Dialogue politique national : la majorité tient l’opposition politique pour responsable de l’échec

mercredi 8 octobre 2014 à 12h35min

Au lendemain de l’échec du dialogue politique national engagé le 23 septembre, la majorité a tenu une conférence de presse dans la soirée de ce mardi, 7 octobre 2014 à Ouagadougou pour donner « sa version des faits ». Pour la majorité, l’opposition est responsable de l’échec du dialogue.

Dialogue politique national : la majorité tient l’opposition politique pour responsable de l’échec

La rencontre avait donc pour but de prendre à témoin l’opinion nationale et internationale sur « cette attitude devenue récurrente de l’opposition politique », a déclaré Assimi Kouanda, secrétaire exécutif national du CDP indiquant par ailleurs que la majorité réitère sa disponibilité au dialogue et à la recherche de solutions qui préservent la paix, la cohésion sociale et l’unité nationale tout en restant attachée aux institutions et aux valeurs républicaines.

Selon Assimi Kouanda, la majorité est allée à ce dialogue animée d’un esprit de dialogue et de bonne foi ; d’où des concessions à l’opposition sur le choix du modérateur (refusé par l’opposition), l’élargissement par l’opposition de deux points de discussion à cinq points et l’acceptation (par la majorité, ndlr) de la mise en œuvre des résultats consensuels assortis d’un calendrier précis.

« Grâce à ces concessions et à l’atmosphère des discussions empreinte de courtoisie réciproque qu’il convient, du reste, de saluer, un document de cadrage a été adopté sous réserve d’une rédaction consensuelle du passage portant sur les éventuels points de désaccord à la demande de l’opposition politique. Malgré le blocage des travaux par l’opposition politique à deux reprises par le biais de suspension, l’une pour requérir le point de vue du Président du Faso et l’autre pour consulter sa base, la majorité, toujours convaincue que le dialogue inclusif doit être sous-tendu par un esprit de concession mutuelle, est restée ouverte à la recherche d’une formulation consensuelle sur ce point. A notre grande surprise, au lieu d’une poursuite des discussions pour chercher à s’accorder sur ce point, l’opposition politique à la reprise du lundi 6 octobre 2014 a mis fin brutalement et unilatéralement au dialogue initié par le Président du Faso, en arguant que la formulation de ce point n’étant pas conforme à ses attentes, elle ne peut poursuivre les discussions et met par conséquent fin à sa participation au dialogue », a développé Assimi Kouanda. « Ainsi, une fois de plus, l’opposition politique interrompt un dialogue en se réfugiant derrière un préalable pour éviter d’aborder les questions de fond », a-t-il constaté avant de conclure : « l’opposition politique vient encore de nous fournir la preuve de son intransigeance en quittant prématurément la table du dialogue, ce dont la majorité ne peut que prendre acte ». Pour Gilbert Noël Ouédraogo, président de l’ADF/RDA, la majorité n’était pas allée à ce dialogue avec un scénario désigné d’avance. « Nous sommes partis en disant qu’en tant que fils du Burkina, ayant tous à cœur l’amour de notre patrie, nous arriverons à nous entendre », a-t-il expliqué avant de regretter également l’échec du dialogue de façon précoce.


« Ce n’est pas le Président Blaise Compaoré qui a mis fin au dialogue… »

« Ce n’est pas le Président Blaise Compaoré qui a mis fin au dialogue ; le dialogue était fini. Il n’a fait que prendre acte et remercier les uns et les autres en disant qu’on continuera à se parler par d’autres voies », a souligné Naboho Kanidoua, Secrétaire exécutif national adjoint chargé de l’orientation politique.
« L’opposition, quand elle est arrivée dans la salle, a dit qu’elle est partie consulter sa base et que celle-ci lui a dit d’arrêter les discussions si la formulation, telle que proposée, devait être maintenue. Autrement dit, on ne savait pas le sort qu’il fallait donner à d’éventuels points qui n’étaient pas consensuels. Or, un dialogue doit être global, on ne doit pas s’occuper que des points consensuels ; on doit s’occuper également des points non-consensuels. Ils ont dit, et de manière très claire, que eux, ils ont fini avec le dialogue, ils arrêtent à partir de là. Donc, dit comme cela, on fait comment ? », a soutenu Alain Béouma Yoda, secrétaire exécutif national adjoint chargé des relations avec les partis et formations politiques à l’intérieur. « Aller dire que c’est le Président qui a mis fin au dialogue, je pense que, vraiment, ce n’est pas sérieux. Nous, nous pensions qu’on était tous des démocrates, qu’on voulait le bien de ce pays, la paix sociale pour le développement continu. Donc, on est parti en se disant que quand on discute, au départ, certains ont des positions qui ne sont pas conciliables et que peut-être en parlant, on peut faire des conciliations. Mais si vous ne parlez pas sur le fond, vous allez vous concilier comment ? Nous, nous sommes partis avec la ferme conviction d’avoir un résultat positif », », a regretté M. Yoda.

L’ADF/RDA réaffirme sa position

A la question de savoir la position de l’ADF/ RDA au sein de la majorité par rapport à la question de l’article 37, Zakaria Tiemtoré, affirme que la position de son parti est connue de tous et n’a pas changé. « Nous avons toujours estimé que le dialogue politique, parce que nous sommes un parti de paix, était la voie royale pour régler les différends. C’est pour cela que nous n’avons eu de cesse d’appeler au dialogue », a rappelé Zakaria Tiemtoré avant d’affirmer que l’ADF/RDA est pour la limitation des mandats présidentiels. A en croire M. Tiemtoré, à chaque fois que l’ADF/RDA a une décision à prendre, il pèse l’impact sur la paix au Burkina car, poursuit-il, un pays comme le Burkina ne peut se payer le luxe d’une instabilité. « Nous sommes un parti de paix, et ce n’est pas un mot pour nous », a-t-il insisté. L’ADF/RDA continuera, a-t-il dit, toujours à réfléchir pour éviter au Burkina, une situation de violence.

Oumar L. Ouédraogo

Lefaso.net

Messages

  • Merci a l’ADF/RDA de sa position ferme et j’adresse ce message a Mr. Alain Yoda, vous êtes celui qui sème le trouble pour pouvoir en profiter. Le peuple vous attend au tournant. Vous êtes au fond de vous-même un homme qui sait qu’il envoi notre pays vers sa destruction, et vous percevez. Je vous prie Mr. Yoda, acceptez l’alternance pour le bonheur de 16 millions d’habitants, dont 60% sont nos enfants. Je pouvais être égoïstement à votre place pour priver le peuple Burkinabé son désir de faire avancer le pays, puisque vous et moi nous sommes les premiers à enterrer le monopole du parti unique, nous nous côtoyons presque tous les jours, mais moi j’ai opté de donner la chance à notre pays de continuer son chemin avec une alternance politique, comme dans tous les pays dit démocratique. Non ce n’est pas le président Blaise Compaoré que je connais comme vous, car notre Burkina n’est qu’un village et presque de la même famille, et chacun sait qui est qui. C’est vous qui refuser le dialogue, le président est prisonnier de son propre système dont vous autres, vous en profiter pour le faire du chantage. Une seule chose Mr. Yoda, réfléchissez deux foi, et ne mettez pas le feu au pays que nous aimons tous. Vous méritez malgré vous et vos multiples défauts, qu’on cite un jour votre nom dans l’histoire de la vie politique Burkinabé.

  • L’ADF-RDA est assurément le plus grand piège politique contre le CDP. L’opposition doit une fière chandelle à l’Eléphant qui semble agir efficacement mais en silence !

  • J’ai comme l’impression que l’ADF-RDA est un ver dans le fruit de la majorité. Aussi, je comprend pourquoi aucun chef de parti politique de l’opposition ne critique sa position officiellement. Parce que politiquement, cette position est imparable ! La fin du CDP viendra de l’ADF-RDA et non du MPP comme le croit certains.

  • A la lecture de cet article, il me semble que la RTB a volontairement biaisé le débat et brouillé la communication de l’ADF-RDA en ne montrant qu’une infime partie de la déclaration du porte parole de ce parti. A un moment donné, je me suis demandé si l’ADF avait retourné sa veste. Mais je me rend compte que plus on avance, plus elle se positionne en fin de compte comme le parti qui veut le plus la paix au Burkina. Même si on les aime pas, faut saluer cette posture !!!

  • Quel cynisme ! Ca ferait rigoler si l’on avait pas vu les conséquences ailleurs. Le monde évolue et même Dieu n’est plus indispensable dans ce monde. La ce n’est même plus le tube digestif qui s’agite. C’est aussi la bêtise humaine la plus hideuse...

  • Qui s’agite s’accuse et qui accuse s’accuse !Quand il a été question de ce dialogue il ya eu beaucoup d’encre et de paroles qui présageaient l’échec. L’opposition est très très vigilante et je pense que c’est l’unité et l’écoute mutuelle dans le CFOB qui font leur force. Si l’opposition n’allait pas au dialogue elle allait crée un boulevard à la majorité qui irait tout droit au referendum.Voilà qu’elle a même participé entièrement au dialogue et elle est accusée d’être responsable de l’échec du dialogue. Le vrai blocus de la majorité c’est de voir que l’opposition ne refuse aucun dialogue mais reste sur sa position. Et l’opposition a intérêt à participer à toutes les initiatives même si elle sait comment elles vont se terminer les débats.

  • Ainsi vous voudriez que l Opposition aille se faire hara-kiri tout en sachant que ce qui préoccupe le président sont moins les points consensuels que les points non-consensuels sur lesquels il tient à ce qu on lui permette de décider car son sort politique en dépend ? S il veut ,qu il prenne seul ses responsabilités d aller au référendum mais il assumera aussi seul les conséquences.

  • Vous cherchez à discuter sur quoi au juste ?Arrêtez de nous divertir.A l’heure actuelle,il n’y a aucune crise au Burkina qui mériterait une table ronde entre 2 camps.Par contre ça va chauffer si par inadvertance quelqu’un chercherait à modifier notre constitution pour ses propres intérêts égoïstes.Enfin je suis sidéré de voir ce fils à papa s’afficher avec les caniches de Blaise Compaoré pour accabler l’opposition.Ce Gilbert Ouédraogo avec son adf/rda est vraiment un louvoyeur,un indigne qu’il ne faut jamais faire confiance.Sûrement que Blaise Compaoré lui a proposé un poste de premier ministre pour pouvoir opérer son hold up du siècle mais tous ces margouillats oublient que même au sein du CDP,bon nombre de députés sont contre la modification de l’article 37.Donc Blaise Compaoré ne possède aucun plan B ou C ou D pour parvenir à ses fins.Il est coincé.Il ne peut pas compter sur les députés à l’assemblée nationale pour passer en douceur et pour le référendum ,il sait ce qui l’attend.Nous sommes archi prêts pour écourter son mandat s’il s’aventure à fixer un date d’un quelconque fichu référendum.Vous chantez la paix,vous voulez une paix durable dans ce pays,il n’y a qu’une seule alternative qui est de laisser en l’état notre constitution,point barre.Est ce compliqué ?Allez donc vous faire foutre avec votre dialogue d’escrocs.Blaise Compaoré ne sera jamais le président du pays des hommes intègres au delà de fin 2015.L’alternance sera très effective.
    La patrie ou la mort,nous vaincrons !

  • Vous les gens de la majorité ou c’est infériorité encore, je crois que vous êtes des personnes sans grandes réflexion, comment discuter avec quelqu’un qui est le juge et partie de ce qu’on discute ? Ça ne sert absolument rien. C’est se fatiguer pour rien et en dernière minute c’est celui qui discute avec moi dit que c’est lui qu’il revient de donner suite au point non consensuel. C’est l’art de tromper les gens. Si Blaise dit que c’est à lui de donner suite aux points non consensuels ,mais qu’il le fasse sans appeler de venir dialoguer et le camp d’en face décidera aussi et voici ouvert les affrontements sur le terrain. Le pays a des institutions qui marchent correctement, pourquoi vouloir changer parce que ces institutions vous empêchent de continuer. Si tout les pays du monde faisaient ainsi , alors ou on va ?

  • L’histoire que nous construisons ou déconstruisons reste strictement égale à elle-même ; dans le présent on peut avoir des moyens de la contrôler, de la manipuler ou simplement l’illusion de la contrôler. Dans le futur, qui fera de nous un passé (ou des dépassés) cette même histoire réserve à chacun/chacune deux panthéons où c’est elle (l’histoire) qui nous y introduira (sans notre gré) en fonction de notre passé : le panthéon de la VIE (Vérité Inoxydable/Infalsifiable et Eternelle) et celui de la MORT (Mémoire de l’Oubli qui retient, Réservée aux Traitres). A très bientôt dans ce futur tout aussi lointain que proche !

  • Nous les attendons au tournant, qu’ils mettent au grand jour ce qu’ils mijotent tout bas .coute que coute ilsnpartiront de ce pouvoir de gré ou de force.

  • L’opposition n’a eu de cesse d’appeler à la paix en interpellant le Chef de l’Etat sur le respect sur le respect des textes fondamentaux tels que la Constitution, de même que les articles immuables qu’ils renferment, à savoir l’article 37, le bien-fondé de l’alternance. Des voix autorisées comme les chefs coutumiers, les religieux, la société civile ont donné leur compréhension qui rejoint celle de l’opposition politique. Mais nonobstant toutes ces interpellations, et ces mises en garde sur le danger que cet entêtement peut faire courir à l’équilibre social et à la paix si chèrement recherchée par tous, le Président Blaise Compaoré épaulé et soutenu par sa prétendue majorité composée essentiellement d’hommes et de femmes qui ont peur du lendemain, persiste et signe dans son entêtement à ne pas écouter la voix du peuple et du pays réel. Il met en place des entourloupes et des simagrées de dialogue et de médiation dont il est juge et partie, Voilà qu’après le blocage inévitable et prévisible du prétendu dialogue , il s’empresse de déclarer que l’opposition a rompu le dialogue et qu’il envisage d’autres voies pour mettre fin à la crise qu’il a lui-même créée par son entêtement et sa volonté de modifier les textes fondamentaux de la République et de violer ses propres engagements. Et comme par résonance sa majorité entonne le même refrain : "rupture du dialogue par l’opposition". Que lui et sa prétendue majorité retiennent ce dicton révolutionnaire : " on peut tromper une partie du peuple tout le temps ; on peut tromper une partie du temps tout le peuple, mais on ne peut tromper tout le peuple tout le temps". !!!!

  • Les personnes sérieuses et impartiales ne vous croient pas. Vous êtes les spécialistes du mensonge et des changements de position depuis 27 ans. Votre gouvernance est tout sauf bonne. Votre démocratie n’est pas transparente. Vous êtes incapable de trouver et juger les tueurs des Norbert Zongo, du juge Nébié car la justice est à vos ordres. Si vous étiez courageux, Blaise ne doit pas se présenter car la loi n’est pas rétroactive (d’après le conseil constitutionnel de 2015). Alors la position de l’ADF/RDA est pour le moins ambiguë avec un pied dans la majorité et contre la modification de l’article 37. C’est ce type d’équilibrisme qui donne encore un peu de force à cette majorité présidentielle décadente et en fin de règne.

  • Tant mieux si ce "dialogue" qui n’était qu’un marché de dupes a échoué.
    - Quand la constitution dit de faire quelque chose, on le fait sans discuter. Quand la constitution dit que le président ne peut pas se présenter à nouveau après deux mandats, on n’organise pas un dialogue pour chercher comment contourner cette obligation légale constitutionnelle, il faut partir légalement par respect de la constitution. C’est compliqué ça ?????!!!!!!!!
    - Vous passer le temps à nous dire que faire un référendum est légal et autorisé par la constitution, mais quitter le pouvoir après deux mandats est non seulement légal, mais surtout est exigé (pas seulement autorisé) par la constitution. Tordus comme vous êtes tous au CDP, vous voulez utiliser la modification qui est autorisé pour supprimer l’obligation qui est imposée par la même constitution. ça se voit que vous n’aimez pas notre pays et sa constitution que vous ne voulez pas respecter. Alors foutez nous la paix avec vos explications qui ressemblent à des blablabla d’un petit enfant. Oui, puisque vous aimez parler de paix à sauvegarder, FOUTEZ-NOUS LA PAIX !

  • Il y’a des internautes qui réagissent avec des arguments objectifs et d’autres toujours par subjectivité et adversité pour des règlements de comptes.Le premier intervenant du nom de K.a fait partie des gens qui abusent des attaques personnelles..Chaque fois,sa cible est le député Bedouma Alain YODA.C’est une adversité pure et simple visant à nuire.Mais comme les gens ne sont pas dupes et constatent cet acharnement éternel de K.A contre Yoda,donc ses propos ne sont pas objectifs et crédibles et se démasquent clairement.Le fameux K.A ne peut cacher son bord politique puisqu’il tire à boulets rouges sur le CDP et fait l’éloge souvent de certaines figures du MPP...Votre bal masqué est découvert k.a..

  • Je ne comprends pas beaucoup la position de l’ADF/RDA, il veut l’alternance mais est de la mouvance présidentielle qui veut que Blaise rempile. Quelqu’un pourrait m’éclairer ?

  • L’ADF/RDA visiblement n’est pas contre le référendum qui est une consultation électorale du peuple. Donc, tous les démocrates qui sont honnêtes devraient se mobiliser pour le référendum et chacun s’exprimera par oui ou non et que la position dominante l’emporte. Il y’a des politiciens qui savent qu’ils ne disposent pas d’une bonne base électorale, c’est pourquoi ils ont peur des élections et préfèrent diluer leur faiblesse dans des débats médiatiques mensongers.

  • Tout d’abord je salue la clairvoyance de l’ADF/RDA pour sa constante position de la limitation des mandats présidentiels. Et j’encourage le parti à annoncer le nom de son candidat pour 2015. C’est ça un parti responsable. Bravo à vous cadres et militants de l’ADF/RDA !
    Quant au CDP et les autres partis de la mouvance, de grâce, ayez ce courage d’homme, digne fils de son père pour dire à Mr Blaise Compaoré que c’est lui le veritable problème de tous ces agissements et agitations au Faso et qu’il est temps de vous laisser choisir votre candidat librement pour 2015. Ce candidat peut êre Assimi, Bassolet, Ouédraogo, Yoda, Yonli, Bonkoungou, Zongo, Tiao, Traoré, Ouattara, Tapsoba, l’autre Compaoré et j’en passe. Quelqu’un qui a dirigé ce Faso pendant 28 ans sans qu’il y ait interruption pour cause de coup d’Etat, de guerre civile comme en C.I et qui arrive en fin de mandat, pourquoi s’entêter pour sa candidature. C’est là le veritable problème au Faso actuellement. Regardez au Ghana à côté ; là-bas, c’est 2 x 4 ans maximum, est ce qu’il y a problème ? Vous avez vu comment l’ancien président Rawlings est en forme ? Mr Blaise Compaoré peut devenir Maire de la ville de Ouaga comme au Bénin avec leur ancien président. On peut toujours servir son pays après la présidence. De grâce, dites cela au Big Boss !

  • vraiment triste et pathétique de la part du CDP&FR !!
    je me pose la question de savoir si au sein de cette association machiavélique n’existe t’il pas des personnes dignent a meme de remplacer votre seigneur Blaise COMPAORE ?
    de toutes les facons nous attendons le jour ou vous appeleriez au referendum !!!???
    LA PATRIE OU LA MORT NOUS VAINCRONS ASSIMI KOUANDA ET SON FRONT RÉPUBLICAIN !!

  • Franchement, j’en ai marre de chez marre ! C’est quoi ces questions de négociations qui vont mettre le feu à mon pays ? Il y a une question : modifiera-t-on, ne modifiera-t-on pas ? La politique au Burkina Faso ne se résume plus qu’à ça. Dans les services, on ne travaille plus. On débat. Le pays est en stand-by. Je connais des investisseurs qui me disent que temps que rien n’est clair, ils ne vont pas créer leurs entreprises. Et puis, l’ADF là, c’est quel genre de parti ça ? On ne sait pas où ils vont ces gens-là. Et puis, Blaise ne peut pas être juge et parti. C’est quel genre de Président ça ? Hein ! Tout ça là, c’est pour mélanger le pays et puis reporter les élections. Nous on est fatigué dêh ! Et puis même, moi je pense que l’ONU doit mettre la limitation des mandats dans ses clauses. Sinon, c’est ça qui va nous avaler tous en Afrique. Ebola sera petit !

  • GESTICULER COMME VOUS VOULEZ. DE TOUTE FACON, BLAISE N’EST PLUS CANDIDAT EN 2015. GAME OVER

  • je voudrais tout simplement dire à mon cher président Blaise C de quitter le pouvoir après 2015 car la constitution de notre pays ne l’autorise plus.Dialogue ou pas tout ça la ce sont des blas blas.Mon cher pdt ne vs laisser pas juger par le tribunal de l’histoire. Retirez vous dignement on parlera de vous comme une icône de la vie politique de notre Faso et de l’Afrique toute entière sinon si vous écoutez vos soi disant mouvenciés ventrus, ilsvous induirons en erreur et kan le pays sera à feu comme ailleurs c’est le cas, ces mangeurs se retirerons et dirons même k’ils vous avaient dit de ne pas organiser un quelconque référendum. A bon entendeur salut mon capitaine président

  • Je dis Oui au REferendum. c’est une gaz de paix, de stabilité et de l’avancement de la démocratie dans notre pays.

  • Politiciens du Faso, évitez d’utiliser la politique pour destabiliser le pays. Déjà qu’en temps normal la vie est dure au Faso, ne venez pas compliquer la vie pour le vaillant peuple qui ne veut que la paix pour survivre. Vous avez vu ce qui s’est passé en Côte d’Ivoire, non ? Nous pensons quil faut respecter la constitution qui est notre guide national, qui a balisé le terrain politique pour vous. Dans toute institution, il y a des réglements intérieurs qui s’imposent à tous sans distinction de sexe, de statut, etc.
    Notre constitution limite les mandats présidentiels à 2 de 5 ans pour tout le monde.
    Notre constitution autorise l’installation d’un Sénat sans préciser sa configuration et le nombre de sénateurs. C’est là qu’il doit y avoir dialogue pour trouver le type de Sénat qui nous convient, nous pays pauvre et endetté aux ressources limitées.
    La récréation a assez duré et il faut passer aux débats sérieux qui vont faire avancer les choses pour notre cher Faso.

  • avec cette rupture brusque du dialogue je crois bien que le dernier mot pourra très bien sortir de son de la maison du président du Faso pour donner voix au peuple de bien se prononcer sur cette question de la tenue du référendum et nous devons être prêt a accepter cela pour le meilleur développement du Faso.

  • Même dans une discussion il y a des moments où on prend congé, si vos propositions ne vont pas dans le sens d’un dialogue sincère, si vous voulez que ce soit ce que vous voulez qui soit maintenu ça ne marche pas. Tant que le sort des points non consensuels ne seront pas clarifier c’est tout le dialogue qui reste obscure, le chef de l’état n’a pas à décider tout seul du sort des points non consensuels, ça au moins c’est clair qu’il prendra la décision qui l’arrange, l’opposition n’est pas si naïve que ça, vous vous croyez intelligents, il y a plus intelligents que vous. On se quitte sur des points sombres et vous en faîtes après ce que vous voulez et le tour est joué ;

  • comme dans ce pays le président ne veut pas le pire pour les burkinabés et le Burkina alors il va encore appeler ces gars au dialogue pour une deuxième fois car leur refus a ete a son absence,et si ils ne veulent pas encore rallumer le dialogue je crois bien que le bon moment sera le bien venu de donner son décret présidentiel pour que nous puisons aller devant les urnes pour nous prononcer de façon claire et net

  • Le Référendum devient ainsi donc inévitable. S’il n’ya pas de solution politique à ce problème, ce serait maintenant au peuple de trancher et au président d’indiquer la voie choisir pour que le peuple tranche. Référendum ou voie parlementaire, il faut que le peuple se prononce sur cette question et tranche une fois pour toute.

  • Dire que tous les points non consensuels devraient rester en l’état et ne pas faire l’objet d’une quelconque initiative, est une insulte des burkinabè, nous savons que l’environnement politique est en perpétuel changement, dire que les points doivent rester fixes est insulte à l’intelligence du peuple burkinabè. L’opposition doit revoir sa position et sa stratégie si on se retrouvera au statuquo et cette fois ci il n’y aura plus autre solution que la consultation populaire

  • Qu’on ne se trompe pas, la position de l’ADF n’est pas aussi tranchée lorsque vous savez lire entre les lignes. "ils sont pour la limitation du mandat" mais " (...)à chaque fois que l’ADF/RDA a une décision à prendre, il pèse l’impact sur la paix au Burkina". ça veut dire qu’ils se sont ménagé une porte de sortie pour préparer l’opinion nationale à accepter leur futur changement de position "au nom de la paix". l’ADF va donc vous surprendre en disant ’pour présenter la paix dans notre pays..... blabla... "nous allons ouvrir la discussion"... blabla "et sauver le pays". les dealers, pardon, les leaders auront encaissé leur chèque et les militants vont avaler cette couleuvre, comme d’habitude "au nom de la discipline du parti". Pauvre Burkinabè !!!

  • Je pense que le pf ayant recu assimi et diabre il adeclare la fin dudialogue et prie de remercier ls 2 partis et que le diogue allait se poursuivre. Avec qui.....donc assimi accuse l’oppo injustement.pourkoi le ccrp n’a pas pu.....l’oppo a le soutien du peuple.meme des cdp sont contre le pouvoir a vie. On attend woooh.

  • Si notre opposition refuse le dialogue tout en sachant qu’elle n’est pas habilité a répudier le référendum c’est t’en pie pour elle alors,a n’importe quel moment on peut convoquer le référendum et sans ou avec l’avis de l’opposition elle se tiendra.

  • L’opposition crois donc que c’est en refusant de dialoguer que le chef d’Etat va renoncer a ce projet de référendum ?Erreur de leur part,ils savent bien qu’ils ne peuvent rien face a ce projet et le moment venu tout se passera dans les normes.On est plus loin et on verra bien de quoi vous êtes capable.

  • Comme le président du Faso dit prendre acte de l’échec du dialogue et qu’il poursuivra les discussions par d’autres voies, j’invite l’opposition à commencer à mettre en place un plan de riposte au cas où blaise appelle au référendum. Ce plan de riposte doit être bien étudié car le combat pour la victoire va être long et périlleux. Alors le temps est à la réflexion profonde à commencer par la mise en place des comités de défense de la démocratie (CDD) au sein de chaque parti et ce jusqu’au plus profond des villages. Ainsi, dès que blaise lance le référendum, ces comités vont commencer le boycott à la base par des manifestations. A ce niveau, je sais déjà compter sur la participation des élèves et étudiants dont l’avenir s’obscurcit de jour en jour avec ce régime qui pille tout pour satisfaire leurs plaisir farfelus.

  • Je crois que c’est une comédie que ses prétendus majoritaire son entrain de jouer. Supposons que vous être opposant et que Blaise vous appel pour un dialogue et lui il est juge et partie en même temps. Croyez vous que l’opposition n’est pas vigilante ? Ne nous perturbés pas avec votre comédie on est fatigué. Allez-vous en

  • Bjr,
    C’est quand même ’’embêtant’’ d’entendre certains hommes comme Assimi et Yoda ; mais vous croyez que quoi ? Que Zeph et ses amis allaient venir signer un chèque en blanc pour le pouvoir à vie d’un homme qui est aussi mortel comme une mouche ? Attendez, réveillez vous sinon vous serez surpris par une vague rageuse qui vous emportera loin des eaux paisibles du Burkina. Le peuple vous demande simplement de proposer un autre candidat car votre champion a déjà passé 27 ans au pouvoir, Est-ce compliqué à comprendre pour des lettrés comme vous ? 2015, c’est dans quelques mois, il parait très tard pour vous de trouver un candidat parmi les CD Pistes, donc bye bye et on circule.
    LA PROPHETIE EST EN MARCHE

  • Une opposition comme celle là,on a avait jamais vu,je trouve qu’on a assez bercé cette opposition là et quand une maman essaye sans succès de faire taire son bébé,qu’est ce qu’elle fait ?Il faut lui donné des fessés pour qu’il en pleure d’avantage,je crois que c’est le moment venu pour l’opposition de donner un coup dure a ces gens en prononçant le référendum.ya n’a marre !!!

  • Celui qui se cahe voit celui qui le cherche. Le Président a voulu que faire boire l’eau par le nez à l’opposition. Il a oublié que même dans sa famille ce n’est pas lui le plus instruit. Il y a François et l’Autre -En Mooré lui est Falanga, François Ouanda et l’autre pourrait être Ponsom. Ceux qui ont été initiés au "Bongo" savent et comprennent comment se vivent les relations entre ses noms, la hierarchie, le sens du pouvoir et la force des liens entre de telles personnes -
    Pour revenir à notre propos nous soutenons que l’échec de la médiation avec l’ex-président JBO, était basé sur le délit de qualité des Assimi et autres kanidolo-là. Pour ladite médiation, Zephirin avait réclamé un émissaire de Blaise et non ces pantins. Pour ce dialogue, Blaise ne fait que lui renvoyer ces mêmes pantins après avoir annoncé qu’il allait instaurer le dialogue. Mais Blaiso ! Dialogue-là ! c’est avec toi, nous on a fini de discuter avec tes zouaves qui se montrent clomplètement bornés ou refusent de reconnaitre l’évidence. La seule vérité actuelle c’est que toi tu veux violer notre constitution et tu ne veux pas qu’on te regarde comme un "malfrat" ou un dictateur. Par notre intrangigence nous t’obligrons à agir à visage découvert.

  • De toute les façon on aura essayer,maintenant tous comprennent que l’opposition n’a nullement intention de mettre un peu d’eau dans son vin,cela veut donc prouver qu’elle se croit plus fort et comme c’est ainsi je crois qu’il est temps que le président du Faso montre a ces gens qui est le roi ici.

  • Juridiquement justifier et démocratiquement constatable,le référendum est bien l’arbitre neutre pour taire les divergences.Je pense bien que le peuple a compris l’enjeu ce ce projet et qu’il vont se rendre dans les urnes le moment venu !!!

  • Je suis d’avis avec toi il privilège le dialogue. C’est pourquoi au lieu de mobilisé la population à descendre dans les rue, l’opposition devrait chercher à toucher la sénilité des burkinabés afin qu’ils votent « non » lors du référendum que propose B.C

  • L’opposition burkinabè est elle responsable de cet échec du dialogue inclusif ? puisqu’elle ne sait que dire Non Non Non à tous ce qu’on lui propose. Il faut qu’elle soit responsable et réalise que c’est la vie des millions des burkinabè qui est en jeu et que rien ne vaux la paix.

  • Je pense que face à un tel dialogue de sourd, la classe politique burkinabè doit se référer au peuple burkinabè pour qui, cette classe politique travaille pour. Notre peuple commence à souffrir de ce manque de considération de nos politiciens. Qu’on aille au référendum puisque chaque partie légitime sa position et est sûr d’avoir le peuple derrière lui.

  • De quelles autres voies le president parle t-il ?
    Si la majorite blame l’opposition pour l’echec de ces negociations, a quelque degre que ce soit, qu’elle est sa part de reponsabilite dans cet echec ? Car l’opposition n’a pas negocie avec elle meme. Honnetete exgige !

  • ils disent prôner la démocratie mais refusent de dialoguer pour trouver un terrain d’entente .quel paradoxe ! une main a été tendue mais ils ont refuser de la prendre mais tout compte faire nous irons au référendum !

  • Trop de discours, allons droit au but et consultons le peuple, seul le peuple est souverain, seul fait et défait les lois, alors de quoi avez vous peur mes chers opposants. Comment vouloir gouverner un peuple auquel on ne fait pas du tout confiance ou soit avez vous conscience de votre minorité ? si c’est aussi le cas, laisser les autres évoluer tranquillement avec le peuple.

  • A ce qu’on dit tout prêt n’est pas loin,dialogue échouer fait place au référendum tant entendu,je crois que c’est le moment de se rendre dans les urnes !!!

  • C’est plus tôt embêtant d’entendre des soit disant "vrais démocrates" refuser un dialogue de façon brutale ! Nous comprenons donc que le PF est celui là qui veut véritablement la paix au BF, puisque contre toutes injures et critiques, il a tenu à ce dialogue sans toutefois usé de ses prérogatives immédiatement (tel est consigné dans la constitution) ! Par conséquent que faire avec des anti-démocrates, anarchistes....qui ne veulent dialoguer ? que veulent-ils vers la fin ?
    Jusque là nous réitérons notre reconnaissance vis -à-vis de la sagesse et de la patience du PF, et plus que jamais nous demeurons convaincu que c’est un grand homme épris de paix ! Fort de cela nous souhaitons immédiatement une date pour le REFERENDUM enfin que le peuple puisse arbitrer ce vilain Match !!!!
    Pour le Sénat EN AVANT
    Pour la modification de l’article 37 EN AVANT
    Pour le Référendum EN AVANT
    Tous les faux démocrates A BAS
    Tous les opposants qui veulent voir mon pays fléchir, justes pour leurs intérêts égoïstes A BAS
    Tous mobilisés pour le OUI au Référendum, pour un avenir radieux du FASO
    Tous ensemble pour soutenir la continuité du programme du PF, pour un BF émergent !
    La Patrie ou la Mort Nous vaincrons !!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!

  • La ruse ou la tromperie est une tradition du cdp. On ne discute pas sur le faux ou sur le mensonge c’est très diabolique. Chaque fois que le Burkina connait une situation difficile(2000 avec le drame de Sapouy , 2005 avec la non rétroactivité de mandats présidentiels) on manœuvre de sorte que Mr Blaise sorte gagnant ou qu’il a raison. La Grande Opposition a pleinement raison car le médiateur veut rouler le monde dans la farine. On sait qu’il va lancer son referendum mais nous nous sacrifierons pour que la constitution ne soit pas immolée sur l’autel de l’injustice et de la ruse. Nous sommes prêts à protéger la constitution par tous les moyens. Si le referendum est lancé, les conséquences seront incalculables personne ne le souhaite pour ce pays que nous aimons tant. La constitution ne sera jamais modifiée à cause d’une seule personne boulimique de pouvoir après 28 ans de règne ou pour protéger les intérêts d’un clan. Nul n’est indispensable pour notre pays parmi 16 millions d’âmes car tout homme est mortel.
    Que Mr Blaise respecte la constitution tout le monde sera en paix la fièvre va baisser sensiblement. Mais sii Mr Blaise persiste à modifier la constitution pour une n-ième fois. la riposte lui sera fatale. Il pense que avec les armes il peut tout faire au Burkina qu’il se détrompe. Nous t’attendons.

    QUE LE SEIGNEUR BÉNISSE LE BURKINA. AMEN
    PAIX ET JOIE A TOUS LES BURKINA. AMEN

    NON AU REFERENDUM
    NON AU SÉNAT
    NON A LA RÉVISION DE L’A37
    NON AU POUVOIR A VIE D’UN PRÉSIDENT
    VIVE LE PEUPLE BURKINABÉ
    VIVE LA DÉMOCRATIE A 2 MANDATS
    VIVE L’ALTERNANCE 2015

    ACHILLE TAPSOBA LE BOBOLAIS
    Partisan inconditionnel de l’Alternance

  • Dans un pays qui se respecte, à 13 mois de l’élection présidentielle, on sait qui peut être candidat et qui ne peut l’être. On serait actuellement entrain de parler de programmes de société des candidats et la course à l’électorat engagée. Les états-majors des partis politiques ne devraient se réunir que pour ficeler les programmes et les stratégies électorales. Au lieu de cela, le CDP trafique le combat politique actuel autour d’un homme fort et du caractère irremplaçable de Blaise. Où est la place de l’ALTERNATIVE dans tout ce débat politique ? On vous dit que le référendum est illégal à l’heure actuelle parce qu’il empêche la survenue de l’alternance (si Blaise est réélu en 2015) et consacre de fait le pouvoir absolu, personnel et la confiscation du pouvoir du peuple par un clan. On vous dit ensuite que la Constitution elle-même oblige que sa révision passe d’abord par l’Assemblée nationale qui valide la nécessité et l’opportunité du référendum. Franchement est-ce que ça c’est difficile à comprendre ? Dieu regarde très bien les pro-référendum qui obstruent la vérité et veulent violer la Constitution. Craignez la colère de Dieu !

  • Je vois bien que ces gens de l’opposition n’ont rien compris du tout,ce qu’ils ne comprennent pas est qu’ils ne peuvent en aucun cas empêcher le chef de l’Etat a convoquer le référendum s’il venait a ce décider.Machiavel avait bien raison de dire que je cite"l’Homme est un loup pour l’Homme il ne faut pas le caresser dans le sens de ces poils,il faut plutôt le coincé" Vous croyez donc que vous êtes des bébés qu’on va passer tout temps a bercer ? On va se coincé maintenant et on va voir qui va faire place a qui ?

  • Messieurs du CDP, on vous a compris !
    Oui, c’est l’opposition qui a rompu le dialogue et on assume !
    A présent que vous avez joué votre partition, il reste à Blaise Compaoré de décider puisque tel était le but de la manoeuvre. eh bien qu’il decide vu que le Burkina tout entier lui appartient. Mais notez bien une chose, il est plus facile à un seul homme ou à un groupe d’homme de prendre la frontière et c’est ce qui va arriver car nous ne quitterons pas tous le Burkina à cause de votre appetit insatiable du pouvoir. Préparez-vous donc pour la suite et bouclez vos valises.

  • comment on peut parler de paix dan de telles conditions !il faut que ces opposant grandisse un peu et se comporte en bon père de famille car il y va de l’intérèt de tous les burkinabè.C7 QUOI CES ENFANTILLAGES LA ENCORE !!!!

  • Au fait, qui a demandé ce dialogue pour que vous prenniez le peuple à témoin ? C’est ça votre prétexte ? Ce dialogue là même était pour quoi ? Pour dire ceci : " Hé j’ai le pouvoir, si vous ne m’acceptez pas après mes 28 ans à la présidence, alors, je mets le pays à feu et à sang".
    Arrêtez cette histoire, nous ne voulions même pas de ce dialogue. Le seul qui vaille c’est que l’homme parte à la fin de son mandat.

  • De quel dialogue veut-ils ces gens du CDP ? Le peuple ne demande qu’une seule chose, respect de la constitution et alternance. Une seule personne ne peut diriger un pays pendant un quart de siècle. Blaise compaoré n’est pas le seul burkinabé. Le burkina continuera d’exister sans blaise. Arrêter de nous fatiguer. Vous repondrez tous devant l’histoire. Nous attendons fermement qu’il prononce le jour de son réferendum et il aura le peuple en face

  • Déjà que certains opposant se disait sceptique quand a ce dialogue,je ne vois pas du tout de surprise ici,une personne qui sa a un examen et qui prétend qu’il sait qu’il va perdre,je ne vois pas de raison même qu’il aille a ce examen.Ces hommes veulent faire un bras de fer avec le pouvoir en place,alors qu’il en soit ainsi.

  • Si l’ADF est pour la limitation du mandat présidentiel elle fait quoi labas ? sa position étant déjà claire !!!!tout ça est très flou

  • Maintenant je crois qu’il est bien temps qu’on aille a ce fameux référendum,je crois que l’unique solution pour mettre ces politiques sur le banc de touche une fois pour de bon.On attend que le mot d’ordre du président du faso pour se rendre dans les urnes.

  • Ne parle pas comme ça mon frère car nous sommes dans un état de démocratie et non de dictature donc il incombe au président de consulter la classe politique avant de prendre une quelconque décision sur l’avenir du pays. prions tous pour la paix au Faso.

  • Qu’on le veuille ou pas il nous faudra le referendum pour mettre fin à cette situation de divergence alors que chaque camp commence à mobiliser ses électeurs c’est en cela que je donnerai le nom dialogue car chaque partie devra dialoguer avec le peuple pour qu’il épouse sa position , et on parlera dès lors de démocratie au faso vive le referendum

  • Franchement, je suis dessolé de ce comportement de la coalition au Pouvoir..
    On s’achemine inexorablement vers la sortie par la petite porte du président si toute fois il ne renonce pas à son projet. Les exemples sont nombreuses .
    Prions simplement pour la vie des pauvres innocents qui paie en général les plus lourdes tribus.

  • Je prends un exemple : les étalons du Burkina joue contre les panthères du Gabon. Le capitaine des panthères se désigne comme arbitre central du match et veut même se donner la liberté de changer les règles du jeu. Les étalons refusent. Les panthères se plaignent en disant que les étalons ne sont pas fair play et que les étalons ne veulent même pas jouer.
    Voila à peu près ce qui se passe. Un peu de sérieux, de grâce !

  • Il y’a rien que l’on puisse faire dans ces genres de cas si ce n’est le référendum,il faudra donc que l’on passe a la vitesse supérieur,permettre au peuple de se décider enfin que l’on passe a autre chose.

  • Pour le bien etre du Burkina allons y au referendum ,ou on pourra voter dans la paix et la fraternité

  • La ténébreuse tente de brouiller les pistes. L’ADF-RDA reste ferme sur ces positions malgré son appartenance à la majorité. Non à la modification de l’art 37 et à toute action qui tendrait à la modifier dans le sens de sauter la clause limitative.
    J’espère que Gilbert et ses frères tiendront bon dans leurs positions.

  • Tout ce carcan d’hommes politique réunies pour ce soit disant dialogue ne veulent la paix que par la parole et non des actes. Car ils sont bel bien conscient de ce que tout un chacun recherche. Dire haut et fort à qui veut bien écouter qu’ils prône pour la paix dans ce pays, est carrément faux et aliéné. Pour des gens qui veulent la paix, y a lieu de respecter la constitution qui limite le mandat. La majorité et le chef de l’Etat savent qu’elle objectif ils visent. Si y a manque de dialogue, alors le seul recours qui reste, c’est le référendum.
    Ainsi, l’objectif est atteint pour le chef de l’Etat et sa majorité.
    Quand à l’ADF, avec sa position mitigée, ce parti politique est bon pour la poubelle.
    Ou on est homme, ou on ne l’ai pas. ça c’est être burkinabè. point final

  • Eh bien ! Je l’avais prédis : ces négociations accoucherons d’un mort-né si toutefois elles n’avortaient pas. Le peuple a fait le choix de la limitation des mandats présidentiels. Pourquoi vouloir modifier la constitution pour satisfaire les desiderata d’une seule personne ? Je milite au parti majoritaire depuis l’ODP/MT mais sur cette vision égoïste de mes camarades, j’en suis fort déçu !

  • La prétendue majorité affirme que « l’opposition politique vient encore de nous fournir la preuve de son intransigeance en quittant prématurément la table du dialogue, ce dont la majorité ne peut que prendre acte ». Et leurs militants renchérissent en se demandant pourquoi l’opposition refuse de mettre un peu d’eau dans son vin. Alors, je fait remarquer ceci :
    - Faire preuve d’intransigeance n’est pas forcément mauvais et c’est même une bonne chose. Il faut être intransigeant, quand des voyous veulent vous flatter et voler les biens de la nation entière. Il ne faut pas accepter de négocier n’importe quoi ! Si on est un homme d’état, il faut savoir être intransigeant, même devant le plus grandes puissances mondiales, pour défendre les intérêts de la nation. Il ne faut pas être un "bine oui oui" qui accepte tout et n’importe quoi pour paraitre bien alors qu’en réalité c’est à la fois de la lâcheté, un manque de vision et une absence totale de conviction personnelle ! On ne négocie pas la violation d’une loi fondamentale, on la respecte !
    - "Mettre de l’eau dans son vin" est une image qui signifie d’accepter de faire des compromis. Cette expression nous vient des pays qui ont la culture du vin, où l’on pense que mettre de l’eau dans le vin c’est un sacrilège ! ça ne se fait pas habituellement. Autrement dit, "mettre de l’eau dans son vin" suppose un sacrifice important. Mais on peut rétorquer avec la même image en disant qu’il ne s’agira pas de mettre n’importe quelle eau dans le vin et le rendre imbuvable. il ne faut donc pas demander à l’Opposition de "mettre de l’eau empoisonnée dans son vin". Cela revient à lui demander de renoncer tout simplement à boire son vin.
    SI LA MAJORITÉ VOULAIT VRAIMENT LA PAIX, L’UNITÉ ET LA FRATERNITÉ ELLE AURAIT DÛ ACCEPTER LES PROPOSITIONS DE L’OPPOSITION POUR PERMETTRE LE DIALOGUE DE SE POURSUIVRE.

  • Je n’ai pas confiance à l’ADF leur position est Hybride. Etre contre la révision de l’article 37 mais pour le référendum ? c’est pas sérieux, car tout le monde sait que le référendum conduira inévitablement à la révision de cette article. Nous savons comment le pouvoir en place est fort dans les fraudes électorales.

  • ce ne pas étonnant de voir l’opposition se retirer si vite, c’est une affaire de ici on ne va pas la discussion, on dira que nous refusons toujours le débat. si non comment peut -on comprendre qu’ à la première difficulté l’opposition claque la porte. qu’on trouve des solutions à tous ces tralalas. "dans Etat démocratique le peuple est souverain " et le peuple ce ne pas seulement ceux qui marchent. il y a également ceux qui sont assis, debout ...
    si l’opposition refuse de discuter, qu’on associe le peuple à la discussion. suivez mon regard !

  • Quelle tragi comédie, Mr KOUANDA, c’est le président COMPAORE qui a initié ce dialogue en toute connaissance de la position de l’opposition sur l’A.37, le référendum et le SENAT. Pourquoi voulez-vous qu’elle change cette position ? Elle a compris avec nous votre jeu de dupe que même un novice en politique verra venir. C’est simple, on discute, puis dans un document signé par les 2 camps et remis au PF, il y’a des points consensuels et des points non consensuels. Les points consensuels sont mis en œuvre et le sort des points non consensuels sont du ressort du chef de l’état. Il a donc un document qu’il peut brandir pour affirmer que la situation est critique avec un blocage d’où la nécessité de convoquer un référendum illégal. Quand même, vous aussi, il n’y a aucune crise au Faso, ayez le courage un jour de dire à votre dieu de respecter notre constitution au moins pour une fois.

  • rupture abusive du dialogue imputable à l’opposition et le chef de l’Etat a tout le privilège maintenant d’user de ses prérogatives pour convoquer le peuple à se prononcer sur les points dit non consensuels !!!!en j denonce la trè mauvaise foi de l’opposition car le dialoogue n’avait mème pa encore commencer sur les points dit non consensuels que l’opposition a décider unilateralement de se desengager.Sacré oppppppoooossssiiitttiiooonnn !!!!

  • Pourquoi Faso net censure mes message ? je ne dis rien de grossier. tout simplement ADF n’est pas digne de confiance, leur position est hybride.

  • moi je ne comprend pas ces politiciens, le problème est ou ? en fait il n y a pas de problème à partir du moment une loi est deja clair à savoir l’article 37 dans son contenu la limitation de mandat présidentiel et d’ailleurs modidifié à plusieurs reprises, pourquoi vouloir revenir la dessus si ce n’est pas de la provocation même si au sein du CDP s’il n y a pas d’homme d’état qui puisse porter une culotte et dirigé ce pays, qu’on laisse la chance à d’autres personnes qui se sente capable de le dirigé. nul n’est indispensable dans ce monde d’aujourd’hui, être président d’un état n’est pas un exploi à nos jours mais par contre être chirurgien est encore plus compliqué que ce poste politique au moins la bas on étudie on réflechie et on sauve des vies humaines. qu’on nous laisse tranquile et la vie continue le burkina ne va pas disparaitre on est tous appelé à mourir un jour et nos enfants et petits enfants vivrons et même mieux que nous

  • JE NE SUIS PAS CONTRE LE POUVOIR ACTUEL, SI LE PRÉSIDENT DU FASO EST UN VRAI DEMOCRATE QU’IL REND LE TABLIER A D’AUTRES CANDIDATS QUE D’ECOUTER LES ASSIMI,ALAIN,KANIDOUA ET AUTRES. QUE LE TOUT PUISSANT VOUS DONNES LE COURAGE DE DIRE NON QUE JE SERAIS PAS CANDIDAT AUX PROCHAINES ELECTIONS DE 2015. BON VEND LE BURKINA FASO.

  • Dieu a eu raison de donner le teint noir à nous les noirs , et avec toutes les misères du monde : Cheveux noirs, Teint noir, pourquoi ton ceur est noir ?
    Quand je vois ces sexagénaires assis entrain de défendre l’indéfendable ; et cela pour une seule personne , et de surcroit un "mortel" ; franchement j’ai de la peine au ceur , et ça fait pitié.Ils ont tendus toutes les pièges à l’opposition, mais en vain ; leur dernière trouvaille, c’est de dire que l’opposition a mis fin brutalement au dialogue , et qu’ils prennent l’opinion nationale à témoin ! Oui c’est l’opposition qui a mis fin au dialogue, et après ? Dites à votre "champion" qu’on ne veut plus de son dialogue.
    On attend impatiemment la date de sn fameux "referendum"

  • Avec des gens sans parole, on ne peut que reclamer de telles garanties avant d’aller aux vrais discussions. On a eu le temps de vous connaitre avec le collège des sages et le CCRP. Bande de malhonnêtes (hormis peut-être ceux de l’ADF -RDA jusque là).

    Modérateur, je trouve que vous me bloquez pour rien. On ne peut pas dire la vérité ici ?
    Passakziri

  • A tous les hommes et femmes impliqués dans cet imbroglio. Arrivés à la maison, demandez le plus simplement du monde à votre époux ou épouse et à vos enfants ce qu’ils pensent de vos différentes prestations dans l’arène politique. S’ils ont les pieds sur terre, vous aurez une solution à nos problèmes. Ils seront le meilleur miroir qui vous envoie votre reflet. Pour certains ; j’ai la certitude que c’est minable. Quand vous mentez devant votre moitié et vos enfant,............

  • l’opposition est entièrement responsable de cet échec. On ne va pas à une négociation avec des positions intransigeantes. c’est une façon de dire c’est comme ça ou rien Et là ça ne marche pas

  • Fille du capo, il n’y a pas de roi à la tête d’une république. C’est un président, élu par le peuple souverain pour un certain nombre de mandat, et au Burkina, comme la constitution l’a fixée est une seule fois renouvelable.
    Donc, ce président doit partir, s’il a du respect pour sa constitution et son peuple.
    S’imposer roi dans ce 21 ème siècle n’est plus possible, ce temps est révolu.

  • Il y’a des internautes qui réagissent avec des arguments objectifs et d’autres toujours par subjectivité et adversité pour des règlements de comptes.Le premier intervenant du nom de K.a fait partie des gens qui abusent des attaques personnelles..Chaque fois,sa cible est le député Bedouma Alain YODA.C’est une adversité pure et simple visant à nuire.Mais comme les gens ne sont pas dupes et constatent cet acharnement éternel de K.A contre Yoda,donc ses propos ne sont pas objectifs et crédibles et se démasquent clairement.Le fameux K.A ne peut cacher son bord politique puisqu’il tire à boulets rouges sur le CDP et fait l’éloge souvent de certaines figures du MPP...Votre bal masqué est découvert k.a..

  • L’ADF/RDA visiblement n’est pas contre le référendum qui est une consultation électorale du peuple. Donc, tous les démocrates qui sont honnêtes devraient se mobiliser pour le référendum et chacun s’exprimera par oui ou non et que la position dominante l’emporte. Il y’a des politiciens qui savent qu’ils ne disposent pas d’une bonne base électorale, c’est pourquoi ils ont peur des élections et préfèrent diluer leur faiblesse dans des débats médiatiques mensongers.

  • Au fait, il n’y a plus d’homme fort au faso ou bien ? On doit avancer là et mettre fin définitivement à ce cirque
    courage

  • La jeunesse reste vigilante en ce tournant de l’histoire de notre pays le Burkina Faso.Vigilance, vigilance, vigilance. Pas de hold up sur notre avenir !
    Nan laara an sara !

  • Boujour a tous,je suis appolitique mais je me vois oblige de donner mon point de vu.en effet,c’est la majorite qui doit negonegocier avec l’opposition car elle ne veut que le respect de la regle de jeu en cours.en toute sincerite la modification de l’article 37 n’est pas une bonne chose.quant au senat,au regard des besoins du pays on peut s’abtenir pour l’instant.je demande a l’entourage du president a ne pas l’induire en erreur.quant a son excellence mr le president je lui demande de faire beaucoup beaucoup beaucoup attention a son entourage car ils ne regardent que leurs avantages et profits.mr le president vous avez beaucoup fait pour ce pays pour etre malmene a la fin,qu’avez vous a gagne encore si ce n’est que des problemes.le probleme est simple a resoudre,on discute de comment son excellence va partir sans etre inquite avec sa famille et meme son frere et le cdp designe un candidat et le probleme est resolu au grand bonnheur de tous.je m’escuse si mon analyse a offense quelqu’un mais c’est ma simple contribution.merci !

  • Mesdames, Monsieur,
    Ca fait sourire, même si c’es douloureux. Sur 100 Burkinabè combien sont étonnés de ce qui vient de se passer. Assurément moins de 10. La majorité savait bien que les points de discordance ne trouveraient pas solution. L’opposition le savait aussi que ces points seraient posés, mais si elle n’ y allait on aurait crier "haro sur le baudet".
    Alain YODA et ses compagnons doivent bien rigoler en se disant "on les as eu" parce que c’est bien ce qu’il recherchaient. Dites moi Assimi, Alain et compagnie : personne d’autre dans votre large majorité n’a le profil d’homme d’Etat ? Après toutes ces années de gestion du pouvoir, personne n’a été préparé. Parce que je ne sais pas si vous le savez mais ça se construit. Que deviendriez-vous si Blaise COMPAORE venait à disparaître aujourd’hui (rappelons que c’est DIEU qui prête la VIE et la reprend- Assimi ne me contredira pas). Vous rappelez-vous les conseils de Blaise à Tanja qui voulait finir ses fameux chantiers ? Les stigmates d’une implosion sociale qui durent même quelques mois mettent des dizaines d’années à moins se voir (je ne dis pas effacer).Rwanda, Côte d’Ivoire, Libéria... C’est ça que vous rêvez pour vos petits enfants, vos arrières petits enfants ?
    Qu’ils retiennent de vous ceux qui ont mis le feu ?
    Dites vous une chose : en Côte d’Ivoire il y a la forêt pour se cacher mais le Burkina est un pays plat. Autant dire nulle part où se cacher. Tous les biens que vos avez accumulé et continué à accumuler ne serviront pas dans un cercueil s’il y a encore quelqu’un pour vous enterrer. Il n’ y a même plus de vautour pour nettoyer.
    Au Président que j’ai voté lors de la dernière présidentielle sans être d’un parti quelconque, et à tous ces gens qui vous entourent et qui vous mentent (ils pensent à eux, à tous les travers qu’ils ont commis et continuent de voler le bien public. Bien sûr vous n’êtes pas au courant de tout, même si vous fermez les yeux sur beaucoup.), je vous demande à tous d’être simplement raisonnables, rien de plus.
    Mr le président, vous vous souvenez de la mutinerie des jeunes soldats, alors que vos responsables militaires vous disaient que "tout allait bien" ?
    Soyez le garant de la paix, et reposez-vous, nous n’aurons que plus de respect.
    Mais si vous vous entêtez, vous risquez juste un petit paragraphe dans les livres d’histoire de vos petits enfants.

  • de grâce que la majorité cesse de nous rabâcher les oreilles ou de nous empêcher de voir d’autres images à la télé que elle. qu’elle cesse également d’insulter l’intelligence des gens. ce n’est pas en passant à tout moment à la télé que les gens diront qu’ils ont raison.même quand on vous bande les yeux et on vous dit de marcher, à l’approche d’un feu on le sait de par la chaleur qu’il dégage. laissez les chose en l’état c’est déjà la paix tant rechercher par tous ; pour le moment rien ne brûle ! présentement si on ne révise pas l’article 37 est ce que la paix est menacée dans ce pays ! dites moi exactement qui ne lutte pas pour la paix. messieurs de la majorité cessez de nous divertir et permettez nous de voir autres choses à la télé. ne nous tirez pas par le bout du nez, nous ne sommes pas des idiots.nous cherchons un avenir meilleur pour nos enfants.

  • WAOUH, l’ADF-RDA pressenti pour la primature qui va mettre en place un gouvernement d’ouverture pour l’application du referendum où eux même vont voter contre la modification de l’A37, selon, mais souhaite une alternance qu’on va leur promettre comme d’habitude (la ruse) et par la suite, une fois l’objectif atteint, le clan s’approprie la gestion après 2015 ? Le danger dans cette mise en œuvre, les débarqués du jour vont devenir quoi en attendant demain ? vont-ils rejoindre.........,surtout que le doute ou la peur règne auprès des CDPistes sincères ? Je condamne pas l’ADF, nous sommes en politique, mais son ennemi juré a les reines du FR ? cohabitation impossible, ou Me HERMANN va solliciter un retour au CFOP ?
    Dans tout ça, SEM BC ferait mieux de décréter une monarchie pour nous éviter............et on attendra jusqu’ààà la fin de la fin.Y a une fin à tout ?

  • Un Dialogue Politique National initié entre Majorité et Opposition qui echoue : Voila une question d’interet national qui interpelle chaque citoyen BURKINABE. "Il y a des gens qui ne dorment pas pour que NOUS (citoyen lamda) puissions dormir Paix (siblement)"... La paix n’est pas un acquis il faut la preserver. Je refuse qu’au nom de la politique ON decide à ma place sur une question qui nous divise meme au sein de nos familles, de nos foyers. Je veux qu’on prenne MON avis, qu’on prenne NOS avis à nous tous. Si c’est cela qu’on nomme cela REFERENDUM, alors JE SUIS POUR UN REFERENDUM AU BURKINA FASO. Nous vous prions Mr Le PRESIDENT d’organiser un REFERENDUM pour en finir avec cette question une fois pour toute ; Le PEUPLE au nom de qui toute la classe politique prétend parler ne possède que cette ULTIME ALTERNATIVE pour dire si oui ou non il veut du President Blaise Compaore comme Candidat en 2015. Si l’opposition ne veut pas y aller , je pense en toute modestie que c’est parce qu’elle connait dèja LA REPONSE. Nous prions pour la PAIX au Burkina Faso !

  • Pourquoi les messages paisibles ne passent ils pas aussi bien que ceux vindicatifs ?
    L’opposition gagnerait à privilégier le dialogue s’ils tiennent autant à la paix qu’ils évoquent régulièrement...
    Plusieurs commentaires manquent de logique particulièrement celui de l’internaute DeBalzac qui veut créer des comités pour manifester contre le référendum alors qu’il serait plus simple et surtout plus démocratique d’aller voter la réponse qu’ils veulent sans abîmer des biens publics ou privés.
    Si le peuple est capable de choisir son président, il est aussi capable de répondre à une question posée par référendum !

  • L’opposition gagnerait à privilégier le dialogue s’ils tiennent autant à la paix qu’ils évoquent régulièrement...
    Plusieurs commentaires manquent de logique particulièrement celui de l’internaute DeBalzac qui veut créer des comités pour manifester contre le référendum alors qu’il serait plus simple et surtout plus démocratique d’aller voter la réponse qu’ils veulent sans abîmer des biens publics ou privés.
    Si le peuple est capable de choisir son président, il est aussi capable de répondre à une question posée par référendum !

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter


LeFaso.net
A propos..
Flux  RSS 2.0
Plan du site
Nous contacter
Condition d'utilisation
Responsabilité
Cookies et cache
Version mobile
Publicité
Partenariat

LeFaso.net © 2003-2018 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés