Lutte traditionnelle : La fédération burkinabè prépare la relève

lundi 22 septembre 2014 à 00h25min

La fédération burkinabè de lutte traditionnelle a organisé la 2e édition du championnat national, pool jeunes, les 19 et 20 septembre 2014. Venus de 9 provinces du Burkina, les différents concurrents avaient tous moins de 23 ans. C’est l’arène Hermann Serge Sanou de l’INJEPS qui a servi de cadre pour les ‘’combats’’. Cette compétition vise à préparer la relève, mais aussi et surtout les prochains jeux de la CEDEAO.

RÈagissez ‡ cet article Réagissez
Lutte traditionnelle : La fédération burkinabè prépare la relève

Durant ces deux jours de compétition, les lutteurs ont livré une trentaine de combats dans quatre catégories (les moins de 60kg, 65kg, 70kg et 75kg). Les demi-finales et finales se sont déroulées le 20 septembre et ont mobilisé un nombre important de spectateurs. Et, le spectacle était au rendez-vous pour les profanes, à entendre les ovations. Mais, les techniciens estiment qu’il y a encore beaucoup d’efforts à faire. En effet, les arbitres ont dû brandir des avertissements à plusieurs reprises pour « passivité » dans le combat.

Comme, il fallait s’y attendre, les lutteurs du Nayala se sont taillés la part du lion, en remportant trois des quatre catégories. Le Sanguié s’est imposé dans la plus petite des catégories (moins de 60 kg) avec Moussa Bakouan. Les autres vainqueurs ont pour noms : Konané Théodore (65kg), Konané Réné (70kg) et Kawané Ernest (75kg). Tous les finalistes ont été primés. Ainsi, le vainqueur dans chaque catégorie a reçu 30 000f, 25000f pour le finaliste, 20 000f pour le 3e et 15 000f pour le 4e.
En plus de préparer ces jeunes pour assurer la relève de l’équipe nationale sénior, actuellement vieillissante, ce championnat réservé aux moins de 23 ans servait aussi de cadre de préparation pour les prochains jeux de la CEDEAO. La lutte traditionnelle est l’une des disciplines phares de la CEDEAO. Aux derniers jeux organisés à Accra au Ghana en 2012, le Burkina avait réussi à se hisser à la 2e place après le Niger à l’issu des jeux de la CEDEAO.

Des motifs de satisfaction

L’édition 2014 des jeux de la CEDEAO était initialement prévue pour se tenir à Abidjan le mois dernier (août), mais elle a été reportée à une date ultérieure, pour cause de la maladie à fièvre Ebola qui sévit actuellement dans la sous-région. La fédération burkinabè espère que cette compétition pourra se tenir d’ici à début 2015. Car, à l’issue de ce championnat national, il y a des motifs de satisfaction, selon le président de la fédération burkinabè de lutte traditionnelle qui se réjouit du niveau de certains lutteurs. « Il y a beaucoup de bonnes graines, beaucoup de technicité. J’ai déjà dans mon calepin au moins cinq éléments qui sont très bons, qui peuvent défendre notre titre de vice-champion que nous avons obtenu à Accra il y a deux ans. Aux prochains jeux de la CEDEAO, je suis sûr qu’on aura des médailles », précise Pierre Badiel.

« Toutes les disciplines ont besoin d’avoir une bonne pépinière. Et, je voudrais féliciter la fédération burkinabè ainsi que la CEDEAO d’avoir pensé à instituer cette catégorie qui permet à ces jeunes-là de se faire valoir, de se faire connaître et permettre à nos techniciens de les retenir et de les préparer sur le plan africain. Les combats que nous avons vus démontrent que ce sont des athlètes du futur », soutient Charles Tapsoba, conseiller technique du ministre des sports et des loisirs. Il représentait le ministre Yacouba Ouédraogo.
Après cette compétition, la fédération burkinabè de lutte traditionnelle entend organiser une session de formation pour relever le niveau des encadreurs d’ici à la fin de l’année 2014.


Palmarès de la 2e édition du championnat national, Pool Jeunes

Moins de 60 kg
Vainqueur : Moussa Bakouan (Sanguié)
2e : Ki Edouard (Houet)
3e : Konané Gaoussou
4e : Toni Fulgence

Moins de 65 kg
Vainqueur : Konané Théodore (Nayala)
2e : Bationo Bouma (Sanguié)
3e : Toé Charles (Houet)
4e : Kansié Djohié (Bougouriba)

Moins de 70 kg
Vainqueur : Konané Réné (Nayala)
2e : Ky Serges (Sourou)
3e : Banao Bebatou
4e : Ki Victorien

Moins de 75 kg
Vainqueur : Kawané Ernest (Nayala)
2e : Toé Charles (Kadiogo)
3e : Ki Bonaventure
4e : Bako Bitia

Moussa Diallo
Lefaso.net

Imprimer l'article

Vos commentaires

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter


LeFaso.net
A propos..
Flux  RSS 2.0
Plan du site
Nous contacter
Condition d'utilisation
Responsabilité
Cookies et cache
Version mobile
Publicité
Partenariat

LeFaso.net © 2003-2017 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés