Dédougou : « Sans marché, pas de 11 décembre », menacent les commerçants

mercredi 17 septembre 2014 à 01h30min

Des commerçants ont manifesté le lundi 15 septembre 2014 à Dédougou pour revendiquer la construction du grand marché avant la tenue de la fête nationale du 11 décembre. Suite à la visite du Premier ministre qui a annoncé la construction pour après la fête nationale, les manifestants ont demandé que l’infrastructure soit construite plutôt avant.

RÈagissez ‡ cet article Réagissez
Dédougou : « Sans marché, pas de 11 décembre », menacent les commerçants

Après la visite du premier intervenue le samedi 13 septembre 2014, des commerçants sont montés au créneau. Ils exigent la construction du grand marché avant les festivités du 11 décembre. En effet, lors de sa visite, le Premier ministre Luc Adolph Tiao a eu entretien avec les commerçants de Dédougou. Sur la question du marché, le PM a signifié aux commerçants que le marché serait construit mais après le 11 Décembre. Les commerçants n’entendent pas les choses de cette oreille. Ils disent être déçus et très sceptiques. Comme pour être assurés, ils demandent que les travaux du marché démarrent au même titre que les autres infrastructures.

C’est ainsi que ce lundi 15 septembre 2014, aux enivrons de 8 heures et demie des jeunes et femmes commerçants ont pris d’assaut le marché de melons. Ils ont battu le pavé du marché de melons en passant par le rond-point Nazi Boni sur la route de Bobo à la mairie. Tout au long de l’itinéraire les manifestants scandaient « Sans marché, pas de 11 décembre », « oui pour le 11 décembre, le marché d’abord », « tenir sa promesse, c’est être un digne chef de gouvernement ».

Le maire de Dédougou, M. Abel Dabakuyo ne s’est pas fait prier. Il a reçu les manifestants à la porte de l’hôtel de ville. Et sans d’autres formalités, le représentant des commerçants, Ibrahim Zan, a laissé entendre : « ça fait peut être une quinzaine de fois qu’on a donné des lettres, aujourd’hui on n’a pas de lettre. C’est tout simplement vous montrer notre mécontentement envers l’autorité à propos du marché ». « Nous voulons un marché, un bon marché. Sans le marché, il n’y a pas de 11 décembre pour les commerçants » a-t-il lancé.

M. Dabakuyo a fait savoir que le marché a une importance certaine aussi bien chez les commerçants que pour sa municipalité. Pour lui, Dédougou c’est un carrefour, un chef lieu de région, c’est le grenier du Burkina. « Nous devons avoir un marché moderne pour écouler nos productions. Donc on est d’avis avec vous que le marché doit être fait et il sera réalisé » a-t-il signifié. Contrairement aux manifestants, le maire affirme être convaincu que le Chef du gouvernement va tenir parole. Il se veut rassurant : « C’est sûr que le marché sera fait ».

Lire la suite sur Boucledumouhoun.lefaso.net

Imprimer l'article

Vos commentaires

  • Le 16 septembre 2014 à 12:51, par PDC2015
    En réponse à : Dédougou : « Sans marché, pas de 11 décembre », menacent les commerçants

    Bravo à toute cette jeunesse et femmes consciente. On se bat pour notre avenir, donc comprenez messieurs les dirigeants d’aujourd’hui que vos vos fêtes ne sont pas une priorité pendant que nous peinons à assurer notre quotidien.
    Vivement, le changement en 2015 pour une réelle émergence avec la nouvelle génération !

    Répondre à ce message

  • Le 16 septembre 2014 à 12:52, par yen ya boin
    En réponse à : Dédougou : « Sans marché, pas de 11 décembre », menacent les commerçants

    Oooh zoué singuan mè làà aadjaaa à cette allure là l’alternance tant souhaitée risque de se faire avant nov 2015 c’est pourquoi on dit de savoir quitter les choses avant qu’elles ne vous quittent sinon ya yelkouéé tchiééééééééé quand la main de Dieu te lâche quoi tu es foutu solment ..mdrrr wend na song do !!

    Répondre à ce message

  • Le 16 septembre 2014 à 12:57, par azato
    En réponse à : Dédougou : « Sans marché, pas de 11 décembre », menacent les commerçants

    Sans marché, pas de 11 décembre et surtout pas Référendum Référendum Référendum !!!

    Répondre à ce message

  • Le 16 septembre 2014 à 13:02, par DS
    En réponse à : Dédougou : « Sans marché, pas de 11 décembre », menacent les commerçants

    Merci beaucoup à faso.net de relayer l’information. Il faut les autorités prennent cette vaillante population au sérieux car elle mérite plus que ca. à quand le démarrage des travaux des différents monuments promus. Il faut cette population(Dedougou et Tougan) s’apprête à marcher également pour le démarrage effectif de la route Dédougou-Tougan car promesse leur avait été que ce sera le dernier trimestre de l’année 2014.Il faut que cette population accepte s’aligner derrière la société civile(car on ne peut pas compter sur les partis politiques) pour des marches gigantesques pour que le gouvernement respecte ses engagements car seule les luttes payent. Egalement aux OSC de Tougan,Toma ainsi que Ouahigouya levez-vous pour faire aboutir les bitumages Dydir-Toma-Tougan, Yako-Toma-Tougan et Touga-Ouahigouya. Je suis convaincu que les axes impraticables en cette saison des pluies existent un peu par partout au "BURKINA FASO EMERGENT"

    Répondre à ce message

  • Le 16 septembre 2014 à 13:11, par Filsdupays
    En réponse à : Dédougou : « Sans marché, pas de 11 décembre », menacent les commerçants

    Merci pour cette vision. Car il faut construire utile en prenant en compte les besoins réels des populations. Le développement passe d’abord par là Monsieur le PM.

    Répondre à ce message

  • Le 16 septembre 2014 à 13:16, par Otan
    En réponse à : Dédougou : « Sans marché, pas de 11 décembre », menacent les commerçants

    Tous mes encouragements aux vaillants commerçants de Dédougou. C’est votre droit, je dirai même, c’est votre devoir ! Comme l’a dit le porte parole des commerçants : cela fait 15 fois que l’autorité compétente a reçu la lettre de doléance de construction de marché. Pendant ce temps, c’est plutôt les festivité de 2015 à Kaya qui semblent être la priorité ! Je demande aux commerçants de populariser leur lutte en appelant élèves, étudiants, travailleurs du privé ou du public, artisans et transporteurs à rejoindre le camps de la lutte !

    Répondre à ce message

  • Le 16 septembre 2014 à 13:17, par la mer dans verre
    En réponse à : Dédougou : « Sans marché, pas de 11 décembre », menacent les commerçants

    voila encore des gens qui ont ete monter contre,je me dit que cela fait des années que votre marcher existe,pour l’utiliser pour faire vos petit commerce.et maintenant vous vous laisser en bobiner par des gens pourquoi,aller dire au maire que sans marche par de 11 décembre.
    je suis désolé mes chers amis de dedougou.

    Répondre à ce message

  • Le 16 septembre 2014 à 13:27
    En réponse à : Dédougou : « Sans marché, pas de 11 décembre », menacent les commerçants

    Et oui, cela s’appelle de la priorisation des dépenses publiques. Moi, je suis parmi les rares personnes qui voient d’un mauvais œil les célébrations grandioses des fêtes de " l’indépendance". Je refuse toujours, avec ma petite formation en économie, de voir des externalités positives comparées aux dépenses engagées dans "l’embellissement des villes" lors de ces fêtes. Des hôtels restaurés, des bâtiments publics flambant neufs, des voiries bitumées, des feux tricolores mis en place, bref tout ce qui contribuera à présenter une bonne vue des villes au président et surtout à la face du monde. Mais à y voir de près ces infrastructures combien importantes, que personne ne peut contester contribuent -elles à un mieux être local ? créent-elles des emplois permanents ? Désenclavent-elles nos localités ? Non. Après la fête, les cours normaux de la vie reprennent et le retour à la case départ. Peut-on évaluer l’impacts de ces milliards engloutis à Bobo, Fada, Ouahigouya, Koudougou ?
    Il faut investir dans des infrastructures qui boostent véritablement les économies locales et fêter de manière sobre les "fêtes de l’indépendance". Je comprends que cela donne l’occasion d’engager des marché juteux avec les procédures accélérées avec les retombées qui vont avec, mais penser aux préoccupations légitimes des populations.

    Répondre à ce message

  • Le 16 septembre 2014 à 13:42
    En réponse à : Dédougou : « Sans marché, pas de 11 décembre », menacent les commerçants

    Ce qui est triste dans tout ça,c’est que les travaux de ce fameux marché ont démarré depuis octobre 1998 et jusqu’à présent,rien de rien.Vous comprenez pourquoi notre super homme fort cherche désespéramment un lenga pour pouvoir achever ses chantiers qui ne sont jamais terminés.Honte à cette race de politichiens qui prennent les gens pour des nez percés.Vous allez dégager en novembre 2015.Marre marre

    Répondre à ce message

  • Le 16 septembre 2014 à 13:45, par jeune conscient
    En réponse à : Dédougou : « Sans marché, pas de 11 décembre », menacent les commerçants

    c’est pas sérieux ce que ces riverains ont décider de faire dans cette localité ou tiendra la fête du 11 décembre .vous avez un maire et un député qui sont des représentant direct de votre communauté ici dans la capitale.mais pour quoi se mettre dans rues de la ville et dire que sans la réhabilitation du marcher il n’aura pas de fête .je pense cela vous devez vous en prendre a vos représentant que vous faire entendre de cette manière...

    Répondre à ce message

  • Le 16 septembre 2014 à 14:01
    En réponse à : Dédougou : « Sans marché, pas de 11 décembre », menacent les commerçants

    Qui pourrait traduire ceci en lyélé ou gourounsi pour notre dj national afin qu’il le transmette également à son boss "sans marché ni route bitumée pas de 11 décembre ni de référendum " comprendo ?do you understand that ?ika mé wa ?fo wouma mèh bi ?

    Répondre à ce message

  • Le 16 septembre 2014 à 14:11, par lion d’or
    En réponse à : Dédougou : « Sans marché, pas de 11 décembre », menacent les commerçants

    le pouvoir fait son mieux pour que chaque commune du Burkina ai au minimum ce qui lui faut pour son développement .donc que chacun essaie de faire son possible pour éviter toute chose qui pourrais mettre le pays dans un chaos total mes chers amis.
    le pays n’est un champs de mil mes chers amis de dedougou

    Répondre à ce message

  • Le 16 septembre 2014 à 14:19, par Bobo
    En réponse à : Dédougou : « Sans marché, pas de 11 décembre », menacent les commerçants

    Dédougou est en axe important de développement de la région. De plus, on parle d’émergence au hasard, sans penser à construire ce genre d’infrastructures pour les pauvres. Aller s’emmurer à Ouaga 2000, prôner le référendum, pendant que de grandes villes manquent de marché. Un truc même qui va rassembler les commerçants dans un endroit, et faciliter les levées d’impôts et faciliter même les messages du pouvoir… Imaginez si Blaise avait aidé les populations, on ne serait même pas là à parler de référendum ou pas. Il allait être un VRAI CHEF. Alors que là, on doute même de sa parole, car on connait les "faux types"...

    Répondre à ce message

  • Le 16 septembre 2014 à 14:25, par YIRMOAGA
    En réponse à : Dédougou : « Sans marché, pas de 11 décembre », menacent les commerçants

    Construire une résidence pour le PF, une infrastructure qui ne rapporte rien du point de vu développement à la région et la construction d’un marché qui apporte le développement ? Une résidence privée où l’entretien va coûter à qui ? enfin, le PF peut loger dans un nouveau gouvernorat ou occuper la résidence du Gouverneur, juste le temps de la fête ? ça au moins, des infrastructures qui serviront après la fête ? Dédougoulais, seule la mobilisation contre le sénat et le RFRDUM va vous apporter une promesse digne et un marché même après la fête ?

    Répondre à ce message

  • Le 16 septembre 2014 à 14:49, par C2C
    En réponse à : Dédougou : « Sans marché, pas de 11 décembre », menacent les commerçants

    je suis vraiment que nous comprenons enfin les choses !!
    Honte a nos dirigeants qui pensaient detenir le baton et la chicote e meme temps !!! Today Dieu est avec nous et vous vaincrons !!
    Des fausses poussent inéluctablement a la revolte populaire !!

    LA PATRIE OU LA MORT NOUS VAINCRONS Assimi KOUANDA et sa BANDE !!!

    Répondre à ce message

  • Le 16 septembre 2014 à 15:37, par nom dernier
    En réponse à : Dédougou : « Sans marché, pas de 11 décembre », menacent les commerçants

    Hummm, à ce rythme, tout le monde sera dans la rue car même dans mon quartier à Ouaga ici, il y’a un problème de route, et d’hygiène. Alors sans route pas de vote. Ah j’oubliais aussi, dans mon village, il y’a un manque d’école et de dispensaire, alors sans école et dispensaire, pas de vote ou de fête. Et ce n’est pas tout, il y’ a eu des tueries, alors sans justice, pas de vote. je propose ceci : le faso est mort, enterrons le et vivons le paradis enfin

    Répondre à ce message

  • Le 16 septembre 2014 à 15:38, par fan yélé
    En réponse à : Dédougou : « Sans marché, pas de 11 décembre », menacent les commerçants

    la population a raison. Au lieu de construire des pieds à terre inutiles partout pour le président qui ne dort dedans qu’une seule fois dans sa vie (Voyez le pieds à terre de N’dorola), vaut mieux utiliser cet argent pour construire le marché. C’est faisable avant le 11 Décembre.

    Répondre à ce message

  • Le 16 septembre 2014 à 16:29, par citoyenne furieuse
    En réponse à : Dédougou : « Sans marché, pas de 11 décembre », menacent les commerçants

    Si la route Guiba Garango n’est pas butimée pas de 11 decembre, pas de discours de fin d’année.

    Répondre à ce message

  • Le 16 septembre 2014 à 16:42
    En réponse à : Dédougou : « Sans marché, pas de 11 décembre », menacent les commerçants

    Le mécontentement peut se comprendre dans la mesure où on construit toujours un pied à terre présidentiel qui ne "sert" plus après. L’argent du pied à terre peut être investi pour le marché. Je verrai même une grande humilité du président de laisser son pied à terre au profit du marché qui est le carrefour actif et quotidien des habitants d’une localité.

    Répondre à ce message

  • Le 16 septembre 2014 à 17:58, par Burkina emergent
    En réponse à : Dédougou : « Sans marché, pas de 11 décembre », menacent les commerçants

    Résidence du PF à Kossyam, Bobo, Ouahigouya, Fada, Koudougou, Dori, Dédougou et bientot Kaya. A cette allure le PF aura autant de résidence que de ville du Burkina. EH l’afrique ! Quand est ce que on utilisera nos méninges en lieu et place de nos émotions.
    Les commerçants ont bien raison si en amont on avait recueilli les besoins des populations en infracstuctures prioritaires pour la fête , le marché aurai été pris en compte.

    Répondre à ce message

  • Le 16 septembre 2014 à 18:31, par fils du pays
    En réponse à : Dédougou : « Sans marché, pas de 11 décembre », menacent les commerçants

    ils font le 11 decembre pour le government et non pas pour la region. Si la fete est pour la region il faut construire le marche parceque la region a besoin d’un bon marche.

    Répondre à ce message

  • Le 16 septembre 2014 à 21:52, par Le Terrible
    En réponse à : Dédougou : « Sans marché, pas de 11 décembre », menacent les commerçants

    Voici encore une population naïve qui n’a pas encore compris
    les objectifs de la régionalisation de la célébration du 11 décembre !!
    Vous ne savez pas que les bâtiments qui seront ériger vont servir au
    développement de votre localité ?
    Quelle relation la construction du marché a avoir avec les festivités du 11 décembre ?
    On délocalise et on verra bien a qui cela profitera le plus !!

    Répondre à ce message

  • Le 16 septembre 2014 à 22:12, par KASSA
    En réponse à : Dédougou : « Sans marché, pas de 11 décembre », menacent les commerçants

    Cela fait pitié quand je vois une population qui se laisse manipuler
    par l’opposition a des fin politique pour réclamer ma construction d’un
    marché,et tout ça dans le but de saboter l’action du gouvernement.
    Soyons un peu sérieux les gars !depuis quand vous êtes là et vous ne
    l’avez pas réclamer au début du lancement des travaux pour les constructions
    des bâtiments du 11 Décembre et c’est maintenant que vous parlez !

    Répondre à ce message

  • Le 16 septembre 2014 à 22:21, par Omega
    En réponse à : Dédougou : « Sans marché, pas de 11 décembre », menacent les commerçants

    Le moment est très sensible c’est vraie !mais il faut que le
    peuple burkinabè sache faire la part des choses.Ne vous laissez
    pas emportez par égoïsmes de certaines personnalités politique
    de l’opposition qui veulent profiter de la situation.
    Comment construire un marché dans un tel délais ?Soyez un peu
    logique mes chers parents.

    Répondre à ce message

  • Le 17 septembre 2014 à 04:03, par kanaz
    En réponse à : Dédougou : « Sans marché, pas de 11 décembre », menacent les commerçants

    « Nous voulons un marché, un bon marché. Sans le marché, il n’y a pas de 11 décembre pour les commerçants »
    C’est tellement clair et plein de sens, le message des commercants, que je ne comprends pas les commentaires de certains, parlant de manipulation et autre. Ces commercants vivraient incontestablement la plenitude de la fete s’ils fetaient dans un nouveau marche. Ils ne refusent pas la tenue du 11 decembre, seulement il voient leur reve s’envoler, car ces commercants ont certainement nourrit l’espoir d’avoir leur marche construit a l’occasion du 11 decembre ; et ils sont inquiets maintenant.
    Que les autorites vous ecoutent, brave commercants de Dedougou. Certes un marche ne peut pas etre construit en deux mois, mais on peut neanmoins demarrer les travaux.

    Répondre à ce message

  • Le 17 septembre 2014 à 05:06, par Observateur avisé
    En réponse à : Dédougou : « Sans marché, pas de 11 décembre », menacent les commerçants

    Les investissement du 11 décembre sont quand assez important pour le développement de dedougou..ne soyez pas si opportunistes. et c’est mieux q vous revoyez votre strategie. Un peu d’intelligence.. e puis pour ceux veulent politiser toute situation,sachez quand meme faire la part des choses. un bon entendeur ? salut !

    Répondre à ce message

  • Le 17 septembre 2014 à 08:30, par MAX
    En réponse à : Dédougou : « Sans marché, pas de 11 décembre », menacent les commerçants

    Vous avez raison quand on sait. que le budget du 11 decembre se fait a la tete du client entre 6 et 15 milliards.
    Un montant unique doit etre arrete et servi a chaque region pour les travaux.
    A quand la construction du monument de la place de la Nation a koudougou, place qui est dejan en decripitude avancee malgre le milliard qu’elle aura " couté" ?
    Tenez bon les amis

    Répondre à ce message

  • Le 17 septembre 2014 à 09:35
    En réponse à : Dédougou : « Sans marché, pas de 11 décembre », menacent les commerçants

    Quand ce gouvernement comprendra t’il qu’il y a des priorités importantes pour le développement lutter contre la pauvreté que de gaspiller l’argent dans des villas de luxe pour fêter le 11 décembre et qui ne servent à rien après l’évènement. Le peuple se réveille enfin et comprend que seul le combat paie face à un pouvoir compradore

    Répondre à ce message

  • Le 17 septembre 2014 à 10:29, par j’étais opposant !!
    En réponse à : Dédougou : « Sans marché, pas de 11 décembre », menacent les commerçants

    bon fait attention aux manipulations politiques , utilisez des canaux plus républicains pour revendiquer

    Répondre à ce message

  • Le 17 septembre 2014 à 10:40, par ya yaa boin
    En réponse à : Dédougou : « Sans marché, pas de 11 décembre », menacent les commerçants

    ah !!! les gens ont compris qu’ils faut marcher maintenant pour réclamer les choses, Voilà des choses concrètes pourquoi organiser un référendum a coût de milliards au moment ou une partie du Burkina ne demande que la réalisation d’un marché qui ne coûte que des millions

    Répondre à ce message

  • Le 17 septembre 2014 à 10:44, par SIDNOOMA
    En réponse à : Dédougou : « Sans marché, pas de 11 décembre », menacent les commerçants

    Il arrêter de trouver de critiquer l’opposition, vous les mendiants l’armoyants du pouvoir, cherchez plutôt la solution aux problème posés.

    Répondre à ce message

  • Le 17 septembre 2014 à 10:56, par L’etalon
    En réponse à : Dédougou : « Sans marché, pas de 11 décembre », menacent les commerçants

    Ces agitations sont inutiles et nous savons c’est une manœuvre
    des hommes politiques,mais évitez d’être opportunistes car il
    ya longtemps que vous êtes dans ce marché et vous ne dites rien
    ce n’est pas parce que la célébration est dans votre localité que
    vous allez vous comportez ainsi !!

    Répondre à ce message

  • Le 17 septembre 2014 à 10:59, par Le Dépassionné
    En réponse à : Dédougou : « Sans marché, pas de 11 décembre », menacent les commerçants

    Revendiquer est normal, mais le faire dans un esprit de dialogue est plus expressif. Nul n’ignore l’importance d’un marché. Surtout pas un PM. C’est d’ailleurs pour cela qu’il fait partie des réalisations.

    Répondre à ce message

  • Le 17 septembre 2014 à 11:04, par Le Faucon
    En réponse à : Dédougou : « Sans marché, pas de 11 décembre », menacent les commerçants

    Courage vaillante population de Dédougou car le départ du PF est proche. VIVE L’ALTERNANCE EN 2015

    Répondre à ce message

  • Le 17 septembre 2014 à 11:17, par KANKOUN
    En réponse à : Dédougou : « Sans marché, pas de 11 décembre », menacent les commerçants

    Ce projet de révision de l’article 37 à plus que jamais ouvert les yeux des Burkinabés. Le parti au pouvoir récolte les pots cassés et c’est la démocratie qui gagne en maturité. Je suis fier de mon pays. Ah oui ! Mais dans tout ça que disent les habitants des provinces de la Sissili et de la Ioba pour réclamer le bitumage du tronçon Ouessa-Léo long d’environ 80km ?

    Répondre à ce message

  • Le 17 septembre 2014 à 12:09, par FANY
    En réponse à : Dédougou : « Sans marché, pas de 11 décembre », menacent les commerçants

    Vous étiez où depuis des années ?et c’est maintenant que vous
    voulez marcher !!On sent que vous êtes manipulés par des gens
    mais il faut que vous sachez qu’un marchez ne se construit pas du
    jour au lendemain !

    Répondre à ce message

  • Le 17 septembre 2014 à 12:24
    En réponse à : Dédougou : « Sans marché, pas de 11 décembre », menacent les commerçants

    PROMESSES..PROMESSES..PROMESSES... ehhh CDP laisse c’est fini pour toi.. bye bye et sans regret

    Répondre à ce message

  • Le 17 septembre 2014 à 12:39, par Bibèga
    En réponse à : Dédougou : « Sans marché, pas de 11 décembre », menacent les commerçants

    C’est un marathon inutile les gars puisse qu’un le moment
    est mal choisit.Donc retournez dans votre marché tranquillement
    parce que la solution n’est pas dans la rue.

    Répondre à ce message

  • Le 17 septembre 2014 à 12:47, par SY
    En réponse à : Dédougou : « Sans marché, pas de 11 décembre », menacent les commerçants

    « Sans marché, pas de 11 décembre », « oui pour le 11 décembre, le marché d’abord », « tenir sa promesse, c’est être un digne chef de gouvernement ».
    VOUS VOYEZ, JE SUIS DÉSOLÉ DE CES GENRES DE COMPORTEMENTS. COMMENT POUVEZ-VOUS, VOUS LEVEZ A LA VEILLE DU 11 REMEMBRE POUR DEMANDER CETTE INFRASTRUCTURE ? SI CELA ÉTAIT FACILE DE FAIRE, POURQUOI ATTENDEZ AUJOURD’HUI POUR DEMANDER ? IL FAUT ÊTRE HONNÊTE AVEC SOI-MÊME. ET EN PLUS JUGER UN RESPONSABLE COMME VOUS LE DITES, JE CITE : "TENIR SA PROMESSE, C’EST ÊTRE UN DIGNE CHEF DE GOUVERNEMENT". IL VOUS AIT PAS DIT QU’IL VA CONSTRUIRE VOTRE MARCHE AVANT LE 11 DÉCEMBRE MAIS PLUTÔT APRÈS LE 11 REMEMBRE ALORS ATTENDEZ ET VOUS ALLEZ VOIRE SI IL N’A PAS RESPECTE SA PAROLE. LES TRAVAUX DE 11 DÉCEMBRE VONT BEAUCOUP CHANGER LE CADRE DE VIE DE DEDOUGOU, VOUS LE SAVIEZ PLUS QUE MOI QUI VOUS PARLE MAIS AVEC SOUVENT LES MANIGANCES POLITICIENNES, LA POPULATION S’ÉLÈVE POUR CRIER. JE DIS ARRÊTONS DE CES GENRES DE COMPORTEMENTS POUR BÂTIR NOTRE CHER FASO. EN PLUS J’ALLAIS VOUS DONNER RAISON SI AU DÉPART C’EST A DIRE LE JOUR OU LE GOUVERNEMENT AVAIT PROCLAME DEDOUGOU COMME LA RÉGION QUI DEVRAIT ABRITER LES FESTIVITÉS DU 11 DÉCEMBRE 2014 VOUS VOUS ÊTES DESCENDUS DANS LES RUES POUR DIRE OUI, MAIS D’ABORD LA RÉALISATION DU GRAND MARCHE DE DEDOUGOU, PERSONNE N’ALLAIT VOUS CONTREDIRE. DONC MES CHERS AMIS POUR VOTRE BIEN, NOTRE BIEN A TOUS ALLONS-Y DOUCEMENT ET LAISSONS LE GOUVERNEMENT JOUER SON RÔLE EN MATIÈRE DE DÉVELOPPEMENT DE NOS RÉGIONS.

    Répondre à ce message

  • Le 17 septembre 2014 à 14:49, par koromoko
    En réponse à : Dédougou : « Sans marché, pas de 11 décembre », menacent les commerçants

    Peuple de Dédougou, allez vous informer dans les autres provinces qui ont déjà abritées les festivités du 11 décembre, combien de projets inachévés elles ont héritées après la fête nat ?
    Le gouvernement viendra poser les prémière pièrres, votre grand marché servira d’habri aux animaux, crédits budgetaires insuffisant, entréprises défaillantes,...

    Répondre à ce message

  • Le 17 septembre 2014 à 16:42, par Le Vigilent
    En réponse à : Dédougou : « Sans marché, pas de 11 décembre », menacent les commerçants

    Messieurs "La mer dans verre", "jeune conscient" - vraiment inconscient -, "lion d’or", "Le Terrible= Kassa = Omega", "observateur avisé" : j’ai l’impression que vous êtes de ceux a qui des portables et des tablettes ont été fournis pour fausser le débat entre les internautes. Vous êtes certainement dans le camp de ceux ceux qui soutiennent le referendum, soit disant qu’il faut donner la parole au peuple souverain, et paradoxalement vous reniez a une partie de ce même peuple (les commerçants de Dédougou) de demander que l’on tienne compte de ses priorités dans les investissements prévus dans le cadre des festivités du 11 décembre. Pour vous, les populations n’ont pas le droit de faire des contrepropositions concernant des projets de développement de leur région. Dans votre esprit, les réalisations prévues dans le cadre du 11 décembre sont des cadeaux offerts par le pouvoir en place et que les populations locales doivent accepter comme tels et se plier en quatre pour remercier leur bienfaiteur.
    Dites-vous que ces réalisations sont faites avec les produits des impôts de tous les burkinabè et que même vous, qui apparemment ne vivez pas au quotidien dans la Boucle du Mouhoun, avez le droit d’exiger que les fonds mobilisés soient investis prioritairement dans les projets pouvant booster le développement de la région. Ne pensez-vous pas qu’un marché dans lequel exerceront au quotidien des milliers de commerçants, dont la majorité sont des jeunes et des femmes, contribuera plus au développement de la région qu’un pied-à-terre qui nécessitera un budget d’entretien de plusieurs millions alors que son locataire y séjournera moins de 10 jours sur 365 dans l’année ? Avec le gout très prononcé des hommes du pouvoir pour des réalisations de prestige et économiquement ruineuses, notre pays ne sortira jamais de sa pauvreté et de la mendicité. Le peuple a le devoir de les rappeler a l’ordre. Sa avenir et celui des générations futures en dépendent.

    Répondre à ce message

  • Le 17 septembre 2014 à 17:20, par papa hro
    En réponse à : Dédougou : « Sans marché, pas de 11 décembre », menacent les commerçants

    Sans marché, pas de 11 décembre, pas de vote ni referendum. La patrie ou la mort nous vaincrons.

    Répondre à ce message

  • Le 17 septembre 2014 à 17:37, par omar
    En réponse à : Dédougou : « Sans marché, pas de 11 décembre », menacent les commerçants

    chers parents, le gouverneur est la source de notre malheur. Pourquoi confier l’organisation d’un tel événement à un individu qui traumatise commerçants, fonctionnaires, populations allant jusqu’à s’immiscer dans des histoires de pause-café. Je vous avais déjà prévenu qu’avec ce type, le 11 décembre à Dédougou sera un échec total et c’est ce qui est entrain de venir. Il faudra que nous exigeons le départ de ce monsieur sinon....

    Répondre à ce message

  • Le 17 septembre 2014 à 18:09, par le chant du cygne
    En réponse à : Dédougou : « Sans marché, pas de 11 décembre », menacent les commerçants

    jai peur pour lavenir de mon pays.je demand o seigneur d proteger c bo pays car la raison es en train de foutr le camp.coment peut on investi ds miliards pour feter ds un chef lieu d region d surcroit baptiser le grenier du faso et royalemen ignorer de refectioner son marche central qi laisse a desirer.braves commercant reveilez vs.pas d 11 decembr sans un marche decent.vot lutt es nobl et dieu vs soutien.

    Répondre à ce message

  • Le 17 septembre 2014 à 20:27
    En réponse à : Dédougou : « Sans marché, pas de 11 décembre », menacent les commerçants

    Dans ce cas délocalisé Le 11 décembre à Tougan nous nous somme prêt pour le 11 décembre.

    Répondre à ce message

  • Le 18 septembre 2014 à 00:49, par ID
    En réponse à : Solenzo : « Sans voiries(Dédougouo-Sanaba-Solenzo-Koundougou ????

    bravo c’est une opportunité pour tous car après le 11 Décembre tout chantier inachevé restera tel.
    ça n’arrive qu’ une seul fois dans la vie et qu’il faut bien en profité bravo les commerçants.
    nous somme oubliés dans la région de la Boucle du Mouhoun ses milliard pourrait permettre le bitumage de tous les voiries et l’électrification des pauvre province tel que les Banwa pas de route ni de courant permanente.
    alors qu’ il est l’une des plus grand grainier du Burkina .
    il faut manger au moment où la marmite est pleine de nourriture mais pas après quelle soit vidée par ..... ?

    Répondre à ce message

  • Le 18 septembre 2014 à 11:01, par N’dabi
    En réponse à : Dédougou : « Sans marché, pas de 11 décembre », menacent les commerçants

    A mon avis, je pense que la population de Dédougou devrait se contenter des quelques réalisations qui se feront à l’occasion de la fête de l’indépendance qui devra se dérouler cette année dans le Mouhoun. Et quant au marché qu’elle réclame, elle aura tout le temps pour se battre pour sa construction. Par ailleurs, en dehors des commerçants, il y a le reste de la population qui voudrait pouvoir profiter des réalisations qui se feront, telles que le bitumage des routes, la cité des forces vives etc....
    En résumé, il faudrait surtout éviter qu’un petit groupe de personnes prennent en otage le bon déroulement des festivités, et en l’occurrence le peu de réalisations qui l’accompagnent.
    A bon entendeur salut !!!

    Répondre à ce message

  • Le 18 septembre 2014 à 16:00, par changeons
    En réponse à : Dédougou : « Sans marché, pas de 11 décembre », menacent les commerçants

    Un grand soutien aux populations qui réclament leur marché pour pouvoir commercialiser leurs produits. Ces manifestations sont la preuve d’une maturité d’esprit des burkinabé des villes et campagne et révèle au grand jour qu’il y a un fossé entre les priorités du peuple et celles des dirigeants. Même si tout n’est pas mauvais, il y a des investissements dont on se demande l’intérêt. Pourquoi construire des pieds à terre du président alors celui-ci d’y reste que pendant 2 ou trois jours ? C’était pas judicieux de bien relooker les résidences des gouverneurs pour que le PF y passe la nuit ? En faisant un tour dans les régions où sont construits les pieds à terre du président, ça fait mal au cœur. personne n’y habite et ce sont des édifices à entretenir à des coûts de millions. C’est pas du gâchis ça ? chers dirigeants actuels, ayez pitié et développer des infrastructures marchandes comme le marché réclamé par les populations de Dédougou.

    Répondre à ce message

  • Le 20 septembre 2014 à 16:32, par CEPHAS
    En réponse à : Dédougou : « Sans marché, pas de 11 décembre », menacent les commerçants

    Merci populations de Dedougou. Seul un peuple debout peut empêcher le pouvoir égoïste de privilégier l’essentiel aux futilités !

    Répondre à ce message

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter


LeFaso.net
A propos..
Flux  RSS 2.0
Plan du site
Nous contacter
Condition d'utilisation
Responsabilité
Cookies et cache
Version mobile
Publicité
Partenariat

LeFaso.net © 2003-2017 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés