Dialogue politique national : « Le scénario catastrophe serait que nous soyons oublieux de notre histoire », Me Hermann Yaméogo, co-président du Front républicain

jeudi 25 septembre 2014 à 14h00min

Suite à la rencontre de la classe politique nationale avec le Président du Faso pour l’instauration d’un dialogue entre la majorité et l’opposition, le Front républicain a tenu, dans la soirée du mercredi 24 Septembre à Ouagadougou, une assemblée générale extraordinaire pour, d’une part faire le compte-rendu à ses membres et, d’autre part examiner de nouvelles adhésions au regroupement.

Dialogue politique national : « Le scénario catastrophe serait que nous soyons oublieux de notre histoire », Me Hermann Yaméogo, co-président du Front républicain

C’est Hermann Yaméogo, et Assimi Kouanda, co-présidents du Front républicain qui ont animé la conférence à l’issue de l’assemblée générale extraordinaire avec les partis politiques membres du regroupement. Cette rencontre vise, selon Me Hermann Yaméogo, à rendre compte des échanges qui ont eu lieu entre le Président du Faso et le Front républicain pour la mise en place d’un cadre de dialogue. Félicitant l’initiative, le co-président du Front républicain, président de l’UNDD a dit la foi du Front républicain à ce cadre de dialogue. « Nous croyons à ce dialogue qui va s’ouvrir », a-t-il confié. Pour lui, son regroupement ne part pas à ce cadre de dialogue avec des positions prédéterminées : « tout sera défini ensemble. Jamais, le front républicain n’a posé de conditions, nous n’avons pas annoncé de points non négociables. (…). Nous sommes engagés dans un combat qui dépasse les idéologies et le cadre partisan ». Selon Me Yameogo, la situation que vit le Burkina doit être analysée objectivement en se référant aux précédents nationaux et à ceux internationaux. « Ce que nous vivons aujourd’hui est une crise institutionnelle, une rupture du processus constitutionnel », a-t-il affirmé, ajoutant que dans tous les pays du monde, et dans des situations pareilles, le dénouement a eu lieu par le dialogue. « Le scénario catastrophe serait que nous soyons oublieux de notre histoire et des exemples de l’extérieur pour nous arc- bouter sur nos prétentions et favoriser le blocage de l’appareil de l’Etat. Dans ce cas de figure, ce qui peut arriver, c’est la catastrophe… », a averti Me Hermann Yameogo avant d’appeler à un regard positif sur ce dialogue : « le fait de pouvoir se mettre dans un même cadre est déjà un pas positif ».
« Si on veut tout cristalliser sur ce qui divise, il n’y a pas de dialogue. Alors que ce qui unit est souvent beaucoup plus important que ce qui divise », a pour sa part soutenu Assimi Kouanda, co-président du Front républicain, secrétaire exécutif national du CDP. « Si on s’engage à dire que nous aimons tous ce pays (acteurs politiques, acteurs de la société civile), on peut ensemble pousser pour aboutir à son bien, aux mieux-être des populations malgré les différences », a développé Assimi Kouanda.


Quatre (4) nouvelles adhésions au Front dont Thibault Nana

L’assemblée générale a également été celle de l’examen de nouvelles adhésions au Front républicain, ont annoncé les premiers responsables. Au nombre de quatre(4), il s’agit de la RDP de Nana Thibault, du PRDF de Zacharie Sorgo, du RDBF de Mamadou Tamboura et du PARIS de Roland Tondé. « Ce qui fait 27 partis de l’opposition et 25 de la majorité, soit un total de 52 partis politiques », a annoncé Michel Ouédraogo, membre de la coordination. Le Front républicain étant, selon Hermann Yameogo, composé de partis de l’opposition et de partis de la majorité, se réjouissant également que le Front républicain ait été à l’origine de l’appel de Gaoua. Il a invité l’ensemble des leaders politiques à aller au-delà des opinions pour voir la paix.
Oumar L. OUEDRAOGO
Lefaso.net

Vos commentaires

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter


LeFaso.net
A propos..
Flux  RSS 2.0
Plan du site
Nous contacter
Condition d'utilisation
Responsabilité
Cookies et cache
Version mobile
Publicité
Partenariat

LeFaso.net © 2003-2018 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés