Promotion de la paix et de la tolérance : Bamos Théo propose une « Nuit de la Paix » le 27 novembre 2014

samedi 11 octobre 2014 à 03h06min

La 1ère édition de la Nuit de la Paix est prévue pour le jeudi 27 novembre 2014 prochain. En prélude à cette initiative qui s’est donné pour mission de promouvoir les valeurs de Paix et de tolérance au Burkina Faso, les organisateurs ont rencontré les hommes de médias ce vendredi 10 octobre 2014.

RÈagissez ‡ cet article Réagissez
Promotion de la paix et de la tolérance : Bamos Théo propose une « Nuit de la Paix » le 27 novembre 2014

Pour la rencontre avec les hommes de médias, le présidium était composé de l’initiateur de la Célébration en la personne de l’artiste musicien Bamos Théo, de Joseph Salembéré dit Salambo et de Zougnazagmda, eux aussi artistes musiciens, le représentant de Sa Majesté le Mogho Naaba Baongo et Oumar Sidibé pour la Communication. En face, Idak Bassavé, Oskimo et bien d’autres artistes musiciens. Les uns aussi bien connus que les autres. De la partie aussi, les hommes de médias.


Une Paix menacée à « 95% » au Burkina Faso

« Ces dernières années, le climat sociopolitique au Burkina Faso est marqué par la recrudescence d’actes d’intolérance, de revendications sociales violentes, de conflits communautaires violents, d’actes de vandalisme et de justice populaire », font remarquer les conférenciers. Et c’est là que l’initiative trouverait son origine, précise Bamos Théo, du « constat sur la dégradation du climat social ». Toute chose qui menace la Paix dans notre pays, ajoute l’artiste. Pour Bamos Théo qui a porté l’idée en collaboration avec l’Amicale des artistes du Burkina et le Syndicat national des artistes musiciens depuis le début, notre Paix sociale est menacée. A 95%, lâche- t- il pour faire dans les chiffres. Un pourcentage peut-être exagéré parce ne reposant sur aucune étude, convient- il, mais qui n’annule pas pour autant la réalité de la menace. Pour Salambo qui a décidé lui-aussi de soutenir l’initiative, ce jour est un grand jour. « Un grand jour parce que parmi nous, nous avons eu un fils en la personne de Bamos Théo qui a eu une très bonne initiative ». A l’occasion, il n’a pas manqué d’appeler tout un chacun à soutenir cette initiative de recherche de la Paix.

« Qui veut la Paix prépare la Paix »

Contrairement au dicton latin qui enseigne que « Qui veut la paix prépare la guerre », Salambo lui a cette préférence : « Qui veut la Paix prépare la Paix ». Une préparation de la paix qui devrait éloigner les Burkinabè des horreurs qu’ont vécues Rwandais et ivoiriens, pour ne revenir qu’à ces deux exemples plus d’une fois évoqués au cours de la conférence de presse. Chacun dans sa formulation et son style, le représentant du Mogho Naaba Baongo et Zougnazagmda sont eux aussi revenus sur l’importance de la paix et de la stabilité.

De quoi donner du tonus à Bamos Théo et à son équipe. Eux qui d’ores et déjà sont à pied d’œuvre pour tenir leur promesse : offrir une soirée de paix, riche en enseignements. Avec dans la salle des politiciens de tout bord, venus non pas pour livrer un message, mais pour écouter le message de paix des initiateurs. « La nuit de la paix c’est les messages de paix des chefs coutumiers, messages de paix des chefs religieux, des stars du football, du cinéma, de la musique, de la presse…Nous allons faire appel à des communautés étrangères vivant ici au Burkina Faso et qui ont vécu la guerre pour des témoignages vivants…Nous allons faire appel aussi à la parenté à plaisanterie. Les Bobos vont parler aux Peulhs, les peuls aux Bobos ; les Mossi aux Samo, les gourounsi aux Bissas, les bissas aux gourounsi et vice versa…Tout cela couronné par la remise de trophées à des hommes qui se seront battus tous les jours de façon neutre pour la paix sans distinction ; question de les galvaniser, question de donner envie aussi à d’autres personnes d’aller dans ce sens » détaille Bamos Théo. Et cette conviction de l’artiste : « Je crois qu’au sortir de ces 2h30 (la Nuit devrait, selon les organisateurs, durer 2h30mn, ndlr) ça pourrait influencer beaucoup dans leurs prises de décisions et de positions ».

La course au « Peingre Kuni » est lancée

Le 27 novembre c’est dans un peu plus d’un mois seulement. Qui brandira le trophée « Peingre Kuni », le trophée en bronze de la Nuit de la Paix pour cette première édition ? Il est encore tôt pour le savoir, ce d’autant que comme l’ont noté les organisateurs, il n’y aura pas de nominé. « Au Burkina Faso on sait qui fait quoi », lâche Bamos Théo qui poursuit : « Même à tôles yaar (un des marchés populaires de Ouagadougou, ndlr) s’il y a quelqu’un qui œuvre vraiment pour la paix, il y a de fortes chances qu’il soit distingué ». Sa réponse donc de façon implicite : rendez-vous le jeudi 27 novembre 2014 au soir.

Samuel Somda
Lefaso.net

Imprimer l'article

Vos commentaires

  • Le 10 octobre 2014 à 22:53
    En réponse à : Promotion de la paix et de la tolérance : Bamos Théo propose une « Nuit de la Paix » le 27 novembre 2014

    Allez-y organiser votre chose devant le portail de Blaise Compaoré mes chers ! C’est lui le trouble paix, parce qu’il refuse d’obéir à la constitution et veux coûte que coûte plier notre constitution à sa volonté personnelle pour un pouvoir personnifié. Sortez dans la rue pour dire à votre président que vous voulez la paix et qu’il s’en aille en 2015, parce qu’il n’est pas indispensable...

    Répondre à ce message

  • Le 10 octobre 2014 à 22:58, par L’immigrant
    En réponse à : Promotion de la paix et de la tolérance : Bamos Théo propose une « Nuit de la Paix » le 27 novembre 2014

    Je connais bien quelqu’un qui va remporter cette premiere edition de cette nuit de la paix:blaise compaoré car il va renoncer a se presenter et de modifier l’aricle 37 de la constitition et rentrer dans l’Histoire les deux pieds joints !!!!!!
    il va dribbler tous ces vautours autour de lui au moment venu.Wait and see !!!!
    Bamos ouvre l’oeil.
    webmaster,c’est comme tu veux .anyway,je n’ai rien dit de mal,juste une prediction !!!!!!

    Répondre à ce message

  • Le 10 octobre 2014 à 23:05
    En réponse à : Promotion de la paix et de la tolérance : Bamos Théo propose une « Nuit de la Paix » le 27 novembre 2014

    Allez passer votre nuit de paix devant Kosyam car l’ennemi de la paix au Burkina se trouve là bas.Donc il faudra que nous apprenions à être sincères avec nous-mêmes au lieu de passer notre temps à nous mentir.Le fossoyeur de la paix au Faso s’appelle bel et bien Blaise Compaoré et son clan mafieux.

    Répondre à ce message

  • Le 10 octobre 2014 à 23:28, par youblobissan
    En réponse à : Promotion de la paix et de la tolérance : Bamos Théo propose une « Nuit de la Paix » le 27 novembre 2014

    J’ai l’impression que le mot paix est une mode au Burkina Faso ou n’a pas le même sens que celui que nous tous connaissons. Tout le monde parle de paix mais personne ne parle des ou ne veut rechercher les causes . Peut on guérir un mal sans connaître les causes ? Je pense que non.
    Recherchons ce qui provoque les troubles ( guerres) et ensuite il nous sera peut être facile de trouver les remèdes . Dans une société sans justice et vérité, où tout le monde est aigre, frustré, je pense qu’il est difficile de parler de paix à moins de n’être pas au sérieux. Si Nous changeons de mentalités et de comportements, il se pourrait que nous soyons sur le chemin de la Paix que nous chantons tous les jours.

    Répondre à ce message

  • Le 10 octobre 2014 à 23:45, par Neekré
    En réponse à : Promotion de la paix et de la tolérance : Bamos Théo propose une « Nuit de la Paix » le 27 novembre 2014

    Oui, la paix c’est bien. La guerre, ce n’est pas bon, ce n’est pas bon comme le dit Zao. Personnellement, j’ai fait beaucoup de pays en conflit ou en situation de post-conflits a cause de mon activité professionnelle. J’ai pu voir les affres des troubles politiques qui ont fini par générer le chaos. Je ne peux que être attentif quand on parle de paix. C’est ainsi que je suis d’accord que les uns et les autres doivent consentir un sacrifice et mettre l’intérêt de la nation au dessus des leurs. Dans le même temps, ce risque du chaos ne peut être brandi comme épouvantail pour confisquer notre démocratie. Que coute t-il au CDP de nous sortir un autre candidat et de permettre a Blaise Compaoré s’il le souhaite de revenir en 2020 comme le veut notre constitution ? es ce un sacrifice énorme que de respecter les termes de notre constitution. es ce un sacrifice énorme que de respecter les orientations du Collège des sages ? Es ce un sacrifice énorme que d’écouter la parole des religieux et des chefs coutumiers ? Au nom de la paix ou par peur de la terreur, il y a eu beaucoup de concessions depuis plus d’un quart de siècle. Maintenant, comme Samory l’a dit à l’un de ses lieutenants, " Boli bana". C’est maintenant ou jamais.

    Répondre à ce message

  • Le 11 octobre 2014 à 00:10
    En réponse à : Promotion de la paix et de la tolérance : Bamos Théo propose une « Nuit de la Paix » le 27 novembre 2014

    est ce qu’il n’y a pas deja la paix ? enfin je crois que c,est mieux qu’ CONGO ou en AFGHANISTAN !!!

    Répondre à ce message

  • Le 11 octobre 2014 à 04:44
    En réponse à : Promotion de la paix et de la tolérance : Bamos Théo propose une « Nuit de la Paix » le 27 novembre 2014

    Gaam taaba Gaam taab dès vous pouvez chanter pour la paix danser pour la paix prier pour la paix,mais il n´y aura jamais la paix temps que le burkina sera tjr dans les mains des bandits armés deguisé en politiciens.
    le Burkina est gouverner depuis 87 par un chef rebel un war lord.

    Répondre à ce message

  • Le 11 octobre 2014 à 09:54, par Naaba Guesbé
    En réponse à : Promotion de la paix et de la tolérance : Bamos Théo propose une « Nuit de la Paix » le 27 novembre 2014

    Chantez, dansez, encaissez vos liasses de billets de banque, etc. Mais sachez qu’il ne peut y avoir de paix que par le comportement. Pendant qu’on dialogue pour sortir de la crise, y en a (Hermann et Cie) qui sont dans la nature entrain de prôner la guerre !

    Répondre à ce message

  • Le 11 octobre 2014 à 10:52, par BARKIBIGA
    En réponse à : Promotion de la paix et de la tolérance : Bamos Théo propose une « Nuit de la Paix » le 27 novembre 2014

    Slt l’artiste, on a qu’a se respecté dans ce pays maintenant chacun parle de paix sans vouloir dire la vérité ; qui veut troubler la paix au Burkina ?vous artistes vous le connaissez pourquoi dans vos chansons vous ne le dite pas.Chacun tourne autour du pot. Soit vous êtez engagés et dite le ou on se tais ok ! hypocrisie oui ou paix ?

    Répondre à ce message

  • Le 11 octobre 2014 à 11:06
    En réponse à : Promotion de la paix et de la tolérance : Bamos Théo propose une « Nuit de la Paix » le 27 novembre 2014

    Bamos Theo ne me semble plus serieux. Qui t’a donné l’argent pour orgabniser cette nuit ? Ce n’est pas clair ton affaire. Le burkina n’a qu’un seul problème : C’est Blaise. Inutile de nous fatiguer avec cette nuit. Bouffez votre argent et taisez-vous. Votre crédibilité est en faillite. On vous utilise et après on vous jette. Bamos theo sois sérieux pour une fois. En plus il y a une confusion grave. Comment on peut faire une nuit pour la paix en exposant sa propre production musicale ? On sait en plus que le kôrô Salembéré joseph est un vieux du RDA. Attention !!!

    Répondre à ce message

  • Le 11 octobre 2014 à 11:08, par ORAN
    En réponse à : Promotion de la paix et de la tolérance : Bamos Théo propose une « Nuit de la Paix » le 27 novembre 2014

    Idak Bassavé ??? Après l’animation aux meetings du CDP, on organise la nuit de la Paix ? Pas clair. La paix est menacée par votre mentor depuis 27 ans : BC

    Répondre à ce message

  • Le 11 octobre 2014 à 12:00, par Bala Wenceslas SANOU
    En réponse à : Promotion de la paix et de la tolérance : Bamos Théo propose une « Nuit de la Paix » le 27 novembre 2014

    "Qui veut la paix prépare la paix" ; bien envoyé ; et pourquoi pas, félicitation pour l’initiative ! Mais comment prépare-t-on la paix, et comment se prépare-t-on à préparer la paix ? Finalement qu’est-ce que la paix ? La définiriez-vous par défaut (en termes d’absence de trouble), ou activement (en termes de construction de la vérité, du respect de la parole donnée, de la justice juste et surtout de l’orientation sur l’intérêt général -et non l’utilisation du général pour des intérêts individuels-) ?
    "Une Paix menacée à « 95% » au Burkina Faso" ; pourquoi la paix est-elle menacée au Burkina Faso, et quelles en sont les causes profondes (et non les apparences) ?
    Si l’on a peur de soigner le ’panaris’ et qu’on passe le temps à faire du nettoyage en surface pour ne pas accepter souffrir une bonne fois pour toute, l’on cessera très prochainement de souffrir car l’on mourra de gangrène.

    Répondre à ce message

  • Le 11 octobre 2014 à 12:04, par Yros
    En réponse à : Promotion de la paix et de la tolérance : Bamos Théo propose une « Nuit de la Paix » le 27 novembre 2014

    Arretons de trop parler de paix et plutot changeons de comportement , je crois que cela nous aidera a preserver cette paix. La parole de Dieu nous dit lorsque les gens se leveront et diront paix, paix, c est alors qu une ruine soudaine les surprendra. A bon entendeur salut.

    Répondre à ce message

  • Le 11 octobre 2014 à 12:09, par Toxsidngannkom
    En réponse à : Promotion de la paix et de la tolérance : Bamos Théo propose une « Nuit de la Paix » le 27 novembre 2014

    Bjr, votre initiative est à saluer.
    Cependant, sachez que la paix n’est pas un mot, encore moins une chanson.
    Selon vous, quelle est la question qui ménace le plus la paix aujourd’hui au Faso ?
    Si vous êtes sincère , vous me direz que c’est entre autres l’article 37 de la constitution, le projet de mise en place du sénat, le reférendum. En bref, notre problème actuellement c’est bien et bel Mr Blaise Compaoré.
    Vous gagnerez en posant des actes tendant à faire comprendre à ce dernier que même dans une pièce de théatre les rôles varient. Un individu ne joue pas tous les rôles tout le temps.
    Donc, votre initiative serait belle si toute fois vous accordez du prix à la verité et à la morale de façon génerale. Sinon on est obligé de croire et de confirmer qu’à cause de l’argent vous êtes entrain de troquer votre âme avec le diable.
    Bien à vous.

    Répondre à ce message

  • Le 11 octobre 2014 à 13:07, par imigre
    En réponse à : Promotion de la paix et de la tolérance : Bamos Théo propose une « Nuit de la Paix » le 27 novembre 2014

    pour la paix au bf ces simple il faut ce dire la veritè,ne contournez pas la veritè par le massonge.si la majoritè veux la paix il aura la paix ,il sufi qu’ils trouvent leur candidat pour les election 2015 blaise doit se reposè

    Répondre à ce message

  • Le 11 octobre 2014 à 14:48, par l’homme
    En réponse à : Promotion de la paix et de la tolérance : Bamos Théo propose une « Nuit de la Paix » le 27 novembre 2014

    pourquoi c’est toujours chez qui ont des femmes et enfants de ce pays des veuves et orphelins sont toujours les premiers à parler de paix.

    Répondre à ce message

  • Le 11 octobre 2014 à 14:49
    En réponse à : Promotion de la paix et de la tolérance : Bamos Théo propose une « Nuit de la Paix » le 27 novembre 2014

    Nombreux sont ceux qui ne s’associeront plus à de telles initiatives.Des gens s’empressent pour créer des machins aux noms ronflants comme "Nuit de la paix" mais à effet anodin.Nous devons aller au-delà de ces formule inefficaces contre le plan machiavélique de Compaoré Blaise et sa clique.Ici et maintenant a désobéissance civile doit s’organiser avec des stratégies de rue bien affinées assorties de plusieurs plans interchangeables chaque fois que l’un venait à échouer.Dignes fils de ce pays,le vin est déjà tiré et Blaise Compaoré nous le fera boire jusqu’à l’enivrement si on ne réagit pas au lieu de passer notre temps à aboyer "paix paix paix"

    Répondre à ce message

  • Le 11 octobre 2014 à 16:43
    En réponse à : Promotion de la paix et de la tolérance : Bamos Théo propose une « Nuit de la Paix » le 27 novembre 2014

    Encore un autre mangweur sans talents.

    Répondre à ce message

  • Le 11 octobre 2014 à 19:06, par fils du pays
    En réponse à : Promotion de la paix et de la tolérance : Bamos Théo propose une « Nuit de la Paix » le 27 novembre 2014

    Il y a une personne qui detient la paix au Burkina c’est blaise compaore. S’il il laisse le pouvoire en 2015 comme la constitution le dit, il y aura la paix aux Burkina. Ceux qui croient que sans blaise le Burkina ne va pas advancer se trompent. Regarder la democratie au Ghana a cote.

    Répondre à ce message

  • Le 11 octobre 2014 à 20:15
    En réponse à : Promotion de la paix et de la tolérance : Bamos Théo propose une « Nuit de la Paix » le 27 novembre 2014

    Oui, la paix c’est bien. La guerre, ce n’est pas bon, ce n’est pas bon comme le dit Zao. Personnellement, j’ai fait beaucoup de pays en conflit ou en situation de post-conflits a cause de mon activité professionnelle. J’ai pu voir les affres des troubles politiques qui ont fini par générer le chaos. Je ne peux que être attentif quand on parle de paix. C’est ainsi que je suis d’accord que les uns et les autres doivent consentir un sacrifice et mettre l’intérêt de la nation au dessus des leurs. Dans le même temps, ce risque du chaos ne peut être brandi comme épouvantail pour confisquer notre démocratie. Que coute t-il au CDP de nous sortir un autre candidat et de permettre a Blaise Compaoré s’il le souhaite de revenir en 2020 comme le veut notre constitution ? est ce un sacrifice énorme que de respecter les termes de notre constitution. est ce un sacrifice énorme que de respecter les orientations du Collège des sages ? Est ce un sacrifice énorme que d’écouter la parole des religieux et des chefs coutumiers ? Au nom de la paix ou par peur de la terreur, il y a eu beaucoup de concessions depuis plus d’un quart de siècle. Maintenant, comme Samory l’a dit un beau matin à l’un de ses lieutenants, " Boli bana". C’est maintenant ou jamais.

    Répondre à ce message

  • Le 11 octobre 2014 à 20:29, par ICONO
    En réponse à : Promotion de la paix et de la tolérance : Bamos Théo propose une « Nuit de la Paix » le 27 novembre 2014

    ATTENTION ATTENTION, CELA RESSEMBLE FORTEMENT A DU DEJA VU !!!
    LE SCENARIO IVOIRIEN SE RAPPROCHE, BIENTOT CE SERA LES PRIERES ET LES INCANTATIONS POUR LA PAIX.
    ATTENTION ......................

    Répondre à ce message

  • Le 11 octobre 2014 à 23:24, par La paix
    En réponse à : Promotion de la paix et de la tolérance : Bamos Théo propose une « Nuit de la Paix » le 27 novembre 2014

    Moi je pense qu’il faudra plus tot organiser une nuit au cours de laquelle vous remettrez un trophée à un homme de parole, homme juste pour sa parole donnée.
    Mon ami Théo, Blaise COMPAORE est le seul président au Burkina Faso qui a assassiné un president pour rester au pouvoir, le seul a roulé la population dans la boue, et d’après qu’il est comme ça depuis qu’il était petit. Le meme president a rassemblé les vieux, les jeunes, les chefs coutumiers, les imams, les éveques, les pasteurs au stade du 4 aout pour faire la paix parce que son petit frere et lui ont assissiné, brulé des Burkinabè comme des serpents et son pouvoir etait ménacé. Quelle paix vous voulez mon ami Bamos Théo ? Ce president croit qu’il est le seul plus malin des Burkinabès, le seul qui a droit à la vie. Si vous voulez la paix organisez une nuit pour dire à Blaise de quitter le pouvoir.

    Répondre à ce message

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter


LeFaso.net
A propos..
Flux  RSS 2.0
Plan du site
Nous contacter
Condition d'utilisation
Responsabilité
Cookies et cache
Version mobile
Publicité
Partenariat

LeFaso.net © 2003-2017 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés