réponse à : Première rentrée politique du MPP : La présidentielle de 2015 dans le viseur

    Le burkinabè n’est pas amnésique. Nous avons pas oublié tout ce que les RSS ont fait dans ce pays. Ils ont traumatisé le peuple, l’opposition burkinabé, la société civile, les associations estudiantines. Qu’est ce qu’ils n’ont pas fait de mal dans ce pays.

    Répondre à ce message

  • Le 13 octobre 2014 à 09:55, par l’espérance En réponse à : Première rentrée politique du MPP : La présidentielle de 2015 dans le viseur

    La chute de Roch très éminente. Le wakman lui a préféré mourir que de vivre la honte qui est pour bientôt. Il aurait pleurer de larmes comme un gamin et n’a pas pu assister a l’enterrement de Arba.

    Répondre à ce message

  • Le 13 octobre 2014 à 09:59, par Lum En réponse à : Première rentrée politique du MPP : La présidentielle de 2015 dans le viseur

    Le MPP est tout sauf la voie de la vérité. Que les leaders du MPP lavent d’abord leur linge sale avant de demander aux autres de faire pareil et dire au peuple ils sont propre donc il peut lui faire confiance. La confiance du peuple se mérite. Qu’est ce que le MPP a fait pour mériter la confiance du peuple ? nada, rien du tout, si ce n’est fête des 17 milliards

    Répondre à ce message

  • Le 13 octobre 2014 à 10:06, par ngaw En réponse à : Première rentrée politique du MPP : La présidentielle de 2015 dans le viseur

    Que la recherche du pouvoir rend amnésique. J’ai l’impression que Salif Diallo, Simon et Roch ont déjà oublié leur passé et se prennent pour des anges juste parce qu’ils ont claqué
    la porte du CDP et se disent du coté du peuple. Mais nous peuple nous les disons qu’ils ne vont pas utiliser hier un bâton pour nous battre et venir aujourd’hui nous dire de les remettre ce même bâton. Si nous sommes bêtes et qu’on les remet le bâton, s’il utilisent pour nous tuer c’est nous qui aurons chercher. Je crois que quelque soit leurs actions ce n’est pas à eux qu’on va les redonner le même bâton comme si personne d’autre dans ce pays ne pouvait tenir le bâton. Je pense que le bâton du pouvoir devrait logiquement revenir à une autre génération qui a une autre vision d’utilisation du bâton du pouvoir.

    Répondre à ce message

  • Le 13 octobre 2014 à 10:12, par tifis En réponse à : Première rentrée politique du MPP : La présidentielle de 2015 dans le viseur

    Le problème des RSS, c’est qu’ils ne connaissent que la Violence. Et Salif est le Roi dans la matière. Ce pays ne s’est pas construire dans la violence, désolé RSS mais on ne comprend pas votre démarche belliqueuse. Le Burkina es un pays de paix et Blaise est là pour assurer cette paix. Alors Vive la paix avec Blaise Compaoré

    Répondre à ce message

  • Le 13 octobre 2014 à 10:58, par Oumar Dembélé En réponse à : Première rentrée politique du MPP : La présidentielle de 2015 dans le viseur

    le MPP, un parti né de la placardisation de ses leaders par Blaise, c’est maintenant qu’ils vont réflechir sur un programme présidentiel ! Franchement heinnnnnn

    Répondre à ce message

  • Le 13 octobre 2014 à 11:07, par Sofia voix de la verité En réponse à : Première rentrée politique du MPP : La présidentielle de 2015 dans le viseur

    la vie politique est toujours encadrée par la Constitution sur la base de laquelle on peut savoir ce qui est juste et droit. La rue n’est pas constitutionnelle, il faut toujours se référer aux textes. C’est ça la démocratie

    Répondre à ce message

  • Le 13 octobre 2014 à 11:09, par Voix du peuple En réponse à : Première rentrée politique du MPP : La présidentielle de 2015 dans le viseur

    Si en démocratie l’expression du peuple est illégale, c’est que la démocratie n’est pas
    l’exercice du pouvoir du peuple par le peuple et pour le peuple.

    Répondre à ce message

  • Le 13 octobre 2014 à 11:22, par Le Faucon En réponse à : Première rentrée politique du MPP : La présidentielle de 2015 dans le viseur

    Du courage, nous sommes avec vous pour l’alternance en 2015.

    Répondre à ce message

  • Le 13 octobre 2014 à 11:25, par Nasser En réponse à : Première rentrée politique du MPP : La présidentielle de 2015 dans le viseur

    Pourquoi les peuples doivent-ils se priver des bons dirigeants au simple non de la démocratie. Un vieux burkinabè me disait un jour que : "la démocratie ne se mange pas, ne se boit pas, tout ce que le peuple a besoin c’est travailler pour pourvoir se nourrir, se soigner, s’éduquer, le reste est secondaire". Et il n’a pas tord, ce qui compte est que nos dirigeants arrivent à nous assurer le pain, le soin, l’éducation peu importe si c’est un boubou qui est à la tête de la nation ou un éléphant vieux de 200 ans.
    Donc Tous les peuple savent ce qu’ils veulent. Et ce qu’ils veulent c’est pouvoir travailler tranquillement dans la quiétude, la paix, pour leur bien être. Ce qu’ils veulent est que les dirigeants leur favorisent, leur donnent des conditions propices pour travailler, éduquer leurs enfants, se soigner et soigner leurs familles, peut importe si c’est Pierre ou Paul qui est au pouvoir. L’alternance démocratique n’est pas une fin en soit pour les peuples, ce qui compte pour les peuples c’est d’avoir des bons dirigeants.

    Répondre à ce message

  • Le 13 octobre 2014 à 11:37, par DIALLO SITA En réponse à : Première rentrée politique du MPP : La présidentielle de 2015 dans le viseur

    IL ne se pose aucun problème qu’il se prépare pour le présidentiel,pas de soucis a cela !mais qu’il comprenne que le referendum se tiendra et cela dans un bref délais !car le peuple est libre dans ses choix !
    OUI au referendum !

    Répondre à ce message

  • Le 13 octobre 2014 à 11:40, par militant de l UPC En réponse à : Première rentrée politique du MPP : La présidentielle de 2015 dans le viseur

    Qui vient de naître ici ? sinon celui qui au moins cinq ne parlera jamais d’alternance avec le MPP , pour être clair , pas le parti mais avec ceux qui veulent aller aux affaire encore après avoir semé la merde dans ce pays, Salif, Roch , Simon , son de cette classe à déguerpir alors ouvrez grandement le yeux car tant que ces types seront ceux qui voudront conquerir le pouvoir avec ce parti , niet !!! niet !!! jamais !!!jamais !!! ici au Faso ,

    Répondre à ce message

  • Le 13 octobre 2014 à 13:36, par Ivresse du Pouvoir En réponse à : Première rentrée politique du MPP : La présidentielle de 2015 dans le viseur

    Au forumiste N°37, vous n’êtes pas pas un militant de l’UPC. Vous êtes seulement l’une des torpilles CDP envoyées pour couler le navire du CFOP et donc de faire capoter l’alternance, mais c’est peine perdue, on est au courant de vos combines. Sachez seulement qu’il aura alternance dans ce pays, peu importe que ce soit l’UPC, le MPP ou les sankaristes qui soient portés aux affaires. nan lara ansara.

    Répondre à ce message

  • Le 13 octobre 2014 à 14:07, par Nasser En réponse à : Première rentrée politique du MPP : La présidentielle de 2015 dans le viseur

    Pourquoi les peuples doivent-ils se priver des bons dirigeants au simple non de la démocratie. Un vieux burkinabè me disait un jour que : "la démocratie ne se mange pas, ne se boit pas, tout ce que le peuple a besoin c’est travailler pour pourvoir se nourrir, se soigner, s’éduquer, le reste est secondaire". Et il n’a pas tord, ce qui compte est que nos dirigeants arrivent à nous assurer le pain, le soin, l’éducation peu importe si c’est un boubou qui est à la tête de la nation ou un éléphant vieux de 200 ans.
    Donc Tous les peuple savent ce qu’ils veulent. Et ce qu’ils veulent c’est pouvoir travailler tranquillement dans la quiétude, la paix, pour leur bien être. Ce qu’ils veulent est que les dirigeants leur favorisent, leur donnent des conditions propices pour travailler, éduquer leurs enfants, se soigner et soigner leurs familles, peut importe si c’est Pierre ou Paul qui est au pouvoir. L’alternance démocratique n’est pas une fin en soit pour les peuples, ce qui compte pour les peuples c’est d’avoir des bons dirigeants.

    Répondre à ce message

  • Le 13 octobre 2014 à 14:16, par l’enfant du pays En réponse à : Première rentrée politique du MPP : La présidentielle de 2015 dans le viseur

    si vous pensez que l’efficacité viendra du MPP, je crois vous vous trompez largement. Les leaders du MPP ont montré leur limite dans la gestion de ce pays. Dites moi c’est quel haut poste ils n’ont pas occupé ? et qu’es ce qu’ils ont fait de si efficace ? Ou bien vous
    pensez que pour être efficace il faut être à Kossyam ? Ils ont eu mille occasions de nous montrer qu’ils étaient efficaces mais sans résultat. Ils se sont juste contenté de remplir leur poste. S’ils pensaient vraiment au peuple je crois qu’ils ne seraient pas milliardaires aujourd’hui. Tous ces milliards ou es ce qu’ils l’on eu ? leur salaire ? les entreprises qu’ils ont crée ? Juste un minimum de sérieux et on verra que ces RSS ne sont pas des anges.

    Répondre à ce message

  • Le 13 octobre 2014 à 14:20, par Le berge En réponse à : Première rentrée politique du MPP : La présidentielle de 2015 dans le viseur

    oui pour le changement mais pas le changement négatif. Je ne vais pas quitter le caca pour rentrer dans l’anus. Le changement ne veut pas dire forcement Blaise quitte le pouvoir. Observer tous les président qu’on a forcé à partir, leur pays est ou aujourd’hui ? la
    Libye, l’Egypte, la Tunisie et même le Sénégal. On change pour aller de l’avant pas pour revenir en arrière. Tout ce qu’on a besoin comme changement c’est le changement de la gestion, de la redistribution des richesses et le Président Blaise Compaoré a déjà commencé à opérer ces changements. Donc pourquoi pas ne pas le laisser poursuivre ce changement.

    Répondre à ce message

  • Le 13 octobre 2014 à 14:25, par L’amazone En réponse à : Première rentrée politique du MPP : La présidentielle de 2015 dans le viseur

    Les leaders du MPP n’ont jamais été opposant donc ils n’ont pas la sagesse des vrais opposants. Ils pensent que l’opposition c’est faire la guerre au parti au pouvoir, ils croient qu’être opposant c’est être ennemis avec ceux qui sont au pouvoir. Ils doivent apprendre la
    notion d’opposant, d’adversaire afin qu’on puisse sauver le Faso d’une guerre.

    Répondre à ce message

  • Le 13 octobre 2014 à 14:32, par Lumière En réponse à : Première rentrée politique du MPP : La présidentielle de 2015 dans le viseur

    Il ne faut pas suivre aveuglement un homme politique parce qu’on veut l’alternance ou parce qu’on veut la chute du régime en place. Il faut avoir un esprit critique et analytique. Pourquoi ils ont quitté les rangs après s’être enrichi durant 2 décennies ? Pourquoi ce sont ceux qu’on a écarté des affaires qui démissionnent ? Pourquoi c’est maintenant qu’ils trouvent que le parti ne répond plus à leurs idéaux ? Il est vrai que la démocratie prône l’alternance mais après l’alternance que serait notre pays ? Il faut qu’on prenne la mesure des choses avant de se lance aveuglement pour tel ou tel homme politique.

    Répondre à ce message

  • Le 13 octobre 2014 à 14:35, par Militant UPC En réponse à : Première rentrée politique du MPP : La présidentielle de 2015 dans le viseur

    Les gars du MPP, au lieu d’inciter le peuple a la révolte et a la violence, vous devrez encourager le peuple a aller au référendum pour que vos idéaux passe légalement.

    Répondre à ce message

  • Le 13 octobre 2014 à 14:39, par D8D8 En réponse à : Première rentrée politique du MPP : La présidentielle de 2015 dans le viseur

    les gars du MPP et de l’opposition en general ont peur d’aller au référendum parce qu’ils ne sont pas sûre que la majorité du peuple partage leur avis. s’ils vont au référendum ils ne sont pas sure de gagner

    Répondre à ce message

  • Le 13 octobre 2014 à 14:42, par D8D8 En réponse à : Première rentrée politique du MPP : La présidentielle de 2015 dans le viseur

    les gars du MPP et de l’opposition en general ont peur d’aller au référendum parce qu’ils ne sont pas sûre que la majorité du peuple partage leur avis. s’ils vont au référendum ils ne sont pas sure de gagner

    Répondre à ce message

  • Le 14 octobre 2014 à 00:33, par ombre et lumière"""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""" En réponse à : Première rentrée politique du MPP : La présidentielle de 2015 dans le viseur

    On pretend avoir le peuple acquis à sa cause et pourtant on a peur de se rendre aux urnes pour demontrer cela !!!poltrons ou manque de virilité ?j n’ai jamais vu une opposition aussi malhonnète que la notr,thrrrrrr

    Répondre à ce message

  • Le 14 octobre 2014 à 11:20, par panga En réponse à : Première rentrée politique du MPP : La présidentielle de 2015 dans le viseur

    VRAIMENT INADMISSIBLE POUR TOUTE PERSONNE ( CDP, FEDAFBC, ASSOCIATIONS AFFILIEES AU CDP, LES PARTIES DE LA MOUVANCE……) QUI VEUT UNE PRESIDENCE A VIE POUR BLAISE PAR LE TROUPATOUILLAGE DE LA CONSTITUTION.

    ET SI BLAISE N’EST PLUS ON MODIFIE LA CONSTITUTION POUR REVENIR A DES MANDATS LIMITES OU ON FAIS QUOI ?

    VRAIMENT SI CE N’EST UNE DECADENCE INTELLECTUELLE ET UN ESPRIT DE JE M’EN FOU DE L’AVENIR DU PAYS (BURKINA FASO) ON NE PEUT COMPRENDRE CES GENS QUI VEULENT ORGANISES UN REFERENDUM POUR MAINTENIR BALISE AU POUVOIR.

    LES BURKINABES DOIVENT SE DECIDER DU SORT DE CES GENS QUI NE PENSENT QU’A LEUR VENTRE ET NON L’AVENIR DE LEUR FRERES ET DE LEUR DESCENDENCE.

    DE TOUTE FACON LE PEUPLE INTEGRE EST PLUSQUE VIGILANT.

    Répondre à ce message

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter


LeFaso.net
A propos..
Flux  RSS 2.0
Plan du site
Nous contacter
Condition d'utilisation
Responsabilité
Cookies et cache
Version mobile
Publicité
Partenariat

LeFaso.net © 2003-2018 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés