Dialogue politique : La majorité présidentielle et le Front républicain marquent leur accord

mercredi 24 septembre 2014 à 00h59min

« Etes-vous d’accord pour aller à un dialogue majorité-opposition ? », c’est en substance la question qui a été posée à une délégation de la majorité présidentielle et à une autre du Front républicain reçues ce mardi 23 septembre 2014 au palais de Kossyam. A en croire chacune des deux délégations, cette question a reçu de leur part, une réponse positive. Reste à définir le canevas dudit dialogue.

RÈagissez ‡ cet article Réagissez
Dialogue politique : La majorité présidentielle et le Front républicain marquent leur accord

Peu avant 10h, la délégation de la majorité présidentielle faisait son entrée dans les locaux de la présidence du Faso. Elle est conduite par le Secrétaire exécutif national du Congrès pour la démocratie et le progrès (CDP), Assimi Kouanda. La délégation était composée de Gilbert Noël Ouédraogo, Alain Yoda, Zakaria Tiemtoré, Amadou Diemdioda Dicko et Amadou Touré.

Quant à la délégation du Front républicain, elle était composée de Michel Ouédraogo, Maxime Kaboré, Jocelyne Vokouma, Ram Ouédraogo. Conduite par Hermann Yaméogo, elle a également été reçue – après l’opposition politique - par le chef de l’Etat, Blaise Compaoré.

Chacune des délégations a eu environ 1 heure de conclave avec le locataire du palais de Kossyam. Conclave à l’issue duquel, Assimi Kouanda a confié que sa délégation a « assuré » le président du Faso de sa « fidélité », de sa « loyauté » et de son « soutien ». Relativement à l’offre de dialogue proposée, le SEN du CDP a laissé entendre : « Nous avons toujours été disposés et ouverts pour le dialogue ». Et Diemdioda Dicko de préciser, « Nous irons à un dialogue républicain, et nous en tirerons les conclusions ».

A ce dialogue projeté, « le front républicain, foi de Hermann Yaméogo, y va avec sérénité, que ce soit un dialogue de plein contentieux, que ce soit un dialogue sur un ou deux aspects ». De l’avis de M. Yaméogo, il est heureux aujourd’hui que la classe politique dans son entièreté soit disposée au dialogue. Un dialogue qui constitue, selon lui, « une victoire du front républicain qui n’a eu de cesse d’en parler ». « C’est une victoire pour les autorités coutumières et religieuses aussi », a-t-il ajouté.
Déjà, prévient le président de l’UNDD, « dès lors qu’on accepte d’aller à un dialogue, on accepte d’avancer. C’est absolument antinomique, incompréhensible, d’accepter le principe d’un dialogue et d’être campé sur ses positions ; ce serait un dialogue de sourds ». Pour sa part, M. Dicko dit espérer que ce dialogue va instaurer une convergence de positions politiques. Des positions que l’on sait très opposées quant à la tenue d’un référendum suspecté modificatif de l’article 37 de la Constitution que l’opposition tient à voir laissé en l’état. Attendons donc de voir.

En tout cas, majorité et opposition devront s’assoir - à l’invitation du président Blaise Compaoré - autour d’une table le jeudi 25 septembre 2014 à partir de 10h pour convenir du canevas de ce dialogue dont le principe a été accepté par l’ensemble des forces politiques du pays. Cette prochaine rencontre devra également être l’occasion de la désignation du facilitateur dudit dialogue. Et si elle a lieu, le président Blaise Compaoré aura – à tout le moins - réussi à assoir majorité et opposition face-à-face pour discuter des problèmes politiques de l’heure.

Fulbert Paré
Lefaso.net

Imprimer l'article

Vos commentaires

  • Le 23 septembre 2014 à 23:43, par vérité no1
    En réponse à : Dialogue politique : La majorité présidentielle et le Front républicain marquent leur accord

    Belle initiave, mais Hermann énerve en parlant de victoire du Front Républicain, pas de modification de l’article 37 et je sais que Zeph va tenir bon.

    Répondre à ce message

  • Le 23 septembre 2014 à 23:46, par Antoine
    En réponse à : Dialogue politique : La majorité présidentielle et le Front républicain marquent leur accord

    Et Diemdioda Dicko de préciser, « Nous irons à un dialogue républicain, et nous en tirerons les conclusions ».
    Les conclusions de quoi ? Que les positions des uns et des autres sont figées et qu’il faille aller au referendum ? L’issue de ce dialogue pour moi est connu d’avance : le peuple départagera les protagonistes anti et pro referendum. Il veulent arriver à cette conclusion. Sinon on dialoguera de quoi si c’est pour laisser l’article 37 en l’état ?

    Répondre à ce message

  • Le 23 septembre 2014 à 23:48, par azato
    En réponse à : Dialogue politique : La majorité présidentielle et le Front républicain marquent leur accord

    C EST UN PIEGE DEUX CAMPS CONTRE UN CAMPS
    JE VOUS QUE CEST SA SERA UN 2EME 15 OCTOBRE EN PREPARATION
    ON VEUT PLUS DE DIALOGUE SUR CETTE QUESTION .

    QUE LE SEIGNEUR BÉNISSE LE BURKINA. AMEN
    PAIX ET JOIE A TOUS LES BURKINABÉS. AMEN
    NON AU SÉNAT.
    NON A LA RÉVISION DE l’A37
    VIVE LE PEUPLE BURKINABÉ
    VIVE LA DÉMOCRATIE A 2 MANDATS
    VIVE L’ALTERNANCE 2015‏

    Répondre à ce message

  • Le 23 septembre 2014 à 23:56, par Supervagabond
    En réponse à : Dialogue politique : La majorité présidentielle et le Front républicain marquent leur accord

    Le piège parfait trouvé par BC pour engloutir l’opposition ! Il ne devait meme pas etre du dialogue, puisque c’est bien autour de lui que le torchon brûle !!! Le Dialogue est consignée dans la constitution en son art. 37

    Répondre à ce message

  • Le 23 septembre 2014 à 23:57, par Indjaba
    En réponse à : Dialogue politique : La majorité présidentielle et le Front républicain marquent leur accord

    Pour le cadre, il ne faudrait pas que l’opposition accepte la participation du front républicain. C’est un débat sérieux qui doit se dérouler entre partis politiques de l’opposition et ceux de la mouvance. Les comédiens tels que les Herman ont dit qu’ils ne sont ni de la majorité ni du CFOP. Que viennent-ils alors faire ici ? En cas de vote dans un tel cadre, ces comédiens de Maxime Kabore vont gonfler artificiellement les suffrages du CDP et ça fausse tout. Comme c’est un dialogue, il faut que l’opposition s’apprête à lâcher quelque chose à leur vis à vis. Je propose que l’opposition accepte un referendum couplé aux présidentielles de 2015 et qu’au cours de ce referendum on profite demander au peuple s’il veut un sénat. C’est tout ce qu’on peut lâcher. Le CDP aura son référendum et éventuellement son SENAT.

    Répondre à ce message

  • Le 24 septembre 2014 à 00:04, par Femme intègre
    En réponse à : Dialogue politique : La majorité présidentielle et le Front républicain marquent leur accord

    AH la ça tombe bien !en voila des gens qui sont pour la démocratie,en effet cela donne une autre couleur au jeux et ce jeux nous imposera le referendum !!

    Répondre à ce message

  • Le 24 septembre 2014 à 00:08, par Bibèga
    En réponse à : Dialogue politique : La majorité présidentielle et le Front républicain marquent leur accord

    Vivement que la sagesse guide l’opposition et la majorité dans le
    sens du dialogue afin qu’ils trouvent un compromis pour que le peuple
    soit tranquille.Le peuple burkinabè veut la paix maintenant !!!!!

    Répondre à ce message

  • Le 24 septembre 2014 à 00:26, par YIRMOAGA
    En réponse à : Dialogue politique : La majorité présidentielle et le Front républicain marquent leur accord

    Dialogue pour rechercher quoi au juste ? Quant on dialogue, c’est pour une entente non ? Le mandat de SEM BC prend fin en 2015. Dialoguer pour une autre date ou quoi ? Ceux qui ont des candidats, OK, ceux qui n’en disposent pas, qu’ils se rallient à ceux q en ce moment précis ? Si BC veut garder le pouvoir, qu’il le dise clairement ? Au-lieu de regrouper des personnes antagoniques pour des futilités ? Les mots me manquent pour m’exprimer.

    Répondre à ce message

  • Le 24 septembre 2014 à 00:27, par la lune
    En réponse à : Dialogue politique : La majorité présidentielle et le Front républicain marquent leur accord

    OUI au referendum !qu’il nous dicte le plus vite possible la datte de son organisation,car nous en avons marre d’attendre et de voir le défilé politique qui nous met mal a l’aise !ce sont des coalitions par la et des résistances farouche ici !a cette allure on ne sait plus qui faire confiance.voila pourquoi je propose que le peuple tranche la situation par le referendum !!!

    Répondre à ce message

  • Le 24 septembre 2014 à 00:30, par Le Terrible
    En réponse à : Dialogue politique : La majorité présidentielle et le Front républicain marquent leur accord

    Enfin le moment du dialogue,ah oui !!que les acteurs politiques
    puissent trouver des accords sur la question de révision de la constitution !
    Le peuple est fatigué de rendre chaque fois dans les rues donc il faut vite trouver
    un consensus pour que nous tranchons dans les urnes.

    Répondre à ce message

  • Le 24 septembre 2014 à 00:50, par ylyl
    En réponse à : Dialogue politique : La majorité présidentielle et le Front républicain marquent leur accord

    Voila le piège.
    Que représente le fameux front républicain dans ce dialogue majorité-opposition ? Il ne représente rien en tant qu’institution. D’ailleurs, il commence à jouer au trouble fait ! A mon humble avis, l’opposition n’a pas à dialoguer avec ce front ! La société civile aurait été plus utile que ce ramassis d’individus de service !

    Répondre à ce message

  • Le 24 septembre 2014 à 00:53, par NESTOR
    En réponse à : Dialogue politique : La majorité présidentielle et le Front républicain marquent leur accord

    Et le CFOP, qu’a t’il dit ?

    Répondre à ce message

  • Le 24 septembre 2014 à 00:54, par YIRMOAGA
    En réponse à : Dialogue politique : La majorité présidentielle et le Front républicain marquent leur accord

    Dialogue pour rechercher quoi au juste ? Quant on dialogue, c’est pour une entente non ? Le mandat de SEM BC prend fin en 2015. Dialoguer pour une autre date ou quoi ? Ceux qui ont des candidats, OK, ceux qui n’en disposent pas, qu’ils se rallient à ceux q en ce moment précis ? Si BC veut garder le pouvoir, qu’il le dise clairement ? Au-lieu de regrouper des personnes antagoniques pour des futilités ? Les mots me manquent pour m’exprimer.

    Répondre à ce message

  • Le 24 septembre 2014 à 00:59
    En réponse à : Dialogue politique : La majorité présidentielle et le Front républicain marquent leur accord

    Est ce que vous ne vous trompez pas ? Ce n’est pas un problème majorité/ opposition, mais plutôt entre Blaise et la l’Opposition. Blaise veut torpiller la Constitution et les autres disent "pas question". Si notre démocratie fonctionnait correctement, il y a longtemps ce problème aurait été classé par une auto saisine de la Cours Constitutionnelle pour trancher en juristes intègres. Mais voilà !!! Elle attend les ordres.

    Répondre à ce message

  • Le 24 septembre 2014 à 01:04
    En réponse à : Dialogue politique : La majorité présidentielle et le Front républicain marquent leur accord

    J’espère que l’opposition ne tombera pas dans ce piège. Si dialogue il y a, c’est entre l’opposition et Compaoré. Je ne pense que la majorité ou le front républicain soient des protagonistes dans la mesure où ils jouent tous pour une seule personne B. Compaoré. L’opposition ne peut négocier avec des individus sans mandat du principal protagoniste.

    Répondre à ce message

  • Le 24 septembre 2014 à 01:10, par Marian
    En réponse à : Dialogue politique : La majorité présidentielle et le Front républicain marquent leur accord

    On connait officiellement la majorité, l’opposition et la société civile. Elles apparaissent sur le logo de la CENI. Mais quid du "front républicain" ? Où se situe t-il exactement ? Quel va être son rôle dans ce débat ? Et ledit dialogue n’a même pas encore commencé qu’un certain Hermann Yaméogo parle d’antinomie, de dialogue de sourds. Est-ce ce qui est recherché ? Ce monsieur se trompe toujours de combat. Après avoir soutenu bec-et-ongles monsieur Gbagbo envers et contre ses propres compatriotes vivants en Côte d’ivoire, le voilà prêt à pousser son propre pays à la boucherie, par des déclarations déjà incendiaires : une victoire du "front républicain" et des autorités coutumières et religieuses. L’opposition n’a aucun mérite n’est-ce pas ?
    Il est vrai qu’il n’aspire qu’à se venger de ceux-là qui ont travaillé à lui retirer son ADF-RDA pour le donner à Gilbert à un moment donné de son histoire. Mais cela prouve seulement qu’il y a beaucoup plus doués que lui en politique dans ce pays là. Il faut savoir l’accepter. Il est aussi vrai que Hermann Yaméogo (tout comme Ram Ouédraogo d’ailleurs) sait qu’il a son avenir politique derrière lui. Mais quoi qu’il en pense, moi je trouve que c’est inélégant de travailler à saboter l’avenir des générations montantes juste parce qu’on en a plus soi même. Çà manque de classe. Et c’est indigne de la part d’une personne que certains avaient entrevu comme présidentiable. C’est pourquoi je lui lance cet appel : Maître Hermann Yaméogo, ressaisissez-vous ! Arrêter d’être le saboteur de toutes les initiatives qui peuvent crédibiliser notre Constitution et lui donner pouvoir sur toute autre considération. Arrêter d’être un saboteur par dépit ou par rancœur. Vous n’en avez pas cure sans doute, mais je le répète : c’est loin de vous honorer, Maître Saboteur !

    Répondre à ce message

  • Le 24 septembre 2014 à 01:20, par YIRMOAGA
    En réponse à : Dialogue politique : La majorité présidentielle et le Front républicain marquent leur accord

    Y a t-il une différence entre le FRONT RÉPUBLICAIN et LA MAJORITÉ PRÉSIDENTIELLE ? ce sont pas les mêmes gens qui composent les deux groupes ? Si ya dialogue et qu’il ya décision à prendre par voix de vote, le CFOP une voix , la majorité de BC une voix, le front républicain de BC une voix. Le dialogue a adopté par consensus au 2/3 des membres participants la décision d’aller au referendum pour se prononcer à la modification ou non de L’A37 de la constitution. BRAVO, la démocratie est en marche au BF. pour l’alternance voulue par les............veuillez patienter, place à la monarchie d’abord ?

    Répondre à ce message

  • Le 24 septembre 2014 à 01:50, par LePapillon
    En réponse à : Dialogue politique : La majorité présidentielle et le Front républicain marquent leur accord

    "De l’avis de M. Yaméogo, il est heureux aujourd’hui que la classe politique dans son entièreté soit disposée au dialogue." Voilà qui est bien dit et c’est tt à fait juste M. Cependant, prquoi avancer d’un pas puis reculer de deux en parlant de victoire ? « une victoire du front républicain qui n’a eu de cesse d’en parler ». « C’est une victoire pour les autorités coutumières et religieuses aussi », a-t-il ajouté.
    A mon avis, il n’y a pas de victoire d’un camp ou d’un autre ! ce qui pourrait sous entendre défaite à quelque part. Chers membres de la classe politique Burkinabé, soyons simplement heureux du fait que tous acceptent l’idée du dialogue et prions afin que ce dialogue soit franc, intègre et sincère pour la paix et la prospérité du Peuple Burkinabé. Ne parlons pas de victoire de tel ou tel autre groupe mais cherchons ensemble et faisons ensemble un BURKINA nouveau. Un BURKINA ou l’on fait fi des intérêts égoïstes pour rechercher l’intérêt général.
    Merci et félicitation au Président Blaise COMPAORE, pour cette heureuse initiative (c’est son rôle ! Facilitateur, Homme de dialogue et Conciliateur). Question : n’est ce pas là le noble rôle que l’on veut te voir jouer désormais ?
    Que DIEU TOUT PUISSANT bénisse et protège le BURKINA FASO,
    Que DIEU TOUT PUISSANT bénisse et protège les Filles et Fils du BURKINA FASO,
    Amen, Amen, Amen

    Répondre à ce message

  • Le 24 septembre 2014 à 02:12, par Sidpawalemda
    En réponse à : Dialogue politique : La majorité présidentielle et le Front républicain marquent leur accord

    On connait la solution, et on veut tourner en rond pour amuser la galerie. Le respect de l’art. 37 et l’alternance en 2015 sont non négociables. L’opposition sait que si elle trahit cette exigence, elle sera vomie tout comme on a vomi le CDP et compagnie. Il suffit d’un message tv de Blaise disant qu’il respecte le principe de son départ en 2015 et inviter les acteurs à dialoguer pour assurer une transition en douceur pour que le dialogue ait un sens, et pour que les inquiétudes s’estompent. Tout autre compromis est de la compromission.

    Répondre à ce message

  • Le 24 septembre 2014 à 03:10, par KONAN
    En réponse à : Dialogue politique : La majorité présidentielle et le Front républicain marquent leur accord

    Dialogue pour quoi on ne va pas négocier il faut aller au referendum ça nous fera gagner du temps ,vive le referendum

    Répondre à ce message

  • Le 24 septembre 2014 à 03:31, par Analyste
    En réponse à : Dialogue politique : La majorité présidentielle et le Front républicain marquent leur accord

    L’opposition est tombée dans le piège de Blaise Compaoré. Le CDP ou le front républicain ne sont pas les vrais protagonistes. Ils représentent Compaoré, pourquoi laisser le serpent et tapper sur ses traces. Le dialogue devrait se faire directement entre l’Opposition qui s’oppose à la modification de l’article 37 et Blaise qui veut s’éterniser au pouvoir.

    Le piège parfait. Un dialogue qui va échouer de façon prévisbile. Et Blasie Compaoré aura trouvé son prétexte parfait pour convoquer le référendum comme quoi les forces politiques sont divisées sur la question.

    Comment se retrouve-t-on dans une situation ou le principal protagoniste réunit tout le monde pour dialoguer de son propre sort ?

    Répondre à ce message

  • Le 24 septembre 2014 à 03:33, par Mechtilde Guirma
    En réponse à : Dialogue politique : La majorité présidentielle et le Front républicain marquent leur accord

    Marian cette haine ne vous mènera nulle part, sinon qu’elle vous a complètement dévalorisé.

    Répondre à ce message

  • Le 24 septembre 2014 à 03:36
    En réponse à : Dialogue politique : La majorité présidentielle et le Front républicain marquent leur accord

    Pour ma part pourquoi inviter le front républicain à un dialogue entre majorité-opposition qui va même jusqu’à donner son accord pour le dialogue. Dans ce cadre précis de majorité-opposition il le dit en tant que qui ? Dans ce cas il aurait fallu inviter également le collège des sages, la COSCA, le comité de médiation qui a déjà fait un pas dans ce sens. Le front républicain ressemble à une association de mécontents,s’il se dit ne pas être ni de la majorité ni de l’opposition d’où vient le fait qu’il est toujours du côté de la majorité comme un acolyte. Ce dialogue est le bienvenu mais malheureusement accouchera d’une souris parce que dans un passé ressent il ya eu un cadre de dialogue-médiation infructueux entre majorité-opposition parce que chacun était ferme dans sa position et ce sont les mêmes personnes qu’on convoque encore qui ont laissé de part et d’autre entendre qu’ils ne changeront pas de position. La majorité a parlé,le front républicain a parlé, l’opposition a parlé et celui qui est assis au centre de ses débats ne dit rien,c’est là que ya déjà échec.

    Répondre à ce message

  • Le 24 septembre 2014 à 04:15
    En réponse à : Dialogue politique : La majorité présidentielle et le Front républicain marquent leur accord

    BLAISE IL FAUT PARTIR LA BAS MAINTENANT TU VEUX QUOI ENCORE

    Répondre à ce message

  • Le 24 septembre 2014 à 05:35, par Tapsoba®(de H)
    En réponse à : Dialogue politique : La majorité présidentielle et le Front républicain marquent leur accord

    Ce dialogue qui consiste ,d une manière sournoise ,à répondre à la question OUI ou NON, acceptez -vous que Blaise Compaoré se mette au dessus de la règle établie consensuellement en 1991 et en 2000 qu est la CONSTITUTION en la manipulant à sa guise ,aura au moins le mérite de faire taire tous ceux là qui nous rabâchent les oreilles avec "le référendum c est pour bientôt,ce n est qu une question de jours." Et tout comme Gbagbo en 2010,notre opposition pourrait aussi faire sienne cette maxime de l ex boulanger d Abidjan :"Le temps est un autre nom de Dieu." Pourvu que ce ne soit pas une diversion pour tirer comme conclusion(on voit déjà venir un certain DICKO) du genre,puisque l opposition reste inflexible sur ses positions(comme s il est écrit quelque part que seule l opposition doit faire des concessions et jamais l autre camp),allons nous départager au référendum.Attendons de voir.

    Répondre à ce message

  • Le 24 septembre 2014 à 08:45
    En réponse à : Dialogue politique : La majorité présidentielle et le Front républicain marquent leur accord

    Michel Ouédraogo, Maxime Kaboré, Jocelyne Vokouma, Ram,Hermann Yaméogo ....c’est ça vous appelez ’’opposition’’ ? Un ramssis d’opportunistes errants Oui

    Répondre à ce message

  • Le 24 septembre 2014 à 08:54, par SOABA
    En réponse à : Dialogue politique : La majorité présidentielle et le Front républicain marquent leur accord

    Vraiment moi je ne perçois pas le sens de ce dialogue. Et ce qui m’énerve le plus c’est quand je vois des plaisantins qui ne peuvent même pas mobiliser leur propre famille derrière eux qui viennent pour dialoguer au non d’un soit disant Front républicain. Franchement je pense que la classe politique (opposant comme maj) gagnerait en se débarrassant des faux politiciens qui embrouille le jeu notre démocratique.

    Répondre à ce message

  • Le 24 septembre 2014 à 09:22, par CHRIS
    En réponse à : Dialogue politique : La majorité présidentielle et le Front républicain marquent leur accord

    Bjr,
    S’il vous plait, citoyens épris de justice et de progrès, ne vous inquiétez point quant à la position de la véritable opposition politique sur le dialogue. Il faut féliciter Zeph et ses amis d’avoir accepté cette invitation qui est intervenue après des années de mépris des opposants par Blaise Compaoré. Le CDP est membre du prétendu ’’front républicain’’, également membre de la majorité, quelle est cette farce que l’on tente de nous servir ? l’ADF-RDA est contre la révision de l’article 37,Gilbert est leur candidat en 2015, mais est toujours avec la majorité, drôle de logique. Il y aura négociation pour la retraite de Blaise Compaoré en 2015 et que plus jamais un Burkinabè ne fasse plus de dix ans au pouvoir. GAME IS OVER
    LA PROPHETIE EST EN MARCHE

    Répondre à ce message

  • Le 24 septembre 2014 à 09:22, par SIDBALLA
    En réponse à : Dialogue politique : La majorité présidentielle et le Front républicain marquent leur accord

    un CCRP bis. ne vous trompez pas messieurs de l’opposition. Blaise prépare à vous prendre dans son piège ; dialogue par ci, concertation par là ,commission de l’autre côté ,commission pour refléchir sur les travaux de la premiere commission en vue d’une concertation pour dialoguer. Du n’importe quoi. Un adage dit : si tu attrapes un serpent par la tête serres bien jusque mort s’en suive. si tu laisses sa tête et tu attrapes la moitié de son corps, c’est toi qui vas mourrir.

    Répondre à ce message

  • Le 24 septembre 2014 à 09:25, par Manitu
    En réponse à : Dialogue politique : La majorité présidentielle et le Front républicain marquent leur accord

    C’est quoi la différence entre ce dialogue à venir et celui organisé il y a peu par les anciens sages ? Certes, c’est Blaise qui l’a initié. Mais ensuite, il va se mettre au dessus du lot, il va commettre un facilitateur et laisser l’opposition échanger avec la majorité. Finalement, comme le craignait l’opposition il y a 9 mois, il pourra se considérer pas comptable si d’aventure les conclusions tirées ne l’arrangent pas. N’est-ce pas pour cette raison qu’on a renvoyé Jean-Baptiste à ses patients, l’archevêque à ses communiants et l’imam à ses sourates ?

    Répondre à ce message

  • Le 24 septembre 2014 à 09:28, par SIDBALLA
    En réponse à : Dialogue politique : La majorité présidentielle et le Front républicain marquent leur accord

    attention messieurs de l’opposition, S’il y a un dialogue c’est entre Blaise et l’opposition

    Répondre à ce message

  • Le 24 septembre 2014 à 09:37, par letimide78
    En réponse à : Dialogue politique : La majorité présidentielle et le Front républicain marquent leur accord

    C’est de quel dialogue on parle même ? que le Prési (BC) dise tout simplement qu’il ne sera pas candidat en 2015 pour qu’on en finisse avec toutes ces mise en scène.

    Répondre à ce message

  • Le 24 septembre 2014 à 09:49, par Thién
    En réponse à : Dialogue politique : La majorité présidentielle et le Front républicain marquent leur accord

    Il est trop tard pour dialoguer, tant les positions sont trachées ! Il faut tout simplement laisser la constitution en l’état car rien ne sortira de ce nouveau feuilleton théatrale que l’on veut organiser pour perdre le temps. Où était ce président qui se rend compte seulement aujourd’hui qu’il faut dialoguer alors que lui-même a ajouté de l’huile au feu ? Il fallait le dialogue au tout début au lieu de passer son temps à faire des déclarations sur les chaînes internationales et vouloir dialoguer quand on est coincé ! Le Burkina a le dos au mur et ce n’est pas ceux qui demandent aujourd’hui le dialogue qui sont prêts à laisser tomber leur position tranchée ! Alors de quoi allons nous parler et à quoi devons nous, nous attendre ? Sauf du vent !

    Répondre à ce message

  • Le 24 septembre 2014 à 09:51, par citoyen déçu
    En réponse à : Dialogue politique : La majorité présidentielle et le Front républicain marquent leur accord

    Une chose est claire ; on ne peut pas être acteur et médiateur à la fois ; en ce ke je sache l’opposition n’a pas de problème avec le cdp car elle lui a même invitée à désigner son candidat autre ke B.C. Ils veulent faire tourner l’opposition en rond et la rouler dans la farine en suite

    Répondre à ce message

  • Le 24 septembre 2014 à 10:03
    En réponse à : Dialogue politique : La majorité présidentielle et le Front républicain marquent leur accord

    attention ! il ya quel dialogue dans ca encore , il s’agit ici pour Blaise de savoir que son mandat est terminé et qu’il doit partir . Est ce que ca c’est aussi compliqué ???? C’est fini, c’est fini ; Messieurs arrêtés de nous tourner en rond. il n’est pas le seul homme à même de gérer ce Burkina. On est fatigué. Rencontre ou les gens espérait , voila , rien de bon n’est sorti. Son mutisme à créer une crise que lui et son camp ne maitrisent pas, qu’il assume les conséquences. Ce n’est pas en toute situation qu’il faut rester ne rien dire. Un homme doit savoir faire connaitre sa position à travers sa parole. Il ne faut jamais laisser le gens parler à votre place, ce n’est pas bien car ca peut entrainer autre chose. L’opposition soyez vigilants, cette démarche n’est pas prévu dans la constitution, son mandat est fini , il ya quelle concertation dans ca ??? c’est nous faire tourner encore en rond, comme dans le cas du collège des sages, CCRP. Dans cette concertation, sa strategie sera de vous diviser, et de vous éloigner des aspirations du peuple !!!! Zeph, Roch, Sank, Salif, Harba ouvrez l’œil surtout le bon. Je n’ ai pas confiance. Les positions sont diamétralement opposées, vous ne pouvez et ne pourrez pas parler meme langage avec le camp d’en face et être en phase avec la constitution et le peuple OK ????. deux mandats= deux mandat. Un seul homme ne peut pas finir tous les chantiers de développement du Burkina ; tu fais ta partition et quelqu’un d’autre viendra poursuivre. c’est encore une nouvelle perte de temps. Il n’a qu’a respecté ses propres propos avant le début du CCRP. l’opposition heii heii, heii, hummmmmmmmmm !

    Répondre à ce message

  • Le 24 septembre 2014 à 10:04, par Belco
    En réponse à : Dialogue politique : La majorité présidentielle et le Front républicain marquent leur accord

    attention ! il ya quel dialogue dans ca encore , il s’agit ici pour Blaise de savoir que son mandat est terminé et qu’il doit partir . Est ce que ca c’est aussi compliqué ???? C’est fini, c’est fini ; Messieurs arrêtés de nous tourner en rond. il n’est pas le seul homme à même de gérer ce Burkina. On est fatigué. Rencontre ou les gens espérait , voila , rien de bon n’est sorti. Son mutisme à créer une crise que lui et son camp ne maitrisent pas, qu’il assume les conséquences. Ce n’est pas en toute situation qu’il faut rester ne rien dire. Un homme doit savoir faire connaitre sa position à travers sa parole. Il ne faut jamais laisser le gens parler à votre place, ce n’est pas bien car ca peut entrainer autre chose. L’opposition soyez vigilants, cette démarche n’est pas prévu dans la constitution, son mandat est fini , il ya quelle concertation dans ca ??? c’est nous faire tourner encore en rond, comme dans le cas du collège des sages, CCRP. Dans cette concertation, sa strategie sera de vous diviser, et de vous éloigner des aspirations du peuple !!!! Zeph, Roch, Sank, Salif, Harba ouvrez l’œil surtout le bon. Je n’ ai pas confiance. Les positions sont diamétralement opposées, vous ne pouvez et ne pourrez pas parler meme langage avec le camp d’en face et être en phase avec la constitution et le peuple OK ????. deux mandats= deux mandat. Un seul homme ne peut pas finir tous les chantiers de développement du Burkina ; tu fais ta partition et quelqu’un d’autre viendra poursuivre. c’est encore une nouvelle perte de temps. Il n’a qu’a respecté ses propres propos avant le début du CCRP. l’opposition heii heii, heii, hummmmmmmmmm !

    Répondre à ce message

  • Le 24 septembre 2014 à 10:08, par ANBGA
    En réponse à : Dialogue politique : La majorité présidentielle et le Front républicain marquent leur accord

    C’est le grand jeux du « Game » of « Throne », Blaise joue le jeux. C’est la pire espèce de jeux de mort que Zeph et ses camarades sont en train de prendre.

    Le peuple est témoin et le seul problème c’est l’histoire de Blaise COMPAORE. Il s’est toujours retourné vers le peuple, ses opposants, les religieux lorsque ça va pas.
    Et après lorsque le problème est résolu, il s’en fiche de qui que ça soit.

    Et ce jeux, on la connait depuis 1987. En tant que citoyen, je remercie le faso.net de me permettre de donner mon avis :

    Tous les paysans comme moi voudront que les coutumes soient respectées : Tous les enfants doivent avoir des funérailles (Thomas, Henry, Lingani, Koama, ect.). Et chacun, un à un ! Le gouvernement doit donner la chance à chaque famille de faire le deuil.

    La réconciliation viendra après ! La justice doit être au service de la paix. Et oui, c’est ainsi que nous aurons une justice indépendante.

    Blaise Compoaré pourrait être protégé par une Loi afin qu’il ait une vie civile de témoignage. Il peut témoigner au peuple les difficultés d’homme d’Etat. C’est à dire, pour le reste de sa vie de civil, publié, expliqué par des conférences sa vie, son histoire dans les universités, les enfants, les écoles, ect. Il faut que le peuple du Burkina Faso et du Monde acceptent lui donner cette chance. Et nous profiterons pour ne plus faire les mêmes bêtises. Et les enfants apprendront.

    Voila ce que le Fils du Larlé propose depuis mon village, mon beau village en ce moment du mois de septembre. Le mil est beau, et le ciel est bleu. Grâce à Thomas et Henry, notre irrigation marche bien et personne ne souffre de faim.

    Dieu bénisse le Burkina Faso !

    Répondre à ce message

  • Le 24 septembre 2014 à 10:10, par Wendmi
    En réponse à : Dialogue politique : La majorité présidentielle et le Front républicain marquent leur accord

    Attention au Front Républicain ! Il s’agit d’un CDP bis ; l’opposition doit poser comme préalable la non participation de ce fameux Front sinon, qu’on fasse appel à toute la société civile également.

    Répondre à ce message

  • Le 24 septembre 2014 à 10:16
    En réponse à : Dialogue politique : La majorité présidentielle et le Front républicain marquent leur accord

    qu’on le veuille ou pas la classe politique est obligée de s’assoir autour d’une table et bien sur avec un médiateur. je crois mieux vaut avoir recours à un médiateur national qu’un international ou panafricain.

    Répondre à ce message

  • Le 24 septembre 2014 à 10:19
    En réponse à : Dialogue politique : La majorité présidentielle et le Front républicain marquent leur accord

    On aime les palabres inutiles et coûteuses et, ce, depuis 3 ans ! et ça continue. Blaise, d’après la constitution a été élue jusqu’en fin 2015 pour son dernier mandat, qu’il travaille à atteindre les objectifs de son programme. Où en sommes-nous aujourd’hui ? la SCADD fait du sur place et l’émergence ne sera pas au rendez-vous pour réduire la misère dans ce pays. Plus grave, que vient faire ce front républicain dans cette histoire avec un véritable panier à crabes où on retrouve de tout, et, notamment, des politiciens qui veulent se recycler et qui ne mobilisent à peine leurs animaux de compagnie dans leur maison. Mais, c’est un spectacle pitoyable que l’on montre à la face du monde d’un pays sans gouvernail qui a mal à sa gouvernance depuis 2 décennies et dont la démocratie reste de façade !

    Répondre à ce message

  • Le 24 septembre 2014 à 10:21, par some
    En réponse à : Dialogue politique : La majorité présidentielle et le Front républicain marquent leur accord

    Pourquoi le CFOP n’a pas été au palais ? L’ opposition dans son entièreté devrait être représentée par qui ?Maître Herman YAMEOGO n’a jamais été crédible et au sein de l’ opposition qu’il prétend faire parti. De toutes le manière le peuple est là et c’est du " WAIT AND SEE "
    Que Dieu bénisse le Burkina-Faso !

    Répondre à ce message

  • Le 24 septembre 2014 à 10:22, par Le pigeon rêveur
    En réponse à : Dialogue politique : La majorité présidentielle et le Front républicain marquent leur accord

    Sacré Blaiso !!! il est vraiment rusé ce bonhomme !!! Créer une pseudo-crise pour s’adonner à son jeu préféré : la médiation ou la facilitation !!!

    Un dialogue entre le chat et la sourris ??? Il faut le pays des hommes dits intègres pour imaginer cette histoire !!! Les hommes politiques de ce pays n’ont aucune vision pour le peuple !

    Point de dialogue, nous avons une constitution, il faut tout simplement la respecter, c’est tout !

    Répondre à ce message

  • Le 24 septembre 2014 à 10:31
    En réponse à : Dialogue politique : La majorité présidentielle et le Front républicain marquent leur accord

    Je revois sur la première photo de la rencontre d’hier, des images du Front Populaire de 1987 : avec bien sûr Blaise Compaoré, l’homme du 15 octobre 1987, capitaine Yé Bongnessan, capitaine Diendéré. Remake de l’histoire ? L’impression est que le régime militaire continue. Je ne le souhaite pas. Quelqu’un peut analyser psychologiquement cette photo ?

    Répondre à ce message

  • Le 24 septembre 2014 à 10:33, par lasage rage
    En réponse à : Dialogue politique : La majorité présidentielle et le Front républicain marquent leur accord

    vraiment qu’on m’éclaire sur le front replubicain qui ne sont ni de l’opposition ni de la majorité qu sont ils sil vous plait.

    Répondre à ce message

  • Le 24 septembre 2014 à 10:38, par CRUZ
    En réponse à : Dialogue politique : La majorité présidentielle et le Front républicain marquent leur accord

    A malin, malin et demi. Si je comprend bien, dans cette affaire de dialogue politique là, c’est Blaise lui même qui est l’objet du problème qui est le médiateur. Si ce n’est pas ça, en tout cas, c’est ça que, je viens de voir hier. L’opposition burkinabè est la cause de tous nos malheur depuis 1966 jusqu’à nos jours. Encor, si elle participe à cette mascarade de dialogue politique où c’est encor celui qui constitue le problème qui organise tout comme il veut et invite qui il veut ; c’est la mort du peuple. Le dialogue politique est terminé depuis 2000 avec le rapport du collège des sages.

    Répondre à ce message

  • Le 24 septembre 2014 à 10:40, par MCA
    En réponse à : Dialogue politique : La majorité présidentielle et le Front républicain marquent leur accord

    Antoine, tu as parfaitement raison ; je ne vois pas de quoi peut accoucher un dialogue dans cette situation d’autant plus que l’opposition ne veut ni référendum, ni prolongation de mandat. ça sera sûrement un dialogue de sourd

    Répondre à ce message

  • Le 24 septembre 2014 à 10:46, par lwal
    En réponse à : Dialogue politique : La majorité présidentielle et le Front républicain marquent leur accord

    bien dit Mariam notre grand retard en démocratie est imputable à ce grand Maitre HERMANN.Ce monsieur contrairement à ce que pensent certains de nos compatriotes est l’homme de main du président du Faso.Il ne s’est jamais opposé au PF,tout ce qu’il entreprend est dans l’intérêt de ce dernier et toujours à son" détriment".C’est ainsi qu’il a accepté se ruiner en rendant le PF célèbre en "patriotisme"en se présentant lui même comme apatride.du même coup nombreux de ceux qui s’opposaient avec sérieux(y compris l’ADF/RDA d’alors) ont systématiquement rejoint le PF qui à leurs yeux n’était plus le pire.Si vous observez de près le comportement de ce type depuis sa fameuse déclaration sur les consignes d’alliance de son feu père(notre valeureux président défunt),vous comprendrez que c’est lui qui fait le pouvoir en place.L’homme est très intelligent et averti.Il joue bien son rôle qui est celui de casser toujours l’opposition à son propre "détriment" au profit de son maitre.Cette fois-ci il n’y arrivera pas tout simplement parce que l’opposition d’aujourd’hui comporte des gens du pouvoir d’hier qui connaissent bien ses rôles et attributions( c’est ce qui explique le toilettage de l’opposition d’ailleurs par ceux bien avertis).Ce mouvement des non alignés est appelé à mourir car il n’aura pas sa place dans la société civile burkinabé !bonne journée à tous.

    Répondre à ce message

  • Le 24 septembre 2014 à 10:47, par dénis
    En réponse à : Dialogue politique : La majorité présidentielle et le Front républicain marquent leur accord

    Du dilatoire comme d’habitude. Rien ne sortira de cette foire. Blaise n’est pas un homme de parole. Au CCRP il avait dit que les points non consensuels resteront à l’état. Exemple : l’article 37 était non consensuel mais le voila qui s’y accroche toujours.

    Répondre à ce message

  • Le 24 septembre 2014 à 10:55
    En réponse à : Dialogue politique : La majorité présidentielle et le Front républicain marquent leur accord

    dès le premier jour du dialogue, l’opposition n’a doit demander un écrit clair sur la non révision de la constitution, la non tenue d’un référendum et l’installation du sénat. faute de ce document qu’ils quittent sans condition la table sinon Blaise veut affaiblir le mouvement anti référendum. le peuple Burkinabè est très vite susceptible. il dira que les opposants sont des vendus et à la prochaine marche le peuple ne sortira pas nombreux alors Blaise profitera de la situation. en ce moment ils (Blaise et son clan) n’ont peur que de notre mobilisation, car s’ils s’amusent cela va dégénérer et très vite le pouvoir tombera. merci s’il vous plait Zeph, Rock, Arba, Ablassé, M. Sankara et tous les responsables du CFOP de prendre mes remarques au sérieux. Blaise veut retourner le rapport de force en sa faveur. un seul mot d’ordre : pas de référendum, pas de modification de A37, pas de sénat. sans cela quittés le dialogue tout de suite et appelés nous le week-end suivant dans la rue, nous viendrons vous soutenir dans votre refus. merci

    Répondre à ce message

  • Le 24 septembre 2014 à 11:05, par LE COQ DU MATIN
    En réponse à : Dialogue politique : La majorité présidentielle et le Front républicain marquent leur accord

    L’opposition ne doit pas commettre l’erreur de croire qu’une quelconque concession pourra être faite sur l’article 37, la majorité est prête à se mettre derrière le parti même s’il s’agit d’un seul qui ne transige pas sur la limitation du mandat ; la date butoir de novembre 2015 est également non négociable ; après avoir concocter tous les scénarios possible en vu de passer en 2015, n’ayant pas cherché à préparer un quelconque candidat parce qu’on se disait que c’est un acquis, le CDP et son mentor pris au dépourvu veulent maintenant négocier ce qu’il n’avaient jamais prévu. Eux n’était pas prêt à faire des concessions et maintenant veulent des autres des concessions parce que leur plan à échouer. On est où là ?
    PAS DE REFERENDUM !
    PAS DE SENAT !
    PAS DE MODIFICATION DE L’ARTICLE 37
    La patrie ou la mort ? NOUS VAINCRONS !!!

    Répondre à ce message

  • Le 24 septembre 2014 à 11:07, par Je n’ai pas la carrure d’un président : Amadou Diemdioda
    En réponse à : Dialogue politique : La majorité présidentielle et le Front républicain marquent leur accord

    Si tu n’as pas la carrure pour devenir président, alors pourquoi tu crées ton parti ? C’est toujours mieux de se taire que de lancer de telles affirmations. C’est comme cela, vous lancez de tels propos et après vous êtes gênés avec l’évolution des choses. Demandez à Rock Christian, quand il affirmait en son temps que la limitation des mandats était anticonstitutionnelle ou antidémocratique. Aujourd’hui, ce n’est pas lui qui demande pardon au peuple pour cette affirmation. Sans oublier Simon Compaoré qui disait en son temps, qu’il n’était pas fou pour lorgner la Présidence du Faso Alors, Hommes Politiques, reflechissez mille et une fois avant de balancer ces déclarations qui vont vous rattraper tôt ou tard. On vous comprend ; c’est la crainte de l’autre qui vous fait perdre les pédales. Ce qui est sûr il ne pourra pas vous mettre dans une bouteille, ça au moins c’est sûr. Ayez la crainte de Dieu et Dieu seul, respect pour les autres humains comme vous. Le Big Boss doit traumatiser ses proches.

    Répondre à ce message

  • Le 24 septembre 2014 à 11:16, par réciproque fausse
    En réponse à : Dialogue politique : La majorité présidentielle et le Front républicain marquent leur accord

    Très belle initiative de la part du président du Faso,on sait bien que tout fini par un dialogue selon que vous partez en guerre ou pas,on finira tous par discuter autour de la même table donc pourquoi pas commencer a dialoguer pendant qu’il est temps ?

    Répondre à ce message

  • Le 24 septembre 2014 à 11:22, par pich’net
    En réponse à : Dialogue politique : La majorité présidentielle et le Front républicain marquent leur accord

    qui n’était pas burkinabè parmi tous ceux qui était au palais hier , donc arrêté vos discours de haine nous sommes tous burkinabè et nous souhaitons qu’il ait une paix durable au pays des hommes intègres. comprenons un peu le sens de la démocratie avant de pouvoir d’exprimé.
    aucune loi n’est au dessus du peuple , donc en cas de litige on fait appel au peuple. il n’est jamais interdit de voter non dans un referendum ! c’est nous qui décidons.
    ils sont tous les mêmes ces politiciens peut être même que les anciens sont mieux que les nouveaux surtout en Afrique.

    Répondre à ce message

  • Le 24 septembre 2014 à 11:27, par ZADANE
    En réponse à : Dialogue politique : La majorité présidentielle et le Front républicain marquent leur accord

    C’est une bonne initiative de convier au dialogue. Aucun parti ne doit faire chaise vide. Chacun doit aller argumenter sa position et écouter l’autre. Nous suivons de près, c’est le devenir prochain de la nation qui se joue.

    Répondre à ce message

  • Le 24 septembre 2014 à 11:36, par avion dans sac
    En réponse à : Dialogue politique : La majorité présidentielle et le Front républicain marquent leur accord

    bien,vraiment notre président est un homme de paix.donc il faut ces gars de l’opposition cherche a avoir cette idée que de ce mettre dans les rues de Ouagadougou pour dire du n’importe quoi sur la tenue du référendum..mais ce que est sur c’est que le président ne laissera jamais ces vieux diriger ce pays dans aucune de ses discours,

    Répondre à ce message

  • Le 24 septembre 2014 à 11:46, par kouna14
    En réponse à : Dialogue politique : La majorité présidentielle et le Front républicain marquent leur accord

    Il s’agit là d’une autre duperie dont Blaise seul a le secret. Je conseille à l’opposition réelle de faire beaucoup attention à ce qu’elle va faire là-bas car tout ce qu’elle dira, tout ce qu’elle fera et même tout ce qu’elle verra sera retenu contre elle. Il s’agit de montrer ici que voilà blaise veut le dialogue, mais c’est Zéphirin qui veut gâter le pays et comme les gens pensent dans leur majorité que ce qui est dit à la télé et à la radio est la vérité, la majorité qui a la télé et la radio à sa disposition fera le maximum de propagande possible pour justifier soit la formation d’un gouvernement d’union national, soit la mise en place d’un forum(manœuvre dilatoire pour repousser les élections présidentielle) et pendant ce temps les pauvre populations souffriront et mourrons d’Ebola et on parlera de referendum ou de sénat avec la bénédiction des oppositions bizarres qui soutiennent est s’opposant car elle trouvera qui le pouvoir a fait un effort donc elles sont d’accord pour tel ou tel aspect. Attention ne cherchez plus les postes ministériels au détriment du peuple comme après la mort de notre journaliste du siècle qui a permis que le pouvoir ait une petite considération pour vous en 2000. Ne dilapidez pas les acquis de toute la galère que nous avons vécu en 98- 99-2000 dans la lutte trop c’est trop. Il y a encore parmi vous des gens qui ont saboté la lutte de 98-99-2000 prêts à récidiver pour les postes ministériels même si tous les Burkinabé vont mourir. A bon entendeur salut !

    Répondre à ce message

  • Le 24 septembre 2014 à 11:57, par le bombardier filitoxeur
    En réponse à : Dialogue politique : La majorité présidentielle et le Front républicain marquent leur accord

    VOISIN ENCORE UNE INVENTION DE BLAISE COMPAORE ; UNE FAUSSE CRISE CRÉÉE EN L OPPOSITION ET LA MAJORITÉ. QUELLE MAJORITÉ ? QUELLE OPPOSITION ? LES DES SONT PIPES A L’ AVANCE ; LE DIALOGUE DEVRAIT REGROUPER LES PRO REFERENDUM ET LES ANTI REFERENDUM LA SOCIÉTÉ CIVILE ET LES RELIGIEUX ; PAS DE FRONT RÉPUBLICAIN DANS CE DIALOGUE ;CE DIALOGUE DEVRAIT ABOUTIR AUX MODALITÉS DE DÉPART DE BLAISE COMPAORE EN 2015 ET UNE RÉCONCILIATION NATIONALE POUR APAISER LES CŒURS ET INDEMNISÉS TOUTES LES VICTIMES DE CE POUVOIR

    Répondre à ce message

  • Le 24 septembre 2014 à 11:59, par Raboyandé
    En réponse à : Dialogue politique : La majorité présidentielle et le Front républicain marquent leur accord

    Si l’opposition accepte l’organisation de ce référendum , alors elle sera un parti mort car elle perdra alors toute crédibilité aux yeux de ses militants et ce sera du genre :le chien retourne à son vomissement.

    Répondre à ce message

  • Le 24 septembre 2014 à 12:06, par ACHILLE DE TAPSOBA
    En réponse à : Dialogue politique : La majorité présidentielle et le Front républicain marquent leur accord

    Bonjour
    La Grande Opposition Attention Attention il peut vous tendre un gros piège pour obtenir son faux referendum en vous faisant des propositions embarrassantes et très coincées. Pour le dialogue il faudra réfléchir 77x7 avant de prendre une bonne décision. Nous doutons de la sincérité de ce dialogue. Le cdp et sa galaxie tient à leur projet funeste"referendum du Oui des pauvres". Tout le peuple soutient la Grande Opposition. Soyez très vigilants ils ont toujours une épée magique dans le sac qui peut faire mal.

    QUE LE SEIGNEUR BÉNISSE LE BURKINA. AMEN
    PAIX ET JOIE A TOUS LES BURKINABÉS. AMEN

    NON AU REFERENDUM
    NON AU SÉNAT.
    NON A LA RÉVISION DE l’A37
    VIVE LE PEUPLE BURKINABÉ
    VIVE LA DÉMOCRATIE A 2 MANDATS
    VIVE L’ALTERNANCE 2015

    ACHILLE TAPSOBA LE BOBOLAIS
    Partisan inconditionnel de l’alternance

    Répondre à ce message

  • Le 24 septembre 2014 à 12:06, par abdraman
    En réponse à : Dialogue politique : La majorité présidentielle et le Front républicain marquent leur accord

    avant tt propos mes tres chers, je ne suis pas burkinabè excusé moi d’avoir mêler dans cette politique. que ça soit le parti au pouvoir ou les partis de l’opposition, surtt cherchés à tt prix de regler ce probleme dans la paix la plus absolue. et je pense que mon pays d’accueil le BF a un avenir tres remarquable. donc que Dieu nous aide......

    Répondre à ce message

  • Le 24 septembre 2014 à 12:07, par Kon N’doungtouly
    En réponse à : Dialogue politique : La majorité présidentielle et le Front républicain marquent leur accord

    L’heure est grave ! il faut une forte dose de surpassement de soi de chacun des acteurs politiques pour sauver la paix au Faso. L’humilité doit provenir d’abord du régime ,car c’est lui qui détient la force publique et la force politique dite la majorité .C’est deux éléments n’offrent pas au régime un droit absolu d’exercer un écrasement de tous ceux qui n’épousent pas les principes du pouvoir , j’ai ma liberté d’être opposant et mon droit de l’exprimer sans le risque d’encourir l’angoisse d ’affectation arbitraire , l’éteigne ment de ma dignité par la voie du garage ,c’est à dire un bureau avec un calendrier sans dossier à traiter si je suis fonctionnaire compétent de l’état ,et coupé des marchés publiques si je suis entrepreneur BTP ou du commerce . Aujourd’hui , le dialogue doit porter sur l’ amnistie du Président Compaoré c’est le seul gage qu’on doit lui accorder au nom de la paix pour le pays , un point et c’est tout .

    Répondre à ce message

  • Le 24 septembre 2014 à 12:07, par Nabi II
    En réponse à : Dialogue politique : La majorité présidentielle et le Front républicain marquent leur accord

    Laisser Blaise danser son Tango ( un pas devant deux pas en arrière). on attend seulement son dernier pas .

    Répondre à ce message

  • Le 24 septembre 2014 à 12:09, par la mer dans verre
    En réponse à : Dialogue politique : La majorité présidentielle et le Front républicain marquent leur accord

    c’est tous ce qu’on demande dans ce pays et non des querelle entre les gens a cause d’une simple petite histoire de qui pourra bien satisfait le besoin des citoyens burkinabés.
    mais une chose est bien que le président est le détenteur de tous dans ce pays et je crois bien que nous allons l’aider a accomplir cette tache qui pourra faire bénéfice a tous un chacun de nous.

    Répondre à ce message

  • Le 24 septembre 2014 à 12:11, par LE GUIDE
    En réponse à : Dialogue politique : La majorité présidentielle et le Front républicain marquent leur accord

    Opposition, occupez vous des préparatifs pour les élections de 2015, c’est ce que le peuple vous demande. Si le CDP n’a pas un homme crédible pour le représenter à part Blaise Compaoré, alors tampis pour eux. Quand au front de je ne sais quoi (ce n’est pas des républicains), ils seront utiles en tant que simples électeurs. Merci

    Répondre à ce message

  • Le 24 septembre 2014 à 12:15, par jeune conscient
    En réponse à : Dialogue politique : La majorité présidentielle et le Front républicain marquent leur accord

    le chose la plus légale est ce que notre président est en train de faire chemin avec.et si on a des personnes qui se disent que c’est une manière pour ce faire imposer alors la je dois vous dire vous êtes dans ’erreur total.car ce Mr a vraiment une pensée qu’il a depuis un certain temps dans la tête,le soucis de son peuple souverain.

    Répondre à ce message

  • Le 24 septembre 2014 à 12:26, par RV
    En réponse à : Dialogue politique : La majorité présidentielle et le Front républicain marquent leur accord

    Le Blaiso est le grand gagnant en cas de dialogue !

    Répondre à ce message

  • Le 24 septembre 2014 à 12:32, par Freeman
    En réponse à : Dialogue politique : La majorité présidentielle et le Front républicain marquent leur accord

    Que répondre ? Vraiment, on est fatigué M. Compaoré. Merci pour tout ce que vous avez fait pour notre pays. Allez vous reposer et laissez quelqu’un d’autre continuer le job. Le pays n’est ps votre propriété, même si vous avez tendance à le penser.

    Dieu bénisse le Burkina !

    Répondre à ce message

  • Le 24 septembre 2014 à 12:44, par yameogo
    En réponse à : Dialogue politique : La majorité présidentielle et le Front républicain marquent leur accord

    Bon plan de Blaise

    Répondre à ce message

  • Le 24 septembre 2014 à 12:58
    En réponse à : Dialogue politique : La majorité présidentielle et le Front républicain marquent leur accord

    (Le PF + BC ) + CDP + FR d’un côté et Opposition (+0 du moins la majorité du peuple) de l’autre ça commence bien la manœuvre...DIEU BÉNISSE LE BURKINA FASO ET SES FILLES ET FILS

    Répondre à ce message

  • Le 24 septembre 2014 à 13:14, par brama ks
    En réponse à : Dialogue politique : La majorité présidentielle et le Front républicain marquent leur accord

    blaise invite ces gences la pour quel dialogue ?si c’est pas pour les intimider moi je vois pas .tout est deja claire tu as fini ton mandat il n’ya plus rien a dialoguer,laisse ceux qui sont chanceux de competire se preparent tranquilement pour leur election ok/ ca sera pas la fin de tes jour si tu n ai plus presi donc soit claire envers les partis politiques a l’occasion de cette rencontre pour la paix au faso.tien bon Mr ZEPH la route n’est plus longue.

    Répondre à ce message

  • Le 24 septembre 2014 à 13:44, par verdad
    En réponse à : Dialogue politique : La majorité présidentielle et le Front républicain marquent leur accord

    Ceux qui disent que non au référendum doivent avoir leur motif on ne peut pas soutenir une position comme ça sans nous dire quel est l’objet de cette prise de position,en réalité il n’y a a aucune.Seulement qu’ils refusent parce que leur intérêt personnel est menacé et quand c’est comme ça personne ne peut vous aider.

    Répondre à ce message

  • Le 24 septembre 2014 à 13:48, par xoxo
    En réponse à : Dialogue politique : La majorité présidentielle et le Front républicain marquent leur accord

    sincèrement je suis contre la modification de l’art 37 mais je commence à être pour un réferendum. Il est inadmissible que des individus pareils décident dans le cadre d’une faux dialogue de l’avenir du pays ! Ce sont tous ces gars qui nous ont mis là où on est en ce moment !

    Répondre à ce message

  • Le 24 septembre 2014 à 14:05, par sidkawalmdé
    En réponse à : Dialogue politique : La majorité présidentielle et le Front républicain marquent leur accord

    Dialogue politique : La majorité présidentielle et le Front républicain marquent leur accord.
    On nous avait annoncé une rencontre entre la majorité et le président d’une part, et une rencontre entre l’opposition et le président d’autre part. Que vient faire le front républicain dans ces concertations. Apprenons à être clairs, et à être francs. En fin de compte, nous avons vu trois délégations ; pourquoi ?

    Répondre à ce message

  • Le 24 septembre 2014 à 14:26, par Ouvre l’oeil
    En réponse à : Dialogue politique : La majorité présidentielle et le Front républicain marquent leur accord

    Aie, c’est parti pour (comme ils n’arrivent pas à s’entendre après que Blaise les ai envoyés à un dialogue, il prend le peuple en témoin et tranche pour son référendum ). Quel dialogue il peut y avoir lorsque je demande ce qui me revient de droit ? Prochainement le CFOP doit demander à rencontrer blaise et le CDP, c’est la poule et ses œufs. Si les Herman sont invités les Smocki doivent y être.

    Répondre à ce message

  • Le 24 septembre 2014 à 15:09, par Le Burkina D’abord
    En réponse à : Dialogue politique : La majorité présidentielle et le Front républicain marquent leur accord

    Je crois qu’il ya quelque chose qui ne tourne pas rond là !! Quelqu’un qui a dirigé un pays pendant 28 ans, qui a utilisé tout type de subterfuges pour règner d’une main de fer faisant des avantages indus à sa famille et à ses copains, quelqu’un qui a promulgué la Constitution dans sa version actuelle en toute liberté et connaissance de cause, quelqu’un qui, aux termes de la loi, est en fin de mandat, quelqu’un qui, par génie, ruse ou manie,a réussi à diviser le peuple par ses ambitions boulimiques d’un pouvoir advitam eternam, quelqu’un qui est en première ligne de la division qu’il a préparée lui-même, quelqu’un qui est le seul bénéficiaire de la macabre modification de la COnstitution, comment peut-il être médiateur dans cette crise ?
    Il est juge et partie !! Et par conséquent, il ne peut être impartial !!
    Je crois que Blaise est conscient de ce que son projet de referendum est matériellement impossible à réaliser et très risqué au regard de la mobilisation des jeunes contre le fait de l’admettre encore comme leur président. En s’habillant dans les costumes de médiateur autoproclamé il sait qu’il est le seul à y gagner !! Il sait que l’opposition sera contrainte à un certain moment de faire ne serait-ce que quelque concession sous la forme de lenga par exemple !! Et le gagnant ce sera lui !! Pendant le lenga il pourra user de manoeuvres et manigances qu’on lui connait pour ne pas respecter une fois de plus sa parole !! Donc c’est pour dire qu’il s’agit d’un marché de dupes !! Il faut donc que l’opposition campe et ne concede rien. Il n’a pas le choix, et s’il est convaincu de sa victoire, qu’il appelle au référendum et on verra. Depuis quand on dialogue pour qu’un président respecte une Constittuion ? C’est fini, il fait ses bagages et dit aurevoir !!

    Répondre à ce message

  • Le 24 septembre 2014 à 15:56, par LE JUSTE
    En réponse à : Dialogue politique : La majorité présidentielle et le Front républicain marquent leur accord

    SI BLAISE NE CLARIFIE PAS SA POSITION,IL NE PEUX PAS ETRE UN JUGE OU UN MÉDIATEUR DANS UN CONFLIT OU IL EST PARTI.
    ATTENTION C’EST SON ARME FAVORITE.
    VEUT-IL OUI OU NON TRIPATOUILLER NOTRE CONSTITUTION POUR SE REPRÉSENTER ?
    SI NON , QU’IL LAISSE LES CHOSE SUIVRE LEUR COURS.
    SI OUI C’EST CLAIRE ET ON PEUT DIALOGUER AVEC LUI ET SON CAMP. ET LA, IL Y A DEUX CAMPS.
    S’IL AVAIT RESPECTE L’OPPOSITION AU TEMPS DE LEUR MASCARADE DE CCRP ON N’EN SERAIT PAS ARRIVE LA.

    Répondre à ce message

  • Le 24 septembre 2014 à 16:11, par Le Sphinx de Pissy
    En réponse à : Dialogue politique : La majorité présidentielle et le Front républicain marquent leur accord

    J’approuve l’initiative d’élection couplé Référendum+ Présidentielle en 2015 ou en 2014 fonction du choix de la majorité présidentielle sans la particpation de BC bien sûr.

    Répondre à ce message

  • Le 24 septembre 2014 à 17:03
    En réponse à : Dialogue politique : La majorité présidentielle et le Front républicain marquent leur accord

    Sur la photo, le ministre de l’A 37 semble être perdu dans ses pensées. Observer le bien.

    Répondre à ce message

  • Le 24 septembre 2014 à 17:24, par omar
    En réponse à : Dialogue politique : La majorité présidentielle et le Front républicain marquent leur accord

    Pas rassurant, mais attendons de voir !!!. Sinon, le Président aurait du nous faire gagner en temps en clamant que l’article 37 ne sera plus modifié et demandons une transparence dans les elections de 2015 et que le meilleur gagne. C’est la seule solution pour nous sortir de la crise. En plus, les Ram, Hermann ne comptent sur l’échiquier national et je ne vois pas la pertinence de discuter encore avec ces ennemis du Peuple burkinabé

    Répondre à ce message

  • Le 24 septembre 2014 à 17:25, par beti
    En réponse à : Dialogue politique : La majorité présidentielle et le Front républicain marquent leur accord

    PAUVRE BURKINA COMMENT NÉGOCIER UN DÉMOCRATE DE PARTIR EN FIN DE SON MANDAT CONSTITUTIONNEL ? DRÔLE DE DÉMOCRATE CELUI MÊME QUI A VOULU DONNER DES LEÇON A LA PLUS ANCIENNE DÉMOCRATIE DU GLOBE.IL VEUX UNE SORTIE HONORABLE MAIS CA SERA INJUSTE SI LES BURKINABÉ LE LUI CONCÉDÈ ALORS QUE LUI IL N’A PAS ÉCOUTÉ LES CRIS DE TOUS LES MORTS QUE SON RÉGIME A EXÉCUTÉ. DIEU MÊME SERAIT INJUSTE SI IL L’ACCORDE ; MAIS DE SON COTE IL N’Y A PAS DE DOUTE IL EST LE MEILLEUR DES JUGES SELON LES SAINTES ÉCRITURES. DIEU AIDE NOUS.

    Répondre à ce message

  • Le 24 septembre 2014 à 17:32, par Le Fatotchiè
    En réponse à : Dialogue politique : La majorité présidentielle et le Front républicain marquent leur accord

    Si Blaise réussit à assoir la majorité et l’opposition sur la table de dialogue ;alors quel sera son rôle dans ce dialogue ? Facilitateur ? Sinon que tout le problème c’est lui. Qu’il sache que s’il respecte la constitution à savoir que son mandat finit en 2015 par conséquent il quitte Kossyam et céder le fauteuil à quelqu’un d’autre peu importe le parti politique de ce dernier ;alors on ne parlera même plus de dialogue entre Xet Y encore moins Z. Mais si d’aventure,il tient mordicus à vouloir se raccrocher à ce fauteuil ; qu’il nous laisse tranquille avec ce semblant de dialogue. Dans ce cas nous allons tous nous préparer à affronter tout ce qui se dressera entre nous l’alternance et ça quelque soit le prix ; même au sacrifice suprême. De toute façon d’autres pays ont déjà connu des situations plus dures que nous et ces nations existent toujours sur la planète. Retenez que : « aucun enfant n’est terrible et ne pas savoir que la terreur n’est bien que sur l’autre » .

    Répondre à ce message

  • Le 24 septembre 2014 à 17:46, par ouedraogo jacob
    En réponse à : dialogue social

    soyons optimiste les amis. qu’il ait referendum ou pas, toute mesentente se termine toujours par un dialogue. le peuple doit savoir que tous ces politiciens veulent utiliser le peuple pour atteindre leurs objectifs et ils ne feront rien pour lui . soyons vigilant et solidaire pour ne pas se laisser manipuler. c’est leur propre interet qui les preocupe. je vous invite a ne pas ceder aux diversions et auxo manipulations politiciennes et

    demagogiques

    .

    Répondre à ce message

  • Le 24 septembre 2014 à 18:03, par wendyam
    En réponse à : Dialogue politique : La majorité présidentielle et le Front républicain marquent leur accord

    la vérité triomphe pour le bonheur du peuple burkinabè Merci Président COMPAORE pour votre patriotisme et votre lucidité. Une autre personne aurait mis le pays à feu et sang.

    Répondre à ce message

  • Le 24 septembre 2014 à 18:28, par pilipili
    En réponse à : Dialogue politique : La majorité présidentielle et le Front républicain marquent leur accord

    Du dilatoire, du dilatoire, encore du dilatoire.

    De quoi Blaise a t-il peur s’il quitte le pouvoir en 2015 ? DITES LE NOUS !

    Répondre à ce message

  • Le 24 septembre 2014 à 18:34, par commando invisible
    En réponse à : Dialogue politique : La majorité présidentielle et le Front républicain marquent leur accord

    L’accord est tellement simple que nul n’a besoin de passer a la Sorbonne pour comprendre,nous sommes bien conscient d’être dans un pays de droit et non dans la jungle où les plus forts mangent les plus faibles,par conséquent le droit,la loi se doit d’être appliqué c’est au moment quand on inscrivait le référendum dans la constitution qu’il fallait protester mais pas maintenant. Réfléchissons un peut avant,le référendum se tiendra,le peuple ira voter soyez tranquille !!!!!!!!!!!!!!!!

    Répondre à ce message

  • Le 24 septembre 2014 à 18:43, par gros bras mince
    En réponse à : Dialogue politique : La majorité présidentielle et le Front républicain marquent leur accord

    Lentement mais sûrement le peuple sen rapproche vers le référendum,nous sommes tout a fait confiant quand a la tenue de cette élection et rassurer vous rien ne se passera ou du moins tout se passera comme prévu,l’arbitrage du peuple est la seule voix a nous départager dans ce cas de figure d’où la tenue de ce référendum !!!!!!!!!!!!

    Répondre à ce message

  • Le 24 septembre 2014 à 19:34, par ouedassi
    En réponse à : Dialogue politique : La majorité présidentielle et le Front républicain marquent leur accord

    Faisons un calcul arithmétique simple c’est le niveau de ... il ne se complique pas trop la tâche - majorité présidentielle 6 membres dont 4 oui pour le référendum et 2 non, - pour l’opposition 6 membres pour 6 non pour le référendum donc le non remporte avec 8 voix à la majorité simple. Il n’est pas f.... c’est pourquoi la présence des festivaliers (FR) est nécessaire. Les festivaliers au nombre de 5 dont 2 oui pour le référendum et 3 potentiellement non mais réellement oui vont peser dans la balance. Ainsi le cirque d’hier 23/09/2014 donne les résultats suivants : - 3 délégations de 17 membres reçues pour ou contre le référendum camouflé dans un scrutin secret, - 8contre et 9 pour.

    Répondre à ce message

  • Le 24 septembre 2014 à 20:43, par l’intrépide
    En réponse à : Dialogue politique : La majorité présidentielle et le Front républicain marquent leur accord

    Les dés sont déjà pipés. Le service de communication de la presse présidentielle a dit que Blaise recevait la majorité et l’opposition ; A l’arrivée c’est le front républicain qui s’ajoute aux 2 autres ; lequel est pro-Blaise. Est ce à dire que le front prendra t-il part au dialogue ? Ma question s’adresse à Blaise initiateur.
    Quant à l’opposition, le piège du dialogue peut se refermer sur lui ; auquel cas il peut prendre un sérieux cout qui pourra lui couter cher en ce sens que dans un dialogue on cherche à rapprocher les positions. Or ici le problème est simple:Blaise en 2015 aura épuisé ses cartes au terme de la constitution et doit déménager de Kosyam alors que le coin lui plait tellement qu’il teint à y mourir. Le mieux pour l’opposition est de constater dès l’entame qu’elle est est conviée à un dialogue de sourd d’en sortir et d’inviter ses militants à un meeting d’explication.

    Répondre à ce message

  • Le 24 septembre 2014 à 21:17, par la PAIX
    En réponse à : Dialogue politique : La majorité présidentielle et le Front républicain marquent leur accord

    je crois que c’est gagner d’avance vue le film qui passe. je demande à l’opposition d’accepter faire des concessions et de laisser le blaiso faire le référendum. comme l’opposition est convaincu que le peuple dira NON il faut lui permettre de le dire. si l’opposition se comporte comme une barrière ça va péter et le blaiso aura raison de l’accuser de coupable et son reigne se prolongera.

    Répondre à ce message

  • Le 24 septembre 2014 à 21:18, par LE JUSTE
    En réponse à : Dialogue politique : La majorité présidentielle et le Front républicain marquent leur accord

    CET ARTICLE EST DÉMAGOGIQUE. SURTOUT LA TITRAILLE. VRAIMENT PAS PROFESSIONNEL.
    DOMMAGE !!!!!

    Répondre à ce message

  • Le 24 septembre 2014 à 22:09, par sanogo de samoroguan
    En réponse à : Dialogue politique : La majorité présidentielle et le Front républicain marquent leur accord

    Pour tous ceux qui ne sont plus de ce monde de par ta main,nous te demandons de respecter la constitution que toi-même as redigé et modifié deux fois déjà.

    Répondre à ce message

  • Le 24 septembre 2014 à 22:37, par Bibèga
    En réponse à : Dialogue politique : La majorité présidentielle et le Front républicain marquent leur accord

    MAIS quel bel article !en toute franchise il nous fallait un truc pareil afin de mieux comprendre !a constater nous remarquons que d’aucun abuse de leur profession et réputation pour nous berner,tous en oubliant qu’il y’a aussi de personnes de bonne intention qui nous appel au garde afin de comprendre qui est qui et surtout de se méfier des opportunistes:nous appelons le peuple Burkinabé a la méfiance et surtout a cultiver l’esprit de la paix tant souhaité ces derniers temps par le Fr !oui au changement,OUI a la démocratie,OUI a la souveraineté du peuple !

    Répondre à ce message

  • Le 24 septembre 2014 à 23:20, par Le Terrible
    En réponse à : Dialogue politique : La majorité présidentielle et le Front républicain marquent leur accord

    Franchement je tiens a saluer cette initiative du président qui
    prône pour un dialogue ?IL faut que les gens comprennent que même
    si nous somme contre quelque chose le dialogue est très important en ce moment !
    Dans la situation actuelle il faut forcement le referendum pour que chacun puisse
    s’exprimer.Si tu es pour tu dis OUI si tu es contre tu dira Non et c’est tout !!

    Répondre à ce message

  • Le 24 septembre 2014 à 23:54
    En réponse à : Dialogue politique : La majorité présidentielle et le Front républicain marquent leur accord

    Si ce dialogue peut permettre à certains "sur-zélés" qui défendent plus leurs privilèges que l’ intérêt du peuple, de voir la réalité en face, ce serait bien ! Il faudra cependant garder à l’ esprit qu’aucune Nation sérieuse ne peut se construire sans qu’elle se donne des règles. Ainsi donc, même le peuple bien que souverain, n’est pas au-dessus des règles. La limitation des mandats dans son principe introduit dans la constitution a été acceptée par le peuple burkinabè dès 1991 et n’a jamais lors été appliqué en 23 ans. Quel respect les hommes aux affaires ont-ils donc pour ce peuple qui leur a confié sa destinée ? La pseudo crise autour de l’article 37 est une injure au peuple qu’on veut montrer à l’opinion instable. Les hommes politiques sont divisés sur la question, mais pas le peuple. Arrêtez de travailler à diviser votre peuple afin de le prendre en témoin pour arbitrer vos égoïstes intérêts.

    Répondre à ce message

  • Le 25 septembre 2014 à 03:29, par Michel
    En réponse à : Dialogue politique : La majorité présidentielle et le Front républicain marquent leur accord

    Si tout le monde veut la paix pour notre cher pays, alors consultons le peuple qui lui seul represente l’ensemble des formations politiques du Burkina Faso (opposition comme mouvance). Soyons logiques et ne cherchons plus des poux sur une tête rasée.

    Répondre à ce message

  • Le 25 septembre 2014 à 23:06, par Ka
    En réponse à : Dialogue politique : La majorité présidentielle et le Front républicain marquent leur accord

    En tant qu’un partisan farouche de l’alternance politique, un moteur robuste et un volant solide pour conduire le destin de notre pays dans l’émergence et dans la paix qui sera un beau héritage pour notre jeunesse, Je demande au président Blaise Compaoré de jouer un franc Jeu dans ce dialogue qui est l’avenir du pays que nous aimons tous. Et la question que je me pose, avant que ceux qui veulent le suivre en enfer en faisant suicidé notre pays, comme Assimi kouanda le diplomate, Alain Yoda le Français, Achille Tapsoba le commis planton du CDP, Herman Yameogo le semeur de zizanie : ‘’’’’’que vous voulez-vous laisser en héritage a notre jeunesse qui sera une bonne conductrice de l’alternance politique de notre pays ? ‘’’’’ La politique de ventre ? Le tripatouillage de nos articles de loi ? Les achats de conscience ? L’impunité et l’injustice ? La répression ? Les crimes ?’’’’’
    Ce n’est pas un bon héritage ni un bon exemple pour l’avenir de notre pays, ni pour la jeunesse qui veulent le développer pour suivre la vitesse de la nouvelle génération de développement du 21e siècle.

    Ma deuxième question est de demander au peuple Burkinabé, qu’est-ce que Herman Yameogo en 27 ans dans la politique de notre pays, qu’est ce qu’il a apporté de concret ? ‘’’’Rien que de la division et de la politique de gosier qui s’appelle de la zizanie.’’’’’

    Assimi Kouanda qu’est ce qu’il apporté comme contribution aux 6 engagements pour le développement de notre pays visible aujourd’hui ? ‘’’’’Rien que la politique de fiction sans fondement.’’’’’
    Acille Tapsoba l’incapable et commis du parti qu’avec des idées destructives et criminel, le sous-marin de la répression.
    Maxim Kaboré, et autres qui veulent suivre le président a son suicide ne sont pas une équipe qui peut faire avancer notre pays et ne mérite pas d’être écouté par un peuple qui veut que son pays avance dans la paix.

    Je demande au peuple Burkinabé qui a vu les réalisations des 6 engagements de 1998 à 2006 dont nous louons tous, quelle était la bonne équipe derrière un représentent qui est le président Blaise Compaoré pour réaliser ces engagements qui a développer notre pays a moins de 10 ans, ce sont ceux dont la nouvelle équipe a politique de ventre en ont écarté avec cruauté a la politique d’autruche.

    Pourquoi le silence des Dr. Bongnessan Arséne Ye, des personnes dont j’ai assisté à la rectification de certaines choses pour faire avancer notre pays pourtant au côté du président ? Pourquoi le silence du fougueux juriste Mélégué Maurice Traoré le père de la nouvelle constitution Burkinabé ou nous avons assisté nuit et jour pour les mettre en ordre afin de protéger le peuple ? Le silence de Juliette Bonkongou, Pierre Tapsoba, tous ce monde qui sait que l’alternance politique est le seul moyen pour faire avancer un pays, savent que la lettre et l’esprit de l’article 37 est le seule arbitre internationale qui peut donner un carton rouge a un président du Faso qui veut duper son peuple, paroles de Bognessan et Komi sambo Antoine 1991.

    Je condamne tout ce monde qui ont fait le Burkina et son représentant Blaise Compaoré et qui sont encore plus proche de lui, et fait le silence.
    Je félicite ceux qui ont eu la chance de réfléchir a temps comme Rock Kaboré, Salif Diallo, Simon Compaoré et autres, qui ont pris le large pour défendre l’article 37 et l’alternance politique dans notre pays.

    Je remercie tous ceux qui me critiquent, on est en démocratie mondiale protégé par la CPI et la communauté internationale. Je remercie aussi ceux qui m’envoient des messages d’encouragement dans mon Em. Je suis pour la politique de développement et l’avenir de nos enfants, et non la politique de ventre.

    Répondre à ce message

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter


LeFaso.net
A propos..
Flux  RSS 2.0
Plan du site
Nous contacter
Condition d'utilisation
Responsabilité
Cookies et cache
Version mobile
Publicité
Partenariat

LeFaso.net © 2003-2018 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés