Journée mondiale du cœur : La Société de cardiologie du Burkina Faso s’investit dans la sensibilisation

lundi 29 septembre 2014 à 02h16min

Dans le cadre de la commémoration de la Journée mondiale du cœur, la Société de cardiologie du Burkina Faso (SOCARB) a effectué une marche-santé. C’était le dimanche 28 septembre à Ouagadougou, en présence du ministre de la Santé, Léné Sebgo.

RÈagissez ‡ cet article Réagissez
Journée mondiale du cœur : La Société de cardiologie du Burkina Faso s’investit dans la sensibilisation

Depuis l’an 2000, la Journée mondiale du cœur est célébrée de par le monde sous l’égide de l’Organisation mondiale de la santé (OMS). Et c’est cette année que notre pays s’est lancé dans la dynamique avec la présente célébration initiée par la SOCARB. Dans ce cadre, une marche a été effectuée par des cardiologues, des partenaires de la SOCARB, et bien d’autres personnes. Une marche qui a enregistré la présence du ministre en charge de la Santé, Léné Sebgo. La marche, foi du Pr André K. Samandoulougou, président de la SOCARB, fait partie des activités qui préviennent les maladies cardiovasculaires. Des maladies qui pourraient, selon l’OMS, entrainer la mort d’au moins trois personnes par heure, si rien n’est fait d’ici à 2025.

Et quand on parle de maladies cardiovasculaires, il faut, confie le Pr Samandoulougou, retenir ceci : « ce sont des maladies qui atteignent le cœur et les vaisseaux ; elles sont de deux groupes, en l’occurrence les maladies congénitales et les maladies acquises ». Mieux, précise le président de la SOCARB, « l’hypertension artérielle, le plus souvent, c’est une affection acquise ».

Prévalence de l’hypertension, de 20 à 30% de la population

Des statistiques découlant d’études menées en milieu hospitalier sur des patients, l’on retiendra avec le cardiologue Samandoulougou, que « l’hypertension artérielle varie dans une prévalence de 20 à 30% au niveau de la population générale ». C’est une « affection grave qui est en train de prendre de l’importance », déplore le Pr Samandoulgou qui préconise qu’il y a lieu de « prendre conscience de cela, et d’adopter toutes les mesures dans le cadre de la prévention et dans le cadre de la qualité de la prise en charge thérapeutique de cette affection ».

Les maladies cardiovasculaires en général étant causées surtout par les habitudes alimentaires, le Pr Samandoulougou conseille – en termes de mesures préventives – de « consommer moins salé, moins sucré, moins gras ». Et d’ajouter, « On conseille classiquement qu’il faut consommer cinq fruits et légumes par jour, mais également assurer une activité physique régulière ; par exemple la marche en 30 ou 45 minutes trois à quatre fois par semaine, procure une bonne santé cardiovasculaire ».
Dans le cadre de cette première journée de célébration, une opération de dépistage de l’hypertension artérielle a été prévue. Mais, le manque de ressources financières conséquentes a amené les organisateurs à remettre cette activité aux calendes grecs, avec l’espoir de pouvoir la tenir aux prochaines éditions. C’est du moins, ce qu’a confié le Pr Samandoulougou.

Au cours de la deuxième journée – 29 septembre 2014 - de cette première édition, une conférence publique au Conseil burkinabè des chargeurs (CBC) est annoncée pour se tenir sur l’hypertension artérielle et les facteurs de risques cardiovasculaires. Toute chose qui permettra, foi du président de la SOCARB, d’attirer l’attention de la population non seulement sur la prévalence importante de l’hypertension artérielle, mais aussi sur la gravité de ces maladies cardiovasculaires. Déjà, rassure le Pr Samandoulougou, « il s’agira de donner le maximum d’information permettant non seulement une prévention pour ceux qui ne sont pas encore hypertendus, mais également assurer l’information en ce qui concerne la prise en charge de l’hypertension artérielle ».

Fulbert Paré
Lefaso.net

Imprimer l'article

Vos commentaires

  • Le 29 septembre 2014 à 12:56, par Médard Levin SIB
    En réponse à : Journée mondiale du cœur : La Société de cardiologie du Burkina Faso s’investit dans la sensibilisation

    De telles initiatives sont à encourager et à soutenir vue qu’elles participent pleinement à l’éveil des consciences de nos populations vulnérables qui ignorent et négligent les dispositions minimales à observer pour minimiser les risques de crise cardiaque.

    L’aboutissement de cette lutte passera sans doute par l’accroissement du nombre de cardiologues dotés de qualifications requises et la mise à leur disposition d’un cadre idéal de prestation.

    Vivement que la marche et les communications faites impactent positivement qui de droit et portent toutes leurs effets !

    Bonne semaine à tous !

    Répondre à ce message

  • Le 29 septembre 2014 à 12:58, par Médard Levin SIB
    En réponse à : Journée mondiale du cœur : La Société de cardiologie du Burkina Faso s’investit dans la sensibilisation

    De telles initiatives sont à encourager et à soutenir vue qu’elles participent pleinement à l’éveil des consciences de nos populations vulnérables qui ignorent et négligent les dispositions minimales à observer pour minimiser les risques de crise cardiaque.

    L’aboutissement de cette lutte passera sans doute par l’accroissement du nombre de cardiologues dotés de qualifications requises et la mise à leur disposition d’un cadre idéal de prestation.

    Vivement que la marche et les communications faites impactent positivement qui de droit et portent toutes leurs effets !

    Bonne semaine à tous !

    Répondre à ce message

  • Le 29 septembre 2014 à 13:46, par La deesse
    En réponse à : Journée mondiale du cœur : La Société de cardiologie du Burkina Faso s’investit dans la sensibilisation

    vraiment pour les conseil.que Dieu vous donne long vie Pr SAMANDOULGOU

    Répondre à ce message

  • Le 29 septembre 2014 à 14:27, par Médard Levin SIB
    En réponse à : Journée mondiale du cœur : La Société de cardiologie du Burkina Faso s’investit dans la sensibilisation

    De telles initiatives sont à encourager et à soutenir vue qu’elles participent pleinement à l’éveil des consciences de nos populations vulnérables qui ignorent et négligent les dispositions minimales à observer pour minimiser les risques de crise cardiaque.

    L’aboutissement de cette lutte passera sans doute par l’accroissement du nombre de cardiologues dotés de qualifications requises et la mise à leur disposition d’un cadre idéal de prestation.

    Vivement que la marche et les communications faites impactent positivement qui de droit et portent toutes leurs effets !

    Bonne semaine à tous !

    Répondre à ce message

  • Le 29 septembre 2014 à 16:00, par Alexio
    En réponse à : Journée mondiale du cœur : La Société de cardiologie du Burkina Faso s’investit dans la sensibilisation

    Tous ceux que Thomas I.Sankara avait instaurer sous la revolution ont ete demonte sous un regime reactionaire qui est entrain de recontrer lui meme au seuil de la verite. Le Sport de masse avait installer justement cette bonne habitude du mouvement du corps. L obesite etait maintenant au retour au Faso. L ignorance aidant, la variete nutritionnelle n est pas a la porte de tout le monde. L abus du sel, du Sucre(Glucose) sont les ennemis respectifs du Lhipertension/Diabete. Les fruits(fruktose)sucre naturel nes transforme pas en Glucose qui est dangereux dans nos veines et arteres a long terme bouche la circulation du sang. Pour prevenir cette situation les anti-oksydants sont qu ont trouvent dans beaucoup de fruits peuvent contre carre la tendance. Le Koto (en dioula) qu ont trouvent dans la brousse chez nous est tres riche en Anti-oksydant

    Répondre à ce message

  • Le 29 septembre 2014 à 22:04, par albinos
    En réponse à : Journée mondiale du cœur : La Société de cardiologie du Burkina Faso s’investit dans la sensibilisation

    De quels moyens financiers peut on bien avoir besoin pour une simple prise de la tension artérielle ? ? Sans oublier que la cardiologie est l’une des spécialités dans lesquelles les laboratoires pharmaceutiques investissent le plus.
    Cette histoire de manque de moyens financiers n’a aucun sens.

    Répondre à ce message

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter


LeFaso.net
A propos..
Flux  RSS 2.0
Plan du site
Nous contacter
Condition d'utilisation
Responsabilité
Cookies et cache
Version mobile
Publicité
Partenariat

LeFaso.net © 2003-2017 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés