Académie militaire Georges Namoano : La promotion « Sacerdoce » prête à commander

lundi 6 octobre 2014 à 00h49min

Fin de formation pour la 13ème promotion des élèves officiers d’active de l’Académie militaire Georges Namoano de Pô. Ils sont 46 nouveaux officiers de 11 nationalités qui, après 2 ans de formation, ont reçu leurs épaulettes dans la soirée du 2 Octobre au sein de l’académie. La cérémonie, solennelle et festive s’est déroulée en présence des présidents burkinabè et togolais. « Sacerdoce », c’est le nom que portent les filleuls du président Faure Gnassingbé.

RÈagissez ‡ cet article Réagissez
Académie militaire Georges Namoano : La promotion « Sacerdoce » prête à commander

Le 16 décembres 2012, ils franchissaient le portail de l’académie militaire Georges Namoano de Pô, avec « leurs oripeaux » de jeunes étudiants. Ce 2 octobre, ils en sont ressortis avec leurs épaulettes de sous-lieutenant. Ce sont eux qui étaient à l’honneur. 46 stagiaires dont 3 filles issus de 11 nationalités. Ils ont suivi deux années de formation physique, morale et intellectuelle, militaire, académique. La moyenne générale de la promotion est de 14,36 sur 20.

Appelés à être des officiers responsables

Selon le chef d’état-major des armées, le général Honoré Nabéré Traoré, les objectifs de la formation ont été atteints. Il a, de ce fait, félicité les stagiaires pour les efforts soutenus qu’ils ont consentis pour parvenir à d’excellents résultats. S’adressant aux impétrants, le général a lancé ceci : « Ayez en conscience les exigences et les devoirs auxquels votre nouveau statut vous permettra désormais. Aller à la besogne et tachez d’être des exemples de compétence, de dévouement et de loyauté au service de nos nations respectives. Mettez un point d’honneur à magnifier le titre d’officier et à assumer avec honneur et dignité les responsabilités qui seront les vôtres dans la chaine de commandement en veillant tout particulièrement à la qualité de vos rapports avec vos hommes ». Et le colonel Yves Thiombiano, commandant de l’académie militaire Georges Namoano de renchérir, « sachez que si la fierté d’appartenir aux corps des officiers est légitime, elle ne saura cependant se limiter aux ports des attributs et aux différents avantages y relatifs. Vous devez inscrire en lettre d’or dans vos pensées de tous les jours que la défense de vos patries respectives demeure votre raison d’être en tant qu’officiers. Les indices de succès de notre mission étant la réputation de l’école, son image de marque, les compétences des cadres qui en sont issus, ayez à l’esprit que chaque acte que vous serez amenés à poser, doit aller dans le sens de l’honneur, l’exemplarité que vous devez à vos devanciers et à ceux qui viendront après vous ». Il a par ailleurs remercié tous ceux, civils comme militaires qui ont contribué à la formation de ces nouveaux officiers stagiaires.

Des compétences face aux défis sécuritaires

JPEGLe président du Faso, par ailleurs ministre de la défense et des anciens combattants, et chef suprême des armées s’est aussi dit satisfait de cette cuvée 2014. « Nous sommes très réconfortés de voir que des jeunes vont venir apporter à l’armée nationale et aux armées africaines, un souffle nouveau, des capacités supplémentaires pour la paix et la sécurité de nos Etats, (…) Ce sont des formations qui permettent aux hommes et aux femmes, d’être plus responsables, de savoir décider, déléguer, et c’est tout cela qui fait un collectif pour remplir des missions efficaces pour la paix », a dit Blaise Compaoré.

Le président de la république du Togo, Faure Gnassingbé est le parrain de cette 13ème promotion. Pour lui, c’est un sentiment de fierté, d’honneur et de responsabilité d’être choisi comme modèle par ses filleuls. Et dans un contexte sous régional marqué par des instabilités, le parrain nourrit des espoirs que ces compétences contribueront à relever les défis sécuritaires. « Face à ce phénomène nouveau qu’est le terrorisme, ce sont des armes qui doivent parler. Qui veut la paix, prépare la guerre. Nous devons avoir des officiers formés, des soldats formés pour faire face à ce sacrifice qui est celui de défendre la patrie ». Ce sont les deux chefs d’Etat qui ont porté symboliquement les épaulettes au major de la promotion, et à la majore des filles. Le délégué de la promotion a quant à lui traduit la reconnaissance des désormais ex pensionnaires de l’académie à l’ensemble des encadreurs qui leur ont permis d’achever leur formation initiale d’officiers et à la population locale pour leur soutien. « Ndinlé Zanzan » (Ndlr. Merci beaucoup,) en langue locale, a dit le sous-lieutenant Elysée Tassembédo.

La coopération militaire africaine renforcée

JPEGL’académie militaire Georges Namoano a une vocation interafricaine. Elle accueille en son sein plusieurs nationalités. 11 pour la promotion sortante, dont des ivoiriens. Et c’est pour magnifier la coopération militaire entre son pays et le Burkina que le Général de corps d’armée, Soumaila Bakayoko, chef d’Etat-major des forces républicaines de côte d’ivoire, a fait le déplacement. « Il est indiqué que nous puissions échanger en faisant participer de façon mutuelle nos stagiaires dans nos différentes écoles de formation. La Côte d’ivoire et les forces républicaines de côte d’ivoire sont heureuses de faire former leurs hommes. Nous sommes très fiers de la qualité de formation dispensée ici et c’est ainsi que c’est la 2éme promotion des ivoiriens qui sortent de cette académie. Nous allons continuer à amener nos stagiaires ici pour avoir des officiers de valeurs », a-t-il déclaré.

Une cérémonie dans la solennité militaire, ouverte à la population Pô. Et c’est sous un grand feu d’artifice que la cuvée 2012-2014 des élèves officiers d’active ont franchi les portes de l’académie militaire Georges Namoano, faisant désormais sien le slogan de l’école, « savoir pour commander ».
.
Tiga Cheick Sawadogo
Lefaso.net

Encadré : Les nationalités de la 13è promotion
Burkina
Bénin
République Centrafricaine
Côte d’ivoire
Gabon
Guinée
Niger
Mali
Sénégal
Tchad
Togo


La prière de l’officier

« Oh mon Dieu, donne-moi la souffrance, donne-moi ce dont les autres ont peur… »

Lors de la sortie de la 13ème promotion des élèves officiers de l’académie militaire Georges Namoano, l’un des trois maitres de cérémonie a récité une litanie qui a laissé les invités, surtout civils de marbre. Les officiers ont leur façon toute particulière de s’adresser à l’éternel des armées, dans un langage militaire.

« (…) Oh mon Dieu, préservez moi de l’illusion et de la fatalité. Je n’ai pas peur du sacrifice ni des risques de la vie du combattant. Oh Seigneur, éclairez mon chemin rempli de ronces et de rosiers, plein de génies redoutables et redoutés. Donnez-moi l’ardeur au combat, donnez-moi la souffrance, donnez-moi ce dont les autres ont peur, mais donnez-moi aussi le courage, la force. Ma foi est celle de la victoire, mon chemin celui de la dignité, mon espoir celui de la liberté, ma vie sera alors celle d’un combattant émérite, car pétri dans le moule du Nahouri, et abreuvez à la source du Nazinon, contre le sous-développement et les adversités. Pour le Faso, pour la sous-région et pour l’Afrique. Sauvez-moi mon Dieu. Epargnez-moi la trahison, et l’hypocrisie. Qui suis-je ? Oh mon Dieu. Je suis un jeune officier. Chevalier de la nation. »

TCS

Portfolio

Imprimer l'article

Vos commentaires

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter


LeFaso.net
A propos..
Flux  RSS 2.0
Plan du site
Nous contacter
Condition d'utilisation
Responsabilité
Cookies et cache
Version mobile
Publicité
Partenariat

LeFaso.net © 2003-2017 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés