Nécrologie : Hama Arba Diallo n’est plus

mercredi 1er octobre 2014 à 10h05min

Triste nouvelle pour l’opposition. Hama Arba Diallo, président du parti d’opposition PDS/Metba, est décédé dans la nuit du 30 septembre au 1er octobre 2014 des suites de courte maladie.

RÈagissez ‡ cet article Réagissez
Nécrologie : Hama Arba Diallo n’est plus

L’information est tombée tel un couperet. Hospitalisé à la clinique du Centre pour des problèmes cardiaques, Hama Arba Diallo a tiré sa révérence aux environs de 1 heure du matin ce mercredi 1er octobre. « Vers 21h, un confrère député m’a appelé au téléphone et m’adit qu’il était allé rendre visite à Arba à la clinique et qu’il allait bien. Il m’a même dit qu’il devait quitter la clinique aujourd’hui mercredi », a raconté un opposant joint au téléphone.

Opposant au régime actuel, Hama Arba Diallo était aussi le député-maire de la ville de Dori, chef-lieu de la province du Seno. Président du parti pour la démocratie et le socialisme/Metba (PDS/Metba), il avait pris part à l’élection présidentielle de 2010, soutenu par une coalition dont le Parti africain pour l’indépendance (PAI) de Philippe Ouédraogo. Ces partis vont d’ailleurs se fondre pour donner PDS/Metba.

Sage dans ses propos et ses manières de faire, Arba Diallo, que certains de ses camarades appelaient affectueusement Hô Chi Minh, était pointu dans ses critiques de l’action gouvernementale. Ce qui lui avait valu d’être surnommé par un journal de « terreur des ministres » à l’Assemblée nationale. Il a aussi été Ministre des Affaires étrangères sous la révolution conduite par Thomas Sankara.

Avant de s’engager en politique, l’homme a été un fonctionnaire international. Après des études aux Etats-Unis, il avait intégré le système des Nations unies et avait représenté le Burkina dans de nombreux pays (Nigeria, Chine, États-Unis) avant de rejoindre le siège de l’ONU. Il y officiait en tant que secrétaire exécutif de la Convention sur la lutte contre la désertification, avant de démissionner, en 2007

On se rappelle que lors de la manifestation de l’Opposition, le 31 mai dernier, c’est lui qui avait brandi le carton rouge contre le « joueur » Blaise Compaoré pour lui rappeler que son mandat prenait fin en 2015.

Il a tiré sa révérence à 75 ans et manquera certainement à l’Opposition dont il était l’un des piliers. A ce titre, il prenait part aux rencontres engagées dans le cadre du dialogue politique et avait même participé à la dernière rencontre qui a eu lieu ce lundi 29 septembre.

La rédaction des Editions Le Faso présente ses condoléances à la famille de Hama Arba Diallo et à toute l’Opposition politique.

Lefaso.net

Imprimer l'article

Vos commentaires

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter


LeFaso.net
A propos..
Flux  RSS 2.0
Plan du site
Nous contacter
Condition d'utilisation
Responsabilité
Cookies et cache
Version mobile
Publicité
Partenariat

LeFaso.net © 2003-2016 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés