Démantèlement d’un réseau de délinquants : Ils volaient même à la morgue de Yalgado Ouédraogo

lundi 15 septembre 2014 à 02h03min

Le commissariat de police de l’arrondissement de Nongr-Mâasom a mis le grappin sur un réseau de présumés délinquants qui sévissaient dans l’enceinte du Centre hospitalier universitaire Yalgado Ouédraogo. Des membres qui y travaillaient essentiellement, volaient du matériel, même à la morgue de l’hôpital. Manœuvres, ambulancier ou receleur ont été présentés à la presse ce samedi 13 septembre 2014 au commissariat de police de l’arrondissement 4 dont relève le centre hospitalier.

Démantèlement d’un réseau de délinquants : Ils volaient même à la morgue de Yalgado Ouédraogo

Toutes les ambulances qui sortent de l’hôpital Yalgado Ouédraogo, sirène en marche, ne sont pas forcément en situation d’évacuation d’urgence. Il y en a qui transportent du matériel volé. A la place des malades, il y a des compresseurs d’ordinateurs, des fers, des planches, de tôles et autres matériels. C’était la trouvaille de l’ambulancier de cet hôpital, Arouna Ouédraogo, un des chainons de la bande. Et cela fonctionnait depuis 2012.

Voici les faits tels que contés par le commissaire de police de l’arrondissement de Nongr-Mâasom, Joseph Toni. De multiples plaintes de vols au sein de l’hôpital avaient été enregistrées par son service. Le commissaire et ses hommes se mirent en branle dans l’enceinte de l’institution hospitalière et ses alentours pour une investigation. Et finalement le 26 aout 2014, la traque fut fructueuse. Ibrahim Diallo et Moumouni Oubda (élève en classe de 2nde), tous âgés de 20 ans, sont interpellés en possession d’un compresseur de climatiseur vendu par Adama Salle, manœuvre à l’hôpital. Ce dernier avait déjà été pris la main dans le sac en 2012 après avoir démonté plusieurs ordinateurs et emportés nuitamment avec un taxi.

C’est lui le cerveau de la bande constituée majoritairement de manœuvres engagés par l’hôpital dans le cadre de ses travaux de réfection. Hadbila Singbéogo, Léopold Ouandaogo, tous manœuvres, faisaient partie aussi de la bande. « Après avoir repéré des climatiseurs fixés loin des regards, les manœuvres reviennent démonter soit le compresseur, soit le climatiseur entier. Les fers, les planches, les tôles et autres matériels entreposés dans l’enceinte de l’hôpital sont aussi emportés. Les patients, leurs accompagnants sont également dépouillés de leurs téléphones portables ou de leur porte-monnaie », a précisé le commissaire principal de police, Joseph Toni. Il a ensuite indiqué que le matériel était évacué par un taxi ou par l’ambulancier de la bande qui « les embarquait nuitamment dans une ambulance et sortait de l’hôpital les sirènes en marche, laissant penser à une évacuation d’urgence ». Par la suite, c’est Adama Zongo, forgeron, qui recevait le butin pour le revendre sur place ou les convoyer à Lomé. Ce dernier dit ne pas savoir le nombre d’ordinateurs et de compresseurs vendus depuis 2012. La seule certitude, c’est que c’est beaucoup. Il y a entre 800 et 1000 climatiseurs à l’hopital Yalgado Ouédraogo.

Selon le commissaire de police de Nongr-Mâasom, les présumés délinquants seront conduits dès ce lundi 15 septembre devant le procureur. « Les auteurs et les complices travaillent à l’hôpital. Selon le Code pénal, lorsqu’on vole dans son lieu de travail, cela constitue une circonstance aggravante du vol et fait de lui, un vol qualifié dû à la qualité de l’auteur. Dès lundi, ils seront conduits devant le procureur du Faso et la juridiction de jugement décidera de la peine. En matière criminelle, la peine va de 10 ans et plus », a-t-il poursuivi avant de remercier le personnel de l’hôpital et la population pour la collaboration avec les forces de défense et de sécurité dans leur lutte contre l’insécurité et le grand banditisme.

Tiga Cheick Sawadogo
Lefaso.net

Messages

  • félicitation et merci à nos vaillants policiers

  • Rien ne m’étonne au Burkina Faso. Félicitations aux forces de l’ordre. Que l’on fasse une enquête au niveau des médecins aussi.

  • Tres bon boulot. Felicitations aux policiers. Il reste maintenant les voleurs qui volent l’equipement acquis avec l’argent public pour leurs cliniques prives.

  • Bravo à nos forces de sécurités. Les agents qui réussissent de telles opérations méritent des distinctions. Un accent particulier doit être mis sur l’école de formation afin que nos forces de sécurité consolident les grandes valeurs si magnifiques qu’elles incarnent.

  • C’est bien le travail que vous venez de d’abattre. Seulement, je dirai que ce sont toujours de petits délinquants.Avec les dotations que nos structures sanitaires bénéficient chaque année, en principe Yalgado comme d’autres formations sanitaires devraient être des exemples dans la sous région. Malheureusement ces équipements aussitôt offerts aussi transférés vers des formations sanitaires privées. Approfondissez vos investigations à toutes les horizons, et vous comprendrez que nos hôpitaux perdent plus d’1/3 de ses dotations chaque année au profit des individus mal intentionnés.

  • Vous n’avez aucun système pour arrêter ceux qui détournent les fonds publiques ?

  • Félicitations aux forces de l’ordre. Que l’on fasse une enquête au niveau des médecins aussi.

  • Il ne suffit pas d’arrêter les bandits il faut veiller à ce que la loi soit appliqué et qu’ils paient pour leurs actes. Des grands voleurs ont été et relâcher peu de temps après autant ne pas les arrêter.
    ce sont les voleurs de poulets et de moutons qui croupissent en prison. que ca cesse.

  • Encore une bande de Mossis arrêtée par un samo, le commissaire Toni. BRAVO a toi paprent

  • les gens ont raison. Les plus gros voleurs sont dedans. Continuez les enquêtes et vous serez étonnés vous-mêmes ; bravo et félicitation pour ce boulot !

  • Humm bravo aux policers. Mais un samo qui déniche des voleurs , j’espère qu’il n’a pas volé le zoom koom à quelque part d’abord ? juste pour taquiner , sinon très bon boulot.

    Encore félicitation

  • Tout ce qu’on fait de bien ou de mal se paie. Que ses délinquants récoltent le fruit de leur travail. Félicitation aux hommes de sécurités pour le travail abattu. Beaucoup de courage a vous.

  • Adama salle aurait été déjà pris, en 2012, la main dans le sac, et il y travaillait toujours ; ou bien je lis de travers ? c’est dire qu’il n’avait pas été puni ou qu’il avait été couvert, donc il pouvait récidiver ; ce qu’il a fait !

  • Bravo pour la bonne vigilence aux policier mais continuer jusqu’a la base et vous allez bien comprendre

  • Bravo à toi mon commissaire et à ton équipe. Je ne savais pas qu’un samo pouvait aussi faire du propre comme ce qui vient de l’être. Vous voyez, si on pousse loin les investigations, on risque de constater que "c’est mon cousin-là, il faut m’aider". Combien de fois avez-vous lu dans la presse des offres de recrutement pour l’hôpital Yalgdo ? Ils sont habitués à bouffer l’argent facile à tel point que leurs salaires ne supportent plus leurs rêves. Alors, on devient malhonnêtes. D’ailleurs, si les grands voleurs sont dehors, comment voulez-vous que leurs enfants n’essaient pas de les imiter ? Bonne chance à nous tous et encore félicitations aux braves policiers. Pourvu qu’on ne les décourage pas en mettant ces voleurs au "younff" et 2 jours plus tard les libérer.

  • Monsieur le Samo, ce ne sont pas seulement les mossis qui volent. Ne soyez pas étonné d’entendre un jour que votre parent Toni est arrêté pour vol de "Zoom-koom"

    Félicitation pour ce travail ! il convient d’élargir aux autres services publics.

  • Slt.Par Moi-meme.Est-possible de presenter leurs visages pourqu’on les voient en live.S.V.P

  • Par Moi-meme.Est-possible de presenter leur visages pourqu’on puisse les voir en live.S.V,P

  • Chapeau a nos vaillant policier qui ont mis fin à ce réseau de délinquants. Ce qui est le plus écoeurrant c’est que tout cela est orchestré par un membre du personnel soignant ! Il faut que les gens arrête de se dire c’est pour l’état on fait ce que l’on veut ! L’équipement qui est volé et que nous savons tous que se ne sont pas les seuls à le faire peut améliorer le bien être des médecins n’en parlons pas des malades et même une durée de vie plus élevé pour les équipements

  • exellent travail fait par la police .Maintenant, traquez des voleurs plus grands que ceux-ci.

  • RECTIFICATION : EN MATIÈRE CRIMINELLE, LA PEINE EST DE CINQ ANS ET PLUS ET NON DE DIX ANS ET PLUS. DE PLUS, NI LA POLICE, NI LA PRESSE N’A QUALITÉ POUR QUALIFIER LES FAITS. SEUL LA JURIDICTION DE JUGEMENT EN A COMPÉTENCE. NE DITE PAS DÉJÀ AUX GENS QU’ILS ENCOURENT DIX ANS AU MINIMUM, LE DROIT EST UN DOMAINE TECHNIQUE TOUT COMME LA MÉDECINE, LA PHYSIQUE, L’ÉCONOMIE... LAISSER LES PROFESSIONNELS FAIRE LEUR TRAVAIL ET ÉVITER DE TELS PROPOS, CAR ON DISCRÉDITE LE TRAVAIL JUDICIAIRE QUI SERA FAIT EN AVAL DE CES ARRESTATIONS...

  • bravo au force de l’ORDRE ,je pense qu il est nécessaire aussi d’enquête au niveau de vols de sang

  • Héi ! Attention ! Il faut bien démanteler le réseau de ces délinquants sans scrupule qui osent même s’attaquer aux matériels de la morgue. La morgue de l’hôpital Yalgado a été réfectionnée sous la diligence du DG Robert Sangaré avec des climatiseurs armoires de la nouvelle génération, ce qui permet une bonne conservation des corps de beaucoup de défunts de la ville de Ouagadougou. Cette morgue est comme un hôtel 3 étoiles pour chacun de nous qui pourrons y séjourner en transit un jour vers notre dernière demeure. Donc, sanctionnons à la hauteur de leurs forfaits tous ceux qui veulent profaner cette morgue par des vols de matériels et autres délits.

  • Mes vives félicitations aux forces de l’ordre pour le travail que vous abattez.Encore plus de persévérance pour que ces délinquants arrêtent de sévir.

  • Mon parentéė. bravo ouvre bien l’œil il y’a d’autres complices. Ces mossis c’est pas la peine.

  • trop pris du temps.ils ont presque finies les équipements
    ils faut aussi voir si les autres ne sont pas complices ou opéré pour leurs propre comptes

  • bravo et merci à nos forces de l’ordre. seulement je me demande pourquoi les visages des délinquants sont masqués, leurs noms remplacés par des sigles alors qu’ailleurs ils sont bien présentés aux populations et même des photos portraits sont présentés pour ceux qui sont toujours en fuite ? comment voulez vous que les populations puissent aider retrouver ces fuyards sans visages ?

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter


LeFaso.net
A propos..
Flux  RSS 2.0
Plan du site
Nous contacter
Condition d'utilisation
Responsabilité
Cookies et cache
Version mobile
Publicité
Partenariat

LeFaso.net © 2003-2018 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés