Hermann Yaméogo, co-président du Front Républicain : « Ce référendum est maintenant d’actualité »

jeudi 9 octobre 2014 à 14h50min

En marge de l’Assemblée générale tenue ce mercredi 8 octobre à Ouagadougou, les responsables du Front Républicain ont animé un point de presse au cours duquel ils ont annoncé l’adhésion de trois nouvelles formations politiques et donné leur lecture de l’échec du dialogue politique inclusif initié par le Président du Faso.

RÈagissez ‡ cet article Réagissez
Hermann Yaméogo, co-président du Front Républicain : « Ce référendum est maintenant d’actualité »

De l’échec du dialogue politique, le Front Républicain décline toute responsabilité, lui qui a fait « profil bas », comme dit le co-président Hermann Yaméogo, pour donner la chance au dialogue, lorsque sa présence au sein des délégations reçues à Kossyam lors des discussions semblait poser problème. Alors que c’est le Front Républicain depuis son appel de Gaoua qui semblait avoir fait de cette question du dialogue son cheval de bataille. Maintenant que ca dialogue-là a échoué, s’il y a un responsable de cet échec, c’est bien, à écouter les responsables du Front Républicain, l’opposition affiliée au sein du Chef de file de l’opposition politique (CFOP). Pour Hermann Yaméogo, le dialogue était voué à l’échec dès lors que l’opposition avait posé des préalables au début des négociations. « Alors qu’elle aurait dû positiver pour donner une chance au dialogue d’avancer. Au lieu de poser des préalables, elle aurait dû comme dans un match de football poser des réserves qui n’empêchent pas au match de se poursuivre ». Assimi Kouanda, co-président du Front Républicain, est tout à fait d’accord avec Hermann sur la non responsabilité du Front dans l’échec du dialogue. Le Front Républicain, assure-t-il, n’a pas confondu et ne confond pas dialogue et conversation. Pour Assimi, en parlant de la responsabilité de l’opposition dans l’échec du dialogue, ils ne font qu’un constat et non une tentative de lui faire porter le chapeau. Et à l’entendre, l’opposition se doit d’assumer cette responsabilité car c’est cela faire de la politique.


« Le dialogue doit se poursuivre dans d’autres espaces »

Après ce constat d’échec, les responsables du Front Républicains pensent que le dialogue doit se poursuivre. Ils se disent toujours ouverts et disponibles au dialogue. Le dialogue, indiquent-ils, ne doit pas être seulement une affaire de partis politiques, mais également une affaire des autres composantes de la nation. Pour eux, « le dialogue doit se poursuivre dans d’autres espaces ». Dans cette perspective, ils encouragent dans leur déclaration liminaire lue par Jocelyne Vokouma le Président du Faso « à prendre la décision qui sied pour garantir à notre pays la paix, la stabilité et la cohésion sociale ». Et dans leur entendement les mesures que pourraient prendre le Chef de l’Etat ne doivent pas exclure le référendum, objet de toutes les controverses. Heramnn Yaméogo est on ne peut plus clair sur le sujet : « Ce référendum est maintenant d’actualité dans la mesure où il n’y a pas d’accord sur le point de la révision de l’article 37. Au niveau du Front Républicain, nous estimons que le dialogue, la recherche du consensus ne doit pas être enfermée dans un simple échange entre formations politiques. La nation est composée de formations politiques, elle est composée de toutes sortes de catégories socioprofessionnelles ». Et de préciser : « En droit, le consensus le plus fort, le consensus le plus dynamique, c’est le consensus populaire. Le premier acte consensuel, c’est celui qui dérive de l’adoption d’une Constitution. C’est le peuple qui peut en abordant cette question aboutir à un consensus soit en décidant oui, soit en décidant non. (…). Le consensus, nulle part, ne repose sur l’unanimité ». « Au niveau du Front Républicain on se battra toujours pour que force reste à la paix », a conclu Me Yaméogo.
Par ailleurs, les conférenciers ont annoncé l’adhésion de trois nouvelles formations politiques au Front Républicain. Il s’agit de Union des Forces Démocratiques du Burkina (UFDB) de Jean Bambara ; l’Union pour le Mouvement du Peuple (UMP) de Seydou Ouédraogo et le Parti pour le Renouveau National (PARENA) de Gaston Gnimien.

Grégoire B. Bazié
Lefaso.net

Imprimer l'article

Vos commentaires

  • Le 9 octobre 2014 à 07:22, par Zongo de Koudougou
    En réponse à : Hermann Yaméogo, co-président du Front Républicain : « Ce référendum est maintenant d’actualité »

    Hermann, nous te considerons plus. La democratie doit regner au Burkina Faso. Nous devons elire une nouvelle personne pour la presidence en 2015. Plus de Blaise Compaore comme president en 2015. Blaise n’est pas la personne qui cree la paix, au contraire il est la personne qui veux memacer ce pays de paix.

    Répondre à ce message

  • Le 9 octobre 2014 à 07:54
    En réponse à : Hermann Yaméogo, co-président du Front Républicain : « Ce référendum est maintenant d’actualité »

    Je suis maintenant convaincu que ce machin de dialogue est bel et bien le produit d’Herman connu pour ses coups bas. De l’échec des premières marches de la CFD et de ceux des partis de l’opposition depuis une vingtaine d’années hermane n’a de cesse de monnayer sa science de la destruction au détriment du peuple. Et l’on comprend un peu mieux qu’il ait été éjecté de l’ADF RDA.Préconiser le dialogue pour avoir des raisons pour aller au referendum c’est tellement enfantin que malheureusement celui qui va payer cher cette aventure c’est Blaise lui même. Quand un pouvoir est à bout de souffle il fait appel à des grands bandits pour tenter de récupérer la situation. On n’a pas besoin de ces momies politiques imbus de revanche pour notre pays. Ce que l’on veut c’est le stricte respect de ce pourquoi on était d’accord.

    Répondre à ce message

  • Le 9 octobre 2014 à 07:59, par vérité no1
    En réponse à : Hermann Yaméogo, co-président du Front Républicain : « Ce référendum est maintenant d’actualité »

    J’avais dit que entre Hermann et ebola, j’embrasse ebola et les gens pensaient que c’est être intolérant, vous voyez ce qu’il vient de pondre ! Il veut pousser le pays à une guerre civile en parlant de référendum. Si le CDP doit se cacher derrière Hermann pour accomplir ses sales besognes, alors il ya problème.

    Répondre à ce message

  • Le 9 octobre 2014 à 08:02, par Ka
    En réponse à : Hermann Yaméogo, co-président du Front Républicain : « Ce référendum est maintenant d’actualité »

    Oui Herman il y aura un referendum bidon, ton vœux sera bien exaucé car c’était déjà inscrit par la famille Compaoré depuis la derniere élection présidentiel. La seule chose que le peuple Burkinabé retiendra de toi c’est que dans toute ta vie politique, tu n’as jamais eu un objectif concret pour le Burkina que de s’accrocher comme une mouche à celui qui peut remplir ton gosier. Oui ! ce referendum truquer aura lieu car il ne faut pas être le pape, ou Jésus-Christ, ou un enfant d’un an, pour voir le faut manœuvre du président Blaise Compaoré dans ce dialogue attrape nigog pour détourner l’attention du peuple et appeler au referendum. Le président Blaise Compaoré qui a donner sa parole au conseil des sages qui est sacré pour le peuple Burkinabé n’a aucune dignité comme toi Hermann : Ne pas respecter la lettre et l’esprit de l’article37 qui interdisent tout président du Faso de briguer 3 mandats présidentiels consécutifs est de ne pas respecter son serment, ou de respecter la constitution et les institutions d’un pays dont le peuple souverain a élu un représentant pour les garantir est grave. Oui Hermann nous sommes dans la jungle de Bogota ou les drogués comme vous font la loi. Que nous voulons ou nous ne voulons pas, il y aura un referendum par la répression, et qui sera truquer à 100% comme toutes les elections sous le régime Compaoré, qui passe outre toutes les lettres et les esprits de nos lois, et fait les lois de ceux qui ont les armes : Il aura un sénat coûteux, malgré les Universités qui peinent à survivre, malgré les hôpitaux qui manques des équipements, malgré le peuple en précarité et qui peine à avoir un repas par jour : Il y aura un Tripatouillage d’un article de loi : Dans toute cette facilité de duper un peuple meurtri qui n’a pas le choix, et qui sera l’intérêt d’un individu et son entourage, ou mettez-vous la communauté internationale ? La peur des futurs investisseurs ? La démocratie ? La jeunesse qui représente 60% de notre population ? Je ne suis pas Jésus Christ le sauveur, mais ce qui est sûr et certain qu’après 2015, le peuple Burkinabé sera prêt à rentrer dans le clan a la chasse aux dictateurs, anciens ou nouveaux de l’Afrique du 21e siècle, car L’Afrique avec ses 3 milliards d’habitants dans 50 ans, sera le volant et le moteur de la démocratie et l’économie mondiale, ces dictateurs doivent payer leurs crimes, et êtres écarter des régimes pures gérer par une jeunesse averti pour l’avancer du continent que nous aimons tous : surtout un bon héritage pour la jeunesse africaine qui représente 70% sa population, et bientôt conductrice du moteur de l’économie du continent.

    Répondre à ce message

  • Le 9 octobre 2014 à 08:05, par fongnon lecibal
    En réponse à : Hermann Yaméogo, co-président du Front Républicain : « Ce référendum est maintenant d’actualité »

    le plan du front republicain a parfaitement marché,car pour lui,il fallait faire un semblant de dialogue qui allait échouer pour avoir un argument favorable au referendum.Mais nous dirons qu’aucun préalable ne saurais ouvrir la voie au referendum dans la mesure ou des obstacles de droit et non des moindres s’oppose a sa tenue.nous nous battrons corps et ames pour sauver la democratie,car nous n’avons pas 2 pays.

    Répondre à ce message

  • Le 9 octobre 2014 à 08:06, par lepeuple
    En réponse à : Hermann Yaméogo, co-président du Front Républicain : « Ce référendum est maintenant d’actualité »

    encore le front republicain. vs devriez savoir q l’echec de ce dialogue eqivau a l’echec d votr tentative d passer en force pr la revision d l’article 37. j vs informe q ns le peuple allons user toutes nos forces et inteligences pr contrer ce referendum. en bon entendeur...

    Répondre à ce message

  • Le 9 octobre 2014 à 08:09
    En réponse à : Hermann Yaméogo, co-président du Front Républicain : « Ce référendum est maintenant d’actualité »

    "le dialogue doit se poursuivre dans d’autres espaces". et si ces soi-disant espaces n’ont pas de valeur ? Si ces espaces avaient de la valeur, avaient du poids, Blaise n’allait initier ce "dialogue" avec le CFOB. Continuez à vouloir brûler le pays. Chacun répondra devant le tribunal de l’histoire.

    Répondre à ce message

  • Le 9 octobre 2014 à 08:19, par rhidock
    En réponse à : Hermann Yaméogo, co-président du Front Républicain : « Ce référendum est maintenant d’actualité »

    Combien de fois faudrait il repeter qu’ un homme grand est celui qui respect sa parole donnee, qui respect sa nation et met les interets de son pays en avant. de tout cela il n’en est rien pour Blaise Compaore qui plutot favorise et veut eternellement legaliser les interets d’ un clan. Comme l’ a bien souligne herman l’ echec de ce dialogue etait previsible au regard des points proposer par le president dont l’ opposition ne pouvait que quitter de facon legitime la table. ayons un bon sens et reconnaissons la mauvaise fois de l’ initateur de ce dialogue qui est un alibi recherche pour legitimer un quelconque referendum impopulaire. Mr herman au lieu d’ accuser l’ opposition regarder autour de vous et vous comprendrait que l’ heure n’ est aux accusations mutuelles car le peuple n’ est pas dupe et ne saurai tolerer que l’ on se joue de son avenir. sachez Mr que l’ alternance est ineluctable au regard de la prestation du president durant les 27 de regne, n’ en deplaise aux thuriferaires de blaise compaore qui pense que sans leur homme( dit fort) le pays s’ ecroulera. En instrumentalisant le referendum, la seule chose ineluctable est la violence qui en decoulera car la determination du peulpe est totale et ne se laissera pas une fois de plus berner par quelqu’ un qui fait du parjure son sport favori. Ce referendum est nul et non avenue et ceux qui oseraient brimer le peuple en repondront devant le peuple au moment opportun. non et non au referendum.

    Répondre à ce message

  • Le 9 octobre 2014 à 08:30, par
    En réponse à : Hermann Yaméogo, co-président du Front Républicain : « Ce référendum est maintenant d’actualité »

    Le podium présenté ne fait pas rêver. Voyez vous même . Un comique ridicule + un traître profiteu + un écran plat = catastrophes

    Répondre à ce message

  • Le 9 octobre 2014 à 09:00, par MOREBALLA
    En réponse à : Hermann Yaméogo, co-président du Front Républicain : « Ce référendum est maintenant d’actualité »

    Consulter le peuple est un bel terme, par contre, le dessein est malsain et voir un crime contre la vertu à l’allure d’un grand homme. Oh ! de grâce ici au Faso nous avons des hommes forts à force de gorille et ... Je prie Dieu et les ancêtres afin que ce référendum puisse voir le jour, car, convaincu de la fin imminente de la dynastie COMPAORE sur leur emprise du cercle de décision et du monde des affaires. Nous l’avons dit de par le passé, que la chute de TANDJA Mamadou du Niger en est un bon thématique dans le monde des enseignements politiques et sociétales, il en est de même de la fin de GBAGBO et de WADE père et fils. Je reste convaincu que la fin du règne de la dynastie COMPAORE en constituera un vaste thématique d’enseignement dans les écoles de sciences politiques pour le bien des étudiants et au bénéfice de l’humanité : le référendum pour la révision de A37 est à souhaiter car la dynastie COMPAORE ne pourra jamais la gagner.

    Répondre à ce message

  • Le 9 octobre 2014 à 09:05, par sos
    En réponse à : Hermann Yaméogo, co-président du Front Républicain : « Ce référendum est maintenant d’actualité »

    Maxine le Senateur, y a t il une façon de vous dire toi et tes amis du machin de FR que vous n’existez pas ; vous n’êtes rien en réalité. je t’ai dit ceux avec qui tu es ont leur avenir politique derrière eux et toi tu devais avoir ton avenir politique devant toi. Mais au fil du temps tu es entrain de te griller petit à petit. Viendra le jour où tu t’en mordra les doigts. Ton père ne doit pas être fière de toi ; tes promo ne sont pas fière de toi surtout pas moi. Chaque fois que je te vois au coté de ces fociles politiques j’en pleure. mais hélas tu ne m’écoute pas. Blaise c’est du passé ; Hermann c’est de l’histoire. ce sont les derniers soubressauts de la vie, après vient la fin qu’on appelle mort ici bien sure politique.

    Répondre à ce message

  • Le 9 octobre 2014 à 09:11, par YIRMOAGA
    En réponse à : Hermann Yaméogo, co-président du Front Républicain : « Ce référendum est maintenant d’actualité »

    Bravo Me, mais par cette stratégie, attitude adoptée par feu ton papa pour accéder au pouvoir après la mort mystérieuse du proprio RDA,tu n’auras pas cette chance d’accéder par la traitrise ? Tu as grandi avec la haine et crois parvenir par tous les coups fourrés, mais bof ? Ceux qui se plaignent de Me, ne le connaissent pas ? c’est normal qu’il en soit ainsi ?

    Répondre à ce message

  • Le 9 octobre 2014 à 09:20, par rasmanmnakandr@gmail.com
    En réponse à : Hermann Yaméogo, co-président du Front Républicain : « Ce référendum est maintenant d’actualité »

    « En droit, le consensus le plus fort, le consensus le plus dynamique, c’est le consensus populaire. Le premier acte consensuel, c’est celui qui dérive de l’adoption d’une Constitution"
    Herman rappelle-toi que l’article 37 a été l’objet d’un consensus populaire car inscrit dans la constitution. Depuis son éviction de l’ADF-RDA où il avait été décelé comme traitre, ce monsieur ne cesse de vendre sa dignité au plus pauvre

    Répondre à ce message

  • Le 9 octobre 2014 à 09:28, par YIRMOAGA
    En réponse à : Hermann Yaméogo, co-président du Front Républicain : « Ce référendum est maintenant d’actualité »

    WAOUH, l’ADF-RDA pressenti pour la primature qui va mettre en place un gouvernement d’ouverture pour l’application du referendum où eux même vont voter contre la modification de l’A37, selon, mais souhaite une alternance qu’on va leur promettre comme d’habitude (la ruse) et par la suite, une fois l’objectif atteint, le clan s’approprie la gestion après 2015 ? Le danger dans cette mise en œuvre, les débarqués du jour vont devenir quoi en attendant demain ? vont-ils rejoindre.........,surtout que le doute ou la peur règne auprès des CDPistes sincères ? Je condamne pas l’ADF, nous sommes en politique, mais son ennemi juré a les reines du FR ? cohabitation impossible, ou Me HERMANN va solliciter un retour au CFOP ?
    Dans tout ça, SEM BC ferait mieux de décréter une monarchie pour nous éviter............et on attendra jusqu’ààà la fin de la fin.Y a une fin à tout ?

    Répondre à ce message

  • Le 9 octobre 2014 à 09:30, par ABDOUL NAS1er
    En réponse à : Hermann Yaméogo, co-président du Front Républicain : « Ce référendum est maintenant d’actualité »

    Je ne comprend plus rien,c’est hermann qui decide a la place du cdp ?.A ce que je sache il ne faisait pas parti du dialogue.

    Répondre à ce message

  • Le 9 octobre 2014 à 09:38, par Le pigeon rêveur
    En réponse à : Hermann Yaméogo, co-président du Front Républicain : « Ce référendum est maintenant d’actualité »

    Herman ou le cancer de la démocratie au Faso !!! Quand on a plus de couille, on s’éloigne de la femme !

    Répondre à ce message

  • Le 9 octobre 2014 à 09:40
    En réponse à : Hermann Yaméogo, co-président du Front Républicain : « Ce référendum est maintenant d’actualité »

    hee mon pays !!! si le president etait malin il doit savoir que le FR est un opportunis qui veut en profiter du tempt pour remplire leur poche.

    Répondre à ce message

  • Le 9 octobre 2014 à 09:47, par bno
    En réponse à : Hermann Yaméogo, co-président du Front Républicain : « Ce référendum est maintenant d’actualité »

    Hermann le grincheux pardon faut prendre ta retraite car tu es mort politiquement.tu n’a aucun charisme, aucune allure, aucune morale,au fait,tu es nul et ton coque,ta façade même dérange.

    Répondre à ce message

  • Le 9 octobre 2014 à 09:50, par Gomissida 1er
    En réponse à : Hermann Yaméogo, co-président du Front Républicain : « Ce référendum est maintenant d’actualité »

    Mr Yaméogo, le sènario que vous aviez monté est si plan que même un enfant d’un an est à mésure de le
    comprendre. Mais saches que tu es entrein d’inscrire tristement ton nom dans l’histoire politique de notre pays. En réalité, votre soit disant front républicain est au service d’un clan. vous êtes loin d’être des sauveurs de paix. dans tous les cas le pleuple vous attend.

    Répondre à ce message

  • Le 9 octobre 2014 à 09:59, par Achille De TAPSOBA
    En réponse à : Hermann Yaméogo, co-président du Front Républicain : « Ce référendum est maintenant d’actualité »

    Le FR(front des revendeurs de la constitution à Blaise) annonce l’ouverture de la grosse bagarre. Nous attendons que l’acheteur de la bagarre vient donner le top départ avec son referendum injustifié fondé sur le mensonge et la ruse que lui et sa galaxie rêvaient et souhaitaient ardemment. Personne ne souhaite un malheur pour le Burkina que nous aimons tant. Les dégâts seront incalculables en cas de referendum. Sa galaxie et lui croient que avec les armes ils vont facilement plier les anti-referendums (le peuple) à leur verdict (révision de l’A37) erreur fatale à éviter. La constitution ne sera pas modifiée au plaisir d’un seul individu ou d’un clan. Nous allons défendre la constitution au prix d’un sacrifice. Nous restons très mobilisés et prêts à défendre les intérêts du peuple( la constitution et le développement du Burkina à travers l’alternance). Le match ne fait que commencer.
    LA PAIX AU BURKINA PASSE OBLIGATOIREMENT PAR LE RESPECT DE L’A37 FACTEUR DE COHESION SOCIALE ET D’ENTENTE ENTRE FILS ET FILLES DU CHER FASO. AMEN
    Avec le peuple , on gagne et on gagne toujours.

    QUE LE BURKINA BENISSE LE BURKINA. AMEN
    PAIX ET JOIE A TOUS LES BURKINABÉS. AMEN

    NON AU REFERENDUM
    NON AU SÉNAT.
    NON A LA RÉVISION DE l’A37
    NON AU POUVOIR A VIE D’UN PRÉSIDENT
    VIVE LE PEUPLE BURKINABÉ
    VIVE LA DÉMOCRATIE A 2 MANDATS
    VIVE L’ALTERNANCE 2015

    ACHILLE TAPSOBA LE BOBOLAIS
    Partisan inconditionnel de l’Alternance

    Répondre à ce message

  • Le 9 octobre 2014 à 10:02, par Yameogo
    En réponse à : Hermann Yaméogo, co-président du Front Républicain : « Ce référendum est maintenant d’actualité »

    A Me Hermann, je ne suis pas un Yaméogo comme vous. Sankara disait : "les tragédies des peuples révèlent de grands hommes mais ce sont les médiocres qui provoquent ces tragédies". Regardez comment votre père a préféré perdre le pouvoir (même s’il l’a très mal géré) et comparez à la situation d’aujourd’hui. Votre père, j’en suis sûr, doit être perturbé dans son profond sommeil de voir son fils se prostituer de cette façon. Vous avez choisi le mauvais combat, mais rassurez vous, personne, ni vous, ni Blaise, ni Zeph, ni le RSS, ni Chantal, ni Djamila, ni Salia Sanou, ni..., ni...., ni moi, ne sortira vainqueur de cette stupidité imposée au peuple. Il est encore temps d’arrêter la machine infernale.

    Répondre à ce message

  • Le 9 octobre 2014 à 10:06, par SING
    En réponse à : Hermann Yaméogo, co-président du Front Républicain : « Ce référendum est maintenant d’actualité »

    hermann tout comme blaise n’ont jamais été démocrate. Il a encaissé ce maudit de hermann mais croyez moi il sera le premier à s’exiler en cote d’ivoire avant blaise. Le destin de ces genres d’homme a toujours été soit l’exile soit une fin tragique. Que Dieu ait pitié de son âme le jour de son jugement.

    Répondre à ce message

  • Le 9 octobre 2014 à 10:06, par SS 20
    En réponse à : Hermann Yaméogo, co-président du Front Républicain : « Ce référendum est maintenant d’actualité »

    Hermann ne finit pas de se faire découvrir par le peuple Burkinabè. Comment quelqu’un qui dit être contre la révision de l’article 37 de notre constitution peut il se battre corps et âme pour la tenue du référendum qui inéluctablement va faire la part belle au Président Blaise qui tient coute que coute à se pérenniser au pouvoir. Lui Hermann qui n’est pas un enfant de chœur sait bien que encore le peuple sera dupé si ce fameux référendum a lieu. Alors ce monsieur poursuit il vraiment la paix ou ses intérêts ? en tout cas on retiendra de lui celui la même qui attise le feu politique pour l’embrasement de notre cher Faso.

    Répondre à ce message

  • Le 9 octobre 2014 à 10:07, par SomSom
    En réponse à : Hermann Yaméogo, co-président du Front Républicain : « Ce référendum est maintenant d’actualité »

    Ils encourage Le Président du Faso à "prendre une décision qui sied pour garantir à notre pays la pais, la stabilité et la cohésion sociale". On est tous d’accord sur ça. Mais, la décision est toute simple dans ce cas : C’est celle visant le respect de la constitution. Rien que ça.

    Répondre à ce message

  • Le 9 octobre 2014 à 10:07, par vérité no1
    En réponse à : Hermann Yaméogo, co-président du Front Républicain : « Ce référendum est maintenant d’actualité »

    A cette allure Blaise risque de partir avant 2015 car le référendum ne peut jamais avoir lieu. On a eu pitié de lui en 2011 et il rebondit pour se dire homme fort.

    Répondre à ce message

  • Répondre à ce message

  • Le 9 octobre 2014 à 10:16, par lune
    En réponse à : Hermann Yaméogo, co-président du Front Républicain : « Ce référendum est maintenant d’actualité »

    Vive le référendum merci herman

    Répondre à ce message

  • Le 9 octobre 2014 à 10:19, par oui
    En réponse à : Hermann Yaméogo, co-président du Front Républicain : « Ce référendum est maintenant d’actualité »

    La démocratie le pouvoir du peuple pour le peuple et par le peuple. La preuve ici c’est le référendum vive le referndum

    Répondre à ce message

  • Le 9 octobre 2014 à 10:21, par cogito ergo sum
    En réponse à : Hermann Yaméogo, co-président du Front Républicain : « Ce référendum est maintenant d’actualité »

    Il faudra maintenant que les uns et les autres pensent a se rendre dans les urnes après l’échec de ce dialogue,c’est la seule chose qui peut nous départager,c’est un projet de loi qu’on ne peut éviter dans un système de démocratie,merci Me pour tout ces éclairages.

    Répondre à ce message

  • Le 9 octobre 2014 à 10:26, par commando invisible
    En réponse à : Hermann Yaméogo, co-président du Front Républicain : « Ce référendum est maintenant d’actualité »

    On comprend bien maintenant que c’est l’opposition qui ne veut faire aucune concession au pouvoir alors qu’elle a bien le droit de convoquer un référendum en usant de ces prérogatives constitutionnels pour convoquer ce projet de loi,c’est un bras de fer que l’opposition viens d’enclencher et voyons bien pendant combien de temps elle va tenir ?

    Répondre à ce message

  • Le 9 octobre 2014 à 10:29, par 4- 8
    En réponse à : Hermann Yaméogo, co-président du Front Républicain : « Ce référendum est maintenant d’actualité »

    Evidemment !Le référendum c’est maintenant il faut le tenir ou alors jamais.On met en place un cadre de discussion les politiques pourront s’entendre sur un certain nombre de points et pendant ce temps une partie notamment l’opposition claque la porte.Qu’est ce qui reste a faire ?Le référendum bien sur !

    Répondre à ce message

  • Le 9 octobre 2014 à 10:30, par ALPHA
    En réponse à : Hermann Yaméogo, co-président du Front Républicain : « Ce référendum est maintenant d’actualité »

    HERMANN, les mots me manquent. Humm mm. bonne chance

    Répondre à ce message

  • Le 9 octobre 2014 à 10:30, par Soyons serieux !!!
    En réponse à : Hermann Yaméogo, co-président du Front Républicain : « Ce référendum est maintenant d’actualité »

    Le referendum reste la meilleure option, donc on ira au referendum pour voter soit le "OUI" ou soit le "NON".Il n’y aura rien dans ce pays après le référendum !!!!

    Répondre à ce message

  • Le 9 octobre 2014 à 10:31, par la fille du capo
    En réponse à : Hermann Yaméogo, co-président du Front Républicain : « Ce référendum est maintenant d’actualité »

    Nous sommes dans un Etat de droit et qui dit Etat de droit parle aussi de démocratie,de liberté,on ne peut pas prétendre être démocrate et puis être contre le référendum,la question de devrait même pas se poser,si le pouvoir tenait a ce dialogue c’est pour que tout se passe dans la quiétude mais comme l’opposition ne veut pas comprendre il va de soit qu’on convoque le référendum de si tôt.

    Répondre à ce message

  • Le 9 octobre 2014 à 10:31
    En réponse à : Hermann Yaméogo, co-président du Front Républicain : « Ce référendum est maintenant d’actualité »

    Je déscerne le prix nobel de la malhonnetété intelectuelle et de la manipulation a ce Hermann là. Pourquoi cette méchancété ??

    Répondre à ce message

  • Le 9 octobre 2014 à 10:31
    En réponse à : Hermann Yaméogo, co-président du Front Républicain : « Ce référendum est maintenant d’actualité »

    Maître Hermann est plein de contradictions : Comment votre mentor Blaise, sous votre "intelligente clairvoyance", peut initier un dialogue fermé, c’est-à-dire interdisant aux mandatés de poser le fond du problème qui fait objet dudit dialogue, notamment, la question de la modification de l’article 37 et l’issue à donner aux résultats qui en sortiraient ? Le fond du débat se situait là ! A moins d’avoir compris qu’il s’agissait d’un lavage de cerveau pour l’opposition, vous devriez clarifier tous les termes et tous les mésententes avant de commencer quelque dialogue que ce soit. Quand un élève veut résoudre une fonction mathématique, il prend le soin de calculer les domaines de définitions et les limites de sa fonction avant de continuer à chercher à savoir comment sa fonction va évoluer. C’est de la logique. Alors, chez vous, il n’y a point cela, point de domaines de définition dans votre fonction. Comment compter vous résoudre une telle fonction ? Un peu de logique ne vous fera certainement pas de mal.
    Deuxièmement, comme quelqu’un l’a déjà dit, je pense que ce dit dialogue (car pour moi, il y a pas eu dialogue, car il était interdit de définir les domaines sur lesquels partisans et opposant allaient plancher) n’a été en fait que la suite du monologue du pouvoir. Le pouvoir a un problème avec lui-même. Pas avec l’opposition. Il cherche juste des alibis de désaccord pour vouloir imposer un référendum. Le plan, c’est comment user de la ruse et aller au référendum/plébiscite pour Blaise Compaoré, Rien d’autre. Et puisqu’on savait que ce qui mobilise l’opposition actuellement c’est le non aux tripatouillages de la constitution, alors, le pouvoir est sûr qu’il ne cèdera pas sur cette question. Et l’alibi est gagné ! Puisqu’il y a désaccord, il faut aller au référendum. Cette sortie de Herman et de sa suite n’est que la suite logique de ce plan machiavélique.
    Soyez intellectuellement honnête : votre scénario préparer d’avance et tablant sur une question fermée, n’était pas un dialogue, mais un monologue du pouvoir. Le pouvoir et vous, cherchez tout simplement à vous donner une bonne conscience pour faire votre référendum. Ce scénario est minable, et on ne peut même pas attraper un bon élève de terminal avec cela, à plus forte raison cette opposition que vous avez devant vous qui vous a intellectuellement mis dans le décor.
    Assimi, Blaise, on a pas besoin de vous dire qui est Herman Yaméogo. Il fait juste le travail pour lequel vous le payer parce que vous croyez en ses capacités de destructeur. Il va essayer de détruire pour vous, exactement comme il vous détruisait quand vous étiez impliqués aux côtés de Guillaume Soro et lui aux côtés de Laurent Gbagbo. Mais toute la responsabilité de ce qui adviendra à ce pays est dans vos mains. Herman se déculpabilisera tôt ou tard. Je dit bien tôt ou tard ! On le connaît assez ! Lors de la lutte contre l’impunité après l’assassinat de Norbert Zongo, lui qui était dans le comité directeur du Collectif, quand on a arrêté ses camarades Pr Ki-Zerbo, Tolé Sagnon, Alidou Ouédraogo et autres, Herman s’était transformé en médiateur entre le pouvoir et les manifestants. Il avait ainsi mis la responsabilité sur les autres, s’était déculpabilisé, parce qu’il avait eu peur de la réaction barbare du pouvoir, comme si lui et ses camarades avaient eu tord de se mettre debout contre l’impunité. Depuis ce moment, tout ce qui se disait en secret de polichinelle sur son comportement versatile s’est révélé au grand jour.
    Dans tout les cas, l’histoire retiendra de vous que depuis que vous êtes arrivés au pouvoir en 1987, tous les consensus constitutionnel qui on suivis n’ont jamais été appliqués dans ce pays. Les limitations constitutionnelles au mandat présidentiel, à chaque fois qu’elles devaient s’appliquer à vous, vous les avez démantelées et vous avez chercher un nouveau consensus. Nous sommes à un de ces tournants de l’histoire où vous refusez d’appliquer la constitution comme vous avez toujours refusé de l’appliquer, croyant, certainement, que la constitution et ce pays vous appartiennent. Cela ne fait que confirmer vos caractères non démocratoiques qui s’étaient déjà révélés à l’élaboration de la constitution actuelle en 1990-91 : vous vouliez constitutionnaliser le pouvoir unique de Blaise, et les autres avaient refusé. Vous êtes toujours sur votre trajectoire d’installations d’un pouvoir de type monarchique et la lutte de vos opposants pour une société démocratique se poursuit et se poursuivra.

    Je me limite là en disant que non seulement vous avez toujours refusé d’appliquer la constitution telle qu’elle a été adoptée par consensus, mais en plus, vous proposez des débats fermés à l’opposition pour pouvoir l’abattre, comme vous l’avez toujours fait, afin d’avoir un semblant d’onction populaire pour assouvir vos ambitions les plus égoïstes qui sont de charcuter la constitution et rester au pouvoir toute votre vie. Le peuple vous avait fait confiance, mais vous l’avez trahi, et c’est ce que l’histoire retiendra.

    Répondre à ce message

  • Le 9 octobre 2014 à 10:32, par La morale
    En réponse à : Hermann Yaméogo, co-président du Front Républicain : « Ce référendum est maintenant d’actualité »

    Le référendum est maintenant d’actualité, c’est même devenu une nécessité incontournable. Il faut ce referendum pour mettre fin à cette pseudo crise politique.

    Répondre à ce message

  • Le 9 octobre 2014 à 10:33, par haayah
    En réponse à : Hermann Yaméogo, co-président du Front Républicain : « Ce référendum est maintenant d’actualité »

    Hermann est le pire des maux qu’un pays puisse connaitre
    mais sois sûr d’une chose tu seras le premier a être emporté si le pays devait basculer dans la violence. c’est justement vous autre qui avez habitué le pouvoir à infantiliser l’opposition et le peuple avec à chaque se do-négociation des réserves au lieu des préalables. des resserves dont le pouvoir en fait des torchons pour que vous essuyez vos larmes plus tard. triste fin pour un fils d’un ancien président car c’est vraiment ta fin.

    Répondre à ce message

  • Le 9 octobre 2014 à 10:34, par Taryam
    En réponse à : Restons mobiliser

    je suis avec intérêt l’évolution de la situation. je demande à tous de rester mobiliser pour dire non à la modification de l’article par un référendum budgétivore et sans objet dans le seul but de maintenir un seul homme au pouvoir. le plus fort pour être toujours le maître transforme sa force en droit pour que l’obéissance devienne un devoir. Ce qu’ils oublient sur cette terre le plus fort est Dieu et non un homme, car celui-ci doit cette (force ) à son socle social par la loi des accords interrelationnels sacrés et propres à chaque tribu, société et nation..... ; Le constat révèle aussi qu’à un haut niveau social donné , l’homme oublie qu’il est fait de poussière et il y retournera ; c’est pourquoi on déclare sans réflexe d’homme mortel qu’on est fort . C’est la mobilisation du peuple qui peut enseigner à ceux-ci que ; seul le peuple est fort et le restera

    Répondre à ce message

  • Le 9 octobre 2014 à 10:35, par KAA TOUB WIITA
    En réponse à : Hermann Yaméogo, co-président du Front Républicain : « Ce référendum est maintenant d’actualité »

    Maître Hermann Yaméogo a tout dit.Ce qui reste a faire a la majorité c’est d’organiser très rapidement le référendum car les dialogues infructueuses n’ont que trop durer.Visiblement la responsabilité de cet échec est imputable a l’opposition.

    Répondre à ce message

  • Le 9 octobre 2014 à 10:35, par NGaw
    En réponse à : Hermann Yaméogo, co-président du Front Républicain : « Ce référendum est maintenant d’actualité »

    Allons au référendum et arrêtons les discutions inutiles ! Juridiquement acceptable ou pas chacun l’interprète en sa faveur en fonction qu’il soit pour ou contre.il faudrait donc laisser le peuple s’exprimer !

    Répondre à ce message

  • Le 9 octobre 2014 à 10:35, par wendlassida
    En réponse à : Hermann Yaméogo, co-président du Front Républicain : « Ce référendum est maintenant d’actualité »

    M. le président du Faso, je vous demande de faire beaucoup attention avec Herman
    N’est il pas entrain de se venger de vous en faisant semblant d’être avec vous ?
    Est ce qu’il est de bon cœur ?
    Ne vous vous fier pas à tout esprit éprouver les pour savoir s’ils viennent de Dieu

    Le diable peut se transformer en ange de lumière

    Faites attention à ce monsieur égoïste

    Répondre à ce message

  • Le 9 octobre 2014 à 10:38, par electron 1er
    En réponse à : Hermann Yaméogo, co-président du Front Républicain : « Ce référendum est maintenant d’actualité »

    Et bien voila qui est bien dit,ainsi prince machiavel disait que je cite« Il y a deux manières de combattre, l’une avec les lois, l’autre avec la force. La première est propre aux hommes, l’autre nous est commune avec les bêtes. »Je voudrait rejoindre cette idée pour dire que l’opposition au pays des hommes intègres a choisi la deuxième option a savoir celle commune avec les bêtes,comme ils ne veulent pas le dialogue,la main tendu alors qu’on aille a ce référendum pour savoir de quoi ils sont capable.

    Répondre à ce message

  • Le 9 octobre 2014 à 10:39, par WALAY
    En réponse à : Hermann Yaméogo, co-président du Front Républicain : « Ce référendum est maintenant d’actualité »

    Mr Assimi KOUANDA doit repartir à l’école pour réapprendre ne serait-ce que le français. A l’appel au dialogue c’est bien lui qui avait dit qu’il s’agissait de dialoguer et non de négocier. Aujourd’hui il nous dit qu’il ne faut pas confondre dialogue et conversation. Dites-nous que voulez-vous au juste Au lieu de tourner. Qu’est-ce que le Président Blaise COMPAORE vous a demandé exactement ? Négocier, dialoguer, converser, échouer dans tous les cas pour lui permettre de convoquer le référendum ? vous êtes tombés dans votre propre piège car la convocation du référendum par le Président requiert l’avis de l’Assemblée Nationale, ce qui n’est pas un acquit. Et puis toi Herman, tout le monde a vu à quelle vitesse tu as couru pour aller à Kossiam le premier jour du dialogue. On te chasse après et tu viens nous dire que tu as fait "profil bas" pour donner de la chance au dialogue. Veux-tu nous faire croire que c’est toi qui décide participer ou de ne pas participer à ce dialogue ? WALAY

    Répondre à ce message

  • Le 9 octobre 2014 à 10:39, par KALAN TE BAN
    En réponse à : Hermann Yaméogo, co-président du Front Républicain : « Ce référendum est maintenant d’actualité »

    Vraiment nos gars de l’opposition on ne sait plus ce qu’ils veulent.Ce sont ces gens qui constituent tout le problème aujourd’hui.C’est vous qui dites que vous ne voulez pas du référendum et dans le même dans temps vous refusez le dialogue.Alors il convient maintenant de tenir le référendum puisqu’il est légal et légitime a la fois.

    Répondre à ce message

  • Le 9 octobre 2014 à 10:41, par entre juge et parti
    En réponse à : Hermann Yaméogo, co-président du Front Républicain : « Ce référendum est maintenant d’actualité »

    Merci bien Me Herman,l’opposition doit comprendre que la soif de dominer est celle qui s’éteint la dernière dans le cœur de l’homme.L’opposition s’enfonce de jour en jour avec cette monté du pouvoir en place et s’il n’y prennent pas garde ils ils finirons avec cette colère qui s’installe a petit feu dans leurs petits cœur alors que l’on tous que le référendum est inéluctable,je ne suis nullement un charlatan mais je vois l’opposition terminer ainsi dans la haine,plus fort que la douleur.

    Répondre à ce message

  • Le 9 octobre 2014 à 10:42, par Neekré
    En réponse à : Hermann Yaméogo, co-président du Front Républicain : « Ce référendum est maintenant d’actualité »

    Si ce dialogue etait honnête, le PF allait reuscité le collège des sages ou du oins ce qu’il en reste. Ce collège des ages a produit un rapport avec des recommandations qui ont permis de faire baisser la temperature après le drame de Sapouy.
    Pour nous aussi, le referendum est d’actualité : nous attendons de pied ferme celui qui ira s’asseoir dans un angle mort avec une urne. Nan lara ansara

    Répondre à ce message

  • Le 9 octobre 2014 à 10:46, par SUUN TONG NOOMA
    En réponse à : Hermann Yaméogo, co-président du Front Républicain : « Ce référendum est maintenant d’actualité »

    Je m’adresse ici a SING : tu sais tu devras laisser Dieu en dehors de ça.C’est pas parce que des gens ne pensent pas comme toi ou qu’ils ne sont pas dans ton bord politique qu’ils sont des malfrats.Chacun est libre d’appartenir au bord qu’il veut.D’ailleurs,Hermann a raison puisque le référendum est légal.

    Répondre à ce message

  • Le 9 octobre 2014 à 10:47, par oueder
    En réponse à : Hermann Yaméogo, co-président du Front Républicain : « Ce référendum est maintenant d’actualité »

    Il appartient au Président du Faso « à prendre la décision qui sied pour garantir à notre pays la paix, la stabilité et la cohésion sociale ». Bien dit Vokouma, il ne doit donc dire qu’il se retire et laisse d’autres talents s’exprimer. C’est très simple.
    Pas de Référendum
    Pas de Sénat
    Pas de Modification de l’article 37
    Vive la paix au Burkina Faso !

    Répondre à ce message

  • Le 9 octobre 2014 à 10:49, par who are you ?
    En réponse à : Hermann Yaméogo, co-président du Front Républicain : « Ce référendum est maintenant d’actualité »

    Qui dit non au referendum est un anti-démocrate , le referendum est le moyen le plus sur pour associer les citoyen d’un Etat aux prises de décision , pour refuses tu ta considération , c’est une considération , ou bien tu sais que ton avis n,’est pas partagé par la majorité . en tout cas nous on va aller voter pour notre choix , fait pareil si tu sais ce qui s’est que la démocratie OUI au referendum merci Hermann

    Répondre à ce message

  • Le 9 octobre 2014 à 10:49, par réciproque fausse
    En réponse à : Hermann Yaméogo, co-président du Front Républicain : « Ce référendum est maintenant d’actualité »

    Je ne sait pas pourquoi vous vous fatiguer Maître,nous savons bien que le référendum est un projet de loi qui est inscrite dans la constitution,son adoption ne cause aucun problème,les lois sont faites pour être appliqués cependant on a pas demandé qui est content ou qui n’est pas content,on te demande juste d’aller exprimé ton mécontentement dans l’urne,c’est là que tout se passe.

    Répondre à ce message

  • Le 9 octobre 2014 à 10:53, par fofana drissa
    En réponse à : Hermann Yaméogo, co-président du Front Républicain : « Ce référendum est maintenant d’actualité »

    on ne doit pas dialoguer sur las question d’ordre général comme la modification de l’article 37 ,cela concerne la vie de tous les Burkinabè ,et donc il faut recueillir la vision de la majorité pour prendre la décision qui conviendra avec la volonté du peuple oui au referendum

    Répondre à ce message

  • Le 9 octobre 2014 à 10:53, par peuple fort
    En réponse à : Hermann Yaméogo, co-président du Front Républicain : « Ce référendum est maintenant d’actualité »

    Je ne vous comprends pas. Vous dites à Blaise de prendre la décision qui va garantir la paix , la stabilité et la cohésion sociale et vous dites encore de ne pas exclure le référendum sachant que c’est la pomme de discorde entre la majorité et l’opposition. Vous pensez vraiment que c’est le référendum, que l’opposition veut empêcher à tout prix de se tenir, qui va être la solution de paix ? Au contraire c’est le référendum qui va élargir la fracture sociale dans ce pays. Vous êtes tellement aveuglés par votre confort matériel que vous ne mesurez même plus les risques de dérapage d’un référendum dans ce pays . Honte à vous .

    Répondre à ce message

  • Le 9 octobre 2014 à 10:54, par gros bras mince
    En réponse à : Hermann Yaméogo, co-président du Front Républicain : « Ce référendum est maintenant d’actualité »

    De la part de l’opposition,je trouve ça véritablement irresponsable,on ne peut pas dire qu’il y ait de la valeur à massacrer ses concitoyens, à trahir ses amis, à être sans foi, sans pitié, sans religion : on peut, par de tels moyens, acquérir de l’argent, mais non de la gloire.On peut affirmer avec certitude que l’opposition en quittant ce dialogue a failli car cela ouvre davantage les portes du référendum.

    Répondre à ce message

  • Le 9 octobre 2014 à 10:56, par YAWOTO
    En réponse à : Hermann Yaméogo, co-président du Front Républicain : « Ce référendum est maintenant d’actualité »

    Donc en fait c’était ça votre objectif :
    1er instituer un semblant de dialogue qui ne peut qu’échouer puisque l’objectif n’est pas de s’entendre mais de forcer l’autre à accepter ce que l’on veut,
    2eme : accuser l’opposition de refuser le dialogue,
    3eme : convoquer le référendum
    4ème : arrivera ce que vous n’avez pas prévu et dont personne ne peut prédire, mais d’une chose qui est sûr et certain, c’est que ce REFERENDUM NE PASSERA PAS !
    AYEZ PEUR D’UNE PERSONNE : l’homme qui estime qu’il n’a plus rien à perdre et dans vos tours d’ivoire vous ne pouvez imaginer combien ils sont nombreux !
    Si vous n’avez pas l’âge de la sagesse, ayez au moins celui de la dignité et de la peur de Dieu.

    Répondre à ce message

  • Le 9 octobre 2014 à 10:56, par Conseil
    En réponse à : Hermann Yaméogo, co-président du Front Républicain : « Ce référendum est maintenant d’actualité »

    On vous le dit et répète il y aura alternance au Burkina et nul ne peut l’empêcher . Toute chose a une fin et comme tu le sais Hermann nous sommes tous périssables (poussière) ce qui veut dire qu’il y aura alternance qu’on le veuille ou pas car c’est une loi de la nature. Blaise est présentement un président sans pouvoir et cela se voit. Le pouvoir est aujourd’hui dans les mains du peuple qui a décidé d’empêcher toute possibilité de modification de l’article 37 et nous te demandons d’ouvrir les yeux pendant qu’il est encore temps...

    Répondre à ce message

  • Le 9 octobre 2014 à 10:58, par BILI-BILI
    En réponse à : Hermann Yaméogo, co-président du Front Républicain : « Ce référendum est maintenant d’actualité »

    Et si l’opposition dit : ok on accepte le REFERENDUM, que va t-il faire encore ce HERMANN, puisque c’est l’histoire du Referendum qui lui a encore donner cette chance de revenir sur la scène politique.

    Répondre à ce message

  • Le 9 octobre 2014 à 11:00, par Toxsidngannkom
    En réponse à : Hermann Yaméogo, co-président du Front Républicain : « Ce référendum est maintenant d’actualité »

    Le vrai et sobre combattant de la liberté, Norbert Zongo disait que :" le caméleon valait mieux que nos hommes politiques du fait qu’il change de couleur et est à mesure de reprendre sa couleur initiale, contrairement, nos hommes politiques à force de changer de couleur, ils n’ont finalement plus de couleur".
    Ceux qui s’appellent déjà Hermann, c’est pas honorable d’avoir comme homo cet homme mimétique, seulement à l’avenir évitez de donner ce nom à votre progéniture, car c’est des mélangeurs et des malheureux.

    Maintenant, je pense réellement que Mr Blaise, et sa majorité veulent tenter le diable.
    Mobutu, dans le temps a tout fait, il a de par des gens à l’image du staff actuel de Mr Blaise pensé que le zaïr sans lui sombrera, mais on sait comment il a terminé. Tous ceux qui étaient sa tête penssante, se sont mues dans le silence à la façon dont les chiens lorsqu’ils croisent d’autres plus forts cachent leurs queues pour disparaître. Soyez-en rassurés, vous ( Assimi, Hermann et consors) verrez la reponse du vrai peuple à vos actes et projets.
    On se demande apriori s’il vous arrive, vous partisans du réferendum, à faire un tour dans les hopitaux, les campagnes abritant les écoles sous paillotes, les universités qui fabriquent des chômeurs innocents ?
    Alors pour un individu, le pays va pas stagner dans la misère, surtout qu’il a des ressources.
    Tentez vos desseins, et on verra.
    Gloire à l’éternel et paix sur ceux qui aspirent à la paix.

    Répondre à ce message

  • Le 9 octobre 2014 à 11:01, par vérité no1
    En réponse à : Hermann Yaméogo, co-président du Front Républicain : « Ce référendum est maintenant d’actualité »

    Le plan de Blaise est le suivant : On convoque les partis au dialogue, on écarte Hermann, on fait échouer le dialogue puis on fait appel à Hermann pour étaler son expertise politique qui n’est autre que d’appeler au référendum ( On fait semblant comme si Blaise n’est au courant de rien ).

    Répondre à ce message

  • Le 9 octobre 2014 à 11:01, par Voix du peuple
    En réponse à : Hermann Yaméogo, co-président du Front Républicain : « Ce référendum est maintenant d’actualité »

    "dans une situation ou toutes les parties estiment avoir raison, il est impérieux, juste, légal, légitime et responsable de consulter le peuple souverain." seul la voix du peuple compte.la démocratie c’est le gouvernement du peuple par le peuple et pour le peuple !

    Répondre à ce message

  • Le 9 octobre 2014 à 11:02
    En réponse à : Hermann Yaméogo, co-président du Front Républicain : « Ce référendum est maintenant d’actualité »

    Herman est l’enfant maudit du BURKINA, ce type n’a d’autre objectif que de mettre le pays sens déçu sens dessous. Il n’est jamais partant quand il s’agit de compétir pour se faire élire, mais quand c’est le moment de semer la merde il est toujours présent, ce type là doit faire attention. Ce n’est pas le CDP le problème. Le problème de ce pays c’ est herman, il ne sait rien arranger, tout ce qu’il sait c’est détruire, il faut que les Burkinabè soient vigilants, ce monsieur là qui se fait appeler maître n’est autre qu’un imposteur, il travaille même à détruire le Président lui même. Aujourd’hui Herman est dans une position où il amuse tous les burkinabè, que la presse nous épargne les sorties de ce monsieur, dès qu’on voit son visage quelque part, que ce soit à la télé ou dans les journaux on est tout de suite énervé. Quand il intervient c’est comme si dieu nous l’a envoyer pour détruire notre cher beau pays. Il faut qu’il évite de pousser les burkinabé à bout, je dis ceci à herman : de grâce nous n’avons plus besoin de toi dans cette affaire de politique tu porte la poisse, si tu continues d’intervenir tu vas foutre la merde dans notre pays, nous te demandons de faire pardon et quittes dans l’affaire là, si tu cherche du travail vas faire autre chose, aujourd’hui on a la certitude que tu n’aimes ni ton pays ni même ta propre personne.

    Répondre à ce message

  • Le 9 octobre 2014 à 11:07, par vérité no1
    En réponse à : Hermann Yaméogo, co-président du Front Républicain : « Ce référendum est maintenant d’actualité »

    D’accord avec Wendlassida, Hermann ne veut pas le bien de Blaise ! Il se permet de dire que ya pas plus bandit que Hermann. Peux-tu avaler un couteau ? Je dirai que ya pas plus idiot que Hermann !!!!!!

    Répondre à ce message

  • Le 9 octobre 2014 à 11:08, par Verdad
    En réponse à : Hermann Yaméogo, co-président du Front Républicain : « Ce référendum est maintenant d’actualité »

    Ouvrez les yeux à nos leaders d’opposition sur la nécessité de la paix et de la stabilité. Le peuple doit s’exprimer impérativement comme le veut la démocratie sur ces questions cursiales que sont le sénat et l’article 37. Ce n’est pas à l’opposition dire ce que le peuple veut, le peuple est mature et sais ce qu’il veut.

    Répondre à ce message

  • Le 9 octobre 2014 à 11:11, par BURKINDE toré BURKINABE toré
    En réponse à : Hermann Yaméogo, co-président du Front Républicain : « Ce référendum est maintenant d’actualité »

    Pour ma part,Maître Hermann Yaméogo a bel et bien raison de proposer que le référendum soit tenu.D’abord en plus du fait qu’il soit prévu par la constitution il est souhaité par la grande majorité des Burkinabé.Ensuite on donne la chance a l’opposition via le dialogue pour des négociations et elle le piétine.Donc qu’on laisse ces têtus opposants dans leur petit coin et que le référendum soit organisé.Le plus vite possible hein !

    Répondre à ce message

  • Le 9 octobre 2014 à 11:11, par Expression du peuple
    En réponse à : Hermann Yaméogo, co-président du Front Républicain : « Ce référendum est maintenant d’actualité »

    Il n’est ecrit nulle part dans la constitution que l’article 37 n’est pas modifiable. Le president a donc le droit si le peuple le veut de modifier cet article. C’est pourquoi il veut aller au referendum pour consulter le peuple. Seule les urnes pourront arbitrer cette question, l’opposition doit comprendre ça.

    Répondre à ce message

  • Le 9 octobre 2014 à 11:15, par réciproque fausse
    En réponse à : Hermann Yaméogo, co-président du Front Républicain : « Ce référendum est maintenant d’actualité »

    Il n’y a pas 1000 chemins dans cas pareil et sachez bien que dans les deux camps il y’aura déception dans l’un des camps,tout le monde ne peut pas sortir gagnant,et plus ça dure plus les gens deviennent plus frustrés,donc il faut aller au référendum ici et maintenant,Blaise dit leur que le référendum sera pour bientôt !!!!!

    Répondre à ce message

  • Le 9 octobre 2014 à 11:31, par J
    En réponse à : Hermann Yaméogo, co-président du Front Républicain : « Ce référendum est maintenant d’actualité »

    Hermann Yaméogo n’a plus de crédibilité depuis longtemps. Ce monsieur ne peut même plus convaincre un poulet à Koudougou, à plus forte raison le peuple. Alors ne tenez pas compte de ce qu’il dit.

    Répondre à ce message

  • Le 9 octobre 2014 à 11:33, par fidel dillo
    En réponse à : Hermann Yaméogo, co-président du Front Républicain : « Ce référendum est maintenant d’actualité »

    le referendum ,légal, légitime, democratique , et donc nécessaire pour le Burkina Faso pour une sortie de crise,disons s’il y en a vive le référendum

    Répondre à ce message

  • Le 9 octobre 2014 à 11:36, par ORAN
    En réponse à : Hermann Yaméogo, co-président du Front Républicain : « Ce référendum est maintenant d’actualité »

    Hermann n’a pas compris qu’il n’est plus rien dans ce pays. Il se prend pour ce qu’il n’est pas.

    Répondre à ce message

  • Le 9 octobre 2014 à 11:42, par D8D8
    En réponse à : Hermann Yaméogo, co-président du Front Républicain : « Ce référendum est maintenant d’actualité »

    il faut privilégier le dialogue et la paix au pays . contrairement a ses assoiffés de pouvoir qui veulent a tout prix accéder à la magistrature suprême

    Répondre à ce message

  • Le 9 octobre 2014 à 11:50, par gros bras mince
    En réponse à : Hermann Yaméogo, co-président du Front Républicain : « Ce référendum est maintenant d’actualité »

    Pour moi l’objet de cette rencontre serait de faire comprendre a l’opposition la légalité et le bien fondé du référendum,le président est sur des principes bien fondés,et sur ce vous convenez avec moi que celui qui a fait une politesse devrait se taire, celui qui en a été l’objet devrait en parler.Et le président a bien fait d’initier ce dialogue et a l’opposition de le boycotter,qu’est ce que vous voulez enfin de compte ?

    Répondre à ce message

  • Le 9 octobre 2014 à 11:52, par Le Consultant
    En réponse à : Hermann Yaméogo, co-président du Front Républicain : « Ce référendum est maintenant d’actualité »

    M. svp il n’y a pas de crise au Burkina.

    Le Burkina compte 17millions de personnes et à cause d’une et une seule personne et ses intérêts égoïstes, il faut mettre le FEU à ce très beau pays.

    Expliquez moi vous les hommes politiques, si vous aimez le Faso, comment es ce que c’est possible ?
    Chacun de vous et moi, ont eu ou auront une personne de sa famille perdre sa fonction ou mourir, mais c’est pas pour autant qu’il faut faire une crise !!!

    Blaise est à sa fin de fonction et tous le Burkina doit en souffrir, svp épargnez le Burkina !!!

    Répondre à ce message

  • Le 9 octobre 2014 à 12:01
    En réponse à : Hermann Yaméogo, co-président du Front Républicain : « Ce référendum est maintenant d’actualité »

    de YAMEOGO Hermann,je ne dirai plus rien !!!!

    Répondre à ce message

  • Le 9 octobre 2014 à 12:09, par Sofia voix de la verité
    En réponse à : Hermann Yaméogo, co-président du Front Républicain : « Ce référendum est maintenant d’actualité »

    L’éventualité d’une consultation référendaire est conforme à la constitution burkinabè et à la Charte africaine sur la démocratie » le président du Faso a droit de demander l’avis du peuple sur cette question crucial. l’opposition avance comme argument la fraude électoral pour ne pas aller au référendum pourtant des milliard on été investis pour mettre en place le fichier biométrique et empêcher la fraude.

    Répondre à ce message

  • Le 9 octobre 2014 à 12:11, par Ludovic de Tanghin
    En réponse à : Hermann Yaméogo, co-président du Front Républicain : « Ce référendum est maintenant d’actualité »

    il ne suffit pas de faire de l’alternance pour en faire. jeter une regard sur les pays qui on voulu vaille que vaille qu’il y ait alternance. Algérie, Egypte, Tunisie, Libye et même le Sénégal. il regrette tous le président sortant parce qu’ils n’étaient pas encore près pour une alternance. après plusieurs année de pouvoir il est vrai que le système de gestion n’a pas fonctionner mais il a engranger des acquis. pourquoi ne pas changer de système mais garder la même personne et évité de tous sacrifier avec l’arriver d’une autre personne qui va nous précipiter dans le gouffre.

    Répondre à ce message

  • Le 9 octobre 2014 à 12:22, par sanou john deere
    En réponse à : Hermann Yaméogo, co-président du Front Républicain : « Ce référendum est maintenant d’actualité »

    Mr Hermann. Votre entetement à aller au referendum on ne saurait le comprendre.
    C’est maintenant clair le referendum aura bien lieu. Aucun de nous ne se fera tuer pr l’empecher.
    Mais on vs informe que notre droit aussi c’est de ne pas aller voter ou de voter non.
    Dieu n’a pas de referendum. si ton mandat est fini c’est fini

    Répondre à ce message

  • Le 9 octobre 2014 à 12:34, par N’dabi
    En réponse à : Hermann Yaméogo, co-président du Front Républicain : « Ce référendum est maintenant d’actualité »

    Toute vraie démocratie a besoin d’une alternance à la tête de l’état. Au Burkina c’est maintenant ou jamais. Sinon, on sera condamné à supporter la gouvernance à sens unique.
    Que gagnerait ce front républicain si l’on venait à déverrouiller l’article 37 de notre constitution ?
    Cette question mériterait une réponse des intéressés, car si l’on veut bien voir, un déverrouillage de l’article en question ne les profite point, si ce n’est que cela ouvre la voie grandement à une présidence à vie pour Blaise Compaoré.
    De ce fait, que ces gens qui voudrait transformer le pays en une monarchie arrêt surtout de jouer à l’hypocrisie, car l’histoire les jugerait sévèrement si la raison de la majorité venait à triompher.

    Répondre à ce message

  • Le 9 octobre 2014 à 12:41, par Beonéré
    En réponse à : Hermann Yaméogo, co-président du Front Républicain : « Ce référendum est maintenant d’actualité »

    Que Dieu vienne en aide au Faso......

    Répondre à ce message

  • Le 9 octobre 2014 à 12:45, par salut du peuple !!!!!
    En réponse à : Hermann Yaméogo, co-président du Front Républicain : « Ce référendum est maintenant d’actualité »

    En tout cas on ignore ce qui pourrait advenir bientôt,nous savons bien que c’est la question de l’article 37 est la cause de cette rencontre et vue l’ampleur de la situation qui en découle depuis un certains temps dans notre pays on peut affirmer sans avoir peur de se tromper que le référendum demeure l’unique solution idéale pour départager les uns et les autres.Dans tout les cas il y’aura consultation du peuple.

    Répondre à ce message

  • Le 9 octobre 2014 à 12:50
    En réponse à : Hermann Yaméogo, co-président du Front Républicain : « Ce référendum est maintenant d’actualité »

    Je suis d’ accord avec l’ oposition. Il n’ y a pas de concession icic a faire. C’est pas partout on peu braiser le poisson. C’est pas partout il faut faire les concessions aussi. Il y a une limite a tout. Maintenant moi meme je suis pret a mourir mais il n’ y aura pas de referendum ici. Si c’est ca vivre, autant mourir. Blaise ne peux pas s’ amuser avec nious comme ca. S il est le chat nos on veut pas etre sa souris. Maintenant les choses deviennent clairs. On attend seulement le jour.

    Répondre à ce message

  • Le 9 octobre 2014 à 12:54, par YABSORE
    En réponse à : Hermann Yaméogo, co-président du Front Républicain : « Ce référendum est maintenant d’actualité »

    Sauf erreur, omission, trou de mémoire, manque de considérations pour le peuple et ses mandats indirects, rénéganisme ou volonté d’harcèlement, cet article 37 de notre constitution remplis bien cette double conditions :
    1. La constitution étant un consensus codé ; l’article 37 a l été ratifié par le référendum du 2 juin 1991 d’abord puis recommandation du collège de sages ;
    2. L’article 37 est verrouillé dans son esprit du peuple depuis les années 1970 comme une avancée dans le processus d’alternance tant verticale qu’horizontale,
    3. Il est verrouillé par jurisprudence sous régioanale depuis le 30 juin 2010 date de ratification la charte africaine de la démocratie, des élections et de la gouvernance. En effet l’article 52 de cette dispose qu’aucune des dispositions de la présente charte n’affecte les dispositions plus favorables relatives à la démocratie, aux élections et à la gouvernance dans la législation nationale des états parties ou dans tout autre traité régional, continental et international en vigueur dans les états parties
    Si malgré le rejet multiforme de la révision de l’article 37 le Président Blaise COMPAORE veuille user du démocratisme rejeté les communautés dont nous sommes membres, il confirmera les préjugés si dessus que l’on a de lui. Ce faisant le Président Blaise COMPAORE contrariera aussi certains de ses anciens camarades « C » qui disent de lui qu’il a changé. Si OUI, le Président Blaise COMMPAORE confirmera qu’il est et demeure Militaire, formaté patriote il est ne pourrait être autre ; en conséquence il refuse d’évoluer en démocrate sinon dans une approche restrictive des droits de l’homme sous le vocable de démocratie responsable comme tant de patriotes galonnés : Président Charles DE GAULE en France, May Nassara et Mamadou TANGA au Niger, Bert GEY en Côte D’ivoire, Dadis CAMARA en Guinée Conakry, Yaya SANOGO au Mali, le Colonel Kadhafi en Lybie ; etc. et c’est ça être un « HOMME FORT »

    Répondre à ce message

  • Le 9 octobre 2014 à 12:55
    En réponse à : Hermann Yaméogo, co-président du Front Républicain : « Ce référendum est maintenant d’actualité »

    Ce n’est pas l’ alternance qui a provoque les desordres dans les pays que tu as cites. L’ alternance est venue un peu trop tard quand le ver etait deja dans le fruit. C’est ce que des pingoins comme Luovic de Tanghin ne peuvent pas comprendre. Ne prenez pas les effest pour la cause. Ca fait pitie quand on cherche a manger sans reflechir. On se mele les pinceaux.

    Répondre à ce message

  • Le 9 octobre 2014 à 12:57, par anta
    En réponse à : Hermann Yaméogo, co-président du Front Républicain : « Ce référendum est maintenant d’actualité »

    Gongolma Sonké ; le dieu des contraires croit que nous ne comprenons pas français. Il veut nous faire avaler des couleuvres en voulant nous faire prendre des vessies pour des lanternes et le consensus pour le vote.Un consensus est un accord général parmi les membres d’un groupe, pouvant permettre de prendre une décision sans vote préalable. En droit, un accord consensuel désigne un accord, un contrat formé par le seul constat du consentement des parties.Le referendum est un vote ; il n’intervient qu’en cas d’absence de consensus.On ne peut donc pas dire qu’en cas de non-consensus ; allons au consensus. C’est digne de Gongolma Sonké ; le dieu des contraires qui voit midi à quatorze heures.

    Répondre à ce message

  • Le 9 octobre 2014 à 12:59, par Ernesto DJEDJE
    En réponse à : Hermann Yaméogo, co-président du Front Républicain : « Ce référendum est maintenant d’actualité »

    Après l’échec de ce dialogue on ne peut que naturellement penser a la mise en place rapide du référendum,le mieux serait que l’on trouve un terrain d’entente pour que tout un chacun trouve son compte mais si l’opposition ne veut point discuter il va de soi qu’on convoque le référendum !!!!

    Répondre à ce message

  • Le 9 octobre 2014 à 12:59, par YABSORE
    En réponse à : Hermann Yaméogo, co-président du Front Républicain : « Ce référendum est maintenant d’actualité »

    Ne obligez pas le Président au choix cornélien ; s’imposer au peuple pour rester HOMME FORT par la violence, et LA PAIX en deux mots « JE RENONCE. Le deuxième choix sera une victoire sur lui-même fera de lui un« d’HOMME FORT » avec agrafe dignité.

    Répondre à ce message

  • Le 9 octobre 2014 à 13:00, par YABSORE
    En réponse à : Hermann Yaméogo, co-président du Front Républicain : « Ce référendum est maintenant d’actualité »

    Ne obligez pas le Président au choix cornélien ; s’imposer au peuple pour rester HOMME FORT par la violence, et LA PAIX en deux mots « JE RENONCE. Le deuxième choix sera une victoire sur lui-même fera de lui un« d’HOMME FORT » avec agrafe dignité.

    Répondre à ce message

  • Le 9 octobre 2014 à 13:01, par REVOLUTION
    En réponse à : Hermann Yaméogo, co-président du Front Républicain : « Ce référendum est maintenant d’actualité »

    Assez de théories, donnez-nous la date de votre referendum et on va en finir. Si vous êtes envoutés ce serra l’occasion inédite de vous désenvouter. Vous avez sacrifié notre génération et nous n’allons pas vous permettre de sacrifier celle de nos enfants. Vous nous aviez assez maintenu dans les ténèbres et cette fois-ci le soleil va brillé pour tout le monde... Merci de fixer rapidement la date de votre REFERENDUM BIDON...

    Répondre à ce message

  • Le 9 octobre 2014 à 13:03, par DOUGOUTIGI
    En réponse à : Hermann Yaméogo, co-président du Front Républicain : « Ce référendum est maintenant d’actualité »

    LE REFERENDUM OUI MAIS LA MAJORITE NA QU’A REVOIR LA FACON DE GOUVERNER LE SUD OUEST, IES HAUTS BASSINS, LA BOUCLE DU MOUHOUN SONT OUBLIES.LE PROBLEME ETHNIES SEVI TROP DANS L.ADMINISTRATION BURKINABE J’AI MON COUSIN ADMINISTRATEUR DANS UNE STRUCTURE A CHAQUE FOIS QUE LE SG MET SON NOM POUR UNE NOMINATION SON MINISTRE DE TUTEL ENLEVE SON NOM ET MET UN NOM POPULAIRE (VOUS COMPRENEZ ?) REVOIR L’ENTOURAGE SINON ON EST PAS AVEC VOUS

    Répondre à ce message

  • Le 9 octobre 2014 à 13:11, par Roi du forum
    En réponse à : Hermann Yaméogo, co-président du Front Républicain : « Ce référendum est maintenant d’actualité »

    N’dabi, l’alternance dans une démocratie doit résulter de la volonté du peuple , et non des aspirations politiques politiciennes , Ainsi si un peuple décide de voter pour un même individu jusqu’a la fin de sa vie, c’est aussi une vraie démocratie ,car c’est la volonté du peuple qui à gouverner , ne dit on pas que la démocratie est le pouvoir du peuple pour le peuple et par le peuple . Alors que soit la volonté du peuple à la direction du pays , vive le referendum

    Répondre à ce message

  • Le 9 octobre 2014 à 13:25, par SING
    En réponse à : Hermann Yaméogo, co-président du Front Républicain : « Ce référendum est maintenant d’actualité »

    depuis que blaise a donné à hermann le ministère de l’environnement il voit tout en rose chez blaise.Comment tu peux être un sans cœur juska ce point ?

    Répondre à ce message

  • Le 9 octobre 2014 à 13:30, par Le révolté
    En réponse à : Hermann Yaméogo, co-président du Front Républicain : « Ce référendum est maintenant d’actualité »

    Si la honte pouvez tuer, certaine personne serait morte il y a des siècles. Je suis un citoyen de ce pays. Tous ceux qui s’agitent pour le référendum, nous savions ce qu’ils valent et pourquoi il le font. La politique des intérêts égoïste c’est bien. Mais il faut parfois voir au delà de son nez et avoir une bonne lecture de l’histoire de ce pays et des autres du monde. De toute façon quand vous allez le poussez à allumer le feu au pays, vous n’irez nul part. On va tous se consumer ici et ceux qui auront la chance survivront. Je n’appartiens à aucun parti politique. Mais raisonnablement, je sais que le peuple burkinabè mérite plus qu’une monarchie où les richesses de tout un pays sont dans les mains d’une et une seule famille qui pille les pauvres et contrôle toutes les bonnes entreprises du pays. Que vous voulez où pas, Blaise va quitter le pouvoir de gré ou de force. On peut tromper le peuple un bout de temps, mais on ne peut pas tromper le peuple tout le temps. Je n’ai aucun doute et vous verrez. Ce n’est plus qu’une question de mois.
    Dieu bénisse le Burkina et protège ces dignes fils !

    Répondre à ce message

  • Le 9 octobre 2014 à 13:35, par Filsdupays
    En réponse à : Hermann Yaméogo, co-président du Front Républicain : « Ce référendum est maintenant d’actualité »

    Je ne gaspillerai pas mes mots avec ce vendeur d’illusions de Hermann. Que Dieu puisse avoir pitié de lui.

    Répondre à ce message

  • Le 9 octobre 2014 à 13:37, par OussG
    En réponse à : Hermann Yaméogo, co-président du Front Républicain : « Ce référendum est maintenant d’actualité »

    Le pouvoir c’est un CDD ( contrat à durée déterminé). Si l’employeur qui est le peuple ne veut pas renouvelé le contrat il ne peut-être blamé.
    Si ils annoncent le référendum , je suggère à l’opposition de créer aussitôt son gouvernement de transition.

    Répondre à ce message

  • Le 9 octobre 2014 à 13:46, par réciproque fausse
    En réponse à : Hermann Yaméogo, co-président du Front Républicain : « Ce référendum est maintenant d’actualité »

    Tout est claire maintenant,si on ne peut plus discuter on fait quoi maintenant ?Evidemment au référendum,l’opposition n’est ni habilité et ni droit de boycotter ces élections d’où ça sera outrage qui est une offense extrêmement grave, constituant une atteinte à l’honneur, à la dignité ; affront, injure envers l’autorité et là je crois que vous serait mal barrés derrières les barrons.

    Répondre à ce message

  • Le 9 octobre 2014 à 13:47, par Le berge
    En réponse à : Hermann Yaméogo, co-président du Front Républicain : « Ce référendum est maintenant d’actualité »

    le président Blaise veut simplement s’assurer que ceux la qui ont piller le pays pendant plusieurs année ne prennes pas les rênes pour nous enfoncer encore plus profondément. c’est pourquoi la jeunesse est progressivement mis en avant. Les opposants prônent l’alternance pourtant ils sont tous vieux mais refuse de céder la place aux jeunes ! l’alternance ne s’applique pas seulement au président.

    Répondre à ce message

  • Le 9 octobre 2014 à 13:58, par pas politique
    En réponse à : Hermann Yaméogo, co-président du Front Républicain : « Ce référendum est maintenant d’actualité »

    Blaise quittera le pouvoir au plus tard en novembre 2015 ! qu’il pleuvent ou qu’il neige

    Répondre à ce message

  • Le 9 octobre 2014 à 14:03, par tché
    En réponse à : Hermann Yaméogo, co-président du Front Républicain : « Ce référendum est maintenant d’actualité »

    les gars qui se disent être pour le salut du peuple doivent avoir en vue la paix et la stabilité dans notre chers Burkina Faso. Pour ce faire elle doit exhorter la population à utiliser les outils ou les moyens que nous donne la démocratie c’est à dire le refendu. c’est aller a l’encontre de la démocratie que de refuser que le peuple s’exprime sur des questions aussi cruciale que celles qui amine les débats actuellement au Faso.

    Répondre à ce message

  • Le 9 octobre 2014 à 14:06, par Yeux ouvert
    En réponse à : Hermann Yaméogo, co-président du Front Républicain : « Ce référendum est maintenant d’actualité »

    nulle n’est sûre que le peuple ne veut pas de Blaise. s’il est vrai que la démocratie c’est le gouvernement du peuple par le peuple et pour le peuple, cela signifie qui si le peuple veut qu’il se représente il n’y a aucun incontinent a cela. le blaiso a dit qui si le peuple veut qu’il se représente il le fera. alors allons au référendum si le peuple refuse qu’il se représente, alors votre écrit aura toute sa justification.

    Répondre à ce message

  • Le 9 octobre 2014 à 14:07, par Yeux ouvert
    En réponse à : Hermann Yaméogo, co-président du Front Républicain : « Ce référendum est maintenant d’actualité »

    nulle n’est sûre que le peuple ne veut pas de lui. s’il est vrai que la démocratie c’est le gouvernement du peuple par le peuple et pour le peuple, cela signifie qui si le peuple veut qu’il se représente il n’y a aucun incontinent a cela. le blaiso a dit qui si le peuple veut qu’il se représente il le fera. alors allons au référendum si le peuple refuse qu’il se représente, alors votre écrit aura toute sa justification.

    Répondre à ce message

  • Le 9 octobre 2014 à 14:10, par pitiéopposition
    En réponse à : Hermann Yaméogo, co-président du Front Républicain : « Ce référendum est maintenant d’actualité »

    Tout le monde est fin prêt pour passer a l’acte finale,il n’y a pas de quoi a s’inquiéter a ce niveau,on verra bien sur qui ils compte pour empêcher ce référendum ?

    Répondre à ce message

  • Le 9 octobre 2014 à 14:18, par Citoyen libre
    En réponse à : Hermann Yaméogo, co-président du Front Républicain : « Ce référendum est maintenant d’actualité »

    je pense bien que le Pr sénégalaise n’est pas le seul a soutenir cela car ils sont très nombreux dans ce continent africain et même en occident, comme un adage africain qui le dit souvent »quand dieu fait ton palabre tu n’a pas besoin de te déshabiller » et pense bien que cet adage va très bien a l’endroit de notre président.
    la candidature de Blaise,ce n’est pas des individus qui vont venir un matin nous imposez a ce que cela ne soit pas !car cette imposition doit venir du peuple et c’est pour cela que nous allons organiser le référendum et savoir si le peuple tient encore a une candidature de Blaise.

    Répondre à ce message

  • Le 9 octobre 2014 à 14:25, par le juriste
    En réponse à : Hermann Yaméogo, co-président du Front Républicain : « Ce référendum est maintenant d’actualité »

    Filsdupays, quand on a rien à dire devant un argumentaire , communément on dit c’est pas la peine quoi ! c’est justement ce que tu viens de faire , tous savons que les contre référendum n’ont aucun argument pour justifier leur position ,vive le referendum

    Répondre à ce message

  • Le 9 octobre 2014 à 14:27, par Koumbem Tipousga
    En réponse à : Hermann Yaméogo, co-président du Front Républicain : « Ce référendum est maintenant d’actualité »

    Bonjour. Hermann attend quoi, lève toi et appelle au référendum au lieu de nous rebattre les oreilles. Toi tu as un contrat avec Blaise que tu veux remplir, malheureusement, tu ne peux plus mobiliser un six mètre. L’argent que tu as reçu, c’est du perte et profit pour le donateur.

    Répondre à ce message

  • Le 9 octobre 2014 à 14:27, par réciproque fausse
    En réponse à : Hermann Yaméogo, co-président du Front Républicain : « Ce référendum est maintenant d’actualité »

    Il n’est obligé qu’on passe par cette opposition pour consulter le peuple a ce que je sache,on dirait bien qu’ils n’ont pas ça a l’idée ces gens là,quoi qu’il advienne le peuple sera consulter dans son entier.Ils sont très mal placé pour contrer ce référendum,ils le savent bien,mieux que tout autre personne !!!

    Répondre à ce message

  • Le 9 octobre 2014 à 14:29
    En réponse à : Hermann Yaméogo, co-président du Front Républicain : « Ce référendum est maintenant d’actualité »

    certains politiciens du Faso font rire. Sans aucune représentation à l’AN et on veut dire qu’on existe et on va gonfler artificiellement un certain FR. Faut acheter de l’intelligence pour comprendre ça.

    Répondre à ce message

  • Le 9 octobre 2014 à 14:31, par Le Burkina d’Abord
    En réponse à : Hermann Yaméogo, co-président du Front Républicain : « Ce référendum est maintenant d’actualité »

    Fidèle à mon principe de "Burkina d’abord", j’invite les uns et les autres à jouer balle à terre car lorsque la guerre éclatera, les balles ne connaitront ni pro-référendum ni anti-referendum !Elles tueront du Burkinabé sans distinction ! Pas même les neutres et ceux qu’y comprennent rien !
    Ayez à l’esprit que les mêmes causes produisent les mêmes effets et ce qui est arrivé ailleurs de bon comme de mauvais peut nous arriver au Burkina Faso. Ne répétons donc pas les erreurs des autres dans la mesure où nous sommes suffisamment édifiés de leurs conséquences. Jetons un coup d’œil sur la Cote d’Ivoire, berceau de la richesse de notre sous-région, pays d’hospitalité et grande humanité antan !! Plus d’une personne ont été étonnées de voir les Ivoiriens s’entretuer, tellement ils vivaient harmonieusement exploitant allègrement le cacao, le café, l’ananas, le palmier à huile pour se nourrir et nourrir les ressortissants de ses voisins !! Regardez ce que le pays a vécu pendant plus de dix ans : une déchéance totale faite de morts, de faim, de soif, de misère et de recul socio-économique !! Et souvenez vous du dénouement : des combats de rue entre frères pour déloger comme un rat celui qui fut jadis le porte flambeau de la refondation et d’un patriotisme ou nationalise affirmé ! Aujourd’hui, nous voyons ce peuple voisin panser ses plaies non sans amertume et remords !! Ne nous y méprenons pas : si nous débouchons dans la guerre personne n’en sortira gagnante ! Pas même nos ennemis !!
    Cela fait bientôt deux ans que les écrits foisonnent, que les rencontres s’organisent, que les marches se font et que l’animosité dans ce qu’elle a de plus abjecte s’exprime entre frères et sœurs que nous sommes, fils et filles du même ancêtre !! Autour d’une seule chose : la volonté de régner à vie ! Oui !! « Déverrouiller pour se donner autant de nouveaux mandants que la vie nous permettra !! Les lois, on s’en fout, d’ailleurs elles ne sont jamais justes !! Que ceux qui veulent la justice aillent au tribunal ! », pensent-ils !
    Non, réveillons nous, et mettons notre orgueil, notre égo, notre égoïsme de coté et pensons "le Burkina D’abord" pour savoir préserver notre patrie des incertitudes et nos enfants d’un héritage en lambeau et sans valeur dont nous ne serons pas fiers même dans nos tombes ! Pensez le pouvoir pour le pouvoir est assassin et dévasteur car dans cette logique, la logique de l’intérêt commun s’estompe et bonjour le culte de la personne, l’érection de l’homme en démiurge alors que nous sommes tous des mortels !! Seul Dieu est éternel et parfait. En fait de perfection, nous ne demandons pas à Blaise qu’il ait été parfait, humain qu’il est !!
    Au moins que son coté Dieu l’éclaire pour qu’il se soumette simplement à ce à quoi il s’est engagé librement : respecter la Constitution et la défendre ! Tout le reste n’est que subterfuges, parodies et cirque de politiciens amortis en quête d’une nouvelle vie politique !! Non, soyons Burkinabé ! Regardez Hermann, ce manteau qu’il porte ne lui sied pas !! Nous ne le connaissions pas comme un comédien de grande facture !! Mais au moins que sa comédie se limite à faire rire et non à propulser notre Burkina dans l’enfer et ce qu’il a de plus brulant ! Aux membres de l’opposition, osez sacrifier vos ambitions, légitimes certes, pour nous éviter le pire car l’homme autoproclamé fort semble ne plus être un humain ! Et tout porte à croire qu’il usera de la force de l’homme fort, de nos armes et de nos hommes de tenue pour assouvir sa boulimie dévastatrice de pouvoir !! Faites des concessions, laissez la Majorité organiser son référendum si tant est que le grand gagnant c’est le peuple Burkinabé ! Blaise gagnera son référendum et se présentera aux élections au mépris de toutes les valeurs morales que nos pères nous ont enseignées mais l’avenir nous dira !! Vous savez, on ne peut pas avoir raison d’un peuple, aussi mouton soit-il, ad vitam aeternam !! Le jour viendra où la justice de Dieu se fera, mais encore faut-il que ce jour là, le Burkina ait été préservé du fait de nos sacrifices à tous ! Je ne suis pas fataliste mais je concède à l’être si mon Burkina n’est pas le souci d’abord chez l’homme fort et sa coterie !

    Répondre à ce message

  • Le 9 octobre 2014 à 14:34, par Kuut-Wèehla
    En réponse à : Hermann Yaméogo, co-président du Front Républicain : « Ce référendum est maintenant d’actualité »

    On en a marre de ces pères et mères de familles incapables et irresponsables qui ne cessent de s’infantiliser tous les jours en faisant des déclarations tendancieuses et révérencieuses à Blaise. Arrêtons tout de suite aussi de croire que Blaise peut tout décréter à lui seul maintenant. Non ! C’est fini ça ! Il ne peut plus rien faire dans le sens du referendum. Sauf à être myope ou aveugle, le constat est on ne peut plus clair maintenant. Croyez vous que si Blaise pouvons il allait attendre vos appels incessants et pressants qui résonnent comme dans une ruche pleine de faux bourbons.
    Je suis intéressé de savoir ce que deviendra Hermann après 2015 ? et Assimi ? et tous ces faux lieutenants à la solde de Blaise ?
    L’opposition est responsable de l’échec du dialogue et après ?
    Si c’est ça qui était votre plan B alors vous l’avez maintenant. Allons donc au referendum si vous le pouvez. Comme Blaise tarde à le faire, faites le vous mêmes et qu’on en finisse.

    Répondre à ce message

  • Le 9 octobre 2014 à 14:36, par Mikson
    En réponse à : Hermann Yaméogo, co-président du Front Républicain : « Ce référendum est maintenant d’actualité »

    Hermann Yaméogo, co-président du Front Républicain :’’ce reférendum est maintenant d ’ actualité
    Mr Hermann la pagaille que voulez semer au pays des hommes intègres va vous bouffer.Vous n ’êtes que des amateurs de la politique vous connaissez mal le blaiso .Je vous previens que le Burkina faso est entrain d’aller vers une phase de transition que vous le voulez ou pas l ’heure de la vérité n ’est plus loins.Vous les tripatrouilleurs de la constitution vous serez bientôt en exile car le pays va vous rejéter, vos amis, vos frères mêmes vos familles.

    Répondre à ce message

  • Le 9 octobre 2014 à 14:37, par la fille du capo
    En réponse à : Hermann Yaméogo, co-président du Front Républicain : « Ce référendum est maintenant d’actualité »

    La démocratie c’est le choix du peuple par le peuple et pour le peuple,on y peut rien malheureusement pour l’opposition,comment on peut comprendre que ces gens passent tout leur temps a parler de démocratie alors qu’ils sont contre le référendum,c’est deux chose contraire,on ne peut pas consommer la soupe du poulet et dire qu’on ne consomme pas le poulet !!!

    Répondre à ce message

  • Le 9 octobre 2014 à 14:52, par Sidpasata Veritas
    En réponse à : Hermann Yaméogo, co-président du Front Républicain : « Ce référendum est maintenant d’actualité »

    C’est gens là sont incapable d’avoir honte. J’en suis convaincu, parce qu’il est évident que c’est messieurs ont perdu totalement le bon sens et l’esprit logique.
    - Même pour mentir, ils sont incapables de monter quelque chose de vraisemblable pour au moins tromper les moins averti de l’opinion public : ils nous disent que dans leur Front Républicain (FR) Hermann représente l’Opposition même s’il n’est pas déclaré au chef de fil de l’Opposition Politique (CFOP). Ce n’est pas crédible, mais au moins il n’a qu’à faire semblant de s’opposer un peut au CDP de Assimi. Mais, non ! C’est lui qui porte les réclamation de la majorité et qui vitupère contre l’Opposition républicaine unie dans le cadre institutionnel républicain du CFOP ! Preuve flagrante que ce front dit républicain et profondément et réellement anti républicain.
    - En fait la majorité qui est gênée par l’histoire politique de notre démocratie qui rend la modification de l’article 37 déraisonnable, ne se rend même pas compte que son partenaire Hermann fait sournoisement référence à cette même histoire pour prendre une revanche. Il avait, dans un interview expliqué qu’il s’est lancé en politique pour la réhabilitation politique de son père. Chose qu’il a obtenu avec Blaise il y a quelque années. Mais il n’a pas oublié que c’est le peuple Burkinabè qui a chassé son père de président du pouvoir par l’insurrection pilulaire du 3 janvier 1966. Comme il est un revanchard, il n’a pour seul objectif que de créer toujours des troubles politiques qui pourraient conduire à la guerre civile destructrice pour ce peuple qui estime avoir été ingrat vis-à-vis de son père. La majorité et les autres égarés politiques du FR feraient mieux de bien relire notre histoire politique pour ne pas se laisser berné à ce Hermann au dessein diabolique.
    SI VOUS IGNOREZ L’HISTOIRE ELLE VOUS RATTRAPERA ET NE VOUS OUBLIERA PAS

    Répondre à ce message

  • Le 9 octobre 2014 à 14:52, par chef de classe
    En réponse à : Hermann Yaméogo, co-président du Front Républicain : « Ce référendum est maintenant d’actualité »

    Merci mon cher monsieur pour le "Burkina d’abord" tu a bien commencé mais après tu t’es laissé emporté et tu a fini les deux roue en l’air ce qui revient a un travaille nul,on a bien besoin de consulter le peuple pour que le pays soit dans la tranquillité que l’on veut qu’il soit.

    Répondre à ce message

  • Le 9 octobre 2014 à 14:57, par gringo
    En réponse à : Hermann Yaméogo, co-président du Front Républicain : « Ce référendum est maintenant d’actualité »

    Hermann est cynique et très méchant ; il sait que la cause est entendue mais il pousse blaise à la faute pour précipiter son départ.
    c’est connu, "tout flatteur vit au dépens de celui qui l’écoute" et Hermann a trouvé dans la prétendue crise (en réalité il n’y a point crise) un moyen de se refaire une santé financière.
    A Blaise de savoir ce qu’il veut : suivre Hermann et s’en aller au plus vite en escaladant le mur de Koosyam ou respecter la constitution et s’en aller avec les honneurs en 2015.
    Il est libre !

    Répondre à ce message

  • Le 9 octobre 2014 à 15:21, par oui
    En réponse à : Hermann Yaméogo, co-président du Front Républicain : « Ce référendum est maintenant d’actualité »

    Le référendum pour bientôt vive le referendum

    Répondre à ce message

  • Le 9 octobre 2014 à 15:29, par RAWA
    En réponse à : Hermann Yaméogo, co-président du Front Républicain : « Ce référendum est maintenant d’actualité »

    DOUGOUTIGUI TOI TU ES VRAIMENT RIGOLO. TOUT LE MONDE EST ENTRAIN DE PARLER DES PROBLEMES DE LA NATION ET TOI TU INTERVIENS GAILLARDEMENT POUR POSER LE PROBLEME DE TON COUSIN QUI EST BURKINABE PARMI 17 MILLIONS DE BURKINABE. SI TOUS LES BURKINABE POSAIENT LEURS PROBLEMES, CEUX DE LEUR PERE, DE LEUR MERE, DE LEUR ONCLE, DE LEUR COUSIN .................. OU SERIONS NOUS ?

    Répondre à ce message

  • Le 9 octobre 2014 à 15:39, par Kaba Bagnon
    En réponse à : Hermann Yaméogo, co-président du Front Républicain : « Ce référendum est maintenant d’actualité »

    Le consensus le plus fort, le plus dynamique, comme le dit Mme Vokouma, est le respect pour une fois, de ce qui reste de la Constitution triturée de 1991.
    Pensez aux sages qui ont été mobilisés pour ramener la paix. Ne trahissez pas la mémoire de ceux qui nous ont déjà quitté. N’oubliez pas non plus que nous ne sommes que de passage sur cette terre. Qui est sûr d’être encore là pour participer à un éventuel referendum ?

    Répondre à ce message

  • Le 9 octobre 2014 à 15:59, par brak
    En réponse à : Hermann Yaméogo, co-président du Front Républicain : « Ce référendum est maintenant d’actualité »

    S’IL VOUS PLAIT HERMANN LA A T’IL DES ENFANTS ? QUI LE REGARDENT FACE A FACE QUAND IL RENTRE A LA MAISON ?

    Répondre à ce message

  • Le 9 octobre 2014 à 16:27, par it’s I
    En réponse à : Hermann Yaméogo, co-président du Front Républicain : « Ce référendum est maintenant d’actualité »

    Alors que veut les opposants , qu’on laisse tomber sur pour eux quoi ? ah ils ont gros cœur dèh , non mes chers messieurs , nous allons aller au referendum et seul la position gagnante sera appeler volonté du peuple ,Merci a Hermann et au FR pour le combat noble qu’ils mènent pour le bien être du Faso

    Répondre à ce message

  • Le 9 octobre 2014 à 16:32, par Le Marine
    En réponse à : Hermann Yaméogo, co-président du Front Républicain : « Ce référendum est maintenant d’actualité »

    Ce message s’adresse a Monsieur GROS BRAS MINCE et Monsieur LUDOVIC DE TANGHIN. S’il vous plait Messieurs, dites-moi en quoi le referendum pour maintenir un président qui a fait 27 ans au pouvoir est légal et légitime ? Comprenez-vous vraiment ce que veut dire "légal" ? "légitime" ? Moi, j’en doute. Analysons ensemble votre referendum pour modifier l’article 37 et la notion de referendum et son but final. D’abord, l’article 37 vous dit ceci : "le président du Faso est éligible pour 5 ans. Il est rééligible une fois". Alors, en quoi modifier cet article est-il légal selon vous ? Si votre substance grise vous permet de comprendre l’esprit de cet article, vous devriez dire que sa modification est plutôt ILLÉGAL. Messieurs GROS BRAS MINCE et LUDOVIC DE TANGHIN, notre constitution est claire sur le but de la convocation d’un referendum. Pour votre gouverne, et sans vouloir vous dispenser un cours de DROIT CONSTITUTIONNEL ici, le referendum doit toujours viser la satisfaction d’un INTÉRÊT NATIONAL. C’est-a-dire, que tout Burkinabé devrait avoir un intérêt dans l’organisation d’un referendum, s’il y a bien sur un. Alors, mes 2 amis, sachez que moi qui écrit en réponse a vos commentaires respectifs, je n’ai aucun intérêt a la tenue de votre referendum. Mieux, je veux être président aussi, car ayant les capacités physiques et intellectuelles pour le poste. Pour finir, je vous assure que je ne suis pas très étonné du rang de dernier qu’occupe notre pays dans le classement des institutions de développement (IMF, WB). L’alternance au pouvoir permet, non seulement le changement des idées dans la gouvernance, mais aussi l’amélioration des performances des dirigeants ; chaque président souhaitant qu’on dise qu’il a bien géré et bien développé le pays au cours de son mandat. D’où tout le sérieux et l’abnégation au travail des l’élection d’un président. Le poste de président est devenu de la routine pour BC, donc il n’y a pas d’obligations de résultats, pas de control du peuple, ni compte rendu a ce même peuple. C’est comme cela que s’installent la médiocrité et l’inefficacité, avec leurs conséquences fatales sur nos pauvres populations. Cela m’emmène a déclarer que les pro-referendums ne sont pas en fait intéressés au développement de notre pays, mais leur développement personnel. Mais, on attend patiemment la déclaration sur la tenue du referendum. BC se rendra compte enfin que les Burkinabé ne sont pas des moutons. Il lui reste un peu moins de 13 mois a faire a Kossyam, mais il risque fort de ne pas atteindre la fin de son mandat légal qui lui a été donne par le peuple Burkinabé en 2010.

    Répondre à ce message

  • Le 9 octobre 2014 à 16:38, par faisons un effort de réflexion
    En réponse à : Hermann Yaméogo, co-président du Front Républicain : « Ce référendum est maintenant d’actualité »

    brak, si tu n’a rien a dire tait toi , ici on parle avec les idées et non les émotions , le referendum que prône Hermann est un gage de stabilité , de la paix de la justice , de l’impartialité alors ses enfants seront fiers de lui parce qu’il fait une lutte pour tous

    Répondre à ce message

  • Le 9 octobre 2014 à 16:46, par Badini Boukare josue
    En réponse à : Hermann Yaméogo, co-président du Front Républicain : « Ce référendum est maintenant d’actualité »

    Dites simplement a Blaise que nous ne voulons plus de lui. c’est la democratie et la justice naturelle qui nous ont conduit a ce carrefour. Meme s’il nous chauffe, il finira par partir
    je pense a Bagbo

    Répondre à ce message

  • Le 9 octobre 2014 à 16:48, par yaha
    En réponse à : Hermann Yaméogo, co-président du Front Républicain : « Ce référendum est maintenant d’actualité »

    Kaba Bagnon, on ne peut pas se clouer à des decision prise par nos pères , nos ancêtres ... on se doit de décider de ce qui est bon pour nous , Retient aussi que la majorité de 1991 n’est pas la majorité d’aujourd’hui alors une fois de plus sachiez que le peuple n’est pas statique il change , alors que vienne le referendum ,pour la volonté du peuple

    Répondre à ce message

  • Le 9 octobre 2014 à 16:54, par faisons un effort de réflexion
    En réponse à : Hermann Yaméogo, co-président du Front Républicain : « Ce référendum est maintenant d’actualité »

    brak, si tu n’a rien a dire tait toi , ici on parle avec les idées et non les émotions , le referendum que prône Hermann est un gage de stabilité , de la paix de la justice , de l’impartialité alors ses enfants seront fiers de lui parce qu’il fait une lutte pour tous

    Répondre à ce message

  • Le 9 octobre 2014 à 16:55, par DEMOCRATIE CONSENSUELLE
    En réponse à : Hermann Yaméogo, co-président du Front Républicain : « Ce référendum est maintenant d’actualité »

    Hermann Yaméogo est un homme politique d’expérience au Burkina. Il a toujours prôné le concept de démocratie consensuelle depuis l’entame du pluralisme démocratique suite à l’adoption de la constitution du 02 Juin 1991 par référendum. Il a vécu la période de la crise politique nationale des années d’avant l’adoption de cette constitution. Il sait mieux que quiconque que les violences politiques qui ont abouti à des casses et incendies sous la coalition de l’opposition à travers la CFD ,ne sont pas des méthodes propices à la consolidation de la paix sociale et de la démocratie. Il faut toujours savoir cultiver l’esprit de consensus dans les revendications et luttes politiques pour aboutir à des compromis. La démocratie, ce n’est pas l’unanimité, mais un consensus. La démarche actuelle du Front républicain s’inscrit parfaitement dans l’idéal de la démocratie consensuelle qui guide les actions politiques d’Hermann. Non à la pyromanie et aux violences politiques.

    Répondre à ce message

  • Le 9 octobre 2014 à 17:09, par issilondres
    En réponse à : Hermann Yaméogo, co-président du Front Républicain : « Ce référendum est maintenant d’actualité »

    "VOUS NE POUVEZ SERVIR DIEU ET MAMMON" Matt. 6:24
    Ainsi donc la bible dit toujours la vérité ; car nous avons connu Maxime Pasteur et maintenant il est loin de ça. Enfin quand on peut ainsi trahir Dieu, pourquoi pas les humains. GBagbo lui il a tout fait pour servir DIEU ET HAMMON jusqu’à la fin.

    Répondre à ce message

  • Le 9 octobre 2014 à 17:18, par issilondres
    En réponse à : Hermann Yaméogo, co-président du Front Républicain : « Ce référendum est maintenant d’actualité »

    En France, à droite Sarko, Fillon, Zavier, Jupé.....cherchent la présidence de l’UMP ; à gauche Valls, Montébourg... pour la présidence du Ps pour 2017. Personne pour le CDP de l’après Blaise. Bizarre !!!

    Répondre à ce message

  • Le 9 octobre 2014 à 17:24, par Passakziri
    En réponse à : Hermann Yaméogo, co-président du Front Républicain : « Ce référendum est maintenant d’actualité »

    Vraiment des vieux de vue mais des enfants dans la tête. Vous trois sur la photo, quand vous rentrez chez vous à la maison est-ce que vous pouvez vraiment éduquer vos enfants ou vos pétits enfants. Si vous repondez par oui, je fond en larme car j’aurais peur de l’avenir que ces enfants reserverons au Burkina. Qu’a cela ne tienne, comme le debat tourne autour du referendum, il serait logique de commencer par un réferendum pour savoir s il faut un referendum pour changer le fameux article 37. Comme on a l argent a gaspiller alors qu on ne dispose pas de centre d isolation adapté en cas d eruption d ebola, alors continuez. simplement degoutant.

    passakziri

    Répondre à ce message

  • Le 9 octobre 2014 à 17:49, par gringo
    En réponse à : Hermann Yaméogo, co-président du Front Républicain : « Ce référendum est maintenant d’actualité »

    La situation actuelle de Blaise rappelle l’histoire de ce roi qu’on m’a racontée.
    Un jour le roi décida de faire un voyage dans une localité de son royaume et chemin faisant il rencontra une grosse tornade qui l’obligea à faire une halte.
    Après la tornade il reprit son voyage toujours accompagné de son imposante délégation dont une cohorte de griots.
    Et les voici au bord d’une rivière remplie à verse et qui charriait à une vitesse à vous donner le tournis des cadavres d’animaux et arbres déracinés par la nature déchainée.
    Le roi marqua un arrêt et descendit de cheval le temps d’évaluer la situation et prendre la décision qui s’impose.
    Mais voilà que l’un des griots de sa délégation se mit sans attendre à chanter ses louanges en l’encourageant à remonter en selle et traverser cette maudite rivière :
    Voici les exhortations et incantations qu’il tint à l’endroit du roi :
    Ton Arrière-grand-père était un exemple de courage
    Ton grand-père était lui un symbole de témérité,
    Quant à ton père de qui tu tiens ton bâton de commandement, il s’est toujours illustré par son courage et sa ténacité
    Vas-y sans te poser de question car tu ne saurais être la honte de ta lignée
    Vas-y et montre à cette rivière que tu en a vu d’autres.
    …..
    Pris par surprise le roi se dirigea vers son cheval mais contre toute attente s’arrêta net, sorti son long sabre de son fourreau et marcha d’un pas sûr vers le griot qui dût son salut en prenant ses jambes à son cou.
    Le roi ordonna alors à sa délégation se remonter en selle pour le village qu’il venait de quitter pour y passer la nuit.
    Le griot qui en voulait au roi qui lui avait refusé certaines faveurs ne remit plus jamais les pieds dans le royaume et sa descendance ne fut plus jamais admise dans la cour du roi.

    Et si Blaise était ce roi et Hermann ce griot ?

    Répondre à ce message

  • Le 9 octobre 2014 à 18:19, par NAWALAGUIMBA
    En réponse à : Hermann Yaméogo, co-président du Front Républicain : « Ce référendum est maintenant d’actualité »

    QUANT CEUX QUI SAVENT OU ILS VONT SE RÉUNISSENT, M. YAMÉOGO DOIT ÉVITER DE PRENDRE LA PAROLE PARCE QUE SA PERSONNE TRADUIT LE FOURBE, L’INDÉCIS ET LA GIROUETTE. TENEZ : DE L’OPPOSITION AU POUVOIR PUIS À LA MOUVANCE PRÉSIDENTIELLE. QUELLE BALADE ?

    Répondre à ce message

  • Le 9 octobre 2014 à 19:03, par Minnayi
    En réponse à : Hermann Yaméogo, co-président du Front Républicain : « Ce référendum est maintenant d’actualité »

    Ah ! Hermann me surprend de jour en jour. A l’entendre, c’est comme s’il attendait et souhaitait l’échec du dialogue pour se mettre en avant. Que peut-on attendre encore de cet homme ? Lui qui a passé tout son temps à faire des va-et-vient entre le palais de Blaise (le pouvoir) et l’opposition. Tantôt, il est opposant numéro un, très critique (au temps fort de Bagbo), tantôt c’est lui s’érige en sauveur du Pouvoir du CDP, injuriant l’opposition, se faisant passé pour le sage, le conseiller politique, etc.

    Il doit savoir que les temps ont changé et que la jeunesse ne peut jamais ses multiples trahisons même si cela l’a déjà coûté cher (la perte de l’ADF/RDA), il reste qu’il sera récompensé pour toutes ses œuvres.

    Répondre à ce message

  • Le 9 octobre 2014 à 19:04, par GUES RIIMA SAWADOGO
    En réponse à : Hermann Yaméogo, co-président du Front Républicain : « Ce référendum est maintenant d’actualité »

    Si nous devons respecter la constitution en allant au référendum , cela mettra Blaise à la position inconfortable comme à la question de savoir entre l’œuf et la poule lequel des deux est pré-séant ? car si c’est par souci de respect à la constitution , le premier acte qui doit démontrer que le Président en est respectueux c’est de finir son mandat actuel en fin novembre 2015 . Secundo, c’est de voter oui pour la révision de l’article 37 lorsque son successeur va convoquer ce référendum ..

    Répondre à ce message

  • Le 9 octobre 2014 à 19:48, par Ka
    En réponse à : Hermann Yaméogo, co-président du Front Républicain : « Ce référendum est maintenant d’actualité »

    Mr. Hermann, vos vœux seront exaucés par la répression, mais à quel prix ? Que des mensonges sans aucune victoire, qu’emmener le pays que nous aimons tous dans une crise sans fin. Vous comme le président Compaoré qui veulent outre passer les prescriptions de l’article 37, sont les grands menteurs de la nation Burkinabé, la preuve je vous laisse une réponse du président Blaise Compaoré aux medias Burkinabé en 1997, comme dans le SIDWAYA du 07 juillet 1997 dans le n°3296 : « Je vais vous dire franchement, là où je suis, ce qui me ferait le plus plaisir, ce n’est pas de rester éternellement à la tête du Burkina Faso. Mais c’est plutôt de voir un jour après moi que les structures fonctionnent, que la constitution est respectée et appliquée. Je crois que cela serait pour moi le plus grand plaisir. Ce qui me préoccupe, c’est de voir comment le système auquel je crois peut fonctionner avec des Burkinabè sans moi. » C’est une affirmation du Président Compaoré en 1997. Mentir au peuple et faire une autre chose est un crime. Ce referendum qui sera fait en passant outre les prescriptions de l’article 37 est une violation de notre constitution pour sauter la limitation du mandat présidentiel. Le peuple a appréhendé vos mensonges et ne se laissera pas faire en 2015, car un soulèvement populaire sera légitime pour protéger nos institutions.

    Répondre à ce message

  • Le 9 octobre 2014 à 19:54, par black man
    En réponse à : Hermann Yaméogo, co-président du Front Républicain : « Ce référendum est maintenant d’actualité »

    [->HermannYaméogo, co-président du Front Républicain : « Ce référendum est maintenant d’actualité »
    A tous les burkinabè faite beaucoup attention au pf il va ns ruiner avec ces acolyte non au referendum .Mon pf il est temps de partir LA PATRIE OU LA MORT NOUS VAINCRONS

    Répondre à ce message

  • Le 9 octobre 2014 à 19:59, par L’Autre Africain
    En réponse à : Hermann Yaméogo, co-président du Front Républicain : « Ce référendum est maintenant d’actualité »

    "Au lieu de poser des préalables, elle (l’opposition) aurait dû comme dans un match de football poser des réserves qui n’empêchent pas au match de se poursuivre " dixit Herman Yaméogo et le FR.
    De quel match de football il parle ce monsieur ? Un match où l’entraîneur et sélectionneur de l’équipe adverse est non seulement l’enjeu et l’arbitre du match, mais aussi le comité de validation du match. Mon œil, il faut être c.. pour jouer un tel match car l’issue est déjà certaine. Aucune réserve n’y pourra rien.

    Répondre à ce message

  • Le 9 octobre 2014 à 20:17, par soul
    En réponse à : Hermann Yaméogo, co-président du Front Républicain : « Ce référendum est maintenant d’actualité »

    Je pense que maitre Herman n’a plus rien à prouver au peuple burkinabé. Il a été chassé de l’ADF et son parti est aujourd’hui en voie de disparition. La seule carte qui lui reste à jouer c’est mettre le feu au pays pour justifier son échec politique.
    vive le Burkina Faso !
    vive la démocratie !
    non à la modification de l’article 37 !
    oui à l’alternance politique !
    Que DIEU Bénisse Blaise COMPAORE pour le travail qu’il a abattu pour le peuple burkinabè, merci !
    Que DIEU bénisse le Burkina Faso !

    Répondre à ce message

  • Le 9 octobre 2014 à 20:23, par Le Burkina Faso
    En réponse à : Hermann Yaméogo, co-président du Front Républicain : « Ce référendum est maintenant d’actualité »

    Gringo, belle histoire !! Pleine de sens et de leçons !!
    Hermann qui se remet en selle et qui fait l’actualité nationale et le buzz !! Quel cauchemar !! Et pour nous apporter quoi ? Pour professer l’inacceptable !! Lui qui avait boycotté des élections au motif que Blaise était ineligible !! Comble de ridule !! Cette crise est une sorte de cave à Ali Baba pour politiciens véreux et en fin de course !! Ils se sont rechauffeés à bloc pour que tomblent les liasses et que les opportunistes de la république s’en délectent au grand dam de l’avenir du Burkina à nous !! Avenir, tu dis ? Il n yen a pas sous nos tropiques où seul règnent les hommes forts chantés et glorifiés tonutruamment par les moutons de panurge !

    Répondre à ce message

  • Le 9 octobre 2014 à 21:09, par dino
    En réponse à : Hermann Yaméogo, co-président du Front Républicain : « Ce référendum est maintenant d’actualité »

    LE dialogue doit nécessairement prendre une autre tournure,que d’aucuns le veuillent ou pas !il ne faut pas confondre dialogue et conversation !a mon humble avis on doit passer a la vitesse supérieur je veux dire au referendum !!!

    Répondre à ce message

  • Le 9 octobre 2014 à 21:22, par jeunes Afrik
    En réponse à : Hermann Yaméogo, co-président du Front Républicain : « Ce référendum est maintenant d’actualité »

    LE referendum est maintenant d’actualité,la meilleur façon pour notre opposition de sortir la tête haute c’était de poursuivre le dialogue jusqu’à la fin chose qu’elle a refusé sans explication palpable et tangible ;franchement Zepherin déconne !

    Répondre à ce message

  • Le 9 octobre 2014 à 21:31, par D8D8
    En réponse à : Hermann Yaméogo, co-président du Front Républicain : « Ce référendum est maintenant d’actualité »

    EN un mot je dirai que le CDP est le plus fort et le plus aguerris !des deuc cas le plus responsable c’est le CDP !
    vive le referendum
    OUI a la modification de l’article 37

    Répondre à ce message

  • Le 9 octobre 2014 à 21:56, par QIOJOI
    En réponse à : Hermann Yaméogo, co-président du Front Républicain : « Ce référendum est maintenant d’actualité »

    Nous sommes tous prêt pour le referendum,alors a vos marque !il n’est pas exclu de dire Non a la modification de l’article 37 au jour du referendum ;le plus important c’est que nous soyons favorable au referendum !!!

    Répondre à ce message

  • Le 9 octobre 2014 à 22:13, par bladimir FASO
    En réponse à : Hermann Yaméogo, co-président du Front Républicain : « Ce référendum est maintenant d’actualité »

    SUR ce point je pense qu’il n’est plus nécessaire que l’on discute la dessus !l’affaire du referendum est surclassé,le reste maintenant c’est a quand le referendum !bravo le FR

    Répondre à ce message

  • Le 9 octobre 2014 à 22:53, par xepherin coudjati
    En réponse à : Hermann Yaméogo, co-président du Front Républicain : « Ce référendum est maintenant d’actualité »

    nous comme depuis très longtemps prêt pour le referendum,car a analyser la scène politique nous ne pouvions pas faire confiance a notre opposition qui est sans expérience et qui n’est même pas capable de maintenir un dialogue,faire prévoir ses arguments ;leurs fort c’est de dire Non a tous !

    Répondre à ce message

  • Le 9 octobre 2014 à 23:01, par le justicier
    En réponse à : Hermann Yaméogo, co-président du Front Républicain : « Ce référendum est maintenant d’actualité »

    Hermann se prend pour qui ? Son papa a été chassé par le peuple un certain 3 janvier 1966. et pourquoi ? aurait-il oublié les raisons ? Et, bien, je suis de plus en plus convaincu que les mêmes causes vont produire les mêmes conséquences dans ce pays. Le référendum est le mur de Tandja, si Blaise ose le faire, il découvrira que les bons conseils donnés aux autres s’appliquent à lui-même. Et, là, je voudrais que Blaise ne soit pas le seul à s’expliquer mais aussi son entourage immédiat et, les seconds couteaux les plus dangereux comme les Hermann... Son parcours atypique d’une personne sans parole reste en travers de la gorge de millions de burkinabè qui avaient foi en lui aux débuts des années 1990.

    Répondre à ce message

  • Le 9 octobre 2014 à 23:05
    En réponse à : Hermann Yaméogo, co-président du Front Républicain : « Ce référendum est maintenant d’actualité »

    Hermann est le plus MAUVAIS allier de Blaise, car, beaucoup de personnes ne veut plus entendre parler de lui. Si Blaise ou ses accolytes pensaient avoir quelques personnes en plus, je suis convaincu que c’est l’effet inverse car ce Monsieur est tellement détesté par l’immense majorité des burkinabè qu’il ne peut mobiliser sans l’argent de...

    Répondre à ce message

  • Le 9 octobre 2014 à 23:05, par DESMOOOO
    En réponse à : Hermann Yaméogo, co-président du Front Républicain : « Ce référendum est maintenant d’actualité »

    UNE opposition qui n’est pas du tout capable de conserver un dialogue jusqu’a la fin c’est de la merde,il est temps que notre population ouvre les yeux et comprennent que notre opposition n’en vaut pas la peine d’être suivis,nous n’allons pas nous sacrifier pour rien,pour un parti qui se réclame radical a tous moment !ce n’est point un comportement républicain

    Répondre à ce message

  • Le 9 octobre 2014 à 23:14
    En réponse à : Hermann Yaméogo, co-président du Front Républicain : « Ce référendum est maintenant d’actualité »

    Pauvre Hermann, il devient de plus en plus ridicule de jour en jour. Demain, ce Monsieur, devra s’expliquer pour son rôle dans cette mauvaise gouvernance qu’il cautionne depuis presque 25 ans !

    Répondre à ce message

  • Le 9 octobre 2014 à 23:24, par Blaise est un cancer.
    En réponse à : Hermann Yaméogo, co-président du Front Républicain : « Ce référendum est maintenant d’actualité »

    Vraiment Herman doit se pendre sur la place Maurice Yameogo de Koudougou. les gens ont eu raison de chasser son papa en 1966. Herman me nerve trop.

    Répondre à ce message

  • Le 9 octobre 2014 à 23:43, par Blaise est un cancer.
    En réponse à : Hermann Yaméogo, co-président du Front Républicain : « Ce référendum est maintenant d’actualité »

    hermann me nerve walaii

    Répondre à ce message

  • Le 9 octobre 2014 à 23:50
    En réponse à : Hermann Yaméogo, co-président du Front Républicain : « Ce référendum est maintenant d’actualité »

    Nous ne savons pas ce qui a été promis à ce Monsieur Hermann ; nous disons tout simplement que le référendum soit convoqué et vous verrez que ce n’est pas bon d’être têtu, il y a eu les mises en gardes, le collège des sages, le CCRP etc.....Nous attendons votre date.

    Répondre à ce message

  • Le 10 octobre 2014 à 00:41, par Déjà Prêt
    En réponse à : Hermann Yaméogo, co-président du Front Républicain : « Ce référendum est maintenant d’actualité »

    Hé vous là vous parlez trop laisser le types et ces vautours là annoncer le referendum. Mais soyez tout de même prêt le lasso sera lancer dès que blaise ouvra sa bouche pour une tenue de referendum. on ne peut canarder des humains comme des canards sauvages à bobo et envoyer une partie en cellule à ouagadougou. Sur l’axe Bobo _dedougou -koudougou-ouaga nous voyons les convois d’a......... dans la nuit. ça nous effraye pas tout c’est idiot qui protège le système sera puni. La patrie ou la mort.

    Répondre à ce message

  • Le 10 octobre 2014 à 09:41, par GOMEBASBA
    En réponse à : Hermann Yaméogo, co-président du Front Républicain : « Ce référendum est maintenant d’actualité »

    HERMANN N’EST RIEN ET NE SERA RIEN AU BURKINA. IL N’EST MÊME PAS DÉPUTÉ CHEZ LUI. IL A PERDU TOUTE CRÉDIBILITÉ ET CHERCHE A MANGER CHEZ BLAISE MAINTENANT. IL RECOLTE LES FRUITS DE LA TRAHISON ET DU VAGABONDAGE POLITIQUE. SUBIRONT LE MÊME SORT MAXIMES ET GILBERT. NON AU RÉFÉRENDUM SINON...

    Répondre à ce message

  • Le 10 octobre 2014 à 10:14, par CHRIS
    En réponse à : Hermann Yaméogo, co-président du Front Républicain : « Ce référendum est maintenant d’actualité »

    Bjr,
    Mr Herman, vous ne semblez pas comprendre grand chose du football on dirait ; dans un match, quelque soit la situation, on ne change pas les règles du jeu au cours du match. Vous parlez de démocratie, de peuple en invitant votre champion à se conduire contre un monarque, à mépriser ce peuple au nom duquel vous semblez parler. Voici quelques propos de Ram Ouédraogo sur Herman et sur le régime de Blaise Compaoré :
    « Ils ne se sont pas contentés de quitter la CFD, ils ont trahi. Et
    ils trahiront toujours, car c’est un système chez eux. Il serait
    dangereux d’être avec eux, au risque de voir l’assemblée dissoute
    du jour au lendemain » (Sidwaya 1999 du 14 /04/1992 cité dans Ere Compaoré de V Ouattara). Le même Ram poursuit à propos du régime :
    « Moi je n’ai pas confiance au régime de Blaise Compaoré.
    Depuis l’adoption de la constitution, monsieur Blaise Compaoré
    n’a fait que bafouer. À cinq jours seulement de sa prise de
    fonction le 9 décembre 1992, feu Oumarou Clément Ouédraogo
    a été assassiné dans l’État de droit alors que la constitution
    l’interdisait. L’enquête qui a été ouverte n’a jamais abouti.
    Dans l’État de droit et jusqu’à ce jour, il y a en des assassinats
    et des crimes impunis. Le président du Faso lui-même a fait des
    promesses qu’il n’a jamais tenues... (Le pays 1319 du 27/01/97 p9 in V Ouattara, ère Compaoré...). Mes chers compatriotes, à chacun sa lecture, mais tous devons êtres vigilants pour barrer la route à ces messieurs que j’éviterai de qualifier.
    LA PROPHETIE EST EN MARCHE

    Répondre à ce message

  • Le 10 octobre 2014 à 11:35, par vérité no1
    En réponse à : Hermann Yaméogo, co-président du Front Républicain : « Ce référendum est maintenant d’actualité »

    Selon une source sûre, des députés cdpistes auraient tapés sur la table pour rejetter la modification de l’article 37 par voix parlementaire. Il ne reste qu’une seule option à Blaise, négocier sa sortie honorable !

    Répondre à ce message

  • Le 10 octobre 2014 à 14:09, par juliette
    En réponse à : Hermann Yaméogo, co-président du Front Républicain : « Ce référendum est maintenant d’actualité »

    C’est vrai MR verité n°1. On a un oncle Député CDP qui disait ce ci à mon vieux au moment où les journaux faisait état du projet de loi de révision de l’article 37 du groupe parlementaire CDP" franchement grand frère nous ne sommes pas des élus d’un parti encore moins d’une famille mais des élus nationaux et nous ne sauront cautionner que l’on nous utilise pour faire du pays une Corée du nord bis".Le moment venu nous montrerons au peuple burkinabè que nous sommes loin d’être ce qu’ils pensent des députés de la majorité. Nous n’avons pas les même point de vu sur la question contrairement à ce que les gens pensent ou on vous fait croire. Depuis ce jour j’ai compris pourquoi le Président veut outre passer l’assemblée nationale et de se servir de l’ennemi du Burkina(hermann) pour organiser son maudit référendum.

    Répondre à ce message

  • Le 10 octobre 2014 à 17:22, par juliette
    En réponse à : Hermann Yaméogo, co-président du Front Républicain : « Ce référendum est maintenant d’actualité »

    C’est vrai MR verité n°1. On a un oncle Député CDP qui disait ce ci à mon vieux au moment où les journaux faisait état du projet de loi de révision de l’article 37 du groupe parlementaire CDP" franchement grand frère nous ne sommes pas des élus d’un parti encore moins d’une famille mais des élus nationaux et nous ne sauront cautionner que l’on nous utilise pour faire du pays une Corée du nord bis".Le moment venu nous montrerons au peuple burkinabè que nous sommes loin d’être ce qu’ils pensent des députés de la majorité. Nous n’avons pas les même point de vu sur la question contrairement à ce que les gens pensent ou on vous fait croire. Depuis ce jour j’ai compris pourquoi le Président veut outre passer l’assemblée nationale et de se servir de l’ennemi du Burkina(hermann) pour organiser son maudit référendum.

    Répondre à ce message

  • Le 10 octobre 2014 à 18:38, par Knte
    En réponse à : Hermann Yaméogo, co-président du Front Républicain : « Ce référendum est maintenant d’actualité »

    il est préférable que PF ce prononce lui même non pas par l’intermédiaire des Membres du CDP ou du Président Sénégalais .

    Répondre à ce message

  • Le 11 octobre 2014 à 01:08
    En réponse à : Hermann Yaméogo, co-président du Front Républicain : « Ce référendum est maintenant d’actualité »

    Ce Maxime Compaoré aussi n’a pas pu rapporter quelque chose de bon de la Belgique, si ce n’est venir servir de valet à une entreprise de construction d’une monarchie, après tant d’années passés à étudier et à travailler dans ce pays ? Que c’est bien grave comment les humains dit intellectuel peuvent oublier les souffrances de leurs peuples !

    Répondre à ce message

  • Le 11 octobre 2014 à 13:00, par geomacien
    En réponse à : Hermann Yaméogo, co-président du Front Républicain : « Ce référendum est maintenant d’actualité »

    bande d bougre. fripouill. endouille.racaill. canaill. hermann si tu na rien a dir va en enfer. nou on veu evoluer.

    Répondre à ce message

  • Le 13 octobre 2014 à 08:51, par rapugumpanga
    En réponse à : Hermann Yaméogo, co-président du Front Républicain : « Ce référendum est maintenant d’actualité »

    le front républicain veut rentrer dans le gouvernement . le respect de la constitution ; l’alternance démocratique dans la paix en 2015 et même la sortie honorable de Blaise Compaore n’intéresse ce front de brouteur affamé de postes ministériels .
    non a la révision de l’article 37
    non au référendum
    non au sénat
    non au pouvoir a vie

    Répondre à ce message

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter


LeFaso.net
A propos..
Flux  RSS 2.0
Plan du site
Nous contacter
Condition d'utilisation
Responsabilité
Cookies et cache
Version mobile
Publicité
Partenariat

LeFaso.net © 2003-2017 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés