Hadj 2014 : 1600 pèlerins partiront de Bobo

dimanche 21 septembre 2014 à 17h43min

Après Ouagadougou le 17 septembre, Bobo-Dioulasso a enregistré son premier vol pour le hadj 2014 samedi 20 septembre dernier. A bord du boing 747-400 de Nasair, une compagnie saoudienne, ce sont 500 pèlerins (190 femmes et 310 hommes) qui sont allés accomplir le cinquième pilier de l’Islam à Médine.

RÈagissez ‡ cet article Réagissez
Hadj 2014 : 1600 pèlerins partiront de Bobo

« Ce hadj 2014 a été d’une très bonne organisation ». Cette phrase a été prononcée par nombre de personne notamment, des autorités locales, des responsables des agences de voyage mais aussi des pèlerins. Accueillis dès 8heures, sous une grande tente dressée devant l’aéroport international de Bobo-Dioulasso, les futurs « Hadja » et « El hadj » ont été appelés à remplir les formalités policières avant d’accéder à la salle d’embarquement. En effet, annoncé pour 12h42, c’est à 12h55 que l’avion de nasair a atterri sur le tarmac de l’aéroport. Commence alors le convoi des pèlerins pour l’embarquement aux environs de 14h40. D’abord les femmes, ensuite les hommes en présence des autorités venues leur souhaiter un bon hadj. Etait de ces autorités le secrétaire général de la province du Houet représentant le gouverneur de la région, Abdalah Sangaré. Il a pour sa part formulé le souhait d’un bon voyage afin que les pèlerins puissent accomplir cette tâche religieuse dans la sérénité, la santé… Même message livré par le bourgmestre de la commune Salia Sanou qui souhaité plus de solidarité et d’entente entre eux, car dit-il : « Vous allez représenter tout un pays, le Burkina Faso. Soyez donc solidaires et qu’Allah vous accompagne et vous assiste ».

1600 pèlerins pour 4 vols

Il y a au total 1600 pèlerins qui sont déclarés, selon la police de l’aéroport, pour 4 vols. Les deux premiers ont eu lieu les samedi 20 et dimanche 21 septembre avec 500 pèlerins chacun. Les deux derniers décolleront avec 300 pèlerins, le mardi 23 et le mercredi 24 septembre. Aussi, ce sont 12 agences de voyage qui se sont occupées de ce hadj 2014 à Bobo-Dioulasso. Et Abdoul Raham Kouanda, responsable de Golf tour de confier que : « Nous n’avons jamais vu cette organisation ». A l’image de ce responsable d’agence, ils sont nombreux à apprécier positivement l’organisation, qu’elle soit au niveau des agences, de la police, de la gendarmerie, de l’Asecna…. Pour l’iman de la mosquée de Diarradougou représentant la communauté musulmane, l’organisation a été parfaite à 100%. Pour l’heure, ont-ils confié, aucune difficulté majeure n’a été constatée. Tous ont prié et continuent de prier pour un bon pèlerinage 2014. Ce premier vol a quitté le sol bobolais exactement à 16h40mn au lieu de 15h20 comme prévu.

Bassératou KINDO
Pour le Faso.net

Imprimer l'article

Vos commentaires

  • Le 21 septembre 2014 à 19:09
    En réponse à : Hadj 2014 : 1600 pèlerins partiront de Bobo

    PROBLEME de 200 VISAS du HADJ 2014 VENDUS par l’AMBSSADEUR d’ARABIE SAOUDITE DANS NOTRE PAYS
    ‘’Le BURKINA FASO est un pays organisé’’
    dixit Son Excellence Ablassé OUEDRAOGO, ancien Ministre des Affaires Etrangères, s’exprimant à des pèlerins à La Mecque en Octobre 2008, année de Pèlerinage où l’Ex Ministre Clément Pingwendé SAWADOGO avait fait étalage d’un favoritisme béat et sans précédent en faveur de STMB TOURS aujourd’hui aux calendes grecques car le Hadj exige de la propreté dans son exécution à tous les paliers.
    Ceci pour illustrer la panique des responsables d’agences officiellement agrées au convoyage des pèlerins à La Mecque Edition 2014 et les frustrations et la colère d’environ deux cent (200) pèlerins inscrits ayant entièrement payé leur frais de Hadj et qui demeurent à ce jour dépourvus de visa pour envisager leur départ en Terre Sainte alors que faisant partie intégrante des 5500 pèlerins à pourvoir de visa sur quota attribué à notre pays par le Royaume de l’Arabie Saoudite cette année.
    En effet, la Responsable de l’une de ces Agences Agréées au Hadj a failli se faire lyncher le 19 Septembre au crépuscule dans ses locaux par des pèlerins inscrits sur sa liste et leurs accompagnants, en colère d’être en situation de non partant pour cause d’absence de visa sur leur passeport alors qu’ils ont tout payé. Elle devra son salut à son propre calme olympique, à sa pugnacité à convaincre ses interlocuteurs et enfin à l’intervention expresse de la Brigade Anti Criminalité alertée à cet effet.
    Comment se fait-il que sur une liste officielle de 5500 pèlerins inscrits sur le Site Informatique Officiel du Comité de Suivi du Pèlerinage à La Mecque normalement autorisés à recevoir un visa saoudien sur leur passeport au prorata des différents quotas des 12 Agences agréées tout officiellement au recrutement et au convoyage des pèlerins, environ 200 de ceux-ci se retrouvent sans visa avec comme motif que le quota de visas attribué par le Royaume Saoudien à notre pays est non seulement atteint mais a été dépassé pendant que les dites Agences convoyeuses n’ont pas épuisé leurs quotas respectifs à hauteur de ces 200 cents visas manquants. Qu’est ce qui peut EXPLIQUER une pareille situation ?
    Point besoin de se fendre en calculs astronomiques désespérés. La situation est claire comme de l’eau de source :
    - 1- Les deux cents (200) visas ont purement été distraits des quotas réservés règlementairement aux Agences engagées vis-à-vis de leurs pèlerins inscrits officiellement et qui ont fini de payer, pour être INDÛMENT attribués à des personnes non officiellement inscrites auprès de ces agences agréées, seules autorisées à convoyer les pèlerins.
    - 2- Pour qu’une telle situation se puisse réaliser il a fallu nécessairement et sans nul doute la complicité de la structure qui délivre ces visas, en l’occurrence, l’Ambassade du Royaume d’Arabie Saoudite à travers son consulat qui n’ignore nullement les dispositions en vigueur concernant l’octroi de visa hadj puisque gouverné depuis l’Arabie Saoudite sur la base de quotas par pays. Sachant ces contraintes et persister néanmoins à distraire des visas vers d’autres destinations que celles prescrites textuellement et officiellement relève d’une audace crapuleuse indigne d’une part d’une Ambassade à fortiori celle du Royaume d’Arabie, et d’autre part d’un Ambassadeur Extraordinaire et Plénipotentiaire en la personne du Docteur DAHIR M.J.Al Enaze. Nous l’affirmons sans nulle gêne car cet homme agit en son Ambassade en véritable tyran ne laissant le soin à personne du consulat d’intervenir dans l’octroi de visas comme s’il ne s’agissait pas d’une attribution d’un consul et toute personne qui a eu commerce avec cette ambassade peut confirmer cette assertion.
    - 3- Du motif de cette distraction de visas : seule une cupidité outrancière doublée d’une assurance perfide de l’impunité qui s’ensuivrait ont pu motiver cette conduite du premier responsable de la Représentation diplomatique d’un pays illustre comme le Royaume Saoudien dans notre pays. Ce manque de civilité vis-à-vis de nos pèlerins ajouté au manque de courtoisie élémentaire vis-à-vis du pays hôte et de ses autorités dénotent d’un comportement à la limite du permissible qui doit motiver derechef la disqualification de ce diplomate par nos autorités en le faisant PERSONNA NON GRATA sur notre sol comme au Sénégal cet homme l’a été il y a de cela quelques années avant d’échouer au Burkina Faso. Car en effet, l’an dernier 2013, cet homme avait déjà distrait nombre de visa du quota des Agences Agréées pour l’affecter à des candidats au Hadj de Nationalité LIBYENNE. Ce qui illustre clairement sa boulimie d’argent et le caractère véreux à l’extrême de cet homme.
    - 4- N’ayant pas essuyé de conséquences fâcheuses l’an dernier avec le cas Libyen, Son Excellence récidive cette année avec 200 visas distraits et de sources officieuses certains pèlerins semblent avoir déboursé la bagatelle de 700.000 F CFA pour l’obtention d’un visa seulement le 17 Septembre au moment où les 200 passeports détenus par son Excellence à l’Ambassade souffraient déjà d’absence de visa avec pour motif que le système saoudien d’octroi des visas était fermé depuis le 9 Septembre. Comment sortaient donc ces visas à coût de 700.000 FCFA ?
    - 5- Les autorités de notre pays ne semblent guère prendre la décision idoine en la circonstance cependant qu’elles ont toutes les preuves d’une manipulation crapuleuse du quota de visas officiel de notre pays que peuvent corroborer l’examen du Site Informatique officiel du Comité de Suivi du Pèlerinage qui est exhaustif de la liste des 5500 personnes devant bénéficier d’un visa. Toutes autres personnes hors de cette liste seraient détentrice d’un visa sorti de ce quota pour donner le chiffre ahurissant de 200 visas hors normes.
    Voilà clairement la situation qui prévaut à 14 jours de la Station de ARAFAT qui se tiendra certainement le 4 Octobre et qui constitue à elle seule la clé de voûte du Hadj.
    Pauvres MUSULMANS du BURKINA FASO qui chaque année a mal à son HADJ au contrario des autres confessions dont les pèlerinages ne souffrent point de ces frasques rocambolesques. DAHIR M. J. Al Enaze doit partir nécessairement et obligatoirement de ce pays car cela suffit. Ayons des couilles dans la culotte comme les Sénégalais, les Ivoiriens ou les Nigériens qui eux sont expéditifs en ce genre de situation.

    Répondre à ce message

  • Le 22 septembre 2014 à 06:18, par Tapsoba®(de H)
    En réponse à : Hadj 2014 : 1600 pèlerins partiront de Bobo

    Cet ambassadeur pouvait au moins avoir l élégance de soustraire ,du moins officieusement,le nombre de visas sur lesquels il veuille dealer tout en en informant discrètement le comité national de suivi .Ceci aurait l avantage d éviter de mettre les burkinabè dans des situations conflictuelles entre eux.Car ce malentendu ne serait pas né si les 12 agences avaient à l avance su qu elles avaient 5300 candidats à recruter en lieu et place de 5500 .Et qu est-ce qui prouve que nos autorités,du moins celles impliquées dans l organisation du pélérinage, ne sont pas complices de cet ambassadeur indélicat ?

    Répondre à ce message

  • Le 22 septembre 2014 à 09:58
    En réponse à : Hadj 2014 : 1600 pèlerins partiront de Bobo

    Alhamdoulila !!! Bon pèlerinage à tous.

    Répondre à ce message

  • Le 23 septembre 2014 à 15:19, par Grace Zarah Thiombiano
    En réponse à : Hadj 2014 : 1600 pèlerins partiront de Bobo

    Merci pour les efforts d’organisation que les uns et les autres disent avoir constatés, seulement il est regretable de noter que plus de 100 personnes remplissant parfaitement les conditions d’obtention du visa ne l’ont pas encore sans que les agences puissent leur dire la vérité ! dans tous les cas nous attendons de savoir ce qui s’est passé !

    Répondre à ce message

  • Le 24 septembre 2014 à 19:30, par Ernesto DJEDJE
    En réponse à : Hadj 2014 : 1600 pèlerins partiront de Bobo

    Humm nous on vous regarde solment hoo tu n’entendras jamais qu’il ya des bisbilles lorsque les autres organisent leur pèlerinage hein mais c’est toujours chez les mêmes mangeurs de douaga que c’est toujours katanga

    Répondre à ce message

  • Le 29 décembre 2014 à 14:09
    En réponse à : Hadj 2014 : 1600 pèlerins partiront de Bobo

    1. Hadj 2014 : 1600 pèlerins partiront de Bobo, 21 septembre, 19:09
    PROBLEME de 200 VISAS du HADJ 2014 VENDUS par l’AMBASSADEUR d’ARABIE SAOUDITE DANS NOTRE PAYS en complicité avec certaines agences agrées
    Le COMITE DE SUIVI DU PELERINAGE DOIT S’EXPLIQUER
    ‘’Le BURKINA FASO est un pays organisé’’
    dixit Son Excellence Ablassé OUEDRAOGO, ancien Ministre des Affaires Etrangères, s’exprimant à des pèlerins à La Mecque en Octobre 2008, année de Pèlerinage où l’Ex Ministre Clément Pingwendé SAWADOGO avait fait étalage d’un favoritisme béat et sans précédent en faveur de STMB TOURS aujourd’hui aux calendes grecques car le Hadj exige de la propreté dans son exécution à tous les paliers.
    Ceci pour illustrer la panique des responsables d’agences officiellement agrées au convoyage des pèlerins à La Mecque Edition 2014 et les frustrations et la colère d’environ deux cent (200) pèlerins inscrits ayant entièrement payé leur frais de Hadj et qui demeurent à ce jour dépourvus de visa pour envisager leur départ en Terre Sainte alors que faisant partie intégrante des 5500 pèlerins à pourvoir de visa sur quota attribué à notre pays par le Royaume de l’Arabie Saoudite cette année.
    En effet, la Responsable de l’une de ces Agences Agréées au Hadj a failli se faire lyncher le 19 Septembre au crépuscule dans ses locaux par des pèlerins inscrits sur sa liste et leurs accompagnants, en colère d’être en situation de non partant pour cause d’absence de visa sur leur passeport alors qu’ils ont tout payé. Elle devra son salut à son propre calme olympique, à sa pugnacité à convaincre ses interlocuteurs et enfin à l’intervention expresse de la Brigade Anti Criminalité alertée à cet effet.
    Comment se fait-il que sur une liste officielle de 5500 pèlerins inscrits sur le Site Informatique Officiel du Comité de Suivi du Pèlerinage à La Mecque normalement autorisés à recevoir un visa saoudien sur leur passeport au prorata des différents quotas des 12 Agences agréées tout officiellement au recrutement et au convoyage des pèlerins, environ 200 de ceux-ci se retrouvent sans visa avec comme motif que le quota de visas attribué par le Royaume Saoudien à notre pays est non seulement atteint mais a été dépassé pendant que les dites Agences convoyeuses n’ont pas épuisé leurs quotas respectifs à hauteur de ces 200 cents visas manquants. Qu’est ce qui peut EXPLIQUER une pareille situation ?
    Point besoin de se fendre en calculs astronomiques désespérés. La situation est claire comme de l’eau de source :
    - 1- Les deux cents (200) visas ont purement été distraits des quotas réservés règlementairement aux Agences engagées vis-à-vis de leurs pèlerins inscrits officiellement et qui ont fini de payer, pour être INDÛMENT attribués à des personnes non officiellement inscrites auprès de ces agences agréées, seules autorisées à convoyer les pèlerins.
    - 2- Pour qu’une telle situation se puisse réaliser il a fallu nécessairement et sans nul doute la complicité de la structure qui délivre ces visas, en l’occurrence, l’Ambassade du Royaume d’Arabie Saoudite à travers son consulat qui n’ignore nullement les dispositions en vigueur concernant l’octroi de visa hadj puisque gouverné depuis l’Arabie Saoudite sur la base de quotas par pays. Sachant ces contraintes et persister néanmoins à distraire des visas vers d’autres destinations que celles prescrites textuellement et officiellement relève d’une audace crapuleuse indigne d’une part d’une Ambassade à fortiori celle du Royaume d’Arabie, et d’autre part d’un Ambassadeur Extraordinaire et Plénipotentiaire en la personne du Docteur DAHIR M.J.Al Enaze. Nous l’affirmons sans nulle gêne car cet homme agit en son Ambassade en véritable tyran ne laissant le soin à personne du consulat d’intervenir dans l’octroi de visas comme s’il ne s’agissait pas d’une attribution d’un consul et toute personne qui a eu commerce avec cette ambassade peut confirmer cette assertion.
    - 3- Du motif de cette distraction de visas : seule une cupidité outrancière doublée d’une assurance perfide de l’impunité qui s’ensuivrait ont pu motiver cette conduite du premier responsable de la Représentation diplomatique d’un pays illustre comme le Royaume Saoudien dans notre pays. Ce manque de civilité vis-à-vis de nos pèlerins ajouté au manque de courtoisie élémentaire vis-à-vis du pays hôte et de ses autorités dénotent d’un comportement à la limite du permissible qui doit motiver derechef la disqualification de ce diplomate par nos autorités en le faisant PERSONNA NON GRATA sur notre sol comme au Sénégal cet homme l’a été il y a de cela quelques années avant d’échouer au Burkina Faso. Car en effet, l’an dernier 2013, cet homme avait déjà distrait nombre de visa du quota des Agences Agréées pour l’affecter à des candidats au Hadj de Nationalité LIBYENNE. Ce qui illustre clairement sa boulimie d’argent et le caractère véreux à l’extrême de cet homme.
    - 4- N’ayant pas essuyé de conséquences fâcheuses l’an dernier avec le cas Libyen, Son Excellence récidive cette année avec 200 visas distraits et de sources officieuses certains pèlerins semblent avoir déboursé la bagatelle de 700.000 F CFA pour l’obtention d’un visa seulement le 17 Septembre au moment où les 200 passeports détenus par son Excellence à l’Ambassade souffraient déjà d’absence de visa avec pour motif que le système saoudien d’octroi des visas était fermé depuis le 9 Septembre. Comment sortaient donc ces visas à coût de 700.000 FCFA ?
    - 5- Les autorités de notre pays ne semblent guère prendre la décision idoine en la circonstance cependant qu’elles ont toutes les preuves d’une manipulation crapuleuse du quota de visas officiel de notre pays que peuvent corroborer l’examen du Site Informatique officiel du Comité de Suivi du Pèlerinage qui est exhaustif de la liste des 5500 personnes devant bénéficier d’un visa. Toutes autres personnes hors de cette liste seraient détentrice d’un visa sorti de ce quota pour donner le chiffre ahurissant de 200 visas hors normes.
    Voilà clairement la situation qui prévaut à 14 jours de la Station de ARAFAT qui se tiendra certainement le 4 Octobre et qui constitue à elle seule la clé de voûte du Hadj.
    Pauvres MUSULMANS du BURKINA FASO qui chaque année a mal à son HADJ au contrario des autres confessions dont les pèlerinages ne souffrent point de ces frasques rocambolesques. DAHIR M. J. Al Enaze doit partir nécessairement et obligatoirement de ce pays car cela suffit. Ayons des couilles dans la culotte comme les Sénégalais, les Ivoiriens ou les Nigériens qui eux sont expéditifs en ce genre de situation.

    Répondre à ce message

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter


LeFaso.net
A propos..
Flux  RSS 2.0
Plan du site
Nous contacter
Condition d'utilisation
Responsabilité
Cookies et cache
Version mobile
Publicité
Partenariat

LeFaso.net © 2003-2017 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés