Déclaration de je m’engage pour la patrie sur la médiation entre majorité et opposition en cours au Burkina Faso

mardi 30 septembre 2014 à 23h48min

La classe politique burkinabè (Opposition /Majorité) est engagée depuis quelques jours dans des négociations pour une sortie de crise sous l’égide du Président du Faso.

Déclaration de  je m’engage  pour la patrie sur la médiation entre majorité et opposition  en cours au Burkina Faso

Cette option faite par les différents acteurs afin de s’accorder en famille politique est une initiative salutaire.

Assimi KOANDA et Zéphirin DIABRE respectivement secrétaire exécutif national du Congrès pour la Démocratie et le Progrès(CDP) et chef de file de l’opposition sont les co-présidents de ce cadre de concertation.

A l’issue de leur rencontre marathon du 29 septembre qui s’est tenue au Palais présidentiel, les 2 parties ont convenu d’un canevas de travail qui se résume en 5 points.
Il s’agit en l’occurrence :
de la question de la révision de l’article 37.
de la question de l’installation d’un sénat.
des questions relatives à l’organisation de l’élection présidentielle de novembre 2015
des questions liées au fonctionnement du conseil constitutionnel
de la question de la contribution de la société civile dans la recherche de la paix.
Au regard de ce qui précède, la JEP, une organisation de la société civile, se réjouit de cette démarche et tient à souligner que la recherche de la paix par le dialogue fait partie de ses principes fondamentaux.

L’organisation se dit favorable à ce processus et soutient toute initiative tendant à préserver la paix pour le grand bonheur de nos populations.
Elle exhorte les protagonistes à saisir ce cadre de dialogue pour mener des débats francs et sincères pour une sortie de crise définitive.
Enfin tout en les félicitant d’avoir tenu compte de la société civile en y consacrant un point de discussion parmi les cinq points inscrits, nous invitons les protagonistes à davantage tenir compte de la société civile et à l’impliquer pleinement dans tous les mécanismes liés à la vie de la nation. La recherche de solutions aux préoccupations politiques d’un pays n’est pas la seule affaire des hommes politiques ou des partis politiques, mais une culture permanente de chaque citoyen.
Ensemble, nous ferons avancer le Burkina dans la paix.

Vive la JEP/MPCP.
Vive le Burkina Faso pour un devenir meilleur.

Pour la JEP
La Vice présidente/porte-parole.
Cathy KAMBIRE

Messages

  • Vous semblez plus être dans la catégorie des manges mils et autres saprophytes de la république que de véritable artisan de la paix. Si vous étiez sérieux, vous devriez demander à ce que la société civile soit partie prenante au dialogue en cours, car, sauf miracle, il n’ira pas loin à cause de l’arbitre qui est juge et partie.

  • plaisantins. pas de marchandages avec l’article 37 et le senat.

  • Hounnn voici que des enfants d’anciens députés aussi se jettent dans la soupe tchiééé à cette allure là personne n’aura même une cuillerée à café pour chatouiller sa langue hein mbon nous on vous regarde hoo faites seulement et vous libérez le plancher en 2015

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter


LeFaso.net
A propos..
Flux  RSS 2.0
Plan du site
Nous contacter
Condition d'utilisation
Responsabilité
Cookies et cache
Version mobile
Publicité
Partenariat

LeFaso.net © 2003-2018 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés