Enseignement supérieur : Les présidents des Universités Publiques veulent harmonier les textes sur le LMD

mardi 30 septembre 2014 à 20h04min

D’une université à une autre au Burkina Faso, les textes régissant le fonctionnement et les enseignements diffèrent. Le système Licence Master Doctorat (LMD) n’a pas le même visage. Les présidents des Universités publiques et instituts ont instruit les vice-présidents chargés des enseignements de passer en revu sept textes. L’objectif est de parvenir à une harmonisation des textes dans nos universités.

RÈagissez ‡ cet article Réagissez
Enseignement supérieur : Les présidents des Universités Publiques veulent harmonier les textes sur le LMD

Selon le comité ad ‘hoc de réflexion sur l’université du Burkina Faso, la réalisation des missions de l’enseignement supérieur dépend d’une gamme d’orientations dites opérationnelles et se déclinant en stratégies de développement du secteur. Ces stratégies constitueront ainsi les fondements d’où doit émerger la politique d’enseignement supérieur du Burkina Faso. Ces stratégies correspondent aux grandes préoccupations des acteurs de l’enseignement supérieur. L’adaptation de la mise en œuvre de la réforme LMD à la réalité du Burkina Faso a été un des axes stratégiques des orientations opérationnelles. A Koudougou, à Bobo, les étudiants ont donné de la voix en 2014 sur la mise en œuvre du LMD. Une réaction justifiée tant et si bien que les étudiants se sentent lésés d’une université à une autre quand bien même ils sont dans le même pays. Les présidents de nos universités voudraient harmoniser les textes.


Les vice-présidents commis à la tâche de relire les textes Enseptembre 2014, les vice-présidents des Universités publiques se sont retirésà Kombissiri pour harmoniser un certainnombre de textes régissant les enseignements dans nos Universités. Sur sept textes, les vice-présidents ont fait des propositions d’harmonisation des deux textes sur les licences et sur les masters. Les projets de textes harmonisés seront soumis à la tutelle pour toutes fins utiles. Les Professeurs Kalifa BAYO, Georges Sawadogo, Anicet Ouectaogo, Stanislas Ouaro et Bonou Boniface sont allés encourager les vice-présidents. « Nous avons les mêmes préoccupations. Il nous faut harmoniser les fondements du LMD », a soutenu le Professeur Kalifa BAYO président de l’Université de Ouagadougou. Il pourrait y avoir dans la vision, la tenue d’un conseil scientifique de haut niveau avec la participation de toutes les Universités. Les présidents vont désormais en rang serré pour réussir leur mission à la tête des Universités. Pour cette rentrée académique qui s’annonce, les défis sont multiples et multiformes pour nos universités. Les présidents des Universités envisagent plusieurs types de rencontres entre les différents services et directions des universités. La conférence des présidents d’universités, on en parle. En rang serré, la gouvernance des universités sera meilleure. Nous pensons. La volonté de bien faire y est mais les moyens financiers doivent suivre pour une formation universitaire de qualité au Burkina.Dans tout système de formation, la qualité est un processus dynamique, qui associe, dans un mouvement en tension, attitudes et procédures, valeurs et normes, adhésion et contrôle. Le ton est donné il revient à la communauté universitaires de s’approprier cette chanson, pardon cette vision.

Simon Céphas BAMOUNI

Imprimer l'article

Vos commentaires

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter


LeFaso.net
A propos..
Flux  RSS 2.0
Plan du site
Nous contacter
Condition d'utilisation
Responsabilité
Cookies et cache
Version mobile
Publicité
Partenariat

LeFaso.net © 2003-2017 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés