Remise de fournitures aux 10 937 élèves de la commune de Saponé.

lundi 6 octobre 2014 à 14h37min

Vendredi 3 octobre 2014, 15h30, Mairie de Saponé, à quelques encablures, au Sud de Ouagadougou, a eu lieu une cérémonie de remise de fournitures aux élèves de la commune de Saponé par la docteur Wendkuuni Adeodat ILBOUDO.

RÈagissez ‡ cet article Réagissez
Remise de fournitures aux 10 937 élèves de la commune de Saponé.

Titulaire d’un doctorat en biologie de l’Université de Rennes en 2013, elle est actuellement chercheuse postdoctorale à Hunter College, New York. Lu par son jeune frère ILBOUDO Andy, le message imprimé sur chaque cahier est destiné à chacun des 10 937 élèves soit 5 587 garçons et 5 350 filles des 56 écoles de la commune de Saponé. Elle soutient que c’est en guise de remerciement à ses grands parents, parents, professeurs et à ses amis pour la chance et le soutien qu’elle a édité ces cahiers.

Placée sous la parrainage de Madame le Ministre de l’Education Nationale et de l’Alphabétisation, empêchée par un impératif national, c’est son Directeur de Cabinet, Monsieur Ibrahim SANOU, qu’assistaient toutes les autorités de l’Education Nationale de la région et de la Province qui ont reçu les fournitures évaluées à plus de huit millions cinq cent mille (8 500 000) francs.

« La cérémonie de ce soir est modeste » relèvera le Maire de Saponé, Monsieur François KONSEIGA, « mais c’est dans la pure tradition de discrétion de la famille ILBOUDO André-Eugène qui soutient Saponé avant et après la communalisation intégrale ». Le Directeur de Cabinet quant à lui soulignera la profonde signification du geste et appréciera l’engagement de la donatrice qui interpelle plus d’un. Enfin les élèves, à travers leur représentante, promettent de suivre la trace de leur sœur.

Correspondance particulière de Eric K. Bonkoungou


Message de la donatrice.

Mon jeune frère, Ma jeune sœur,

Je m’appelle Wendkuuni Adéodat ILBOUDO. Je suis fille du village de Karkuidighin. J’ai fini mes études en juillet 2013. Je suis Docteur en Virologie. Je me suis spécialisée dans l’étude du virus, du microbe responsable de l’Hépatite C, une maladie du foie. Afin de remercier mes grands parents, mes parents, ma famille, mes amis pour la chance qu’ils m’ont donnée, au lieu de faire une grande fête, j’ai décidé de faire des cahiers pour mes jeunes frères et sœurs. Je profite pour adresser à chacun et à chacune de vous un message important qui me tient à cœur.

Mon jeune frère, Ma jeune sœur,

Tu as aussi une grande chance. Regarde autour de toi. Il y a des enfants de ton âge qui ne vont pas à l’école. Tes parents en t’envoyant à l’école veulent que tu réussisses ta vie.

Pour réussir ta vie, l’école est importante. Mets-toi au sérieux et travaille. Ne crois pas que si tu n’étudies pas tu peux réussir. Si quelqu’un te dit cela, cours et laisse-le. C’est un dangereux menteur. Tu es jeune mais tu es capable de réfléchir. Regarde bien. Sur 100 personnes qui ont réussi, 99 sont allés à l’école.

En classe, sois discipliné. Ecoute tes maîtres ou tes professeurs. La plupart de tes maîtres et tes professeurs t’aiment et veulent ta réussite. Respecte-les. Aime-les. Il y a trois personnes à qui tu ne dois jamais manquer de respect : 1) Dieu. 2) Ton père et ta mère. 3) Ton maître ou ton professeur. Aucune personne n’a jamais réussi si elle n’est pas disciplinée, si elle ne respecte pas ses parents, ses maîtres et ses professeurs.

Je serais vraiment contente si un jour tu deviens Docteur comme moi en Biologie ou en Physique, en Chimie, en Mathématiques, etc. En travaillant bien à l’école tu pourras devenir plus tard soit Président du Faso, Premier Ministre, Ministre, Député, Evêque, Général d’armée, Producteur agricole modèle, Professeur d’Université, Avocat, Ambassadeur, Pilote d’avion, Directeur de Société, Gouverneur, Eleveur modèle, et il y a encore d’autres métiers. N’oublie surtout pas la discipline et le travail.

Mon jeune frère, Ma jeune sœur,

Ton père et ta mère comptent sur toi !
Tout le Burkina Faso compte sur toi !
Fais tout pour réussir !

Avant de terminer, dira le messager, en cette rentrée 2014, année du démarrage officiel du continuum éducatif c’est le temps des grands changements. Le temps peut être chargé d’inquiétudes. Nous voulons saluer le courage de Madame la Ministre pour cette décision. Le courage n’est pas l’absence de danger.
L’audace n’est pas l’absence de défi. Nous élèves, nous sommes le ferment de l’espoir de nos parents car comme le dit le poète palestinien Mahmoud DARWICH, « nous souffrons d’un mal incurable qui s’appelle l’espoir ».

Madame la Ministre, merci de porter avec nous le fardeau de cet espoir.

Imprimer l'article

Vos commentaires

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter


LeFaso.net
A propos..
Flux  RSS 2.0
Plan du site
Nous contacter
Condition d'utilisation
Responsabilité
Cookies et cache
Version mobile
Publicité
Partenariat

LeFaso.net © 2003-2017 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés