Initiative de modification de l’article 37 : Déjà un revirement ?

dimanche 14 septembre 2014 à 09h50min

« Il n’a jamais été question pour nous de faire une proposition de loi visant à modifier l’article 37 ». C’est ce qu’a annoncé et défendu Achille Tapsoba, le 1er vice-président du groupe parlementaire CDP, à l’occasion d’un point de presse animé dans la soirée du samedi 13 septembre 2014 à Ouagadougou. Ce qui constitue – à tout le moins - un revirement par rapport au document attribué à ce groupe parlementaire sous l’intitulé « Proposition de la loi portant modification de la Constitution », et qui a été publié dans la presse dont Lefaso.net, sans avoir été dénoncé.

Initiative de modification de l’article 37 : Déjà un revirement ?

La conférence de presse du jour aura duré une heure à peine. Une conférence au cours de laquelle les journalistes n’ont eu qu’un seul interlocuteur en la personne du 1er vice-président du groupe parlementaire CDP qui avait à ses côtés, le ministre Amadou Diemdioda Dicko, le député non-inscrit (n’étant dans aucun groupe parlementaire) Benjamin Yaméogo, élu sous bannière UNDD et d’autres députés de la mouvance présidentielle.

Ils ont, à en croire Achille Tapsoba, été mandatés par un groupe de 81 députés eux-mêmes inclus, pour annoncer et clarifier un « appel » lancé au président du Faso, à l’effet de l’inviter à convoquer un référendum pour la modification de l’article 37 de la Constitution burkinabè. Ce sont, semble-t-il, ces 81 députés qui sont signataires dudit « appel ». Mais ni la liste comportant leur signature, ni l’ « appel » documenté, n’a été porté à la connaissance de la presse. Qu’à cela ne tienne !

L’initiative entamée par le groupe parlementaire CDP et ses alliés de la mouvance présidentielle, est aujourd’hui un « appel ». Il ne s’agit donc plus d’une « Proposition de la loi portant modification de la Constitution ». Une première démarche documentée et qui a été diffusée par la presse durant plus de 72 heures sans avoir été soumise à la moindre rectification, encore moins à un changement pur et simple.

Ce premier document a donc été - à tout le moins – cautionné ; et c’est d’ailleurs de cela que les journalistes sont venus parler. Autrement, le droit de réponse aurait été promptement exercé. Rien dans ce sens. Et c’est un Achille Tapsoba visiblement embarrassé - mais mû par la promesse faite à ses compagnons de dominer les débats - qui lance, « Il n’a jamais été question pour nous de faire une proposition de loi visant à modifier l’article 37 ». Et d’ajouter, « Nous sommes surpris qu’on nous parle de proposition de loi ». Et là, l’on peut bien noter qu’il y a un recul, ou à tout le moins, un revirement dans la nature même de la démarche.

Le premier magistrat du pays répondra…

Mais quid de « l’appel au Président du Faso pour la convocation d’un Référendum autour de la modification de la Constitution du Burkina Faso » Comment cet appel est-il né et a été conduit avec la grande famille politique du camp présidentiel ? Sur la question, Achille Tapsoba se veut explicite : « Le président de mon groupe parlementaire, l’honorable Alain Yoda, a effectivement contacté le président du groupe parlementaire ADF/RDA, de même qu’il a contacté le président du groupe parlementaire CFR, pour leur signifier l’initiative et leur demander si cela rencontre éventuellement le sentiment de leurs groupes respectifs afin qu’ils puissent s’associer pour lancer l’appel. Le groupe parlementaire CFR a répondu en décidant de s’associer à l’appel. Le non-inscrit s’est également déterminé en faveur de l’appel. Nous avons approché le groupe parlementaire ADF/RDA dont le président nous a dit qu’il va consulter ses députés et nous donner leur position. A notre grande surprise, le Secrétaire général de l’ADF/RDA a fait une déclaration dans la presse pour dire qu’ils ne se sentent associés ni de près, ni de loin, et qu’ils s’en démarquent royalement. Nous respectons leur position, leur point de vue politique. Nous disons cependant que nous avons quand même un petit regret de les entendre dire qu’on ne les pas associés ni de près, ni de loin. Si contacter quelqu’un le jour de la prise de l’initiative n’équivaut à l’associer de près, ça l’est au moins de loin. Nous respectons leur point de vue ».

A quelle logique cette initiative répond-t-elle, quand on sait que le constituant originaire a tranché la question de la limitation des mandats présidentiels depuis 1991, s’interroge un journaliste. Oui, mais il y a eu des révisions constitutionnelles qui ont fait évoluer cette volonté, a répondu en substance, Achille Tapsoba.

En tout état de cause, semble-t-il dire, l’initiative est en marche ! Mieux, les initiateurs sont, à l’en croire, convaincus qu’il y ‘aura une réponse à leur sollicitation adressée au « Premier Magistrat du pays ».

Quant à la brouille que cette initiative pourrait déverser sur l’appel au dialogue émis par le même camp, Achille Tapsoba se veut là encore précis, même s’il est difficilement croyable : « Notre appel n’est pas une tentative de blocage du dialogue ». Du reste, ce dialogue pourrait aboutir à un consensus autour du référendum, comme à un consensus qui ne nécessite pas un référendum. C’est du moins, ce que présage le 1er vice-président du groupe parlementaire CDP. Attendons donc de voir…

Fulbert Paré
Lefaso.net

Vos commentaires

  • Le 14 septembre 2014 à 10:06, par vérité no1 En réponse à : Initiative de modification de l’article 37 : Déjà un revirement ?

    Continuez à reculer jusqu’à ce que vous rejoignez le peuple.

    Répondre à ce message

  • Le 14 septembre 2014 à 10:25, par oued En réponse à : Initiative de modification de l’article 37 : Déjà un revirement ?

    VOUS ETES ENTRAIN DE PRECIPITER LE PAYS DANS UNE VOIX SANS ISSUE ???VOUS EN SERREZ LES GRANDS RESPONSABLES DU KO QUE VA PROVOQUER VOTRE SOIT DISANT REFERUNDUM ??REJETER PAR AVANCE PAR LE PEUPLE ???SOYEZ DEMOCRATE ?ET NON DES VOYOUS ??LE GANDAOGO N,EXISTE PAS EN DEMOCRATIE ??SOYEZ COURAGEUX ET TRANSMETTER LE POUVOIR SANS BAIN DE SANG ??LA CPI VOUS GUETTE ???VOUS REJOINDREZ TOUS BIENTOT MG.LAURENT A LA HAYE je crois que ses gens San foute de personne au Burkina hein

    Répondre à ce message

  • Le 14 septembre 2014 à 10:53 En réponse à : Initiative de modification de l’article 37 : Déjà un revirement ?

    Plus le temps passe, plus le vin du parti au pouvoir vieillit mal et tourne au vinaigre aigre. Si le CDP ne sait plus quoi faire, alors arrêter de faire quoi que ce soit, vous êtes de plus en plus ridicule en vous contredisant.

    Répondre à ce message

  • Le 14 septembre 2014 à 10:54, par peuple fort En réponse à : Initiative de modification de l’article 37 : Déjà un revirement ?

    pourquoi vous vous accrochez coûte que coûte à un référendum et à une modification de l’article 37 ? Est ce que la constitution dit que le référendum est obligatoire ? Est ce que c’est tout ce qu’on peut faire qu’il faut faire ? Pourquoi ne pas avoir la sagesse de préparer un candidat à la place de blaise ? ou bien il n’y a plus quelqu’un d’intelligent au CDP pour remplacer Blaise ? c’est quand même triste et injuriant pour le peuple burkinabè.. Pourquoi vouloir à tout prix allumer le feu à la maison ?

    Répondre à ce message

  • Le 14 septembre 2014 à 10:56, par YIRMOAGA En réponse à : Initiative de modification de l’article 37 : Déjà un revirement ?

    Un boulet chaud tendu au PF. Piège ou objectivité du principe démocratique, on saura tout de toute façon ? Qui n’est pas pressé saura tout ? Le PF piégé par ses collaborateurs ou ses sujets. Parmi tout ce monde (ses sujets) y’a pas un seul illuminé qui puisse gérer, ou prétendre être CANDIDAT ? Alors, laissez le peuple choisir parmi ceux qui ont des ambitions et laissez SEM BC tranquille se retirer à..........comme bon le semble. Quant à ACHILLE, voilà quelqu’un qui pouvait d’un point de vu idéologique, mais.......enfin.

    Répondre à ce message

  • Le 14 septembre 2014 à 11:26, par sayouba En réponse à : Initiative de modification de l’article 37 : Déjà un revirement ?

    étant un philosophe ,achille TAPSOBAsait manier l’art de la dialectique cad dire une chose et son contraire et convaincre son auditoire analphabète ou du moins naif ?les journalistes devraient pouvoir porter la contradiction à ce sophiste talentueux mais hélas ce n’est pas le cas et c’est dommage.

    Répondre à ce message

  • Le 14 septembre 2014 à 11:52 En réponse à : Initiative de modification de l’article 37 : Déjà un revirement ?

    Moi je souhaite que le Président Blaise Compaoré écoute son peuple, surtout sa jeunesse. Les jeunes suivent de leurs chambres et sur leurs portables, ce qui se passe autour de nous, en matière de démocratie (Ghana, Côte d’Ivoire, Niger, Bénin...) Le Ghana se développe dans le silence, la Côte d’Ivoire que Compaoré et le peuple a soutenue est en train de réveiller l’éléphant, le Niger est devenu un exemple, malgré les difficultés inhérentes à l’apprentissage, Yayi Boni s’est révisé pour l’intérêt de son peuple. Blaise écoute ta raison et ton cœur, écoute ta jeunesse qui fera de toi, le grand homme de demain. Sinon, ces députés te conduisent droit dans le mur. Ils vont fuir te laisser quand la déferlante sera dans la rue. Notre armée ne va plus tirer sur le peuple ou sur d’autres militaires pour protéger 28 ans de pouvoir. Regarder ce qui est arrivé à Moboutou au soir de son pouvoir (la fin d’un règne partie III). Ceux qui ont bien profité de ses largesses et de mallettes d’argent, à l’intérieur comme à l’extérieur (Giscard d’Estaing, Bush, Mittérand, les conseillers occultes) se sont mis à le diaboliser, à l’insulter comme un vulgaire individu. Moi je ne voudrais pas voir Blaise pleurer à son âge comme Moboutou. Nous voulons vous voir après votre retraite, jouer au ballon à Ziniaré, Bobo, Ouahigouya, ou dans un lieu de ton choix au Burkina, comme Rawlings à Elmina. Nous voulons recourir à tes conseils au cours de la longue marche vers le développement. Personne ne te hait comme le font croire les aveugles politiques. Ne les laissez pas vous conduire dans le mur, car comme disait un philosophe, " des hommes, je ne peux rien dire car ils sont inconstants". Je rappelle les mots de Komi Sambo Antoine à une de vos investitures à la maison du peuple. " le plus grand talent d’un grand prince, est celui de savoir choisir ses homme" et d’ajouter que " la justice et la force doivent cheminer ensemble pour faire en sorte que ce qui est fort soit juste, et que ce qui est juste soit fort". Modifier la constitution n’est ni fort, ni juste.

    Répondre à ce message

  • Le 14 septembre 2014 à 12:06, par Samogo En réponse à : Initiative de modification de l’article 37 : Déjà un revirement ?

    La stratégie est connue :
    1- Le CDP : on demande un dialogue et on fait les concessions suivantes :
    - Pas de SENAT
    - Pas de référendum
    - Mais nous demandons le lenga et une proposition de gouvernement d’union nationale (certains ont déjà oui pour le gouvernement d’union nationale). L’opposition n’aura pas le choix. Dans une négociation chacun doit faire des concessions. Nous en avons fait et l’opposition est pris dans un piège. Elle n’aura pratiquement pas le choix que de céder sinon elle ne sera tenue pour responsable s’il la situation dégénère. Mais pour mettre la pression, on lance le processus du référendum !

    Bravo ! Mais nous on vous attend. Faites vos calculs politiques. La jeunesse ne marchandera pas les principes qui fondent notre Burkina démocratique. Vous risquerez tous d’être emporté par la plus importante frange de la population qui est pour le changement, l’alternance !

    Répondre à ce message

  • Le 14 septembre 2014 à 12:09, par youl oued En réponse à : Initiative de modification de l’article 37 : Déjà un revirement ?

    on vous le répète toujours que l’article 37 ne peut être modifié pour favoriser un individu surtout à quelque mois des élections. dit le cdp est un partie il ya des hommes capables de remplacer ce blaise le burkina c’est pas que des compaoré que simon c m’excuse le MPP arrive
    avec l’alternance

    Répondre à ce message

  • Le 14 septembre 2014 à 12:30, par rendak En réponse à : Initiative de modification de l’article 37 : Déjà un revirement ?

    ces messieurs veulent simplement semer la confusion dans l’esprit des gens mais nous restons vigilants ! non au pouvoir à vie ! non au gaspillage des ressources à travers des référendums budgétivores, inutiles et démocracides !

    Répondre à ce message

  • Le 14 septembre 2014 à 12:59, par Fasoden En réponse à : Initiative de modification de l’article 37 : Déjà un revirement ?

    Du CDP, plus rien ne m’étonne !

    Répondre à ce message

  • Le 14 septembre 2014 à 13:34, par Yack En réponse à : Initiative de modification de l’article 37 : Déjà un revirement ?

    Pendant que y’a la terre, ils ne savent pas ou poser leur pieds. Quand on va mettre la terre ds bouteille on Vera ce qu’il vont faire. Vous fairez mieux de commencer vos primaire pour choisir un candidat autre que Blsise sino votre parti va s’eclater en Mille morceau après 2015.

    Répondre à ce message

  • Le 14 septembre 2014 à 13:58 En réponse à : Initiative de modification de l’article 37 : Déjà un revirement ?

    quelle bande de tartuffe pour amuser la galerie ! Le peuple vous regarde et finira par vous renvoyer devant les électeurs car vous n’êtes qu’une bande d’incapable, chers députés CDPistes. Arrêtez de nous divertir, le peuple veut son élection en 2015 avec un autre candidat que Blaise pour vous représenter. Il serait temps que vous bande d’irresponsables, vous arrêtiez ce cirque qui nous coûte cher et nous empêche de nous développer.

    Répondre à ce message

  • Le 14 septembre 2014 à 14:01, par le frere de retour au pays En réponse à : Initiative de modification de l’article 37 : Déjà un revirement ?

    On ira au referendum , c’est au peuple de décider . et pour ceux qui par manque de savoir le sens de peuple et croire qu’il est figé je les demande de bien vouloir se demander pourquoi on dit que le président des USA Buch est élu par le peuple Américain et on va encore au vote ? ou soit pourquoi Sarkozy a perdu les élections contre contre Hollande , chers je ne sais quoi ,si vous faites ça de mauvaise foi quittez dans ça si c’est votre compréhension du vocable peuple alors cherchez encore , le peuple n’est pas figé , je ne faisais pas partir de ce pays dont vous parlez de 1991 , alors le referendum , oui il le faut !!

    Répondre à ce message

  • Le 14 septembre 2014 à 14:33 En réponse à : Initiative de modification de l’article 37 : Déjà un revirement ?

    En FAIT ces gens sont RENTRÉS CHEZ EUX ; ILS ONT ESSAYÉ DE TATER LEURS TESTICULES, ILS ONT VU QUE CE N’ÉTAIT PAS AUSSI DUR QU’ILS LE CROYAIT. ILS SONT ALORS RESSORTIS POUR LE DIRE MAIS ILS ONT UN PEU HONTE DE LE DIRE CLAIREMENT. ÉVITEZ de laisser sortir ces conneries ; les manifestations que vous avez vues n’étaient rien car trop de gens comme moi sont restés à la maison ou étaient indisponibles. Continuez et vous allez vraiment nous voir dans la rue.

    Répondre à ce message

  • Le 14 septembre 2014 à 14:38, par Papapaa67 En réponse à : Initiative de modification de l’article 37 : Déjà un revirement ?

    J’ai honte pour mon pays dont la survie se résume à une seule personne du moins si je comprends la logique du CDP et de son FR. En réalité, tous ces excités trainent des casseroles pour lesquelles ils ont peur de ce que la famille présidentielle leur réservera s’ils osent lever le petit doigt pour dire haut ce qu’il pensent bas. Rappelez-vous des intrigues à l’endroit de certains hommes qui ont eu le courage tels RSS, le Larlé Naaba, Salifou NEBIE, Norbert ZONGO.
    Le CDP est à la croisée des chemins et mélanges ces pincettes avec la FEDAP/BC également en déroute. Sauf les jeunes aux intestins fragiles courent sans conviction vers ces organisations sans lendemain. Seulement, j’en connais qui n’oseront pas sortir de leur quartier à cause de la honte pour avoir soutenu un régime qui a tenté de museler son peuple.
    Ces députés fondeurs du CDP doivent continuer de reculer si non il paieront le prix de leur impertinence. 2015, terminus pour Blaise Compaoré : pas un mandat de plus, pas de "lenga" car le Burkina est loin d’être un cabaret. A bon entendeur, salut !

    Répondre à ce message

  • Le 14 septembre 2014 à 14:43, par richi En réponse à : Initiative de modification de l’article 37 : Déjà un revirement ?

    Moi je propose quelque chose d’insolite. Alain Yoda (c’est lui le cerveau et les autres, les bras) est du Centre-Est et il a été "élu" dans cette région avant d’être président du groupe parlementaire CDP. On organise un mini-référendum dans le Boulgou et on verra. Si Alain arrive à faire passer le "oui dans sa province" devant Sambaré Palguim ou Bayéré, on recommence dans la région du centre fief d’Achille Tapsoba et de Kouanda face à Simon et Me Sankara et après dans le Houet. Si dans ces trois provinces seulement le OUI l’emporte, on propose le referendum à Blaise Compaoré. Quelqu’un qui ne peut rien faire dans sa province, ne peut pas engager le pays dans une aventure dont lui-même ne connait pas l’issue. Je ne comprends pas pourquoi Blaise ne comprend pas. Ces gens veulent ta honte. Faut pas leur donner l’occasion.

    Répondre à ce message

  • Le 14 septembre 2014 à 15:03, par Dango En réponse à : Initiative de modification de l’article 37 : Déjà un revirement ?

    le CDP va nous tuer avec sa comedie de mauvais gout.a quoi rime tout ce montage ?tantot c’est projet de loi portant modification de larticle 37 tantot on fait croire a un appel.ecoutez bonnes gens de cdp soyez un instants coherent dans vos proppos.

    Répondre à ce message

  • Le 14 septembre 2014 à 15:06, par le sage En réponse à : Initiative de modification de l’article 37 : Déjà un revirement ?

    Les députés du CDP et des autres groupes parlementaires qui demande au PF de faire appel au referendum sont motivés par leurs intérêts égoïstes.Ils profitent tous du fait que le même homme soit président du faso depuis fort longtemps et ont aujourd’hui peur de la baisse inéluctable de leur train de vie et de leur avenir politique,professionnel(les projets et chantiers sont en cours et il faut encore un peu de temps pour piller les ressources du pays chacun à son poste respectif pour les achever et espérer une retraite dorée)La jeunesse est maintenant consciente.La personne de Blaise Compaore n’est pas un problème mais le peuple se rend compte qu’il a un souci de se débarrasser de son entourage (les mêmes personnes sont ministres plusieurs fois,deviennent députés ou ambassadeurs ,conseillers spéciaux à la présidence ou président d’institution.....) et se sont ces derniers qui veulent le pousser droit dans le mur avec cette histoire de referendum.Je crois à la sagesse et à l’amour du président COMPAORE pour ce pays qu’il bâtit avec courage et dévouement.Le président doit sonder sa propre conscience et décider.

    Répondre à ce message

  • Le 14 septembre 2014 à 15:45, par Afrique juste En réponse à : Initiative de modification de l’article 37 : Déjà un revirement ?

    Tout ce jeu est un montage du CDP,ils savent souffler le chaud et le froid à la fois.A force de leur gestion du pouvoir par des coups bas tout le monde découvre leur manège avant qu’ils ne l’exposent.
    Pour faire des économies sur tous les plans pour notre seule et chère patrie le CDP doit assumer sa gestion politique basée sur le népotisme,le cousinage,la corruption,le clanisme,l’impunité...et demander pardon au peuple Burkinabé et obtenir sa clémence.De ce fait la démocratie poursuivra son cours et avec l’alternance le renouveau democratique
    prendra son envol pour un Burkina de paix,de justice, de croissance dont les citoyens seront fiers d’appartenir à une meme.
    A mes frères égarés du CDP oubliez le reve du sénat,de la modification de l’article 37 et votre nouvelle appellation Lenga.

    Répondre à ce message

  • Le 14 septembre 2014 à 15:49, par rim En réponse à : Initiative de modification de l’article 37 : Déjà un revirement ?

    le probleme ici n’est pas la conception du projet de proposition de loi mais la petition pour appeler au president du faso a convoquer le referendum. est ce que les deputes n’ont pas outrepasse leur attribution ?Quelle valeure juridique a une telle petition ?

    Répondre à ce message

  • Le 14 septembre 2014 à 15:50, par sida En réponse à : Initiative de modification de l’article 37 : Déjà un revirement ?

    C’est honteux de voir des papas de certains enfants jouer a ce jeu et cela a cause d’un seul individu qui est BLAISE COMPAORE.Et si BLAISE venait a mourir d’une crise cardiaque !Le CDP va aussi mourir ?Il n’y a qu’une seule personne au CDP qui peut diriger un pays si je comprends bien.Sinon je croyais que les CDPistes faisaient confiance a François Compaore,Alain Yoda,Achille Tapsoba,Paramanga Yonli etc pour diriger le Burkina après 2015.Je ne savais pas que ces derniers sont toujours des Bébé politique.Alors gloire au Démissionnaire qui ont au moins eu le courage de dire nom.Moi je ne peux rester au CDP que si ce parti nous trouve un nouveau candidat pour la présidentielle.

    Répondre à ce message

  • Le 14 septembre 2014 à 16:02 En réponse à : Initiative de modification de l’article 37 : Déjà un revirement ?

    C’est vraiment dommage de constater que une grande partie de nos intellectuelles ne pense que, une seule personée.blaise compore ; arrêtez de vous insulter vous mémé !

    Répondre à ce message

  • Le 14 septembre 2014 à 16:05, par SING En réponse à : Initiative de modification de l’article 37 : Déjà un revirement ?

    Après avoir échoué à déstabiliser le MPP(au contraire le CDP a rendu le MPP plus populaire à jamais), les pauvres ne savent plus quoi faire. Vous saviez ? Roch n’est pas rancunier comme vous. Il est doux comme un agneau et c’est pour çà qu’on l’a pardonné tout de suite. Il est l’espoir de nous les étudiants aujourd’hui.La chasse au sorcière tant redouté par certains pilleurs de la république n’aura pas lieu.Calmez vous et surtout implorez votre pardon à Roch.

    Répondre à ce message

  • Le 14 septembre 2014 à 16:05, par SING En réponse à : Initiative de modification de l’article 37 : Déjà un revirement ?

    Après avoir échoué à déstabiliser le MPP(au contraire le CDP a rendu le MPP plus populaire à jamais), les pauvres ne savent plus quoi faire. Vous saviez ? Roch n’est pas rancunier comme vous. Il est doux comme un agneau et c’est pour çà qu’on l’a pardonné tout de suite. Il est l’espoir de nous les étudiants aujourd’hui.La chasse au sorcière tant redouté par certains pilleurs de la république n’aura pas lieu.Calmez vous et surtout implorez votre pardon à Roch.

    Répondre à ce message

  • Le 14 septembre 2014 à 16:06, par SING En réponse à : Initiative de modification de l’article 37 : Déjà un revirement ?

    Après avoir échoué à déstabiliser le MPP(au contraire le CDP a rendu le MPP plus populaire à jamais), les pauvres ne savent plus quoi faire. Vous saviez ? Roch n’est pas rancunier comme vous. Il est doux comme un agneau et c’est pour çà qu’on l’a pardonné tout de suite. Il est l’espoir de nous les étudiants aujourd’hui.La chasse au sorcière tant redouté par certains pilleurs de la république n’aura pas lieu.Calmez vous et surtout implorez votre pardon à Roch.

    Répondre à ce message

  • Le 14 septembre 2014 à 16:25, par Yam En réponse à : Initiative de modification de l’article 37 : Déjà un revirement ?

    Le CDP na plus d’ame ni de vision. Ce parti est fini et ne peut plus rien proposé. Cest la debandade totale et la fin cest pour bientot. Vous voulez mettre le feu au pays mais cest vs qui allee en patir. Vous n avez plus de solution alors laissez Blaise trankil et laissez le se reposer apres 2015 car inexorablement on va vers le changement si vous etes malin faut chercher un autre candidat car cest fini pour vs

    Répondre à ce message

  • Le 14 septembre 2014 à 16:28, par Ka En réponse à : Initiative de modification de l’article 37 : Déjà un revirement ?

    Que Dieu tout puissant protège le Burkina et ceux comme les responsables des partis politique comme UPC. ADF/RDA du GFOP, qui risquent leur vie à tout moment comme NEBIE, NORBERT ZONGO, pour le maintien de l’article37, qui protège le peuple d’un dictateur qui veut s’éterniser au pouvoir, et aider par un Français caméléon ennemi du peuple Burkinabé, meurtri par la corruption à ciel ouvert. Le peuple Burkina doit se lever contre cet étranger venu d’ailleurs, et veut mettre le feu au pays avant d’appeler la France de venir le Chercher. Le chef du groupe parlementaire du CDP a l’agoni, qui fait le chaud et le froid à l’assemblé nationale, doit être expulsé de notre pays pour des décisions prises en minorité pour des intérêts personnelle qui peuvent créer un désaveu populaire, et qui conduira le pays dans une crise sanguinaire : le chef du groupe parlementaire le français Alain Yoda, doit être démis de ses fonctions, pour permettre tous les acteurs politique de se retrouver tous sur une table, pour un dialogue nationale, qui aboutira à une alternance politique apaisé dans notre pays. Mr. Alain Yoda oublie le peuple, en prenant des décisions cruelles par achat de conscience et de la répression des députés majoritaire, pour mettre le feu au Burkina et envoyer le président Blaise Compaoré a la CPI, pourtant qui mérite malgré tout une sortie honorable. Le temps de laisser un étranger de mettre le feu à notre pays est résolu. L’élu aux idées de Mme. Bro du régime GBAGBO n’a pas sa place au pays des hommes intègres. J’adresse cette ligne a Achille Tapsoba : Ne prend pas ta faiblesse et ton échec dans le passé pour s’acharner sur un peuple qui veut du changement. Respecte l’article 37 pour que la jeunesse puisse s’exprimer, comme le Capitaine Sankara vous a donné l’opportunité. Vous devez impérativement acceptez l’alternance qu’on puisse faire avancer le Burkina avec la jeunesse.

    Répondre à ce message

  • Le 14 septembre 2014 à 16:33, par Tapsoba®(de H) En réponse à : Initiative de modification de l’article 37 : Déjà un revirement ?

    " Mr Blaise COMPAORE,nous vous filons la patate chaude.Nous vous invitons à assumer la responsabilité de convoquer le corps électorale en vertu de l article 49 de la constitution qui vous confère ce pouvoir,peu importe que cette procédure soit inconstitutionnelle au regard des articles 162 ,163 et 164 relatifs à la révision de la constitution.Car nous ne sommes pas prêts à supporter une quelconque conséquence d une telle démarche.Toute fois,prenez votre courage ,si ça passe nous nous en rejouirons et en jouirons des fruits de votre maintien au pouvoir après 2015.Cependant,si ça casse,ah là,vous serez seul à éteindre le feu que vous aurez allumé."Voilà le message que semblent envoyer les faucons(?) du CDP.A méditer.Fasonet,fais pardon,laisse couler.

    Répondre à ce message

  • Le 14 septembre 2014 à 16:47, par Mawuéna En réponse à : Initiative de modification de l’article 37 : Déjà un revirement ?

    Le messager N°7 a fait une analyse correcte à mon avis. La citation est d’Albert Enstein "de l’Homme, je ne dirai plus rien, il est simplement inconstant".

    Répondre à ce message

  • Le 14 septembre 2014 à 17:41, par l’éveillé En réponse à : Initiative de modification de l’article 37 : Déjà un revirement ?

    Toute la matière grise du CDP est partie avec le MPP,donc il n’y a plus personne capable de réfléchir dans ce parti !au lieu de comprendre que l’heure est grave,et voir comment le parti va -t-il exister après Blaise,ce sont des montages puérils de soi-disantes démissions massives du MPP.

    Répondre à ce message

  • Le 14 septembre 2014 à 18:25, par mohamane En réponse à : Initiative de modification de l’article 37 : Déjà un revirement ?

    Toute chose a une fin, le CDP ne restera pas éternel au pouvoir et nous pensons que c’est le moment propice pour eux de le laisser sans conflits.

    Répondre à ce message

  • Le 14 septembre 2014 à 21:04, par lechris En réponse à : Initiative de modification de l’article 37 : Déjà un revirement ?

    le cdp est a la croisee des chemins

    Répondre à ce message

  • Le 14 septembre 2014 à 21:26, par youblo En réponse à : Initiative de modification de l’article 37 : Déjà un revirement ?

    Si je suis bien le débat concernant le "lenga"que le CDP demande pour le Président COMPAORE, si cela aboutissait, est ce que ce sera institutionnalisé pour qu’ à fois que le mandat d’un président arrive à terme demande un lenga ?

    Répondre à ce message

  • Le 15 septembre 2014 à 01:02, par boubag En réponse à : Initiative de modification de l’article 37 : Déjà un revirement ?

    esperons k,ils mettrons fin sous peu a leur comedie ! restons mobilises !

    Répondre à ce message

  • Le 15 septembre 2014 à 01:33, par Le Croyant En réponse à : Initiative de modification de l’article 37 : Déjà un revirement ?

    Toute cette gesticulation du CDP fait pitie. Allez oust et laisser le Pays en paix, sans vous. Trop c’est trop.

    Répondre à ce message

  • Le 15 septembre 2014 à 01:34, par ABOU En réponse à : Initiative de modification de l’article 37 : Déjà un revirement ?

    Si je comprends bien ce qu’il se passe : les députés de la majorité refusent de se mouiller par la proposition de loi, mais lancent plutôt un appel à Blaise Compaoré, celui à qui profite la forfaiture, de s’assumer en appelant au referendum. Que ceux qui comprennent mieux la situation m’éclairent.

    Répondre à ce message

  • Le 15 septembre 2014 à 04:47, par le Burkinbila En réponse à : Initiative de modification de l’article 37 : Déjà un revirement ?

    Ces gens, a moins qu’ils ne soient possedés, donc plus maitres de leurs pensees au point d’être aveuglés pour ne pas voir ce qui s’est dans passé dans des pays dirigés par des dinosaures qui not malheureusement conduits leur pays dans des precipices de l’enfer (RDC, CI, TOGO, MALI, RCA) en ce qui concerne l’Afrique noire et bien sur aussi le printemps arabe.

    A moins que les gens du CDP ne soient envoutés pour aller tout droit au chaos comme c’est le cas de la plupart des gens qui lient des pactes avec les puissances tenebreuses , je crois qu’ils devraient avoir la clairvoyance et le discernment pour savoir qu’ils foncent tout droit dans l’abyme.

    Répondre à ce message

  • Le 15 septembre 2014 à 10:13, par sawadogo En réponse à : Initiative de modification de l’article 37 : Déjà un revirement ?

    hey ! vous les gars du CDP laissez les Burkinabés tranquille.
    referendum, referendum, on ne mange pas referendum.
    la est en tain de tuer nos proches dans les hôpitaux.
    rentrez et visitez les familles vous verrez qu au Burkina
    il ya des familles qui ne mangent qu une seule fois par jour.
    Votre mentor nous avait promis un Burkina émergent lors de sa campagne.
    à l aube de la rentrée scolaire nous avons des classes sans toitures parce que
    les entrepreneur corrompus ont fait des travaux médiocres.
    ça suffit.CDP laissez les Burkinabés tranquille.

    on a besoin de quelqu’un d’autre à KOS YAM en 2015.

    Répondre à ce message

  • Le 15 septembre 2014 à 10:23, par kulbo En réponse à : Initiative de modification de l’article 37 : Déjà un revirement ?

    je me demande ce que ces gens ont eus de mieu pour un tel revirment ouvront l oeil et le bon car ils ne merite aucune confiance jusqu à ce que blaise quitte le palais

    Répondre à ce message

  • Le 15 septembre 2014 à 10:40, par lewang En réponse à : Initiative de modification de l’article 37 : Déjà un revirement ?

    Je disais à un de mes collègues qu’il n’yaura jamais referendum au BF.et je le repète il n’yaura jamais referendum. Toutes ces gesticulations ne sont que pour faire monter mla pression. Quand on part aux négociations il faut monter la barre très haute. C’est ce que ces minanbles du CDP sont entrain de faire. Mais l’opposition doit rester sereine et vigimlante. Je vous le repète, y aura pas de referendum. Vous verrez !

    Répondre à ce message

  • Le 15 septembre 2014 à 10:56, par filsdupays En réponse à : Initiative de modification de l’article 37 : Déjà un revirement ?

    ne sacrifier pas le peuple pour vos interets individuels. la loi est dure mais elle reste tout de meme la loi. le PF peut partir et revenir 5ans apres. voie de la sagesse.

    Répondre à ce message

  • Le 15 septembre 2014 à 10:58, par wendyam En réponse à : Initiative de modification de l’article 37 : Déjà un revirement ?

    Le CDP est resté droit dans ses bottes la seule solution pour resoudre ce problème qui n’en est d"ailleurs un c’est le REFERENDUM. comme dit une publicité" UL N’Y A PAS DE MAL A SE FAIRE DU BIEN"

    Répondre à ce message

  • Le 15 septembre 2014 à 11:05, par Achille En réponse à : Initiative de modification de l’article 37 : Déjà un revirement ?

    Ce recul rocambolesque s’explique par le fait que le CDP pensait réaliser son passage en force par la voie parlementaire, et ceci, en comptant sur l’appui de l’ADF RDA pour avoir la majorité des députés. Les négociations avec l’ADF RDA ayant échoué, c’était devenu périlleux de poursuivre sur cette voie, d’où ce revirement de situation. Le passage en force se fera vraisemblablement par le PF pour assurer toutes les chances de succès.

    Répondre à ce message

  • Le 15 septembre 2014 à 11:13, par L’illuminati En réponse à : Initiative de modification de l’article 37 : Déjà un revirement ?

    C’est chaud dans le camp CDP. Tout le monde se cherche ! Personne ne sait à quelle sauce il sera mangé car Blaise se terre dans un silence assourdissant. Pour le déloger, ses camarades du parti lui ont jeté une patate chaude en lui proposant d’appeler le peuple au référendum. S’il se tait comme d’habitude en ne répondant pas, le MPP et le CFOP n’ont qu’à se frotter les mains car il y aura de gros départs des derniers bonze pour leurs navires. S’il répond en appelant le peuple au référendum, il est cuit cat il risque de se créer une situation que lui-même redoute (chez les mossi, on dira : ya rouroug salbré. Ouf takiyan, yéllé ; ouf bassiyan, yéllé). Ca va chauffer ces deux jours dans le camp CDP et pour Blaise. Mais moi l’illuminé, je sais que Blaise va les feinter tous car il sait que ce sont tous des faux types et il sait qu’ils n’aiment ni lui-même Blaise ni le Peuple. Et comme la flamme révolutionnaire ne l’a pas quitté (je le sais parce qu’il aime son peuple), il laissera à la dernière minute et dira qu’il ne va pas se présenter aux présidentielles 2015 pour les punir et voilà la débandade dans le camp CDP. Let’s wait ant see.

    Répondre à ce message

  • Le 15 septembre 2014 à 11:13 En réponse à : Initiative de modification de l’article 37 : Déjà un revirement ?

    lefaso.net et l’observateur paalga nous doivent des explications ? d’où vient le texte qu’ils ont publié ? sont t’ils complices ou victimes de cette cabale qui a fait monter le mercure ?

    Répondre à ce message

  • Le 15 septembre 2014 à 11:32, par BF2015 En réponse à : Initiative de modification de l’article 37 : Déjà un revirement ?

    Je pense qu’on ne peut pas passer le temps a satisfaire
    certaines positions au détriment des autres !pour toute ses
    raison nous devons laisser la balle dans la main du président
    qui tient la décision finale.IL faut bien que les gens comprennent
    aussi que le peuple qui se discute sur la question du referendum,c’est
    encore ce même peuple qui ira dans les urnes pour décider.Donc que
    les hommes politique fassent confiance au peuple qui saura comment trancher !!

    Répondre à ce message

  • Le 15 septembre 2014 à 11:36, par AC En réponse à : Initiative de modification de l’article 37 : Déjà un revirement ?

    Samogo, tu es fort. Moi aussi je les vois venir. ces gars là veulent embrouiller l’opposition pour les mettre dans une situation inconfortable. je me demande à quoi peut aboutir des négociations. Reporter les élections d’1 à 2 ans et annuler le référendum et le senat et former un gouvernement d’union nationale pourrait être le consensus. attention donc.

    Répondre à ce message

  • Le 15 septembre 2014 à 11:37, par Maï YOUGBARE En réponse à : Initiative de modification de l’article 37 : Déjà un revirement ?

    Roch est votre seul sortie honorable au Faso. Vous ferez mieux de vous entendre avec ce Mr. C’est notre espoir depuis le 23 Août dernier et surtout quand on a compris que le CDP veut neutraliser le MPP en jouant à l’ami de l’UPC pour isoler les Roch dont leur crime pour vous c’est de vouloir que les choses changent au Faso. Dans le CDP jadis, quand on citait ceux qui mouillaient le maillot dans leur fonction c’est Simon et Salif qui étaient cités.Aujourd’hui ils sont avec Roch(ce qui nous étonne pas puis qu’ ils veulent le bien du pays) et c’est pour ça que nous sommes au MPP et on a pas besoin de x francs pour mobiliser les gens pour eux.Notre Ouaga doit sa notoriété à Simon. Là où il est nous hésitons pas.

    Répondre à ce message

  • Le 15 septembre 2014 à 11:38, par Maï YOUGBARE En réponse à : Initiative de modification de l’article 37 : Déjà un revirement ?

    Roch est votre seul sortie honorable au Faso. Vous ferez mieux de vous entendre avec ce Mr. C’est notre espoir depuis le 23 Août dernier et surtout quand on a compris que le CDP veut neutraliser le MPP en jouant à l’ami de l’UPC pour isoler les Roch dont leur crime pour vous c’est de vouloir que les choses changent au Faso. Dans le CDP jadis, quand on citait ceux qui mouillaient le maillot dans leur fonction c’est Simon et Salif qui étaient cités.Aujourd’hui ils sont avec Roch(ce qui nous étonne pas puis qu’ ils veulent le bien du pays) et c’est pour ça que nous sommes au MPP et on a pas besoin de x francs pour mobiliser les gens pour eux.Notre Ouaga doit sa notoriété à Simon. Là où il est nous hésitons pas.

    Répondre à ce message

  • Le 15 septembre 2014 à 11:41, par Maï YOUGBARE En réponse à : Initiative de modification de l’article 37 : Déjà un revirement ?

    Roch est votre seul sortie honorable au Faso. Vous ferez mieux de vous entendre avec ce Mr. C’est notre espoir depuis le 23 Août dernier et surtout quand on a compris que le CDP veut neutraliser le MPP en jouant à l’ami de l’UPC pour isoler les Roch dont leur crime pour vous c’est de vouloir que les choses changent au Faso. Dans le CDP jadis, quand on citait ceux qui mouillaient le maillot dans leur fonction c’est Simon et Salif qui étaient cités.Aujourd’hui ils sont avec Roch(ce qui nous étonne pas puis qu’ ils veulent le bien du pays) et c’est pour ça que nous sommes au MPP et on a pas besoin de x francs pour mobiliser les gens pour eux.Notre Ouaga doit sa notoriété à Simon. Là où il est nous hésitons pas.

    Répondre à ce message

  • Le 15 septembre 2014 à 11:48, par YAWOTO En réponse à : Initiative de modification de l’article 37 : Déjà un revirement ?

    Un ballon d’essai qui a éclaté aux visages des lanceurs, ne rêvez pas ça ne passera pas, vous n’aurez même pas le temps d’aller vous assoir à l’assemblée pour faire votre sale besogne, pourquoi c’est si difficile pour vous de comprendre que ce système touche à sa fin, que de 87 à 2014 les enfants sont devenus des hommes et qu’ils réfléchissent comme vous sinon mieux que vous, et que leur espoir vient de celui qui leur promet un changement et non celui qui veut occuper indéfiniment la place en niant leur droit à la responsabilité ! Vous n’incarner plus d’espoir et vous savez très bien que quand on est on jeune on vit d’espoir ; le " yel ka yé" le " sa va aller" se fonde sur le futur et le CDP n’incarne plus ce futur, ayant fait ses preuves dans l’art de semer le désespoir dans les plus faibles QUI SONT LES PLUS NOMBREUX.

    Répondre à ce message

  • Le 15 septembre 2014 à 11:55 En réponse à : Initiative de modification de l’article 37 : Déjà un revirement ?

    honte pour les gens du cdp vous serriez pris par votre propre pièce si vous n’ aviez pas un candidat demain vous allez dire de voter qui ?

    Répondre à ce message

  • Le 15 septembre 2014 à 12:14, par YABSORE En réponse à : Initiative de modification de l’article 37 : Déjà un revirement ?

    Alain YODA a lancé la sonde a révélé que le vent ne pas favorable à la navigation ni à vue , ni par instrument. Pire cette initiative met en conflit entre le Président et sa conscience car désormais seul face à une situation dont il est le seul bénéficiaire ;
    le CDP a raison de se démarquer de telle initiative propre aux amateurs de pompes funèbres pour hommes politiques

    Répondre à ce message

  • Le 15 septembre 2014 à 12:36 En réponse à : Initiative de modification de l’article 37 : Déjà un revirement ?

    Comme disait un chanteur francophone : "une vraie pute n’est pas celle qui vous fait payer avant de monter mais celle qui vous fait payer après,car celle-ci vous prend tout".CDP est la honte de ce siècle au Faso

    Répondre à ce message

  • Le 15 septembre 2014 à 12:53, par Sidpasata Veritas En réponse à : Initiative de modification de l’article 37 : Déjà un revirement ?

    LES PARTIS POLITIQUES Se TROMPENT TOUS QUAND ILS PARLENT D’UN ÉVENTUEL DIALOGUE SUR LA SITUATION NATIONALE COMME SI UN TEL DIALOGUE NE DOIT SE FAIRE QU’ENTRE LES CHEFS DES PARTIS POLITIQUES. ET LE FAMEUX PEUPLE DANS TOUT CELA ?
    - Comment pensent-ton prendre en compte les aspirations des militants de ces partis et pas seulement les intérêts de leurs leaders ?
    - Quelle sera la participation des Organisation de la Société Civile (OSC) ?
    - Comment prend-on en compte la position de la grande masse de ceux qui ne militent ni dans les partis ni dans les OSC et qui sont en colère contre les politiciens et ce certains activistes qui viennent avec de faux débats pour troubler la paix sociale dans leurs seuls intérêts égoïstes !

    J’ai une proposition de solution et je me demande pourquoi depuis longtemps on la tente pas ! Pourquoi pas FAIRE PLUSIEURS ÉMISSIONS RADIODIFFUSÉES ET TÉLÉVISÉES SUR LES CHAINES NATIONALES ET ET PRIVÉES OU CHAQUE CAMP (POUR OU CONTRE LA MODIFICATION DE L’ARTICLE 37) POURRA DÉBATTRE POLIMENT AVEC LE CAMP OPPOSÉ ET RÉPONDRE AUX CITOYENS QUI POURRAIENT INTERVENIR ET LES INTERROGER PAR TÉLÉPHONE OU INTERNET ! PUISQU’IL S’AGIT D’UNE CAUSE NATIONALE ET QUE CHACUN PARLE AU NOM DU PEUPLE, POURQUOI NE PAS OUVRIR CE DIALOGUE A TOUS CEUX QUI PENSENT AVOIR UN MOT A DIRE ET UNE QUESTION A POSER ? Dans un passé pas très lointain, nous avions vu sur l’ensemble des antennes nationale, des émissions en direct qui duraient toute une matinée de samedi, où un ministre et les membres de son cabinet et des directeurs et chefs de service prenaient le temps d’expliquer l’action du ministère en question et de répondre au public. Pourquoi aujourd’hui veut-on parler au nom du peuple sans jamais vouloir que les populations participent directement au dialogue national ? Pourquoi ne réclame-t-on pas ici et maintenant cette démocratie participative ? Il faut aller sur des médias étranger comme RFI pour pouvoir téléphoner et discuter publiquement des questions politiques de nos pays dans l’émission quotidienne "Débat sur l’actualité" pendant que nos populations et nos journalistes et communicateurs sont muselés ici par des gens qui parlent au nom du peuple. Que les employés de la TNB, de la RTB et de SIdwaya prennent leur courage à deux mains, et qu’ils libèrent la parole du peuple en prenant la LIBERTÉ d’organiser ce débat/dialogue contradictoire et public : Qu’on se disent enfin la VÉRITÉ et que TOUS se PARLENT enfin !

    Répondre à ce message

  • Le 15 septembre 2014 à 13:21, par l’ânge En réponse à : Initiative de modification de l’article 37 : Déjà un revirement ?

    LE GRAND CDP MANQUE DE CANDIDAT CAPABLE D’AFFRONTER LES VALEUREUX CANDIDATS DE L’OPPOSITION ACTUELLE. RAISON POUR LAQUELLE ILS SONT ACCROCHES A LA CANDIDATURE DE BLAISE COMPAORE. ET COMME ILS LE DISENT EUX MEME, IL SEMBLE LE SEUL CAPABLE DE DIRIGER LE BURKINA. QUELLE HONTE POUR UN PARTI DE LA TAILLE DE CDP. APRES 28 ANS DE REGNE.

    Répondre à ce message

  • Le 15 septembre 2014 à 13:43, par SOS En réponse à : Initiative de modification de l’article 37 : Déjà un revirement ?

    Il n’est pas superflue de se rappeler ces articles : 84 ; 98 ; et le TITRE XV de notre constitution. C’est anticonstitutionnel ce que vous faites messieurs les députés du cdp et autres. L’histoire va vous rattraper et elle sera sans pitié pour vous. Achille héééééééééééé

    Article 84
    (Loi N° 002/97/ADP du 27 janvier 1997)
    L’Assemblée Nationale vote la loi, consent l’impôt et contrôle l’action du Gouvernement conformément aux dispositions de la présente Constitution

    Article 98
    Le peuple exerce l’initiative des lois par voie de pétition constituant une proposition rédigée et signée par au moins quinze mille (15 000) personnes ayant le droit de vote dans les conditions prévues par la loi.
    Alinéa 2 (Loi N° 002/97 /ADP du 27 janvier 1997)
    La pétition est déposée sur le bureau de l’Assemblée Nationale. Le droit d’amendement appartient aux Députés et au Gouvernement quelle que soit l’origine du texte.

    TITRE XV DE LA REVISION
    Article 161
    (Loi N° 002/97/ADP du 27 janvier 1997)
    L’initiative de la révision de la Constitution appartient concurremment :
    Au Président du Faso ;
    Aux membres de l’Assemblée Nationale à la majorité ;
    Au peuple lorsqu’une fraction d’au moins trente mille (30 000) personnes ayant le droit de vote, introduit devant l’Assemblée Nationale une pétition constituant une proposition rédigée et signée.

    Article 162
    (Loi N° 002/97/ADP du 27 janvier 1997)
    La loi fixe les conditions de la mise en œuvre de la procédure de révision.

    Article 163
    (Loi N° 002/97/ADP du 27 janvier 1997)
    Le projet de révision est, dans tous les cas, soumis au préalable à l’appréciation de l’Assemblée Nationale après avis de la Chambre des Représentants.

    Article 164
    Le projet de texte est ensuite soumis au référendum. Il est réputé avoir été adopté dès lors qu’il obtient la majorité des suffrages exprimés. Le Président du Faso procède alors à sa promulgation dans les conditions fixées par l’article 48 de la présente Constitution.

    Alinéa 3 (Loi N° 002/97/ADP du 27 janvier 1997)
    Toutefois, le projet de révision est adopté sans recours au référendum s’il est approuvé à la majorité des trois quarts (3/4) des membres de l’Assemblée Nationale.

    Article 165
    Aucun projet ou proposition de révision de la Constitution n’est recevable lorsqu’il remet en cause :
    la nature et la forme républicaine de l’Etat ;
    le système multipartiste ;
    l’intégrité du territoire national.
    Aucune procédure de révision ne peut être engagée ni poursuivie lorsqu’il est porté atteinte à l’intégrité du territoire

    Répondre à ce message

  • Le 15 septembre 2014 à 13:55 En réponse à : Initiative de modification de l’article 37 : Déjà un revirement ?

    A mon humble avis , le parti est entrain de nous faire son jeu favoris ; Mettre une information dans la rumeur publique et remarquer les réactions de la populations. S’il n’y a pas de magma bouillant on y va. Mais seulement le peuple est prêt et on nattend

    Répondre à ce message

  • Le 15 septembre 2014 à 14:09, par Bassirou En réponse à : Initiative de modification de l’article 37 : Déjà un revirement ?

    Ce n’est plus la peine de tourner autour de la question,il
    faut les députés décident courageusement pour montrer a cette
    opposition qui s’entête que nous irons au referendum !!!!!!!!
    Si leurs militant ne sont pas inscrit sur le fichier électoral pour les
    défendre dans les urnes tant pis pour eux !!

    Répondre à ce message

  • Le 15 septembre 2014 à 15:26, par gawatchè En réponse à : Initiative de modification de l’article 37 : Déjà un revirement ?

    A force virement et de revirement, ils vont finir par sortir du virage un jour !

    Répondre à ce message

  • Le 15 septembre 2014 à 16:14, par CHRIS En réponse à : Initiative de modification de l’article 37 : Déjà un revirement ?

    Bjr,
    Bassirou a raison : qu’attendent-ils pour convoquer le référendum ? Ngow, Heiiii ; Comme tu sembles plus courageux que les députés, fais toi élire la prochaine fois pour pouvoir convoquer un référendum qui portera sur ta présence ou pas à l’assemblée nationale, sinon si c’est pour l’article 37, c’est trop tard pour Blaise. Dans une population, il ya toujours des hommes intelligents et de moins intelligents ; certains ont compris depuis le jeu du CDP, malheureusement d’autres(la deuxième catégorie ci-dessus citée) pensent qu’il ya encore un avenir pour le CDP. Dommage. GAME IS OVER
    LA PROPHETIE EST EN MARCHE

    Répondre à ce message

  • Le 15 septembre 2014 à 16:47, par delacroix En réponse à : Initiative de modification de l’article 37 : Déjà un revirement ?

    des laches qui veulent jouer avec le peuple.vous nous aurez devant vous.

    Répondre à ce message

  • Le 15 septembre 2014 à 16:56, par Le maitre En réponse à : Initiative de modification de l’article 37 : Déjà un revirement ?

    Honorable Achile TAPSOBA que j ai connu dans les années 79 à Fada.Revolutionnaire dans le sang.Je sais qu aujourd hui ce Mr souffre parque voila quelqu un qui ne sait pas mentir.Il ne fuit jamais les debats.Il dit que dans la concertation pouvoir opposition,il peut avoir referendum comme il peut n y en avoir pas referendum.c est important.Tout dependra des arguments de chaque partie au debat.

    Répondre à ce message

  • Le 15 septembre 2014 à 17:40, par welson En réponse à : Initiative de modification de l’article 37 : Déjà un revirement ?

    le CDP est embarqué dans un avion sans pilote

    Répondre à ce message

  • Le 15 septembre 2014 à 18:07, par Le soleil de minuit En réponse à : Initiative de modification de l’article 37 : Déjà un revirement ?

    En fait, le CDP et ses accompagnateurs refilent a Blaise Compaoré sa patate chaude. C’est lui qui les a instruit depuis 2009 de monter des scénarii pour la modification de l’article 37 pour lui permettre de rester au pouvoir ad vitam aeternam. Il ont essayé la voie parlementaire avec le SENAT et ca n’a pas marché d’où le projet de referendum. Je parie qu’en dehors de François et quelques membres de la famille présidentielle et les auteurs de crimes impunis, personne au CDP n’est vraiment pour la modification de l’article 37. Mais personne n’ose le dire ouvertement par crainte des châtiments de Blaise Compaoré a travers la bande de sans foi ni loi instrumentalisée par François avec le soutien de la belle mère. C’est certainement pour cette raison que les députés de la majorité présidentielle rejettent tout simplement la balle au président en lui disant de prendre ses responsabilités et en priant Dieu et/ou en sacrifiant aux mannes des ancêtres pour qu’il renonce a la modification de l’article 37, et donc au referendum. Ces gens sont très malheureux et souffrent dans leurs âmes. C’est la triste réalité !!!

    Répondre à ce message

  • Le 15 septembre 2014 à 20:14, par katienguiya En réponse à : Initiative de modification de l’article 37 : Déjà un revirement ?

    Nous sommes dans le monde des contraires ou la démocratie à la sauce burkinabè. ailleurs le parlement contrôle les actions de l’exécutif. au Burkina c’est le parlement qui supplie l’exécutif de faire des choses . le cas du Burkina devrait être enseigné dans les écoles de sciences politiques . c’est la démocratie tropicalisée. c’est ce qui arrive quand on oblige quelqu’un à emprunter un chemin auquel il ne croit pas. Blaise voit la démocratie juste comme un moyen de conservation du pouvoir. et aujourd’hui on lui dit que la démocratie va lui faire perdre son pouvoir . il ne peut pas accepter ca . redoublons d’effort le combat sera dur et ardu . mais c’est le peuple qui est et qui sera toujours le plus fort. comme le disait un génie de la politique burkinabè

    Répondre à ce message

  • Le 15 septembre 2014 à 20:58, par N’Djolé En réponse à : Initiative de modification de l’article 37 : Déjà un revirement ?

    Le CDP est en train de tâter le terrain pour voir où mettre le tête. C’est un round d’observation au cours duquel ils veulent jauger la force de frappe, le serieux ou non de l’opposition. Mais nous de l’opposition nous les attendons. Avancez afin qu’on en finisse une fois pour toute. En tout cas le bas peuple que nous sommes n’a rien (argent, comptes en banques, grosses cylindrées,belles femmes, noussis...) à perdre dans un désordre généralisé. Bien au contraire

    Répondre à ce message

  • Le 15 septembre 2014 à 21:02, par jackmani En réponse à : Initiative de modification de l’article 37 : Déjà un revirement ?

    Allons tout simplement au référendum pour gagner non seulement en temps en énergie et surtout en argent. Cela fait pret de 8 mois que nous pataugeons tous dans la boue sans en voire le bouge avec certain qui reviennent sur leur dire et cela continue ainsi certain vont perdre la face dans la société et aussi en famille. Le bon sens prévaut

    Répondre à ce message

  • Le 15 septembre 2014 à 21:16, par Lui En réponse à : Initiative de modification de l’article 37 : Déjà un revirement ?

    Ca fait vraiment pitié quand un soit disant intellectuel doit vendre sa dignité pour juste un poste temporaire ! On voit voit meme dans leurs regards qu’ils souffrent interieurement !

    Ils sont meme conscients au fond d’eux meme qu’ils ne peuvent meme pas convaincre leurs propres enfants avec des arguments bidons dignes d’eleves du college !

    Je vous le repete une bonne fois pour toutes : On ne peut pas legalement convoquer un referendum car le probleme ou la question posée ne concerne qu’un SEUL citoyen burkinabe parmi 16 millions qui s’appelle Blaise Compaoré qui N’EST PAS UNE QUESTION D’INTERET NATIONAL !

    Mr Achille Tapsaoba, si vous pensez que vous n’avez pas le niveau pour etre president du Faso c’est votre probleme ! Mais de grace laissez les burkinabe qui pensent avoir le niveau vouloir etre president du Faso. Vous n’avez pas honte ?? Quand le capitaine Blaise Compaoré prenait le pouvoir en 87, avait-il le niveau que vous avez aujourd’hui ? Pourtant vous dites qu’il a bien géré le pays non ??
    Ou bien c’est la peur de ne pas pouvoir s’ensotir financierement qui vous hante ? Cherchez à etre competents et vous verrez que vous n’avez pas besoin de vous compromettre jusqu’a vous honir à la télé devant vos propres enfants car la competence est universelle !!

    Les Aboul Salam Kaboré , Pierre Ouedraogo, Valere Somé n’ont pas composé avec le regime de Blaise Compaoré apres le 15 octobre mais ils ne sont pas morts et ils vivent de leur competence !

    Eh dié, vraiment ca fait pitié !!

    Répondre à ce message

  • Le 15 septembre 2014 à 21:27, par CHEIKH En réponse à : Initiative de modification de l’article 37 : Déjà un revirement ?

    Enfin ! en voilà un de sage pourrait-on affirmer, qui se lance au secours des autres, pour chercher à éteindre précipitamment, un incendie qu’ils viennent à peine de provoquer, et qui leur brûle déjà les doigts. En vérité, c’est sans aucun lien avec le C.D.P, que j’use de ma liberté d’opinion, pour féliciter très sincèrement Achille Tapsoba qui vient de démontrer qu’au delà "des bagages" et "des ’âges, l’on peut par noblesse ou par maturité, trancher parfois d’avec les autres, en se plaçant systématiquement au dessus d’eux. Autrement dit, je plains les initiateurs de cette proposition aveugle, prématurée et intempestive, à un moment où l’atmosphère est tant crispée et cristallisée entre les couches populaires, sur ce sujet à risques, qui blesse et tue au quotidien.
    car en effet, sans liste nominative en appui, cette proposition faisait d’office et d’au moins par son essence, de tous les députés du CDP, connus pourtant individuellement et nommément par les Burkinabè, de véritables incendiaires potentiels de ce pays. Alors, inconscience de leur part ou pas ? Témoignage d’immaturité ? Obsession volontaire à s’exposer délibérément à la vindicte publique, ou inspiration d’outre-tombe à vouloir coûte que coûte refiler "l’intransférable" à quelqu’un qu’ils savent pourtant plus futé qu’eux (J’ai nommé Blaise Compaoré) ? Nul ne le saura. A ce titre, je puis assurer que sans l’intervention fatidique d’Achille, imaginez comme moi, la suite pour eux-mêmes, de cet imprudent risque, de puérile auto-accusation de leur part. Mais comment peut-on jouir donc de tous ces titres qui sont les leurs, pour descendre si bas ?. Encore une fois BRAVO Achille, et merci d’avoir momentanément calmé ce feu. Le seigneur te le revaudra, en même temps que certains en tireront la plus capitale des leçons de leur vie..

    Répondre à ce message

  • Le 16 septembre 2014 à 00:02, par Tenga En réponse à : Initiative de modification de l’article 37 : Déjà un revirement ?

    Gouvernement d’union national pour un lenga de 2 ans ? Ah bon ? Sauf qu’il faut aussi calculer avec les "morts naturelles". Qui va parier que si çe se passait ainsi, tous les responsables de l’opposition verront 2017 ? Faut pas jouer avec le feu.

    Répondre à ce message

  • Le 16 septembre 2014 à 09:04, par Laisser les gens parler En réponse à : Initiative de modification de l’article 37 : Déjà un revirement ?

    Écoutez ! Il faut accepter la liberté d’opinions au Faso internautes.Des gens ont fait des déclarations contre la modification de l’article 37,d’autres en font pour soutenir.Chacun joue son rôle.Le député Alain YODA et les membres alliés de son groupe parlementaire CDP ont le droit de faire des appels ou propositions de soutiens au président Compaoré.Il faut éviter la pensée unique .Laisser les gens s’exprimer et la position majoritaire se dégagera à la dernière minute de façon démocratique.La démocratie,c’est le consensus,le compromis et non l’unanimité.

    Répondre à ce message

  • Le 17 septembre 2014 à 00:46, par zzz En réponse à : Initiative de modification de l’article 37 : Déjà un revirement ?

    Si le président compaore souhaite mieux connaître ceux qui l ’entour qu’il tente d’ abord un vote de façon anonyme au sein de l assemblée pour voir. vous avez vu la vérité à l arrondissement 4 de Ouagadougou ? mr Blaise le cdp ne veux pas de votre bien.

    Répondre à ce message

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter


LeFaso.net
A propos..
Flux  RSS 2.0
Plan du site
Nous contacter
Condition d'utilisation
Responsabilité
Cookies et cache
Version mobile
Publicité
Partenariat

LeFaso.net © 2003-2018 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés