Dialogue politique national : les leaders politiques en guest-stars

vendredi 26 septembre 2014 à 02h58min

Après la rencontre inaugurale du cadre de dialogue de mardi, 23 septembre, opposition et majorité avaient rendez-vous ce jeudi, 25 septembre, à 10 heures pour « camper » le décor. Cette fois-ci, sans le Front républicain. Et comme l’impose tout sujet de tel enjeu, les journalistes étaient encore mobilisés pour ne rater aucun fait et geste.

Dialogue politique national : les leaders politiques en guest-stars

De l’arrivée des délégations à la déclaration des acteurs en passant par l’échange des civilités entre le Président du Faso et chaque membre des délégations. Les dispositifs pris par les délégations et l’air dégagé par chaque membre témoignent de l’enjeu. A environ 30 minutes après 9 heures, la majorité commence à faire son entrée : Assimi Kouanda, Naboho Kanidoua, Achille Marie Joseph Tapsoba, Adama Traoré, Alain Bédouma Yoda. Pascaline Tamini arrive après cette vague et est suivie à 9 heures 40 du trio, représentant l’ADF/RDA, Me Gilbert Noël Ouédraogo, Me Bouba Yaguibou et Zakaria Tiemtoré. Ils ferment donc le « peloton de la majorité », ‘’faisant place’’ à l’opposition arrivée 5 minutes plus tard avec à sa tête, le chef de file de l’opposition politique au Burkina Faso, Zéphirin Diabré. Devant le bâtiment principal, Zèph descend et attend « ses camarades » : Hama Arba Diallo (qui, cette fois-ci, n’a pas empoché son carton rouge. Il a confié à la presse le 23 septembre qu’il n’avait plus besoin d’attribuer de carton parce que le Président l’avait déjà dans sa poche), Me Bénéwendé Stanislas Sankara, Saran Séré Sérémé, François O. Ouédraogo, Adama Kanazoé, Roch Marc Christian Kaboré, Mamadou Kabré, Ablassé Ouédraogo. Ils se regroupent et font une entrée commune. L’air est serein. Sur le tapis rouge, c’est en véritables guest-stars que chacun, majorité comme opposition, fait son entrée, accueilli par le dispositif protocolaire des lieux. Mieux, ils bénéficient de la « haie d’honneur » ‘’dressée’’ pour eux par les nombreux journalistes, obligés de se mettre de part et d’autre du tapis rouge pour les prises de vue. Un dispositif qui ne manque certainement pas de rappeler à nombreux de ces leaders politiques, les bains de foule à leur réservés pendant les campagnes électorales. Sauf, qu’ici, l’ambiance est encore au rabais et l’hystérie est de moins ; pas de slogans encore moins autres louanges. Le seul slogan à leur endroit et qui vaille est celui de tous les Burkinabè : « quel que soit là où vous irez, ramenez-nous la paix seulement ! ».

L’entrée de l’opposition met fin à la série des arrivées. Place est prise par chaque délégation dans la salle de rencontre. « Salle de conférences des Conseillers », apprend-on du nom de la salle. Majorité et opposition se font face. En attendant le maître des lieux, l’initiateur du cadre de dialogue, les échanges entre membres d’une même délégation et/ou de délégation opposée vont bon train. A l’image de Saran Séré Sérémé et de Alain Bédouma Yoda dont le sujet ‘’en discussion’’entre eux semblait leur arraché de longs sourires. Les uns et les autres, souvent « gênés » par les mouvements des journalistes cherchant les meilleures images de ce « cadre tant attendu ». 10 heures 10, tous se mettent subitement débout ; le Président du Faso vient de faire son entrée. Un à un, il sert la main des membres de délégation accompagné d’un sourire que lui rendait également chacun. Puis, il s’installe à l’extrémité de la table, la majorité à sa droite et l’opposition à sa gauche. En face de lui, sur l’autre extrême, Sané Topan et Arsène Bongnessan Yé (certainement des rapporteurs !). Petit temps mort. Question de permettre aux journalistes de « faire ce qu’ils ont à faire avant de vider la salle ». (Oui, ici, les termes sont clairs, on ne les voile pas : il faut vider la salle).

En guest-stars donc, les images des leaders politiques « ne suffisent pas », comme le dirait mon oncle. Et avec juste raison. Puisque la paix de ce pays ‘’dépend’’ d’eux … ! Et ils le savent aussi bien. Donc, plus de 16 millions de Burkinabè ne regardent qu’eux. Rien qu’eux. Et pour cela, on ne doute pas qu’ils défendront le Burkina d’hier, d’aujourd’hui et se battront pour le Burkina de demain.

Oumar L. OUEDRAOGO

Lefaso.net

Vos commentaires

  • Le 25 septembre 2014 à 23:02, par la mer dans verre En réponse à : Dialogue politique national : les leaders politiques en guest-stars

    on ne pourra pas voir ce article sans toute fois dit un mot car il est question de l’avenir de tous une nation et je c rois bien que chaque citoyen devrais se mette dans la tête que après tous ce qui a eu a ce passer dans les rues n’était que des choses amusante et voila les choses sérieuses quoi se prononcent déjà a la une de la nation burkinabé et nous devons soutenir cela pour une meilleur sortie..

    Répondre à ce message

  • Le 25 septembre 2014 à 23:14, par avion dans sac En réponse à : Dialogue politique national : les leaders politiques en guest-stars

    je crois que cela doit etre tres claire pour tous un chacun de nous car il ne s’agit de qui coupable mais qui est capable,donc je pense que a ’issu de cette rencontre le Pr et ses visiteurs serons a messure de bien vouloir laisser la place a un batisseurs.
    mais si il y a aussi une chose qu’il faut reconnaître est que chaque burkinabé a sa part dans cette rencontre en apportant son appui par sa voie pour qu’ils sachent aussi que cela est de leur avenir....disons merci au Pr pour cette discussion

    Répondre à ce message

  • Le 25 septembre 2014 à 23:17, par D8D8 En réponse à : Dialogue politique national : les leaders politiques en guest-stars

    10 heures 10, tous se mettent subitement débout ; le Président du Faso vient de faire son entrée.L’homme fort est toujours sur la voie de la paix !l’opposition cherche a arracher par la violence tous en ignorant que nous sommes dans une démocratie et ce qui prime le plus c’est le dialogue !tous ceux que les burkinabés souhaitent le plus c’est la paix !

    Répondre à ce message

  • Le 25 septembre 2014 à 23:17, par Arnaud parqueu En réponse à : Dialogue politique national : les leaders politiques en guest-stars

    vraiment nous on est pour ce dialogue,car cela va nous montrer que ces hommes politique ne veulent que le bien pour ce pays et je peux meme dire que ces gars ne srons jamais pret a laisser ce pays tomber dans le feu comme nous l’avions vu dans certains pays autour de nous,,vive le dialogue et le peuple

    Répondre à ce message

  • Le 25 septembre 2014 à 23:21, par ouaga inter En réponse à : Dialogue politique national : les leaders politiques en guest-stars

    l’opposition et la majorité sont tous des poussin du président et je pense bien que ces gars vont tous mettre a leurs disposition pour ne pas mettre le pays dans ce qu’ils pensaient quand ils étaient dans les rues pour des soit disant meeting.

    Répondre à ce message

  • Le 25 septembre 2014 à 23:23, par zena En réponse à : Dialogue politique national : les leaders politiques en guest-stars

    ESPÉRONS que cette fois ils trouveront un compromis qui puisse garantir la paix au Burkina !tous les Burkinabés ont les yeux rivés sur vous !ici il faut éviter d’avoir des idées préétablis,car le dialogue sous entend la discussion,la compréhension !suite a cela l’on trouve a l’unanime une solution finale.dans le cas contraire le peuple ferra son travail,en se prononça par le referendum !

    Répondre à ce message

  • Le 25 septembre 2014 à 23:25, par jeune conscient En réponse à : Dialogue politique national : les leaders politiques en guest-stars

    Nous savons tous qu’a l’issue de ce dialogue ils trouverons une solution pour le bien être des Burkinabés !en ce qui concerne les membres de la majorité nous avions confiance en eux et nous pouvons compter sur eux pour la paix !

    Répondre à ce message

  • Le 25 septembre 2014 à 23:31, par oumar En réponse à : Dialogue politique national : les leaders politiques en guest-stars

    c’est cela on dit vrai réconciliation et je sais que cela va aboutir a quelque chose de concret soyer en sure les gars car l’opposition et la majorité connaissent tous l’importance de la paix et nous ne pouvons pas dit le contraire.
    donc que a l’issu de cette rencontre que chacun puisse vraiment mettre en place son esprit de paix.

    Répondre à ce message

  • Le 25 septembre 2014 à 23:37, par Verdad En réponse à : Dialogue politique national : les leaders politiques en guest-stars

    RIEN que la paix pour le pays,sur cette question j’ai pas foi a notre opposition,car elle se présente très radicale et la c’est moins intéressant !en ce qui concerne la majorité,elle est très ouverte pour le dialogue donc pour la stabilité du pays !

    Répondre à ce message

  • Le 25 septembre 2014 à 23:51, par laure En réponse à : Dialogue politique national : les leaders politiques en guest-stars

    LA paix est un facteur indispensable pour l’épanouissement du peuple et le développement en grand bon d’un pays !Blaise était souciant de la stabilité du pays a convoqué son adversaire pour qu’il en discute sur les questions qui divise les opinions et même le quotidien Burkinabé.son comportement est très majestueux et va dans le sens de la paix et de la vrais démocratie !le Burkina étant souverain,toute manœuvre a garantir la paix est la bienvenue !Merci AU prési

    Répondre à ce message

  • Le 25 septembre 2014 à 23:54, par TCHE En réponse à : Dialogue politique national : les leaders politiques en guest-stars

    Cette fois ci,si les négociations n’aboutissent pas l’opposition sera responsable
    de ce qui arrivera a notre pays.Je ne comprend pas pourquoi cette opposition
    parle de dialogue et reste campé sur sa position ?De toute les façons nous attendons que
    le président Blaise communique la date du referendum maintenant pour que nous
    décidons dans les urnes.
    A bas les opposants opportunistes !!!!
    Oui au referendum !
    Oui au sénat !!

    Répondre à ce message

  • Le 26 septembre 2014 à 00:00 En réponse à : Dialogue politique national : les leaders politiques en guest-stars

    Restons sereins et responsables . Les leaders de l’opposition ne peuvent pas accepter un viol de la Constitution. Ils sont ce que nous sommes : des fils de ce pays, des patriotes. S’ils ne l’étaient pas, ils seraient ailleurs, pas avec nous, surtout pas devant nous. C’est ce que je crois. Mais si jamais ! Si d’avanture ! N’gow !

    Répondre à ce message

  • Le 26 septembre 2014 à 00:04, par le revolte En réponse à : Dialogue politique national : les leaders politiques en guest-stars

    Notre opposition est très figé sur sa position et cela empêcherai le dialogue proposé par Blaise !le dialogue suppose la discussion pour se faire entendre et se faire comprendre !ne dit-on pas qu’il est difficile de réveiller quel qu’un qui fait semblant de dormir ?notre opposition présente cette posture !je suis d’avis avec la majorité qui pense que la solution c’est le dialogue !OUI au dialogue,OUI a la paix !et merci au président pour son esprit de dialogue

    Répondre à ce message

  • Le 26 septembre 2014 à 00:06, par l’étalon En réponse à : Dialogue politique national : les leaders politiques en guest-stars

    NOUS on veut le referendum,le reste ce sont des conneries !

    Répondre à ce message

  • Le 26 septembre 2014 à 00:15, par jeune conscient En réponse à : Dialogue politique national : les leaders politiques en guest-stars

    pour ce que de cette initiative nous pouvons dire que le président a bel et bien fait de les réunirent tous autour d’une table et en discuter plus sur cette affaire qui risque de mettre l’image de notre beau pays dans le chaos total.
    sans doute ses serons tous d’accord pour la main tendue du président car seul le dialogue pourra faire développer ce beau qui est le Burkina.

    Répondre à ce message

  • Le 26 septembre 2014 à 00:15, par l’amazone En réponse à : Dialogue politique national : les leaders politiques en guest-stars

    « Si on veut tout cristalliser sur ce qui divise, il n’y a pas de dialogue. Alors que ce qui unit est souvent beaucoup plus important que ce qui divise ;Si on s’engage à dire que nous aimons tous ce pays (acteurs politiques, acteurs de la société civile), on peut ensemble pousser pour aboutir à son bien, aux mieux-être des populations malgré les différences »PAROLE digne d’intérêt,ça vient de ASSAMI KOUANDA homme de paix !

    Répondre à ce message

  • Le 26 septembre 2014 à 00:20, par la voie du peuple En réponse à : Dialogue politique national : les leaders politiques en guest-stars

    ahh les Burkinabés voila que ces hommes intègres on t décider de manger dans la même assiette que le président du Faso alors nous lui tirons notre chapeau et lui réitérez tous nos félicitation les plus puissante.
    et je pense bien que ces gars de MPP et tous les autres serons tous d’accord pour l’accomplissement de l’oeuvre de notre président...c’est cela le vrai dialogue.

    Répondre à ce message

  • Le 26 septembre 2014 à 00:25, par l’amazone En réponse à : Dialogue politique national : les leaders politiques en guest-stars

    Il n’y a qu’un moyen d’abolir la guerre d’idéologie entre le peuple du faso,et ce moyen c’est le dialogue préconiser par Mr Blaise,homme de paix et renommé par ses multiples implications dans la résolution des différends,ce qui lui a valu d’ailleurs plusieurs distinctions !l’opposition est autant mure,de ce fait je peux me permettre de dire que tout ira mieux,surtout dans le sens de la paix !dans le cas échéant le peuple manifestera son pouvoir a travers le referendum !

    Répondre à ce message

  • Le 26 septembre 2014 à 00:31, par D8D8 En réponse à : Dialogue politique national : les leaders politiques en guest-stars

    regarder,10h10 c’est l’heure a la quelle le président du Faso effectue son entrée dans la sale de conférence avec ses chers compatriote du Faso,et fait de sorte que chaque président de parti politique s’exprime avec un cœur ouvert,vraiment ce gars est un grand homme politique est aussi celui qu’il faut pour le bon développement du pays des hommes intègres du Burkina.
    pour un meilleur développement il faut toujours le dialogue et chacun de nous s’aura que seul des pourparlers cesserons les parlers de la rue.

    Répondre à ce message

  • Le 26 septembre 2014 à 00:38, par reflexion En réponse à : Dialogue politique national : les leaders politiques en guest-stars

    avec ce dialogue je pense bien que certaines personnes,comme ces gars qui sont en train de crier dans les rues de Ouagadougou cesserons de chauffer nos oreilles car a l’issu de la, chacun connaîtra vraiment ce que est bien pour ce pays et prendra sa position pour le maintient de la paix et le développement durable
    donc que vous arrêter de dire du n’importe quoi sur ce dialogue.c’est le seul moyen de mieux savoir ce que veut ces gars pour nous citoyens lamda

    Répondre à ce message

  • Le 26 septembre 2014 à 00:46, par vieux pere En réponse à : Dialogue politique national : les leaders politiques en guest-stars

    quand on voir ces genre de dialogue entre ces hommes politique,chacun a l’impression que ce n’est que l’amusemant or pourtant c’est ce que on appel trouver un terrain d’entente pour le bien de chaque burkinabe.
    et aussi que chacun sache que ce pays ne sera pas ce qu’il pense.
    tous simplement laissons les hommes faire leurs devoirs de leaders politique.

    Répondre à ce message

  • Le 26 septembre 2014 à 00:49, par la colère du peuple En réponse à : Dialogue politique national : les leaders politiques en guest-stars

    LE dialogue OUI,mais si suite a ça il n’y a toujours pas de résultat,nous serons obligé de demander au président du Faso d’appeler au referendum car nous n’en pouvions plus,depuis c’est toujours sans issue !

    Répondre à ce message

  • Le 26 septembre 2014 à 00:51, par ngaw En réponse à : Dialogue politique national : les leaders politiques en guest-stars

    dans cette sale de dialogue chacun d’eux a vraiment mis dans sa tête que le Pr va les dit des chose qui les convainquerons de bien vouloir rester toujours sur lui son opinion,alors je tiens a vous informer que cela est du pure mensonge donc cesser de rêver et mettez vous a la tache a ce que le Burkina ne tombe pas dans la fosse qui lui a ete creuser..
    arrêter,car le président va mettre sur la bonne voie.

    Répondre à ce message

  • Le 26 septembre 2014 à 00:57, par Faso biga En réponse à : Dialogue politique national : les leaders politiques en guest-stars

    les gars vous voyez pas que ces gars sont vraiment vieux et ils continuent de l’être chaque matin quand ils se lèvent de leurs sommeil,mais la seule chose que vous et moi devrions comprendre est que quand dans un pays comme le notre on a des hommes politique qui pensent qu’au pouvoir,ce pays ne cessera pas de tomber dans le chaos et comme je suis un burkinabé comme vous.je viens vous dire qu’il faut un homme a la tête de ce pouvoir qui pourra bien gérer ce pays comme nous l’avons toujours souhaiter.et non des homme sexagénaire qui pourrons pas continuer ce que les restera comme tache a remplie.

    Répondre à ce message

  • Le 26 septembre 2014 à 00:57, par maman colonel En réponse à : Dialogue politique national : les leaders politiques en guest-stars

    SARA SEREME n’a plus d’autre foulard ou quoi ?en ce qui concerne l’alternance,il n’en aura pas pour la forme mais pour le fond !de vous tous il n’y a personne qui poser ses fesses a kosyam !vous ferrez mieux de dialoguer c’est le meilleur que vous pouviez faire !vive la paix

    Répondre à ce message

  • Le 26 septembre 2014 à 01:00, par l’investisseur En réponse à : Dialogue politique national : les leaders politiques en guest-stars

    pour l’émergence totale de ce pays il faudra que chacun apporte sa pierre au bon dialogue entre les acteurs politique pour qu’ils sachent vraiment que le peuple suit les acte qu’ils posent dans tous le pays car cela ira au bon développement de notre cher patrie,le Faso

    Répondre à ce message

  • Le 26 septembre 2014 à 09:38, par douèssaa En réponse à : Dialogue politique national : les leaders politiques en guest-stars

    Viva l’alternance, on s’en fou du reste

    Répondre à ce message

  • Le 26 septembre 2014 à 10:27, par byerma En réponse à : Dialogue politique national : les leaders politiques en guest-stars

    Pour la paix dans notre Burkina il faut que chacun de nous pose des actes concrets afin que nous ne soyons pas surpris un jours a répondre devant le tribunal de l’histoire.

    Répondre à ce message

  • Le 26 septembre 2014 à 11:02, par N En réponse à : Dialogue politique national : les leaders politiques en guest-stars

    Oui pour le dialogue entre l’opposition et le pouvoir, mais, le respect de la constitution d’abord.
    Sommes-nous dans un dialogue qui permettra de dresser le bilan du président Compaoré, afin de lui préparer une sortie honorable ? Ou sommes-nous dans un dialogue focalisé sur une éventuelle modification de l’article 37 de notre constitution et par ricochet la mise en place du sénat ?
    A mon avis, ces deux questions mériteraient d’être posées, dans le sens où si chaque parti venait au dialogue dans le but de défendre leurs positions tranchés. Par ailleurs, l’opposition, en plus de défendre l’article 37 et la mise en place du sénat, devrait pouvoir faire des propositions allant dans le sens à rassurer le camp adverse.
    Aussi, le camp du pouvoir pourrait dans l’intérêt de leur parti et de leurs militants poser des bases qui permettraient au CDP de conserver le pouvoir, même sans leur président actuel, surtout qu’ils en ont les moyens.
    En fin, cela permettrait d’avoir une continuité des projets du président du Faso pour le bonheur de tous les Burkinabés.

    Répondre à ce message

  • Le 26 septembre 2014 à 11:07, par BF2015 En réponse à : Dialogue politique national : les leaders politiques en guest-stars

    Après la mise en place de ces deux équipes de dialogue par le
    président du Faso,nous pensons maintenant que les acteurs politiques
    travaillerons a proposer une solution de sortie de crise définitive.
    Sachez bien que le peuple reste regardant sur vos action surtout
    toi zephirin avec tes agitations sans fondement !

    Répondre à ce message

  • Le 26 septembre 2014 à 11:07, par Lumière En réponse à : Dialogue politique national : les leaders politiques en guest-stars

    Le dialogue est la solution à nos problèmes, heureusement que l’opposition à fini par comprendre que la rue, les stades ne sont pas la solution aux problèmes des burkinabé. Le Burkina a toujours été un pays de dialogue, de paix, de solidarité. Que la paix règne ici au Faso

    Répondre à ce message

  • Le 26 septembre 2014 à 11:20, par justin En réponse à : Dialogue politique national : les leaders politiques en guest-stars

    Un dialogue constructif voici ce qu’il nous faut non du radicalisme à la con qui risque de voir le Burkina du sud naître.L’opposition voulait que le président participe au dialogue maintenant ils ont le président devant et comme d’habitude ils vont amener tous leurs amis pour faire les présentations et ensuite se retirer sans même avoir à dialoguer. La consultation est la solution par excéllence maintenant c’est une attente entre deux individus que nous aurons comme plat

    Répondre à ce message

  • Le 26 septembre 2014 à 11:20, par zzz En réponse à : Dialogue politique national : les leaders politiques en guest-stars

    Je suis content de ce visage que nous sommes en train de donner à l’Afrique et au monde. Nous sommes capables de gérer nos propres problèmes. Vivement que chaque partie se comporte de façon responsable en sachant qu’en pareil circonstance, il faut faire des concessions ! Vive la paix au Burkina ! Mais qu’est-ce qui se passe avec le PAREN ?

    Répondre à ce message

  • Le 26 septembre 2014 à 11:48, par Zampata En réponse à : Dialogue politique national : les leaders politiques en guest-stars

    le peuple libre et conscient ne veut que la paix. Le peuple ne veut pas de crise, pas de marches dans les rues, pas de protestions dans les stades, ce que le peuple veut c’est le dialogue entre les acteurs politiques pour trouver une solution consensuelle, démocratique pour la paix. Tout ce que le peuple demande c’est la paix.

    Répondre à ce message

  • Le 26 septembre 2014 à 13:15, par MAN En réponse à : Dialogue politique national : les leaders politiques en guest-stars

    Je voudrais saluer sincerement le courage des demissionnaires du cdp a savoir : Rock, Salif, et Simon. C’est grace a leur courage que nous entrain d’evoluer vers la democratie, autrement dit le cdp allait toujours continuer a nous dicter leur loi. je voudrais alors demander aux demissionnaires d’aller jusq’au bout de leur engagement.

    Répondre à ce message

  • Le 26 septembre 2014 à 13:56, par ouedassi En réponse à : Dialogue politique national : les leaders politiques en guest-stars

    tôt ou tard la constitution sera révisée. mais pourquoi cet acharnement à présent. encore une raison de plus de faire partir et lui et son gouvernement le plus vite que possible par la grève générale. nous devons y faire face pour sauver la démocratie et l’etat de droit au burkina.

    Répondre à ce message

  • Le 26 septembre 2014 à 14:39, par IB En réponse à : Dialogue politique national : les leaders politiques en guest-stars

    Il faudra que certains forumistes sachent que ce n’est pas l’opposition qui refuse le dialogue ; de toutes les façons ce n’est pas à l’opposition d’initier le dialogue mais cela relève bien du parti au pouvoir puisque c’est ce parti qui veut violer la loi la plus simple de la démocratie. Maintenant si le cdp veut qu’il respecte la loi ou qu’il négocie avec l’opposition pour voir comment il va violer la loi sans trop de dommages pour notre pays. La preuve est que le cdp n’ayant pas pu réaliser le passage en force comme d’habitude pour violer la loi, a fini par initier le dialogue que l’opposition n’a pas réfusé.

    Répondre à ce message

  • Le 26 septembre 2014 à 15:06 En réponse à : Dialogue politique national : les leaders politiques en guest-stars

    Son Excellence, Monsieur Le Président Blaise COMPAORE a pris de court tous les va-t-en guerre de son camp en commençant par Hermann YAMEOGO et son propre frère Cadet, Monsieur François COMPAORE. Le Président aurait mieux fait d’écarter depuis de longues années son frère cadet, Monsieur François COMPAORE de la présidence qu’aujourd’hui, la question même du départ du Président ne se serait pas posée amenant Hermann YAMEOGO a faire des déclarations de "banditisme politique" lors du meeting de Bobo-Dioulasso.
    Ce serait par acclamation que le peuple burkinabè maintiendrait sans faille le Président Blaise COMPAORE jusqu’à sa mort que le peuple souhaite le plus tard possible. Amen

    Répondre à ce message

  • Le 26 septembre 2014 à 20:53, par SERVAL En réponse à : Dialogue politique national : les leaders politiques en guest-stars

    Un dispositif qui ne manque certainement pas de rappeler à nombreux de ces leaders politiques, les bains de foule à leur réservés pendant les campagnes électorales.

    ...les bains de foule à eux réservés...

    ou

    ...les bains de foule qui leur étaient réservés...

    Répondre à ce message

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter


LeFaso.net
A propos..
Flux  RSS 2.0
Plan du site
Nous contacter
Condition d'utilisation
Responsabilité
Cookies et cache
Version mobile
Publicité
Partenariat

LeFaso.net © 2003-2018 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés