Faux billets de banque : la Police interpelle deux personnes et appelle la population à la vigilance

mercredi 17 septembre 2014 à 01h30min

Attention ! De faux billets de banque circulent actuellement à Ouagadougou. Pour alerter l’opinion nationale sur la présence de ces billets, la direction de la Communication et des Relations publiques de la Police nationale, a organisé ce mardi 16 septembre 2014, en partenariat avec la Brigade anti-criminalité (BAC), une conférence de presse. Deux individus pris en possession de ces billets sont actuellement en garde à vue.

RÈagissez ‡ cet article Réagissez
Faux billets de banque : la Police interpelle deux personnes et appelle la population à la vigilance

Depuis quelques mois, les commerçants et certains Ouagalais ont remarqué que de billets douteux circulaient à Ouagadougou. Des bruits nés de ce constat ont mis la puce à l’oreille des agents de la police qui ont tout de suite ouvert une enquête. Les aiguilleurs ont fini par mettre la main, dans la nuit du 9 au 10 septembre, sur deux individus en possession de ces billets. Ils sont Burkinabè et habitaient le quartier Karpala. Ils avaient en leur possession 3 millions de franc CFA en coupure de 10 000FCFA. Seulement ces billets se différenciaient des autres par leur couleur bleue et 13 passeports burkinabè. « Ces billets sont tachetés avec de l’encre indélébile de couleur bleue », a raconté le commissaire de Police, Patrice Yeye, commandant de la BAC.

Après l’interpellation de ces individus, la Police est entrée en contact avec la Banque centrale des Etats de l’Afrique de l’Ouest (BCEAO) pour attester de l’authenticité de ces billets. Mais en réponse, l’institution « a indiqué ne pas reconnaitre, pour le moment, ces billets tachetés comme étant des billets autorisés et acceptés dans les échanges commerciaux. Elle a, en outre, ajouté que des analyses plus poussées sont en cours ».

Les deux personnes interpellées dans cette affaire sont actuellement détenues au Service régional de police judiciaire du centre (SRPJ) pour les besoins de l’enquête. Et selon le commissaire Yeye, des présomptions de faux et usage de faux en écriture publique, d’escroquerie et d’usurpation de titre pèsent également à leur encontre.
En attendant que l’enquête mette à jour le mode opératoire des faussaires, leurs éventuels complices, la Police appelle les populations à la vigilance et invite ceux qui ont des billets tachetés comme ceux-là à se présenter dans les institutions bancaires pour les formalités.

Jacques Théodore Balima
Lefaso.net

Imprimer l'article

Vos commentaires

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter


LeFaso.net
A propos..
Flux  RSS 2.0
Plan du site
Nous contacter
Condition d'utilisation
Responsabilité
Cookies et cache
Version mobile
Publicité
Partenariat

LeFaso.net © 2003-2017 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés