Mise en marche de feux tricolores à Ouagadougou : Encore faut-il les respecter !

mardi 23 septembre 2014 à 23h44min

Depuis hier lundi 22 septembre 2014, les feux tricolores de 4 carrefours de la ville ont été activés. Un ouf de soulagement pour les usagers, tant les accidents de la circulation étaient légions à ces croisements. Le premier adjoint au maire de la ville de Ouagadougou, accompagné des maires d’arrondissement concernés ont officiellement lancé les signaux lumineux non sans avoir insisté sur le respect de ces instruments sensés minimiser les accidents de la circulation.

RÈagissez ‡ cet article Réagissez
Mise en marche de feux tricolores à Ouagadougou : Encore faut-il les respecter !

Les 4 carrefours qui disposent désormais de feux tricolores étaient des zones accidentogènes. Des pertes en vies humaines ont été enregistrées à ces endroits, ce qui a provoqué le courroux des populations qui, à maintes fois, ont réclamé des ralentisseurs ou des feux tricolores. C’est désormais chose faite. Même si les drames passés ne peuvent pas être réparés, il est possible maintenant de prévenir d’autres en étant responsable.

Les carrefours concernés
-  Croisement avenue Kwamé N’Krumah-Avenue Ouezzin Coulibaly (A côté du siège de l’union européenne), dans l’arrondissement 1,
-  Croisement avenue Liwaga-Rue 16.342(A côté du Lycée Universalis), dans l’arrondissement 6
-  Croisement avenue de la dignité-Avenue de la banque mondiale (Non loin de la radio Savane FM), dans l’arrondissement 6
-  Croisement Boulevard des Tansoba-Rue 19.30 (Dans le quartier Hamdallaye), dans l’arrondissement 2

La commune entend ainsi lutter contre l’insécurité urbaine liée à la circulation routière dans la ville. C’est tout heureux et avec soulagement que les maires des trois arrondissements ont accueilli cette mise en circulation. Tout en traduisant la reconnaissance de leurs conseils d’arrondissement et des populations, ils ont appelé leurs administrés au respect strict de ces signaux lumineux. Le maire de l’arrondissement 1, Edgar Antoine Compaoré, a accueilli cette mise en fonctionnement comme un soulagement pour le conseil d’arrondissement et la population « dans la mesure où la mise en marche de ces feux était attendue depuis très longtemps. Depuis quelques temps nous avons enregistré beaucoup d’accidents à ce niveau, c’est donc un soulagement ».

Les feux ne mettront pas fin aux accidents si les usagers ne les respectent pas, a insisté le premier adjoint au maire de la ville de Ouagadougou, Kibsa Charles Niodogo. Des représentants des bénéficiaires ont ainsi pris l’engagement de les respecter comme la loi. C’est sur la base de la carte accidentogène de la capitale établie par la police municipale et la police nationale, que les 4 carrefours ont été choisis. Les feux de signalisation de ces 4 carrefours ont couté plus de 60 millions 919 F CFA sur financement du budget communal avec le soutien de la communauté urbaine de Lyon.

Tiga Cheick Sawadogo
Lefaso.net

Imprimer l'article

Vos commentaires

  • Le 24 septembre 2014 à 10:17, par Jovis
    En réponse à : Mise en marche de feux tricolores à Ouagadougou : Encore faut-il les respecter !

    L’installation du feu tricolor près de Savane FM est terminée depuis près de trois mois. Mais il a été gardé hors service jusque là pour attendre cette cérémonie. Pendant ce temps, aux périodes de pointe, les usagers peinaient à ce croisement. Si ce n’est pas de la turpitude, cette façon de penser et d’agir est purement irresponsable et inconséquent.

    Répondre à ce message

  • Le 24 septembre 2014 à 10:50, par Un citoyen
    En réponse à : Mise en marche de feux tricolores à Ouagadougou : Encore faut-il les respecter !

    Toutes mes félicitations pour ce travail mais cependant j’aimerais poser une question cette fois ci à la police nationale. Pourquoi autant de contrôles dans la ville de Ouagadougou dans la journée ? Je précise que je ne suis pas partisan des hors-la-loi mais c’est à se demander à quoi rime ces contrôles que je pourrais qualifier d’intempestifs. tenez, vous pouvez être contrôlé à 3 voir 4 reprises sur un tronçon de moins de 5km. jugez en vous même. Je pourrai comprendre cette situation si c’était la nuit, on pourrait dire que nos super policiers sont à la traque de bandits. je suis également d’accord pour des contrôles car il est utopique de croire que tous les usagers de la route sont en règles mais de grâce, les contrôles doivent être recadrés pour ne pas ressembler à ce que nous savons tous. dans cette logique ne soyez pas surpris que la police soit toujours en tête de peloton des institutions les plus corrompues.

    Répondre à ce message

  • Le 24 septembre 2014 à 11:27, par Sao
    En réponse à : Mise en marche de feux tricolores à Ouagadougou : Encore faut-il les respecter !

    Vous vous trompez Jovis. La Commune n’a pas attendu la cérémonie pour mettre en marche les feux. Le retard accusé dans la mise en service de certains feux après la fin de l’installation des équipements est dû au branchement tardif au réseau Sonabel.

    Répondre à ce message

  • Le 24 septembre 2014 à 17:22, par MOI-MEME
    En réponse à : Mise en marche de feux tricolores à Ouagadougou : Encore faut-il les respecter !

    Slt.Mes félicitations et du courages.C’est un geste très appréciable mais les instations étaient fini y’a très longtemp on attendais quoi pr la mise en marche ?

    Répondre à ce message

  • Le 24 septembre 2014 à 17:58, par Le citoyen écoeuré
    En réponse à : Mise en marche de feux tricolores à Ouagadougou : Encore faut-il les respecter !

    J’en suis à me demander s’il y a des conseillers municipaux dans cette ville de Ouaga ! Il y a certains feux tricolores qui doivent être réglés pour permettre un passage alternatif des usagers afin d’éviter ces encombrements bêtes, très dangereux mais solutionnables. Il s’agit du feu de Koulouba, en allant à l’aéroport (entre la station Total et la station Shell), du nouveau feu du nouveau goudron de Sanyiri (en allant du rond point des 1200 logements à quatr yaar), du feu du ministère des affaires étrangères, du feu de la BCB.
    Il y a aussi un feu à passage alternatif à mettre au croisement du boulevard des Tensoba ou circulaire et le goudron allant à Tabbtenga, entre la pédiatrie Charles de gaulle et la station Total.
    Ce n’est pas du tout sorcier à remarquer pourtant ! Mais hélas ! Nos conseillers ont d’autres chats à fouetter. Bon sang et Merde !

    Répondre à ce message

  • Le 24 septembre 2014 à 19:00, par motamot
    En réponse à : Mise en marche de feux tricolores à Ouagadougou : Encore faut-il les respecter !

    helas.... c’est vraiment dommage et desolant qu’on soit toujours dans ce monde moderne a faire des ceremonies rien que pour une mise en marche de feux tricolor. Messieurs les responsable l’argent utilise betement pour la mobilisation et la tenue de cette ceremoinie pouvait etre utilise pour l’achat d’au moins un autre feu tricolor... que du gachie

    Répondre à ce message

  • Le 25 septembre 2014 à 15:28, par Le vigilant
    En réponse à : Mise en marche de feux tricolores à Ouagadougou : Encore faut-il les respecter !

    Il faut que les maires d’arrondissement commencent à démissionner parce que nous allons commencer à leur rendre visite pour les rosser, leurs délégués avec. On a marre des foutaises !!

    Répondre à ce message

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter


LeFaso.net
A propos..
Flux  RSS 2.0
Plan du site
Nous contacter
Condition d'utilisation
Responsabilité
Cookies et cache
Version mobile
Publicité
Partenariat

LeFaso.net © 2003-2017 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés