Journées parlementaires du CDP : Outiller les députés pour aller au référendum

vendredi 19 septembre 2014 à 02h20min

La cérémonie d’ouverture des deuxièmes journées parlementaires – de l’année en cours - du groupe parlementaire CDP est intervenue dans la matinée de ce jeudi 18 septembre 2014 à Kombissiri, chef-lieu de la province du Bazèga. Le président de ladite cérémonie, le député Achille Tapsoba, premier vice-président du groupe parlementaire, a réaffirmé la détermination de son parti à travailler à rendre effective la modification de l’article 37 de la Constitution. Ce qui, selon lui, justifie le choix du thème « L’exercice de la souveraineté du peuple dans un Etat démocratique », des présentes journées de renforcement de capacités, mais surtout d’identification de stratégies à mettre en œuvre pour faire face aux enjeux politiques du moment.

RÈagissez ‡ cet article Réagissez
Journées parlementaires du CDP : Outiller les députés pour aller au référendum

Les députés du parti majoritaire ont massivement fait le déplacement de Kombissiri. Les représentants des autres groupes parlementaires – à l’exception du groupe CFR - de la Représentation nationale étaient de la partie. Des ministres aussi, en l’occurrence Mahama Zoungrana en charge de l’Agriculture, Jean-Bertin Ouédraogo en charge des infrastructures et Mamounata Belem en charge des ressources hydrauliques. Ont également pris d’assaut la salle qui a abrité ladite cérémonie, des populations de Kombissiri. C’est, en tout cas, dans une salle comble que tour à tour, le Secrétaire général de la section CDP du Bazèga, le représentant du groupe parlementaire UPC (Union pour le progrès et le changement), Elysée Kiemdé, et Achille Tapsoba, ont livré leurs allocutions.

Si pour le premier, Lassané Ouédraogo, « au regard des polémiques actuelles, le président Blaise Compaoré demeure une valeur sûre » en qui tous les Burkinabè sont invités « à investir leur confiance pour des lendemains meilleurs », pour le second, « le moment est venu pour toutes les forces politiques de notre pays, d’engager un véritable dialogue politique ». A ce dernier, le premier vice-président du groupe parlementaire CDP dira, « nous vous assurons de notre disponibilité au dialogue républicain, débarrassé des préjugés, des procès d’intention, et surtout débarrassé des diatribes vexatoires et inutiles ». Et de préciser, « le dialogue, c’est la volonté d’aller à l’autre ; et il faut bien que les termes du dialogue aillent vers l’autre ». « Loin du CDP, la volonté d’aller à un dialogue où les dés sont déjà pipés ; loin du CDP, l’idée d’aller à un dialogue où l’un aurait driblé l’autre. Nous avons seulement foi aux vertus du dialogue républicain », a-t-il poursuivi.

La position du CDP est sans ambiguïté

Mais en attendant, Achille Tapsoba a tenu à réaffirmer la position de son parti dans le débat politique actuel ayant en ligne de mire, la question de la modification de la Constitution à l’effet de lever la clause limitative des mandats présidentiels. Aujourd’hui encore, à la suite du représentant de l’UPC qui a laissé entendre que dans ce contexte de débat politique frontalement contradictoire, son parti « ne ménagera aucun effort pour aider à la sauvegarde de la paix sociale, si chère à tous nos compatriotes », M. Tapsoba dira, « Dans ce débat, notre position en tant que parti est bien connue, et sans ambiguïté. Il s’agit pour nous, et selon nous, d’en venir et de rester dans l’espace de l’exercice démocratique sans limitation des mandats présidentiels ».

Rendre les députés aptes…

Et les présentes journées parlementaires seront mises à profit pour outiller les députés du parti majoritaire, de sorte à être aptes - foi du député Achille Tapsoba pour qui le peuple et la Constitution sont les deux référentiels qui vaillent dans une démocratie - à mener toutes les actions qui seront bientôt entreprises. En effet, précise le premier vice-président du groupe parlementaire CDP, « Il s’agit pour nous de réaffirmer notre conception qui repose sur le principe de la souveraineté du peuple » d’élire et autant de fois qu’il le voudra, qui il veut comme président du Faso, comme député ou comme conseiller municipal. Et pour lui Achille Tapsoba, « le mérite de la souveraineté populaire, c’est de mettre l’accent sur l’idée que les citoyens possèdent un droit naturel à participer à l’exercice du pouvoir, soit directement par le référendum, soit par délégation à travers la représentation nationale ». C’est du moins – à écouter M. Tapsoba -, cette perception des choses qui sera inculquée à travers deux communications, aux députés présents à Kombissiri. L’une, sur le sous-thème :« la légitimité et la légalité dans un Etat de droit » dont l’animateur est le député Boureima Badini ; et l’autre, sur « Constitutions et évolution sociétale ». Ce second sous-thème, le professeur Augustin Loada a été annoncé pour l’animer.

Signalons que conformément au calendrier desdites journées parlementaires, la deuxième journée de cette randonnée parlementaire sera marquée – avant la clôture - par des échanges avec le Premier ministre, le Président de l’Assemblée nationale et le Secrétaire exécutif national du CDP.

Fulbert Paré
Lefaso.net

Imprimer l'article

Vos commentaires

  • Le 19 septembre 2014 à 07:52, par doussou
    En réponse à : Journées parlementaires du CDP : Outiller les députés pour aller au référendum

    je trouve que l’opposition veut faire la force au cdp ;svp l’opposition ;acceptez d’aller au referendum ;si vs refusez c’est que vs voulez semer la cacophonie ds ce pays.bon vent à tous

    Répondre à ce message

  • Le 19 septembre 2014 à 08:00, par doussou
    En réponse à : Journées parlementaires du CDP : Outiller les députés pour aller au référendum

    cest une bnne initiative

    Répondre à ce message

  • Le 19 septembre 2014 à 08:26, par HORUDIAOM
    En réponse à : Journées parlementaires du CDP : Outiller les députés pour aller au référendum

    Courage Achille, tu es dans ton rôle. Je connaissais un monsieur qui se comportait exactement de la même façon que toi. Il s’appelle Charles Blé Goudé. Demain n’est pas loin. Seul dieu est fort

    Répondre à ce message

  • Le 19 septembre 2014 à 09:00, par Oliver Queen
    En réponse à : Journées parlementaires du CDP : Outiller les députés pour aller au référendum

    penser aussi à les outiller sur comment fuir du pays, quand la colère du peuple va se manifestée. Il n’est pas encore tard renoncez à ce foutu projet.

    Répondre à ce message

  • Le 19 septembre 2014 à 09:40, par AFRICAIN
    En réponse à : Journées parlementaires du CDP : Outiller les députés pour aller au référendum

    Tout homme doit faire en sorte à être en harmonie avec soi-même. L’harmonie avec soi-même suppose l’absence de toute contradiction. Par exemple, je viens de poser un acte alors est ce que mon juge intérieur est d’accord ? Si oui, alors il n y a aucun problème. Ou bien j’ai dit quelque chose que mon juge intérieur blâme mais je le contraint au silence parce que c’est l’exigence du moment. Mais le soir je ne dors pas parce que j’ai menti à ma personne. En ce qui me concerne, la meilleure façon de vire, c’est de vivre loin de ces contradictions, ces jugements chaque soir au lit. je préfère être critiquer pour ce que je suis plutôt que d’être apprécié pour ce que je ne suis pas. Pour revenir au sujet, je pense à mon humble avis que la limitation des mandats présidentiels est une tradition au Burkina Faso. La constitution du 2 Juin 1991 l’avait déjà pris en compte. Si aujourd’hui le CDP veut remettre en cause cette disposition, il doit trouver des arguments solides pour nous dire pourquoi la limitation des mandats n’est pas une bonne chose. Responsables politiques, parler de sorte à rester vous-même. C’est important. Que Dieu bénisse le Burkina Faso

    Répondre à ce message

  • Le 19 septembre 2014 à 09:51, par boniface
    En réponse à : Journées parlementaires du CDP : Outiller les députés pour aller au référendum

    des papa qui passent leur temps à s’insulter eux même. se disant incapable à diriger ce pays sans un Blaise.

    Répondre à ce message

  • Le 19 septembre 2014 à 10:05, par ld
    En réponse à : Journées parlementaires du CDP : Outiller les députés pour aller au référendum

    " Les langues parlent de paix mais les actes préparent la guerre " avait déclaré un illustre personnage européen juste avant le début de la seconde guerre mondiale. Aujourd’hui notre pays le BF se trouve exactement dans ce cas de figure. A longueur de journée on nous parle de paix social mais à l’inverse les actes de nos horreurs députés, pardon je voulais dire de nos ’honorables’ députés nous préparent des horreurs sans fin... Puisse l’Eternel ramener les incrédules à la Sage Raison !

    Répondre à ce message

  • Le 19 septembre 2014 à 10:13, par Les vrais référendums
    En réponse à : Journées parlementaires du CDP : Outiller les députés pour aller au référendum

    Premièrement, avant d’aller à un référendum, les deux parties doivent être d’accord pour aller ce réf. Tant qu’une partie est contre ce réf, pas question d’ y aller. En Ecosse les deux parties étaient pour le réf. avant d ’ y aller.
    Deuxièmement, un réf. doit avoir un intérêt national comme ce fut le cas en Ecosse et non personnel comme c’est le cas au Faso ; l’unique personne qui est touchée par l’art.37, c’est bien Blaise Compaoré.
    Des exemples de vrais réf. :
    1- Peuple du Burkina Faso, oui ou non pour rétablir les bourses scolaires et estudiantines que le regime de Blaise Compaoré a supprimées alors que lui-même, ses ministres et députés ont bénéficié pour être ce qu’ils sont aujourd’hui ?
    2- Peuple du Burkina Faso, oui ou non à la prise en charge totale des cas de paludisme chez les enfants de 0 à 5 ans et les personnes âgées ?
    3- Femmes du Burkina Faso, oui ou non à la polygamie ? Réf reservé uniquement aux femmes et filles du Faso. Un conseil, votez oui car même si on supprime la polygamie au Faso, les hommes continueront de prendre 2, 3 voire 4 femmes. Et puis la loi protège plus la femme que l’homme dans la polygamie. Aussi, ce n’est pas toujours évident d’être la première ou l’unique femme de l’homme.
    Les exemples de vrais réf. il y en a en pagaille. Le CDP, ses mouvanciers et leurs cadres veulent prendre les autres pour des nez percés, des ignorants. C’est eux seuls qui ont fait les grandes écoles de trompéries pour venir distraire les autres avec un réf de honte, de mascarade. Que cela cesse ici au Faso !

    Répondre à ce message

  • Le 19 septembre 2014 à 10:29, par baaba
    En réponse à : Journées parlementaires du CDP : Outiller les députés pour aller au référendum

    Vous savez quand on se souhaite soi-même le malheur, il ne peut qu ’arrivé . C’est pour dire que si nous voulons que le pays soit chaud il sera chaud et surtout avec nous dedans
    ,mais si nous voulons vivre dans le paix , le bon DIEU nous l’accordera. Les exemples sont légions.

    Répondre à ce message

  • Le 19 septembre 2014 à 10:32, par PRESIDENT FONDATEUR
    En réponse à : Journées parlementaires du CDP : Outiller les députés pour aller au référendum

    Le président Ouattara en CI n’a fait que 4 ans au pouvoir et déjà hier au cours d’une conférence de presse il a annoncé que 2015 sera son dernier mandat s’il est élu et qu’il s’en ira conformément a la constitution. En plus, il dit espérer que son successeur en 2020 puisse continuer sur le chemin tracé et que si Dieu le veut il sera au côté de ce futur président pour des conseils. Cela ne vous inspire pa ? Après 28 ans de règne sans partage vous continuez a clamer en ce 21 eme siècle qu’il faut un pouvoir illimité au Faso. Donnez-nous enfin une bonne fois pour toute la date de votre fameux référendum.

    Répondre à ce message

  • Le 19 septembre 2014 à 10:38, par Kôrô Yamyélé
    En réponse à : Journées parlementaires du CDP : Outiller les députés pour aller au référendum

    - ACHILLE TAPSOBA, attention désormais à ce que tu dis et fait car tu pourrais un jour rendre des comptes ! Tu es le plus jeune de ces vieux loubards, alors fait gaffe et ne les suits pas trop ! Quand je t’ai connu tout jeune au sein de l’UNJB dans le temps, tu étais poli, et même un peu timide et je t’avais accompagné une fois en mission dans une province où tu es allé rencontrer les jeunes. Tu ne parlait pas de cette manière. Attention ! Ne te fait pas piéger par les anciens opposants comme les Alain Yoda alias RSI !!!!

    Par Kôrô Yamyélé

    Répondre à ce message

  • Le 19 septembre 2014 à 10:40, par Bibèga
    En réponse à : Journées parlementaires du CDP : Outiller les députés pour aller au référendum

    Cette démarche est a saluer et nous encourageons tout
    les acteurs politiques qui parlent au nom du peuple de tout
    faire afin de trouver des compromis qui écarterons le peuple
    du danger !!« comme vous parler au nom de ce peuple alors
    il faut que vous laisser le peuple s’exprimer aussi !! »

    Répondre à ce message

  • Le 19 septembre 2014 à 10:53, par joelle KAYEMBE
    En réponse à : Journées parlementaires du CDP : Outiller les députés pour aller au référendum

    Pauvre Achille ! Maintenant c’est lui qu’il(le petit frère du Roi) fait confiance actuellement. C’est lui qui veut tout risquer. Pas de problème fixez nous seulement cette fameuse referendum. Je vais dire ceci à l’UPC, chaque jour qui passe je suis dessus de vous. Norbert ZONGO était vraiment un visionnaire. La vrai opposition aujourd’hui c’est le MPP.

    Répondre à ce message

  • Le 19 septembre 2014 à 10:54, par joelle KAYEMBE
    En réponse à : Journées parlementaires du CDP : Outiller les députés pour aller au référendum

    Pauvre Achille ! Maintenant c’est lui qu’il(le petit frère du Roi) fait confiance actuellement. C’est lui qui veut tout risquer. Pas de problème fixez nous seulement cette fameuse referendum. Je vais dire ceci à l’UPC, chaque jour qui passe je suis dessus de vous. Norbert ZONGO était vraiment un visionnaire. La vrai opposition aujourd’hui c’est le MPP.

    Répondre à ce message

  • Le 19 septembre 2014 à 10:56, par joelle KAYEMBE
    En réponse à : Journées parlementaires du CDP : Outiller les députés pour aller au référendum

    Pauvre Achille ! Maintenant c’est lui qu’il(le petit frère du Roi) fait confiance actuellement. C’est lui qui veut tout risquer. Pas de problème fixez nous seulement cette fameuse referendum. Je vais dire ceci à l’UPC, chaque jour qui passe je suis dessus de vous. Norbert ZONGO était vraiment un visionnaire. La vrai opposition aujourd’hui c’est le MPP.

    Répondre à ce message

  • Le 19 septembre 2014 à 11:11, par Condorcet
    En réponse à : Journées parlementaires du CDP : Outiller les députés pour aller au référendum

    Je pleure à la place des mères de ces députés, où qu’elles se trouvent.

    Répondre à ce message

  • Le 19 septembre 2014 à 11:18, par L’etalon
    En réponse à : Journées parlementaires du CDP : Outiller les députés pour aller au référendum

    La question de la révision de la constitution ne doit
    plus être au centre des débat puisse que les différents partis
    politique qui parlent au nom du peuple doivent comprendre maintenant
    que ce peuple est fatiguer de suivre les choses a l’écart !!
    Laissez les gens aller s’exprimer et affronter leur destin démocratique
    dans les urnes.

    Répondre à ce message

  • Le 19 septembre 2014 à 11:32, par Ka
    En réponse à : Journées parlementaires du CDP : Outiller les députés pour aller au référendum

    Tout le reste sur un referendum est une malhonnête du président Blaise Compaoré et son entourage. L’article 37 est intouchable a 15 mois de l’élection présidentiel par deux principes, dans ces deux principes la sécurité juridique trouve a s’appliqué. Le conseil des sages avaient notamment tranché le débat en ces termes, dans leur rapport du 30 juillet 1999 a la page 14 au titre des recommandations paragraphe 2.2.2.2 : ‘’’’’Respecter les règles du jeu démocratique et accepter le principe de l’alternance politique tant au niveau des institutions que des partis politique.’’’’ Et dans leur proposition d’une solution finale à la page 2.3.1, les sages ont demandé ceci : Revenir sur la modification de l’article 37 de la constitution et y réintroduire le principe de la limitation à deux mandats présidentiels consécutifs, conforme à l’Alenia 164 Alenia 3 de la constitution qui touche un point capital au principe de l’alternance politique rendu obligatoire par le texte constitutionnel de 1991. Le président Blaise Compaoré a confirmé ces deux principes et donner sa parole au conseil des sages de quitter le pouvoir après ses deux mandats. Si un juriste nous dit qu’on peut modifier l’article 37 en passant par un referendum bidon, c’est outre passé par les prescriptions de l’article 37 dont la lettre et l’esprit interdisent un président du Faso de briguer 3 mandats présidentiels consécutifs, et cela s’appelle du tripatouillage d’un article de loi. A 15 mois de l’élection présidentiel, si le président essaye d’applique l’article 49 pour demander au peuple un referendum, il sera taxé de manipulateur parce qu’il se saisit lui-même, et s’il s’entête, il aura une tension sociale interminable comme en 1999 avec le drame de Sapouy. Aucun juriste ne peut prouver que l’article 37 avec les deux principes et la parole donné du président, garant de nos institutions, est modifiable pendant le dernier mandat du président Blaise Compaoré.

    Répondre à ce message

  • Le 19 septembre 2014 à 11:35, par electron 1er
    En réponse à : Journées parlementaires du CDP : Outiller les députés pour aller au référendum

    Tout les Burkinabés sont fin prêt et sont en phase d’attente,il est tout a fait inévitable et mieux vaut qu’on le fasse aussi tôt que possible pour que la situation ne se complique pas davantage.

    Répondre à ce message

  • Le 19 septembre 2014 à 11:38, par LAURE
    En réponse à : Journées parlementaires du CDP : Outiller les députés pour aller au référendum

    Très bonne initiative des députés et ils doivent privilégier
    le dialogue entre les différents groupes parlement afin de trouver
    un point commun sur la question du referendum !!!
    Actuellement les burkinabè veulent que la paix et la cohésion.

    Répondre à ce message

  • Le 19 septembre 2014 à 11:43, par C2C
    En réponse à : Journées parlementaires du CDP : Outiller les députés pour aller au référendum

    Personnellement je n’arrive pas a comprendre des peres de famille qui se mettent a la TV, la radio et dans la presse ecrite a fin de mentir au peuple ???!!!!!
    avec ces manies comment voulez vous que vos enfants et vos petits aient une vie meilleur que la notre ?
    on voit vos enfants dans ce pays, malgre qu’ils aient fait de grandes écoles ils sont nul sur le plan social et professionnel !!!
    Continuer ainsi, comme le dit un adage populaire et vulgaire "tout près n’est pas loin (2015) "

    "LA PATRIE OU LA MORT NOUS VAINCRONS"

    Répondre à ce message

  • Le 19 septembre 2014 à 11:57, par Verdad
    En réponse à : Journées parlementaires du CDP : Outiller les députés pour aller au référendum

    IL faut que les députés du CDP passent a la vitesse supérieur
    car on a assez écouter les blabla !! de l’opposition.Pourquoi l’opposition
    veut empêcher le peuple de s’exprimer dans les urnes ?
    En tout cas nous sommes mobilisés pour soutenir la tenue du referendum
    afin que les burkinabè retrouve la paix.

    Répondre à ce message

  • Le 19 septembre 2014 à 12:10
    En réponse à : Journées parlementaires du CDP : Outiller les députés pour aller au référendum

    J’invite les partisans de la modification de l’article 37 à observer le démocrate Maky SALL du Sénégal nous donner des leçons de démocratie rien que cette semaine face aux cadres de son parti. Que Dieu bénisse le Burkina et nous débarrasse des mauvaises graines pour que règne la paix véritable au Faso.

    Répondre à ce message

  • Le 19 septembre 2014 à 12:23, par Alexio
    En réponse à : Journées parlementaires du CDP : Outiller les députés pour aller au référendum

    Les elucubrations D Achille Tapsoba. Le Samedi 13 septembre dans le Journal Burkina 24. Le CDP estime n avoir jamais fait une proposition de la loi visant a modifier l article 37.
    Quelle contracdiction ehontee d etre aujoudhui d etre mandate pat les memes Deputes du CDP pour la meme sale besogne.

    Quelle mouche qui a piquer ces deputes inclus Mr Tapsoba ?

    Répondre à ce message

  • Le 19 septembre 2014 à 12:30, par BILI-BILI
    En réponse à : Journées parlementaires du CDP : Outiller les députés pour aller au référendum

    " Aveuglement" quand tu nous tiens ! BLAISE doit avoir donner un "liquide" à boire à ses disciples ; sinon on n’arrive vraiment pas à comprendre leur entêtement. Et ce qui est dangereux pour ces gens du CDP, ils ne savent même pas qu’ils ne sont plus populaires n’en parlons même pas de leur "CHAMPION".
    Certains même " ex ministre-actuellement député" ; qui veulent maintenant donner des leçons de démocratie aux gens ; on les a vu ici là ; ..ils n’ont même pas pu gérer un "petit ministère" moins de 500 agents.
    - Bonjour à toi grand frère KÖRÖ-YAMYELE, j’espère que cette année la saison sera bonne ; en tout cas ici au sanguié profond il nya même pas de souci, si on arrive à avoir 3 bonnes pluies on fera de très bonne récoltes, et vivent les funérailles et les "21" !!!

    Répondre à ce message

  • Le 19 septembre 2014 à 12:33, par le guetteur
    En réponse à : Journées parlementaires du CDP : Outiller les députés pour aller au référendum

    Le seul juge habilité pour en finir avec tout ceci c’est le peuple !!!le peuple ira se prononcer sur la question le moment venu,de la mème façon que ce qui prevaut actuelma pour l’independance de l’Ecosse !!!!!on ira dans les urnes pianhhh.....

    Répondre à ce message

  • Le 19 septembre 2014 à 12:45, par un politique
    En réponse à : Journées parlementaires du CDP : Outiller les députés pour aller au référendum

    Nous ne sommes dans cette époque où les conseils de sage avaient décider ceci ou cela,les temps changes et les hommes également et comme naturellement les institutions peuvent changer a n’importe quel moment pour ce conformer a ce monde actuel.Ce que vous ne comprenez pas monsieur ka et tout les autres est qu’il n’y a pas de raison d’alternance,c’est sans objet votre demande,pourquoi devront nous prendre le risque de changer une équipe qui gagne au risque de transformer nos vie en désarroi ;nous sommes dans un cycle de continuité,de progrès durable et tout ça se passe dans la quiétude,rien de tel.

    Répondre à ce message

  • Le 19 septembre 2014 à 12:52, par Red Eagle§§ !!!
    En réponse à : Journées parlementaires du CDP : Outiller les députés pour aller au référendum

    Que le président du Faso use de ses prérogatives constitutionnel pour convoquer un référendum,voila ce que les députés de la majorité,c’est juste un point de vue comme tout chacun de nous a son point de vue.Cela est d’autant plus louable dans la mesure où elle va permettre la préservation de la paix sociale,la consolidation des relations inter humaine.

    Répondre à ce message

  • Le 19 septembre 2014 à 13:22, par Kouna14
    En réponse à : Journées parlementaires du CDP : Outiller les députés pour aller au référendum

    L’Honorable Tapsoba fait partie de ceux qui aiment tenter le diable parce que sûrs de se mettre à l’abri quand le feu qu’il veut allumer commencera à brûler. Mais tout le monde le voit. Où est passé le président du groupe parlementaire lui-même et c’est lui 1er vice-président qui ment et dément chaque fois. Je crois savoir qu’il avait démenti ne pas avoir fait une proposition de loi ! Il ne faut pas qu’il démente demain ne pas avoir appeler au référendum qui est aujourd’hui synonyme de déclaration de guerre pour certaines personnes ! En outre,le journaliste a occulté la substance de l’allocution de l’Honorable Kiemdé de l’UPC, donc opposants, prudence quand vous prenez part aux farces.

    Répondre à ce message

  • Le 19 septembre 2014 à 13:35, par Delacroix
    En réponse à : Journées parlementaires du CDP : Outiller les députés pour aller au référendum

    Je ne comprend toujours pas cette mauvaise attitude de notre
    opposition !!ou bien elle n’a pas confiance a son peuple ?il y a quoi
    de plus normal que le président du Faso use de ses prérogatives pour appeler
    son peuple au referendum sur une question divise les opinion politique et la
    population entière !
    Pourvu qu’il communique la date,nous irons maintenant au referendum parce qu’on
    a compris que l’opposition veut mettre notre pas dans la merde !

    Répondre à ce message

  • Le 19 septembre 2014 à 13:42, par article 37
    En réponse à : Journées parlementaires du CDP : Outiller les députés pour aller au référendum

    Pas besoin d’aller jusqu’à Kombissiri. Le peuple tout entier aime Blaise et ne jure que par lui. A votre retour, il n’y aura pas de détour, arrêtez vous à Kossyam et dite à Blaise ceci : ce weekend, nous voulons que tu dises à la nation que le référendum se tiendra le 15 octobre si vous voulez une autre date.
    Nous, nous sommes prêts pour lui dire haut et fort que nous mettons fin à son mandat actuel. Ouvrez les yeux, les Burkinabès ne sont pas dupes. Nous aimons notre pays et cette démocratie pour changer de président avant la fin de son mandat, mais là là, il y a un seul cas : convoquer le référendum et précipiter son départ. Nous désobéirons.
    Que toutes les couches sociales se préparent, que la police, la gendarmerie et l’armée restent bien à l’écart pour laisser la nation trancher. La neutralité des forces de sécurité va permettre à chaque camp de mesurer sa popularité.

    Répondre à ce message

  • Le 19 septembre 2014 à 13:44, par la lune
    En réponse à : Journées parlementaires du CDP : Outiller les députés pour aller au référendum

    De toutes les façons Blaise est un homme de parole,un homme charismatique,un sauveur et nous,citoyen conscient et éclairés,n’allons pas le laisser nous echapper car il fait beaucoup pour ce pays et nous serons toujours avec lui qu’il vente,qu’il neige ou pleuve !!!il faut vraiment ètre au Buurkina pour voir des jouisseurs refuser d’aller exercer la souverainété à leur accorder dans les urnes !!!!le burkinabè aurait-il un mépris pour les urnes,pour la démocratie ?OUI au réferendum et au leadership d’excellence de Blaise.

    Répondre à ce message

  • Le 19 septembre 2014 à 13:48, par yakson
    En réponse à : Journées parlementaires du CDP : Outiller les députés pour aller au référendum

    Ma déception vient de ce représentant de l’UPC qui avait même du mal a fixer le public lors de son allocution à cette honteuse journée parlementaire. Pire ce dernier affirme que son parti l’UPC est prêt pour le DIALOGUE. On ne peut négocier avec quelqu’un qui refuse de voir la vérité. Le véritable dialogue est l’intangibilité de l’article 37. Cher membre de l’UPC ! Le peuple vous tient à l’œil.

    Répondre à ce message

  • Le 19 septembre 2014 à 13:49, par article 37
    En réponse à : Journées parlementaires du CDP : Outiller les députés pour aller au référendum

    Alors une question ? J’ai besoin qu’on arrête de se chatouiller pour rire. C’est quoi un honorable député ? Est-il plus honorable que les médecins que nous avons dans les hôpitaux ? Que les policiers et les gendarmes qui traquent et mettent aux arrêts des bandits ? Un député est un citoyen serviteur, celui qui sert doit se rabaisser.
    Si un député est Professeur, appelons le professeur, s’il est docteur appelons le docteur, s’il est colonel appelons le colonel.
    En France ou aux Etats Unis, je n’ai jamais vu qu’on dise même du président, son excellence : ce ne sont que des serviteurs de la nation.

    Répondre à ce message

  • Le 19 septembre 2014 à 13:59, par Democratie
    En réponse à : Journées parlementaires du CDP : Outiller les députés pour aller au référendum

    Ces gens là veulent nous ramener dangereusement dans les ténèbres de l’histoire plutôt que de chercher à nous maintenir parmi les nations civilisées de ce monde. Jusqu’à présent on peut se demander ce qu’il ont à gagner gagner en jouant à cette partie de roulette russe.
    Achille, même en Russie, que tu connais bien, le mandat est limité à 2 mandats successifs ! Réfléchis-y pourquoi.

    Répondre à ce message

  • Le 19 septembre 2014 à 14:02, par ahi
    En réponse à : Journées parlementaires du CDP : Outiller les députés pour aller au référendum

    La limitation des mandats présidentiels est naturelle et universelle. Au BF le peuple a fait partir le premier président pour les raisons que nous connaissons. Ensuite les militaires se sont succédé au pouvoir car un groupe n’appréciait pas ce que l’autre faisait, on n’a rien à apprendre à Blaise Compaoré en la matière, lui qui est le patron de la Rectification. Dans une vraie démocratie, tu fais un mandat ou deux si le peuple le veux et tu parts. C’est tout. Le président peut être fier car lui seul a fait une trentaine d’année au pouvoir et c’est évident qu’il n’y aura plus un président qui fera plus de deux mandats au BF. C’est aussi évident qu’il quittera la présidence en 2015, c’est une loi naturelle. Il lui faudrait donc commencer à réfléchir sur la manière de quitter le pouvoir si ce n’est pas encore fait.

    Répondre à ce message

  • Le 19 septembre 2014 à 14:22, par KASSA
    En réponse à : Journées parlementaires du CDP : Outiller les députés pour aller au référendum

    IL est tant que le président du Faso communique rapidement
    la date du referendum pour qu’on en finisse avec ce problème.
    Et cela permettra aussi a l’opposition de reconnaitre sa place !!

    Répondre à ce message

  • Le 19 septembre 2014 à 14:35
    En réponse à : Journées parlementaires du CDP : Outiller les députés pour aller au référendum

    Le Cdp et son empire financier (ministres, députés, chefs d’entreprises..) veulent acheter par la force le "OUI" des pauvres électeurs Burkinabés à coûts de milliards.Les députés cdp sont prévenus si le Burkina sombre dans une situation funeste irréversible,eux et "leur faiseur de paix chez les autres" sont les 1ers comptables. ATTENTION ATTENTION chers députés de majorité vous risquez de mettre ce beau pays en sang avec votre referendum et son cortège de malheurs . Personne ne souhaite que le BURKINA devienne la Centrafrique ou Irak ou un grand cimetière à la Rwandaise à cause d’un seul homme après 28 ans de règne sans partage qui s’accroche désespérément à sa chaise présidentielle. La vie ne se résume pas à une seule personne nul n’est indispensable pour son peuple. John Rawlings a quitté le pouvoir il n’en est pas mort ainsi que John Kuffour, Oumar Konaré, Wade. On aime NOTRE CHER FASO AVEC SON VAILLANT PEUPLE. RIEN NE SERT DE PARLER DE PAIX PENDANT ON DÉTIENT DES ARMES POUR TIRER SUR LE PAUVRE PEUPLE, CHANGEZ Cdp C’EST ENCORE MEILLEUR.

    QUE LE SEIGNEUR BÉNISSE LE BURKINA. AMEN
    PAIX ET JOIE A TOUS LES BURKINABÉS. AMEN
    NON AU SÉNAT.
    NON A LA RÉVISION DE l’A37
    VIVE LE PEUPLE BURKINABÉ
    VIVE LA DÉMOCRATIE A 2 MANDATS
    VIVE L’ALTERNANCE 2015

    ACHILLE TAPSOBA LE BOBOLAIS
    Partisan inconditionnel de l’alternance

    Répondre à ce message

  • Le 19 septembre 2014 à 15:07, par Kôrô Yamyélé
    En réponse à : Journées parlementaires du CDP : Outiller les députés pour aller au référendum

    - BILI-BILI, merci pour tes salutations. Je suis content. Oui, cette année risque d’être meilleure à l’an passé si on a au moins 2 ou 3 pluies. Mais elles doivent normalement bien s’espacer pour permettre la récolte des arachides et ne pas abimer le coton. BILI-BILI, chez toi dans le Sanguié, la saison sera excellente. J’y étais la semaine passée et en tant que connaisseur de la chose, il n’y a même pas de problème. Tes parents auront à manger cette année et ’’ils vont même se lapider avec le tô’’ comme vous les gourounsi aimez à le dire. Mais ce sont les funérailles qui gaspillent vos récoltes tout comme les dagaris aussi. Je conseille à tes parents de réduire le nombre de jours de funérailles ou de réduire le taux de bouftiffaille !! Il y a des gens chez vous même qui payent des sacs de sel et dispersent le sel dans la foule. Chez les dagaras, ce sont des cauries qu’on jette au public.

    Par Kôrô Yamyélé

    Répondre à ce message

  • Le 19 septembre 2014 à 15:37, par DIEU SAUVE
    En réponse à : Journées parlementaires du CDP : Outiller les députés pour aller au référendum

    Honorable député et intellectuel burkinabé confirmé( THOMAS vous a fait appel pour la cause de la nation et pour votre maturité) mes respects ! Un militaire disait au mobile du 15 Octobre qu’il reprochait au camarade président Thomas Sankara de vouloir instaurer son pouvoir personnel (4 ans) et lui de nos jours a con-sensuellement 28 ans de légalité et de légitimité pourquoi ne pas respecter sa parole donnée et faire une déclaration solennelle quant à la fin de son règne en 2015 ?Honorable sur la T N B vous aviez déclaré que le C N R a connu des dérives dans sa partie justice alors que notre "messie" BLAISE était successivement ministre de la justice et ministre d’état à la présidence. POURQUOI honorable le premier magistrat de ce pays ne donne t-il pas le verdict final en introduisant plutôt un projet de loi pour que l’article 37 figure parmi les articles non modifiables ? C’est ce mobile qui l’a emmener au pouvoir rappeler le lui vous qui êtes intellectuel ou bien vous êtes envoûte et vous réveillerez-vous aux décombres de la furie des burkinabé . que DIEU tout puissant nous en garde mais la plus belle femme ne peut donner que ce qu’elle a. "L’âne qui te renversera tu ne verras point ses oreilles"

    Répondre à ce message

  • Le 19 septembre 2014 à 16:01, par Tomnaba
    En réponse à : Journées parlementaires du CDP : Outiller les députés pour aller au référendum

    Je respecte le député Achile Tapsoba, Voilà un intellectuel que le pays a beaucoup bésoin mais malheureusement, il me déçoit. Il a une courte mémoire, qu’est-ce que Rock disait quand il était président de l’assemblé ; c’etait les grands défenseurs de Blaise mais ils sont où. De grâce monsieurs les députés du CDP, soyez des hommes intègres.

    Répondre à ce message

  • Le 19 septembre 2014 à 17:12, par KASSA
    En réponse à : Journées parlementaires du CDP : Outiller les députés pour aller au référendum

    Du courage Mr Tapsoba,vous avez le soutien de la population
    et nous comptons sur vous pour que le président du Faso puisse
    fixer la date du referendum afin que chaque citoyen se prononce.
    Vive le CDP et vive la victoire des urnes.

    Répondre à ce message

  • Le 19 septembre 2014 à 17:45
    En réponse à : Journées parlementaires du CDP : Outiller les députés pour aller au référendum

    Blaise COMPAORE reçoit la majorité présidentielle et l’opposition politique le mardi 23 septembre à 10h et 11h.... ehhh Achille, !! faut pas qu’il vous dribble

    Répondre à ce message

  • Le 19 septembre 2014 à 18:46, par Siid-Payété
    En réponse à : Journées parlementaires du CDP : Outiller les députés pour aller au référendum

    Camarades dite moi si l’UPC de Zeph est maintenant dans la mouvance ! je suis perdu ! De toutes les façons il faut que les opposants chassent que le CDP est dans une logique de salissement d’image des opposants.
    l’UPC me déçoit et le fasonet aussi. Ce journal est entrain de devenir un Tam-Tam du pouvoir.

    Répondre à ce message

  • Le 19 septembre 2014 à 20:13, par Le Guetteur
    En réponse à : Journées parlementaires du CDP : Outiller les députés pour aller au référendum

    Vous êtes sourd Monsieur doussou
    Un référendum ne s’organise pas pour l’intérêt d’un individu fut-il président, qui plus est, est à la fin de son mandat. Réfléchissez bien.

    Répondre à ce message

  • Le 19 septembre 2014 à 20:27, par Le Vigilent
    En réponse à : Journées parlementaires du CDP : Outiller les députés pour aller au référendum

    KASSA, Avise toi ! Achille Tapsoba et ses collègues députes n’ont pas besoin de ton soutien. Bien au contraire. Est-ce que tu sais qu’en leur fort intérieur la grande majorité des 81 députés signataires de la "Proposition de loi métamorphosée en pétition / appel au président Compaoré" sont contre le referendum pour la modification de l’article 37 ?
    Les observateurs avisés qui voient clair savent que c’est une façon de dire au président qu’ils en ont marre de son obstination a organiser le referendum et qu’il n’a qu’a prendre ses responsabilités dont il assumera seul les conséquences. En fait, ils sont entrain de le lâcher. C’est en partie pour cela que M. Ablasse Ouédraogo a écrit dans un article que ces députés signataires de la pétition se moquent de l’intelligence du président Blaise Compaoré.

    Répondre à ce message

  • Le 19 septembre 2014 à 21:22, par NIRSIZA
    En réponse à : Journées parlementaires du CDP : Outiller les députés pour aller au référendum

    « Il s’agit pour nous de réaffirmer notre conception qui repose sur le principe de la souveraineté du peuple » d’élire et autant de fois qu’il le voudra, qui il veut comme président du Faso, comme député ou comme conseiller municipal." OK. Si c’est pour ça qu’il faut organiser le référendum, il faut que Blaise COMPAORE finisse son mandat en 2015 et qu’il s’en aille. Ensuite, en novembre 2015, on fait l’élection du nouveau président (ou Blaise n’est pas candidat) et en même temps le référendum ( où on se prononce par oui ou non sur la limitation des mandats présidentiels). C’est en ce moment que l’on va savoir ce que le peuple veut réellement.
    Mais tout le monde sait qu’en réalité c’est pas ce que ces députés du CDP veulent. Ils tiennent coûte que coûte à ce que Blaise soit président à vie. Et comme ils se croient plus malins, ils mélangent exprès les choses en citant aussi les députés et les conseillers municipaux comme si l’article 37 les concernait.
    PAS DE REFERENDUM.

    Répondre à ce message

  • Le 19 septembre 2014 à 23:37, par Digne fils du Burkina
    En réponse à : Journées parlementaires du CDP : Outiller les députés pour aller au référendum

    Tous ceux qui passent leur temps à défendre l’indéfendable chercheront vainement la barka de Dieu pour leur salut !

    Répondre à ce message

  • Le 20 septembre 2014 à 00:54, par Honte
    En réponse à : Journées parlementaires du CDP : Outiller les députés pour aller au référendum

    Les gens du cdp ne respetent pas les lois de la republique. Ils sont nombreux a courir se marier a Saaba alors qu’ ils n’ ont meme pas divorcer de leur premiere femme qu’ ils ont marie soius le regime monogamie. Mais ca, c’ est leur vie privee avec la difference qu’ ils devraient quand meme respecter les lois que eux meme sont censes etre les faiseurs. Mais quand ils exportent leur indiscipline sur la voie publique, c’est la ou ils vont voir un mur dresse devant eux : Ce mur c’est le peuple. Ces hgens pensent qu’ ils ont droit a tout et sur tout. Sur nos femmes, sur nos ressources et meme sur nos devenirs. Apaa !!!!!!

    Répondre à ce message

  • Le 21 septembre 2014 à 14:45, par anta
    En réponse à : Journées parlementaires du CDP : Outiller les députés pour aller au référendum

    Le cas d’Achille Tapsoba est à étudier dans les écoles.On peut en faire un module comme ceci : » Comment utiliser son intelligence au profit du Mal ». Dans quelques années, quand il n’aura plus de jambes solides pour marcher et qu’il fera appelle à un troisième pied, j’espère qu’il ira à confesse.

    Répondre à ce message

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter


LeFaso.net
A propos..
Flux  RSS 2.0
Plan du site
Nous contacter
Condition d'utilisation
Responsabilité
Cookies et cache
Version mobile
Publicité
Partenariat

LeFaso.net © 2003-2018 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés