Arrondissement n°2 de Bobo : Ibrahim Sanon touche du doigt les réalités de l’éducation dans les écoles primaires

mercredi 8 octobre 2014 à 20h00min

Une semaine après la rentrée scolaire, Ibrahim Sanon, maire de l’arrondissement n°2 de Bobo-Dioulasso, accompagné d’une forte délégation, a entamé une tournée dans des écoles pour toucher du doigt les réalités de l’enseignement primaire dans son arrondissement. Débuté le mardi 7 octobre 2014, elle prendra fin le 24 octobre prochain. Une initiative qui démontre l’attachement du maire à l’éducation qui reste l’une des priorités de son arrondissement.

RÈagissez ‡ cet article Réagissez
Arrondissement n°2 de Bobo : Ibrahim Sanon touche du doigt les réalités de l’éducation dans les écoles primaires

La première étape de la tournée du maire a concerné les écoles Colma et Sakabi. Visite des salles de classes, rencontre avec les enseignants, les associations de parents d’élèves (APE), les associations des mères éducatives (AME), recensement des besoins…ont constitué l’essentiel de la substance de cette première étape de la tournée. Premier bloc à visiter, les écoles Colma. Ibrahim Sanon et sa délégation sont accueillis dans une salle de classe avant de recevoir les remerciements pour son engagement en faveur de l’éducation. « Votre déplacement ici pour vous enquérir de notre quotidien en dit long », a laissé entendre la directrice du bloc des écoles Colma, Sabine Tamini.

Lire la suite

Imprimer l'article

Vos commentaires

  • Le 9 octobre 2014 à 11:27, par Philomène
    En réponse à : Arrondissement n°2 de Bobo : Ibrahim Sanon touche du doigt les réalités de l’éducation dans les écoles primaires

    Voici un maire exemplaire qui se souci si je peux le dire ainsi des conditions d’études de ses écoliers et des jeunes de son arrondissement ; je me demande s’il n’aurait pas fallu qu’il soit à la place du maire central. du courage Mr le Maire tous mes respects.

    Répondre à ce message

  • Le 9 octobre 2014 à 20:04, par Ouédraogo
    En réponse à : Arrondissement n°2 de Bobo : Ibrahim Sanon touche du doigt les réalités de l’éducation dans les écoles primaires

    Vraiment, ce maire est à encourager. Il ne fait pas comme l’autre, le maire de la commune de Bobo, Salia Sanou qui a fait de la tenue du referendum son programme de mandat et s’y agrippe. Courage Ibrahim Sanou. Aux âmes bien nés.........

    Répondre à ce message

  • Le 17 octobre 2014 à 17:09, par Ben TRAORE Jr.
    En réponse à : Arrondissement n°2 de Bobo : Ibrahim Sanon touche du doigt les réalités de l’éducation dans les écoles primaires

    Au-delà de "M’as-tu vu", je veux parler de la médiatisation évènementielle de la rentrée aucun Maire, aucun Président de Conseil Régional n’a eu à se prononcer sur sa politique communale comme sur sa politique régionale. Pour moi, ce que j’attends le plus des élus, ce qui compte le plus, que ces élus fassent preuve de probité et confession de bonne foi. Que connaissent -ils de leur entité territoriale ou de leur entité politique ? Je suis depuis peu à me poser la question de savoir exactement le degré d’ancrage des politiques publiques avec les politiques de développement régional et communal. Quand les Présidents de région, les Maires n’ont quoi dire, ignorant de tout ce qui les lie à leur électorat, il y aura toujours problème pour une participation véritable des citoyens à leur propre développement. Voilà en quels termes se posent toujours les questions de démocratie et de décentralisation nonobstant les nombreux appels à la participation citoyenne, les conjectures des autorités en charge de l’aménagement territorial et des collectivités. La réussite d’une rentrée scolaire dépend d’autres facteurs que les maires tout comme les autorités en charge de l’éducation n’expliquent pas. La rentrée scolaire devrait être cette occasion de procéder à la Déclaration de politique régionale et une autre cérémonie consacrée au niveau des Maires pour procéder à la déclaration de politique communale. C’est juste un rappel de piqûre politique et de réengagement entre citoyens et les différentes hiérarchies gouvernantes. A cette rentrée les APE, les AME devraient par devoir de responsabilité nous dérouler leurs projets et attentes dans leur Arrondissement, les commerçants et industriels du livre nous situer sur leur contribution, les ONG, les partenaires de l’éducation etc...Monsieur le maire dans son Arrondissement ne dit rien sur sa politique éducative, des statistiques locales, la santé et e bien-être des enfants, la politique de formation technique et professionnelle, ou le taux d’absorption sur le marché de l’emploi. n’oublions que nous sommes en contexte de décentralisation, l’exigence dans ce cas, c’est d’avoir le reflet de la localité sans fard ni heurt. Il ne faut pas choquer ni cacher à travers des images déformantes de la réalité. Ces visites n’ont aucun contenu substantiel pouvant enrichir l’état de l’école duddit Arrondissement. Il faut éviter de flouer l’opinion dans des discours vagues, généralistes et non appropriées au contexte local. Je me pose même des questions, à savoir si Bobo-Dioulasso, si ces Communes ont une sérieuse documentation statistique sinon adieu la décentralisation. Quel est le rôle d’un bureau comme DEE/SPEAR. Comment encourager la participation des hauts bassinois de la diaspora et de l’extra territorialité. Bobo Dioulasso doit se réveiller.

    Répondre à ce message

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter


LeFaso.net
A propos..
Flux  RSS 2.0
Plan du site
Nous contacter
Condition d'utilisation
Responsabilité
Cookies et cache
Version mobile
Publicité
Partenariat

LeFaso.net © 2003-2017 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés