Opérations de maintien de la Paix : La police nationale veut féminiser davantage ses effectifs

mardi 16 septembre 2014 à 00h45min

Les femmes sont sous représentées dans les différentes missions de paix auxquelles participe le Burkina. Sur les 177 policiers actuellement déployés à titre individuel, on ne compte que 28 femmes, soit 15,8%, loin des 20% souhaités par le département des opérations de maintien de la paix des Nations unies. Un atelier de formation de deux semaines a débuté ce lundi 15 septembre 2014 à Ouagadougou à l’endroit 64 policières afin d’augmenter leurs chances de réussite dans les tests de sélection à venir.

RÈagissez ‡ cet article Réagissez
Opérations de maintien de la Paix : La police nationale veut féminiser davantage ses effectifs

Accroitre le pourcentage des policières au sein des missions de maintien de la paix à travers le monde. C’est un cri de cœur lancé par le département des opérations de maintien de la paix que le Burkina a entendu et veut satisfaire. Lors de la rencontre de l’Association internationale des chefs de police à Chicago en 2011, ce département avait souhaité que les pays contributeurs de troupes et de contingents parviennent au taux de 20% de représentation féminine.

Les formateurs sont venus de différentes missions de paix des Nations unies et du Canada pour renforcer les capacités opérationnelles aussi bien dans le cadre des missions de maintien de la paix, mais aussi des activités quotidiennes dans les services de police au niveau national.

De l’avis d’Abidi Oussama, chef de la délégation de l’équipe de formateurs, le test qu’elles doivent passer comprend plusieurs volets. D’abord, une épreuve d’aptitude linguistique, un entretien qui révèlera l’aptitude à la communication ainsi que les compétences et connaissances informatiques. Ensuite interviendront les tests d’aptitude à la conduite automobile et enfin l’aptitude au maniement des armes qui n’est pas éliminatoire

Cette formation de deux semaines entend donner les rudiments nécessaires aux femmes pour réussir les différents tests organisés. Le Burkina a donc sollicité et obtenu du département des opérations, une formation au profit de 64 policières. Le conseiller technique, Thomas Dacouré, représentant le ministre de l’administration territorial et de la sécurité, a procédé à la cérémonie d’ouverture. Il a souligné que cette séance de formation avait pour objectif de préparer les policières à s’approprier les aptitudes et techniques nécessaires à l’effet de mieux faire face au test qui interviendra le 29 septembre. Pour lui, ce test qui interviendra dans quelques jours, a été voulu « essentiellement féminin, au nom du principe de la discrimination positive. Il devra donc servir de référence pour tous les tests à venir en termes de taux de réussite et surtout de qualité de prestations ». Le représentant du ministre de tutelle des policières a ainsi invité les bénéficiaires de la formation à une assiduité pour que le ministère soit conforté dans cette politique et que les efforts qui seront déployés durant les deux semaines ne soient pas vains. Il a témoigné la reconnaissance aux différents partenaires qui ont permis la tenue de cette session.

C’est depuis 2000 que le ministère en charge de la sécurité met régulièrement à la disposition du département des opérations de maintien de la paix des Nations unies des officiers de police civile. Ils sont actuellement 177 policiers déployés à titre individuel dans différentes missions de maintien de la paix ou de soutien à la paix à travers le monde.

C’est le département d’Etat américain et d’autres partenaires comme le Canada qui ont permis la tenue d’une telle formation. Une session pareille sera organisée en octobre à Yaoundé au Cameroun au profit de 151 femmes, comme 162 autres en avaient déjà bénéficié à Kigali au Rwanda.

Tiga Cheick Sawadogo
Photos : Bonaventure Lawasselea Paré
Lefso.net

Imprimer l'article

Vos commentaires

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter


LeFaso.net
A propos..
Flux  RSS 2.0
Plan du site
Nous contacter
Condition d'utilisation
Responsabilité
Cookies et cache
Version mobile
Publicité
Partenariat

LeFaso.net © 2003-2017 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés